Présidentielle française : Et si la situation de l’opinion était assez différente de celle mesurée par les principaux instituts de sondage ?, par Alexis Toulet

Et si la situation de l’opinion était assez différente de celle mesurée par les principaux instituts de sondage ?

C’est la question que pose une étude d’opinion publiée il y a quelques jours par Marianne, réalisée par Cluster 17 un institut de sondage qui a la caractéristique d’estimer l’abstention par une méthode différente de celle de ses confrères. Et en arrive à des prévisions électorales assez différentes.

Sachant que le niveau d’abstention est sans doute la donnée la plus difficile à modéliser par les sondeurs, disposer d’une méthode alternative pour l’estimer offre l’intérêt de mieux représenter le champ des possibles. Il ne s’agit pas de dire « Cluster 17 a raison », pas davantage « les autres instituts ont raison »… mais plutôt de reconnaître qu’il est difficile de dire qui parmi eux est plus dans le vrai ! Donc mieux comprendre quels scénarios sont ouverts, et quels scénarios sont difficilement envisageables.

Or la différence principale entre le résultat de Cluster 17 et celui des autres instituts, c’est qu’il ne voit pas trois candidats jouant à touche-touche derrière le président sortant… mais quatre. Car Mélenchon est du lot !

En pratique, Cluster 17 parvient à :
– Macron 23%
– Pécresse, Zemmour 15%
– Le Pen 14,5%
– Mélenchon 13%
– tous les autres < 5%

S’ils sont dans le vrai, alors à trois mois de la présidentielle il reste possible qu’un candidat classé à gauche se retrouve au second tour. En effet, autant remonter 10 points en trois mois, quoique peut-être pas impossible, semble pour le moins difficile, remonter 3 points est certainement de l’rdre du possible.

A noter qu’un éventuel second tour Macron-Mélenchon se conclurait probablement par la réélection du sortant, le candidat de LFI étant autant voire davantage dépassé – à ce stade – par Macron que ne l’est Zemmour.

N’empêche, il ne faut peut-être pas encore conclure que le second tour n’opposera forcément que des candidats du centre-droit et de droite plus ou moins radicale. Un candidat de gauche assez radicale pourrait s’y glisser.

Partager :

211 réflexions sur « Présidentielle française : Et si la situation de l’opinion était assez différente de celle mesurée par les principaux instituts de sondage ?, par Alexis Toulet »

  1. Ah ! si seulement les femmes et hommes politiques de gauche nous parlaient des aides-soignants, du problème de logement, des services publics, du chômage, des inégalités (abyssales), etc. à longueur de leur passage télé, comme le fait F. Ruffin par exemple…et ce, malgré les tentatives incessantes (c’est le jeu) des journalistes pour les ramener à des sujets triviaux…et bien, ce serait déjà mieux pour la gauche. Quand on entend Ruffin, on à l’impression qu’il parle de nous. Je comprends pourquoi il ne veut pas être président, il est trop sérieux et sympathique pour ça.

    42
    1. Ruffin se brûlerai les ailes aux mirages du pouvoir . Je suis absolument d’accord avec votre commentaire .

        1. Et c’est bien normal kamême.

          Poutou et Nathalie et Roussel devrait y foncer aussi, et se rallier dans un geste fou et avec panache.

          C’est la dernière fois dans l’Histoire de ce pays que la gauche à peu près encore de gauche peut se retrouver au second tour. Après ça en sera terminé définitivement pour des siècles et des siècles. (J’ai dit être au deuxième tour hein !). Se faisant un miracle pourrait arriver sur un malentendu et une pulsion radicale soudaine dans ce pays de brêles beuglantes.

          Dans cette perspective, je me raviserai sur l’abstention et j’irai mettre mon billet dans l’urne avec cette hypothèse de radicalité, une dernière tournée avant d’éteindre la lumière en fanfare et en chanson, bras dessous bras dessus.

          5
          1. C’est bien toi Cloclo, ou bien tu as usurpé le pseudo du Cloclo habituel ? 😀
            Bon, j’y réfléchirai ! Il ne faut jamais jurer de rien en politique…

            Ceci dit ce n’est pas seulement la personnalité de Mélenchon, un vieux briscard de la politique, ministre de F. Mitterand, sénateur PS, d’ailleurs quand d’aucuns font du PS un repoussoir absolu, et qu’on connaît le pédigrée Mitterandien de Mélenchon, y’a comme un hiatus, le même Mélenchon à une époque était même assez ami avec Dassault au point de s’abstenir en sa faveur au Sénat pour une histoire de conflit d’intérêts.

            https://www.lemonde.fr/politique/article/2012/01/23/l-admiration-de-melenchon-pour-dassault-ce-grand-industriel_5982524_823448.html

            Le coté positif, c’est comme d’autres l’ont écrit, c’est son mouvement structuré avec un programme, des personnalités intéressantes.
            Reste que Mélenchon a aussi défendu des positions que me semblent pas acceptables, mollement critiquées à l’intérieur de son mouvement…

      1. @Khanard, 7 janvier 2022 à 17h36
        F. Ruffin ne se brûlerait pas les ailes aux mirages du pouvoir ; il faut nuancer : on lui brûlerait les ailes très rapidement, genre chalumeau à étancher… Il suffit de se souvenir de ce qui est advenu lors de l’arrivée à la présidence de F. Mitterrand, lequel était pourtant un sacré renard rusé: il a été forcé de rentrer dans le rang défini par les forces internationales de POGNON & Co. 😟

        1
        1. ça m’avait échappé effectivement. la formulation est inadaptée un simple mot et tout change. merci

        2. Il a décidé en toute connaissance de cause de construire l’Europe du pognon avec les Allemands. Il n’y avait pas de pistolet sur sa tempe pour lui intimer cette décision. Sa ruse consista à se déguiser en un homme de gauche révolutionnaire bien que décoré de la francisque et ministre de la justice lors de la guerre d’Algérie

          2
    2. Bonsoir;
      De ce point de vue, z a déjà un peu gagné, en imposant et en développant ces thèmes nauséabonds.
      Goebbels le disait déjà : « n’importe quel mensonge , répété là 1 000 fois, se transforme en vérité ».

      2
        1. Entièrement d’accord!
          Monsieur Paul Jorion, dans son livre : le dernier qui s’en va éteint la lumière le disait bien:
          « La seule leçon de l’histoire, c’est que nous ne savons pas en tirer de leçon. »

    3. Quand on apprécie François Ruffin, on ne peut décemment pas lui demander d’être candidat à l’élection présidentielle. Ce serait du pur égoïsme de notre part.

      7
      1. C’est particulièrement vrai d’une élection présidentielle , qui , par nature ne se gagne pas sur les sujets sectoriels concrets évoqués dans le commentaire de  » Coucou la gauche  » . Sauf si les lignes de forces qui portent ces attentes très ( trop ?) précises , se trouvent en phase d’une attente globale plus confuse qui se cristallise peu à peu avant que de dire son nom ( de ce point de vue l’affirmation de Rozès dans son interview me parait juste) .

        Dire son nom ….ou pas .

        Car si cette élection est aussi éparpillée que la première et l’abstention trop forte , on n’en saura et comprendra pas plus , sauf à faire parler sans certitude les « commentateurs avisés et experts  » habituels . Et les français , sinon la France resteront sans levier et horizon .

      2. oui mille fois oui ! j’ai l’impression qu’une partie des français attend le prophète qui va se planter devant l’Elysée avec son sceptre et implorer qui je ne sais pas pour que les portes s’ouvrent et guide son peuple à l’intérieur et fera refermer les portes sur les LBD .
        Tiens ça me rappelle quelque chose …..

    4. « Ah ! si seulement les femmes et hommes politiques de gauche nous parlaient des aides-soignants, du problème de logement, des services publics, du chômage, des inégalités (abyssales), etc. »

      Voici le pédigré des candidats dit de gauche, profil général : études supérieures dans une « Grande Ecole » parisienne (Sciences Po Paris ou Paris-Dauphine), parents issus des CSP plus… à l’exception d’Anne Hidalgo.

      Yannick Jadot
      Etudes supérieures à Paris-Dauphine, Paris 16eme
      (père dirigeant d’entreprise et prof à Science Po)

      Arnaud Montebourg
      Etudes supérieures Science Po Paris, Paris 7eme
      (père Inspecteur des Impots, mère prof d’université)

      Anne Hidalgo
      Concours de l’Inspection du Travail
      (père ouvrier syndicaliste espagnol, mère couturière, mariée depuis 2004 a un Polytechnicien qui a débuté au Ministère des Finances)

      Pierre Larouturou
      Etudes supérieures Science Po Paris, Paris 7eme
      (père ingénieur chez EDF, mère prof de lettre)

      Charlotte Marchandise
      Etudes supérieures à Paris-Dauphine, Paris 16eme

      Philippe Mazuel
      Etudes supérieures Science Po Paris, Paris 7eme et Saint-Cyr

      Hélène Thouy
      Avocate à Langon, Parti Animaliste ????

      On est loin de Pierre Bérégovoy !!!

      Tout ce petit monde vit dans un entre-soi parisien des beaux quartiers, bien loin des CSP moins. La Prôvince, on regarde ça de loin, pour aller prendre l’air… et des fois, prendre le pouls de la France profonde.

      8
      1. Mouais … je ne savais pas qu’il y avait des CSP + et des CSP- . On se demande pourquoi Philippe Poutou n’a jamais fait plus de 2 % , lui qui a toute la  » province » avec lui .

        Par contre , on n’est plus surpris qu’il y ait autant de toubibs dans les carrières politiques , s’il suffit de « prendre le pouls  » de la province pour accéder aux responsabilités ( mais j’en ai effectivement connu un , conseiller général influent , dont la salle d’attente était garnie de « patients » venus quémandés un  » appui » ) .

        1
          1. Rendez vous demain à l’aube avec vos témoins au Champs de Mars. Je vous laisse le choix des armes. Souhaitez vous que l’on s’arrête au premier sans ?

      2. Jean Jaurès, Ecole Normale Supérieure
        Leon Blum, Ecole Normale Supérieure
        Pierre Mendès France, Science Po Paris

        3
        1. C’est bien connu. Si vous voulez réussir en politique au niveau national, il faut « monter à Paris « . De ce point de vue là, rien n’a changé depuis la royauté. Même le pauvre Castex qui ose afficher un accent de province, quel ridicule. 😂😂😂

        1. Il est bien évident que je ne parle pas des diplômes mais bien des carnets d’adresses qui se forgent sur les bancs de l’école, sur les amitiés qui ouvrent la cooptation ici dans un parti, là dans un cabinet…
          C’est bien évidemment une pratique que l’on retrouve à tous les niveaux de la société. Mon père est entré à l’usine parce qu’il connaissait quelqu’un qui l’a « pistonné », mon frère parce que mon père connaissait quelqu’un qui…. Mais leur seul objectif était de trouver un emploi et de ramener de quoi vivre à la maison. Quand au sortir de Paris-Dauphine ou Sciences Po Paris, l’objectif n’est pas seulement de mettre du beurre dans les épinards, il y a aussi une ambition, celle du pouvoir. Le Pouvoir a à voir avec notre rapport à l’ego et l’ivresse du pouvoir à quelque chose de faustien. Le sentiment de puissance se confronte aux valeurs morales de chacun.
          On relève souvent les valeurs morales des gens du Conseil National de la Résistance en oubliant que tous les immoraux (ou presque ) s’étaient condamnés eux même par leur collaboration. Le tri était « facile ». Mais quand il n’y a plus l’enjeu de survie comme en temps de guerre, les valeurs morales ont tendance à s’émousser dans le confort des dorures et des voitures de fonction.
          J’ai connu des enseignants qui se prenaient un abonnement perso sur la coopérative de l’école. Ensuite, il y a le député qui se paye quelques boîtes de cigares en piochant dans la caisse.
          Qui peut prétendre, si on lui donne du pouvoir, qu’il saura résister au désir d’en abuser.
          Sur les bancs de Paris-Dauphine ou de Sciences Politiques Paris, on cultive plus la performance que la morale ou l’éthique. On y cultive aussi une certaine idée de l’excellence qui nourrit le besoin de domination.

          5
      3. @ Pascal

        « On est loin de Pierre Bérégovoy !!!  »

        Certes, mais c’est bien M.Bérégovoy, ancien ouvrier fraiseur et premier ministre de François Mitterand qui a définitivement enterré le concept de « socialisme à la française » en se soumettant totalement au capitalisme financier et en lui facilitant toutes les démesures, ouvrant ainsi la voie au
        chômage de masse et aux différentes crises économiques contemporaines :

        Article « Monde diplomatique » :  » « Nous avons eu le pouvoir, maintenant il nous faut l’argent » :
        https://www.monde-diplomatique.fr/2009/04/RIMBERT/17031

        4
        1. J’ai le souvenir d’un documentaire déjà un peu ancien sur le pouvoir de la Haute Fonction publique dont Berry, dans lequel nombre de hauts fonctionnaires s’expriment comment leur travail est d’abord d’arriver à convaincre les politiques, nouveaux Ministres qui débarquent et veulent tout chambouler. Et l’un d’eux d’expliquer en substance : c’est avec Pierre Béregovoy que ça a été le plus facile car il n’y connaissait rien …
          Nos têtes d’affiche ou têtes d’écran ne sont souvent (pour ne pas dire tout le temps ) que la façade de décisions prises par des hauts fonctionnaires dans les bureaux feutrés des Ministères.

          4
        2. Salut,

          Je n’avais pas vu ce commentaire, qui est très instructif. Pauvre Bérégovoy.

          Le pouvoir appartient toujours à la classe sacerdotale. C’est souvent là problème. A défaut de devenir prêtre soi même, c’est compliqué de décortiquer le langage.

