Pour une lecture non-« biblique » de Freud, Lacan, &c., Deuxième séance : le 13 novembre 2021

Une personne se plaignait à moi du caractère « biblique », dogmatique et sectaire des groupes de lecture psychanalytiques. Alors qu’elle s’interrogeait un jour quant à la pertinence d’une formule proposée par un père fondateur, quelqu’un s’était retourné vers elle, irrité : « Mais enfin, c’est comme ça ! ».

Mise à jour le 31 octobre : Nous nous réunissons sur Zoom pour la deuxième fois le 13 novembre à 19h30.

Comme j’ai pu constater que notre familiarité avec la psychanalyse varie de l’approfondi à l’élémentaire, je propose que nous discutions le 13 novembre du chapitre 2 de la Psychopathologie de la vie quotidienne (1901) de Freud intitulé « Oubli de mots appartenant à des langues étrangères ». Vous trouverez cela ici.

Il est encore temps de s’inscrire en m’écrivant ici.

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.