32 réflexions sur « $anofric, par Chantal Montellier »

  1. Big Pharma

    Le DECIDEUR : Paul Hudson

    https://www.sanofi.com/-/media/Project/One-Sanofi-Web/Websites/Global/Sanofi-COM/Home/fr/investisseurs/docs/2020_03_04_Compensation_SW_PH_FR_v2.pdf?la=fr&hash=4355A588399FC857B6C24A59F357B737

    Embauche : 1/09/2019

    Rémunération 2019 au prorata temporis, 4 mois:
    – fixe : 433.333€ brut
    – variable : 650.000 € brut soit 150% du fixe
    – avantages en nature : 77.400 € de frais de logement temporaire

    Rémunération 2020

    – fixe :1.300.000 € brut
    – variable : 0 à 250% du fixe avec cible à 150% soit 1.950.000 € brut
    – rémunération en actions : 75.000 à 81,46€ valorisation le 24/01 soit 6.109.5000€ prévus

    DIVIDENDE:

    https://www.sanofi.com/fr/investisseurs/action-sanofi-et-adrs/dividende/

    3,15€ par action sur les comptes annuels 2019:
    – approuvé par les actionnaires en AG le 28/04/2020
    – paiement le 06/05/2020 pendant le confinement

    Liste des principales sociétés à avoir supprimé , réduit ou maintenu le dividende en fonction de l’impact du Covid19:

    https://www.boursorama.com/bourse/actualites/crise-du-covid-19-le-point-sur-les-dividendes-des-grandes-societes-26178326dc978e2550387675bdb33afe

    Sanofi est l’une des sociétés à avoir maintenu le versement du dividende en 2020

    Le dividende est prélevé sur la trésorerie.
    Le non versement du dividende a permis le maintien de la trésorerie face à la crise pandémique.

  2. Ces chiffres, à l’aune de ma petite retraite, me laisse rêveur !
    Les bénéficiaires de ces super revenus sont à l’évidence placés dans la catégorie de ce que l’on appelle ‘les épargnants’ !? 🙂

    1. Marie, ma grand mère disait, “les hommes c’est comme les étagères, plus c’est haut, moins ça sert”…( mais plus ça se sert !)… Elle disait aussi: “plus c’est haut, plus c’est sale”. Elle était fille de culottière et livrait les pantalons aux quatre coins du bourg alors qu’ elle n’avait pas 5 ans. Elle n’est jamais allée à l’école et a appris à lire et écrire (excellemment) toute seule comme une grande. C’est la meilleure femme que j’ai connue. Une “sainte” comme on disait alors. Grand-mère, revient, ils sont devenus fous !.. “Ah! Marie, si tu savais, tout le mal que l’on m’a fait…”

  3. Chantal Montelier, non !!! Ce n’est vraiment pas sympa pour les requins de les comparer aux actionnaires et dirigeants de Sanofi:-( ?

    3
    1. Tant que les requins, les vrais, ne sont pas comparés aux dirigeants de Sanofi, tout va bien !

      3
      1. Je ne pense pas que les vrais requins prélèvent dans leur environnement beaucoup plus de proies qu’ils n’en n’ont besoin pour subsister.

        1. Tout à fait ! L’idée c’était qu’un requin de dessin n’est pas un requin réel 😉
          Le requin-Sanofi est une espèce bien à part !

      2. Les dirigeants des sociétés sont nommés par le Conseil d’Administration composé essentiellement des actionnaires donc propriétaires .

        Ils sont choisis par rapport à un projet de société qui va toujours , entre autre , sur 2 axes objectifs majeurs :
        – maximiser le dividende
        – maximiser la valorisation de la société par l’augmentation de la valeur de l’action détenu par l’actionnaire

        Le dirigeant percevra une part importante et variable en fonction des objectifs atteints

        Donc actionnaires et dirigeants même combat montrés par le dessin de Chantal.

