On ne peut exclure l’idée optimiste que l’ARNm soit l’une des bonnes nouvelles du moment, par Timiota

Une illustration pertinente en partie des difficultés vaccinales est le cas de la polio.

C’est compliqué car la souche affaiblie du vaccin (français) peut se ragaillardir dans certaines conditions (de vaccination insuffisante dans des poches hors contrôle sanitaire).

C’est un bon argument pour les vaccins ARN. On ne sait pas présenter la protéine sans virus (on ne sait pas administrer disons), ou seulement des formes trop mal fichues pour une bonne immunisation. On n’est pas assez bon avec des virus inactivés (cf le vaccin de la grippe usuel cultivé sur oeuf, au moins historiquement si j’ai bonne mémoire), et ça se comprend parce qu’on introduit pas mal de choses en même temps. Du coup la stratégie ARN, maintenant qu’on a réussi à le stabiliser (à -80°C s’il le faut) apparait au moins bonne, voire très bonne. Ce que les gens n’ont peut-être pas compris, c’est que tout ARN qui a servi à faire une protéine va disparaitre assez vite de la circulation. Des enzymes “ARNases” veillent à casser tout ce qui traine, le même ARN pourra servir pour plusieurs protéines (disons 5) jusqu’à ce qu’il finisse par tomber sur la RNAase “éboueur”, qui va lui signifier sa fin totale.

Je crois que la biologie telle qu’elle est résumée dans la vulgate (ADN => ARNm => (@ribosome + ARNt)–> protéine) est une vue constructiviste et non cyclique. Or la cellule doit bien cycler énormément de choses (sauf métaux lourds p ex). Une vue “déconstructiviste” de la biologie ou disons une vue “cyclique” de la vie cellulaire ferait mieux comprendre quels sont les vrais bassins de stabilité (tout est là) et éviterait de penser que toute perturbation peut mal finir (pour mémoire, on mange gaiement ADN et ARN tous les jours, et la proba qu’un brin passe la paroi épithéliale avant digestion, disons dans l’oesophage, ne doit pas être strictement zéro).

Un peu dans la même veine, on oublie que les cellules des êtres eucaryotes (multicellulaires) comme vous et moi sont des systèmes dont les déviations sont sévèrement sanctionnées, contrairement aux bactéries & Co qui peuvent muter à tire-larigot et qui ne sont punies que par la sélection naturelle (la “fitness”). L’édification d’un être multicellulaire avec super-division du travail s’est accompagnée d’un mécanisme de surveillance tip-top. Enfin qui était tip-top pour des longévités de 35 ans de l’Homo paléo arkéo etc. Quand il a le pli de durer, la surveillance révèle ses limites, c’est la survenue des cancers. Du fait que les cancers sont médiés par tous les défauts possibles d’un système très délicat de régulation (de répression féroce), on bute encore et toujours sur leur origine et leur soin : rôle des stress, rôle des gènes, rôles croisés, etc. Pour des raisons qu’on croit connaitre un peu, les réseaux de régulation impliquent couramment une douzaine de paires “agoniste-antagoniste”, disons à la queue leu-leu dans le cas le plus simple (le déclencheur primaire A agit sur l’antagoniste B qui est agoniste pour C qui est antagoniste pour D, etc. et à la fin du domino, “M” s’allume et fournit la réponse physiologique, apoptose par exemple ou production d’antioxydant, etc.). De ce fait, les dérèglements sont aussi difficile à cerner que de dire dans une horloge à 12 roues dentées quelle est celle qui ne va pas bien (et encore les roues c’est des cycles temporels reconnaissables en principe).

Bref, on ne peut exclure l’idée optimiste que l’ARNm soit une des bonnes nouvelles du moment. Et que comme l’énergie qui a pu nous “mettre au chaud” et mettre fin à la “fuite malthusienne” d’une grande natalité pour nous faire goûter à un monde à population stagnante (~ horizon 2070 en gros “si tout va bien”, léger bémol) donc en principe gérable, les médecines à ARN (cancer visé au départ) seraient un moment charnière de notre relation aux protéines et donc de notre immunité, nous fournissant une raison analogue de nous habituer à un monde à population stagnante et à mortalité limitée (“je ne veux pas devenir rolex-milliardaire à 50 ans si je suis raisonnablement sûr d’une vie agréable entre 55 et 85 ans”).

Partager :

89 réflexions sur « On ne peut exclure l’idée optimiste que l’ARNm soit l’une des bonnes nouvelles du moment, par Timiota »

    1. Thierry Breton a aussi évoqué ça sur France Inter à midi , et sa réponse un peu fuyante était du genre : on a eu des difficultés de livraison avec Astra Zeneca ( sous entendu on le lui fait payer ainsi qu’aux britishs qui ont kidnappé les doses ) , on épuise nos doses actuelles jusqu’à fin juin , et après on jugera (quoi ?) sur pièces . Mais pas de critique au contraire sur l’efficacité et la souplesse d’utilisation du produit .

    2. Une certaine confiance du moment dans le fait d’arriver à une bonne stratégie vaccinale rien qu’avec ARNm, mais qui va buter sur les limites nationales (j’enfonce une porte ouverte, non ?)

    3. “Vaxzevria”
      “Le vaccin anglo-suédois AstraZeneca, autorisé en France depuis le 2 février, est un vaccin à base de vecteur viral, dérivé d’un adénovirus de chimpanzé. Ce dernier, qui n’est pas pathogène pour l’homme, a été transformé et adapté pour lutter contre le virus responsable du Covid-19. Au cours du processus de production de ce vaccin, les chercheurs se sont appuyés sur des cellules vivantes « qui proviennent d’une lignée cellulaire humaine créée il y a plus de cinquante ans ».
      […]
      Comme l’indique la publication qui circule en ligne, la lignée cellulaire mentionnée par AstraZeneca est dénommée « HEK 293 ». Il s’agit « de cellules humaines d’origine embryonnaire qui ont été immortalisées au début des années 1970 », précise auprès du Monde Caroline Goujon, chargée de recherche à l’Inserm et responsable de l’équipe ATIP-Avenir Interféron et restriction antivirale à Institut de recherche en infectiologie de Montpellier (IRIM). Rien de très étonnant, selon la chercheuse, pour qui « cette lignée cellulaire est utilisée dans les laboratoires du monde entier pour de nombreuses études depuis des décennies ».
      https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/02/20/le-vaccin-astrazeneca-contre-le-covid-19-a-t-il-ete-developpe-a-partir-d-un-f-tus-humain-avorte_6070640_4355770.html

      Je suis cuisinier. Si je dis, “tkt le parmesan c’est végétarien” … c’est soit que moi-même je ne sais pas c’est quoi la présure, ou qu’en le sachant, j’essaye de niker mon client.

