37 réflexions sur « Trump, la reconversion ?, par Chantal Montellier »

  1. Bon jeu de mot Trump/Punk.
    Mais de la même façon que de le traiter d’âne ferait injure à ce sympathique animal, nos amis punks d’hier et d’aujourd’hui réfutent catégoriquement toute assimilation à ce sinistre personnage 😉
    Bérurier Noir “Porcherie – la jeunesse emmerde le front national”:

    Le Grand Soir avec Benoit Poelevoorde et les Wampas:

    2
    1. Oui, un bien mauvais sort fait aux punks et autres anarchistes qui n’ont pas vraiment mérité une telle comparaison. D’où je vois plus nettement la proximité entre Montellier et Jorion et ma distance avec eux.

      1. Bien sûr Dissonance ! Et le jour où vous recevrez le prix Élisée Reclus, au lieu d’être sur le podium, c’est moi qui serai dans l’assemblée pour vous acclamer. Et le jour où l’on vous demandera de préfacer une réédition de Proudhon, je serai le premier à vous en demander un exemplaire dédicacé.

        P.S. Plus les donneurs de leçons le prennent de haut, plus ils sont faciles à moucher.

        2
        1. @Paul Jorion

          Vous ne voyez même pas la contradiction dans les termes “prix Elisée Reclus”. Il y aurait pourtant de quoi ne pas s’en enorgueillir. C’est pourtant la seconde fois que vous me citez ce prix comme “médaille anarchiste”. Je maintiens donc que nos conceptions de l’anarchisme ne sont décidément pas les mêmes.

            1. @arkao

              T’as raison de contribuer à l’arnaque mondiale.,, Après tout pourquoi pas?

              Mais qui écoute encore les Wampas en 2020? Probablement personne.

              1. @Dissonance
                Je n’ai rien à vendre non plus.
                Participer à l’arnaque mondiale ? Pas compris le rapport avec mon commentaire.
                Les Wampas en 2020 ? Je ne sais pas. D’ailleurs il s’en fout non ?
                Une anecdote quand-même: un pote animateur de colonie de vacances a fait chanter “les bottes rouges” aux enfants. C’était beau à pleurer.

                1
              2. P.S. Si les Wampas avaient eu le goût du pognon, il auraient fait de “Les bottes rouges”, une fois arrangé et mixé un tube à 1 million.

  2. Salut Chantal ! Bonne année si ça encore un sens de dire ça.

    Ben étrangement, Trump, il serait presque sympa peint ainsi avec ce slogan… Bien plus que le poudré !

    A plus

    6
    1. Oui, Cloclo, c’est ce que j’étais en train de me dire… Bah..!. Il ne faut refuser à personne le droit de changer, si? Et mes excuses aux Punks, comme vous vous en doutez je me sens bien plus proches d’eux que de Trunk, et d’ailleurs moi aussi “j’attends l’été comme un punk en hiver”. Bari. Chan.

      1. Ce n’est qu’un début, la récré continue, Hervey! Tant que le maitre n’en sonne pas la fin, profitons-en. Cette nuit, pendant une insomnie, j’ai allumé mon portable, tapé deux mots clés: trump + punk… Que n’avais-je pas fait ! pire que l’armoire de Barbe Bleue !!! J’ai pris des notes. D’abord cette formule: ” Make Punk great again !”… ça vous rappelle quoi? … ensuite, “John Lindon explique au Gardian qu’il votera Donald Trump”… (“John Lyndon, dit Johnny Rotten, est le chanteur emblématique du groupe punk les Sex Pistols, puis le fondateur de Public Image Limited, et de Pigface”… modèle pour toute une jeunesse révoltée et de très nombreux autres groupes de rock… etc, etc…” Il est aussi question des ” suprémacistes du bruit blanc”… et du “racisme de la scène musicale de l’époque…” “Le racisme punk”… !? sic… Il est aussi question de la facination de certains comme Iggy Pop, David Bowie, et les Sex Pistols, entre autres, pour les bruits de bottes et l’imagerie nazie… etc, etc… Vous pouvez faire le constat vous même en tapant les deux mots magiques… Bref, je n’ai pas mis mon stylet trop à côté de la cible dirait-on…

        1. Merci Chantal, ce que vous dites là est éclairant.
          Je vois du coup votre dessin d’un autre œil.
          Et cela ne rend effectivement pas Trump moins inquiétant.
          Ce qui est terrible dans le cas de Trump c’est que lui-même se voit comme une personne de bon goût et « classe ». Ainsi alors qu’il regardait sur ses écrans les assaillants du Capitole il les aurait trouvés « low class », autrement dit « basse classe ». Bref des prolos … Ce sont pourtant eux qui ont voté pour lui. IL est vrai d’après les enquêtes dans la foule qui a pris d’assault le Capitole il n’y avait pas que des laissés pour compte. Ce que cela révèle en creux c’est que ceux que Trump apprécie réellement ce sont les authentiques fachos, je veux dire les meneurs, bien équipés, pas ceux qui portent des T-shirt et des casquettes Trump.

          https://www.independent.co.uk/news/world/americas/us-election-2020/trump-mob-capitol-riots-poor-low-class-b1785099.html

          https://www.ouest-france.fr/monde/etats-unis/complotistes-et-neonazis-qui-sont-les-assaillants-du-capitole-7110925