        Le PdG de Sanofi détient déjà 75.000 actions pour commencer.
        Plus ses objectifs seront atteints , voire dépassés, plus sa part actionnariale augmentera .

        Le système capitaliste l’a très bien compris en intéressant les dirigeants :
        – actions, bonus, participation , stock-options ,
        – évolution salariale exponentielle :voir l’évolution du fixe entre 1980 et aujourd’hui , à comparer au salaire moyen

        1
    2. Oh! Pardon amis requins, je ne le ferai plus. De toutes façons ils ont trop de dents et du coup ça prendra des plombes à dessiner… Ou alors faut des sous !… 5 euros par quenottes !..Paul?

      1
  4. Capitalisme et mondialisation:

    APPLE : GAFAMI (Google – Apple-Facebook – Amazon- Microsoft- IBM )

    IPHONE:

    https://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20201213-inde-saccage-dans-une-usine-d-iphone
    https://www.lepoint.fr/monde/inde-une-usine-d-iphone-mise-a-sac-par-ses-propres-ouvriers-13-12-2020-2405545_24.php

    Usine en Inde de Wistron groupe Taiwanais sous traitant pour Apple
    salaire:
    – ingénieur : 130€
    – ouvrier : 60€

    Apple : clôture des comptes annuels au 09/2020
    https://www.boursorama.com/cours/societe/chiffres-cles/AAPL/

    Chiffre d’affaire 2020 : 245 milliards €
    Résultat net 2020 : 51 milliards € soit 21% de rentabilité

    1
  5. Un qui en parle très bien de Sanofi , et depuis un bout de temps, c’est le père Ruffin.

    « Parce que, entre la macronie et Sanofi, c’est une idylle, une fusion, que les pires scandales ne troublent pas. Un amour qui remonte à loin : en 2007, Emmanuel Macron est rapporteur de la Commission Attali sur la « libération de la croissance française ». Parmi ses membres, une palanquée de PDG, dont Serge Weinberg. Qui conseille au jeune énarque : « Enrichissez-vous ! » Lui-même administrateur de Rothschild et Cie, il l’aide à entrer dans la banque d’affaires. Avant d’être, évidemment, plus tard, l’un des premiers soutiens d’En Marche !, encourageant la candidature. Et qui apparaît, sur nos écrans, dans les salons de l’Elysée, le 14 mai 2017, jour de l’intronisation de notre nouveau président ? Serge Weinberg« 

    https://francoisruffin.fr/france-vaccin-sanofi/

    PS : ce que personnellement , je ne comprend pas , c’est qu’à la suite de L’injonction «  enrichissez vous ! »( et comment Ruffin peut être au courant de cet échange?) , il n’y est pas eut d’effet (notamment si l’on en croit la déclaration de patrimoine d’avant présidentielle…)
    A moins que l’enrichissement fusse prévu pour après la présidence ?
    MYSTÈRE .

    Bref , si Ruffin a flairé juste , l’inclinaison à faire patienter la populace ( celle qui «  coûte un pognon de dingue ») devrait se confirmer si le vaccin Sanofi permet d’engranger des bénéfices extraordinaires.
    Ce qui voudrait dire pré – achats ou choix privilégié ( possible si « faute de mieux » ) d’un fournisseur qui a comme un problème de timing de livraison par rapport à ses concurrents.
    Aucune idée d’où se situe la vérité … pour l’instant.

    1
    1. @Bernard 13h51
      … ” ce que personnellement , je ne comprend pas , c’est qu’à la suite de L’injonction « enrichissez vous ! »( et comment Ruffin peut être au courant de cet échange?) , il n’y est pas eut d’effet (notamment si l’on en croit la déclaration de patrimoine d’avant présidentielle…)
      A moins que l’enrichissement fusse prévu pour après la présidence ?
      MYSTÈRE .
      ” …
      Simplement pour info (si elle peut “passer”..avec dollars..) Olivier Berr$$er en a fait des tonnes sur le sujet pendant la campagne (dossiers à charge très détaillés , nombreux et pendant un certain temps…) sans succès autre que se voir placer (via son site innommable ici) sur la liste noire du tout nouveau et bien à propos créé “en-codeurs du Monde”…
      Depuis, toutes les “entrées” de recherche du site ont été modifiées , ainsi que la présentation.. sauf le nom … et il est très difficile de s’intéresser au passé. (il y a eu procédure sur une voie parallèle , du fric récolté et un “suivi” promis , mais..)
      Si ça vous tente.. ((vous “en auriez assurément pour votre argent”…)) 😉

