François Leclerc (1947-2020)

François Leclerc n’a pas remporté son dernier combat contre la maladie. Emporté par un cancer fulgurant, il est parti le mercredi 9 décembre sans souffrir. Jusqu’au bout il s’est raccroché à son blog. Vendredi dernier, lors de ses derniers moments conscients, il revendiquait avec vigueur et obtenait de haute lutte qu’on lui laisse son ordinateur portable : « J’ai plusieurs papiers en tête », disait-il. Mais quelques heures plus tard, il était placé sous sédation profonde et n’en est plus sorti. Les encouragements et les dons de ses fidèles lecteurs lui allaient droit au coeur, qu’ils en soient remerciés.

Partager :

69 réponses à “François Leclerc (1947-2020)

  1. Avatar de Dundee
    Dundee

    @ François Leclerc

    Merci de ce que votre présence nous a apporté .
    Ce n’est qu’un Au Revoir.
    Je vous souhaite la paix du coeur ! 🙂

  2. Avatar de écodouble
    écodouble

    Un très grand chroniqueur du Monde, c’est comme cela que je le voyais. Et il rendait toujours compte des « choses » les plus compliquées dans des écrits d’une limpidité exceptionnelle.
    C’est une perte immense.
    Toutes mes pensées à sa famille.

    1
  3. Avatar de Julien Alexandre

    Le grand ordonnateur a rappelé notre décodeur sans égards pour celles et ceux que sa perte afflige et dont l’âme est attristée. Toutes mes condoléances à Isabelle.

    François a été de tous les hauts et les bas de cette aventure commune qu’est le blog de Paul Jorion, avant que de voler de ses propres ailes. Merci à toi François pour les ouvrages que tu m’as dédicacés et qui trônent fièrement dans ma bibliothèque. Tes chroniques constituent un morceau d’histoire contemporaine. J’ai été ton correcteur le plus zélé : tu détestais tellement lorsque je simplifiais tes titres de billets tellement alambiqués, ou ces phrases à coulisses sans fin où tes mille réflexions créaient un magma en fusion qui n’avait d’égal que ta volonté et ton empressement à changer le regard que l’on pose sur le monde. Mais nous trouvions toujours un compromis, parce que ce qui t’animais était avant tout le sens du partage et ton inaliénable volonté de décortiquer les enjeux qui nous échappaient.

    Le grand livre de la vie est injuste : on ne choisit ni quand on l’ouvre pour la première fois, ni quand on le referme. Mais aujourd’hui je choisis de l’ouvrir à une page que j’aime : un moment rare, il y a un million d’années… au revoir François.

    Trio

    6
    1. Avatar de Juannessy
      Juannessy

      Lourd challenge pour Vincent Burnand – Galpin .

  4. Avatar de Pierre HAUPTMANN
    Pierre HAUPTMANN

    Le 28 février 2018 quand François Leclerc nous a annoncé sa « migration » sur un nouveau blog, le sien, l’article était titré ADIEU ET A DEMAIN https://www.pauljorion.com/blog/2018/02/28/adieu-et-a-demain-par-francois-leclerc/ C’est ce que je voulais lui dire aujourd’hui, avec le recul des quelques jours après l’annonce de son décès, l’émotion reste forte. Pierre

    1
  5. Avatar de Benjamin
    Benjamin

    Mince… ses billets vont me manquer terriblement.
    Adieu François.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. « Tous nos malheurs commencent par l’injustice ! » Quelle injustice ? Qu’un joueur de foot gagne mille fois plus que moi…

  2. Ben ça rendrait une coupe du monde de foot au Qatar et les folies liées aux avantages de situation moins…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta