Proposition de loi Européenne relative à la résilience, par Serge Hulne

Proposition de loi Européenne relative à la résilience
========================================

Mots-clés :
– Commerce.
– Proposition de loi.
– Résilience.
– Chaines d’approvisionnement (supply chains).

Suggestion relative à la résilience :
=========================

Il faudrait des lois qui forcent les manufacturiers et ou vendeurs de n’importe quel produit à lister l’ensemble de leurs fournisseurs / composants / matières premières avec l’origine précise des composants de la chaîne d’approvisionnement (de manière recursive, de sorte à établir une chaîne d’approvisionnement complète).

Comme il s’agit d’établir une forme de registre (chaîne d’approvisionnement), cela pourrait être implémenté par blockchain (pour garantir l’intégrité des données représentant la chaîne d’approvisionnement d’un produit donné). En priorité, ce devrait être obligatoire pour tous les produits, composants, ressources qui sont critiques d’un point de vue stratégique.

But :
====

A quoi bon planifier le déploiement de millions d’éoliennes et/ou voitures électriques si celles-ci ne pourront pas être construites et/ou maintenues et/ou remplacées suite à des perturbations / disruptions des chaînes d’approvisionnement dans un futur plus ou moins proche ? De plus comment évaluer le degré de résilience d’un produit donné (éolienne, batterie, moteur, etc.) si on ne connaît pas sa chaîne d’approvisionnement complète. En fait, formellement, en première analyse, le degré de résilience d’un produit manufacturé est donné par le listing de sa chaîne d’approvisionnement. Ces données devraient être open source / publiques / gratuites / d’accès facile (e.g. via QR code, etc.) Il faudrait pousser à la création d’un registre mondial des chaînes d’approvisionnement qui serait à son tour utilisé pour affecter des « degrés de résilience » à tous les produits commerciaux (du vélo, jusqu’à la voiture et du panneau solaire individuel, jusqu’à l’éolienne industrielle, en passant par les matériaux de construction, les matériaux d’isolation, les pompes à chaleur, etc.

Exemple :
========
Ce qui est proposé est législation (et un outil associé). Par exemple, si j’achète un vélo (électrique ou pas), j’aimerais bien avoir la possibilité (avec un simple QR Code):

– D’afficher la provenance de tous les composants.

– En option : la possibilité de faire vérifier (par un algorithme simple) s’il y a des chaînons non résilients dans la chaîne d’approvisionnement, par exemple : Est-ce que l’acier vient d’un autre continent (Chine), est-ce que les roulements à bille sont faits en Corée, est-ce que les patins de freins sont réalisés dans un polymère qui dépend du pétrole et n’a pas de substitut zéro carbone, est-ce qu’ils sont acheminés par containers en faisant le tour de la Terre, etc. ?

Partager :

38 réponses à “Proposition de loi Européenne relative à la résilience, par Serge Hulne”

  1. Avatar de Maddalena Gilles
    Maddalena Gilles

    Une loi ? Ça veut dire que ça serait voté ?
    Encore faudrait-il que ça soit pensé/pesé sur le long terme…
    Vous en connaissez beaucoup des élus qui pensent sur le long terme ?
    Quelques uns sûrement, pas beaucoup plus… 🙁
    Même le « moyen terme » personne ne sait vraiment ce que ça veut dire…
    De toutes façons > pas de panique : si en plus ça doit être une « Loi Européenne », le temps que tous les pays marchandent leur bout de gras personnels il y a longtemps qu’il n’y aura plus personne pour appliquer quoi que ce soit ! 😉
    Je souhaite à tout le monde de très prudentes mais quand même joyeuses fêtes de « fin d’année », et, dans la mesure du possible, une bonne année pour 2022…
    Bisous (Virtuels bien entendu !)
    G.M.

