« Pourquoi votre ouvrage essentiel sur la question est-il ignoré ? »

« Pourquoi votre livre X, qui est l’ouvrage essentiel sur la question Y est-il ignoré ? » C’est là une…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

4 réflexions sur « « Pourquoi votre ouvrage essentiel sur la question est-il ignoré ? » »

  1. Mouais , il y en a ( qui ne sont pas forcément tous connus ) qui ont écrit des bibles , des corans ou autres fondamentaux dans la pierre , le bois , le papyrus , le papier …. qui doivent encore se demander comment on n’a pas pu encore tirer les enseignements de leurs transmissions essentielles voire existentielles .

    A propos de choses qui méritent d’être connues et méditées , entendu Cynthia Fleury sur France Inter ,ce midi , qui vient de publier  » Ci Gît l’amer  » , et qui en évoquant le ressentiment m’a remis en tête un aspect de la pensée de Keynes que vous relatez souvent ( réduire le ressentiment) . Ecouter à partir de minute 24.10 :

    https://www.franceinter.fr/emissions/le-face-a-face-polony-glucksmann

  2. Je ne retrouve plus les références de ce que j’avais appris il y a des nombreuses années en psycho expérimental.
    Je peux me tromper, ce que j’ai retenu c’est qu’à partir du moment où dans un écrit il y a plus de 20 % d’idées, de concepts nouveaux cet écrit est peu ou pas compréhensible.
    D’où votre idée de le lire plusieurs fois, avec tous les dicos possibles pour comprendre et entendre ce que vous dites est sans doute essentiel.

  3. Les solutions vont en sens inverse des intérêts qui gouvernent.

    Ici, en France la tête EN MARCHE file un mauvais coton.
    Ensuite, tous ceux qui sont embarqués (prenons l’image d’un train avec wagons première et deuxième classe filant vers la catastrophe) ne sont pas portés à sauter EN MARCHE du moins tant que le danger ne les menace pas directement. Certains pensent pouvoir descendre EN MARCHE au prochain arrêt et se tiennent prêt, d’autres sont EN MARCHE vers un petit somme sans soucis …
    Le jeu consisterait à imaginer un micro trottoir sur rail et recueillir des commentaires dans leur diversité.
    Un panel sociologique sur l’état des consciences et des savoirs, en sorte qui devrait pouvoir répondre à cette question « d’ignorance ».

    Les solutions vont en sens inverse des intérêts qui gouvernent.

Les commentaires sont fermés.