Brexit #10 – Panique à la pompe au Royaume-Uni

Financial Times : Boris Johnson prepares to call in army as panic buying drains UK petrol pumps, lundi 27 septembre à 8h15

Boris Johnson s’apprête à faire appel à des centaines de soldats pour faire face à la crise du carburant au Royaume-Uni, alors qu’au moins la moitié des stations-service situées en dehors du réseau autoroutier sont à court de carburant après que les Britanniques se sont livrés à des achats de panique.

Le Premier ministre rencontrera des ministres et des fonctionnaires de haut rang lundi pour examiner les dernières données concernant les perturbations de l’approvisionnement en carburant causées par la pénurie de chauffeurs de camions-citernes. Un proche du gouvernement a déclaré : « La situation en Angleterre est très mauvaise. »

M. Johnson envisagera de faire appel à l’armée pour conduire les camions-citernes dans tout le pays, dans le cadre d’un plan d’urgence connu sous le nom d’opération Escalin. […]

Partager :

11 réflexions sur « Brexit #10 – Panique à la pompe au Royaume-Uni »

  1. Va falloir sortir les tickets de rationnement …

    Les britanniques ont au moins un entrainement d’avance pour quand il y aura vraiment une pénurie de carburant due à une vraie pénurie de pétrole. Ça n’est pas si mal que cela finalement le Brexit…

    4
  2. Excellente nouvelle qui ne peut que réjouir les partisans de la décroissance.

    Hors acheminement de pétrole, il faut en finir avec ces noria de camions traversant les routes en Europe pour véhiculer des tonnes de marchandises destinées au maintien de la société de la consommation effrénée.

    Que les Britanniques retrouvent leur autonomie et arrêtent d’importer des gadgets chinois

    Le Brexit a vraiment du bon.

    1
    1. Les partisans de la décroissance ne sont pas cette caricature que vous proposez. Ils prônent une décroissance construite, ciblee, et adaptée, par rapport à la vision et le pilotage macro-économique par le PIB, pour ne pas aggraver la pauvreté et les inégalités ou faire plonger les sociétés dans le chaos, comme le fait Bojo.

      4
      1. Ayant vu ce que donne le simulateur de l’Ademe ( et même avant ) , je le prône aussi , mais bon sang que ça n’est pas évident , même avec la meilleure bonne volonté , de commencer à déterminer ( et mettre en œuvre ) cette construction , ce ciblage et cette adaptation , sans se faire dézinguer dans les six mois par ceux là même que l’on espérait conforter souvent alliés de ceux qui ont vraiment de la graisse à perdre .

        Politique au xxi ème siècle ? Il faut être Néron narcissique ou au contraire Néo Jésus prêt à finir en croix .

        4
      2. Bof, le chaos, on le trouve en UE et en France : 6 millions de chômeurs, Zemmour qui monte, Orban, le gouvernement polonais, les traités économiques à tout va avec le reste du monde au profit de l’Allemagne, le gouvernement Macron qui se couche devant l’Allemagne, l’Otan, les mesures liberticides face au covid…

        Je suis partisan de la décroissance et je me réjouis de ce qui se passe en Angleterre : cette pénurie est un coup de semonce, les Anglais sont face au mur et pourront réinventer une société plus sobre.

  3. Panique à la pompe chez les Britiches? Pourtant le pétrole coule encore à flots (alors pourquoi s’en faire?). Panique au jus en Chine. Le jus qui permet, très majoritairement avec du charbon, de fabriquer les milliards de babioles absolument indispensables que nous leur achetons quotidiennement. Que nous fabriquerons très bientôt entièrement nous-mêmes, avec du jus cent pour cent décarboné (en Allemagne notamment) afin de respecter -comme les Chinois- les recommandations du Giec. Pour les matières premières qui vont avec (métaux et substances divers et variés) c’est une autre histoire. Mais ça fait rien, du moment que la croissance rebondit: énergie et ressources, où est le problème?
    https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/09/28/la-chine-subit-les-plus-importantes-penuries-d-electricite-de-son-histoire-recente_6096277_3234.html
    Comment ça, subit? Y’a pas un Grand Timonier pour tout prévoir?

  4. Panique au jus en Chine. Ça se confirme. De vrais décroissantistes ces Chinois. Electricité rationnée: la sobriété heureuse, quoi. Ah non, c’est parce que le charbon et le gaz sont trop chers.
    https://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20210928-chine-des-pannes-d-électricité-géantes-affectent-plusieurs-villes-du-pays
    Pannes de jus: avec Jadot président du climat qui veut fermer soixante réacteurs nucléaires d’ici vingt ans (voire moins), ça risque pas de nous arriver. En Allemagne encore moins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.