  2. Avatar de Vincent_M
    Vincent_M

    Excellente idée. Cela vaudrait la peine de l’inscrire sur le site des propositions citoyennes de l’UE qui oblige a s’en préoccuper dès qu’un seuil est atteint

  3. Avatar de Pierre guillemot
    Pierre guillemot

    Encore quelqu’un qui croit qu’on peut consommer vertueusement. Cette préoccupation (obsession) de savoir d’où viennent tous les éléments du produit qu’on prétend acquérir et utiliser est vieille comme la cacheroute (un petit nombre de milliers d’années, le hallal est un timide suiveur), et s’est réincarnée récemment dans le vegan. La généraliser à tout en partant de ce qui se mange, en l’ornant de pendentifs modernes (ah, la blockchain) permet de faire proliférer a l’infini ce qui est la plaie des communautés saintes « Je suis plus observant que toi ».

  4. Avatar de un lecteur
    un lecteur

    Il faut plutôt détourner l’extrême sensibilité des consommateurs (citoyen en déshérence) au prix en ajoutant une taxe proportionnelle à la quantité de CO2 généré par le produit, exactement comme l’essence à la pompe. Le marché fera le reste. Une idée sans lendemain, puisque le gros des consommateurs sont déjà obligés d’acheter les produits les meilleures marchés pour rester à flot. Toute augmentation les pousse dans le rouge. Mais alors, la solution c’est de faire une exonération de la TVA pour les produits qui génèrent moins de CO2. Mais comme le prix de l’énergie fossile est négligeable en regard de toutes les autres, les producteurs n’ont pas intérêt à rentrer dans la danse et je vous dis pas l’État. Mais alors il faut mettre en concurrence les producteurs avec un système de malus bonus, les plus mauvais doivent financer les plus vertueux. Dans la grande distribution comme dans l’industrie alimentaire on est tous copains comme cochon n’est ce pas ?
    Le problème c’est le prix de l’énergie fossile, toute la supply chains est structurée, optimisée, organisée pour extraire de la plus-value en s’appuyant sur son prix ridicule.
    On est drogué jusqu’à la moelle.

    1. Avatar de Manik
      Manik

      Posons nous une simple question : A-t’on pu faire cessez le travail des enfants par une consommation plus responsable, une campagne de boycott ou des taxes ?

  5. Avatar de Guy Leboutte

    Résilience…
    Le mot a perdu tout intérêt ! Il appartient désormais à la pâtée bien-pensante, ras le bol ! Résilience et colibri, non merci.

    J’en ai marre des discours qui ne nous reconnaissent et ne nous prennent que comme consommateurs. Mateurs et cons, quoi.
    Acheter, habiter, se déplacer, ouais, ouais… Ouais ouais ouais, et quoi?

    Si nous nous souvenions, les filles et les gars, que nous sommes aussi autre chose? Des citoyens peut-être, des êtres verticaux parfois, des rêveurs, et du meilleur, pas de la guerre économique ni d’ascension sociale. Au secours!
    Merde et merde, j’en peux plus.

    Et vous savez quoi? Je reste le plus jovial des hommes.
    Comprenne qui pourra.

    1. Avatar de Khanard
      Khanard

      D’abord les pauvres colibris n’y sont pour rien.
      Ensuite vous me semblez découvrir les aléas de la société de consommation alors bienvenue au club ! pardon sur ce blog!
      Des « filles et des garçons » ? Quelle horreur ! Nous sommes uniquement du temps de cerveau disponible pour les medias et la publicité! ( Je crois que c’est Le Lay qui a dit çà) !
      Allez bingo ! Après les fêtes gnangnan , quelques émotions distillées dans des piqures anti sinistroses on se donne rendez-vous et on part faire la révolution .
      Tous les jours j’affûte une machette qui m’a été offerte par un zapatiste , j’ai aussi une faucille pour vous .

      Et n’oubliez pas protégeons nous d’EUX distanciation sociale

    2. Avatar de MG
      MG

      Vous refusez la charge et vous avez raison. Déplacer la responsabilité sur tout le monde quand le problème résulte de choix politiques c’est un peu une forme de dilution incapacitante. Un pas de coté dans l’analyse permet sans doute de ne déjà pas réagir en consommateur contraint (NB que je partage votre réaction épidermique).

