L’amour – Premières considérations

Le scénario du film de Woody Allen Husbands and Wives (1992) s’énonce en trois phrases :

1° Dans la scène initiale, deux couples de longue date se voient dans l’appartement de l’un des deux et avant que quoi que ce soit d’autre ne soit dit, l’un des couples annonce à l’autre sa séparation.

2° Consternation chez l’autre couple, et davantage encore : réprobation véhémente. On frôle l’incident majeur : le refus de se revoir.

3° Cent-huit minutes plus tard, le premier couple s’est rabiboché après diverses péripéties, alors que le second, le couple sans histoire, prompt à l’indignation, s’est décomposé.

Deux messages au film :

1° Le désir s’effiloche au fil du temps, si bien qu’au bout d’un moment dormir dans le même lit fait apparaître chaque jour davantage ses inconvénients (force centrifuge).

2° Il existe un autre courant, souterrain celui-là, qui prend à contrepied ses protagonistes : une addiction, une dépendance physique, d’une personne vis-à-vis d’une autre (force centripète).

Messages subsidiaires, apparaissant en surface au fil des péripéties du film :

1° La distance dans le bagage culturel pousse à la séparation (force centrifuge).

2° La distance dans l’âge pousse à la séparation (force centrifuge).

3° Le manque d’imagination, le peu d’esprit d’aventure, chez l’un et chez l’autre, rapproche au contraire (force centripète).

Conclusion provisoire : il s’agit là d’une affaire bien compliquée.

(à suivre…)

Partager :

34 réponses à “L’amour – Premières considérations

  1. Avatar de Hervey

    Cupidon, le grand responsable.
    Autant par les flèches il pique, brûle et embrase, et laisse dépits et regrets lorsqu’il quitte la scène.
    https://p1.storage.canalblog.com/14/42/1643769/123839385_o.jpg

    1. Avatar de juannessy
      juannessy

      J’attendais d’Hervey plutôt un développement sur amour et amitié ….

      Le billet est confus . Amour , couple , fusion ( au centre qui est bien tiraillé) … Avec des conclusions bien péremptoires et hâtives que d’autres ont développé en conclusions inverses .

      1. Avatar de Paul Jorion

        Ce film vous irrite ? C’est ça que vous essayez de dire ?

      2. Avatar de juannessy
        juannessy

        Si la question est bien pour moi , je ne sais pas répondre ,car je n’ai pas vu le film ( toujours mon allergie inexpliquée au cinoche ) , ni visionner la vidéo . Je me suis contenté de lire le texte et d’en tirer ma propre absence de conclusions .

        Mais j’ai bien noté qu’il ne s’agit que de toutes premières considérations .

        Ps : Je pose malgré tout que le billet se cantonne à l’amour dans le couple , en avançant qu’il est plus facile de circonscrire le couple que l’amour .

        1. Avatar de Paul Jorion

          Dans ce cas-ci, on est limité en effet aux 108 minutes que dure le film. Pas question d’amour courtois, etc. : ça se passe à New York.

      3. Avatar de Hervey

        @Juannessy
        Le plus chouet « développement » sur le sujet est signé Michel Eyquem de Montaigne :
        « Parce que c’était lui (ou elle), parce que c’était moi ».
        Mais j’avais intégré la chronologie contenue dans le titre « Premières considérations » en rendant hommage à Cupidon, premier causeur de troubles.
        Je viens de vous donner la seconde.

      4. Avatar de juannessy
        juannessy

        @Hervey :

        C’est vrai cependant que Philophrosyne est moins connue que Eros ou Aphrodite .

  2. Avatar de Yann
    Yann

    D’après ce que j’ai compris il s’agit plus de dépendance affective ou physique que d’amour.

    1. Avatar de juannessy
      juannessy

      Dans les deux cas , il s’agit de « désir » non ( au moins par l’étymologie ) sinon d’amour ?

      L’amour et le désir sont ils confondus ?

      Logique des fins ( la  » conscience » ou  » l’idéal » ) ou logique des moyens ( la réponse du corps fournie par le désir ) ?

      1. Avatar de Bernard
        Bernard

        @ juannessy
        Je lis mais n’aboies pas vos paroles.

      2. Avatar de PAD
        PAD

        Bonne question  » L’amour et le désir sont ils confondus ?  »
        Cependant en utilisant la fonction recherche du blog, vous pourriez probablement y trouver une réponse.

