48 réflexions sur « “Trump ou Biden ? Je ne vois pas de vraie différence !” »

  1. Sans vouloir vous offenser, cette vidéo pose beaucoup d’autres questions que celle de la différence en Trump et Biden.
    Ce serait plus intéressant de la mettre en perspective avec les affrontements en France, avec les façons dont ont lieu ici les face-à-face.
    Réflexion à la va-vite, les supporters de Trump n’ont pas l’air très doués sans leurs armes à feu. Si j’étais dans leur camp, je leur conseillerai des entrainements au béhourd, prisé en Europe dans certains milieux:

    1. C’est parce qu’il n’y avait pas de noirs dans les premières lignes des agitateurs. Sinon vous pensez bien que la pile de cadavres aurait rapidement atteint le plafond si cela avait été le cas.
      Heureusement que les noirs américains ne sont généralement pas des supporters de Trump.

      1
  2. Quand est-ce qu’on leur envoi Lallement gérer ca ?
    Pas de coup de matraque, pas de lacrymo, pas de flash ball, pas de canon a eau.
    Plus sérieusement, c’est étrange la passivité de ces CRS ou c’est qu’on est trop habitué à la violence chez nous ?

    13
    1. Parmi les multiples vidéos, matraques, lacrymo, si.
      Mais bon, au Capitole, manquent un peu d’entraînement, les assauts y son assez rares… 🙂

    2. Sûr qu’avec un dispositif de sécurité comme ça les Gilets jaunes et autres “rebelles” pénétraient dans l’Assemblée Nationale sans coup férir. Sauf que les Gilets jaunes à côté de ces fous furieux, ce sont des enfants de choeur. Des fous furieux gonflés à bloc -il n’a pas tendu le bras droit mais je l’aurais bien vu- il est vrai par l’abruti en chef.
      Au reste je me fais la même réflexion que @arkao: un montage parallèle entre la répression à la Castaner – Darmanin et les p’tits gars du Capitole, ça en dirait long.
      Sinon: y’en a vraiment beaucoup pour soutenir que Trump et Biden, c’est chou vert et vert chou?

      1. Apparemment vous ne vous souvenez pas bien du flot d’images montrant les manifestants notamment le fameux” boxer”, du 6 janvier 2019, au corps à corps presque avec la police… Et en chemin vers l’Assemblée. Mais il est vrai que ce n’était alors sans doute pas “un putsch”…

    3. Je n’avais pas lu le commentaire de @Toulet Alexis à propos de “Où il est question d’une destitution de Trump”. Très éclairant en effet. En faveur de l’hypothèse du coup d’Etat (manqué).

  3. Ces images sont teerifiantes.
    S’imaginer qu’une partie significative du Parti Républicain adhère et une autre se couche donne une idée du naufrage en cours voire d’une explosition complète, toujours possible à mon avis d’ici au 20 janvier
    Selon des témoignages rapportés au Sénateur Républicain Ben Sasse, Trump se delectait des images du saccage du capitole.

      1. Cette vidéo est absolument sidérante, beaucoup plus effrayante que l’affrontement des envahisseurs dans un couloir de la Maison Blanche… J’ai mal pour ma famille qui habite là-bas.

      2. Cette vidéo est bien plus accablante que tout ce qu’on a pu voir sur les émeutiers du Capitole.
        C’est une véritable bombe politique !!
        La question demeure : pourquoi ?
        Soit Trump est vraiment fou et dans ce cas quel est son but ?
        Soit il est manipulé. Par qui ?
        Soit cette épisode est le fruit final d’une construction en cours depuis 4 ans pour le compte de personnes ayant intérêt à ce que cela arrive.
        Dans les 3 cas, il n’y a aucun intérêt pour l’Amérique à diffuser et connaître la vérité. IL faut enterrer le problème, l’étouffer, et l’oublier.

        1. Cette vidéo semble se passer quand la foule est encore à la Maison Blanche avec un podium ou une arche qu’on voit sur les grands moniteurs. Et donc avant qu’elle soit au Capitole. Dans le fil youtube il est dit qu’un bandeau de news parle du Capitole mais c’est pas clair pour moi.

          2
        2. J’y vois un interet. Cela permet de voir de facon direct l’irresponsabilite et l’irrealisme de cette famille.