  6. Avatar de Khanard
    Khanard

    Bonsoir à toutes et à tous ,

    J’avais cette idée en tête depuis de nombreuses années déjà , mais étant passablement utopiste je n’y croyais pas trop. L’idée d’instaurer une sorte de génome matériel me semble être une avancée mais ensuite ? Comment l’exploiter ? Faire ses achats va devenir un véritable exploit .

    Prenez soin de vous

    Fraternellement

  7. Avatar de MG
    MG

    Après l’analyse Macro d’un lecteur, il convient sans doute d’analyser l’idée d’un point de vue technique.
    Au commencement était la définition:
    Résilience: Se dit d’un matériau qui résiste bien aux chocs. https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A9R2047
    Donc concrètement cela revient à fabriquer du solide, donc le plus souvent à « surdimensionner » et là déjà le bat blesse car on va manquer de matière première.
    Quand on parle de résilience pour des produits complexes (ce qui est un peu notre fond de commerce), on commence à toucher du doigt les limites de la faisabilité (voir Flamanville).
    Résilience est synonyme en matière de produits assemblés de simplicité + surdimensionnement ce qui ne correspond pas au développement de votre idée.
    Donc il faut reprendre l’idée avec réparabilité/rafistolage avec les moyens du bord (spéciale dédicace aux marins), après on pourra commencer à discuter sérieusement.
    Bonne soirée
    MG

  8. Avatar de Khanard
    Khanard

    D’abord les pauvres colibris n’y sont pour rien.
    Ensuite vous me semblez découvrir les aléas de la société de consommation alors bienvenue au club ! pardon sur ce blog!
    Des « filles et des garçons » ? Quelle horreur ! Nous sommes uniquement du temps de cerveau disponible pour les medias et la publicité! ( Je crois que c’est Le Lay qui a dit çà) !
    Allez bingo ! Après les fêtes gnangnan , quelques émotions distillées dans des piqures anti sinistroses on se donne rendez-vous et on part faire la révolution .
    Tous les jours j’affûte une machette qui m’a été offerte par un zapatiste , j’ai aussi une faucille pour vous .

    Et n’oubliez pas protégeons nous d’EUX distanciation sociale

    Et moi je retourne lire 17 femmes de Jorion !

    1. Avatar de MG
      MG

      Attaquer à la faucille? Vous êtes marteau?
      Allez un peu de punk pour ébouriffer vos fêtes distendues et préparer la révolution (Ludwig for ever):
      https://www.youtube.com/watch?v=bxKqVhgwDyw
      https://www.dailymotion.com/video/xdw47z
      https://www.youtube.com/watch?v=FRQjYS8OLgQ

      Et bonne lecture!

  9. Avatar de timiota
    timiota

    Faites un tour sur la liste à la prévert de « REACH »:
    C’est le site répertoire de toute la chimie, avec l’idée que l’industriel doit peu ou prou faire la preuve de l’innocuité …
    un jour, disons que c’est l’enjeu, la charge de la preuve de nocivité étant historiquement côté acheteur/consommateur
    sauf pour un court répertoire officiellement toxique (arsenic, mercure, cyanures, allez les dioxines un peu aussi…).

    Vu les moutons à cinq pattes qui y trainent (le mélange machin de bave de crapaud avec le polymère truc haché finement avec de la laine de bison),
    j’ai un petit doute sur la vision convergent de ces choses là, de la faisabilité de leur « arbre phylogénétique » (mon double fait des théories sur ces arbres, mais très abstraites…, en vue de comprendre les « équilibres ponctués de consommation »).

