52 réflexions sur « Service Public, par Chantal Montellier »

    1. @Arkao

      Je souscris à 100% au slogan “ZAD partout”. Je ne suis pas sur qu’il convainque tout le monde ici, loin de là.

  1. Encore une fois Chantal… vous arrivez à transcender la réalité avec une ironie dont la caricature calligraphique est aussi complexe et complète, que sa capacité à nous faire passer pour un moment seulement… un spectacle des “Guignoles de l’impro”, si on en croit l’analyse des médias mainstream, pour une petite bouffonnerie des ratés de la “com'”, sans conséquence, pour une vulgaire banalisation “franchouillarde” de la “normalisation” préparant l’avènement d’un l’illusion choix “démocratique”… nous ferait presque oublier qui voudrait se faire prendre et/où être fait passé, pour le pire du pire, où pour le moins pire des deux… Merci.

    1. Comme toujours, Pierre, vous arrivez à me faire croire que je suis encore plus bête que je ne l’intuite, car vos paroles dépassent de très haut ma capacité de penser. Mais le monte, je monte… Quitte à mieux retomber…

    1. @Hervé ou était-il déjà là en mission de son ministère actuel, comme la biographie d’un certain Adolf peut le suggérer ?
      L’auto promotion est une bonne hypothèse pas vraiment démentie par la suite.

      Il paraît même qu’un certain Emmanuel a fréquenté des pontes du Parti socialiste.

      1. @Ruiz

        Emmanuel et Brigitte ont été mariés au Touquet par le maire Léonce Desprez.

        Avant d’avoir des fonctions ministérielles et d’être élu à la Présidence , il lui avait été proposé la tête de liste Perspectives , de droite , de la ville du Touquet pour les élections municipales de 2008.

        A l’époque il avait refusé en arguant sa volonté de non étiquetage officiel .
        Il ménageait ses entrées à droite et à gauche et jouait l’équilibriste
        => Ni droite , ni gauche , déjà marionnettiste

        1
        1. La métaphore est ici plutôt à contresens , car un marionnettiste active effectivement ses deux mains et deux personnages , le gauche “et” le droit , comme indiqué dans le dessin de Chantal .

          Par contre , chez Guignol , le personnage féminin est plutôt Madelon , femme fidèle de Guignol ( mais sale caractère ) .
          et la géopolitique feront plus surement le fond de la prochaineélection , et ça ne me déplait pas .
          Je cherche qui pourrait être Gnafron .

          Sur le fond de l’affaire , comme , de fait , elle n’a pas suscité l’enthousiasme des foules , je me suis demandé si le coup a foiré parce que c’était trop tôt ? Ou parce que les français ont bien autre chose en tête ( je crois plutôt à ça ) ? parce que le RN saoule , autant que les autres , les français ( bien possible ) ?

          La Covid , l’ambition et la vision géopolitique , la réduction des inégalités , la fiscalité et l’action ” écologie” , feront plus surement le fond de la prochaine élection , et ça me plairait plutôt .

          Les européennes qui arrivent d’abord , devraient aussi permettre de régler les comptes et les traités de paix à gauche . Mais elles ne serviront à quelque chose si elles débattent d’abord des mêmes thèmes .

  2. Et dire que le chef d’orchestre de ce combat entre ces deux bouffons représentants le pire des valeurs républicaines, ce chef d’orchestre se trouve être le résident de notre République !
    Ça en dit long sur l’état du pays et aussi sur notre système médiatique.
    Encore bravo Chantal pour résumer en un seul dessin ce que les journalistes politiques n’arrivent même pas à formuler clairement en raison de leur servitude envers ce pouvoir .

    2
    1. Merci l’Arsene pour vos félicitations et encouragements, vous ne pouvez savoir à quel point j’en ai besoin parfois. Ma résistance à besoin de signes d’amitiés. C’est vital. Ce sont mes munitions. Je vous embrasse. Chan.