      1. Traduire ” très difficile de s’intéresser au passé ” par ” très difficile de “converser” sur ce (hors-) sujet “sensible” dans un blog ” .
        Par contre les mots “magiques”: /dossier/patrimoine-macron/ restent actifs.
        Évidemment , si F.Ruffin s’y intéresse , ça peut(devrait) tout changer.

  6. La “moralité” de tout ceci est que nos grands groupes pharmaceutiques sont hors jeu dans la course au vaccin.
    Le pire est que Sanofi va supprimer 400 emplois en R and D.
    C’est vrai qu’un chinois ou indien a aussi un cerveau et seulement payé 200 euros mensuels.

    2
    1. Ça ne devrait ni être un jeu ni une course…
      Pas ou trop peu de collaboration internationale sanitaire, juste une malsaine compétition.

      3
    2. @Jeanpaulmichel Justement quoi de plus normal que de se délester d’une R&D pas fichue de fournir un candidat vaccin efficace en temps et en heure !

      Alors que l’échec va permettre
      de lancer le conditionnement en Allemagne de 100 millions de vaccins Pfiser/BinTech d’ici la fin de l’année.
      Comme le prix négocié avec l’Europe par un financier qui s’y connait, est bien supérieur à celui du vaccin Sanofi, il suffira de partager la marge qui sera sans doute supérieure !
      Le Requin est un animal sociable vivant en communauté, susceptible d’entraide, voire d’empathie.

      Sanofi pourra même peut-être vendre sous sa marque pour rassurer ses clients.
      Pfiser en marque Blanche…

      Il est peu probable que l’on voit le vaccin d’origine Sanofi en 2021 et même 2022,
      peut-être est-il sur le coeur de cible (> 65 ans) d’une efficacité voisine à celle d’AstraZeneca …

  7. Joli clin d’œil graphique à la caricature anti capitaliste du XIXe siècle.
    Continuons le combat, même si à la longue ça use, générations après générations.

    1
    1. Merci Arkao pour le clin d’oeil au clin d’oeil graphique. J’apprécie. Cette culture-là est en train de disparaitre tuée par “les images qui bougent”, le numérique, (dont je ne suis pas sans me servir), et l’informatique. “La poésie fout le camp Villon, y’a qu’du néant sous les néons…”

  8. Merci Chantal M. (et bonne année) pour cette caricature au pouvoir aussi incisif, carnassier, qu’il serait presque faire oublier que derrière le choc des photos, le poids des mots, peut égaler, voire dépasser le tranchant d’une « l’épée de Damoclès »… face à l’audace de la plume…