          1
          1. Oui, c’est exactement ça, je partage ce que vous avez écrit 10/10 Pierre-Yves. Les (punks) prolos seront les cocus de l’histoire. Quand au look blond aryen peroxydé du Herr doctor Trunk, quand on sait lire les images, il dit tout. Quand à sa Gretchen, j’aimerais mieux avoir un serpent à sornettes (lol) dans mon lit que cette créature…

        2. @Chantal Montellier
          L’imagerie nazie qu’on peut percevoir chez les artistes que vous citez, il faut à mon avis la comprendre comme “la provocation ultime” permettant de se distinguer de la masse des productions musicales, pas comme une adhésion cette idéologie. Un peu de provoc, c’est bon aussi pour le business (et on peut juger que c’est de très mauvais gout).
          Procédé qui n’est pas propre à un seul style musical, les métalleux (entre deux messes noires) en étant friand aussi avec Marilyn Manson ou Ramstein (pour les plus connus).

          En ce qui concerne le mouvement Punk. Il ne faut pas le réduire aux Sex Pistols qui sont surtout une opération de marketing d’un marchand de fringues londonien.

          Côté punk français, des origines à nos jours, il est clairement anti-capitaliste et anti-fasciste (à quelques rares exception près de trucs confidentiels maintenant oubliés). Il suffit d’écouter les textes des “Bérus”, des “Sales Majestés” ou de “Tagada Jones” par exemple.

          “Sois pauvre et tais-toi!”:
          https://www.youtube.com/watch?v=rlzSqTrAWbk

  3. Punk sur la ville !
    Bizarrement ça me rappelle une BD de G. Mathieu, “la vie trépidante de Clotaire Legnîdu”.
    Genre “en l’an 2000, il y aura des punks vieux”, et une tête de nonagénaire édenté disant “deftroy” ! 🙂

    1
    1. Le signe du diable aurait pu se faire avec la main gauche (ces gauchistes de démocrates, le diable incarné en personne). En même temps (tiens ça me rappelle quelqu’un que Chantal aime bien aussi) qu’il fait un fuck à sa droite (les Républicains).

      1
      1. Surtout, ne pas sur interpréter, please. Ce n’est qu’un dessin, polysémique , forcément… Ce n’est pas de la science exacte… Merci de le comprendre. Baci. Chan

        5
  4. L’ironie de l’Histoire est que c’est un milliardaire qui menace de détruire la république oligarchique étasunienne. C’est en ce sens que l’on peut comprendre l’inextinguible haine que lui voue l’establishment démocrate et à l’inverse, la sympathie des « lamentables ».

    Le poisson pourrit effectivement par la tête.

    1
  5. Avec les dessins de Chantal Montellier c’est un peu l’heure de la récré qui vient de sonner…
    Alors, j’en profite !!!
    Le plus désobligeant pour lui et ses supporters c’est probablement les noirs cheveux.
    Je les imagine crépus, en crête de coq.
    Pour le déséquilibre, un oeil ouvert l’autre pas aurait davantage souligné la dangerosité du personnage.
    Manque un anneau dans les trous de nez ou aux bouts des seins. Doit pas avoir les pectoraux à la Schwarsonheguer.
    Puis surtout manquent quatre barreaux.
    Pour la zique… mais suis pas un spécialiste :
    https://www.youtube.com/watch?v=23iHKH71kZk

    1
    1. Avec le “chamane Jack Angeli” qui réclame son assiette vegan bio en prison (véridique, sa mère dit que le pitchoune de 34 ans est très mal si on le prive de ça), on oscille entre farce digne de Monthy Python et tragique.

      Tragique où nous irons voir avec force ambigüité la démocratie américaine sombrer 3 crans en dessous de la nôtre pourtant déjà mise en sous-sol par le UberPréfet Lallement (*) , comme les médias juste mondialisés relataient, il y a 37 ans, sans savoir comment doser retenue et obscénité, la mort lente de la jeune colombienne Omaira Sanchez après que le lahar d’Armero du au volcan voisin eu enseveli la ville d’Armero à des dizaine de km en aval.

      (*)héhé UberXXX peut, glissement sémantique aidant, être écrit sans point Godwin maintenant, juste pour dire qu’on a acheté la prestation à un gus bien “liké”)

      1
  6. Je recommence: Ah! Harvey, vous me donnez envie d’intégrer les détails que vous suggérez. Et d’ailleurs, je vais le faire, mais demain. Merci. C. (Morte de fatigue après une journée de dur labeur)…

    1. Ne vous pressez pas Chantal … le terrain est encore miné.
      ):-))
      Mais je rectifie, pas Harvey, une fatale confusion est si vite arrivée …
      Je respecte, comme chacun les gestes barrières anti-Covid, mais c’est bête, suis pas équipé contre le Novitchok.

      1. Oui, j’ai tout de suite remarqué mon erreur et vous demande de m’en excuser. Le problème avec ce système c’est qu’on ne peut pas se corriger soi même, et comme le “surveillant” laisse tout passer… Pfff! quel laxisme.

Les commentaires sont fermés.