          Toutes ces preuves indirectes ou il est facile avec une petite nuance que l’on rajoute pendant ou apres des actes ou propos qui permettent de laisse le doute et de faire croire a certain que ce n’est que des strategies, et que les proches de trump sont plus responsables en fait

          Beaucoup croit, dans l’electorat americain (surtout republicain), c’est l’impression que j’ai, que ces delires (tweet, etc..) ne sont que des provocations ou un jeu et que les proches de Trump sont plus responsables en fait. Voila, ce n’est pas le cas en fait.

          D’ou l’interet que j’y vois, d’avoir des preuves directes: fini les petites nuances que creeent l’ambiguite et permettent de croire a autre chose sous-entendu (mais qui n’existe pas).

          Je vous rapelle que sociologiquement, des gens assez paumes socialement ou intellectuellement, se mettent a croire en un milliardaire qui n’en a rien a faire d’eux evidemment et qui n’a pas de competence, meme celle d’ecouter (dixit Bolton). Rien, dans sa vie, prouve d’ailleurs le contraire apparement. Et des gens y croient, je pense que ce sont ces possibles sous-entendu crees par ses ambiguites de languge (l’art de la litote, etc..) qui permettent aux personees d’imaginer autre chose que ce qu’ils ont sous les yeux tout betement. Par exemple “Bon courage a Mme Maxell (affaire epstein)”. Il n’y a pas un prisonnier au usa “mieux” quelque part?

          Un apparte:
          Une chose inquietante ou mysterieuse est que les gens semble toujours dire voter “pour” quelqu’un. Pour ma ma part, je vote toujours d’abord “contre” certains, des gens irresponsables ou extremistes meme si la personne apres elimination se retrouve loin de mes souhaits. Je n’ai pas le choix aussi tout simplement a cause, entre autres, du fait que nous soyons des millions a donner notre avis. Je ne me sent pas responsables (pas oblige de la defendre par exemple) de ce que va faire cette personne sur plein de sujet, mais j’aurais juste evite le delire d’autres candidats. Et, si on regarde un peu sur le long terme et partout dans le monde, cela aurait deja suffit a evite plein de problemes.

  4. Un pas de côté vis à vis du sujet:

    Biden nomme Brett McGurk comme coordonnateur pour le Moyen-Orient et l’Afrique du nord.

    On devrait dire “renomme” avec une zone de responsabilité élargie.
    Il avait été nommé à ce poste (lutte contre Daech au Moyen-Orient) par Obama, puis Trump l’avait renvoyé, il y a 2 ans environ. Même pendant sa retraite forcée , il n’a jamais cessé son activisme en faveur des Kurdes.

    Brett McGurk est un diplomate très honorable. Il avait facilité de son mieux l’action anti-daech des Kurdes en Syrie malgré des heurts avec la pays au nord de la Syrie. Même pendant sa retraite forcée , il n’a jamais cessé son activisme en faveur des Kurdes.
    The rigt man at the right place.

    Deux sources:
    https://www.rudaw.net/english/world/08012021
    et
    https://www.hawarnews.com/en/haber/biden-appoints-mcgurk-as-envoy-to-middle-east-north-africa-h22086.html

      1. McGurk ne sera pas seul sur le sujet et il a fait preuve d’ambiguïté à plus d’une repris face à la Turquie. J’aimerais y croire, mais je vois déjà venir le moment où on va nous expliquer une énième fois qu’on va peut-être soutenir les kurdes, mais pas trop, histoire de ne pas offenser le “grand partenaire turc”. De plus, il est un peu tard pour agir, la Turquie s’est installée dans le Rojava avec la complicité des russes également sur place. Biden ne va pas confronter ces 2 pays pour les beaux yeux des kurdes.

        1
  5. Arkao a dit : Sans vouloir vous offenser, cette vidéo pose beaucoup d’autres questions que celle de la différence en Trump et Biden.
    Sans vouloir vous offenser, l’opinion des USA est clivée entre les “patriotes” et les “citoyens”; et la question se pose en Europe et partout. Mais la gauche doit construire un discours qui lie la citoyenneté républicaine et la solidarité ou la justice sociale. Il y a urgence ! Biden ne le fera pas : il liera la citoyenneté au Business as usual.

    6
  6. Trump dispose de soutiens tels qu’ils ont pu faire en sorte que les accusations à son encontre n’aboutissent pas( cas georges Papadopoulos, Michaël Flynn , etc…).