          Après, bon, le coup de la trancheuse à tête ça marche bien aussi pour faire comprendre que les dirigeants ont changé, mais c’est plus dans l’air du temps. peut-être que ceci explique aussi cela…

          1
      4. Donc Z N’M pas les Musulmans ( de مُسْلِمٌ celui qui se soumet à la volonté de Dieu)
        LP ( lambda Pi) N’M pas les pas-Francs ( les Bretons par exemple)
        M (µ) N’M pas les non-VaxS ( de vacca – la vache )
        M2 N’M pas les Riches ( de rik- les Puissants)
        P ( Pi ) N’M pas les Diplomés ( de δίπλωµα – le pliés en 2 )
        P2 N’M pas la Saleté ( du Vieux Francique Salu – pale terne pas clair)

        Dépité par tant de N
        ne reste plus qu’à trouver un candidat qui ne soit pas µ ( l’eau ) par la N
        donc pour résumer
        qui M l’O ( omicron ) de l’R ( Ruffin ) des G’M O
        je ne vois que Clémentine Autain
        vibrant symbole apaisé de la synthèse INSOUMISE COCO ECOLO ANTI-CAPITALISTE FEMINISTE

        Sources bibliographiques:
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Alphabet_ph%C3%A9nicien#Nom_des_lettres
        https://www.cosmovisions.com/lettre-M.htm
        https://www.cosmovisions.com/lettre-N.htm
        https://www.cosmovisions.com/lettre-O.htm
        https://www.cosmovisions.com/lettre-P.htm
        https://www.cosmovisions.com/lettre-R.htm
        https://www.cosmovisions.com/lettre-V.htm
        https://www.cosmovisions.com/lettre-Z.htm

        2
        1. décodage
          Z=Zemm
          LP=LeP… (la fille du menhir , peu franc ! )
          M (hacke rond)
          M2 quinaimepaslesriches voit trop d’électeurs insoumis aux insoumis
          P1 = Pou***
          P2 = Mme Valérie

        2. @3A @timiota
          Z imbu de France et ayant de l’aversion pour les soumis devrait donc souscrire à la France insoumise
          LP n’a plus de préférence pour les francs depuis que la BCE a changé.
          M (µ) a une préférence pour les bovidés,
          Mais
          « Les français sont des veaux » (citation ? injure ?)
          « Arrêtez d’emmerder les français » (citation)
          Tout celà est un programme très gaulliste !
          Les français (« en-france » / citoyens ou non) ont veau-cation à être vaccinés et bénéficieront d’une carte privilège d’accès aux lieux (réouverts pour eux) de loisir, bombance conviviale, débauche et transport et ne seront pas emmerdés.
          L’irresponsable (statutaire) appelle les non-veaux, en les traitant d’égaux (irresponsables), à un comportement citoyen s’adressant ainsi à leur fibre de gauche et à leur sensibilité républicaine à la pression du groupe, c’est là son sujet pour sauver sa gestion de crise et limiter la déchéance sanitaire.
          M2 peut-il s’aimer lui-même ? mais pourrait aimer P et Darm…
          P peut s’aimer lui-même.
          P2 réédite la publicité pour une marque européenne de matériel de décontamination, mais ne remonte pas plus loin à une référence parisienne en la matière, pas la sanisette, mais les célèbres motocrottes, références chiraquiennes disparues, au profit d’amendes à 150 € à l’initiative d’écolos qui ne souhaitaient pas s’emmerder avec.

    5. @ » Coucou la Gauche  »

      Étrange propos que le vôtre.

      M.Ruffin étant député de la France Insoumise, il votera pour le candidat de la France Insoumise à l’élection présidentielle de 2022, à savoir pour M. Mélenchon. Il n’a là aucun mystère particulier.

      Les sujets que vous abordez sont de plus largement traités par les personnes concernées et toutes leurs équipes sur le terrain et cela à leur juste valeur, il suffit de lire le nouveau programme politique de la France Insoumise pour s’en rendre parfaitement compte : https://melenchon2022.fr/programme/

      Il est vrai aussi que l’empire médiatique en passe d’être totalement racheté par les milliardaires Bolloré, Arnault & Dassault ne nous aide pas à entendre les voix dissidentes propres à nous élever hors du marasme sanitaire et politique ni de la catastrophe annoncée où les candidats fascisants se multiplient chaque semaine à dessein.

      4
      1. Ce n’est d’ailleurs pas très difficile d’admettre que des médias qui tirent des revenus de la publicité, ne recrutent pas à gauche pour faire ce genre de jobs…
        Le problème de la gauche, c’est cette influence et cet endoctrinement qui est maintenant bien installé, et la production d’ignorance inhérente à ces médias publicitaires

        1
    1. A voir .

      Dans la mesure où les sondeurs veulent s’emparer du créneau des anthropologues et des psychologues, j’aimerais bien avoir le sentiment de Paul Jorion sur les  » vérités » ( « méthodiques  » seulement ) avancées ici . Peut être aussi un avis sur la mise en opposition  » communs » vs  » dispute » .

      Puisque sondeurs qualiticiens il y a , on aimerait bien savoir quel sondage et quelle analyse qualitative ont pu conduire un sondeur-conseiller à glisser à Macron qu’il y avait tout à gagner à faire les déclarations que l’on sait sur les non-vaccinés .

      1
      1. @ Juannessy

        Le président grossier qui a injurié 10 % de non-vaccinés – mêmes les malades qui ne peuvent l’être pour contre-indications médicales – a péroré aujourd’hui qu’il ne regrettait rien de ses insultes vis à vis des citoyennes et des citoyens français.

        Le 14 janvier 2022, c’est 90% de françaises et de français qui vont perdre l’avantage de leur passe sanitaire si celles-ci et ceux-ci ne parviennent pas à trouver la troisième dose tant convoitée dans les temps impartis.

        Nous verrons la semaine prochaine si la logistique est viable pour permettre au président Macron de ricaner encore.

        Au vu de l’incurie de M.Blanquer vis à vis de la sécurité sanitaire dans les établissements scolaires, rien n’est moins sûr.

      2. Jupiter a peut-être estimé qu’en tant qu’épidémiologiste hors pair, il pouvait également s’improviser sondeurs qualiticiens 🙂

        1
        1.  » s’improviser … » ?

          Vous ne feriez pas long feu en politique .

          Mais on peut se planter , même conseillé , même si on entraine avec soi les autres candidats .

  2. A mon humble avis, la Gauche n’a aucune chance d’arriver au premier tour, pour différentes raisons. Par contre Zemmour est capable de reveiller des abstentionnistes qui, scéptiques quant au succès électoral de celui-ci, voteraient peut-être pour Le Pen, comme une proche alternative. Mais je pense que les Francais préfèrent le connu à l’inconnu, la stabilité à l’aventure, l’équilibre à l’extrême. Cela inclut malheureusement aussi un certain immobilisme: business as usual, au moins c’est rassurant.
    Je ne crois pas en la candidate des conservateurs, son parti c’est du « vieux jeu », ca sent le renfermé.

    3
    1. @Ghost La Gauche arrivera au 1er Tour et en nombre, Nous avons une élection à 3 tours dont le premier est très particulier :
      suffrage oligocratique et non secret !
      Il y a quelque 40 000 grand électeurs privilégiés qui peuvent potentiellement « élire » (c’est à dire « choisir » et présenter) jusqu’à 80 sélectionnés (40 000/500).
      qui donc arrivent au 1er Tour.
      Parmi ceux-ci les candidats de gauche peuvent arriver en nombre grace aux partis traditionnels qui disposent de nombreux élus « grands électeurs » ou ont une antériorité de candidature renouvelée.

      Pour Zemmour ce n’est pas assuré, en tout cas il s’inquiète d’arriver au 1er Tour !

      C’est pour le 2ème Tour où seulement 2 peuvent être sélectionnés que pour la Gauche c’est pas gagné.

      2
  3. Nuit debout, Gilets jaune, tous les mouvements de protestation du quinquennat ont été des moments d’eveil politique pour tous ceux qui y ont participé.

    La question, que je me pose c’est : Est ce que les LBD ont maté cet eveil, ou bien est ce qu’une base, aussi disparate soit elle, n’existe pas un peu plus qu’il y a 5 ans ? ( sur les valeurs defendues par FRiffin en gros )

    1
  4. Il me semble qu’il n’y a qu’un seul programme abouti, construit, qu’on pourrait qualifier de gauche. C’est celui de LFI.
    Ce programme est censé être appliqué en cas de victoire à l’élection présidentielle, puis aux législatives, par un certain Jean-Luc Mélenchon (qu’on l’apprécie ou non, qu’on lui fasse confiance ou non).
    Je ne vois pas de quoi parler encore ici à ce sujet pendant trois mois.
    Quoi que, quand j’en vois certains se lancer dans une grève de la faim médiatique pour « l’union de la gauche », je me dis que le « tout sauf Méluche » a de beaux jours devant lui.

    8
    1. Bien sûr ! Mais l’attitude « Je suis candidat, j’ai été le premier à la dire (nah !) ! Pour le reste, allez vous faire f… » trahit un trait de caractère dont il est humain de se dire que ce n’est pas ce que l’on attend d’un Président de la République.

      7
      1. Tient donc, Macron a une attitude que l’on attend d’un Président de la République ?

        Ah oui 😀

        D’ailleurs, franchement qui a une attitude qu’on attend ? D’ailleurs on attend quoi d’un Président de la République ?

        13
          1. On ne doit pas répondre à la même question . Je réponds , de mon côté, à la question ( par une proposition interrogative ) : que doit on attendre d’un Président de la République ?

            1. ah ok la formulation est différente . un président de la république devrait se préoccuper du bien être des citoyens:
              éducation émancipatrice, santé universelle, justice équitable, reconnaissance de la diversité, bref le bonheur et la fierté de faire nation autour d’une valeur commune l’égalité, la fraternité, et surtout la liberté .

              ah j’oubliais : un CNR.

              1
              1. Sans parler de la sororité, hahaha. Et puis un Président devrait interdire aux hommes de tuer les femmes à raison de l’une d’elle tous les deux jours…(et ne parlons pas des viols et de la pedo criminalité). Bref, un Président devrait s’efforcer d’homoniser la société. Mais ça… D’après Badiou, nous ne serions encore que des néo néandertaliens, alors… Quand à la place de l’art, qui dit-on adoucit les moeurs… Pfff! Parlons de choses sérieuses, voulez vous?!  » Combien tu gagnes? » , » Elle est à toi, ta baraque? « … Qui disait: « ils ne veulent pas plus de liberté, d’égalité, de fraternité, ils veulent seulement être bourgeois comme des bourgeois. »?

                1
            2. Bonne question, il y a beaucoup de socialistes qui pensent qu’un sourire suffit ! Anne Hidalgo, Ségolène Royal ! Royal a dû se faire greffer un truc pour se tirer les zygomatiques !

              Une analyse globale ce serait bien…en période de péril global

              1
            3. Encore une très bonne émission sur France Inter où l’on parle de campagne électorale , de candidats , et en deuxième partie d’un sujet colossal pour l’avenir avec Bruno Patino :

              https://www.franceinter.fr/emissions/le-grand-face-a-face/le-grand-face-a-face-du-samedi-08-janvier-2022

              D’habitude je ne signale que l’entretien avec l’invité , mais , sur ce coup , ce sont les deux parties en 55 minutes qui m’ont intéressé . Je me suis demandé si Natacha Polony ne m’avait pas copié pour son appréciation des derniers propos de Macron .

    2. Un pur jacobin souverainiste qui n’hésite pas à défiler avec des fanatiques religieux musulmans « contre l’islamophobie » tout en prétendant soutenir les kurdes de Syrie dans leur lutte révolutionnaire, un vrai rêve de lendemain qui chante le Méluche …

      3
      1. @ Jack

        Je vous recommande l’article de l’Express où Raphaël Enthoven et M.Mélenchon échangent ensemble et reviennent sur certains faits apparus antérieurement problématiques, c’est fort instructif et cela évite de raconter des bêtises.

        L’article de l’Express s’intitule  » Laïcité, Zemmour, vaccin… Jean-Luc Mélenchon – Raphaël Enthoven : la grande confrontation » / Après s’être échangé des invectives, le candidat de la France insoumise et le philosophe ont accepté de s’expliquer longuement. Résultat : un dialogue de haute volée.

        L’article est payant mais on peut lire le début sur internet et cela est déjà fort intéressant.

        Je vous rappelle le contexte de la manifestation qui vous pose problème. Celle-ci était en réaction contre l’attentat qui avait eu lieu quelques jours auparavant dans une mosquée où un militant d’Extrême-droite avait tiré à bout portant sur deux hommes qui priaient tout à fait sereinement dans leur lieu de culte.

        Montrer sa solidarité avec nos concitoyennes et nos concitoyens pacifiques et républicains de confession musulmane ne m’apparait pas scandaleuse dans le contexte meurtrier d’alors. Tout le monde avait d’ailleurs chanté la Marseillaise en fin de manifestation.

        Savez-vous que M.Jadot y était lui-même présent ?

        8
      2. Que veut dire cette expression ‘prétendre soutenir les Kurdes en Syrie’ ?
        Travailler en sous-main à attaquer les Kurdes ? Militairement ? Économiquement ?
        Je ne savais pas que Mélenchon avait ce pouvoir !

          1. Il me semble que les Kurdes, lâchés par les Américains ont préféré, à tout prendre, le soutien du pouvoir syrien à l’envahissement de leur territoire par l’armée turque. Je ne vois pas pourquoi soutenir l’appui de l’armée syrienne aux Kurdes ferait de Mélenchon 1/ un faux soutien des Kurdes 2/ un soutien du pouvoir syrien comme le prétend l’article à charge de l’Obs

            1
              1. Macron a-t-il apporté son soutien à MBS, parce que le Liban a besoin d’argent et que lui ne veut pas payer ?

                https://www.la-croix.com/Monde/Emmanuel-Macron-rehabilite-MBS-prince-heritier-saoudien-Djedda-2021-12-05-1201188637

                Pour mémoire, le gars MBS fait découper les opposants façon knacki herta et bombarde des pauvres bougres au Yemen, et accessoirement doit être l’un des plus gros soutient du terrorisme islamique mondial. Sinon, heureusement Macron n’est pas en charge lui, oups pardon c’est l’inverse…

                4
  5. Bon alors puisque personne ne veut s’y coller je vais essayer de m’atteler à la tâche. Gauche ? Droite ?
    Prenons le problème d’un point de vue des sciences sociales . On l’a vu avec les attaques de la ministre des universités Dominique Vidal les sciences sociales sont de gauche ce qui soudainement irritait nos chères têtes crane d’œuf. Et c’est vrai que nombre d’intellectuels sont de gauche , la liste serait trop longue et je ne veux froisser personne .
    Il y a d’ailleurs des intellectuels de gauche qui ont été dans la politique.
    Alors pourquoi en France on s’imagine que la droite est puissante, autoritaire ? Et bien je pense que la couverture médiatique est plutôt favorable à cette droite qui est somme toute assez bête . Il me semble assez difficile de citer des intellectuels de droite contemporains . Bien sûr il y a Hayek ou Carl Schmidt mais ensuite ?
    D’après leur biographie Marx, Trotski, Rosa Luxembourg étaient soit historien, sociologues . Ensuite il y a eu une rupture que je situerai dans les années 1920 dans le milieu des travailleurs et qui retrouve un élan avec Sartre , Althusser, Marcuse mais en s’éloignant des travailleurs.
    Bref ces ruptures avec le marxisme ont ébranlé durablement la gauche .
    La droite elle n’a pas ces problèmes puisqu’elle n’a pas d’idéologues , la gauche est tiraillée entre la théorie et la pratique, la droite est pragmatique . Il faut lire Gramsci dans ses notes de prison pour comprendre cette hégémonie entre une droite soutenue par des autocrates qui se reproduisent entre eux (l’habitus de P. Bourdieu ) et une gauche qui reste dans une idéologie tiraillée .
    Bref je vois là une opposition entre la théorie et la pratique .
    Vous l’avez sans doute compris il y a une institutionnalisation académique de l’idéologie de gauche qui s’est coupée de la réalité du terrain.
    On le constate tous les jours , les intellectuels de gauche sont dans leur monde universitaire et no n pas dans les partis de gauche .
    Car il faut bien reconnaître , on le voit quand on parcours internet, les blogs , les réseaux sociaux , twitter etc… des analyses , souvent complexes, sont très pertinentes mais elles restent des analyses.
    Je crois que c’est Althusser qui parlait d’appareil idéologique d’état , la droite l’a bien intégré.
    Je vais m’arrêter là mais je pense que la gauche ne souhaite pas gouverner car selon toujours le même Gramsci : »gouverner implique en tout cas d’être capable de synthèse de savoirs très complexes ».

    ps: cogitations élaborées après la lecture de « histoire globale des socialismes; XIXe-XXI e Siècles. Stéphanie Roza . ed PUF

    5
    1. @Khanard : Tout à fait d’accord sur le fait que la droite, comme Gramsci l’entrevoit, n’a pas besoin de « vrais intellos » et qu’elle fait son chemin « à l’affect ».
      On peut certes citer des Luc Ferry, des Pascal Bruckner, des Gérald Bronner, des Alain Finkielkraut, Denis Tillinac, mais ce qu’ils défendent
      est surtout épaulé par du libéralisme d’un style ou d’un autre ( de Hayek à Tocqueville, le mot a le dos large, s’agissant de négocier
      un certain niveau d’inégalité, et de maintien d’exploitation au motif de libertés bien choisies). [[Stéphanie Roza avait fait une très belle itw sur MP.]]