      3. Avatar de juannessy
        juannessy

        @PAP :

        J’ai essayé . Ça ne marche pas .

        Je vais conserver et garder pour moi l’idée que je m’en fais .

        PS : PAD doit se lire en anglais ?

      4. Avatar de PAD
        PAD

        Oui, entre autres, car le PAPe est polyglotte 🙂

    2. Avatar de Lucas
      Lucas

      Rhooo nom d’une pipe , normalement un corps cest indissociable de ses émotions.
      C’est nous qu’on sépare tout, qu’on casse tout et qu’on croit pouvoir exclure notre corps, soi disant.
      L’amour c’est un graaaand tout fait de dépendances d intendances de larmes de rire de soleil de nuage d illusion et de bonus et le corps en ai une sacrée composante.

      1. Avatar de juannessy
        juannessy

        Non , le grand Tout , et même le grand Tou-Tou , pour Bernard , c’est Dieu .

      2. Avatar de Lucas
        Lucas

        Z’etes toujours aussi binoclard pour voir le ou j’ai mis un et me réfuter par la même occasion.

      3. Avatar de Bernard
        Bernard

        @ juannessy
        Chat c’est faux . Je n’ai jamais dit que Dieu était le grand toutou . J’ai répondu à une de vos étrange hypothèse concernant la possibilité d’un dieu bègue.

    3. Avatar de arkao

      @Yann
      Une des caractéristiques de l’amour n’est-elle pas justement cette question de dépendance, qu’elle soit affective ou physique ?

      1. Avatar de Yann
        Yann

        @ Arkao, ce n’est pas comme cela que je conçois ni ne perçois l’amour. Pour moi c’est le sentiment ultime qui dépasse l’individu pour lui faire ressentir l’unicité de l’existence. L’amour et la vérité me semblent indissociables. Donc on pourrait dire que c’est une question de sémantique mais je rechigne à appeler amour les petites manigances de l’ego pour s’accaparer l’autre.
        Mais c’est vrai que la plupart du temps tout ça est mélangé chez les individus. C’est le travail de toute une vie de séparer le bon grain de l’ivraie…

  3. Avatar de Lucas
    Lucas

    L’amour il y a ceux qui en parlent et ceux qui le font, c’est pourquoi il apparaît urgent de me taire !
    (je crois Desproges)

  4. Avatar de Hervey

    La peinture est un réservoir d’images et de réflexions.
    Elle ne fait pas défaut sur ce sujet de « l’amour » avec cette peinture du Caravage :
    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/49/Caravaggio_sleeping_cupid.jpg

    Je la laisse parler. Elle sait très bien ce qu’elle a à dire.

    Nicolas Poussin pensait que Caravage était venu au monde pour détruire la peinture mais plus je vais plus cette remarque devient clivante et partage le monde en deux blocs prêts à l’affrontement…

    1. Avatar de juannessy
      juannessy

      Au jeu des références , je trouve que La Rochefoucauld , que Madame de Longeville a fait tourner en bourrique , avait l’esprit assez vachard ( et perspicace pour ne pas confondre amour et amour propre ) , pour écrire des choses qui , sans être définitives , résonnent encore justes :

       » il est difficile de définir l’amour .Ce que l’on peut en dire , c’est que dans l’âme c’est une passion de régner , dans les esprits c’est une sympathie , et dans le corps ce n’est qu’une envie cachée et délicate de posséder ce que l’on aime après beaucoup de mystères . »

      Ou une autre , qui prouve qu’il n’était pas aussi cynique ( d’ailleurs c’est lui qui avait aussi émis cette lumineuse maxime  » l’hypocrisie est un hommage que le vice rend à la vertu  » ) qu’on le peignait :

       » S’il y a un amour pur et exempt du mélange de nos autres passions ,c’est celui qui est caché au fond du cœur, et que nous ignorons nous mêmes . »

      Cœur , corps , âme , esprit , passion , sympathie ( philia ?) , possession , mystères …. Ça fait beaucoup de concepts sinon de considérations , autour d’un seul mot qui depuis le moyen âge a eu bien des supports psychiques différents dans nos rapports , depuis  » Dieu est amour  » de la fin des rois fainéants , l’amour filial , l’amour selon Chrétien de Troyes , selon Corneille , selon Racine , le nez de Cléopâtre de Pascal , selon Beaumarchais , selon La Fontaine , selon Hugo , l’amour platonique , hétérosexuel , homosexuel , selon Ovide , selon Erasme , selon Cioran ., selon les dernier psy américain ..