    Si on ajoute à cela son trésor de guerre , sa capacité de nuisance est elle intacte , renforcée , ou seulement mise à mal ?
    Extrait :
    « Donald Trump a réussi à lever plus de 170 millions de dollars entre le 3 novembre et le 1er décembre ».

    https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/presidentielle/donald-trump/recit-entre-complotisme-et-interets-personnels-la-fin-de-mandat-chaotique-de-donald-trump_4244177.html

    PS : y aura t’il un jour une enquête sur cette levée de fond , ou une reprise en main du cas Trump par des services secrets ?
    « Dallas , son univers impitoyable … »

  7. Je ne vois pas en quoi cette vidéo illustre la question/affirmation de Paul, d’autant que Biden n’est pas encore au pouvoir.
    Plutôt on voit des policiers sidérés sinon le pro-trump en train de retirer le masque d’un policier se serait fait matraquer son bras , non ?

  8. Chers tous,
    Excusez mon tropisme “romain” plus très frais, mais, comme il est question un peu partout de populisme, de fascisme et de clivage gauche / droite, je me permets de rappeler quelque chose de culturellement assez évident pour les personnes d’un certain âge, et de plus du tout évident pour les plus jeunes générations (là, je m’adresse à la première catégorie que j’ai désignée): à la fin de la République romaine, il y a d’un côté les populares et de l’autre les optimates; cela se passe de plus en plus mal entre eux et à la fin, il y a une guerre civile: ce sont les populares qui gagnent, et César devient consul à vie; bref, c’est le début de l’empire.
    Je ferai une remarque, qui incite à la prudence, je crois: César et les populares, c’est la gauche, mes amis, et Pompée, c’est la droite bien conservatrice.
    Comparaison n’est pas raison, l’analogie n’est pas logique au sens strict du terme, mais bon, pensons-y quand même…
    Bonne journée!

  9. Michael Moore (qui a l’air d avoir pas mal de contacts parmi les membres des représentants de l’état en général ) a l
    air très pessimiste pour les prochains jours.Il pense que quelque chose se prépare au niveau des 50 états ,avec déjà un drapeau créé pour l’événement et une marche armée pour le 20 janvier …il en parle
    aujourd’hui sur son « face book live »

      1. “inside job”, c’est ce que je retiens. Cela n’aurait pas été possible de cette manière autrement. Une telle facilité, comme dans une église.

      2. Résumé & présentation de la vidéo de Michael Moore :

        ” De nombreux assaillants sont toujours à Washington. Ils ont été aidés et encouragés par certains membres de la police, de l’armée et du parti républicain. Et l’attaque terroriste de mercredi n’était qu’un essai préparatoire pour ce qu’ils prévoient ensuite. Michael Moore partage ses dernières réflexions urgentes sur l’attaque terroriste qui a eu lieu cette semaine et celle à laquelle nous devons nous préparer. “

        1
  10. J’ai lu (même sources) qu’Aristote était perçu par les philosophes contemporains comme nominaliste ou, à la rigueur, comme conceptualiste -ce que je crois qu’il est-, mais certainement pas comme un réaliste à la Platon. Il est clair pour moi que notre grande révolution nous a fait basculer du réalisme platonicien au nominalisme (aboutissement d’une révolution amorcée au IIIème siècle par Porphyre, qui a fait rage au Moyen Âge, et qui s’est institutionnalisée sous Louis XI).

    En suivant ce fil il y a donc en 1789 en France puis en Europe (Napoléon 1er et les républiques laïques successives en ayant propagé l’idée) un abandon du réalisme pour le nominalisme, c’est-à-dire pour le conventionnalisme.

    Il me semble que, aux USA, la parenthèse Trump est un coup de semonce -l’épisode Biden montrant que ce n’est pas un coup d’arrêt- qui annonce un prochain retour au réalisme des Idées. Je m’explique.

    Quand Trump est arrivé sur le devant de la scène en 2016, je l’ai comparé à un animal, un étalon -œuf corse- mustang -of course- qui fonctionne avec une logique naturelle, c’est-à-dire affective, coup de dent par ici, ruade par là. Je garde cette même idée de lui à l’heure du bilan, quatre ans après. Trump est pour moi un affectif véritédesituationniste -néologisisme maison- , alors que Biden est un affectiviste (affectif bidon, comme Macron) et un narrativiste (raconteur d’histoires, comme Macron).