      Toutefois, on peut faire crédit à un certain secteur de la droite, une partie du gaullisme disons, d’avoir un éthos républicain assez développé.
      Il se trouve que Pécresse en est sans doute actuellement ce qu’il y a de mieux en ville pour cela (du côté droit de la politique).
      En effet, Macron nous a montré que la Vème s’interprétait pour lui de façon napoléonienne ou jupitérienne au choix, et les piliers de la République
      ont été sapés sans regret
      (
      – l’éducation nationale et l’université : N’oublions pas que Ferry était macronien à sa façon et qu’il défendait l’éducation ET le colonialisme,
      et que l’éducation à la Ferry était un « coup double », on augmente la formation du personnel des usines [lettré, ça va mieux pour lire les instructions] et on augmente l’adhésion républicaine [on pourra lire dans les villages le discours du député lors du comice agricole du Livradois] ;
      – la justice, je suis curieux de voir le destin de Kohler et le sentiment d’impunité du Benalla qui doit surtout être le miroir de ce qu’il a aperçu « en haut ».
      – Le système de santé, pas besoin de dessin, et à bas bruit celui d’assurance sociale
      )

      A l’inverse, si je me demande ce que ferait une Pécresse présidente, ou disons plutôt ce qu’elle ne ferait pas du fait de l’éthos qu’on semble lui voir :
      – Pas de coup tordu comme la Lybie de Sarko (au pire des jeux d’influence arméno-chrétiens)
      – Pas de ratage à la Hollande (type affaire Leonarda), et si il y a mensonge ce ne sera pas au sujet de la finance, c’est au sujet du Karcher qu’elle promet à Ciotti, et qui, si elle s’y prend bien, sera agité en façade alors que par derrière, elle achètera la tranquillité (cf la virée à Brive de son mini parti, « achat » de public quasi explicite)
      – Pas de cas aussi patent que Kohler Benalla, et dans la foulée une moindre dépendance à la police et sa soldatesque (qui s’est vue offrir monts et merveilles quand il est apparu qu’elle était le rempart contre les GJ), donc une « répressionite » calmée chez la police (j’ai encore des frissons en repensant aux dispositifs des manifs parisiennes post-JG, barricadées de partout avec utra-filtrage, comme on dit quand on va au tiercé, il n’en faut pas beaucoup pour tourner Kazakh).
      – Sa présence à la présidence de l’IdF lui donne une bonne idée de l’arbitrage entre territoire (Val-Fourré vs Dauphine), elle devrait retrouver des demi-éléphants capable de panser les plaies macroniennes (genre Paul Huchon en un peu plus jeune), par exemple à l’Educ Nle.

      Pas si mal ? Avec blanc-seing aux MEDEF et autres certes, mais « dans leur rôle historique », donc hors propulsion d’un Zemmour pour capter la volatilité à son profit (l’actuelle stratégie de Bolloré, faudrait comparer à Warren Buffet !)
      C’est de l’éthos républicain pour prolétariat consentant, mais c’est déjà mieux que le mépris macronien qui finirait par ruisseler sur toute la société une fois que la collusion avec les médias (bien en cours) serait achevée.

      Je me fais sans doute l’illusion en projettant sur l’hypothèse Pécresse la vision d’un clivage redevenant lisible entre classes, modulo la restauration d’un éthos républicain. Alors que d’après le « Corollaire de Prigogine-Berlusconi » bien connu, les réseaux sociaux et toussa (façon Pénélope_F bis ou ter) vont ajouter du bruit qui nous en éloignera « tout doucement sans faire de bruit », pardon, avec bruit et fureur.

      2
      1. vous avez tout compris et c’est mieux écrit que moi . le choix de vos intellectuels est splendide ! Finkielkraut, Ferry, Bruckner… je ne savais pas qu’ils étaient intellectuels . Intellectuels de la bourgeoisie parisienne différente de la bourgeoisie provinciale . Sans vouloir être réducteur mais la seule idéologie de la droite actuelle c’est le PROFIT financier ! Ce n’est pas pour rien qu’on a un financier à la tête de l’état.
        Pécresse ? La meilleure représentante de cette bourgeoisie inféconde qui se vautre dans son aisance tout en méprisant les manants , ces gens sans dents, ces fainéants qui ne veulent pas traverser la rue . Ce peuple que l’on souhaite emmerder ! ce peuple qui s’il a faim n’a qu’à manger de la brioche ! Louis XVI sort du corps de Macron tu n’es pas à la hauteur !

        3
      2. On peut ajouter qu’il y a maintenant Philippe Juvin dans l’équipe de Pécresse, en tant que conseiller santé. Juvin au départ n’aurait pas dû se retrouver à la primaire, on ne voulait pas de sa candidature dans son parti, et effectivement il s’est nettement démarqué de ses concurrents lorsqu’il s’est exprimé à propos de l’hôpital, il a assumé un discours que n’aurait pas renié la gauche. Résultat des courses il a obtenu un score minuscule, mais il a porté les couleurs de ce qu’il reste du gaullisme social. Il ferait donc un bon ministre de la santé, si tant est qu’on lui en donne les moyens. Reste que Juvin sur d’autres sujets est bien un homme de droite pure jus, et que c’est un proche de Sarkozy, à ça se gâte un peu.

        2
    2. « La droite elle n’a pas ces problèmes puisqu’elle n’a pas d’idéologues , la gauche est tiraillée entre la théorie et la pratique, la droite est pragmatique . »

      Il est bien tard et je ne suis pas vraiment en état, mais ça m’a fait mal au cortex. Je pense que c’est bien le triomphe idéologique, « gramscien », des idées économiques de droite depuis la fin des années 70 qui permet qu’on lise des trucs pareils.C’est tragique car vous êtes apparemment un progressiste. Si vous lisez l’anglais, je vous suggère de suivre le blog de Paul Krugman sur le nytimes. Depuis des années, ce prix de la banque des Varègues en mémoire de l’inventeur de la dynamite consacre une bonne partie de ses billets à dénoncer la folie idéologique des Républicains. C’est tout sauf un dangereux anticapitaliste, mais d’une certaine manière ça donne d’autant plus de poids à sa parole. Il est lui-même un des « Very Serious People » dont il se moque.

      Quand une idéologie domine, elle passe pour du pragmatisme. Mais dans un contexte de globalisation capitaliste et libérale, le seul pragmatisme de la droite consiste à pagayer dans le sens du courant. Tout le monde se rend compte que le courant nous entraîne vers l’abîme. Et pourtant, oui, on avance plus vite en pagayant dans le sens du courant. Et c’est surtout plus facile.

      Pour reprendre la métaphore cinématographique du moment, un exemple de pragmatisme de droite, c’est de considérer que la comète qui va nous tomber sur la gueule créera de l’emploi. Le pragmatisme de droite glorifie le flux tendu, quitte à se rendre dépendant pour sa survie sanitaire et industrielle d’un régime politique désigné comme principal ennemi géostratégique. En fait, le pragmatisme de droite en arrive à expliquer que le réchauffement climatique est un complot chinois contre l’économie américaine. Le pragmatisme de droite, c’est de la folie en position dominante.

      8
      1. j’espère que votre état s’est amélioré ! Mais si je me trompe vous n’apportez pas un complément d’information . J’ai cru comprendre que Gramsci était de droite ? « Je pense que c’est bien le triomphe idéologique, « gramscien », des idées économiques de droite depuis la fin des années 70 qui permet qu’on lise des trucs pareils ».
        J’ai été voir le blog de Paul Krugman …à lire
        Ceci dit tout le reste de votre commentaire me semble être de l’évident, du communément idéologique qui est connu .

        1. Le mot « pragmatisme » est piégé :
          – Court-termiste et néo-libéral, prêt au compromis bismarckien, voire gaullien, tel va le pragmatisme de la droite,
          mais aussi prêt aux flux délétères de 1938 (Foessel), à l’appui à [Point Godwin] de la droite allemande en 1933, pour espérer se débarrasser d’un ictère populaire.
          De fait, c’est gramscien, mais avec le mix « ‘l’économie des patrons d’abord et leurs affects d’abord » qui fait piège
          un peu comme nous humains somme un mix d’un « cerveau qui se croit des intentions » et d’un « corps qui est le substrat biologique et cause tant est plus au cerveau »
          (même le microbiote prolétarien de l’intestin s’en mêle)

          – Pragmatisme plus tangible, celui des gens qui ont un « retex » et un savoir « verticalisé ET circulant »,
          … lequel permet aux avions de ne pas se planter, aux gens de la Huerta de Valencia de bien irriguer depuis 800 ans, aux intello des Lumières de réaliser une Encyclopédie, etc. C’est de fait un pragmatisme liée à une « praxis » me disent Laval et Dardot dans l’oreillette…

          Pas de chance qu’être pragmatique ne soit pas une chose claire, ou bien c’était un autre résultat de la Grande Double Injonction qui nous taquine à chaque détour de pensée ?

  6. « On se demande pourquoi Philippe Poutou n’a jamais fait plus de 2%…. »
    La réponse ici
    https://www.google.com/amp/s/www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/philippe-poutou-et-laurent-ruquier-reglent-leurs-comptes-en-cinq-actes_2148460.amp
    Si vous ne faites pas partie de l’entre-soi parisien (artistico-médiatico-politique ), l’ouvrier qui a l’outrecuidance de se présenter à l’Election présidentielle sera ridiculisé devant quelques millions de téléspectateurs pour rappeler à tous le « bon ordre » des choses. C’est cela le pouvoir de domination.

    2
    1. Vous allez surprendre au moins 98 % de la population , et peut être Poutou lui même , avec une telle exclusive explication .

  7. je viens de survoler les sites d’info en ligne bin c’est pas triste !!! hidalgo dans sa valse hésitation . Jadot qui s’en fout puisqu’il est macron compatible. Taubira qui finalement va peut être y aller, où je ne sais pas .Montebourg qui butine comme ses abeilles .La dessus une primaire populaire qui va dire qui est le candidat légitime ah mais vous allez voir qui est le chef !
    Mélenchon qui dit j’y suis j’y reste!
    Bref à moins de 100 jours de l’élection piège à cons on en est toujours à chercher l’heureux élu!!
    Bon et sur quel programme ? heu…..c’est quoi un programme ?

    sauf que là on commence déjà à essayer de sauver son fauteuil à l’assemblée ! Rendez vous compte qu’il risque de n’y avoir aucun député de gauche ! c’est preuve qu’il doit être bien confortable ce fauteuil !

    2
    1. Si on passe à la limite d’une assemblée à 40% LREM, 40% LR, 9% RN et 11% gauche, c’est le dernier 1% qui est le plus important ! Le faiseur de roi !
      Je pense que c’est un biais classique de l’esprit humain de préférer retarder le choix quand un calcul probabliste « ordinaire » ne donne pas un résultat qu’on aime.
      Et donc de projeter que « moi Jadot, moi Mélenchon, moi Taubira » je serai le 1% faiseur de roi, dès les choix de désistement du 1er tour et forcément à l’assemblée.

      C’est même pas pathétique. C’est de l’éthos CSP++ comme Macron – Blanquer (je suis intelligent donc je serai « quelque part » le (LE) décideur & maitre des horloges)

    2. Oui ce cirque est lamentable, pitoyable. Et on voudrait nous faire croire que Mélenchon, Jadot ou je ne sais qui pourrait y arriver tout seul… Ces gens roulent d’abord pour leur pomme et se moquent bien de la France et de l’intérêt général. Quant Mélenchon et Jadot prétendent qu’ils peuvent encore rassembleur sous leur bannière, ils mentent comme des arracheurs de dents.

      2
      1. « Ces gens roulent d’abord pour leur pomme… »

        Mais c’est la Conjuration des Egos, Gracchus dis leurs comment ça a mal fini !

      2. Pierre-Yves Dambrine, demandez-vous plutôt à l’inverse comment trouver un compromis entre un programme « social-démocrate conséquent » tel que celui de la LFI et le programme néo-libéral macron-compatible d’EELV.
        Cette fable d’un programme commun à trouver entre une carpe et un lapin entretenue par le défunt PS ne trompe que les bobos citadins adepte des discours pompeux de Taubira

        1. Voilà un cluster bis : le « social-démocrate conséquent « .

          Ça devrait intéresser Cluster 17 pour éventuellement modifier sa nomenclature , les items des questions posées pour ne pas louper dans ses filets cette nouvelle variété de poisson . Mais que serait un  » centriste conséquent  » , un  » libéral conséquent « , un « social patriote conséquent « ….?

          La liste des 16 profils de Cluster 17 mériterait d’ailleurs de préciser si les termes à double lecture ( profil psycho-social et parti politique connu )tels que socio-démocrates , centristes , conservateurs , libéraux, socio patriotes …. renvoient de façon biunivoque « l’analysé » à un parti organisé ( existant ou à créer ) .

          Ça doit encore davantage se complexifier si on admet , comme vraisemblable, qu’un même parti peut  » recruter » dans plusieurs profils psycho-sociaux ( et c’est ce qui fait sans doute le fond de commerce des sondeurs qualiticiens conseillers , en campagne électorale ).

          1. Ah ah ! J’ai mis « social-démocrate conséquent » faute de trouver une meilleure définition et pour indiquer que la LFI me semblait le plus à gauche des partis qui s’accommode du capitalisme !

            1
    3. On arrive au bout de quelque chose à gauche, pour la première fois lors d’une élection présidentielle il est bien possible que je m’abstienne d’aller voter. La gauche est devenue la caricature d’elle même, une farce grimaçante.

      La droite (macronienne comprise) quant à elle nourrit la bête immonde.

      What else ?

      3
      1. Ben ça alors PYD 😀

        Moi non plus je ne voterai pas. Ni au premier, ni au deuxième tour. RAB. La farce a assez durée.