  3. Bof, l’émission de France2 devait être en perte de vitesse, hop une petite marinade accompagnée et l’audience a due probablement remonter… 🙂

    1. Oui, oui, leur score n’est pas si mauvais et la marinade sauce Darmanin a encore quelques beaux jours devant elle…

    1. Je me suis arrêtée de voter en même temps que Badiou mais pas pour les mêmes raisons, et contrairement à lui, j’en ai un peu honte… Mais chut ! Sinon goulag!

      1. Ce n’est pas votre car il semble que ce soit un choix de longue date mais j’ai l’impression que a la question que sous entend Cloclo on n’entend plus que cette réponse : “je préfère encore ne pas y aller” quasiment quel que soit le nom du candidat que l’on prononce voire quel que soit le tour auquel on se réfère…

        1. Bienvenu dans le monde enchanté variés et divers des abstentionnistes. J’ai moi même arrêté de voter au deuxième tour lorsque Le Pen (père) est arrivé en deuxième position en 2002. Je n’ai pas du tout eu de réflexe Républicain, le dégoût a été tel lement profond que j’ai fait une descente fulgurante je pense et je me suis rendu compte que je n’étais pas en République, car ces choses là monsieur n’arrivent pas en République. Décompensation ! Depuis je ne donne plus ma caution à cette mascarade, ce n’est même pas une question d’hémorroïdes, ni de coups, c’est une question de survie mentale.

          Après on peut aimer se faire mettre bien profond sans vaseline aucune, en se sachant méprisé, car tout les goûts sont dans la nature.

  4. Quelle belle ère de rajeunissement politique se voit ainsi illustrée :

    – Mme Marine, fille de son père, jeune forcément jeune ;

    – M. Emmanuel, “aux âmes financièrement bien nées, la valeur de garant de l’ordre capitaliste établi n’attend pas le nombre des années” ;

    – Guignol, pas les vieux barbons : voilà de la bonne graine démocratique et politique; Ruquier, Hanouna, voilà nos jeunes pour toujours. ;

    – M. Gérald, “in cauda venenum”, je termine par cette maxime qu’auront appréciée diversement celles qui auront eu à leu corps défendant une version de la jeunesse vigoureuse de M. Gérald D. un peu trop “in cauda”.

    2
    1. @timiota
      Darmanin, Grivaux, Duhamel, DSK, (…) un bon dictionnaire Latin, français usuel est la clé de ces propos.
      Nos guignols désignés ne risquent pas d’être tous antisémites ou homophobes.

      Mais l’évolution souhaitée (on verra le résultat) par notre garde des sceaux (sic) de la législation dans la foulée d’une campagne moralisatrice subversive des principes du droit, ne pourra pas plus inquiéter le sieur Darmanin que le sieur Ramadan dont les pratiques (passées) mettent en jeu des partenaires de plus de 18 ans.
      En revanche et sous réserve d’imprescriptibilité rétroactive voir par réitération, n’est-il pas possible d’évoquer ce cas trognon au vu de tous, au cas où l’inceste couvrirait les relations maitre-élève et en l’absence de clause d’éxonération par un mariage ultérieur en cas de viol comme dans certaines législations étrangères à ce titre vilipendées.

  5. Je me demande ce que l’électorat castor peut bien avoir en tête depuis quelques temps en voyant leur “élu barrage” et sa clique flirter aussi ostensiblement avec le parti dont ils prétendaient initialement protéger le pays. Se sentent-ils un peu péteux désormais? Probablement même pas. Ce sont sans doute à peu près les mêmes qui scandaient déjà “tout sauf Sarkozy” en 2012, et qui avaient réussi à faire élire un président encore plus nul et pas moins à droite que le précédent (ce qui n’était pas une mince affaire). On se demande bien ce qu’ils vont encore nous trouver pour 2022 tant les limites semblent à chaque fois repoussées. Au risque de me répéter, la social-démocratie (dont Macron est le pur produit) est bel et bien la rampe de lancement de l’extrême-droite et du fascisme.