    Réconcilier la logique aristotélicienne avec Trump ? Je pense que ce n’est pas possible. Réconcilier Biden avec la logique naturelle ? Ce n’est, à mon avis, pas gagné non plus.

    J’ai parlé plus haut de fonctionnement avec une logique naturelle. Comment cette logique serait-elle structurée ? Je pense que les chinois ont de bonnes idées sur la question (1). Thom également : “La classe engendre ses prédicats comme le germe engendre les organes de l’animal. Il ne fait guère de doute (à mes yeux) que c’est là l’unique manière de théoriser ce qu’est la Logique naturelle.”

    La pensée archaïque chinoise est-elle compatible avec celle de Thom ? J’ai l’intuition que oui (3).

    (1) PJ aussi !
    (2) De ἀρχή, début, commencement, principe.
    (3) Cf. https://www.pauljorion.com/blog/2021/01/03/vendre-son-poisson-a-qui-et-a-quel-prix-1982/

    1. BasicRabbit, s’il existe une logique naturelle, elle est subordonnée à la reproduction en premier lieu et aux cycles qui commencent à la naissance et se terminent à la mort de l’être vivant, soit-il un virus qui est un mort-né.

      1. René Thom, mon gourou ès-philosophie-mathématique-biologie-linguistique :

        “La classe engendre ses prédicats comme le germe engendre les organes de l’animal. Il ne fait guère de doute (à mes yeux) que c’est l’unique façon de théoriser la Logique naturelle.”

        Il me semble que nous sommes à peu près sur la même longueur d’onde.

        1. BasicRabbit, pour me motiver à approfondir la penser de René Thom, comment vous/il expose depuis son point de vue,
          dedans versus dehors,
          la reproduction (“la classe engendre ses prédicats”),
          le message reproduit (ADN, code source (dedans) – “prédicats”),
          la période de reproduction,
          la période entre la naissance et l’être autonome (culture, influences externes (dehors)),
          l’espérance de vie,
          les poupés russes.

          1. À propos de “dedans versus dehors” je pense répondre correctement à la question en citant Thom : “(…) notre modèle offre d’intéressantes perspectives sur le psychisme, et sur le mécanisme lui-même de la connaissance. En effet, de notre point de vue, notre vie psychique n’est rien d’autre qu’une suite de catastrophes entre attracteurs de la dynamique constituée des activités stationnaires de nos neurones. La dynamique intrinsèque de notre pensée n’est donc pas fondamentalement différente de la dynamique agissant sur le monde extérieur. On s’expliquera ainsi que des structures simulatrices des forces extérieures puissent par couplage se constituer à l’intérieur même de notre esprit, ce qui est précisément le fait de la connaissance. “.

            La théorie des catastrophes est, selon Thom, une théorie de l’analogie : “Les situations dynamiques qui régissent l’évolution des phénomènes naturels sont fondamentalement les mêmes que celles qui régissent l’évolution de l’homme et des sociétés.” J’espère que ça éclaire un peu la citation initiale.

            Pour la logique naturelle, je pense que Thom la voit comme une embryo-logique.

            Pour les poupées russes : “En ce qui me concerne, je préfère croire à un réel – non globalement
            accessible parce que de structure stratifiée – dont l’herméneutique de la TC permettrait de dévoiler progressivement les « fibres » et les « strates ». Mais tout progrès dans la détermination d’une telle ontologie stratifiée en « couches » d’être [en poupées russes ?] exigera : i) L’emploi de mathématiques pures spécifiques – parfois bien difficiles – dans les théories jusqu’ici purement conceptuelles des sciences de la signification ; ii) La reprise d’une réflexion philosophique sur la nature de l’être que les divers positivismes et pragmatismes ont depuis bien longtemps occultée.”

            Thom dit des choses que j’ai trouvées compréhensibles sur le développement du psychisme (animal et humain) dans le passionnant dernier chapitre “Pensée et langage” de Stabilité Structurelle et Morphogenèse (2ème ed.).

            En ce qui concerne la reproduction (production des gamètes) , c’est lié, ai-je cru comprendre, au retour au centre organisateur alors que l’embryogenèse est, elle, liée à la phase de déploiement à partir de ce même centre organisateur.

            Voilà. C’est un peu décousu. Je ne suis pas du tout biologiste. J’ai les bouquins de Thom sur ma table de chevet depuis au moins dix ans. Je ne suis pas déçu d’avoir insisté. L’idée, pour moi à la base de tout ça, d’avoir osé l’analogie entre développement embryologique à partir d’un œuf totipotent et développement de Taylor d’une fonction indéfiniment différentiable mais initialement indifférenciée, est pour moi génialissime. Bon courage.