    On peut par exemple voir sur le site très bon « pveducation.com » la chaine du photovoltaïque
    par exemple cette vidéo: https://www.pveducation.org/pvcdrom/manufacturing-si-cells/screen-printed-solar-cells
    Le jaja qui sert à faire les contacts des cellules PV est un laque argentée, je doute que sa composition soit traçable très amont, et je pense qu’on a pas mal de choses bizarres dedans. Après on rentre dans des choses si bêtes qu’on n’y pense même pas : les étiquettes encres et rouleaux pour marquer tout ça (les reglemetaires + les emballages restent l’alpha et l’omicron du commerce… en ligne, à cheval ou en voiture). Tracer une encre, Mmm, pas évident, dans votre stabilo, essayez de savoir, good luck avec les jajas spécialisés des japonais (Fuji ou autres).
    Bon, mais on peut dire qu’on s’arrête à tous les ingrédients qui sont à plus de 1% en masse OU plus de 1% en coût et laisser tomber les suivants. Dans ce cas il faut gérer les trous dans la raquette (algèbre linéaire incompète, les réseaux de neurones s’y délectent, ok), et le facteur sociétal : on va passer à 0,9% tous les ingrédients gênants (cf les lois OGM en ce moment) puis se rendre compte que « mis en jaja puis réévaporé », on peut encore faire passer du 3% pour du 0,9%, et ainsi de suite. Bref, ce monde est devenu très fractal, ça me frappe dans les « magasins à 1 euros » ou autre (chaque pays a ses réseaux) combien la manufacture des objets du quotidien est intriquée.
    Je pense qu’il y a une bonne idée, mais qu’il faut oser s’y attaquer par une voie non conventionnelle, de type « sondage aléatoire agnostique », faute de quoi, les hommes de lois (et femmes de lois, comme Julia Roberts/Erin Brocovich, mais elles n’ont pas que le beau rôle) s’en mêlent et pousseront le système à sa limite d’inefficacité. Et si on prend une voie non conventionnelle, il faut aussi qu’une « observable » montre qu’on agit bien, que c’est un gouvernail qui marche que l’on a créé. C’est la tache des nouvelles régulations économiques pour les Keynes de 2022 et leurs copains du blog.

    Je ne saurais pas en dire plus sans (réel) abus de parenthèses (mal fermées] alors je m’arrête là

    1. Avatar de MG
      MG

      Le REACH est devenu une blague: « au fait les gars est-ce qu’on est REACH? Bien sûr puisque nos fournisseurs le sont! ».
      Faire une pile de certificat « limite certificat sur l’honneur » et surtout ne pas tirer sur la ficelle de la pelote infinie.
      Vous êtes REACH? / Oui! / Prouvez-le! / [pile de certificats] / Merci!
      Probable que les branches de l’arbre se perdent dans la forêt! Avis aux explorateurs…

    2. Avatar de Philippe Soubeyrand
      Philippe Soubeyrand

      Bonjour à tous,

      Je dois forcément rêver un peu là, non ? Ah ! ben non ! Je suis bien sur le Blog de Paul Jorion !

      Alors déjà, pourquoi une loi puisque les codes barres sont d’ores et déjà tous obligatoires ?

      https://barcodesdatabase.org/barcode-search/

      Ensuite, REACH, ça moi, ça fait très longtemps que j’en ai fait ma cible number one ; exemple :

      https://play.dogmazic.net/artists.php?action=show&artist=6870#albums.php?action=show&album=10272

      Allez ! Joyeux omicro-Noël à tous, y compris aux huurdo-baloom 😉

      Vu que nos lumineuses zélites en ont décidé ainsi, et que notre humble Paul ne veut plus du tout hurler ici-même 😉

      @CloClo : Je passe mon test à 11h15, joyeux Noël à toi aussi amigo 😉

      Bonnes fêtes à tous,

      Philippe

      ps : Paul, surtout, gardez bien ma proposition de billet d’hier soir sous le coude, car je crois que je vais pouvoir l’étayer entre le chapon et la bûche !

      1. Avatar de CloClo
        CloClo

        Moi aussi je fais mon auto-test, j’ai acheté pour toute la famille, mais je me suis trompé de boîte à la pharmacie , c’est une boîte chinoise pour le prélèvement dans le derche. Vont être tous content ce soir… Y aura pas que la dinde qui se fera fourrer

        Commence bien ce Noël ! 😀

        1. Avatar de Stéphane
          Stéphane

          Joyeuses Fêtes à vous tous, du fond du cœur, en dépit du SARS-CoV-2 qui continue de nous pénétrer par tous les orifices, parce que le SARS-CoV-2 c’est :
          Le professeur aux classes médusées par le drain d’où s’écoule la parole,
          L’amour de sa vie qui s’évapore, enclos et dépouillé de ce qui lui reste de chaleur,
          L’absence de charge des armées motorisées,
          L’enfance édentée,
          La mort par extinction,
          Pas de sang, juste des glaires,
          La guerre sans indication,
          L’attente aux rampes des balcons,
          La clameur des artefacts de bois et de métal sonnant le glas des arômes citronnés,
          Un brin pour les fêtes,
          « Maudite soit cette spore »,
          « Le silence d’un parc automobile sédaté fait place aux sifflements d’un merle »,
          Du doliprane en traitement des deux vertèbres brisés sur le carrelage d’une cuisine, puis le cœur qui cesse de battre dès lors qu’il n’y a plus qu’un coin de lit chez soi pour accompagner la douleur,
          Un rythme pris,
          La douille, rien que la douille,
          Faire semblant d’aller pisser,
          La toile à peine sèche,
          La dalle qui s’effrite,
          L’autre parmi les souvenirs,
          Donner le change à la scorification des corps,
          Telle glu à son substrat rocheux,
          L’antenne rouillée,
          « Gloire à la fille, au fils et au streaming »,
          Dans le feu de l’action,
          Une tumeur qui s’oublie,
          Les morgues à venir,
          Des grumeaux au fil de la transe,
          Le chaud et le froid mêlés,
          Tirer à balles chauves,
          Le numérique affolé,
          Au cœur des réseaux,
          Un neurone éclaté,
          La rave en position fœtale,
          Pulsion réprimée,
          Muqueuses endormies,
          Langues ravalées,
          Combien de temps ?

  10. Avatar de Vincent Rey
    Vincent Rey

    Exactement. La suite logique serait une TVA variable, de sorte à pouvoir diminuer les bénéfices des intervenants non résilients dans la chaîne de valeur ajoutée, et ainsi accélérer leur dépérissement.

    Systémique, mais pas sûr que ça suffise pour construire une économie vertueuse, car cela n’empêchera pas Audi ou Peugeot de nous proposer une voiture volante de 4 tonnes 800 cv, parfaitement « tracée ».

    Il faudrait donc aussi trouver le moyen de donner un sens au progrès. Aujourd’hui, ce qui nous est proposé résulte principalement d’un endoctrinement publicitaire, avec toute la production d’ignorance que ça suppose (univers culturel allant de Balzac à Kho Lanta). On va par exemple bientôt influencer les foules, en leur démontrant l’utilité d’un frigo connecté, avec émissions de débats sur France Inter et tout et tout ! Il faudrait au contraire que les besoins résultent de préoccupations citoyennes spontanées, et pour ce faire, il n’y a pas d’autres moyen que de supprimer la publicité.

    On parle de « développement durable » ou non ?

    findutravail.net

    1. Avatar de MG
      MG

      Il n’est pas besoin d’influencer les foules, il suffit qu’il n’y ait plus que ça sur le marché. On peut même faire en sorte que le frigo ne fonctionne pas sans accès internet (comme on a fait pour les logiciels en les remplaçants par des applications). Transformer les objets du quotidien en application avec abonnement et retour d’informations voilà vers quoi on va à marche forcée.
      La réparabilité? vous rigolez, plutôt la panne à distance!

      1. Avatar de Vincent Rey
        Vincent Rey

        @MG : les foules SONT sous influence.

        Le besoin d’avoir un frigo connecté sera créé de toutes pièces, par la publicité et les débats de consommation que vont agiter les fabriquants et les médias qui les servent (au nom de quoi, d’ailleurs, je me le demande). On peut douter d’en avoir vraiment besoin d’un frigo comme ça, mais ainsi iront les choses, tant que l’idéal du capitalisme productiviste sera que l’on jette son frigo tous les jours.

  11. Avatar de Ruiz

    On pourrait commencer par le Coca-Cola.
    Celà interdirait toutes les recettes maison, et secret de fabrication (composition).
    En attendant on peut s’essayer à s’en interdire la consommation.