        « Je m’en lave les mains » comme disait Ponce Pilate ! (Faut que j’arrête de lire dans les Hôtels moi…)

        3
        1. Mais toi tu ne votes jamais Cloclo si mes souvenirs sont bons ? 😉
          J’ai écrit « il est fort possible que » je me réserve donc encore la possibilité d’aller voter, je verrai quelle sera la configuration finale avant l’élection. Mais je ne me fais pas beaucoup d’illusion, ces candidats qui prétendent représenter la gauche font l’impasse sur 2022, et ce sera 5 années de perdues, une éternité quand le monde va vau-l’eau ! 😉
          Bien sûr, l’élection présidentielle n’est pas le seul levier dont on dispose pour que les choses changent, mais c’est un levier qu’il est irresponsable de laisser à la droite.

          1. Irresponsable de la part de ces candidats d’opérette je précise. L’électeur de gauche qui s’abstient ce n’est pas à moi de le juger, le vote appartient à chacun. . C’est au candidat de tout faire pour donner envie de …

            1. réponse globale @CloClo
              @PYD
              je fais la différence entre ne pas aller voter , qui est encore un droit*, et aller voter mais blanc. J’entends déjà les critiques voter blanc c’est donner sa voie au RN ou LREM ou LR . ok.
              Je répondrai qu’il faut comptabiliser les votes blancs jusque là rien de nouveau mais en priorité mettre en place une constituante et réformer de fond en comble le processus éléctoral.

              * tiens ça serait une idée excellente ! un pass électoral ! t’as pas voté alors tu n’as pas droit au chômage, aux allocs, à fréquenter les services publics .
              Je suis un génie !!!🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣

            2. L’électeur de gauche qui s’abstient
              Non l’électeur de gauche ne s’abstient pas, il vote PCF LFI NPA LO, c’est son acte qui le définit de gauche. Comme les toilettes, H / F ça classe .

              1
                  1. J’ignore si Chantal pratique la ségrégation urinaire, mais pour la ségrégation de classe, elle semble en avoir pris son parti, comme payé le prix

                    1
                1. Oui c’est pour ça qu’on fait de moins en moins de voix avec tous ces bons gauchistes « Vu à la TV » qui ont autant de candidats que de courants, parce qu’ils s’en cognent de prendre le manche dans le cadre du système qui impose la victoire à celui qui s’éparpille le moins, alors là vu que l’ensemble ne pèse que 20% de la population et qu’ils sont déjà 8 au bas mots. Le réel ? Ils s’en cognent. Ils se croient se gauche parce qu’ils votent à gauche ===> Rosebud himself.

                  1
                  1. Un Homme une voix, est une illusion arithmétique, et l’avant garde éclairée laisse l’ombre à l’arrière garde.

                    1
                  1. La question , éclairée par la même proposition en remplaçant  » de gauche » par  » de droite » , montre , bien évidemment qu’on peut être bon ou mauvais citoyen en étant de droite ou de gauche .

                    Parmi d’autres bricoles , ce qui nous fait citoyens et non pas simples individus libres à tous les vents et les agressions , , il y a « quand même » ce droit fondamental  » qui est celui de voter . A droite ou à gauche ou blanc ou nul ou pas du tout .

                    La « gauche  » porte des valeurs et préoccupations plutôt de type  » lien « ( cerveau de droite )

                    La « droite » porte des valeurs et préoccupations plutôt de type  » loi « .( cerveau de gauche )

                    Tous les citoyens ( parce qu’ils sont individus ) portent en eux -mêmes des préoccupations des deux types , mais à doses préférentielles très variables en fonction de leurs parcours de formation de leur personnalité , de leurs héritages , de leur environnement humain , matériel , voire géographique , de leurs interpellations vitales , de leurs relations . Mais , que ce soit à niveau intime personnel ou socialement , la survie et la vie impose que nous disposions de ces deux appétences , rendues si possible compatibles un temps par la démocratie dans le cas du « faire société » .

                    Les choses dérapent quand l’une ou l’autre des appétences passent en mode cannibale en ignorant l’autre ou accaparant tout le lit .

                    Mais le but et finalité du jeu , ça n’est pas de sanctifier le pouvoir dans l’un ou l’autre de nos penchants psychiques ( et dans mes schémas simplificateurs mentaux , de nos penchants temporels ) , c’est d’assurer la survie , la vie , et la pérennité du groupe humain .

                    Une élection présidentielle , ça n’est pas pour moi vraiment important en tant que « confier son sort et le Pouvoir » à un camp , c’est d’abord la bonne sinon la seule occasion , pour le groupe , de dégager sa ou ses priorités dans le monde tel qu’il va , et surtout , en l’absence d’autre moyen de gestion démocratique de nos vies , de confier la tâche finalement essentielle et vitale à une … » équipe  » qui a compris le message et qui a les moyens de l’honorer …pour un temps .

                    La mission a plus de sens que le missionnaire .

                    Sauf qu’en l’état , la mission n’est pas claire ( et c’est notre responsabilité ) et les missionnaires potentiels montrent chaque jour qu’ils ne sont pas à la hauteur .

                    1. @Paul Jorion :

                      Si la « survie » indirecte de l’espèce , c’est le plan C , c’est un plan de gauche ou de droite ?

                    2. Impression de déjà vu, Cloclo alias vigneron en moins talentueur, pyd et vous, et au final l’appel à la lumière, primaires obsolètes déjà vues

                2. Le PS a mené une politique de droite quand il était au pouvoir de 2012 à 2017. Il ne me semble pas que ce parti se soit remis en question depuis. Pour décerner un certificat de gauche au PS, il faudrait peut-être le justifier non ? En citant par exemple la liste des lois de gauche votées entre 2012 et 2017 (je ne vois que le mariage pour tous)

                  1
      2. Et moi je vais essayer de faire plaisir à quelqu’un. Le jour du premier tour, je vais regarder les affiches et essayer de trouver celui qui fera le plus petit score, puis je lui donnerai ma voix. Au moins j’aurai fait plaisir à quelqu’un puisqu’à ce niveau toute voix compte/est visible. Il y aurait également le parti des abstentionistes, mais je n’en entends plus parler.

        Par contre au deuxième tour…

        Quelle « gauche » de m…, puisque après tout ce mot est maintenant autorisé.

    4. @ Khanard

      La  » primaire populaire « , ce sera le premier tour de l’élection présidentielle d’avril 2022.

      C’est au peuple français majeur et vacciné à qui il incombe maintenant de dire son fait en toute conscience.

      – Auriez-vous oublié les coup de matraques distribuées sur la tronche de l’électorat de gauche par M.Hollande & M.Valls ?
      – Auriez-vous oublié la  » loi Travail  » proprement dégueulasse concoctée par M.Macron et Madame El Khomri sous le gouvernement de M.Hollande et M.Valls ?
      – Auriez-vous oublié l’assassinat du jeune botaniste Rémi Fraisse par les policiers aux ordres de M.Cazeneuve ?
      – Auriez-vous oublié le projet de déchéance de nationalité de M.Hollande ouvrant la voie à toutes sortes de dérives iniques une fois le pouvoir politique exercé par la droite extrême ou l’extrême-droite ?
      – Auriez-vous oublié le  » Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi  » sans contrepartie et la criminalisation des syndicalistes par le gouvernement Hollande ?
      – Etc.

      Qui voudrait encore d’une union politique avec toutes ces personnes qui n’ont enfanté depuis leur règne que traitrises et turpitudes politiques ? Des virages à droite de plus en plus poussés et assumés accouchant in fine du macronisme financier BCBG qui déboucha entre autre, sur l’annulation de l’ISF !

      Devrions-nous regretter la mort du parti socialiste français ?

      Peut-être mais avouons que ses propres inventeurs n’auront rien fait pour en sauver même une infime partie.

      Max Gallo (PS) qui avait rejoint le candidat Nicolas Sarkozy… Eric Besson (PS) concepteur du Ministère de l’Identité Nationale sous la présidence Sarkozy !

      Que de souvenirs !

      M.Faure avait proposé ses services au président Macron dès son élection de 2017, mais celui-ci n’avait alors pas daigné lui répondre. L’humiliation fut ainsi totale.

      Mais durant ces cinq années de macronisme « jupitérien », où donc était M.Faure ? Que n’a t-il travaillé plus tôt pour permettre à Madame Hidalgo de ne pas se dissoudre dans les sables médiatiques ? Il est vrai aussi que lorsqu’un parti est devenu une coquille idéologique vide, il est difficile d’exister encore quelque part. Seuls les fantômes bougent encore un instant, le temps d’un clip télévisuel.

      16
      1. ah mais ne vous mettez pas en colère! tout ce que vous exposez je le sais et le combat d’ailleurs beaucoup de français l’ont certainement oublié . Vous citez Hollande le croque-mort du PS vient encore donner des conseils sur le « y’a qu’à faut qu’on » !voilà à quoi ressemblent nos hommes politiques : même une once d’humilté !
        Je ne prône pas non plus la primaire populaire , c’est un acte qui mérite d’être observé pas plus .
        « Devrions nous regretter la mort du parti socialiste français ? » non c’est un suicide collectif . Ils ont trop lu et écouté P. Jorion alors ils se sont dit: à quoi bon ? allez on se suicide !

        2
        1. @ Khanard

          Je sourie en lisant la fin de votre message et je vous remercie de m’avoir répondu.

          Mais pourquoi à chaque fois que je prends le temps de construire un propos écrit, croyez-vous que je me mets en colère ? Je ne suis pas en colère, je vous l’assure, je ne fais que m’exprimer grâce au bon vouloir de notre généreux hôte. Si j’étais en colère, je ne serai pas ici, je serai depuis longtemps parti et je n’écrirai plus – modestement – nulle part.

          Il est vrai cependant que la lecture défaitiste voire nihiliste de certaines personnes au Q.I bien plus développé que le mien sur le blog de Paul Jorion m’inspire parfois quelque découragement.

          Le découragement – au vu des tarés qui veulent le pouvoir et la guerre civile qui va avec leur idéologie – ne me semble pas la meilleure option possible.

          1
          1. oh! c’est tout simplement la construction narrative de votre commentaire vous imaginant me pointant d’un doigt accusateur ! il y a eu une affiche traduisant cela mais ce n’est qu’un vague souvenir . Une histoire d’un capitaliste avec un gros cigarre …
            Je suis tout de même rassuré que vous ne soyez point en colère.

            1
  8. Pauvre « république française » avec sa constitution taillée pour De Gaulle : qui produit des champions sans programme, par exclusion, sur leurs coups d’éclat.
    Et qui vend des charettes de députés qui ne représentent souvent rien que la confirmation de la polarisation forcée par le 2e tour.
    Et la jolie foire des sondages qui répercute ce jeu malfaisant, en spectacle permanent.
    Pour avoir un programme, il faut un collectif, souvent un parti. (La LFI a un collectif pour un programme). Pour l’élection, le collectif disparait. Aucun candidat ne vend son équipe, son collectif
    Pitoyable démocratie.

    4
  9. Ce qui apparaît clairement dans tous les sondages, c’est qu’il n’y a pas d’électeur climat.
    En France il est clair que pour tout le monde tout va continuer comme avant. Aucune perspective n’est offerte par ses vieux partis politiques. Le covid est directement issu des dérèglements de la biodiversité, et ce n’est que le début de pandémies encore plus violentes.
    Le nucléaire va nous péter en nez en France. Le déclin de notre agriculture nous condamne soit aux restrictions alimentaires à brèves échéances, soit à une agriculture industrielle dans des entrepôts et servie par Amazone.

    Il y a aussi bien de la part du personnel politique que des électeurs une cécité totale sur les enjeux à venir.

    3
    1. @ Christian

      Le démantèlement des centrales nucléaires en 2045, ne vous inspirent par quelque espoir ?

      Deux candidats qui se présentent aux élections présidentielles de 2022 proposent cet agenda rationnel , pourquoi ne pas les aider à franchir le plafond de verre médiatique ?

      Car, oui, comme nous l’a bien fait comprendre l’auteur de l’ouvrage  » Le capitalisme à l’agonie  » , il y a effectivement de fortes probabilités qu’une centrale nucléaire nous explose à la figure, un jour ou l’autre…

      56 réacteurs nucléaires en France…et le président Macron qui veut en mettre partout de nouveaux !

      2
  10. Comment peut il être encore à 23 % après l’enfer qu’on a vécu pendant son quinquenat ?? Quand on pense que Hollande à renoncé à cause de l’affaire Leonarda , mais c’était des enfantillages des pécadilles comparé à ce que l’autre nous fait endurer !

    2
    1. Imaginez un instant qu’un sondage mette tous les candidats en dessous de 10%. Impossible de publier un truc pareil ! Il faut bien sûr « interpréter » les données brutes ! Et « modéliser » pour que le résultat soit « lisible »… Bon, en gros, on fait notre toutouille 😁

      1
    2. @ Francis

      Les sondages – à l’heure actuelle – sont le produit de ceux qui les commandent. Il faut savoir faire plaisir…
      Le bourrage de crâne télévisuel lisse les résultats.

      1
  11. Macron a envie d’emmerder les non-vaccinés.  » Le Parisien  »
    Enfin une grille de lecture de son quinquennat.

    Et par conséquent…

    1 / Quels groupes de Français s’est-il déjà employé à emmerder depuis 2017 pour satisfaire ses envies irrépressibles ?
    2 / Quels groupes de Français lui reste-t-il à emmerder à compter de 2022 pour satisfaire des envies non encore assouvis ?

    5
    1. Régis,
      Me relisant quelques lignes plus haut j’écrivais qu’un candidat doit donner envie de, et voilà que vous me rappelez justement que l’actuel président assume lui d’avoir envie d’emmerder une catégorie de Français. Sarkozy que j’exerce a eu raison sur un point : Macron c’est lui mais en mieux, comprendre en plus homme politique plus habile, donc plus dangereux selon ma lecture.
      Comme vous le suggérez, s’il est réélu il fera encore beaucoup de dégâts. Mais il pourrait aussi très mal finir, car si comme cela en a tout l’air la prochaine mandature n’a pas d’opposition institutionnelle, l’opposition se manifestement dans la rue.
      Car contrairement à ce que semble indiquer l’image où on le voit dans un Ephad (vignette illustrant le billet de J.-B. Auxiètre) attablé au milieu des pensionnaires, cet homme n’a pas pas beaucoup d’empathie, son narcissisme faisant écrans entre lui et ses concitoyens ; Macron est un sociopathe.

      4
      1. absolument d’accord avec vous . Dès que j’ai vu arriver Macaron le soir de son élection devant la pyramide du Louvre comment ne pas penser à Napoléon ? J’ai pensé et dit que cet homme était dangereux . Napoléon qui était là pour sauver la bourgeoisie et surtout son vague à l’âme de n’être pas né aristocrate ! Son combat quotidien pour gagner toujours plus d’argent ! Au mépris des fantassins qui allaient mourir pour son ambition . Regardez Henri Guillemin (accessible sur RTS) dans sa chronologie sur Napoléon . Je crois l’entendre parler de Macaron.