    Les vœux de ma résolution, en ce “nouvel ère”, seraient-ils présomptueux…? J’en laisse juge l’ambition de l’optimiste de ce blog, qui loin de vouloir louvoyer et se perdre, dans les méandres, de la “complexité de la pensée”, de “l’immoralité fiscale, sociale, morale, environnementale”, se veut trancher dans le vif des priorités… sans jouer, parier sur les subtilités des “inversions de la hiérarchisation des valeurs” (“combien d’anges matérialisés et/où éthérés peuvent tenir sur une tête d”épingle”?) qui voudraient, par exemple, faire passer l’expression du “Quoi qu’il en coûte” et “retour des jours heureux”, à la nécessité de justifier, excuser… une “réforme structurelle” des régimes des retraites, et de l’assurance chômage, à l’explosion de la dette publique par tête de pipe du coût de nouveaux chômeurs et chômeuses… à qui est soit disant distribué “un pognon de dingue mis dans mes minimas sociaux qui fait que les pauvres le restent et se déresponsabilisent” (cas des NON RECOURS qui vont des “discriminations systémiques” selon le dernier Président des “Défenseur des droits”, à la non redistribution des aides sociales aux ayants droit), justifie de prioriser en terme de politique vaccinale de servir, de “sacrifié.e.s” en tant que cobayes, l’alignement au moins disant morale social, fiscale… la retraite en bonne santé des “primo- vacciné.e.s à arn.m” des EHPADS, services de réa… dont les doutes incertitudes ne résident que dans les effets secondaires à moyen et long terme encore inconnus, parce que n’ayant pas eu le temps néolibéral, ultralibéral, de les étudier… sont suspecté.e.s de propos de “procureurs”… “théories complotistes”…

    “Beaucoup « d’influenceurs » des médias de masse nous veulent du bien, à les croire… Prenant notre défense à cœur, ils dénoncent à l’unisson presque l’infantilisation dans laquelle la gouvernance nous voudrez plus taiseux, moins « procureurs » en tout cas… qu’ils se permettent d’être…

    Comme si nous devrions avoir oublié qu’à force de répéter à un gosse toute son enfance, qu’il est con, le coté obscure de ce rabâchage, à cela de bon, pour les « leçons de morales » des perroquets se déguisant en « experts » : que le gosse finit par se convaincre qu’il ne mérite pas mieux que pareil remontrance, ou « réconfort »présumé « rassuriste » d’une telle « médiocratie »…

    Pleurnichant avant l’heure que la « punition » d’un nouveau confinement, va déprimer les « temps de cerveaux disponibles » que les « chiens de garde » flattent tellement bien dans leur doutes, incertitudes les plus profonds, concernant les « bas instincts » de leur « ras le bol fiscal », « poujadisme »… que les gosses finissent par répondre toujours favorablement à la « DICTATURE des émotions » les sondant tout le temps, sur le second tour des présidentiels, ou autres élections locales, sur la peur d’avoir peur de défaillir mentalement (de ne pas pouvoir vivre un reconfinement dans une résidence secondaire, logement airbnb…?)… si le chômage partiel supplante le revenu fixe d’un « boulot de merde »…. qui parle des fraudes massives au « télétravail » coûtant si chères à l’assurance chômage qu’il est question de réformer structurellement, que permet en toute impunité le dispositif du chômage partiel, des licenciements boursiers et du chantage à l’emploi des propriétaires privés d’actions et d’entreprises assistées (Sanofi, etc, etc) sans contreparties… ? Pas ces « influenceurs » en tout cas…

    Mais ces « leçons de morales » ne sont-elles pas loin de se soucier de l’état de santé psychologique, et physiologique du personnel des services publics, hospitaliers par exemple, risquant la saturation, l’effondrement… à tout moment… surtout avec l’arrivée des « variants » plus contaminants…. et des séquelles et traumatismes inconnus des effets secondaires à moyen et long terme de « vaccins à arn.m »… et d’associations de molécules vaccinales… alors que la dérégulation financière n’empêche en rien les CSP+ , actionnaires gavés de dividendes indécents, « grands patrons », fonds de pension retraite… d’extrême droite, de droite extrême, de la macronie… de spéculer et gagner, sans jamais perdre… sur la hausse ou baisse des stocks gérés en flux tendu, et des prix, de masques, gants, blouses, médicaments, respirateurs, et autres matériel médical (oxygène, etc), « vaccins à arn. », et combien de denrées alimentaires, connexion internet, etc, que les pauvres, discriminé.e.s, précaires souffriront toujours de manquer… ?”