            1. Pour en revenir à la logique naturelle, le modèle que propose Thom est dynamique : la topo/morpho/embryo-logique précède ontologiquement la logique moderne (voire aristotélicienne?) qui est (sont?) statiques (ce sont des photos instantanées qui fixent la situation une fois qu’on est fixé -ainsi du ciel quand on dit “Le ciel est bleu”-). PJ parle de ça dans PSI au chapitre IX en se moquant par Ryle interposé de la logique qui ne laisse pas de place au temps. Thom consacre -en continuiste évidemment- une partie de “Esquisse d’une sémiophysique” à ce problème (cf. p.16 où il parle de la logique comme d’une rhétorique).

  11. poser la question de cette façon sur les différences entre Trump et Biden n’a aucun sens, en tout cas pour le combat des classes populaires américaines.. Bien sûr qu’il y a des différences. Trump et ses soutiens représentent la possibilité d’une option fasciste pour le capitalisme américain. Option qui n’a pas été retenue pour le moment. Mais le danger existe vraiment. Pour le moment, si on analyse le quinquennat Trump, sa politique a défendu les intérêts du big business de la même façon que le fera un Biden. Ce qui unit ces deux politiciens est plus important que leurs différences. Et c’est cela dont il faut faire la démonstration devant le peuple américain. Sinon, appeler à voter Biden pour faire barrage à Trump c’est semer la confusion et préparer des lendemains autrement plus inquiétants. Le vote Macron était censé faire barrage à Le Pen et au bout du compte Macron a assumé une part du programme Le Pen et préparé la voie pour une amplification du vote Le Pen en 2022.

    5
  12. https://fr.wikipedia.org/wiki/Gustave_Le_Bon

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Psychologie_des_foules_(livre)

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Psychologie_des_foules_(livre)#Portrait_du_meneur

    « Des milliers d’individus séparés peuvent à certains moments, sous l’influence de certaines émotions violentes, un grand événement national par exemple, acquérir les caractères d’une foule psychologique. Il suffira alors qu’un hasard quelconque les réunisse pour que leurs actes revêtent aussitôt les caractères spéciaux aux actes des foules. A certains moments, une demi-douzaine d’hommes peuvent constituer une foule psychologique, tandis que des centaines d’hommes réunis par hasard peuvent ne pas la constituer. »

    1
    1. Oui.
      Voir aussi “Masse et Puissance” de Canetti et son expérience des mouvements de foule en 1927 à Vienne (de quoi faire réfléchir). Pas le Capitole mais le Palais de Justice (incendié).
      Excellent écrivain.

  13. Message de Lin Wood (celui qui voulait mettre à mort Mike Pence (notamment) pour trahison… (et banni de Twitter aussi, bien sûr) :
    https://twitter.com/AdeSouzy/status/1348044471905222660

    Il annonce des émeutes violentes et conseille à ses partisans de faire 12-12 jours de réserve de nourriture. Les rumeurs de marches armées vers les bâtiments fédéraux pour permettre à Trump de mettre en place l’état de siège et envoyer sa milice “Sécurité intérieure” sont à considérer sérieusement.

    Deux dates entendues : 17 janvier et 19 janvier. Je pencherai pour la première.

  14. Bonjour
    Biden égale Trump !!!??……allons , soyons sérieux
    Mêmes si je n’est pas un enthousiasme fou pour les démocrates et Biden, je ne dirais pas ce telles choses.
    C’est comme si l’on disait Marine Le Pen égale Hollande ou Bayrou….
    A la limite Marine et moins réac que Trump …..

  15. Trump est responsable de l’invasion du Capitole, mais aussi le gouverneur d’état, le chef de police, et les complices “exécutants”…et les services secrets ?

    1. Le chef de la police du Capitole a démissionné
      Où l’on apprend qu’il avait refusé l’assistance d’autres forces de l’ordre avant le jour J, et aussi que lors de l’attaque elle-même il a tardé à appeler la police municipale en renfort.
      Il a prétexté qu’il ne s’attendait pas à ce que les manifestant soient violents :
      https://www.lefigaro.fr/international/etats-unis-le-chef-de-la-police-du-capitole-demissionne-20210108

Les commentaires sont fermés.