        3
      2. @Pierre-Yves Dambrine Lorsque Macron déclare avoir envie d’emmerder les non-vaccinés (français ou pas) il fait preuve d’empathie, ou essaie, face à des soignants furibards de leur surcharge de travail, et selon sa tendance naturelle à dire aux gens, quels qu’ils soient, ce qu’ils veulent entendre (grande qualité pour être élu).
        Il avoue être tenté par la loi du Talion, car les non-vaccinés l’emmerdent au péril de leur vie.
        Il avait vendu la sortie de crise par l’immunité collective obtenue par la vaccination, et ça ne marche pas.
        Il croit encore, ou fait semblant de croire, ou essaie de faire croire que la vaccination de tous résoudrait le problème, alors qu’elle ne peut qu’atténuer, au mieux maintenant d’un coeff environ 2 l’engorgement des réas voire des hospitalisations, la maîtrise de l’épidémie nécessitant d’autres actions qu’il ne décide pas.
        Comme le précisait récemment William Dab ancien Directeur général de la santé, face à un virus instable l’immunité collective par la vaccination est illusoire.
        Vouloir forcer à la vaccination par le détournement de dispositions sanitaires imparfaites (vacciné mais pas de FFP2 …) mais génantes c’est un Nudge méchant que l’on ne s’attends pas forcément à voir d’un chef de l’Etat.

        Il sait s’adapter aux conventions sociales et n’est pas vraiment impulsif, même s’il est éminement transgressif, aussi sociopathe n’est peut être pas le qualificatif qui le définierait le mieux.

        2
        1. Ce n’est pas de l’empathie mais du pragmatisme avec en sus sens un gros calcul politicien.
          Beaucoup de professionnels de la santé ne cautionnent pas les mots du président.

          1
          1. Contrairement à la spontanéité du douteux « casse toi pauv’con ! » de Sarkozy, vous oubliez semble-t-il que les discours présidentiels sont qualibrés par des « experts » en communication. Il est possible que Macron, compte tenu de sa personnalité, prenne des largesses avec le prompteur, mais cette phrase a été prémédité.
            J’ai ouie dire qu’il s’agissait de « parler comme le peuple » pour être mieux compris. C’est dire la représentation que tous ces gens ont du peuple !

            2
      3. A propos du repas partagé à l’EHPAD , objet de cette photo , pour m’être assez souvent trouvé dans cette situation ( avant d’en être un prochain pensionnaire ) , je me suis aperçu , indépendamment du fait qu’on y mesure qu’il y a en gros un veuf pour quatre veuves .

        C’est peut être un sondeur qualiticien ( à sa mémère ) qui a organisé cette rencontre .

  12. au point 2) j’ai une supposition : ceux qui n’ont pas voté pour lui ? Alors je vais faire parti des « emmerdés » . 😉😉😂😂

  13. BLABLABLA (même si ce que disent certains est pertinent, cela reste hélas ! à ce stade du blablabla)

    La vache !

    Dites les gens ?!

    Pour votre petite gouverne personnelle, le 4 mars 2021, à 18h00, ce sera définitivement plié !

    Continuerez-vous encore après cette date, à tergiverser pour rien ?!

    Il faut une primaire à gauche ! Réclamez là au lieu de jouer le jeu des lobbies pro-Macron anti-primaire à gauche, sans quoi ce sera le Conseil Constitutionnel lui-même qui se chargera de prendre acte de la division à gauche, auquel cas le 5 mars prochain, certains d’entre vous, mais uniquement certains, auront définitivement la gueule de bois !

    Ne pas comprendre cela, ne pas percevoir le stratagème machiavélique sous-jacent à tout cela, c’est se rendre complice, malgré soi pour les uns, de ce stratagème en faveur de l’échec de la gauche en 2022 ! C’est mathématique !

    Réclamez une primaire ! HURLEZ donc pour cela au lieu de tergiverser pour rien ! Car même dans le cas d’un soutien en faveur de Ruffin qui de mémoire, est étiqueté LFI, ou pire, d’un rassemblement incomplet autour de Mélenchon (personnellement, j’ai déjà donné pour rien en 2017), ce sera définitivement plié et vous aurez à votre tour milité pour rien !

    La grève de la faim initiée par Pierre Larrouturou et 11 autres militants de gauche est amplement compréhensible pour cela ! Il faut donc une vraie primaire à gauche !

    Peu importe à ce stade qui en sortira ! La gauche a besoin de comprendre qu’elle a un vrai problème, et ce problème, ce sont ces lobbies pro-Macron anti-primaire à gauche !

    Ne pas faire obstacle à ces gens là, c’est se rendre complice malgré soi pour les uns, de leur stratégie machiavélique…

    C’est en cela d’ailleurs que toute forme de communication d’influence est forcément dangereuse en démocratie ; dans le cas présent, certains ont mathématiquement compris ce qu’ils devaient faire afin de maintenir Macron pour un second mandat ; tous les scénarios sont d’ores et déjà connus depuis longtemps par ces gens là, les sondages n’étant d’ailleurs que des supports parmi d’autres, de leur communication d’influence…

    A méditer… Vraiment…

    Amitiés,

    Philippe

    2
    1. bien sûr que c’est du bla bla bla ! La dizaine de personnes qui s’expriment ici émettent toutes des avis pertinents, percutants pour certains, et ensuite ? Qui va trembler ? Qui va dire hou la la il y a sur un blog un certain Khanard, CloClo , Soubeyrand , Dambrine…. et tous les autres qui sont en train de blablater ! et c’est bien là que se pose à moi la plus grande interrogation : pourquoi ce mécontentement ne se diffuse t’il pas ? Soyons honnêtes , on ne peut pas ouvrir un site d’informations, un réseau social sans que l’on n’y trouve des centaines de commentaires véhéments contre le capitalisme , le gouvernement, que sais-je encore ! Je vois l’image d’une marmite dans laquelle il y a une soupe qui mijote . Bloup bloup bloup . J’ai certainement plus d’une vingtaine de sites en favoris , tous , je dis bien tous , sont des marmites . Et ? Rien .
      Je vois poindre le même phénomène pour l’effondrement . Ah oui on fait d’excellents films, des rapports sont produits, on se réunit même dans des conventions pour dire que ça se réchauffe . Et ? Rien .
      Alors oui il y a de l’abattement , de la contestation mais quand je vois que 50% des français prêts à voter pour nos contempteurs , alors oui je me pose la question car où sont ils ces 50% ?

      8
      1. Euh, les 50% de la soupe qui mijote en bloup bloup bloup ils sont déjà presque quasiment tous à l’extrême droite … Ils ne sont pas à gauche, ils n’y seront pas, sauf retournement improbable d’une partie d’entre eux si par pure miracle un candidat unis de la gauche faisant le plein à 20% et qui arriverait face à Macron au second tour… La détestation de ce jouvenceau est tellement forte que c’est une hypothèse non nulle. Mais là encore t’en trouverais des buses à gauche, entre les deux tours pour dire qu’il ne faut prendre ces voix 😀

        Un Président de gauche élu avec des voix d’extrême droite (enfin sous cette étiquette y a tellement de gens …)

      2. La démocratie , ce n’est pas ( encore ) et heureusement , le web qui la forge . Voir le lien sur France Inter que j’ai donné , et surtout lire le bouquin de Bruno Patino .

        C’est plus « long » que de stocker des favoris , mais ça rend plus pertinent .

    2. Tout le monde a bien compris que les sondages (payés par qui ?) participent largement à la manipulation de l’opinion publique…
      Une primaire à gauche : il est trop tard, cela aurait du être réalisé il y a bien longtemps, aujourd’hui elle se heurte et se heurtera aux égos de tous les candidats de gauche déclarés actuellement.
      Bref, ne faut-il pas intégrer que pour la Gauche, la bataille présidentielle est perdue ? En revanche, à la présidentielle, succède les législatives, et c’est là qu’il faudra un programme de gauche visant à obtenir un maximum de députés qui assureront l’équilibre des pouvoirs, une sorte de cohabitation, comme celles qui ont déjà été vécue sous F. Mitterrand et J. Chirac ?

      5
      1. @Tout me hérisse Les sondages (et leur publication) sur la durée de la campagne sont un élément essentiel du processus électif de désignation, ils constituent en quelque sorte le scrutin ploutocratique aux mains des actionnaires d’instituts de sondage ou de media qui les commandent et les publient, entre le scrutin (non secret) de la caste des notables politiques qui présentent (500 signatures) et le premier tour, ils donnent la voix aux puissances économiques pour proposer au peuple une image de lui-même et lui permettre de jouer stratégique au premier Tour.

        Au premier tour on élimine (avec plaisir ou à regret) les faibles pour qui on ne vote pas et celui où celle que l’on ne veut pas voir au 2ème tour.

        Au deuxième Tour on choisit : Le choix est souvent limité.

        Si l’on n’est sensible qu’à l’aspect économique du financement des mouvements,
        au premier tour on vote pour la candidature préférée et au second tour on peut parfois aller à la pêche …

        1
    3. Philippe, le problème n’est pas celui là, ni celui de la constitution. Le problème c’est que la gauche souffre d’un déficit d’influence, dans une majorité de médias publicitaires qui sont toujours de droite, avec des journalistes de droite, une prod de droite, des journalistes de droite, etc.

      Suite à l’éviction de Fillon, on avait vu la machine de communication énorme se mettre en marche pour nous vendre E. Macron, et cela fait plus d’un an que Zemmour était en prime time d’une chaîne de Bolloré, qui essaie de nous refaire le coup du type sans parti arrivé de nulle part, et qu’on propulse tout à coup par la pub pour en faire l’homme providentiel ! Le parti politique, les députés, tout ça vient après !

      La gauche après la branlée qu’elle va se prendre (qui va envoyer tout les leaders au placard et à perpète) va peut être enfin se poser le problème de l’influence qu’elle est incapable d’avoir sur l’ensemble des grands médias ! on fait comme si ça n’existait pas. Il n’y aurait que les idées qui s’affrontent lors de l’élection ! ? Mais non !

      on en revient au déficit d’influence des scientifiques de don’t look up. A ce moment où le Dr Randall (Di Caprio) évoque la validation par des pairs de ce que veut faire BASH, et où le journaliste le coupe en lui disant « pardon, mais les actions de BASH montent en flèche, c’est bien la preuve que cette validation par des pairs n’a pas l’importance qu’on lui donne non ? »

      L’influence…si cela n’existait pas, pourquoi pensez-vous que les firmes y consacrent 20 mds/an en France ? Alors 2 ou 3 de plus pour assurer un candidat qui ne fait pas trop de vague à l’économie…en se mettant à plusieurs, c’est tout à fait jouable.

      La démocratie suppose une égalité d’influence, ou pas d’influence du tout. Stop à la pub sur tous les moyens de communication de masse, et des moyens publics pour les médias, c’est un préalable !

      4
      1. IMPORTANT

        Bonjour à tous,

        @Vincent,

        Vous avez probablement dû me lire un peu trop rapidement, car la communication d’influence est bien le coeur du problème évoqué dans mon commentaire, problème que tout le monde réfute, ici comme ailleurs, par déni, déni lui même entretenu non pas par l’opération du saint esprit, non, mais par des Trolls disséminés à tout l’Internet (dont ce Blog), y compris depuis l’étranger !

        Aussi, analysons un peu la situation, voulez-vous ?

        Vous dites qu’il n’y a plus de communication d’influence à gauche depuis plusieurs années à la faveur de Macron. Et c’est vrai ! Mais est-ce que rétablir cette communication d’influence à gauche permettrait de rétablir un certain équillibre médiatique préélectoral ? Non, en auncun cas… Pourquoi ?

        Actuellement, les lobbies ultralibéraux pro-Macron anti-primaire à gauche, sont à l’oeuvre partout ! Ils ont décidé qu’il ne fallait aucune primaire à gauche = division de la gauche en découlant = garantie de l’absence de la gauche au second tour face à un Macron devenant de fait « un moindre mal » pour une part non négligeable de l’électorat de gauche ; et c’est bel et bien ce que nous pouvons vérifier à ce stade, situation qui ne peut d’ailleurs désormais que s’accentuer/s’aggraver à l’approche d’une énième candidature, telle celle de Taubira qui pour moi, sonne à ce stade telle une candidature totalement téléphonée, mais qui aurait le mérite aux yeux des ultras, de réduire les intentions de votes pour Mélenchon = division paroxystique de toute la gauche…

        Ensuite, ces mêmes lobbies ont vivement encouragé la primaire de droite afin de faire émerger un joker incontestable en cas d’échec de Macron ; pour ces gens là, Pécresse est donc ce joker aujourd’hui, sachant que la protection de ce joker est d’ores et déjà en place et s’appelle Zémmour qui participe quant à lui à la division de l’énorme bloc d’extrême droite d’ores et déjà observable en France…

        Oui, Zémmour ne fait donc ici ni plus ni moins que le job pour lequel il a été recruté par les ultralibéraux en la personne de Bolloré ; ô ! combien les apparences peuvent être trompeuses ! Sachant aussi que l’extrème gauche est quant à elle totalement atone de son côté depuis des années, ce qui n’empêchera pas, une fois de plus, aux candidats d’extrême gauche d’obtenir leurs 500 signatures haut la main, sans que cela n’interpèle personne à gauche a priori, tout cela d’ailleurs, sans la moindre communication d’influence, mais uniquement pour servir la stratégie machiavélique de la division… Dingue ! Don’t look up, ce que personnellement je ne fais jamais…

        Alors voilà, tout cela laissant désormais présager un second tour Macron-Joker ; comprendre ici Macron-Pécresse !

        Et voilà comment les ultralibéraux remportent une élection haut la main, et ceci bien avant les publications officielles du Conseil Constitutionnel au delà du 4 mars 18h00…

        Alors question mon cher Vincent : par quel moyen selon vous, la gauche serait-elle en mesure de mettre en défaut cette stratégie machiavélique et ainsi se donner une chance de placer un(e) candidat(e) crédible au second tour ?

        Très sincèrement à ce stade, vu l’entêtement dont font preuve la plupart des gens de gauche pour le moins crédules et attentistes, car tout « simplement » incapables de se mettre en ordre de marche afin d’ordonner et d’organiser une primaire à gauche contre vents et marées, moi, là, je ne vois pas ! Pour moi, la réponse à cette question est littéralement, juridiquement ailleurs ! Or, selon la loi organique, les candidatures seront rendues officielles par le Conseil Constitutionnel, uniquement à partir du 4 mars 2022, 18h00 ! C’est donc là que quelque chose, qu’un miracle en effet, pourrait éventuellement encore se produire, et ainsi court-circuiter les effets de la stratégie ultralibérale machiavélique en cours…

        Autrement dit, un(e) candidat(e) hors catégories, totalement inattendu(e) et atypique…

        Serait-ce possible juridiquement ?
        Oui !

        Cela pourrait-il se produire ?
        La réponse à cette question appartient uniquement à la personne concernée elle-même qui, compte tenu du contexte politique et philosophique actuelle, et de l’état d’esprit des gens en présence, ferait surtout ici la preuve incontestable pour commencer, d’un courage tout « simplement » inouï !