    1
    1. Bah regarde la diversion est lancée :

      https://www.europe1.fr/emissions/L-edito-eco/christophe-castaner-qualifie-marine-le-pen-dennemie-lrem-ajuste-sa-strategie-en-vue-de-lelection-presidentielle-4025307

      “Les ennemis de la République sont mes ennemis, et Marine Le Pen est une ennemie de la République”.

      Attention hein à tout juste un an des élections, c’est reparti pour un tour. Moi désolé je sature déjà et ça commence juste, crise de foie et problème d’hypermnésie. Les même qui tabassent les citoyens, qui les éborgnent, les fracassent, les appauvrissent, les humilient, les terrifient, les méprisent, les prennent pour des crétins, et qui se gavent par dessus le marché sur leurs dos, ces mêmes vont jouer au même jeu que depuis des lustres pour rester au pouvoir ? Ils ne font que retarder et amplifier la venue inéluctable des vrais abrutis encore plus ou tout aussi dangereux.

      De mon point de vue, tous ceux qui les aideront et prendront leur parti seront dans l’indignité et la collaboration la plus servile et la plus lâche, ils ne sauveront rien de leur idéaux et se perdront eux même. Encore un genou à terre, plutôt ramper que mourir voilà toute leur stratégie. Faut pouvoir se regarder dans la glace, et assumer sa part du vote pour ces gredins.

      3
      1. T’es au courant que t’es en train de dire votez lepen au deuxième tour je présume ( plutôt que s’abstenir tranchons le noeud gordien une bonne fois pour toutes… Hé ! c’est toi qui parle d’assumer…) alors oui faudra assumer sa part du vote… la différence c’est que nous les castor on est rodé, bah tu verra c’est comme les hemmoroïdes, on apprend à vivre avec, mais on y réfléchis à deux fois avant de choisir le restau indien plein de saveurs… un steack frite fera aussi bien l’affaire… 🙂
        Comme disent nos voisins just a pain in the ass… C’est bien joli de ne pas se coucher dans l’isoloir mais quid dans la rue en sortant?
        Alors…. on a choisi quel oeil ? Demande la madame.

        1. Eh ben ça commence fort et tôt la présidentielle de 2022 sur le blog.
          Attendez un peu avant de tirer des plans sur la comète avec le deuxième tour, on ne sait pas encore qui sera candidat au premier.

            1. D’autant plus que dès qu’ils déconfinent mon village je m’en vais à la pêche jusqu’en 2043 🙂 🙂

              Tant qu’on peut en parler quelqu’un sait comment ils vont tripatouiller les frais de campagne entre régionales / départementales / présidentielles du coup ? Comme d’hab au doigt mouillé je suppose?

        2. @Dup

          Je suis responsable de ce que j’écris, pas de ce que tu comprends. A aucun moment je ne préconise de voter RN. Mon propos est clair et depuis longtemps: Je dénonce le système électif qui contraint systématiquement la population à choisir entre la peste et le choléra. Le mécanisme est connu au moins depuis l’élection présidentielle de 2002 (Chirac vs Le Pen – père) même si c’est Mitterrand qui en a introduit l’usage.

          Or depuis lors la “gauche de gouvernement” a surfé sur un argument similaire en appelant le “tout sauf Sarkozy” qui a mis au pouvoir un personnage prétendant être “l’ennemi de la finance” mais qui s’est couché à plat devant elle, puis son successeur naturel, candidat du “en même temps” et du “barrage au RN”, qui a finalement mené la politique la plus anti-démocratique qui soit (cf notamment la répression des gilets jaunes, évoquée par Cloclo dans un précédent post, sans même compter l’ensemble des mesures restrictives relatives au covid).

