10 réflexions sur « Automne »

  1. Cette chute des feuilles a inspiré le générique d’une série qui raconte bien notre vertigineuse dégringolade sans fin orchestrée par la propagande publicitaire.
    Les samplings se ramassent à la pelle mais celui-là est quand même un des plus réussi : 12 secondes piquées à une version de “Autumn Leaves” afin de symboliser le blues existentialiste (ou le cynisme?) de toute une civilisation … c’est pas rien !

    https://www.youtube.com/watch?v=5YE088AE_4Q

  2. AUTOMNE MALADE

    Automne malade et adoré
    Tu mourras quand l’ouragan
    soufflera dans les roseraies
    Quand il aura neigé
    Dans les vergers

    Pauvre automne
    Meurs en blancheur et en
    richesse
    De neige et de fruits mûrs
    Au fond du ciel
    Des éperviers planent
    Sur des nixes nicettes aux
    cheveux verts et naines
    Qui n’ont jamais aimé

    Aux lisières lointaines
    Les cerfs ont bramé
    Et que j’aime ô saison que
    j’aime tes rumeurs
    Les fruits tombant sans qu’on
    les cueille
    Le vent et la forêt qui
    pleurent
    Toutes leurs larmes en
    automne feuille à feuille
    Les feuilles
    Qu’on foule
    Un train
    Qui roule
    La vie
    S’écoule

    Guillaume Apollinaire – Alcools (1913)

    3
  3. Lu comme ça , c’est étrange , car vous seriez le seul à avoir un cèdre qui a des feuilles .

    Dans notre coin , ce n’est pas qu’on emporte les feuilles qui me dérange car elles finissent en principe en compost municipal , c’est le ballet incessant des  » souffleurs » qui se relaient au moins deux cents jours par an . Je me demande qui ne possède pas cet engin infernal thermique ou électrique .

    Mort à la bagnole et aux souffleurs !

    7
      1. Quand j’ai vu apparaître ces machines aux États-Unis, je me suis dit : « Ah ! Ah ! la première invention du diable qui ne traversera pas l’Atlantique ! Celui qui oserait utiliser un truc comme ça en Europe se fera aussitôt lyncher, si la maréchaussée ne l’embastille pas avant ! »

        Une autre de mes prophéties qui ne valait pas un clou !

        4
  4. C’est surtout que les feuilles faut en laisser un peu, ou même beaucoup, très bon pour le sol et les bestioles dessus ou dessous… 🙂
    Mais en général, on aime bien faire place nette… 😐

    1
    1. Les miennes, elles dorment avec de l’herbe séchée sur mes carrés de potager pour les protéger de l’hiver et les nourrir au printemps.

      2
  5. Sur une pelouse, un râteau spécifique fonctionne aussi bien, est utilisable quand les feuilles sont humides, et cela n’est pas beaucoup plus long , sauf en grande surface.

    1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.