        A méditer…

        Bien à vous,

        Philippe

        1. Il n’y a malheureusement pas de solution, sauf dans un programme qui remettrait ça à plat, comme un préalable à tout le reste. Car au nom de la Liberté d’expression, peut-on autoriser un duel, entre quelqu’un qui a un bazooka et un autre qui n’a qu’un pistolet à plomb, en autorisant tous les journaux et chaînes à faire de la présence publicitaire pour Macron et Zemmour et Pécresse, et presque exclusivement eux ! ?

          Le concept de présence publicitaire est ignoré de la plupart des citoyen : à partir d’un certain niveau de notoriété (que peut donner la télévision, par exemple zemmour sur Cnews), peu importe qu’on parle de vous en bien ou en mal, l’important, c’est qu’on parle de vous.

          La gauche s’est résignée à cette pauvreté d’influence, et en ratissant dans les idées de droite, elle espère en récupérer un peu, c’est ce qui a donné naissance à ce que le PS appelle « La gauche de gouvernement », comprendre la gauche de droite pour ne pas décourager les fournisseurs d’influence. Valls espérait motiver quelques financeurs, mais il est grillé. Hidalgo doit l’espérer aussi, mais vu ses sondages, il ne se bousculent pas au portillon…ils ne seraient même pas sûr de récupérer leur argent, on ne parle presque plus d’elle ! Quant à Mélenchon il a toute la presse contre lui, il faut dire qu’il la prend à rebrousse-poil depuis des années…

          Inutile de dire qu’on a aucune chance de dévier la comète comme ça…

    4. Etrange, une primaire à gauche avec un PS estampillé à droite par sa politique menée de 2012 à 2017 ?
      Pourquoi pas alors une primaire à droite entre Macron, Pécresse, Zémmour, Le Pen et Poutou ?!

  14. Si on regarde les sondages du deuxième tour, ce qui saute aux yeux, c’est que M Mélenchon perd face à n’importe quel candidat Est ce que cela entrainera une dynamique pour les législatives, on est en droit de se poser la question?
    Dans le cas d’un deuxième tour, Macron-Le Pen, est ce que les sondeurs ont pris en compte le fait que les emmerdés décident d’emmerder l’emmerdeur?

    1
  15. Bonjour

    Cluster 17 c’est quoi ?
    Un nouvel institut de sondage.

    Les Clusters
    1-Les Multiculturalistes
    2-Les Sociaux-DémocratesLes
    3- Les Progressistes
    4-Les Solidaires
    5-Les Centristes
    6-Les Révoltés
    7-Les Apolitiques
    8-Les Sociaux-Républicains
    9-Les Eclectiques
    10-Les Conservateurs
    11-Les Libéraux
    12-Les Réfractaires
    13-Les Eurosceptiques
    14-Les Sociaux-Patriotes
    15-Les Anti-Assistanat
    16-Les Identitaires

    ou l’analyse de masse en grappe de la psychologie de personnalité

    Vous voulez plus de détails:
    https://cluster17.com/les-clusters/

    Vous êtes dans quelle cluster ?

    Vous pouvez faire le test :
    https://cluster17.com/trouver-mon-cluster/

    Les questions du test:
    Pour chacune des mesures suivantes, pourriez-vous nous dire si vous y êtes très favorable, plutôt favorable, plutôt défavorable, très défavorable ?

    *Autoriser l’adoption pour les couples homosexuels
    *Réautoriser la fessée
    *Rétablir la peine de mort pour les auteurs d’attentats terroristes
    *Remplacer les peines de prison par des travaux d’intérêt général pour les délinquants mineurs
    *Interdire le voile à l’université
    *Permettre aux élèves qui le souhaitent d’avoir accès à un menu hallal dans les cantines
    *Remplacer une fête chrétienne comme l’Ascension ou la Pentecôte par un jour férié le 9 décembre pour célébrer la séparation de l’église et de l’État
    *Rajouter dans la constitution une référence aux racines chrétiennes de la France
    *Autoriser les mairies à refuser la construction de logements sociaux sur leur territoire
    *Introduire des quotas pour les élèves de milieu défavorisé dans les meilleurs lycée
    *Offrir la possibilité aux électeurs de destituer par référendum les élus qui ne respectent pas leurs engagements
    *Verser comme indemnité aux députés le salaire médian des français, soit 1700 euros par mois
    *Sortir de l’Union Européenne
    *Parler plus de l’histoire de l’Europe et moins de l’histoire de France dans les manuels scolaires
    *Créer un impôt de 1% sur tous les revenus pour financer la lutte contre le réchauffement climatique
    *Fermer toutes les centrales nucléaires dans les 20 prochaines années
    *Réintroduire un contrôle aux frontières sur la circulation des personnes au sein de l’UE
    *Autoriser l’entrée en France des migrants fuyant les zones de guerre
    *Supprimer le financement des soins pour les étrangers en situation irrégulière
    *Donner le droit de vote aux étrangers habitant en France depuis 5 ans
    *Interdire aux entreprises françaises réalisant des bénéfices de délocaliser
    *Instaurer une zone de libre échange avec les États-Unis
    *Réduire d’un tiers le nombre de fonctionnaires pour réduire la dépense publique
    *Supprimer l’impôt sur l’héritage
    *Augmenter les impôts des plus riches pour investir dans les services publics de proximité
    *Limiter la durée de versement du RSA
    *Garantir un revenu universel de 800€ par mois à tous les citoyens sans conditions
    *Supprimer les 35 heures et revenir à 40 heures
    *Réduire les subventions publiques aux écoles privées pour les réserver aux écoles publiques
    *Privatiser la Poste et l’ouvrir à la concurrence

    Votre résultat pourra être multi clusters
    Les réponses à ces 30 questions permettent de positionner les répondants sur les 3 axes suivants :
    Identitaire & Culturel,
    Radicalité & Stabilité,
    Economique & Social.
    Le cluster auquel ils appartiennent dépend de leur position sur chacun de ces axes.

    2
    1. Bof .

      Les théories de psycho-sociologie à application politique ne manquent pas depuis le début du 20 ème siècle .

      Certaines permettent d’ailleurs de vraiment décrypter ce qui se joue dans l’évolution des choix au fur et à mesure de la campagne électoral .

      Elles permettent en tous cas de corriger ceux qui croient que les 2 tiers des français sont de droite ou d’extrême droite ( ou l’inverse quand le PCF faisait une élection ). L’appétence de la majorité du corps électoral ne se forge pas , en particulier en situation de bouleversements profonds où nous sommes ,sur des « camps » préétablis , mais sur une ou des attentes plus globales et existentielles qui tardent à dire leur nom . ( Ce que Rozès illustre en opposant Disputatio et commun ) , et qu’actuellement aucun candidat n’incarne donc au point de « faire le trou » .

      1. Identitaire , je parie !!!

        On retrouve par contre (4×4 = 16 ) les quatre grandes tendances politico-psychiques sur les diagrammes habituels répartis sur les quatre secteurs définis par axes des x et de y de – l’infini à + l’infini .

        A mon sens , ces méthodes qui ont leur pertinence pour repérer les profils à partir de questions multicritères , en perdent beaucoup dans les situations de bouleversements ( séismes en fait ) majeurs de nos sociétés comme c’est le cas maintenant . J’ai remarqué d’ailleurs qu’il y a peu ( mais il y en a ) de questionnements en lien direct avec les parades aux effets du soliton ,et le réchauffement climatique en particulier , éléments en principe susceptibles de transgresser les lignes .

        Reste à savoir comment sont pondérés politiquement chacun des items et si c’est le cas , la pertinence de la pondération .

        1. J’ajoute que ces méthodes sont très semblables à celles utilisées par les marchés pour repérer , par une classification des tendances de consommation de la clientèle et profils sensibles à un hameçonnage , plus que pour repérer les appétences vitales de la population . ( je me souviens en avoir vu passer une où l’on définit 15 et non pas 16  » cases  » de profiles de consommateurs )

          Calquer la méthode pour savoir quelle clientèle attirer dans son « programme » ( ou adapter sectoriellement son programme parce que c’est dans une classe particulière qu’il y a le plus de monde à piquer aux concurrents ) , c’est pour moi tomber typiquement dans la confusion consommateur et citoyen , et se comporter en chef de gondole ou de magasin , et plus en politique ( au sens de la disputatio cette fois ) .

          Ce qui serait intéressant par la méthode , c’est de voir comment une préoccupation indexée sur un cluster particulier , « glisse » éventuellement vers d’autres clusters , au fil de la campagne électorale pour révéler ainsi petit à petit les thèmes qui deviennent majoritaires . Ou si certaines apparaissent ou disparaissent . Bref , que l’on voit gonfler ou maigrir des préoccupations plus que les effectifs de telles ou telles bataillon . Mais si ça se trouve , ça existe déjà . Encore faut il alors que la campagne électorale ait bien lieu , et que les sondages homogènes soient multipliés dans la même main .

          PS : je me demande comment se répartiraient les abstentionnistes dans ces 16 clusters , même si on peut facilement déjà imaginer , celles et ceux qui sont fidèles ou pas au vote dans les clusters avancés .

      2. Sans surprise je suis un multiculturaliste.

        Mais je n’ai toujours pas compris ce que ça veut dire … 🧐

          1. Tu ne dors pas encore Juan ?

            Bon tient malgré mes 3 doses depuis début décembre, pan ce matin Covid positif. Franchement le vaccin pour ne pas tomber malade ça laisse dubitatif. Aucune idée du comment je me suis contaminé, tous les abrutis avec qui j’ai mangé dans la semaine sont tous négatifs. Me voilà 7 jours au chaud, à lire et à mater des films. Au fait on est où de la catastrophe Omicron ? Silence radar partout. On est le 9 janvier on devrait avoir la tendance de la catastrophe annoncée non ? Non ?

            Bon autant je claque en réa dans 10 jours, ça fera moins le malin le CloClo. Mais je ne dirai rien ça serait mauvais pour la politique de l’autre emmerdeur…

            3
            1. D’abord , je souhaite , comme ça vient d’arriver à ma frangine , elle aussi à 3 doses et infectées par sa dernière petite fille , que ça soit aussi bénin que ça l’a été pour elle . Vaccin utile confirmé donc ( elle a 82 balais ) .

              Par contre j’ai eu a nouveau ma nièce au CHU de Sainté , qui vient de me raconté que ça déborde , et elle était d’autant plus effondré qu’elle a accompagné , pour cause de saturation de malades deux patients envoyés par avion sanitaire sur Rennes , dont un jeune de 28 ans ( ses deux parents sont eux mêmes en réa/toute la famille non vaccinée ) , un sportif .

              Et qu’il est mort pendant le vol .

              Comme il fallait ramener le corps après atterrissage à Rennes , il a fallu qu’elle gère seule la relation avec l’assurance de la famille pour payer le vol retour de l’avion réservé .

              Et maintenant , il faut annoncer aux parents la mort de leur fils ….

              Je vais me coucher .

              3
              1. Oui, il y a toujours des exceptions très tristes à la faible virulence d’un virus, mais possiblement plus que l’absence de vaccination, ton exemple milite pour un problème génétique dans cette famille, mais pour t’aider à dormir en faisant plein de rêves complotistes :

                https://www.youtube.com/watch?v=CYGdk0oEcdo

                C’est mon côté marchand de sable. Pour le reste effets inférieurs à un petit rhume en ce moment mais ça ne fait que 48h…

                4
                1. Au cas particulier , il semble qu’il s’agisse du variant delta  » traditionnel » , et que l’infection généralisée soit due à un repas familial .

                  Je ne sais pas si tous les patients sérieux et très sérieux font l’objet de recherches systémiques des causes du type héritage génétique , en application d’un protocole particulier . Les morts peut être ?

                2. Portez vous bien , et n’oubliez pas les recettes de base , inhalation d’eucalyptus et vitamine C au matin ça peut pas faire de tort de toute façon

                  1
            2. @CloClo

              Bon rétablissement à vous !

              Un livre à lire :  » Elias Canetti –  » Histoire d’une vie – Le flambeau dans l’oreille  » – ed : Livre de poche.

            3. Bon rétablissement Cloclo !

              Apparemment tu as Omicron donc et pas Delta, tiens nous au courant, on a besoin de toi sur le blog.

              Quant à l’évolution de la pandémie, voilà qu’on découvre un Deltacron à Chypre.
              Ce qui laisse à penser comme laisser circuler le virus sans entraves ou presque, c’est augmenter les possibilités qu’apparaissent de nouveaux variants.

              https://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/1641717856-covid-un-nouveau-variant-decouvert-a-chypre-le-deltacron

              1
              1. Salut PYD,

                Merci pour ton attention, mais c’est de Paul Jorion dont le blog a besoin, moi je suis un ersatz d’ectoplasme d’un primate pensant tombé par hasard sur Terre.

                Mais cette histoire de variants, qui au début avait été, en vrai, assez nié ou dénié, ce et y compris par l’hôte de ces lieux au tout début, sauf erreur de ma part je fais de mémoire, quand celui dont il ne faut pas prononcer le nom a commencé à en parler… Moi je me dis quand même une chose : on sait que les virus mutent régulièrement et depuis des décennies d’échanges mondiales un simple virus (ils sont tous assez simple) comme le rhume plutôt pas mal contagieux, ou la grippe, donnent forcément des variants aussi régulièrement, qui prennent la place des autres mais comme on ne les suit pas ni on les séquences, ben on s’en fout. Non ? Là c’est pas un peu pareil, on a l’impression d’ouvrir une porte sur l’inconnu à chaque séquençage mais c’est juste une réalité quotidienne qu’on semble découvrir dans la « vie » des virus et leurs modes de diffusions. Et généralement, mais l’exception peut bien arriver c’est arriver, on assiste plutôt à une sélection vers moins de virulence dans le nouvelle écosystème, comme une harmonisation pertes/gains entre les deux partenaires. Sinon depuis le temps on aurait déjà vu une recombinaison délétère des rhinovirus et autres coronavirus, non ? Or, on ne l’a pas constaté. Car si ce dernier arrive, l’hôte est dégommé avant de transmettre… Bref, c’est complexe, et je dis peut-être de la crotte en barre de 10 kg.

                1
            4. @CloClo 0h40 écrit : …  » pan ce matin Covid positif!…(…)…Bon autant je claque en réa dans 10 jours , ça fera moins le malin le CloClo  » …

              Claquer dans 10 jours , peut-être…!!?… Mais rassurons notre triple vacciné CloClo … ce ne sera pas en réa ..!!.. puisque de toute façon ces lits-là sont bouchonnés par des non-vaccinés…!

              (Blague à part..je croise les doigts)

            5. Réponse à tes interrogations : Alice Desbiolles, chez la sublime Mabrouk, malheureusement sur Europe 1 (une cochonnerie Bolloré il me semble).

