Illustrations de ma vidéoconférence L’Après-Covid 19 – 5. L’Europe et la France, le 21 octobre 2020

J’ai fait référence à divers documents durant ma vidéoconférence L’Après-Covid 19 – 5. L’Europe et la France, les voici.

Le Monde, Covid-19 : la France jugée en « position intermédiaire » dans sa gestion de la crise sanitaire, le 14 octobre 2020

Autre indicateur intéressant, créé par le groupe de recherche de la mission : le nombre de jours passés au-dessus du seuil de un décès de patient atteint de Covid-19 par million d’habitants. Cet indice « permet d’approcher à la fois la sévérité de la crise dans le pays donné et l’efficacité des politiques mises en place pour diminuer son impact », soulignent les auteurs.

The Financial Times : How coronavirus exposed Europe’s weaknesses, le 20 octobre 2020

La deuxième vague a envahi l’Europe
Les recoupements opérés par le Financial Times suggèrent que trois pays, le Royaume-Uni, l’Espagne et l’Italie n’ont pas comptabilisé une part considérable des morts dues à la Covid-19
Le 6 mars 2020, M. Macron partage un repas dans un EHPAD de la région parisienne.
Partager :

5 réflexions sur « Illustrations de ma vidéoconférence L’Après-Covid 19 – 5. L’Europe et la France, le 21 octobre 2020 »

  1. À propos de chiffres, dans les stats du site gouvernemental du Royaume-Uni, il y a le nombre de décès déclarés « deaths within 28 days of positive test ( by date of death ou by date reported) », soit 44158 personnes à ce jours; mais aussi les décès « Weekly deaths certificate mentioned COVID-19 as one of the causes », soit 58164 personnes au neuf octobre…
    Subtilité britannique ou pas ?

  2. Il est toujours utile d’avoir un regard extérieur, surtout lorsqu’il st donné par un acteur de terrain, le Dr George Fu Gao de l’Académie des sciences chinoise : « Ce Coronavirus est très très spécial »
    https://www.sciencesetavenir.fr/sante/ce-coronavirus-est-tres-tres-special_148457

    Par ailleurs, il faut noter qu’en Allemagne le comptage des décès liés au Covid19 expose une singularité dont le brusque soubresaut de mortalité excessive visible en septembre trouve une explication bien naturelle : « … absence en Allemagne de tests au coronavirus post-mortem sur les personnes décédées. « Nous partons du principe que les patients sont diagnostiqués avant de mourir », expliquait ainsi fin mars l’Institut Robert Koch (IRK), qui pilote la lutte contre l’épidémie au niveau fédéral. »

    L’outre-Rhin, avec le poids de sa population vieillissante, montre en cela qu’il est certainement préférable d’éviter tout alarmisme et d’apaiser les consciences dans la plus grande sérénité.
    https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-l-allemagne-est-elle-vraiment-un-modele-en-matiere-de-lutte-contre-le-covid-19-6815031

  3. Paul, attention !

    Ce rapport ne tient absolument pas compte de la pyramide des âges, par sexe, de chaque pays !

    Ce rapport ne tient absolument pas compte non plus de la situation des comorbidités au sein de chaque pays !

    Or, la Covid-19 impacte bel et bien différemment chaque individu selon son âge, son sexe et les éventuelles comorbidités constatées…

    Cet indicateur ainsi établi n’a donc strictement aucun sens puisqu’il revient à sous entendre une pyramide des âges unique et identique, quel que soit le sexe, ainsi qu’une répartition homogène des comorbidités entre tous les pays mentionnés ! Ce qui est totalement faux !

    Ce rapport en l’état est donc totalement incomplet et ne permet absolument pas de conclure en matière d’efficacité politique !

    Le rapport d’étape est ici :

    https://www.vie-publique.fr/sites/default/files/rapport/pdf/276679.pdf

    Pour bien comprendre l’enjeu…

    …. voici quelques exemples de pyramides des âges, par sexe, par pays :

    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_tranches_d%27âge

    … voici également un exemple de prévalences du diabète et de la Covid-19 en Europe :

    https://legrandcontinent.eu/fr/2020/03/21/facteurs-de-co-morbidite-prevalence-du-diabete-et-du-covid19-en-europe/

    … voici enfin pour rappel les statistiques des victimes de la Covid-19 :

    https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2622115-victimes-covid-19-coronavirus-france-moyenne-age-deces-profil-jeune-femme-homme-qui-meurt-chiffres/

    Alors voilà…

    En l’état, ce rapport est totalement incomplet ! Et cela nous a coûté combien s’il vous plaît ?!

    Ce commentaire, lui est gratuit…

    1
  4. Comparaisons intéressantes. J’ajouterais quelques points.

    – Sur l’indicateur de sévérité « nombre de jours où un pays a eu plus d’un mort quotidien par million d’habitants, moyenné sur 7 jours », la situation américaine est assez simple. Ils sont rentrés en crise « sévère » le 28 mars (avec plus de 330 morts par jour) – et n’en sont jamais sortis !

    – Utilisant le même indicateur, la crise sévère commence en France le 21 mars (plus de 67 morts par jour), le dernier jour en est le 23 mai… puis la crise redevient sévère à partir du 28 septembre

    – Le graphique comparant divers pays au cours du temps est incomplet, n’incluant que des pays européens. Si on y ajoutait Japon, Corée du Sud et Chine, on constaterait que le premier a eu une pointe aux environs de 0,17 mort par jour et par million d’habitants, la deuxième a fait mieux, et la dernière n’est guère montée au-delà de 0,10. C’est très très très plat comme courbe… Quant à la deuxième vague – oui ils en ont une aussi – elle culmine à 0,05 environ !

    En somme, on se compare chez les Européens entre ceux qui ont eu 3 ou 3,5 / 20 et l’Allemand qui est monté jusqu’à 4,5 / 20 – on ne peut guère se rassurer que par la comparaison avec le cancre américain et son 0,5 / 20 (commentaire du prof « C’est par charité, parce que votre couleur de cheveux est intéressante. Sinon ç’aurait été un zéro pointé »)

    On préfère ne pas regarder les discrets premiers de classe avec leurs 17 et 18. Enfin ils doivent avoir triché, c’est la seule explication, non ?

Les commentaires sont fermés.