  12. Avatar de PASQUET Régis
    PASQUET Régis

    Je partage certaines réserves.
    Mais j’ajoute :
    – Si l’argent finit toujours dans les poches des capitalistes, les bonnes idées confortent toujours l’écoblanchiment.
    – Deux points ( liste en cours ) à joindre à la proposition de loi.
    Fermer strictement le robinet de la publicité quelque forme qu’elle prenne,
    N’accepter la commercialisation des seuls produits qui prévoiraient ( cahier des charges ) un plan de descente énergique et de consommation de ressources, une baisse drastique des émissions de gaz à effet de serre et la participation au financement de l’éducation à la citoyenneté et à la formation professionnelle.
    Ce n’est pas tout, mais cela ira pour aujourd’hui.

  13. Avatar de PASQUET Régis
    PASQUET Régis

    J’ajoute

    Réduire le plus possibles les déchets en prévoyant tout ou partie du recyclage dans les entreprises. Retour des objets à réparer ou à recycler.
    Prévoir démontage des ateliers et des usines.

  14. Avatar de ludyveen
    ludyveen

    Bonjour
    L’argent n’a pas d’odeur et ca tombe bien car, de nez nous n’avons plus.
    Je vous souhaite de veritables fêtes bien merdiques,..pour le bien de tous.

  15. Avatar de Pascal
    Pascal

    Bon tout le monde semble considérer que les changements de société ne passent pas par des lois, sauf quand le changement va dans le sens du CAC 40.
    Alors quelques idées pratiques à mettre en oeuvre tranquillement chez soi :
    – acheter vos caleçons chez « Le slip français  » par exemple. Ça fait du travail en France et la qualité semble mieux tenir la route (et le temps, retour d’expérience 😊 ) que les produits pas cher qui passent à la télé ou envahissent les trottoirs de panneaux publicitaires . … (partager ici ou ailleurs les bons plans plutôt que d’attendre une hypothétique loi)
    – manger de la viande un jour sur deux, c’est bon pour préserver vos reins (retour d’expérience 😁) et sa limite les cargos de soja transgéniques qui traversent l’Atlantique !
    – passer par les « recycleries » pour acheter votre électroménager indispensable
    – acheter autre chose qu’un SUV quand vous avez utilisé votre vieille voiture au moins une vingtaine d’années. On pollue moins avec une vieille voiture que de changer tous les deux ou trois ans avec des bagnoles neuves même hybride dont le principal coût carbone est à la fabrication.
    – se mettre au yoga pour apprendre à respirer et comprendre que le premier grand plaisir est de constater qu’à chacune de nos respirations, on est encore vivant 😃
    – sortir la tête de nos écrans pour retrouver la saveur du réel, l’attention aux autres, la beauté de la nature, le silence qui nourrit l’âme (ou ce que vous voulez )
    – prendre le temps de faire soi-même. C’est valorisant (surtout après avoir galéré !), ça enrichit d’expériences et de partages, et surtout ça nous ramène à l’essentiel en nous préservant de la compultion qui encombre nos placards et nos grenier.
    – prendre le temps de philosopher, d’explorer son monde intérieur (avec ou sans psy 😉), de contempler la beauté de la Vie (je ne parle pas de notre passagère existence )
    – se donner le temps de la méditation pour calmer nos esprits boostés à l’internet.
    – savoir apprivoiser la solitude de l’être pour ne plus avoir peur et retrouver notre place réelle aun sein du vivant….

    Bon voici quelques idées, non exhaustives, qui ne dépendent d’aucune institution et qui demande notre seul investissement personnel.
    Se changer soi même pour changer l’humanité. Je ne suis pas sûr que ce soit plus long que de chercher à faire bouger des institutions sclérosées dans un vieux paradigme.
    Que la joie vous accompagne chaque jour, même quelques minutes, et pas seulement le 24 décembre. Notre échéance individuelle arrivera bien avant l’échéance humaine même prévisible. Sachons savourer cette chance que nous avons d’être vivant.🙏😉

    1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
      Pierre-Yves Dambrine

      « Bon tout le monde semble considérer que les changements de société ne passent pas par des lois, sauf quand le changement va dans le sens du CAC 40. »

      EH bien si, cela doit passer par la loi en priorité, pour imposer de nouvelles normes permettant la résilience requise ; la loi d’évidence s’impose collectivement tandis que le choix du consommateur est par définition individuel, et ce choix par définition sera plus ou moins vertueux, ou même pas du tout, d’autant plus dans une économie mondialisée où les pauvres se voient obligés d’acheter des produits moins chers mais aussi souvent de qualité moindre pour compenser leurs faible pouvoir d’achat.

      Ceci dit, la proposition de ce billet est intéressante. Le registre des chaînes d’approvisionnement des produits permet d’avoir une vue d’ensemble qui facilite le travail législatif.

  16. Avatar de Pascal
    Pascal

    Bonne chance ! 😉

  17. Avatar de Manuel
    Manuel

    Un des spécialistes français des risques liés aux chaînes d’achat dans les projets complexes :

    https://www.linkedin.com/in/julien-ventroux-phd?originalSubdomain=fr

  18. Avatar de Christian Brasseur
    Christian Brasseur

    La résilience devrait également être synonyme de simplification, et de décroissance. Je prends un exemple simple, celui de la voiture personnelle. Cet objet est devenu le symbole par excellence des nouvelles technologies inutiles. Pourquoi nous imposer un tel modèle de consommation alors qu’il y a 40 ans, la voiture de base remplissait amplement le rôle qui lui était assigné?

    1. Avatar de Serge Hulne
      Serge Hulne

      C’est extrêmement funeste: C’est la logique du néolibéralisme. C’est quasiment une interdiction (implicite) de faire une action quelconque pour le climat. C’est le premier degré de la dictature.

      1. Avatar de Pascal
        Pascal

        Il y a bien longtemps que sur le blog le néolibéralisme est considéré comme une religion. La religion repose sur la croyance pas sur la raison.

    2. Avatar de Jean-Yves
      Jean-Yves

      Certains membres d’extinction rébellion en sont à se faire placer volontairement en garde à vue pour que soit noté dans le procès verbal la réalité de leurs intentions. Sauf qu’à trop jouer à ce petit jeu, ils se retrouvent tellement fichés que leur marge de manœuvre diminue aussi d’autant.
      Faire changer ou ne serait que faire évoluer des lois dans un sens autre que celui du business est une opération de fond qui demandera énormément d’étapes et demandera également de ramer longtemps à contre sens.
      Tout cela doubler du fait que le business s’accélère presque aussi vite que la lenteur et la lourdeur de la justice, je ne vois pas trop comment renverser la table.

  19. Avatar de Lolo64
    Lolo64

    bonne proposition, censée, simple a mettre en oeuvre si les politiques voulaient réellement s’occuper de leurs pays, de leurs peuples. Cela permettrait de prendre conscience de la fragilité de nos modèles de (sur) consommation et donc de réfléchir à comment le modifier et réduire nos impacts.

  20. Avatar de Maxfriend
    Maxfriend

    Je vais reprendre votre exemple d’achat de vélo électrique, Serge.
    Avant même de me demander chez qui acheter, c’est « faut-il acheter » et souvent jeter auparavant, qu’il faut se demander.

    Je reviens sur l’exemple du vélo électrique, expérience que j’ai faite, et je vais développer :
    J’ai choisi d’électrifier un vélo existant et non pas de le remplacer par un nouveau vélo, tendance portée un temps par la prime gouvernementale. Le choix me paraissait évident, ma base est de bonne qualité (made in Germany marqué dessus, mais tout les composants sont exotiques, juste assemblés en Allemagne), configurations de l’équipement électrique adapté à mes besoins, et peut être rapport qualité/prix favorable, à condition de se retrousser les manches.

    1er constat, si vous vous adressez à des pros du vélo, ça ne les intéresse pas. Ce qu’ils veulent, c’est vendre leurs vélos avec l’argument du moment : prime gouvernementale pour un vélo neuf, pas une conversion en VAE. (On peut d’ailleurs se demander pourquoi les « cerveaux » gouvernementaux n’ont pas envisagé ça)

    2ème constat, si vous trouvez un atelier prêt à vous convertir votre vélo, il le fera à un coût qui sera équivalent ou supérieur à un vélo neuf, donc dissuasif.