      Bref je doute que ce billet permette de conclure sur un sujet « exponentiel » comme une pandémie , et dont Massa Makan Diabaté ( puisque le Mali est dans l’actualité ) écrivait :  » l’amour est la seule chose que le partage grandit ».

      Avec les feuilles d’artichaut , aurait ajouté Coluche …Mais ne parle -t-on pas de cœur d’artichaut ?

      1. Avatar de chabian
        chabian

        « dans l’âme c’est une passion de régner » : que vient faire là cette référence au pouvoir ?
        Les singes m’inspirent quelques premières considérations aussi : ils « font l’amour » le plus souvent en public ; souvent les femelles (en chaleur) sont maîtres du choix, chez les babouins par exemple.
        La domination mâle surgit à un certain moment dans l’évolution des singes. Elle domine notre culture, elle encadre notre sexualité.

      2. Avatar de juannessy
        juannessy

        La littérature ( et assez souvent la réalité ) regorge pourtant d’amantes « possessives  » .

      3. Avatar de Dundee
        Dundee

        « et dont Massa Makan Diabaté ( puisque le Mali est dans l’actualité ) écrivait : » l’amour est la seule chose que le partage grandit ». »

        Entre autres, d’ailleurs l’amour sans partage, idem en amitié, cela existe t’il ?
        Quoi qu’il en soit, comme l’énonce un proverbe arabe : « on ne donne pas à boire à un âne qui n’a pas soif », n’est ce pas ?

  5. Avatar de Bernard
    Bernard

    Si l’amour relevait de l’intellectuel , il suffirait d’être intelligent pour être heureux.

    Pour exemple , supporter quelqu’un qui pète au lit …je me demande de quelle force il s’agit ?

    1. Avatar de arkao

      @Bernard
      La force centripète ? 🙂
      Si c’est l’odeur qui vous gène, la Covid-19 avec comme symptôme la perte d’odorat va devenir l’alliée de Cupidon.

      1. Avatar de Paul Jorion

        Le Blog de PJ pénètre au coeur des choses. Les IA nous révèreront pour la pénétration (sans jeu de mots) de nos réflexions ici.

      2. Avatar de juannessy
        juannessy

        @Paul Jorion:

        Le but de mes commentaires était en grande partie de montrer combien le caractère complexe et contradictoire des écrits ou expressions de personnes de tous sexes , toutes plutôt très intelligentes et sensibles , rendait aléatoire et imprudente une tentative de « synthèse » qui soit autre chose qu’un énoncé circonstancié de centaines de sensibilités .

        Un beau défi pour GPT -3 qui aura plus de facilité cependant pour  » classifier » les  » considérants .

      3. Avatar de Bernard
        Bernard

        Amour : un même mot pour bien des conceptions de le vivre.
        Les IA auront elles leurs histoires de QI , seront elles capables d’aimer au point de vénérer , seront elles capables même de rêver ?
        Peut être que Les IA constateront un jour que des humains étaient capables «  d’aimer  » tout en gueulant que l’autre n’était pas ….
        Les goujats et les couleurs , ça ne se discute pas .
        https://www.youtube.com/watch?v=r_ETEpuAYgo

    2. Avatar de Dundee
      Dundee

      « je me demande de quelle force il s’agit ? »

      Autant en emporte le vent. Epique et so sex…
      Mais comme dirait Le Manu ‘il faut arrêter de couper les nouilles au sécateur » hein ?
      Ouais. Bien vu Le Manu, le tripou, la gamelle, c’est comme le kama-sutra, c’est organique !

      « C’est grande pitié quand beauté manque à cul de bonne volonté »
      F. Rabelais.

      Big big big PTDR.

  6. Avatar de Tout me hérisse
    Tout me hérisse

    Il est remarquable que depuis que Woody Allen s’est investi de manière remarquable dans un rôle d’analyse des comportements humains, ses œuvres cinématographiques ont été proportionnellement moins bien accueillies aux USA, dont il est originaire, qu’en France ; quelles conclusions à en tirer ?
    Le public américain préfère-t-il des scénarios plus simples, moins ‘prise de tête’, alors que le public français aimerait l’investigation dans le domaine des sentiments ?

    1. Avatar de PAD
      PAD

      Si, si Trump est un fan 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta