Covid-19 : Asseyez-vous d’abord confortablement si vous avez manifesté hier

La pandémie est en récession en France et aux États-Unis, mais davantage en France. Pour les commentateurs américains, aucun mystère : les Français ne sont heureusement pour eux pas des individualistes forcenés, ils savent ce qu’est l’intérêt général et ont accepté de bon gré le passe sanitaire qui assure – du moins en ce moment – leur salut : le retour à une vie quotidienne quasi normale.

Partager :

48 réflexions sur « Covid-19 : Asseyez-vous d’abord confortablement si vous avez manifesté hier »

  1. Un message qui remonte le temps, venant du futur de la France grâce à la part de déterminisme qui guide sa destinée.
    Ooh grand Oracle US, guide de notre destin à tous, réveilles-toi, regardes-toi dans le miroir de l’Histoire et de la géologie avant que la Terre te digère dans sa mémoire stratifiée.

    1. Et ça se montre aussi efficace : 24 heures après la mise en route de la mesure les suisses reprennent la direction de la vaccination , où ils avaient pris un peu de retard après un bon départ .

      Entrée en vigueur également , toujours en Suisse , de la fin de la gratuité des tests antigéniques , dès le 1er octobre .

      Apparemment les suisses appliquent leur formule , marque de fabrique , « aller aussi vite que possible » ( à prononcer avec l’accent ) , sans rage ou manifestation .

    1. Bonjour Karluss,
      Ici, il y a un « Covid safe Ticket » pour les « grands événements » (festivals, matches de foot…), mais Bruxelles (la Région de Bruxelles-Capitale) devrait mettre en place un pass sanitaire à partir du 1er octobre pour les restos, cafés, cinémas, salles de sport… car le taux de vaccination est nettement inférieur (60 %) à celui des autres régions (Flandre et Wallonie).

      Sur le plan sanitaire, je vous rassure, tout va bien 😉

      (La 3e vague, dont le début a été fixé par Sciensano, notre institut de comptage, au 15 février 2021, s’est même soldée par une sous-mortalité générale (voir graphique : https://epistat.wiv-isp.be/momo/) ; ça en devient tellement gênant qu’ils ont dû adapter leur modèle de prévision pour qu’on aperçoive quelques épisodes de surmortalité (voir explications : https://covid-19.sciensano.be/sites/default/files/Covid19/Be-MOMO%20adaptation%20baseline%20due%20to%202020%20excess%20mortality_FR.pdf), mais il faut de bons yeux…)

      3
      1. Je ne sais pas si tout va bien : une ENORME manifestation à Bruxelles, avec des participants de dix pays !, a réuni avec la revendication du maintien et de la protection de nos 7 vieilles centrales nucléaires, la masse énorme de 100 à 200 personnes. Elle a eu la faveur des médias pour étaler ses arguments en tous genres. Il y a 8 jours, elle avait réuni une grande masse de conférenciers et quelques auditeurs à Paris (moins de 300 d’après les vidéos).

      2. Tout va apparemment bien plutôt. Vu de l’extérieur, mais la réalité est insaisissable. En effet ce que ne comprennent pas les gens avec le covid c’est « la gestion des flux des soins intensif dans un hôpital » prenez un hôpital ou il y a 21 lits usi , 3 fermés car impossible de trouver le personnel volontaire. Reste 18. On vous programme une intervention lourde de 6h… et vous vous réveillez.. dans votre chambre (!) sans être passé par les soins intensif.. alors que c’est ce qui était initialement prévu, sans monitoring pendant les 48 à 72 premières heures critiques. Qui est aux soins? 14 patients + …4 covid. ( a 95% de chance des non vaccinés, plutôt jeunes qu’on va devoir sauver vu leur âge, qu’on va sauver mais qui ont des durées de séjour bien supérieures au début de la pandémie. Ce qui veut dire que il faut finalement très peu de cas graves pour mettre en tension. Donc vous supportez un danger vital post opératoire du fait de la négligence de certains . C’est cela qu’il faut expliquer aux gens.: vous n’aurez peut être pas votre place aux soins intensifs. Car en apparence il n’y a pas de vague, peu de morts (du covid), puis au niveau du service d’hospitalisation la cascade d’effet néfaste de devoir surveiller des post op immédiat rajoute a la lourdeur d’un service ou manque 40% de personnel. Le cercle est bouclé comment recruter quand la pression est aussi énorme. Je n’ose imaginer ce que furent les conditions pendant les vagues.

    2. Pas de pass sanitaire en belgique , je viens d’aller au mont noir à vélo , la frontière passe au milieu de la route , eh bien sur tout un coté de la rue les cafés et resto sont sans passe et sur le trottoir d’en face il faut le passe ! La vie n’est elle pas étrange 🙂

      3
        1. hahaha exact , je sais pas si c’est les 30 km à vélo ou les 8 ° de la bière mais il y régnait comme une atmosphère de liberté dans cette rue , hélas ça ne semble pas plaire à tout le monde et des esprits chagrins semblent vouloir y mettre le holà …

          1
  2. Et si on embastillez les non vaccinés, non mieux si on les abattez non vaccinés y aurait plus d’épidémie ? C’est beau la logique.

    Puis comme ça on pourrait s’effondrer entre vaccinés grâce à la vie d’avant qui bousille la planète en ayant gagner 2 jours de rab.

    Moi je pense surtout qu’il faut augmenter un peu le temps de sommeil.

    9
      1. Arkao,

        Quelle différence d’après toi entre un Passe sanitaire et embastillé ou éliminer, du point de vue de la courbe des contaminés ainsi présentée ?

        Aucune.

        2
    1. pourquoi vouloir toujours mette deux choses qui n’ont rien à voir ensemble?
      par pitié arrêtez de troller sur le blog de paul jorion. vous valez mieux que ça, j’aime bien vous lire par ailleurs, souvent!

      1. Mais si cela a avoir. Tout ce foutoir est lié. Cela a toujours eu a avoir. Depuis le commencement. Ce sont les mêmes racines de tout ceci. Très intimes d’ailleurs.

        Pasteur a perdu 3 des ses filles très jeunes enfants. Personne ne veut voir mourir ses enfants. Personne. Et quand on peut lutter contre cela, on lutte. Personne ne veut voir mourir ses parents. Personne ne veut mourir. Personne ne veut souffrir.

        Pour moi le lien de cause à effet et éclatant. C’est même gênant de demander une démonstration devant une évidence. Ensuite selon la manière dont un gère cela on obtient une palette de situations et de résultats différents, et suivant où l’on se trouve on voit un pan, un côté de la chose et on s’arrête là en pensant tenir le bon bout, la bonne vision, mais c’est une illusion.

        On en est à la Nième séquence de l’effondrement et on voudrait me faire croire que les manifestants contre le passe-sanitaire et que le passe sanitaire sont des sujets d’intérêts ?

        N’est pas troll qui veut mon ami.

        3
  3. @Paul,

    « La pandémie est en récession en France et aux États-Unis, mais davantage en France. »

    Correction systémique pour le moins nécessaire :

    « La pandémie est en récession en France et aux États-Unis, mais [avec trois semaines de retard sur la] France. »

    En outre, la question de la situation préoccupante au Royaume-Uni demeure quant à elle entière…

    @CloClo,

    « Puis comme ça on pourrait s’effondrer entre vaccinés grâce à la vie d’avant qui bousille la planète en ayant gagner 2 jours de rab. »

    Correction scientifique pour le moins nécessaire :

    « Puis comme ça on pourrait s’effondrer entre [surhumains] grâce à la vie d’avant qui bousille la planète en ayant gagn[é] 2 ans de rab. »

    Bonne soirée…

    1
  4. Est-ce que cette phrase (et son « développement », « explication de texte »…) focalisant l’attention et/ou les tensions « divertissantes », sur les disruptions, les polarisations déjà trop exacerbées, en interne du « monde occidental » (d’avant ou d’après, Trump, Zemmour…?) nous affirmant avec une certaine ironie « circonspecte » (« libertés d’expressions caricaturales »…?), ne doutant de rien quoi… « Asseyez-vous d’abord confortablement si vous avez manifesté hier »… est-ce que cette formule « vaut » pour les motivations de vouloir manifester… des populations des pays pauvres, émergents… motivations allant à coup sûre être réprimées « sans qu’on s’en doute »… alors qu’elles portent en elles pourtant un potentiel de convergence d’intérêt général avec les plus pauvres, précaires, des pays des plus riches… du fait que les populations appauvries, précarisées des pays riches… et pauvres… sont plus peuplées de non vacciné.e.s (que de « primo vacciné.e.s avec trois, quatre, etc doses vaccinales) sont plus peuplées de victimes d’inégalités territoriales, scolaires… de « destin » (discriminations systémiques »…)… par inefficiences de services publics hospitaliers, par manque de « munitions vaccinales » à distribuer à tout le monde « en même temps »… et de gants, blouses, oxygène de réa, médicaments, réactifs de test, respirateurs, capteurs de CO², purificateurs d’air, etc… surtout pour les populations les plus pauvres des pays riches et pauvres… en souffrances de manque de biens communs d’un certain intérêt général et humanitaire… que les adeptes de la « profitation »et du soit disant « bon sens » de la « main invisible et magique » des « marchés »… des spéculateurs… parient, jouent… à la hausse ou baisse de leurs stock gérés en flux tendus, et des pris d’une troisième, quatrième, etc, dose vaccinale… et de la prolongation du « pas-sanitaire »… dans la « guerre » que l’occident a déclaré… non pas contre ses propres nuisances, sa toxicité, sa part de responsabilité « sans équivoque » par rapport aux conséquences du dérèglement climatique, de la perte de la biodiversité, de ses guerres commerciales monétaires de « civilisation », « l’ubérisation… » défiscalisée et désocialisée des protections sociales, des services publics… mais contre un « ennemi chimérique non vivant »… est-ce qu’il est demandé donc aux plus pauvres des pauvres… de s’assoir dans un confort plus que « relatif » avant de juger de l’utilité » de leur mobilisation ou doutes, indécisions incertitudes a continuer de manifester – et de voter aux élections pour ceux le pouvant – contre le »pas-sanitaire », contre les inconnus des effets secondaires des vaccins… et la suspension de leurs revenus, droits, protections sociales, etc, et besoins insatisfaits de soins vis à vis de leurs facteurs multiples de comorbidités… comme pour leurs pathologies chroniques qui mal soignées… pourraient devenir de simples « variables d’ajustements » dont les « préjudices moraux » ne sauraient valoir les 400 millions d’euros d’un certain homme politique français et autres assistés sans contrepartie…?

    8
  5. Si le Pass Sanitaire a un tel effet, pourquoi diantre le gouvernement l’oblige t-il dans les avions et les trains et pas dans les métros, les trams et les bus ?

    Bizarre… bizarre…

    ( à méditer )

    6
    1. Ou pour un concert dans une église mais pas pour l’office quelques jours plus tard.
      Ne cherchez pas la logique, il n’y en a aucune.
      Je n’ai pas pour autant manifesté contre le passe. Tout ça passera un jour.
      En attendant: vaccin, gestes barrière.

      4
    2. Parce que c’est une mesure de police de contrôle des mouvements de population (frontières intérieures, déplacement de plus de 100 km), et contacts inhabituels possibles il n’est pas nécessaire de contrôler les déplacements journaliers locaux des individus domicile-travail.
      Les cinémas et terrasses permettent de contrôler les regroupements hors domicile.

  6. ce que P Jorion appelle « la vie quotidienne quasi normale » c’est la vie sous la domination du capitalisme, l’exploitation, la destruction de la nature, les guerres ininterrompues. Bienvenue dans le « monde normal ».

    7
  7. L’échec total et définitif des stratégies zéro covid …

    https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/09/13/covid-19-dans-le-monde-la-nouvelle-zelande-prolonge-le-confinement-a-auckland_6094494_3244.html

    https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/09/13/covid-la-nouvelle-caledonie-en-etat-d-urgence-sanitaire_6094485_3244.html

    Mais il y a plus, dans pas longtemps on verra l’échec total de toutes les solutions anti covid sans distinction aucune, gestes barrières, passe sanitaire…. Restera la vaccination et les équipements médicaux/santé pour ceux qui ont les moyens et le niveau de santé adéquat et l’acceptation sans condition en rase campagne pour les autres. En situation d’effondrement pour beaucoup, de reprise pour d’autres, tout ceci sera même le dernier de leur souci. La Une des journaux ne sera même plus un sujet de conversation.

    2
    1. Covid19 en Nouvelle Calédonie : 0 morts pour 300 000 habitants. Trois cas sont détectés en septembre 2021. Le mot « échec  » est un peu disproportionné, à mon avis, pour qualifier la politique sanitaire appliquée sur le Caillou.

      Quant à la Nouvelle-Zélande, il y a eu 26 morts pour 5 millions d’habitants depuis mars 2020.

      A Auckland, entre 1,5 et 2 millions d’habitants sont confinés pendant 1 semaine supplémentaire (soit la 3e semaine de confinement au total). C’est peut-être la bonne solution pour empêcher le variant Delta de s’installer ? On aurait peut-être pu faire pareil et éviter le pass sanitaire.

      Jusqu’à aujourd’hui la politique sanitaire de la NZ est un succès populaire. D’ailleurs le confinement d’Auckland ne concerne pas la majorité des habitants du pays.

      Quand au Covid, la Chine, la Corée ou Taïwan font face depuis un an et demi à des résurgences du virus, malgré le contrôle stricte des frontières et des déplacements des individus, vraisemblablement en lien avec des contaminations d’animaux tels que rongeurs, mustélidés, canidés, félins.

      Rien de bien nouveau sous le covid.

  8. Tiens en parlant de Virus et de mutations, à contre temps de la doxa répandue, une multiplication massive des mutations pourrait en fait induire une déstabilisation du Virus, en particulier à ARN et donc entraîner sa disparition ou du moins diminuer sa capacité à s’implanter…

    https://www.news-medical.net/news/20200819/22514/French.aspx

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2880120/

    Rien n’est simple au pays des infections virales. Et étrangement, plus il y a de diversité et de variabilité, plus la solution émerge potentiellement d’elle même. Ce qui ce constate dans le Vivant couramment et est une des clés de la valeur hautement positive de la biodiversité (y compris chez l’Homme !)

    1
  9. J’avais cru comprendre que le vaccin était nécessaire mais pas suffisant.
    Pas pour les Anglais semble-t-il.
    Je n’ai pas accès à l’article complet.
    Peut-être une réaction d’un des « experts » du blog malgré tout?
    https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/09/14/covid-19-le-dispositif-minimal-du-gouvernement-britannique-pour-affronter-l-hiver_6094652_3244.html
    La suite va être intéressante à suivre en tout cas. Une sorte de laboratoire.
    C’est pas pour autant que, même vacciné, je vais tomber le masque, ne plus tenir mes distances et ne plus me laver les mains chaque fois qu’il faudra. Les gestes barrière, c’est presque devenu une seconde nature.

    1
  10. Une fracture s’ouvre aujourd’hui chez les soignants, pompiers, ambulanciers, aides à domicile et certains gendarmes.
    Même s’ils (elles) sont minoritaires, par choix, ils (elles) ont décidé(e)s par conviction d’être suspendu de leur fonction sans salaire. Mais quand on vit seule avec des enfants à charge et un salaire hospitalier, comme l’une de mes amies, il faut du courage. Comme il faut du courage et des convictions pour choisir ces métiers.

    En appliquant le désormais célèbre « effet cliquet » issu de la pensée ultralibérale pour contraindre sans donner d’ordre, rejettant ainsi la responsabilité du chef sur celle de l’executant, le Gouvernement accentue la fracture qui s’ouvre dans la population. Il brise et broie des vies, comme dans les startups où l’on jette les winners quand on en a extirpé la supstentifique moelle. Quelles en seront les effets sur les rapports entre le peuple et ses gouvernants ? Désastreux.

    Poussant les gens dans leur derniers retranchements, les conséquences ne vont pas se faire attendre :
    La crainte arrive déjà dans les maisons de retraites ou 5 à 8% des personnels refusent toujours de se faire vacciner (https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/obligation-vaccinale-5-a-8-des-personnels-d-etablissements-et-des-services-a-domicile-refusent-de-se-faire-vacciner-selon-l-ad-pa_4772129.html )

    Les soignants, pompiers, ambulanciers, aides à domicile et certains gendarmes, soit 2,7 millions de personnes. Même s’il n’y a que 1% qui fait ce choix ça fait 27 000 personnes en moins dans des milieux où il y a pénurie de main d’oeuvre.

    Une forme de guerre civile de basse intensité qui va laisser des traces dans la cohésion de la Nation.

    1
    1. Comme ancien fonctionnaire et comme toujours citoyen , je considère comme incompatible qu’on puisse prétendre à la fonction publique et refuser la vaccination .

      Je n’ai ni complaisance ni compassion pour celles et ceux qui , au prétexte de leur  » qualification  » ou d’un dévoiement du sens de liberté , se placent de facto eux mêmes et de leur propre fait dans une situation pénible .

      Que penser par ailleurs de soit disant professionnels qui mettent en avant des arguments tendant à dénier le sérieux de la science qu’ils sont quotidiennement en charge de servir ( on espère qu’ils la comprennent , autrement qu’à usage personnel ) . Confierait on sa voiture à réparer à un garagiste qui ne croirait pas à la mécanique ?

      Alors , si l’on doit dire aux politiques qui emmerdent  » dégage! » , on peut le dire aussi à ces dangers publics .

      Je note avec satisfaction qu’en fait , l’immense majorité a compris et respecté son devoir d’éthique médicale et de fonctionnaire , et qu’elle est navrée de cette trahison marginale , cet épisode ayant au moins la vertu de rappeler ce que responsabilité veut dire .

      1
      1. Le monde des fonctionnaires est vaste Juannessy. Je le sais, j’en suis. Il y a ceux installés derrière un bureau pour qui les gens ne sont que des numéros de dossier et qui en bon soldat respectent à la lettre les cases à cocher mais malheur à vous si votre situation ne rentre pas dans les cases.
        Il y a aussi celles et ceux qui au quotidien lavent les gens, font les 3 huit ou de permanence les weekend et jours fériés pour rester à votre chevet comme elles l’ont été pour moi lors de mes dernières hospitalisations. Elles et ils accompagnent aussi les mourants plus ou moins bien, comme ils ou elles peuvent.
        Parmi elles et eux, il y a aussi certains tir au flanc comme partout qui en font le minimum. Mais minimum parfois c’est déjà beaucoup.
        Et qui croyez vous que sont ces ils et elles qui refusent soit la vaccination, soit simplement le pass sanitaire ? Les planqué.es ?
        Non, quand on connaît leur salaire pour le travail qu’ils elles font, faire le choix de ne plus avoir de salaire est courageux.
        Elles et ils ont côtoyé des malades du covid et parfois jusqu’à la fin. Elles et ils ont vu aussi les effets secondaires des vaccins (certaines m’en ont parlé ).
        Croyez moi, elles en savent plus que vous et moi sur le sujet. Mais nous, nous raisonnons statistique, taux d’incidence ou de saturation des lits.
        Chacun nous avons notre perception des choses et nous réagissons avec ce que nous savons, ce que nous vivons. Alors, je ne me permets pas de les juger.

        5
        1. J’ai dans ma famille très proche deux personnes ( une aide soignante et un infirmier ) qui font qu’avec mes fréquents séjours à l’hosto depuis 20 ans , je connais plutôt bien le travail et les personnes qui y interviennent ; Les deux sont en total accord avec mon propos , qui ne juge pas des personnes , mais des professionnels fonctionnaires dans l’exercice de leur mission .
          Vous ne ferez pas pleurer en particulier ma parente aide soignante qui a commencé à bosser à 18 ans dans le pire des services qui puisse être puisque qu’il s’agissait du service dit  » de la charité » à Saint Etienne , à une époque où c’était dortoirs de 8 lits , lits  » fixes  » , pas de couches , pas de douches , des peaux de vaches comme chefs .Elle a été la première à me dire sa stupéfaction du refus de vaccin par quelques uns de ces successeurs .
          Vous ne me ferez pas non plus pleurer sur les pompiers : je suis né dans une caserne de pompiers dans le lit de mes parents et j’ai vécu 19 ans dans une caserne ; J’y connais les hommes et leur travail qui était le travail de mon père , qui sur certaines interventions , revenait hagard et muet à l’appartement , en particulier quand dans les cadavres ou charpie  » ramassés » se trouvaient des enfants . C’est aussi lui qui m’a appris la responsabilité que je ne suis pas prêt de renier pour des enfantillages .

          1
          1. Sauf que quelle crédibilité accorder à des gouvernants (à la gestion à courte vue) qui ont envoyés ces mêmes fonctionnaires au turbin sans masques (flics..) leur faisant courir des risques inconsidérés et non pris en compte ?

            Comment ces mêmes gouvernants peuvent-ils sans rire vouloir exiger de ces personnels de se mettre au garde à vous pour l’injection d’un vaccin dont le caractère d’approbation normal aux Etats-unis de l’un d’eux n’a été que très récemment proclamé pour permettre aussitôt une vaccination obligatoire des militaires ?
            Alors qu’il n’y a aucune données sur les effets à long terme (cf distilbène ..) ?

            Comment accepter en tant que contribuable de souscrire au risque économique non chiffrable d’indemnisation à long terme en cas de problème de tout ces personnels qui n’auraient pu être piégés par une procédure volontaire de consentement éclairé ?

            Tout celà pour faciliter la gestion de la pandémie à des/un politique irresponsable.

            L’attitude de l’Italie semble en avance en la matière sous l’influence du financier Draghi, les obligations pleuvent et se généralisent aux salariés …
            Mais ce pays a un passé assez récent dictarial …
            Et pourtant il semblerait qu’il y soit possible de continuer à travailler en se testant tous les 2 jours par des tests payants (budget à prévoir), possibilité qui ne semble pas offerte aux agents hospitaliers en France !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.