          ” on n’a fait que retarder ce qui nous attend aujourd’hui” On est précisément pas du tout d’accord là dessus. Je considère que non seulement vous (la gauche “gouvernementale – encore appelée social-démocratie) n’avez rien retardé mais que vous avez tout précipité en méprisant systématiquement la classe ouvrière depuis plusieurs décennies: Il y avait quelques questions à se poser quand on a vu apparaître des statistiques montrant que la majorité de la classe ouvrière choisissait de voter FN. Ça n’a inquiété à peu près personne à gauche hormis les partis classé à “l’extrême gauche” (et à vrai dire ça ne semble toujours concerner qu’eux). Ce n’était pas très pertinent de les abandonner.

          Pas plus qu’il n’était pertinent – pour des partis se prétendant de gauche – de continuer de militer pour l’emploi alors que différents universitaires nous expliquaient en long, en large et en travers que l’emploi était voué à disparaitre. Il y a eu la “valeur travail” de S. Royal, thème partagé avec Sarkozy, puis la chasse aux fraudeurs de Rebsamen sous Hollande (comme si le chômage était une situation enviable), jusqu’au “pour trouver du travail il suffit de traverser la rue” de Macron. Nos politiques auraient du s’attacher à construire un nouveau modèle social, or ils ne se sont occupé que de pérenniser l’existant.

          C’est aussi pour ça que tu as voté et moi non. Alors ne t’avise pas d’essayer de me faire la morale. Tu n’as pas les billes pour ça.

          2
          1. oups j’ai merdé dans les réponse, celle la était destinée à cloclo et cloclo a répondu a celle qui vous était destiné d’ailleurs je sais pas pourquoi j’en tutoie un et pas l’autre ça doit faire à peu près la même durée qu’on devise sur ce blog. Reste que le fond de mon propos est plus ou moins le même c’est bien joli de refuser de payer la rançon mais ça ne résout en rien la prise d’otage… La leçon de morale c’est toi qui la fait au castor que je suis et elle n’est pas plus judicieuse que si je t’en faisais une, t’as pas plus les billes que moi. La formule de Mélenchon le soir du premier tour était particulièrement bien trouvée : “chacun sait en conscience ce qu’il lui reste à faire”…

            J’ai commencé à voter à la présidentielle en 2012 n’en pouvant plus de Sarko j’ai fait l’effort de m’inscrire sur les listes consulaires donc pas voté en 2007 ni en 2002 et aucune idée de si j’ai voté à une quelconque présidentielle avant?? 95?? je sais que j’ai jamais voté chirac mais je me souviens pas avoir voté Jospin non plus faut dire à cette époque je vivais “dans la lune” j’ai peut être voté Joli si ça se trouve? 🙂 Donc oui, en conscience : contre Sarko puis contre Lepen. Pour la petite histoire j’ai ri au moins 20 minutes quand le prof de français socialo PSOE du village m’a félicité au soir de l’élection de 2012 en me disant que fransoa Holland allait remettre l’europe sur pied. Quand je suis sorti de l’isoloir en 2012 je savais très bien que j’avais fait une connerie, pire je le savais avant d’y entrer en 2017…

            PS : Je réitère donc ma question c’est bien joli de dénoncer le système mais tu propose quoi? Un coup d’état foireux à la Trump c’est pas dans nos manière à gauche alors il nous reste quoi à part aller voter? Et au point ou on en est j’ai bien peur que la seule chose qui puisse faire un électrochoc soit Lepen a 60% au second tour… tu peux pas à la fois dire j’appelle pas à voter Lepen et dire que les Castors ont rien retardé… Les ouvriers avaient le PC puis le front de gauche pour aller voter à gauche, rien ne les empêchait d’aller voter à gauche tout leurs saoul. Si seulement il ne s’en était pas trouvé une bonne grosse majorité fondamentalement de droite et xénophobes… Et eux, tu leur demande pas d’assumer leur vote, c’est la faute des vilains castors ! Les abandonner ! on aura tout entendu!

            1978 ! https://www.youtube.com/watch?v=HFy036Irnmg

            Comme si c’était hier….

            1. @Dup

              “Un coup d’état foireux à la Trump c’est pas dans nos manière à gauche alors il nous reste quoi à part aller voter?”

