21 réflexions sur « Tiens ! Puisqu’on est là ! »

  1. Ça fait plaisir.
    Ruffin ET Todd, indispensables. Un ticket gagnant.

    Attendez-vous à la campagne automatique de dénégations, peut-être diffamatoire. Y’a déjà eu des tentatives contre Ruffin.

    3
    1. Il tient trop a ses mômes pour les soumettre à une telle tempête de merde je pense. Si ses gamines le décident par contre il mangera Mélenchon tout cru s’il le faut 🙂

  2. Paul avec Ruffin et Todd bon ticket.
    Ruffin aime je pense les idées de Paul.
    Il le cite.
    Et bien si Ruffin se présente j’irais voter « pour », pour une fois et non pas bulletin blanc que je mets depuis des années sans conviction.
    Amitiés.

    1
  3. Le problème de Ruffin c’est qu’il veut pas y aller, il ne faut pas être tout à fait sain d’esprit pour être candidat. Un type normal sortirait forcément complétement maboul d’un quinquennat surtout s’il le passe à l’Elysée. Après sur la base du programme insoumis c’est à dire pour liquider la 5 ème et convoquer de nouvelles élections dans le cadre d’une 6ème pourquoi pas, il tiendrait peut être 2 ans pour fermer la boutique mais il lui faudrait bcp de chance chance.

    1
    1. Il est courageux. Il a des convictions politiques pratiques, il est donc déterminé. Il est travailleur. (Il le fallait pour rester avec Mermet). Un poil égocentrique, ça nuit pas. Il sait aussi rire, même de lui-même. Capable aussi de gravitas. Décontracté et concentré, les ors de la République ne devraient pas lui donner la grosse tête. Avec tout ce que j’oublie, (dont: il écrit bien, profession oblige), il est armé pour faire face aux contingences sans dévier du but.

      J’arrête là. C’est bien suffisant. Un signe qui dit gros: ce sont les qualités de Mélenchon, sauf une. Mélenchon ne semble pas être un rigolo, du moins en public.

      Reste que l’opposition est capable de toutes les extrémités pour exciter la bien-pensance contre lui. Pourrir la vie ou savonner la planche sont des techniques classiques. On connaît l’efficacité de « C’est d’abord rumeur légère, un petit vent rasant la terre. Puis doucement, vous voyez la calomnie se dresser, s’enfler, s’enfler en grandissant. Le mal est fait, il chemine, il s’avance. De bouche en bouche il est porté, puis se renforçant, il s’élance. » Et le grelot est accroché.

      La question est de savoir si nous, nous serions capables d’y résister. Nous, pas lui.

      J’imagine mal Todd en homme public. Mais dans le rôle de l’entraîneur qui parle dans l’oreille du cheval, il devrait être plutôt bon. Paul aussi, très certainement, mais politiquement parlant, il me semble assez naïf. Reste le soutien psychologique , toujours utile. ( Paul, désolé, pas pu m’empêcher. Tranquille, c’est une blague. Pas bonne? d’accord. Je recommencerai plus.)

      1. La calomnie… vous croyez que c’est seulement à cela que s’exposerait un président qui voudrait vraiment changer les choses… Le premier coup de fil quand vous vous asseyez au bureau c’est direct tête à tête avec Don Corléone puissance 10 et quand il vous dit d’ouvrir le tiroir vous y trouvez la photo de vos mômes à la sortie de l’école. Si tant est qu’on vous ait pas déjà expliqué les choses clairement durant la campagne…

        1
  4. j’apprécie les 2 personnages que sont Ruffin et Todd . Leur connaissance de la société française est profonde et ils méritent mieux que la place qu’ils occupent . J’en connais un 3ème ….

        1. Bien meilleur que Bigard quoiqu’il en soit 😉 Quitte à avoir un humoriste candidat autant que ce soit celui là.

          ça fait du bien de rire un bon coup, merci pour ce lien.

      1. Pour ça, amis démocrates, il faudra pas regarder les zadistes, les gilets jaunes, les rébellions climat depuis son salon, en se demandant si ils sont pas un peu fascistes : il faudra y aller !

      2. certes il s’agirait là d’une avancée sociale. En disant cela, puisque Valls est revenu en France pour voir s’il n’y avait rien à gratter politiquement , après une tentative avortée en Espagne, maintenant que les échanges inter-nation politiques ne semblent poser aucun problème , une coopération entre F. Ruffin et Pablo Iglesias aurait du panache .

  5. J’apprécie François Ruffin qui a toutes les qualités détaillées ici et là dans les commentaires. Mais je refuse de me mettre à la recherche d’un homme ou d’une femme providentiel(le).
    Commençons par déterminer un cadre, des valeurs et des principes, une méthode démocratique et des directions programmatiques.
    Écoutons aussi ce qu’Isabelle Attard, revenue de la social-démocratie verte, a à nous dire que personne ici n’évoque jamais.

    1
  6. Un sondage pour tester l’hypothèse Ruffin seul « à gauche » -y compris PS…- (sauf peut-être PCF et ce qui reste de l’extrême-gauche)? Je n’en ai pas trouvé. Peut-être mal cherché, ou hypothèse pas assez probable pour les sondeurs (et leurs commanditaires)?

Les commentaires sont fermés.