26 réflexions sur « Vie artificielle – My tuppence : On n’est pas loin d’avoir compris »

  1. Je viens d’envoyer la vidéo à mon fils en école d’ingénieur en informatique. Le « jeu de la vie » nous a déjà valu de longues discussions ; le père disant que la vie ne sera jamais modélisable du fait de sa compléxité infinie et le fils défendant le contraire en s’appuyant sur l’existence du « jeu de la vie » comme exemple et la progression exponentielle des capacités de calcul des ordinateurs. Le débat reste ouvert 😉

  2. Serait il juste de dire que les règles du jeu ce sont les lois de la physique ?

    Auquel cas , il faudrait aussi comprendre « l’intimité » des lois de la physique .

    1
    1. Il est juste de dire que les règles du jeu sont les lois de la physique ! Tu l’as dit, bouffy ! 😀

      (Qu’est ce que ça pourrait être d’autre hein ? T’as mal dormi mon bon Juan ? )

      1
      1. Je dors peu mais bien .

        J’essayais de progresser pas à pas , en vérifiant qu’on pouvait assimiler des règles mathématiques à des lois physiques .

        Bon , après le magnétoscope d’Albert , question plus difficile à Clo Clo : citer les principales lois de la physique ( sans tricher en recourant au web ) .

        PS : on attend le retour de Basic Rabbit .

        1
        1. Ben c’est facile Juan !

          Y a les trucs qui bougent, y a les trucs qui chauffent, y a les trucs qui s’attirent et les trucs qui se repoussent, y a les trucs qui se transforment, et y a surtout la vitesse limite d’un truc puis y a plein d’échelle autour, et y a tous les trucs qu’on comprend pas ! Et tous ça s’est égal à Lui même.

          Tu vois c’est très simple les règles de la physique.

    2. Si vous résumez les lois de la physique à 3 lois arbitraires dans une grille de pixels à 2 dimensions ça vous fait de jolis dessins , dans le même tonneau vous pouvez aussi affirmer que le jeu des fractales est le monde de la mort , bon mais par exemple pour en revenir au jeu de la  » vie  » , dans la réalité si une cellule a strictement moins de deux ou strictement plus de trois voisines vivantes, elle n’est pas du tout morte à l’étape suivante , sinon nous ne seriez pas de ce monde

      1. J’avais bien aussi remarqué que ce que la vidéo montrait ça n’était pas ma naissance , mais l’interrogation était plutôt : est ce que toutes les lois et les événements » qui ont présidé à ma naissance sont :

        – connaissables sinon connus ,
        – modélisables par les mathématiques , et s’ils le sont comment on fait pour le réaliser .

        A la matière et l’antimatière près .
        J’ai aussi « l’intuition  » que parler de vie et de mort , de création ou d’anéantissement , c’est la même chose .

  3. Loi de physique , informatique, automate cellulaire, modélisation , internet , téléphone, … mais aussi
    – système de santé ,
    – système de distribution alimentaire
    – système de production alimentaire et autres activités économiques
    – système de distribution de l’eau
    – système de réseau de transport
    – ………..

    notre vie est complètement régi , régulé , conditionné par l’électricité.
    L’ensemble de notre fonctionnement sociétal s’arrête sans électricité.

    Le Liban : plus de pétrole et arrêt des centrales thermiques électriques

    Le Liban plongé dans le noir après l’arrêt de centrales électriques privées de carburant
    https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/le-liban-plong%C3%A9-dans-le-noir-apr%C3%A8s-l-arr%C3%AAt-de-centrales-%C3%A9lectriques-priv%C3%A9es-de-carburant/ar-AAPksC9?ocid=msedgntp

    1
    1. Bein l’énergie n’était pas « fabriquée » sur place.
      L’énergie utilisable, même dans un pays comme l’Irak, n’est pas fabriquée sur place (pas assez de raffinerie, le raffinage est effectué dans d’autres pays !).
      D’où ma remarque ci-dessous que la stratégie émergente dans un jeu de la vie 3.0 doit inclure l’adaptation à des énergies abondantes (voire excessives) ou manquantes.

      1
    2. on peut vivre sans électricité. On ne peut pas vous répondre sans électricité, j’en conviens! On peut donc vivre sans vous répondre. Cela étant, je peux aussi essayer de vous rencontrer de visu pour vous répondre!

  4. Et l’énergie là-dedans ?
    Le « ver » en ingère, si j’ai bien compris…. Si c’est de la physique, a minima ça doit commencer par obéir au 1er principe de la thermodynamique (\Delta_U=W+Q pour réveiller les mémoires)

    1
    1. Tout juste ! J’ai été frappé, moi aussi, qu’il n’y avait dans ce travail aucune considération thermodynamique. Ca reste néanmoins très intéressant, et c’est à rapprocher des concepts que Steve Wolfram et son équipe sont en train de développer.

      J’ai déjà signalé cela sur le blog, mais, vu l’intérêt exceptionnel de cette percée en physique fondamentale, en cours, je m’autorise la redite :
      https://writings.stephenwolfram.com/2020/04/finally-we-may-have-a-path-to-the-fundamental-theory-of-physics-and-its-beautiful/
      https://writings.stephenwolfram.com/2021/09/even-beyond-physics-introducing-multicomputation-as-a-fourth-general-paradigm-for-theoretical-science/

      1
        1. Fermé la Terre ? Rayons de soleil et le rayonnement nocturne (en sens inverse),
          c’est des immigrés clandestins ?
          (des faux toniques me dit-on dans l’oreillette).