    3ème constat, acheter simplement un kit à monter est quasi impossible au niveau régional ou national, sauf à se rapprocher du 2ème constat.

    Une évidence à ce stade, rien de ce qui est proposé n’est fabriqué ici, ni en vélo neuf, ni en équipement de conversion, au mieux c’est juste assemblé. Même les marques qui jouent de leur notoriété, font fabriquer en Asie, badgé à leur nom, vendus au prix fort, marges assurées.

    Vous pouvez donc légitimement vous demander ce qu’un QR code traçeur « génétique » apporterait entre un matériel asiatique et un autre matériel asiatique déguisé pour le vendre plus cher. Parce qu’en dehors des considérations financières, quelle différences sur le plan environnemental ou social : aucune. C’est le consommateur qui est en fait les frais et à qui on ne demande qu’une chose : ouvrir le porte monnaie en grand.

    Alors j’ai commencé à m’intéresser à cette filière. Pourquoi faut-il passer par des intermédiaires qui dégradent la situation. Si je fais livrer les pièces chez moi depuis l’Asie, ce n’est pas pire que si c’est livré chez un grossiste, qui va le déconditionner pour le présenter à sa sauce, le réemballer et le ré-expédier chez moi.
    J’ai tenté il y a 18 mois. J’ai configuré mon kit chez un spécialiste Chinois et mon colis est tombé dans le lockdown de la 1ère vague COVID, bloqué à la frontière de l’UE. Il a mis plus de 3 mois à arriver.
    Et moi, 1 jour et demi à reconfigurer mon vélo.

    Bilan : pour un prix inférieur à un vélo à assistance électrique d’entrée de gamme de prix neuf, soit 400 (dépensé livraison incluse) comparé à 500, j’ai un équipement bien pensé, sans lacunes et une batterie d’une capacité de 30% supérieure à ce nous vendent les grandes surfaces spécialisées ou généralistes.
    Je n’ai pas eu à balancer mon vélo dans un container de déchetterie. Je fais 50 km en faisant semblant de pédaler (effort proche de zéro) avec une recharge de 0.5 KWH, soit un coût inférieur à 50 cts/ 100 km.
    Quelle différence environnementale y aurait-il eu si le kit avait effectivement était produit ici : en terme de ressources de matières premières : aucune. En matière énergétique pour le produire, peut-être. En ce qui concerne le fret, probablement. Cet exemple pris sur un vélo s’applique avec certitude sur tout le champ des biens d’équipement.

    Toujours est-il que les choix possibles n’en sont pas vraiment comme vu précédemment. Je garde comme point positif essentiel que chaque km parcouru sur ce vélo ne se fait pas dans ma bagnole.

    1. Avatar de CloClo
      CloClo

      Pas mal, mais avec quelques questions concernant les responsabilités et la conformité quand même :

      https://www.quechoisir.org/decryptage-velo-electrique-des-kits-pour-transformer-votre-velo-n80827/

  21. Avatar de Serge Hulne
    Serge Hulne

    Le resumé de la situation fait par une personne moins diplomate que moi-même :
    https://youtu.be/jAwBRM64ztY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. Selon le site « Numerama » ChatGPT aurait « perdu les pédales » hier dans la journée. https://www.msn.com/fr-fr/actualite/insolite/c-est-quoi-ce-bordel-chatgpt-l-ia-a-perdu-les-p%C3%A9dales-et-on-ignore-pourquoi/ar-BB1iDFHB?ocid=msedgntp&pc=U531&cvid=7d7493eab5a3408793a4d3d30f5e8b20&ei=7 Simple bug ou début de guerre…

  2. @Khanard https://intelligence-artificielle.developpez.com/actu/354455/Mistral-Next-certains-des-premiers-testeurs-estiment-que-ce-modele-pourrait-etre-meilleur-que-GPT-4-d-OpenAI-et-Gemini-Ultra-de-Google-le-prototype-du-LLM-disponible-en-mode-chat-direct-sur-LMSYS/

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta