46 réflexions sur « Vidéo – Bilan de ¾ de siècle »

  1. Quelques séries incroyables pour agrémenter votre anniversaire:
    « La méthode kominsky » à voir absolument pour le duo de 2 compères vieillissants et qui traversent le restant de leurs vies avec plein de clins d’oeil lucides sur l’époque, beaucoup d’humour et de grands moments d’authenticité.
    Une petite critique , c’est le monde d’Hollywood qui passe un peu trop sous silence les affres de l’emploi…Tout y est décrit à travers les relations affectives des personnages… (mais c’est ça qui est beau et fait oublier un peu la morne morbidité des cupidités économiques actuelles qui se prennent pour des valeurs)
    « Mind Hunter » . Super incroyable série sur l’histoire, la philosophie, et l’émergence des méthodes comportementalistes qui donnèrent des profileurs. Loin des séries de profileurs (que personnellement je ne supporte pas) , elle dépeint un tableau d’époque où en filigrane, une façon de penser prend le pas sur une autre, avec ses conséquences politiques et institutionnelles et personnelles.
    Un « must » à voir absolument où il n’y a pas de personnages secondaires, tous les acteurs ont une présence, une utilité, une fatalité, un rôle plein, comme s’il n’y avait pas de figurants. Ils existent de façon incroyable, et l’on s’attache à tous sans qu’il y ait cacophonie ou confusion, en s’inscrivant dans une histoire limpide qui devient palpitante.
    C’est une formidable fresque vivante, où l’on finit par mieux comprendre les fondements de cette nouvelle psychologie et qui nous aide à comprendre, après coup, ses travers issus d’où elle est née. (Née d’une nécessité pour la police, de réduire le panel de suspects quand il n’y a pas de mobile qui permet de tirer une ficelle, du crime au bénéficiaire. Car la police de l’époque était désemparée face à des crimes qui lui semblaient gratuits et induisaient que tout le monde pouvait être suspect ; ce qui revenait à ne jamais trouver le coupable de crimes en série)
    Le personnage de la psy est magnétique et vaut le détour, tout comme l’interprétation de tous les seconds rôles (qui sont en fait de vrais rôles)….Le croisement aussi entre la sociologie et la psycho, mais aussi les valeurs des protagonistes ou des suspects y est parfaitement décrit…
    Le personnage principal, en innovateur qui ne se rend pas compte de ce qu’il induit, et en subit parfois quelques bourrasques et retombées, vaut aussi le détour bien sûr…et Je suis sûr que vous y trouveriez encore plus à dire…
    https://www.youtube.com/watch?v=cDJynRzcgcU
    https://www.youtube.com/watch?v=dXhzND7dFHU

  2. Comme tout suiveur assidu de votre blog (mais seulement depuis quelques mois) je subis la tentation récurrente de déposer un commentaire empathique. Et je découvre que vous êtes aussi né un 22 juillet. Je ne résiste pas aux astres, excusez-moi, d’autant qu’une autre personnalité remarquable nous relie, votre compatriote Olivier Gourmet, classe 1963 comme moi. Géographe, j’apprécie chez vous de trouver des arguments pour dire que les sciences humaines doivent davantage essayer de comprendre les altérités que les identités. Merci et bonne continuation !

  3. Mais c’est quoi cette pub pour le casino au milieu de la page !?
    Heureusement qu’on apprend à réfléchir sur ce blog, ce qui permet d’éviter le clic malencontreux sur un piège grossier …

    Merci de continuer le boulot
    et (après 24h de réflexion) bon anniversaire 😉

Les commentaires sont fermés.