              1
    2. On est dimanche, il fait un temps de merde, je vais faire le test aussi…
      Mmmm, ça va pas leur truc, y’a la moitié des propositions où il manque le bouton qui m’intéresse, le bouton « je m’en fous éperdument ». Bon. Concentrons-nous sur les propositions où je peux répondre.
      -Réautoriser la fessée. Beeennnn, j’ai passé le cap difficile, et le sport c’est bon pour la santé. Allez, favorable
      -La peine de mort pour les terroristes. Ah ben non ! i’ vont au paradis d’Allah, avec 10 000 vierges pour eux tout seul. C’est à chier comme vengeance. Défavorable.
      -Le menu hallal à la cantine. C’est pas bon la cantine. C’est toujours ça de pris si les gamins ont le choix du menu. Favorable
      -Remplacer une fête chrétienne par le 9 décembre… Nul. Un jour férié au printemps contre un jour de 8 heures en décembre avec une météo toute moisie. Défavorable.
      -Destituer par referendum. Evidemment ! J’applaudis des 2 mains ! … Mais combien de temps il aurait tenu de Gaulle avec un tel système ? 6 mois ? 1 an ? Et Mitterrand ? 2 ans maxi. Et Hollande ? 30 secondes ? C’est un peu le bordel ce truc. Bon, je vais réfléchir
      -1700 euros par mois pour un député. Qui veut être député ?… ohé, personne ? Tu rigoles mec, avec 1700 balles j’ai même pas de quoi faire effacer les tags sur la façade de ma permanence. Ouais, t’as raison. 1700 balles plus une indemnité de nettoyage des tags. On réessaye. Qui veut être député ? On va être obligé de désigner des volontaires sinon !…
      -Parler plus de l’histoire de l’Europe et moins de l’histoire de la France. Mmmm, comment on va faire ça… On pourrait parler de la guerre que les méchants Anglais font aux gentils Ecossais par exemple. Ecossais soutenus par les Français qui voulaient emmerder les Anglais. Ah zut on a parlé de la France. Et on a parlé de la guerre aussi. C’est pas cool la guerre. On pourrait parler de la Chrétienté alors ? Nan, nan, c’est pas cool la Chrétienté, c’est tout cacabeurk, limite zemmourien; i’ faudrait parler que des trucs sympas. Les savants, les poètes, l’architecture, tout ça tout ça. Oui mais c’est un peu de l’Histoire Bisounours ça non ? Ah fais pas chier ! Bon ok on supprime l’Histoire, et la Géographie aussi parce que c’est un peu lié. Donc l’Europe c’est un truc tout plat, sans histoire, avec que des mecs cools dedans. J’ai bon ? Vous avez vot’ diplôme
      -Fermer toutes les centrales en 20 ans. Ah ! On interdit l’électricité ? Mais non crétin, on remplace les centrales par des éoliennes. Mais va falloir en mettre partout ? Vous imaginez une éolienne dans le jardin de Juannessy ? i’ va nous ressortir son p’tit gilet en acrylique violet et aller nous péter un arc de triomphe. Ca va couter un pognon de dingue en renouvellement des stocks de lacrymo. Et une éolienne dans le jardin de Cloclo ? Ah naaaan, là ça va vraiment être gore !!! J’vais réfléchir
      -Interdire la délocalisation des entreprises bénéficiaires. Pfff, trop facile. Je suis une entreprise bénéficiaire, j’embauche Paul Jorion dans mon service compta. Déjà ça me coute un bras, et mes bénéfices ont bien diminué. Je le fais bosser dix minutes un quart d’heure sur mon bilan et hop! je suis devenu déficitaire. Allez zou les gars, je déménage ! Et vous vous êtes virés
      -Une zone de libre échange avec les USA. Ben oui, mais les Américains vont dire : « ok pour du libre échange là, là et là, parce qu’on est sûr de vous enfoncer. Mais pas là, ni là, ni là parce que ça pourrait nuire à nos intérêts. Et bien sûr on paye tout en dollars ». Y’a que les Européens qui sont assez cons pour signer avec le sourire; i’ sont contents, c’est conforme à leur religion. Prions ensemble mes frères pour que cet accord nous soit favorable. Aaaameeen. On enchaîne; petiiiit paaaapaaaa noëëël, quand tu…
      -Réduire d’un tiers le nombre de fonctionnaires pour réduire la dépense. Trèèèès favorable. D’une moitié même, pour la réduire encore plus. Voyons voyons, qu’est-ce que je supprime ? La police ? La justice ? L’école ? L’armée ? Le ramassage des ordures ménagères ? J’hésite, faut encore que je réfléchisse. Commence à me donner mal à la tête ce test
      -40 heures plutôt que 35. Faut voir. Faudrait nuancer. Répartir l’effort. Lisser la charge. Quelque chose comme les 40 heures pour Juannessy et Cloclo, les RTT pour moi. Plutôt favorable, sous réserve d’acceptation du dossier
      -Privatiser la Poste et l’ouvrir à la concurrence. Aaaaah ! Enfin ! Là je peux répondre sans hésiter. A condition d’oublier tout ce que je peux savoir de la Poste et des différents marchés sur lesquels elle exerce ses activités. La Banque Postale, marché concurrentiel. Le tri, l’acheminement et la distribution de colis, marché (ultra) concurrentiel. Le courrier, placé sous le régime du service public, car structurellement déficitaire. A moins de faire payer le dit service à son cout réel. Un truc marrant la Poste, typiquement français, ou on fait financer un service public par des activités rentables sans que ça coute un rond au contribuable. On a bien raison de vouloir la privatiser. Démantèlement immédiat garanti. Liquidation de l’activité courrier (quel capitaliste serait assez fou pour se lancer sur un marché non rentable ?), ubérisation massive de l’activité colis (ben oui pourquoi s’emmerder à payer un facteur et une petite voiture jaune quand on peut sous-payer un auto-entrepreneur qui se chargera lui-même de l’achat et de l’entretien de sa camionnette), dépeçage de l’activité bancaire dont le pactole-livret A a toujours fait baver d’envie la concurrence. J’vous rappelle que j’ai un certain P. Jorion dans mon service compta : j’vais pouvoir vendre tout ça au prix de la casse à mes potes banquiers. Calmez-vous les gars, vous êtes en train d’en mettre partout.

      Vous n’avez pas répondu à toutes les propositions de notre test. Veuillez recommencer depuis le début s’il vous plaît

      hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, moi aussi je veux faire partie d’un cluster. Salauds !
      M’en fous. Je vais me faire mon petit cluster perso, et je serai le seul à pouvoir être dedans, na!
      Cluster 17 : les solidaires centristes révoltés, anti-assistanat des apolitiques identitaires. Et toc !
      Quoi, comment ça un peu nazi ?
      Je crois que je vais aller me recoucher. Bon dimanche à tous

      6
      1. Bon rafio, faut choisir à un moment ! Marxiste ou Nazi ?

        J’ai déjà une éolienne dans mon « jardin », elle tire l’eau du puit.

        1. Moi j’ai pas d’éolienne et pas de jardin , juste un bac à fleurs sur mon balcon .

          Mais la copropriété s’est sérieusement interrogée il y a deux ans , quand la commune a lancé une politique d’aides financières pour équiper les toitures de capteurs photo-électriques . Ça a foiré , parce que comme d’habitude en copropriété ( on est français ) , ça a été l’occasion d’un pugilat général . J’étais plutôt défavorable de mon côté parce que toucher à notre toiture de plus de 40 ans , ça revenait à la refaire , et le retour sur investissement prenait des horizons dignes de James Webb .

          Mais la question sera à reposer quand il faudra bien intervenir sur la toiture .

          Qui semble encore plus fiable que moi , cependant .

          PS : j’aurais quand même été intéressé de savoir où emmenait le test , si Rafio l’avait fait en  » jouant le jeu » de la réponse impulsive , sans « sur moi  » .

          1. Le sans « sur moi » on est en train d’en crever Juan. Et moi je ne veux pas mourir. En tout cas pas comme ça

            1
            1. Ça se défend et je suis d’accord .

              Mais c’est la ruine des sondeurs . Enfin pas trop , car ces sorciers parviennent parfois à estimer la part de ceux qui ont du sur moi capable d’essayer d’échapper aux mailles du filet , et qui , par structure mentale , restent de l’ordre de 25 % de la population , et en application numérique , s’agissant d’action politique , une minorité qui oscille entre 3 et 15 % .

              Dans un sondage tel que celui proposé ,avec 4 ou 5 autres questions d’apparence anodine , il est possible de détecter les copies  » qui ne collent pas  » .

              Sans même IA globale .

              Le sondage final , c’est évidemment le vote et son résultat , mais ces 30 dernières années sont assez stupéfiantes du point de vue des applications du numérique aux approches des sciences sociales .

              1. Les clusters avec leurs profils et leurs répartitions démographiques en % sont un excellent outil d’analyse qui permet de comprendre la demande électorale et permet aux politiques d’adapter leur dynamique de campagne sur la base des opinions des électeurs.

                Comme dans la stratégie marketing , l’électorat est un marché cible à maximiser pour un politique en terme de retour électoral quitte à adapter le programme en élargissant les marges acceptables.

                 » Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent  » ( Henri Queuille )

                1. On est d’accord aussi . Où j’ai des doutes , c’est que s’agissant de marketing marchand , l’interaction demande – offre est suffisamment viciée pour que ce soit l’entreprise qui non seulement connaisse mais organise le marché , dans le système mondial encore pérenne .

                  En terme politico sociaux , ça me semble rester , même si on peut suspecter des tares comparables , plus subtil , au moins dans ce début de 21 ème siècle : le vendeur et l’acheteur , l’expression du besoin et l’offre ,le citoyen et le parti se trouvent soudain sous une menace très supérieure , qui dépasse les appréciations habituelles des  » environnements  » qui abritent les échanges .

                  Chacun hésite encore à « tenir compte » du réel , vaguement conscient que les réponses dépassent le cadre habituel , et on a donc encore des échanges « au rabais », que les techniques de sondages peuvent lire , mais sans vraiment être sures de la qualité de la « marchandise »

    3. Coucou,

      J’ai mis un franc dans le nourrin, comme disait coluche. D’habitude, a tous les sites qui me demandent des infos et bienle toutes les infos que je donne sont bidons . La, j’ai donné 4 infos vrais. je ne parle paq du questionnaire mais des infos à la fin.

      C’est rigolo ce test. Bon il se goure un peu sur mon compte car il met danes le cluster sociaux-democrate ! avec mes 500 balles de revenu et mon petit bac !

      Par contre, c’est vrai que j’adore brassens et que desproges me faisait plier de rire .

      L’exercice est difficile car on peut trés vite tomber dans le « délit de sale gueule ».

      BOnne journée

      Stéphane

      1
  16. Si les sondeurs veulent faire correctement et honnêtement leur travail, voici quelques suggestion que je leur adresse.

    Demander aux électeurs s’ils sont d’accord pour affirmer que le dérèglement climatiques, une très large dégradation de notre milieu, des menaces diverses et nombreuses sur le vivant ainsi qu’une intolérable injustice sociale sont bien les thèmes à prendre en considération de toute urgence ?

    Demander si un ou plusieurs programmes des candidats déclarés proposent de s’y attaquer vraiment et d’y apporter les réponses constructives sans lesquelles l’espèce humaine disparaîtra très rapidement de la Terre ?

    Demander si l’intérêt pour le profil psychologique ( ou psychiatrique ) des candidats doit être une dimension pertinente du choix ?

    2
  17. Nous sommes à un tournant , je ne sais si c’est de civilisation, mais en tout cas de paradigme sociétal. Jusqu’au milieu du XVIII -ème siècle on savait qu’il fallait apprendre à lire , au besoin écrire, ensuite cultiver pour manger. Puis vint l’ère de l’industrialisation qui fut le théâtre de l’exode rural et à partir de là tout a commencé à s’accélérer irrémédiablement . Je vous passe les 200ans de cette course.
    Aujourd’hui où en sommes nous ? Ce qui me paraît primordial c’est le rôle de l’éducation . Jusqu’à présent on nous enseignait les Gaulois , la révolution , les guerres , les mathématiques de base etc… mais jusqu’à des générations proches , disons les 30 glorieuses, le temps était encore long. Nous avions encore le temps d’assimiler et mettre en conditions nos apprentissages.
    L’école aujourd’hui que doit elle enseigner ? les Gaulois ? E= mC ² ? le langage python ? c’est déjà trop tard ! Nous sommes à la veille d’une rupture (si ce n’est déjà fait) où ce qu’on apprend à nos chères têtes blondes ( pourquoi blondes d’ailleurs et pas brunes,) sera accompli sans le besoin du cerveau humain. Ecrire des lignes de code est déjà maitrisé par l’IA.
    L’école est déjà une grande absente des programmes.
    Ensuite la gestion des changements climatiques . Vaste programme qui nous concerne tous . Il en va de la survie de la vie sur terre . Car , mes amies, amis, (je me refuse à l’inclusive) n’oublions pas qu’on entraîne le monde vivant avec nous dans l’extinction. Quel programme nous donne une vision ? Interdire les pailles pour boire son soda ? Planter des arbres dans des bacs ? On se moque de nous !
    Avec le fléau de covid, l’emmerdeur planétaire ou du moins européen (pour 6 mois) nous avait promis un monde nouveau . Je croyais entendre au moins Robespierre , Jaurès, et tant d’autres , le CNR ! Mais je pense qu’on a eu droit à un tour d’illusionniste . Les gilets jaunes , la convention citoyenne , le grand débat, tout balayé ! abracadabrantesque !
    Quelle école va nous apprendre à lutter aux menaces qui arrivent ? Qui va dire à nos enfants la cruauté des mondes à venir ?
    Non personne , parce qu’on n’a pas de vision à long terme et c’est normal car les fractures technologiques, bio technologiques sont déjà là et sont peut être les seules à avoir cette vision .
    Alors ,, je souri quand on me parle de grand remplacement ! Il est déjà en train de se produire et rien ne pourra l’arrêter car ce ne sont que des « 0 » et « 1 ».

    Pour finir pendant les confinements j’ai redécouvert un auteur de SF : Aldous Huxley . Le meilleur des mondes . Mieux que Philip K Dick .

    C’est Mustapha Menier qui parle :«La civilisation n’a pas le moindre besoin de noblesse ou d’héroïsme. Ces choses là sont des symptôme d’incapacité politique. Dans une société convenablement organisée comme la nôtre , personne n’a besoin d’être noble ou héroïque. Il faut que les choses deviennent foncièrement instables avant qu’une telle occasion puisse se présenter. Là où il n’y a pas de guerres, là où il y a des serments de fidélité multiples et divisés , là où il y a des tentations auxquelles on doit résister, des objets d’amour pour les quels il faut combattre ou qu’il faut défendre, là , manifestement , la noblesse et l’héroïsme ont un sens …. »

    le mot est prononcé : un sens .

    Fraternellement

    2
    1. @Khanard
      Attention, ça peut finir comme une quelconque rubrique du journal « Le Monde », ce type de considération.
      L’accélération technologique faisait déjà l’objet de plainte avant l’industrialisation. Les savants de Padoue pendant la renaissance italienne
      se plaignent de devoir tout faire « in fretta », à la hâte, qu’ils n’ont pas le temps et ont mille devoirs et ne peuvent faire leur courrier
      avec la lenteur qu’ils aimeraient.
      Bernard Stiegler a analyse cela (suite à Simondon) et tout changement d’outil induit une phase de « désaffection », où on se sent mal et les raisons d’avoir essayé un truc qui offrait des fonctions meilleurs produit au total bien autre chose.
      Puis ensuite vient une phase d’adoption, quand peut se constituer un « milieu associé », assez de gens qui pratiquent pour que tout « récepteur » soit « potentiel émetteur » sur le même niveau de richesse/complexité/humus culturel/technique.