  9. Comme si la question du “tri sélectif” façon “Darwinisme social”, “l’utilité”, “l’essentialisme”… en terme d’activité court-termiste réduite donc à la rentabilité du pib de la croissance, du poids de mettre chanteur potentiel, à l’emploi… n’était pas un “dilemme cornélien” auquel le personnel des services publics hospitaliers et du nombre de place disponible en lit de réa, n’avait pas à trancher à chacune des multiples décisions quotidiennes se devant de servir le “serment d’Hippocrate” et l’intérêt général… la santé psychologique et physiologique (les “peurs d’avoir peur”) des “asymptomatiques” voulant voyager sans entraves pour eux en tout cas, aucun confinement, une “immunité collective” à la Trump, devrait être prédominant dans les rapports de forces…?

  10. Point de vue d’une sardine comme tant d’autre :« en fait , le requin n’est pas seul. »
    Les requins se font concurrence .
    Pour eux , c’est la lutte des casses.

    Sur le marché mondial, Il y a tant à bouffer que , si nécessaire , un banc de poisson s’abandonne pour un autre qui serait plus rentable.
    On aurait pu assister à une collaboration au niveau de la planète , celui qui trouve un vaccin efficace partage ses données , donne ses secrets de fabrication .Avec la solution «  vaccin » , une épidémie se résous grâce à une réponse rapide et massive , au lieu de cela le virus se répand inexorablement , et pour le Covid19, par ses mutations ne cesse de reposer problème. Autant de futures rentrées de pognon si on voit les choses du côté malsain de la finance , autant d’absurdités engendrées par ce comportement carnassier qui consiste à ne pas privilégier l’intérêt commun à la faveur d’intérêts particuliers.

    Le marché du vaccin est probablement un marché comme un autre .Dans un premier temps , avantage financier à celui qui fourni LE produit de saison en premier .Après seulement , les consommateurs se préoccupent de la qualité .Ensuite seulement , vient la période du choix déterminé par le prix , au mieux par le rapport prix/qualité .
    C’est la période de demande d’un produit qui détermine l’intérêt des fournisseurs à produire , ainsi que leur savoir faire .

    Sauf qu’aujourd’hui , l’humanité doit faire face à un danger qui engage sa survie : la lutte contre les virus.
    La lutte contre les virus : un des évènement essentiels évoqué dans un des bouquins du patron de ce blog.

    On en est juste à la répétition générale sur un exemple de virus pas trop méchant au niveau de sa mortalité .
    En espérant , pour les générations futures, que les bonnes leçons seront tirées de la catastrophe actuelle.
    Pour l’instant , les médias parlent de populations vaccinées sans différencier « avec quel type de vaccin, » , de surcroît sans même pouvoir estimer les résultats( trop tôt).

    Naissance d’un marché où le produit répond à une nécessité , mais pas encore à un «  goût «  ou un engouement.
    La problématique , c’est que vu la taille des requins et leurs besoins , le pouvoir d’agir se concentre tout comme l’argent , entre leur seules mains.
    Que vaut la prière d’une sardine pour que les choses changent ?

    1. Merci pour le merci mon cher Pierre, et bonne année à vous également. Quelle abondance, et quelle facilité pour écrire! Vous devriez faire un roman… Un policier ayant Sanofric pour cadre… Le PDG est retrouvé mort assassiné une seringue plantée dans le gosier… 400 suspects…

      1
      1. Ma réactivité et et mon intuition étant formatées à l’actualité, l’immédiateté, au “zapping” en quelque sorte… je me contenterai de “Brèves” comme celle ci…

        ” Sur lci il a était entendu dire en substance qu’il est « normal » que les chercheurs de « Vaccins » étrangers, dans le cas de la découverte des « arn.m » luttant contre la covid-19, soient mieux payés que ce que la recherche et développement de Sanofi, Pasteur, que ce qu’ils n’ont pas su anticiper… et que la recherche publique tout autant d’ailleurs…

        Bien qu’il ait été hors de question de débattre avec les arguments de LFI par exemple, dénonçant la délocalisation de la recherche (et restructuration de l’emploi/automatisation des usines et process de production)… vers les pays les moins disant sociaux, moraux, fiscaux environnementaux… il resta facile pour les intervenants de féliciter les chercheurs étrangers « méritants » (dont nombre d’ailleurs ont été formé en France et/ou des institutions publiques).