              Dans tes manières à toi je ne sais pas, mais dans les manières de la gauche il reste toujours la révolution, même si je sais combien ce terme n’est pas en vogue sur ce blog. Mais posons les choses de manière plus concrète s’il le faut: Il s’agit en premier lieu de grève générale et de boycott, c’est à dire d’un blocage de la production et d’un blocage de la consommation. C’est ce qui a ébranlé le pouvoir lors de la crise des gilets jaunes, comme dans n’importe quel mouvement social d’importance. C’est ce que les confédérations syndicales ont oublié depuis trop longtemps – ou se sont appliquées à oublier. C’est une solution d’autant plus évidente lorsque la plupart des élus sont des bourgeois dont les intérêts sont intimement liés aux aléas du marché.

              Mais soit, continuons d’aller voter pour eux, quels qu’ils soient. Ça n’a rien produit de bon en plusieurs décennies, mais la prochaine fois ce sera super, à coup sur…

              1
              1. J’attendais beaucoup des travaux de Lordon sur la dynamique de la rebellion, c’est bien joli de disséquer le cuirassé Potemkine mais ça à gravement fait pchittt et l’aboutissement : vers un communisme luxueux c’est à se taper le cul par terre … Je crains fort qu’une pensée vraiment rigoureuse du sujet ne débouche que sur un bain de sang.

            2. Bon est-ce que cela a un sens de s’envoyer à la tronche des responsabilités dans ce naufrage ? Pas sur.

              Je rejoins les abstentionnistes et généralement tout ceux qui refusent d’aller voter parce que profondément ce système électoral n’est pas à la hauteur des enjeux et des aspirations légitimes des êtres humains habitants sur ce territoire.

              C’est le droit de chacun de refuser de prendre part à cette farce, qui nous tue tous collectivement petit à petit, et qui gonfle irrémédiablement le camp des frappas dingues de toutes obédiences. Mais je corrigerai mon propos en disant que le fascisme est multi forme et présente de nombreux visages, c’est pas toujours clairement une division de waffen SS brûlant des gens dans une église ou exterminant une partie de la population (ca serait tellement si simple…) . C’est une attitude et une certitude allié à un exercice du pouvoir, et en ce sens, nous n’avons pas à choisir entre ses différentes manifestations, ici Le Pen ou Macron. Entre eux il a une différence de degré pas de nature.
              Ils ont plus de points communs que de choses qui les séparent. Au point que je mets au défi quiconque ici de me donner des différences politiques réelles majeur et non fantasmées entre eux sur la vision de la société et la manière de la gérer. Pour différentes parties de la population étrangement les petits fascistes sont déjà au pouvoir, ils le savent bien eux quand ils sortent dans la rue et revendiquent leurs droits.

              1. Entre eux il a une différence de degré pas de nature.

                J’en suis pas si sur, peut être que P Jorion n’a pas tort avec ses histoires de couleurs des choux. C’est peut être justement aussi simple que ça en a l’air. L’atrocité dans son plus simple appareil est possiblement d’une toute autre nature (puissions nous toujours rester dans le doute). On sent déjà que même si lepen passait sans trop faire de vague il se trouverait dés le lendemain une opposition a sa droite qui “en voudrait plus”… peut être bien que ça se finit toujours en division de Waffen SS ou autres colonnes infernales au bout du compte… et que tant qu’on y est pas, on en est, ni vraiment plus loin, ni vraiment plus près, tellement ya un monde entre les deux…

              2. @CloClo
                Personne n’a été réélu à la présidence sans une période de cohabitation, à moins d’un an de l’élection il sera trop tard.

                Pour le moment Macron n’est pas hors jeu, mais les financiers s’arrangent toujours pour être du côté du manche, avec les politiciens habiles et adaptables (de Juppé à Macron), et savent comme Ruppert Murdoch aussi bien soutenir Blair que Johnson, ou propulser une autre solution en cas de défaillance insurmontable.
                Attendons de voir Paris-Match cet été, si Marine y est en couverture, il sera temps d’ajuster les sondages.

    2. Je suis précisément le type de Castor que vous décrivez, ce qu’on a dans la tête ? Ça doit commencer à ressembler de plus en plus à ce qu’il y a dans la votre, vous voulez qu’on vous dise que vous aviez raison, soit, vous aviez raison… Ça y est vous avez joui ? Et maintenant ? Parce que c’est bien joli de nous faire des reproches mais par notre Castorisme, on n’a fait que retarder ce qui nous attend aujourd’hui , alors vous qui vous y préparez depuis longtemps que nous proposez vous? Parce que figurez vous que quels qu’ils soient, ça les gênera pas le moins du monde de se draper de la légitimité de quelques centaines de milliers de suffrages pour donner l’ordre de charger aux CRS…

        1. me suis fait un noeud la réponse qui t’était destiné était celle la :

          “T’es au courant que t’es en train de dire votez lepen au deuxième tour je présume ( plutôt que s’abstenir tranchons le noeud gordien une bonne fois pour toutes… Hé ! c’est toi qui parle d’assumer…) alors oui faudra assumer sa part du vote… la différence c’est que nous les castor on est rodé, bah tu verra c’est comme les hemmoroïdes, on apprend à vivre avec, mais on y réfléchis à deux fois avant de choisir le restau indien plein de saveurs… un steack frite fera aussi bien l’affaire… 🙂
          Comme disent nos voisins just a pain in the ass… C’est bien joli de ne pas se coucher dans l’isoloir mais quid dans la rue en sortant?
          Alors…. on a choisi quel oeil ? Demande la madame.”

          La tête des présentateurs macronoLR le soir du second tour avec lepen a 60% , article 16 et cie suite aux émeutes… pleins pouvoirs à Macron vu que Lepen sera pas encore investie… presque sur que c’est pas un scénario qui le débecte non plus…

          1. Tu n’as donc rien en magasin. C’est normal car je pense que toi non plus tu ne serais pas étonné si cela finissait par arriver.

            Espérer contenir ce qui se trame dans les fourneaux électoral avec la pression tous azimuts exercer sur les gens, c’est comme vouloir tenter de serrer les doigts sur une grenade dégoupillée en espérant retenir le souffle de l’explosion. Pas très malin.

            Raisonnablement on pourrait tenir le discours suivant : voter quand même pour se donner encore le temps, une chance ?, de convaincre le plus possible de changer de cap, d’écouter les bons penseurs, de valoriser les meilleurs exemples, d’établir les démonstrations ad hoc. Mais tout aussi raisonnablement c’est en fait objectivement poignarder toute chance d’y arriver en agissant par le vote réel contre ce que l’on croit. Il n’y a donc pas de bon choix, le seul choix dans ce cas, et de refuser de choisir, de s’extraire du paradoxe, qui n’en est pas un, si on s’extrait tous.

            Elle pourra bien faire 100 % alors, quelle importance ? Le Vote n’a jamais permis le pouvoir réel sinon tu penses bien qu’il ne serait pas populaire, il donne seulement les apparats de la légitimité à ceux qui l’exercent depuis tout temps. Tu crois encore à ce conte de noël pour adultes neuneu toi ?

            1. C’est l’histoire d’un fou qui se prend pour un grain de maïs, il sort de sa chambre et va à la consultation et là, un éclair de lucidité ! : docteur je ne suis pas un grain de maïs je suis un être humain! Le docteur content de sa réussite le libère et voila que le type 10 minutes après revient en courant : Docteur je sais bien que je suis pas un grain de maïs mais tout ces pigeons dehors sont ils au courant? …

              Le hic c’est que c’est peut être bien ce conte de noel : démocratie, liberté, argent qui à une valeur etc… qui nous protège encore des divisions de Wafffen SS …

  6. Les blates ne se regardent jamais dans le miroir .. nous vivons le temps des métamorphoses grâce au virus. Kafka , pas mort.

    1

Les commentaires sont fermés.