  5. Bonjour à toutes et tous !

    Tiens ça me fait penser à la Loi de Hotteling ! Quesaco ? Je crois me souvenir que c’est une succession de lois mathématiques permettant de définir des stratégies de jeu.
    Or ces stratégies de jeu définies mathématiquement servent à modéliser des décisions politiques ! Qui l’eût cru ?
    En fait cela a pris son essor après la fin de la seconde guerre mondiale avec la parution d’un livre : Theory of games and economics behavior de Newman et Morgenstern.

    Plus proche de nous Macron se serait laissé prendre au jeu de la loi de Hotteling qui stipulerai que la bataille des élections se gagne au centre suivant le modèle du marchand de glace .

    La loi de Hotelling affirme que sur la plupart des marchés, la concurrence conduit les producteurs à réduire la différence entre leurs produits. Cette loi est aussi appelée principe de différenciation minimale. Elle a été formulée par le statisticien et économiste américain Harold Hotelling (1895-1973) dans un article intitulé Stability in Competition1.

    Source Wikipédia

    Cordialement

  6. il ne suffit pas d’accoler des termes biologiques à des algorithmes pour en faire des réflexions fertiles sur l’origine de la vie.
    D’autres disaient du même sujet :
    « Frankly, I had hoped for more, given the title. There’s some really cool work that has been done with digital artificial life that has real biological significance. For example, Richard Lenski’s group at Michigan State University developed a platform called AVIDA (https://en.wikipedia.org/wiki/Avida) that has been used for evolutionary biology research. Slightly different, 2012 saw the publication of the first whole-cell computational model (https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S009286741…). And in the past 30 years, computer simulations of ecosystems have slowly been gaining momentum and acceptance as a tool for addressing ecological questions that are very hard to study in real life (this happens to be the field I work in).

    Lenia, on the other hand, is nothing more than an abstraction of Conway’s Game of Life. A pretty mathematical pastime that is fun to play around with and gives you some interesting patterns – but nothing that merits the description « biology ». The whole paper just reeks with misapplied terms: from « taxonomy » to « ecology » and even « physiology ». (They don’t have anything to do with their real counterparts.) In short, I fail to find any significance for our knowledge of life on earth, or any other life, for that matter. »

    2
    1. @Bob
      Entièrement d’accord, cette vidéo ne parle pas de biologie. Ce n’est « rien de plus qu’une généralisation du Jeu de la Vie de Conway ». D’accord, mais pas d’accord avec votre phrase d’introduction :
      « il ne suffit pas d’accoler des termes biologiques à des algorithmes pour en faire des réflexions fertiles sur l’origine de la vie. »
      Ben si, justement. Cela ne suffit peut-être pas, mais c’est c’est une démarche pertinente et féconde. Je vous recommande les liens sur Wolfram que je cite ci-avant.

      1. Oui, en effet.
        Il n’est pas inenvisageable, toutefois, qu’en prenant une « sauce » qui possède les bons degrés de libertés internes
        (prémices généralisés des enzymes et des ADN, i e des « instructions » et du « DOS »~mémoire ADN , avec un flou délibéré entre les deux),
        on puisse faire un réglage fin des paramètres physico-chimique des molécules
        pour qu’il se produise peu ou prou du Lenia .
        Certes le rendement énergétique est « hors écran », on aura peut-être mis une tonne de nutriment pour un microgramme de « vivant »,
        mais on aurait une biologie synthétique en boite de Petri.

        Ceci dit, les intuitions sur l’énergie méritent toujours de longue réflexion. On m’a fait remarquer l’autre jour que la densité de production d’énergie dans le soleil
        (que nous sommes, dixit la propagande, censé « reproduire dans ITER » , le réacteur de fusion) en watts par m3 arrive tout juste à la cheville de celle de nos chairs de mammifère
        à régulation thermique !
        Eh oui, nous c’est 100 W pour 100 kg en gros ou pour 100 « litres », donc 1000 W/m^3.
        Le soleil, tout chaud qu’il soit et tout dense qu’il soit, a encore de la peine à faire se fusionner les protons. Il ne produit qu’un modeste 200W/m^3 !
        Bon certes, il y en a pas mal des mètres de soleil qui chauffent l’un sur l’autre et qu’il faut refroidir sur une seule face extérieure.
        Celle-ci crache bien in fine 64 MW/m² (6400W/cm² , loi du corps noir vers 5600K, au lieu de 0,047W/cm² à 300K).
        De fait si ITER reproduisait le Soleil, ses 900 m^3 de plasma produiraient seulement 180 kW au mieux,
        de quoi alimenter 20 maisons au mieux (facteur 1/3 entre énergie primaire et énergie utile).
        Bon, en vrai, turbinant au Deuterium et au tritium, ITER est censé produire quand même 500 MW (pour un pompage à la prise EDF de 300 ou 400 MW, car on ne sait pas chauffer le plasma efficacement. Le communiqué de presse de 2025 ne parlera que du ratio puissance sortie/puissance injectée en micro-onde, en gommant ce léger détail).

  7. disons que c’est alors une discussion sur le terme ‘accoler’, et le degré de prérequis, de réflexions préalables, de travail avant le marketing , qui caractérise cette utilisation de termes biologiques. Et qu’alors Wolfram n’accole pas alors que la vidéo en sujet, si.

    1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.