        Cependant il est étrange que les « réjouissances » de ce moment instantané… se flattent d’une découverte dont les salaires mirobolant ayant rétribué généreusement ces « chercheurs » à la hauteur de l’ambition des « secrets d’affaires », conflits d’intérêts, qu’affectionnent les marchés financiers, n’ont même pas étudié les effets secondaires à moyen et long terme, leurs potentiels séquelles, traumatismes, qui eux demandent entre 5 et 10 ans d’expérimentations très réglementées par des protocoles strictes encadrant les responsabilités juridiques de toutes les parties prenantes… ?

        Il est surprenant que les spécialistes médicaux, de santé publique, et même les « cheins de garde »… se récompensant sur les plateaux télé d’une telle rémunération financière… ayant fait pourtant le serment d’Hippocrate, pour les uns… estiment légitime qu’il soit récompensé, voir privatisé des travaux de recherches épidémiologiques, inachevés, inaboutis, classés secrets d’affaire… au point où risque d’être socialisés les effets secondaires de moyen et long terme, de « cocktail de molécules…. « vaccinales » pour parties et traitant des pathologies chroniques, facteurs multiples de comorbidité…, et le risque d’effondrement des services publics hospitaliers qui connaît une tension permanente d’autant plus forte que les « variants » sont sévères ?

        Il est stupéfiant même que si peu de transparence dans une recherche épidémiologique… ayant battu tous les records du court-termisme économico-financier… puisse être encore plus rémunérée, avec si peu de travail fourni, achevé… que le temps long, et les études empiriques de la recherche publique, des services publics hospitaliers des « Etats providences »… qui elles, devront éponger les plâtres des potentiels effets secondaires à moyen et long terme des « produits » qu’ont dédaigner les « chercheurs » loués aujourd’hui… ?

        A moins qu’il soit question de rémunérer et récompenser encore plus, l’expertise « technocratique » d’une « élite » du privé, qui friande des « Start-up nation », après avoir sucé jusqu’à la moelle toutes les ressources publiques, d’éducation, de formation, de recherche… ont fait calculer les probabilités des effets secondaires à moyen et long terme des « produits » par des propriétaires privés d’IA assistés sans contreparties… laissant le soin au personnel des services publics hospitaliers, des EHPAD, au bord du born-out, de vérifier leur résultat, qu’est-ce qui invalide cette hypothèse… si ce n’est l’aspect immoral/amoral, inhumain, de son optimisation médiatico-politico-financière… ?

        Cette même « immorale optimisation » ne se prive pas d’ailleurs de justifier que des Etats concurrents, payant plus chers les doses… ayant passé des « accords unilatéraux » déloyalement quoi, soient prioritaires alors que des problèmes d’approvisionnement (gestion de la hausse ou baisse des stocks en flux tendu, déterminant les prix…), et autres entourloupes sur le nombre de doses par flacons, etc, font les affaires dérégulées, déréglementées (comme pour le dérèglement climatique la perte de la biodiversité – à la source de zoonoses annonçant de futures pandémies – les « externalités négatives » des productions polluantes, à fort « coût de main d’œuvre » et à forte fiscalité sur les plus valu, etc) des hausses ou baisses des prix des valeurs boursières, et des actionnaires, etc…”

        1
      2. “Le PDG est retrouvé mort assassiné une seringue plantée dans le gosier… 400 suspects…” Et “66 millions de procureurs” ?

    2. “La lutte des casses”, ahah! Très bon, je note… Le point de vue d’une sardine ne vaut rien, mais de plusieurs millions… ? Et puis nous ne sommes pas des sardines… Sardinises , oui, pas mal … Alors rehumanisons nous ! Le gregarisme est le principal ennemi de l’hominisation.

      1

Les commentaires sont fermés.