      1
      1. Je crains que tu ne confondes végétarien (définition européenne = pas de chair animale), et végétalien ou vegan (pas de produit d’origine animale, dont la présure).
        Allez, arrête de prendre la tête à tes clients 😉

        1. Bien vu! de toute façon le client est roi! Ps: génial! je vais pouvoir faire une tatin pomme-boudin végétarienne!

  1. Salut Timiota,

    Ton bref petit article contient plusieurs points d’une importance majeure, voire cruciale, pour expliquer l’état du Monde actuel et les raisons de sa sclérose en vérité et accessoirement avec ta conclusion tu ouvres potentiellement le rideau sur son état à venir…

    Autant te dire que selon la sensibilité et l’éducation que l’on a, c’est chaud patate ton histoire !

    En particulier les éléments clés sont de moins de vue :

    “L’édification d’un être multicellulaire avec super-division du travail s’est accompagnée d’un mécanisme de surveillance tip-top. Enfin qui était tip-top pour des longévités de 35 ans de l’Homo paléo arkéo etc. Quand il a le pli de durer, la surveillance révèle ses limites, c’est la survenue des cancers. ”

    et :

    “les médecines à ARN (cancer visé au départ) seraient un moment charnière de notre relation aux protéines et donc de notre immunité, nous fournissant une raison analogue de nous habituer à un monde à population stagnante et à mortalité limitée ”

    Ou la victoire des vieux sur la jeunesse, et donc quelque part la fin garantie de l’Espèce en pensant y échapper ! Cruelle retour de bâton pour n’avoir pas bien compris le message initiale.

    8
    1. @Cloclo
      De toute façon, un monde en démographie stagnante aurait été un monde vieillissant, pleins de vieux c…, tout à fait dignes d’être vilipendés comme tels par la bande des amis de Cloclo ou d’autres.
      Ca aurait pu être sur une planète qui ait un mécanisme d’absorption efficace du CO2, et un ou deux continents de réserve pour la biodiversité, et une période à hubris “propriétariste pépère” mais sclérosante aurait vu le jour.

      Là, on va vers un mode où une fraction d’un milliard d’humains [~OCDE] va peut-être profiter d’une médecine ++ mais est incapable de consommer moins que sa planète entière tous les ans. La géopolitique des migrations sera un thermomètre pour notre altruisme à 1000, à 3000, à 10000 ou à 20000 km (où il rencontrera celui de Jacinda et de sa progéniture devenue adulte). Ai-je dit le contraire ?

      3
      1. Timiota

        Tu aurais dit le contraire de quoi ?

        Tu sais ma bande, c’est moi et mes 10 petits doigts tapotant frénétiquement sur le clavier, tant qu’il y a un peu de courant.

        Une médecine ++ qui in fine nous emmène dans le trou pour la financer et la maintenir, c’est une manière bien étrange d’appeler cela “médecine” quand on lit l’étymologie du mot..

        Ensuite pour la mise en place de 2 continents réservés entièrement à la faune et flore sauvage, c’est possible. Personnellement je suis pour une réflexion sur notre occupation de l’espace en tant qu’espèce au niveau planétaire. C’est pour cela que je suis absolument contre les frontières, contre l’idée de nation, contre l’attachement “idiot” à la Culture et au passé, contre nos organisations actuelles. Il y a une voie de sortie par le haut pour toutes et tous ici et maintenant.

        1. Personnellement je suis pour une réflexion sur notre occupation de l’espace en tant qu’espèce au niveau planétaire.

          Exactement ! On expropriera tout le monde vers des quartiers constitués de tiny house, de fermes urbaines verticales et d’espaces de coworking pour le télétravail. On deviendra tous végétariens ou au pire flexitariens, mais on se nourrira d’insectes pour les besoins en protéine. Le reste de l’espace libéré par les terres agricoles sera uniquement utilisé pour faire du Ré-ensauvagement.

          Les centre villes historiques seront vidés de leurs habitants et les logements seront louables pour les vacances ou pour acheter produits bio, uniquement via la plateforme AirBnb.

          1
      2. Démographie stagnante: y’en a qui ne stagnent pas. Je ne sais pas s’ils “donnent l’exemple”. Japonais et Chinois: ça dégringole. Statistiquement, plus un seul Japonais dans trois siècles. Pas assez de femmes, qui ne font pas assez d’enfants. Chez Vladimir (qui fait de la résistance), c’est le contraire. Pas assez d’hommes, pour disparition prématurée (vodkaïte aigüe, pas le Covid). Y’a pas un site de rencontres russo-japonais?

        1. Le port de Vladivostok (“dans le port de VVostok, y’a des marins qui …)
          Pour les Kouriles, je crains que les barbelés soient décourageants.

          1
    2. Bonjour CloClo,
      Je pense que les jeunes savent y faire et dansent et danserons toujours.
      J’étais en formation vision avec des jeunes ingénieurs sur un module complémentaires.
      De fait ils se connaissent bien depuis des années.
      Quand je leur disais que notre génération les enfermait et que je paraissais sincèrement désolé, ils m’ont dit :
      « Hé, Mr, cool ne soyez pas désolé pour nous. Rien ne change nous nous retrouvons pour faire la fête dans certaines colocs «  tranquille » où nous nous éclatons comme avant, sauf qu’il faut être « discret » ».
      Par contre me disaient-ils les 1ère Et secondes années, ils en « chient » !
      Je pense que pour beaucoup ils n’ont rien à faire de nos peurs, des vaccins et le reste.
      « Hé, Mr, c’est le problème de votre génération !!! »
      Le vaccin rien à foutre et ils sont partagés, certains prêt a y aller sans se poser de questions comme d’autres qui n’iront pas !!
      Ce n’est pas un sujet de controverse et de discussions pour eux.
      Bon ce n’est qu’un petit échantillon de 60 personnes.
      Cependant ils sont aussi très intéressés, au point de pouvoir en parler sans complexe, de toutes les médecines dites « alternatives », sans délaisser la proie pour l’ombre c’est à dire qu’eux ne rejettent pas notre médecine « là meilleure du monde ».
      Bon allons danser maintenant.
      Amitiés.
      https://youtube.com/watch?v=PIQvsOja_30&feature=share

  2. En somme on va crever vieux et en bonne santé à cause du réchauffement climatique .

    Je m’apprêtais à faire l’effort de quelques lectures bio moléculaires pour tenter d’apprécier la pertinence du texte , mais cette idée m’a coupé les pattes .

    Je me livre donc en aveugle au Timiota qui m’entraine .

  3. On va pa stagner jusque 200 ans non plus , rêvez pas , quoi qu’il arrive même avec toutes les thérapies géniques , vitamines et chirurgie esthétique , vers 90 ans ça tombe comme des mouches , donc faudra surtout pas embarquer les jeunes dans cette galère , il faut qu’ils soient en mesure de se reproduire et de subvenir à leurs besoins sinon c’est la fin de l’humanité tout simplement

    5
  4. Bonjour Mr Timiota,
    Ça fait du bien un post optimiste, merci.
    Je ne comprends pas grand-chose a ces technologies mais en me suivant mes vloggers habituels, il me semble que l’ARNm est une arme formidable contre le covid19 !
    Apparemment quand un tel virus est détecté et isolé:
    – ça prend 1 à 2 semaines pour faire un vaccin ARNm
    – en parallèle on lance la prod car les risques d’échec sont faibles, voire inexistant.
    – La chaine de distribution est maintenant rodée
    – toujours en parrallèle on teste sur des humains dans le cadre des essais des phases 1, 3 et 3
    – Donc en qqs mois on est prêt contre un variant sournois.
    Le génie humain peut gagner si les politiciens ont le minimum de gros bon sens !
    Je me permet de recommander Mr Lê de Science4All pour une explication un peu hardcore de cette technologie:
    https://www.youtube.com/watch?v=LITxersG52U&list=PLtzmb84AoqRS0SN8VKvAxuGOdcINPRugV&index=12)
    Quant à moi, j’ai reçu le Astra…
    Cordialement.

  5. Bien raison de dire que cette technologie est vraiment optimiste pour soigner plein de choses dans le futur et franchement personne n’aura cru il y a un an non plus que tant de vaccins soient disponibles, les prévisions étaient quand même bien plus lointaines en termes de vaccins au départ mais j’ai juste un problème sur la capacité actuelle de l’industrie à pouvoir suffisamment vite et en gros nombre produire des vaccins pour gagner la course contre les variants sachant que le variant indien résiste aux vaccins actuels. Il va falloir une bonne stratégie mondiale pour qu’au moins on ne soit pas obligé de produire une nouvelle version du vaccin tous les 3 à 6 mois car nous sommes incapables en occident de nous protéger de nouveaux variants (ce qui est quand même assez affligeant franchement de se dire qu’aujourd’hui nous sommes incapables de faire du tracing comme en Asie après plus d’un an de pandémie). J’ai quand même vu des reportages qui montraient que nous sacrifions une espèce d’animal qu’est la limule en utilisant son sang pour valider l’innocuité d’un vaccin avant de la rejeter à la mer dans 1/3 des cas de la faire mourir en fait, des scientifiques travaillent sur du sang de limule synthétique d’ailleurs. On a un vrai problème de production de masse rapidement au niveau mondial par manque également de matières premières. Si au moins on était capable de circonscrire un variant à une région ce serait plus facile de produire un certain vaccin mais là le variant indien est déjà un peu partout sur la planète donc je ne vois pas d’espoir rapidement si:
    – les variants continuent à se balader et que le tracing est inexistant et que les mesures de restriction soient franchement si faibles (en ne vérifiant presque jamais les quarantaines imposées à l’entrée d’un pays)
    – s’il faut chaque fois vacciner 6 milliards de gens rapidement contre un nouveau variant déjà qu’il va être impossible de vacciner suffisamment de gens pour que cela marche par manque d’adhésion imaginez qu’on devrait se faire vacciner tous les 6 mois, je ne crois pas que l’adhésion va rester aussi forte alors qu’elle est déjà trop faible selon les spécialistes pour que cela soit efficace.

    Oui la découverte va nous guérir d’autre chose mais pas suffisamment des variants de la covid si rien ne change mais c’est un problème politique plus que scientifique en fait.

    1
  6. Optimiste certainement, mais il me semble qu’il faut nuancer. L’idée de l’ARNm apte à stimuler le système immunitaire a été émise il y a 40 ans, … mais on n’avait pas les moyens technologiques de les produire jusqu’à ce que le 1er vaccin a ARNm le soit en 2012-2013.
    Dans les années 90, on a aussi testé des ARN anti-sens contre le cancer sur des systèmes in vitro et animaux (souris) mais c’était des dérivés d’ARN inutilisables cliniquement.
    Aujourd’hui on doit affiner la pureté des ARNm “synthétiques”, les impuretés résultant de leur synthèse n’étant pas encore totalement filtrables, pour réduire au maximum les effets secondaires.
    Dans le cas du cancer, c’est quand même plus complexe qu’un système cyclique, car on agit sur des molécules du noyau (facteurs nucléaires) qui ont des rôles centraux aussi bien activateurs qu’inhibiteurs selon les conditions. Sans compter d’autres gènes dont l’expression hors du noyaux (en protéines) est multifonctionnelle, un même gène plusieurs fonctions ou une fonction encore inconnue quand bien même il est produit abondamment dans les cellules.
    Optimiste oui, mais comme beaucoup de choses tout est encore question d’intérêt.

    2
    1. Tout à fait.
      Les semi-conducteurs ont suivi ce chemin : contrôle métallurgique dans les années 1900-1940,
      compréhension des impuretés etc. et premier transistor (très merdique, en Ge) en 1947,
      Puis à partir du contrôle du silicium, c’est allé très vite avec la loi de Moore,
      et aujourd’hui un niveau de contrôle dans le premier chip CMOS venu (ceux qui font que vos Android vous obéissent au doigt et à l’oeil, pour les d’jeunes, je vais pas leur parler du PET Commodore et du Sinclair ZX80) qui ferait pâlir les ingé de Fairchild qui mirent au point les premières technologies “planar” (1959) clés du parallélisme en technologie (et donc des Zeta octets qui vivent leur vie sans réveiller l’autre tout en voyageant dans nos fibres).

      Après, le savoir et l’argent se font des noces, et les smartphones sont les seules manifestations “siliconées” pour les populations paupérisées. Quelque fois pour le meilleur (voter en Inde avec des applis pour les analphabètes remarquables) mais pas que (uber-dronification et autres disruptions sociétales, dont Bernard Stiegler avait entrevu le pan médiatique, la “télécratie”, déjà dépassée sans doute, car un bon clash chez Praud, Hanouna et consort, c’est surtout son écho dans les réseaux sociaux, l’existence de l’évènement déclencheur n’étant qu’une mise en scène au carré. Eco (Umberto) rappelait que la télé définissant le regard sur le monde, cela pouvait être daté de l’adoption du ballon de foot “a schacchi” à carreaux noir et blanc, pour la coupe du monde ? 1958? il fallait que les caméras télés le capte bien et la version marron de base, ça le faisait pas (les italiens appellent le foot “calcio”, sans doute en lien avec un jeu à base de caillou blanc, il faut que je revoir ça, noter d’ailleurs les nombreux sens de lime en anglais : citron-vert, calcaire, éclairage blanc (lime-light), bon mais je dérive là… )

      1
  7. “Bref, on ne peut exclure l’idée optimiste que l’ARNm soit une des bonnes nouvelles du moment.”

    Dans l’état des connaissances du moment, l’admettre ne semble pas déraisonnable. Mais peut-on pour autant exclure l’idée pessimiste que dans 10 ans l’ARNm se révèle être une belle cochonnerie ?

    A 57 balais j’ai pris ma dose de Pfizer sans remords ni convictions (il est encore incertain qu’elle soit ici d’une grande utilité avec 60% de variant SA et sa mutation E484K )…
    Pas sûr que si j’avais 20 ans je foncerai tête baissée.

    La vraie bonne nouvelle serait un traitement précoce EFFICACE basé sur de “vieilles” molécules redirigées. On peut rêver…

    8
  8. …”nous habituer à un monde à population stagnante et à mortalité limitée”…

    La mortalité n’est-elle pas toujours 100%?

    5
    1. En proportion, oui !
      Mais on parle de la mortalité absolue et par tranche d’âge, dans l’esprit, là.
      Absolue : si on meurt peu, on accumule des vieux tout le temps que la pyramide des âges s’équilibre (~90 ans).
      Par tranche d’âge : si on la pyramide reste “droite” jusqu’à 80 ans, et ne se rétrécit qu’après,
      un projet de vie pourrait davantage s’étaler sur le temps, la logique des assurances vies basculerait collectivement.

      1
      1. Sauf que tant que l’idéologie de la primauté de la famille (le sang, c’est la famille, c’est le plus important, et c’est la justification pour que les ainés puissent continuer à exploiter les jeunes, la notion de propriété s’étendant à sa descendance) restera dominante dans la population, le poids des dominants sur les dominés ne fera que s’accentuer et écraser tout projet de vie. Aucun espoir à court terme de ce côté-là.

        Par contre, je partage ton optimisme sur la technologie de l’ARNm. J’ai même tendance à considérer que c’est une avancée technologique majeure dans le domaine de la vaccination…

      2. @timiota Le seul effet collatéral serait une mortalité fortement augmentée en fin de vie, à la limite une date de mort prévisible !
        Bout de pyramide aplati !

    2. (Que) “Dieu” me préserve de la vie éternelle..!
      En tout cas “ici-bas”.
      Conscient de ce qui s’y passe.
      Et se maintiendra.
      Quoi qu’on fasse.
      L’homme est tel.

      1
  9. Sauvés par l’ARNm. Acceptons-en l’augure.
    Dire qu’il y a quarante ans, c’était la saint-Tonton.
    Que d’espoirs.
    Quarante ans après: “Selon une étude Kantar Public pour Le Monde et France Info, 42 % des sondés estiment que le RN ne représente plus un risque pour la démocratie”. Quarante et deux. Encore un effort!
    Autres temps, autres espérances.
    Tournons la page Covid, comme dirait l’autre. “On” va enfin pouvoir rentrer dans le dur: climat, énergie, ressources, vivant, les quatre inséparables. Et là, pas d’ARNm. A part nous, qui (ou quoi) pour nous sauver?

    1. “Quasiment plus une plage sur tout le littoral français.”

      C’est une phrase répétée à l’envie depuis au moins 30 ans.
      Elle semble fausse.

      D’accord, la plage que vous connaissez sera sous X mètre d’eau salée. Mais il y en aura d’autres, plus haut dans les terres (plus haut s’entend par rapport à l’altitude zéro actuelle).
      Et l’eau travaillera à en créer des nouvelles, comme elle sait si bien le faire. Elle a l’éternité.

      1. On comblera le plateau continental du Golfe de Gascogne, que diable.

        Arkao nous a eu rappelé que Calais était autrefois presque entouré de mer, avec “incursions” régulière.
        Ca s’est beaucoup comblé.
        Les changements de circulations des sédiments sont des gros effets,
        localement des emports de sédiments (plage ou autre) ont plus d’effet sur 20 ans qu’une montée de 50 cm des eaux.

        D’ailleurs la fonte du Groenland devrait largement faire remonter son socle de croûte local, et les plages (de plus en plus chaudes) devraient y reculer nettement. Ah les veinards.

        1. Je me demande s’il n’y a pas une précipitation vers le sensationnalisme d’une telle annonce : un iceberg de 600 km x 120 km et 3 km de profondeur est effectivement d’un volume de 216 000 km3 (si tant est qu’il serait un cube, pas certain…) rapporté à la surface océanique de 360 000 000 km2 ferait quelque chose aux alentours de 60 cm d’élévation du niveau de l’eau, à la louche. Sauf que l’iceberg est immergé à 90 % et que sa fonte remplacerait de la glace par de l’eau en volume sur la partie immergée. Resterait 10 % émergée qui ne représenteraient donc « plus que » 6 cm d’élévation ? Qu’est ce qui m’a échappé ?

          2
          1. Non, c’est juste.
            C’est au fond la combi “+1m” et “+ de typhons” etc. qui fait que ça fait mal.
            L’élévation absolue n’est pas la chose la mieux comprise.
            (Ca ne suit pas le rythme du réchauffement, ou pas simplement du tout).
            Facteurs de complexités :
            – L’eau douce des glacier vient diluer l’eau de mer. Le changement de salinité pourrait avoir un effet du 2nd ordre sur le volume.
            – Les sols remonteraient au Groenland et dans l’Antarctique, bouffant des km² que la mer va aller chercher “ailleurs” (Bangladesh).
            – La sédimentation est altérée, les volumes ne se fixent pas aux mêmes endroits. L’acidification conduit à déplacer les masses de carbonates autrement par exemple. Des estuaires importants peuvent alors être affectés (Rhin-Meuse, on continue de se poser la question).
            – Quelques “jokers”: remplir la mer morte, les Chott, ça fait gagner 0,1% ou plus ? La caspienne ?
            – Rafraichir les endroits très chauds n’est pas forcément un bon plan, c’est là que s’évacue le plus de chaleur ! IL vaudrait mieux bien savoir rafraichir les zones urbaines que de s’inquiéter pour les parties minérales des déserts (ou les utiliser comme on fait avec une pompe à chaleur, si “y-avait-qu’a”.

            1
            1. Je n’ai surtout pas voulu laisser entendre que tout est simple. Mais sur la trajectoire actuelle, un mètre d’élévation globale des océans, à l’échelle du siècle peu ou prou semble un minimum. Et ce minimum risque de poser quelques problèmes aux quelque 9 milliards, même “stables” d’humains qui peuplent ou peupleront les terres émergées, pas le fond de la mer. Le Bengladesh, peut-être le pire: ça monte -et ça salinise- d’un côté, ça fond de l’autre -mais en asséchant: moins de débit du Gange-, sans parler des canicules. On les met où, ces gens-là?

          2. Oui mais bon est-ce que la surface de l’océan est similaire à celle d’un verre d’eau ? J’aurai tendance à dire que non, vu l’aspect patatoïde de notre bonne vieille terre au niveau de la représentation géodésique de sa gravité. C’est cool de voir une patate dans l’espace, c’est moins gracieux et précieux qu’un saphir et donc ça invite à plus d’humilité dans ce cosmos. Oh les gars nous sommes des doryphores sur une patate et pas des Princes sur un Joyaux !

            https://www.youtube.com/watch?v=1F1evDLR_xM

            Alors bon autant l’un dans l’autre y a des plages qui vont s’agrandir pour certains doryphores 😀

          1. Merci pour les Wateringues: Jusqu’à Saint-Omer! j’avais oublié. Ainsi que le moment 1944.

            Qestion subsidiaire : les “Morins” dont il est question sont-il ceux qui ont donné leur nom à l’Est de la région parisienne (Coulommiers & sud de Meaux, …) aux deux rivières Morin (Grand Morin et Petit Morin) ?

            1. @Timiota
              A priori, non.
              Les étymologistes ne sont pas non plus tous d’accord, mais l’hypothèse la plus courante évoque une racine commune “mare/more” relative à l’eau (mer ou marais)

  10. Optimiste ? Pourquoi pas sur un blog qui se veut optimiste ! Il faut donner du temps au temps…
    https://www.franceculture.fr/emissions/la-question-du-jour/larn-messager-pourrait-il-nous-aider-a-guerir-le-cancer

    Tout reste à faire ! Y’a du boulot mais qui s’y colle ? Pour éviter de tanguer d’une étrange défaite à la suivante ? Pas les “Ordres” de peu d’utilité dans cette pandémie!
    Comme la majorité des techniques médicales, “ça ne marche pas tout seul”; ce qui signifie qu’il va falloir continuer à se battre contre les éléments (et l’entropie croissante) pour “faire marcher” cette technologie, c’est à dire apprendre de manière empirique, seul apprentissage partagé à en définir les limites de validité ! Ce qui me parait raisonnable et normal.

  11. Il y a peut-être une relation entre ces vaccins et de (rares) accidents qui tournent autour du sang et de la pompe sanguine.

    Comment l’expliquer avec la technique ARN que vous décrivez si bien?
    Pourquoi un dysfonctionnement des mécanismes cellulaires, qui se traduit habituellement par débilité générale ou cancer, se manifesterait particulièrement sur le système sanguin?

    Je ne fais pas le lien entre cette micro-biologie et ces accidents qui sont par nature macro.

    1. Dans le contrôle global des cellules intervient le système immunitaire.
      C’est le “compliqué des compliqués” celui-là.
      Que les accidents soient liés à la circulation sanguine vient du fait que
      la protéine spike vise les récepteurs de l’angiotensine (ACE2).
      Dans quelques cas, il y a emballement de certaines cellules qui voient arriver la chose.
      Puis thrombose.
      Mais apparemment, (pas d’un très gros facteur) plus quand la spike est sur un virus hôte que quand elle est toute seule.
      Vous traversez un fourré de mauvaise herbe, et des fois, la graine à crochets portée par une des herbes du fourré se faufile dans votre chaussure et vous aurez une cloque si vous ne l’enlevez pas dans l’heure de marche qui suit. C’est un peu comme ça que je vois les choses, le fourré est plus mal fichu pour AstraZeneca que pour un vaccin ARNm, où la molécule s’exprime “en majesté”, sortant posément de son ribosome fait pour comme une Vénus dans un tableau de Raoulticelli.

      4
      1. “le fourré est plus mal fichu pour AstraZeneca que pour un vaccin ARNm”
        Et pour les vaccins ‘inactivés’ comme Sinofarm ou Sinovac ?

        1. S’il a été poncé au papier de verre, il est bien fichu… mais pas très efficace : qui ne s’y frotte pas ne si spike pas.

          3
      2. Et si cette protéine spike était une sorte de prion ? Elle serait présente à l’état naturel dans l’organisme notamment dans le placenta , les femmes enceintes seraient particulièrement sensibles à ce virus

        1
        1. Chantal va bondir si vous comparez les femmes enceintes avec les vaches folles .

          ( Au fait qu’est il arrivé à Gudule , Baleine ….?)

        2. Ah, non, pas du tout la forme d’un prion, jésus-marie, ni d’un lutrin.
          Quoiqu’à bien y regarder, c’est un peu un triple encensoir.
          Et qui vient parait-il flotter sur les radeaux lipidiques (la video de Fantani de l’IHU vers toute fin avril, donnée sur ce blog)

          1. Peu importe la forme et la conformation , si c’est une protéine infectieuse et autoréplicante par mimétisme c’est un prion

            1. Pour l’instant, ça n’est guère une dénomination générale.
              La seule protéine concernée PRP^x est petiote comparée à la Spike (moins d’un tiers je crois), le seul point commun étant le lien avec les “rafts lipidiques”, mais c’est un lien commun à énormément de protéines.
              C’est en effet curieux qu’il n’y ait pas une bien grande famille de prion, en revanche,
              c’est un pathogène aussi dans la nature (plantes)… et qui pourrait être persistant.
              Ca ressemble à une anomalie du développement, il n’ y a pas eu de pression de sélection pour l’éviter elle rend majoritairement de bons service, ses méfaits sont passés sous le radar darwinien…

              “PrP^C is a normal protein found on the membranes of cells, “including several blood components of which platelets constitute the largest reservoir in humans.”[29] It has 209 amino acids (in humans), one disulfide bond, a molecular mass of 35–36 kDa and a mainly alpha-helical structure. Several topological forms exist; one cell surface form anchored via glycolipid and two transmembrane forms.[30] The normal protein is not sedimentable; meaning that it cannot be separated by centrifuging techniques.[31] Its function is a complex issue that continues to be investigated. PrPC binds copper (II) ions with high affinity.[32] The significance of this finding is not clear, but it is presumed to relate to PrP structure or function. PrPC is readily digested by proteinase K and can be liberated from the cell surface in vitro by the enzyme phosphoinositide phospholipase C (PI-PLC), which cleaves the glycophosphatidylinositol (GPI) glycolipid anchor.[33] PrP has been reported to play important roles in cell-cell adhesion and intracellular signaling in vivo, and may therefore be involved in cell-cell communication in the brain.[34]”

      3. @ Timiota
        Merci, le mot-clé est angiotensine type 2.
        Vos explications plus le Wikipédia ‘angiotensine’ sont suffisantes pour avoir une idée. Il y a bien lien direct avec en plus le pif qui perd la piste du gibier et le cerveau qui se ramollit ou s’asphyxie.

        La vie en bonne santé est un vrai miracle mais fragile.

    1. Là c’est plus grave. L’éboueur à fascisme était en grève en 1938, faudrait voir à voir à ce qu’il bosse bien ces temps-ci.

        1. Un biochimiste qui revisiterai l’organisation sociétale façon Georgescu/Roddier avec la thermodynamique ça pourrait avoir de la gueule d’ailleurs…

          1. Suffit de demander :
            https://perso.ens-lyon.fr/pablo.jensen/
            (un physicien, soit)
            Dans son dernier ouvrage (*) “Deep Earnings Le néolibéralisme au coeur des réseaux de neurones
            https://www.furet.com/livres/deep-earnings-pablo-jensen-9782376620235.html
            il commence par se débarrasser d’oripeaux hayekiens passés incognito à travers les filtres anti-calcaures usuels:
            La croyance en la possibilité d’une réponse “cybernétique” par voie du Seul Automatisme Globale Garanti (je forge ici le SAGG) : le marché bien sûr.

            Il propose plutôt “d’autres réseaux”; à voir le taux d’alignement possible de cela avec le credo “planificateur” de la présente taule, je renvoie à “Comment sauver le genre humain” en disant cela, ça va de soi.

            Eleanor avait su parler à l’oreille de Franklin D. R. , et la planification fonctionna.
            Brigitte à l’oreille d’Emmanuel, ça m’a plutôt l’air de faire taire les prolétaires, pour le moins.

            (*)(bien chroniqué par Joseph Confavreux dans Mediapart il y a qqs jours)

            1
  12. Concernant la vision cyclique du vivant, une des forces du vaccin Pfizer est de limiter la réponse immunitaire face à cet ARN, réponse immunitaire qui réduit l’activité du ribozome et active les ribonucléases. Ainsi plus de protéines sont produites par brin d’ARN injecté. Ceci est obtenu en remplaçant les uridines monophosphates (un des quatre nucléotides de l’ARN, dont la base est l’uracile, noté U) par des N(1)-methylpseudouridines. Ce n’est donc pas à proprement parlé l’ARNm que nous trouvons dans le vivant.
    Sources :
    https://berthub.eu/articles/posts/reverse-engineering-source-code-of-the-biontech-pfizer-vaccine/
    https://caretdashcaret.com/2020/12/30/pseudouridylyl-not-pseudouridine/

    1. C est bizarre j ai entendu exactement le contraire de la part d immunologues renommés comme quoi tous les vaccinés ARN n echapperaient pas à la tempête de cytokines du variant de l automne prochain😞

    2. En effet, c’est une subtilité chez Pfizer (je raisonnais sur les deux, Moderna et Pfizer, et j’avais un peu oublié ça) , ils ont joué sur la palette et le curseur pour le pousser là où ça va mieux, vu que le le “liposome express” n’a pas une capacité si grande que ça et que l’ARN ou sa version modifiée coûte cher, autant que les ribosomes s’en servent plus de fois avant poubelle, l’éboueur local étant momentanément ébahi (mais pas bien longtemps dans l’absolu).

    1. Je crois que Jean Marie Gourio avait aussi cité :

      ” les points , les virgules , les points virgule , j’y comprends rien mais je m’en fous , à la télé y a pas de virgules! ”

      C’est à peine si j’ose avancer que Bernard pourrait partager votre fulgurance .

        1. Je me demande s’il y aura assez de sommités professorales médicales pour donner suffisamment d’interviews en vue de conforter autant de préjugés ou de réels savoirs et réflexions de 7 milliards d’individus .

          Mais si vous voulez me faire dire qu’il n’est pas sain et prudent de s’abandonner sans frein à la technique du “problème médicament presse bouton “, je n’ai aucune difficulté à vous confirmer que ,toute ma vie , j’ai évité les béquilles médicamenteuses ( et les illusions frelatées des drogues de toutes espèces ) , et que c’est bien pour ça que je suis d’autant déterminé , et sans concession ,à en passer par là quand je suis bien convaincu que c’est strictement la seule issue individuelle ET collective , dans les délais impartis par l’horloge de la faucheuse .

          PS : je dis Bernard , l’écho répond Barnard !

          1. On avait bien compris que la voie du milieu c’est pas votre crédo, reste la grande énigme : dans ce cas pourquoi Hamon??? 🙂

  13. COucou,

    En attendant, je ne sais pas de quel adn ils sont composés !

    “”Oui, si une guerre civile éclate, l’armée maintiendra l’ordre sur son propre sol, parce qu’on le lui demandera (…) Il ne s’agit pas de prolonger vos mandats ou d’en conquérir d’autres. Il s’agit de la survie de notre pays, de votre pays”, insistent les signataires.”

    Jarry, reveilles toi, Les fils de Père Ubu veulent envahir la saintonge !

    Bonne journée

    Stéphane

    1. Des militaires d’active qui disent qu’on leur demandera de bien vouloir s’il vous plait intervenir…. c’est celà oui… Un vrai militaire aurait écrit ordonnera. Il ne s’agit de rien de tout ce qui est écrit là, il s’agit d’exécuter les ordres. Si un militaire ne fait, ne serait ce que se poser la question, ça devient un assassin. On en a pendu plus d’un sur ce simple constat à Nuremberg. Le militaire ne peut considérer que la légalité de l’ordre et son correct cheminement hiérarchique, en aucun cas sa moralité ou son supposé devoir vis à vis du pays, son seul et unique devoir c’est d’exécuter des ordres si et seulement si ils sont légaux (code des armées, convention de Genève si ratifiée et pas beaucoup plus) et procèdent bien selon la chaine hiérarchique établie depuis le chef des armées jusqu’à l’exécutant.

  14. A long terme on a peut être effectivement affaire à un énorme bond en médecine, l’ARNm pouvant théoriquement coder pour a peu près toute les protéines, on devrait pouvoir faire produire au patient la protéine voulu, dans les proportions voulues et à l’endroit voulu. On peut même imaginer extrapoler le principe au delà des protéines (ne me demandez pas comment, mes compétences s’arrête là, mais 99,9% des médicaments sont produits à l’origine par des êtres vivants, il y a donc une usine moléculaire et un plan de fabrication qui y sont associés).

    Un seul médicament pour les gouverner tous ! ah! mon précieux ! 😉

    1. Le liposome vous dis-je !

      A noter que dans une plante, seul le petit minuscule bout du germe baigne bien dans le gras, pas tout le reste.
      Ca dit à sa façon qu’une giboulée de liposomes ne fait quand même pas le printemps.

      1. oh p… oui je l’avais complètement oublié celui la ! 🙂 tout un tas de mots reviennent en cascade du coup parenchyme, méristème, apex, conidiophore, cycles de Kreps, de Calvin, acide pyruvique, pompe Na/K, et le fameux Nicotidamide dinucléoitide phosphate digne des chaussettes de l’archiduchesse (celui la je l’aimais bien, il en jetait grave 🙂 il doit me manquer un bout d’ailleurs vu que ça faisait NADP à moins que le A soit pour amide? )

        On pourrait même imaginer une imprimante 3d intra-cellulaire bien encapsulée type mitochondrie ou chloroplaste qui n’attendrais que de recevoir un code d’activation et des plans de construction quand il y en aurait besoin. La pharmacie à domicile qui n’attendrais que l’ordonnance en quelque sorte. Le must de la pompe à chimio!

        PS après vérif c’est Adénine le A qui manquait 🙂

        1. Oui et pour en revenir à la graine et au germe, on sait “arrêter” tout ça et le redémarrer en douceur, sans bouton reset, et sans gros désordre.
          Juste quand la plante croit, elle se prend parfois les deux premières feuilles dans la coque de la graine, les empêchant de s’épanouir, mais là, il faudrait chanter “Summertime”, et le vers “You’ll spread your wings” ( and the cotton is high).

          (incise sans rapport via le compositeur Gershwin quand même: depuis le début du confinement, on a sur youtube 3 ou 4 versions de la Rhapsody in blue (orchestrale complète). J’avais rarement entendu autant de variabilité d’interprétation dans la musique classique (celle là l’étant un peu moins…), hors la cadence “faite pour” .

  15. Quand on me dit qu’on va m’injecter un code ARN encapsulé dans une nano particule de lipide qui va dire à mes petites cellules de produire la méchante protéine Spike , pour qu’ensuite mon système immunitaire produise des anti-corps pour contrer ladite protéine produite par mes cellules, je ne peux m’empêcher d’y voir une certaine contradiction, pour ne pas dire un processus à la limite schyzophrénique . Et ça vaut aussi pour les vaccins à ADN Spoutnik , Astra et autres qui induisent le même process . . Mais enfin qui suis-je pour douter d’une telle technologie ? Je suis sûr qu’il se trouve ici quelqu’un qui va me rassurer .
    En attendant je préfèrerais la technologie classique à virus inactivé , genre Sinopharm , mais on me dit que c’est pour les ploucs et que c’est pas efficace , 50% au lieu des formidables 95 pour les ARNm. Il y a une boite française , Valneva, financée en partie par les Brits , qui va sortir un vaccin basé sur cette technologie fin de l’année parait-il. J’attendrai donc . Une seule chose que je regrette c’est de ne pas avoir acheté du Pfizer l’année dernière, j’aurais presque quadruplé mon maigre capital aujourd’hui . Maybe next time .

    1
    1. Attendez encore un peu plus, le ‘vaccin universel’ contre le covid-19 et ses variants sera peut-être au point pour 2022… ? 🙂

      1. Le covid risque bien d’être un détail de l’histoire si les traitements à ARNm se généralisent, un peu comme les maladies infectieuses bactériennes avec les antibiotiques… Si on comparait les antibios à une bonne vieille bombe incendiaire, l’ARNm ce serait carrément un missile à tête chercheuse… pour l’instant avec un bon vieux guidage infrarouge mais d’ici quelques années possiblement de la frappe chirurgicale, du guidage laser et de l’IA tactique avancée…

    2. C’est la faute aux protéines : savent pas se transmettre toutes belles toutes propres, elles flanchent dès qu’on les change de milieu, qu’on les chauffe ou refroidit, qu’on les acidifie ou basicifie etc. (et si on les sèche : la cata pour leur fonction chimique, le pied pour les amateurs de cuir = kératine comme notre peau, bien séchée et qui ne voudra jamais se resolubiliser, justement).

      Donc soit on se sert de celles qui sont ligotées à un virus atténué qui a le bon goût de pas les laisser trainer trop n’importe où (technique classique), soit, dame, on court-circuite la chose, et on donne au pizzaiolo Enzo Ribozzomo (alias le ribosome) le bon de commande pour 5 protéines spike, non pas 4 saisons aujourd’hui, ni margherita, de la spike (ingrédients néanmoins usuels : les 20 acides aminés). Seule astuce mentionnée ci-dessus, au lieu que le bon de commande soit sur papier journal qui se jette et se déchire un peu facilement, il est sur bristol (uri machin) et ne se déchirera qu’un peu plus tard dans l’atelier des pizzaiolo.

      Ceci pour en parler plus sérieusement ;
      https://www.franceculture.fr/emissions/la-question-du-jour/larn-messager-pourrait-il-nous-aider-a-guerir-le-cancer
      Ce n’est donc pas une idée qui date d’hier (1991 !) et on la teste sur des gens fragiles (cancer, immuno déprimés…)

  16. Rien à voir.
    Les bourses se comportent, comme toujours, comme un canard sans tête.

    Elles ont monté régulièrement, sans causes évidentes dans une économie matérielle sinistrée. Maintenant elles baissent dans un unisson touchant. A 12h30, le cac40 est à -2,14%. Les autres sont négatifs, par exemple le naze était à -2,63%.

    Les commentaires des gens qui s’autorisent en étant payés pour le faire sont délicieux de vacuité. Ils ne savent pas pourquoi, à part une vague peur de l’inflation. L’inflation est pire que le virus. Ils sont néanmoins certains que cette baisse va continuer. Dans un sens ou dans l’autre, autant en emporte le vent.

    Un Maréchal d’Empire d’origine modeste invite un copain à visiter le magnifique château que Napoléon lui a attribué. Le copain est resté au village à s’occuper de sa terre quand le futur Maréchal escadronnait dans toute l’Europe.

    En cours de visite, le copain éprouve un malaise grandissant. Il est scandalisé par l’étalage de luxe et il lui dit: “Mais enfin qu’as-tu fait pour mériter une turne pareille?”
    Le Maréchal l’entraîne sur le terre-plein qui domine une prairie de bonne taille.
    ” Tu vois, imagine devant nous, 2000 fusils ennemis. Je suis tout seul face à eux, mes hommes sont derrière moi. Ces 2000 fusils commencent à tirer sur mon régiment et sur moi. Le bruit est terrible, un tonnerre continu, sans compter la fumée. Je ne bronche pas. Finalement, j’avance calmement. Mon Régiment suit, prend de la vitesse et les culbute à la course. Victoire. Fais-en autant.”

    Si la bourse n’est pas supprimée, on ne devrait autoriser à spéculer que des types aux nerfs solides. Pas des volatiles sans tête.
    A la réflexion, la bourse est bien la preuve que la sélection darwinienne appliquée aux humains est une fumisterie. C’est plutôt les inaptes qui triomphent.

    1. Equilibres ponctués : pendant les “stases” de hausse on attire les gogo et pendant les “quakes” de baisse soudaine, on les plume.

  17. Medellín, le 11 mai 2021

    Dernieres nouvelles du paradis fiscal sous guide de l’apprentice de M. Bolkestein, le grand ami de M. Macron, Mark Rutte.

    Deepl nous aide avec la traduction pour vous.

    Note d’explication: Capelle aan den IJssel est une petite ville liée directement a Rotterdam, du coté Est de celle-ci.

    Détails Hercule Poirotesques: on y trouve a Capelle aan den IJssel deux ¨choses¨ intéressantes, (1) d’abord le musée le plus petit des Pays-Bas, avec un titre indicatif: ¨Dief en duif huisje¨ qui se traduit, sans la tres belle poésie de l’allitération de double DD en néerlandais, en francais comme ¨Maisonnette de voleur et pigeon¨, et, (2) ensuite, la maison privée de l’ancien ministre président des Pays-Bas du début des années 2000, ce monsieur qui formait un gouvernement avec les trumpistes de ce moment aux Pays-Bas, le meme monsieur qui prenait la décision de participer dans l’avonture militaire illégale a Iraq basé sur des mensonges, raisons pour lesquelles il était puni par une commission sous responsabilité de l’ancien président de la Court Supreme des Pays-Bas.

    https://www.thebrokeronline.eu/45-minutes/

    Pfizer se trouve en belle compagnie.

    quote
    Le fabricant de vaccins Corona, Pfizer, aurait échappé à l’impôt via les Pays-Bas

    11 mai 2021 10:34
    Dernière mise à jour : il y a 9 heures

    Le fabricant de médicaments Pfizer utilise des sociétés néerlandaises pour payer moins d’impôts, écrit mardi la plateforme de recherche journalistique Follow the Money (FTM). Par l’intermédiaire d’une entreprise de Capelle aan den IJssel, entre autres, des milliards d’euros transitent par les Pays-Bas sans être taxés dans notre pays.

    [[JL: pour FTM veuillez voir, et payer: https://www.ftm.nl/artikelen/pfizer-sluist-miljardenwinst-weg-via-nederland ]]

    Pfizer est actuellement surtout connu pour le vaccin corona, que la société américaine a développé en collaboration avec la société allemande BioNTech. Le vaccin est utilisé à grande échelle dans le monde entier. La société a déclaré au début du mois qu’elle s’attendait à réaliser un chiffre d’affaires de 26 milliards de dollars (21,4 milliards d’euros) cette année grâce au seul vaccin corona. Le montant des bénéfices qu’il générera n’est pas clair.

    Cependant, Pfizer a déclaré précédemment qu’elle obtenait une marge “élevée dans les 20” sur le vaccin ; en d’autres termes, entre 25 et 30 % de marge. Cela permet probablement à l’entreprise de réaliser un bénéfice décent. La question est de savoir si elle paie beaucoup d’impôts sur ce montant.

    Selon FTM, Pfizer utilise un système assez compliqué de sociétés, réparties dans différents pays, dont des paradis fiscaux bien connus comme l’Irlande, le Luxembourg, les Pays-Bas et l’État américain du Delaware. C’est ainsi que l’entreprise cherche à éviter de payer des impôts, ce qui est différent de l’évasion fiscale, où les lois sont violées.

    Les ventes vont à des centaines de filiales
    De nombreuses activités de Pfizer en dehors des États-Unis relèvent de la société néerlandaise C.P. Pharmaceuticals International CV (CPPI), qui a son siège à Capelle aan den IJssel. Cette société possède environ 350 exploitations dans le monde.

    Bien que la CPPI ait enregistré un bénéfice de 10,7 milliards d’euros au cours de l’exercice 2018/2019, par exemple, elle n’a payé aucun impôt aux Pays-Bas. Le chiffre d’affaires qu’elle réalise est distribué à ses centaines de filiales. Ceux-ci paient effectivement des impôts dans le pays où ils sont situés, mais aux Pays-Bas, rien ne va au trésor public.

    Dans son propre rapport annuel 2019, Pfizer indique que son “taux d’imposition effectif” est de 13,5 % au niveau mondial. La CPPI, basée aux Pays-Bas, affiche un taux de 14,7 pour l’exercice 2018/2019, faisant ainsi référence à l’impôt payé par ses filiales à l’étranger. À titre de comparaison, en 2019, vous avez payé 19 % d’impôt sur les sociétés aux Pays-Bas sur un bénéfice allant jusqu’à 200 000 euros. Au-delà, vous payez 25 %.

    Dans une réponse à FTM, Pfizer affirme se conformer à toutes les lois comptables et fiscales en vigueur dans le monde et payer tous les impôts dus.
    unquote

    Source: https://www.nu.nl/economie/6132651/producent-van-coronavaccins-pfizer-zou-belasting-ontwijken-via-nederland.html

    1
  18. Ah, encore un petit moment s’il vous plait. Avant que vous pensiez qu’il sera oublié.

    Et ou se trouve maintenant notre ancien premier ministre fallacieux, notre fier guerrier ollandais en Iraq avec son copain George W B ? Cet habitant orgueilleux de la toute petite Capelle aan den IJssel, caché derriere la grande Rotterdam? Notre propre prétrump ollandais, grand admirateur du vrai pro-Trump, M. Silvio B a Roma? Ou est-il?

    N’ayez pas peur… malgré l’avonture mensongere en Iraq, on le paye bien.

    Chez qui? Chez E&Y, ou l’on emploie comme conseiller senior externe.
    https://www.ey.com/en_nl/webcasts/2021/01/eye-on-banking-banking-horizons-2021-and-beyond

    Heureusement la-bas, chez E&Y l’on sait bien comment organiser non seulement l’optimalisation fiscale, mais aussi l’externalisation totale des frais de recherche et de l’innovation.

    https://www.ey.com/en_gl/life-sciences/why-externalizing-pharma-innovation-is-a-winning-strategy

    Cela s’appelle en néerlandais: ¨E&Y weet heel goed hoe je twee vliegen in één klap moet vangen¨, en bon francais: E&Y sait très bien comment faire d’une pierre deux coups.

    Madame Merkel, et alors? Cela ne suffit pas?

    1. Bonjour Johan,

      Pourriez-vous nous faire le point sur la situation en Colombie qui semble particulièrement grave.

      Merci et bien amicalement
      Jacques

      PS- vos amis ne peuvent s’empêcher de s’inquiéter pour vous.

  19. Les cas britanniques de la variante indienne hautement transmissible ont plus que triplé en une semaine. (B.1.617.2 serait 1,6 plus contagieux que B.1.1.7 donc 2.4 fois plus contagieux que la souche de Wuhan)

    A l’initiative de GISAID, suivi des variants https://www.gisaid.org/hcov19-variants/

    https://www.ft.com/content/5f742765-61ac-4da6-8c6f-49119cd7d46c
    “Les cas britanniques de la variante indienne hautement transmissible ont plus que triplé en une semaine”
    “au moins une des trois lignées descendantes du variant initialement trouvé en Inde est partiellement résistante aux vaccins – .” (…) ” B.1.617.2 est maintenant la deuxième variante la plus courante au Royaume-Uni, représentant environ 12 pour cent des échantillons de virus séquencés au cours des deux dernières semaines, contre 7 pour cent une semaine plus tôt. En Inde, où la capacité de séquençage génomique est moindre, B.1.617.2 représente désormais environ 64 pour cent des cas et B.1.617.1 12% des cas.

Les commentaires sont fermés.