      La première chose du genre, pour Stiegler (et un peu Socrate), c’est la langue : elle acquièrent une propriété de « fournir de la logique au robinet », ce qui n’était pas du tout sa fonction première (voir CLVRFI, « Comment la Vérite et la Réalité furent inventés », PJ) . Fort beau, fort bien.
      Mais voilà-t-y pas que les sophistes en usent et abusent, font « de la logique pour faire plaisir dans les salons » (cf. Socrate est un chat, le syllogisme écorché, ou les crétois sont des menteurs, pour en prendre l’écume de l’écume). Faudra assez longtemps pour s’en remettre, les latins vont contourner la chose (la philosophie dans les Empires c’est surtout du « soul-candy ») , et il faut en gros attendre la création des universités au moyen-âge (Bologne, etc., Abélard à Paris) pour avoir un éveil intellectuel de nouveau orienté par une mise de côté des croyances religieuses (question qui ne se posera pas du tout dans les mêmes termes en Chine, entre autre par découplage des fortunes matérielles et des rôles cléricaux/administratifs qui ne se correspondant pas, mais PYD le dira bien mieux que moi).

      Il se peut bien que les nouvelles techniques de l’information (le changement des « supports de mémoire » était la lorgnette de Stiegler pendant longtemps à ce sujet, laissant peut-être trop hors champ l’algorithmique bien plus familière à PJ, et les redoutables liens et correspondances qu’elle sous-tend, me souffle Wittgenstein dans mon oreillette) soient « encore plus accélérées », et que l’éducation telle que vous et moi l’avons reçue (moi années 70 en gros, premières calculettes mais encore règle à calcul au bac) soit « déphasée ».

      Mais pas grand chose indique l’érosion alors que nous avons un peu massifié le supérieur, et que des pays voisins et pas fondamentalement trop différent comme la Finlande ont assis leur apprentissage sur des bases plus « flexibles » de façon à ne pas mettre en conflit le « mammouth-à-programme-national » et le prof de 30 à 55 ans assez capable de transmettre des choses utiles s’il est lui-même formé en continu dans sa vie. Au pire, on arriverait à un monde éducatif qui faute de mieux se calquerait sur les besoins du monde professionnel, ce qui souvent l’appauvrit (Steve Jobs et autres ont innové par des chemins de traverses), mais ne l’anéantit pas.

      Le hiatus risque d’exister toutefois pour certaines branches industrielles faute de vision globale et en raison de leur immense bras de levier : l’industrie nucléaire ou ITER, faites par des gens qui n’ont jamais eu l’expérience corporelle de mal brancher une résistance dans un montage électronique et de s’y brûler gardent une vision théorique de la « puissance » (des MW je veux dire). Idem pour les industries extractrices et spoliatrices, faute d’avoir incorporé un savoir géologique, sociétal, etc. suffisant : Ca peut ruiner des bassins assez grands (voir les luttes sur le Lithium autour du bizarre gisement serbe ou croate je ne sais plus, bizarre car le minéral en question semble unique au monde, décidément les Balkans … ), et de proche en proche fabriquer des poches d’instabilité géopolitique (les Balkans sont redevenus une zone instable, c’était prévisible depuis 1992 en gros, du moment que l’UE ne saurait pas s’en servir autrement qu’une « marche d’Empire », et compte tenu du peu de raisons qu’elle développe une prospérité propre).

      Donc au total, je vois plutôt la complexité d’un hiatus géographico-extractivo-climatique d’un côté et d’une éducation en effet superficielle de l’autre, mais sur des secteurs étroits dont le rôle est du coup délégué aveuglément à peu d’acteurs.

      2
      1. texte assez complexe pour moi . je dois le décortiquer attentivement . Il me semble que ce que j’ai dit dans mon commentaire n’est pas une critique de la progression de la technologie bien au contraire . C’est son inéluctabilité qui est avancée et surtout la rapidité avec laquelle elle se développe .
        Ceci dit et je le répète je dois reprendre votre commentaire .

      1. merci beaucoup pour le renvoi au site « findutravail.net  » . Quant à l’article la similitude avec le film de Chaplin me semble opportune avec l’ambiance actuelle.
        J’ai adoré les conclusions de notre grand « y’a qu’a » .

  18. Allez un peu de détente :

    Avez-vous eu la curiosité de faire un tour sur la page Youtube de Yannick Jadot l’arriviste ami du géant vert ?

    Tenez, et regardez les scores incroyables de ses vidéos, presque toute en dessous de 100 vues 😀

    https://www.youtube.com/channel/UCw7v4zI01GNLUO6jYgIHx0w

    Quel tocard.

    Vous en voulez une (parité oblige) autre aussi naze ? Anne fait en moyenne 2 fois plus de vues soit 200 ! 😀

    https://www.youtube.com/user/partisocialiste

    4
  19. Politique fiction.
    Il est difficile de se décider pour être totalement derrière un candidat. Et la politique est l’art du compromis…

    Autant que Cluster 17 propose une méthode originale pour sonder l’électorat, on pourrait revoir le mode de scrutin pour la présidentielle :
    On pourrait voter négativement !
    1 L’électeur disposerait de 2 bulletins de vote ; le premier pour voter positivement pour un candidat, le second pour voter contre ce candidat (un vote négatif, en somme) ; on pourra discuter de la valeur de ce bulletin ; disons 50% : c’est à dire il faut 2 voies négatives pour annuler un vote positif, mais on peut discuter de ce coefficient à loisir.
    2 On garde le barrage des 500 signatures. Pour ne pas avoir l’embarras du choix dans son vote négatif.
    3 Comme chez nos amis belges, le vote devient obligatoire., on garde la possibilité de voter blancs (positivement ou négativement).
    4 On conserve le seuil des 5% des voix exprimées pour être remboursé des frais de campagne…

    Ca bouleverserait la donne : ce srait plus proche de l’état de l’opinion au vu de l’indigence des programmes proposés.
    Un certain candidat inspire encore (Dieu merci) un fort rejet dans une bonne part du corps électoral, et je l’imagine devoir travailler dans une superhette HALLAL, comme caissier dans le 93, pour rembourser ses frais de campagne !!
    C’est du rêve , mais en période électorale, on a le droit de rigoler, et d’avoir les rêves les plus fous !

    1. On a surtout et le droit et le devoir d’exprimer ( au moins pour soi ) ce qu’on espère . Les candidats ont le devoir d’avoir des programmes structurés , lisibles , crédibles et sincères , à charge pour eux d’avoir compris ce que dit la population qui fasse sens et attente commune majoritaire, selon leurs propres a priori idéologiques .

      Et tout le monde a le droit et le devoir de voter . Ou pas , s’il estime que rien de rien ne lui va ( ce qui serait quand même étonnant ) , mais perso j’estime que l’on perd alors un peu , de son propre fait , le  » droit à la parole  » , en ne faisant pas au moins le geste de se déplacer ( ou voter par procuration ) jusqu’à l’urne pour voter blanc ( ou nul ) .

      1. Peut être me suis je mal exprimé:
        Lire UN candidat, au lieu de CE candidat ! (ça n’aurait pas de sens).
        (Je tape toujours trop vite).
        Mais ma conclusion devrait être éclairante.
        Peut être vous vous retrouvez dans les actuels postulants. Moi, pas vraiment !
        Je vote pour éviter le pire…
        Qui a un programme ‘structuré, lisible, crédible et sincère ? Humm ???
        Il faudrait choisir pour le vote: droit ou devoir.
        Il me semble, ma proposition, bien qu’un peu fantaisiste, reflèterait plus l’état de l’opinion.
        Bien à vous.

        1. Je ne renonce pas encore à espérer de la campagne électorale .

          Du haut vers le bas et du bas vers le haut .

          D’autant que le contexte international fait parti du décor .

          1
    2. Mauvaise Bonne nouvelle….. Vu en direct un « sans faute » de Mélenchon ce midi pendant une heure sur LCI …..
      Et même plutôt intéressant.
      Sur la teneur de son appel au lendemain du premier tour s’il était reçu..
      Et sur l’utilisation redistributive de la partie de tout héritage individuel de valeur supérieure à 12 millions d’€.
      ((Entre autres))

      (C’est délibérément que je ne mets pas de lien… les bonnes choses se méritent..)

        1. (Merci @CloClo 19h59)

          Bien observer la « quasi » politesse des trois (4) intervenants… JLM peut s’exprimer d’une traite ET en phrases complètes « quasi » 90% du temps…et surtout SANS être interrompu…
          Étrange.

    3. Une supérette Hallal, s’il a gardé le côté hédoniste de l’Afrique du Nord (l’épithète qu’emploie Jeanne Favret-Saada de sa jeunesse tunisienne (à Sfax?) ), il va se régaler sur le plan culinaire. C’est trop injuste ! Il pourra prendre des khadaïfs et du sirop de datte sans grossir, sans parler des préparations diverses et variées à base de poivron et d’aubergines (plus levantines).

      Plutôt une boutique de téléphonie tout aussi « 93 », avec leurs enseignes « LeBara », qui recèlent à peu près les mêmes tranches de vie, mais sans l’interstice d’un plaisir des sens.

      Ou alors justement, vous le placez dans une sorte de contradiction pour lui liquéfier les neurones ?

  20. Pour info, la primaire populaire :

    Au printemps, «un socle commun de dix mesures de bascule pour changer concrètement nos vies» a été élaboré «sur la base des revendications des mouvements sociaux de ces dernières années (mouvement climat, gilets jaunes, féministes, antiracistes…) et des propositions des organisations de la société civile […], en lien avec treize forces politiques».

    Eh bien je trouve que c’est plutôt engageant ce socle commun, , rien à voir avec les accusations de certains comme quoi elle serait un suppôt du PS. Il faudrait vraiment faire la fine bouche pour trouver que ce programme n’est pas de gauche.

    Voici donc les propositions :

    https://primairepopulaire.fr/le-socle-commun/

    2
    1. Ouf!
      On s’inquiétait de voir Pierre-Yves sombrer dans la sinistrose. Il retrouve son enthousiasme légendaire. La primaire populaire aura au moins eu cet effet bénéfique 😉

      1
      1. Disons que je me raccroche aux branches parce que la défaite annoncée de la gauche est révoltante. Je pense à tous ceux qui vont morfler dans les 5 prochaines années parce que la gauche est devenue une foire aux vanités.
        Désolé donc de te décevoir Arkao, ce pas de l’enthousiasme, c’est la conviction que tout est préférable, même si cette primaire peut sembler avoir quelque chose de dérisoire, et bien trop tardif, , à la tartufferie qui se joue devant nous en ce moment. Entendre Jadot ou Mélenchon nous dire qu’ils peuvent gagner la présidentielle, c’est insupportable. Il prennent vraiment les gens pour ces c… Je me fous de Taubira, par contre l’idée qu’il faille un socle commun c’est le B A BA, si la gauche veut avoir un jour une chance de remporter une élection. Autant donc commencer tout de suite.

        1. IMPORTANT

          Bonjour à tous,
          @Otromeros
          @Vincent

          Mais avant cela, un grand merci @Pierre-Yves ! Je me demandais bien, suite à mes commentaires IMPORTANTS du week-end, et notamment ceux signalant entre autres la grève de la faim de Pierre Larrouturou, qui sur ce Blog soi disant OPTIMISTE, oserait ENFIN parler sérieusement de la Primaire Populaire. C’est tout à ton honneur cher Pierre-Yves, de l’avoir fait. Je suis vraiment très heureux que ce soit toi qui l’ait fait :
          https://primairepopulaire.fr/

          Tous les autres, prenez bien garde à vous les Amis, vous qui prétendez tout le temps vouloir du changement, car vos cartographies cognitives respectives prennent de plus en plus une coloration se révélant jour après jour, commentaire après commentaire, des plus désagréables à regarder…

          Personnellement, j’ai soutenu la candidature de monsieur Mélenchon en 2017, puis j’ai voté blanc au second tour, mais ça, je l’ai déjà rappelé ce week-end…

          Aujourd’hui, c’est définitivement terminé. Car ce n’est plus la France Insoumise qui est derrière tout ça. L’esprit d’origine de ce mouvement n’y est plus. Et lorsque j’entends, notamment lors de cette émission du Grand Jury signalée par Otromeros, monsieur Mélenchon nous parler de manière aussi péjorative, de gens « extrêmes » vis à vis du pôle populaire qu’il « incarne », et qualifier ainsi la Primaire Populaire, tout cela me donne littéralement envie de vomir ! Comment ai-je pu soutenir ce monsieur en 2017 ? Je n’en sais trop rien en fait, si ce n’est qu’en plein désarroi, il fallait bien tenter quelque chose en dernier recours face à la forte pression ultralibérale, et ceci après avoir tout tenté en vain depuis 2016…

          Et lorsque ce monsieur vocifère que « l’union n’est pas possible », il confirme ici ce que j’écrivais ce week-end : monsieur Mélenchon est bel et bien l’une des pièces essentielles de l’échiquier ultralibéral dont l’état actuel est favorable à la division de toute la gauche au seul profit de Macron ; les ultralibéraux ayant pour ainsi dire l’avantage sur nous tous puisqu’ils jouent les blancs (ils ont donc l’initiative) !

          Autrement dit, CQFD ! Monsieur Mélenchon est bel et bien un pion lobbyiste de cette stratégie néo-centriste hyper-machiavélique, une stratégie devenue pour le moins paroxystique depuis 2016-2017…

          En outre, en annonçant que « moins de 95 jours avant une élection présidentielle, le temps est passé de faire des congrés », Mélenchon élude/esquive/ignore volontairement lui aussi les règles de l’élection présidentielle qui sont pourtant régies par la seule loi organique, sachant de plus que ses 500 signatures seront bel et bien au rendez-vous du 4 mars 2022 à 18h00, et ceci quoi qu’il en dise de manière aussi théâtrale, comme à chaque élection ; il faut toujours dissuader tout quidam en lui montrant que c’est vraiment très très dur de décrocher ses fameuses 500 signatures, des fois qu’un quidam hors catégories, totalement inattendu et atypique, aurait dans l’idée de se présenter lui aussi…

          Quelle bande de fieffés hypocrites !

          Aussi voici mon sentiment ce matin.

          Il faut observer de très près ce qui va se passer lors de cette Primaire Populaire tout en se méfiant des big-mamas du PS (Hidalgo et Taubira) qui peuvent toujours passer outre le résultat du jugement majoritaire à venir à l’issue de cette primaire, et ainsi se présenter, quel que soit ce résultat, division de la gauche oblige encore une fois, au seul profit de Macron !

          Quand on a compris tout cela, eh ! bien on a tout compris de l’état de notre pseudo-démocratie en cours !

          Et là où Mélenchon s’offusque à l’idée que des gens puissent « prendre par surprise » les électeurs avec des programmes de toute dernière minute, eh ! bien moi je crois au contraire que c’est justement de l’effet de surprise dont a besoin cette campagne électorale de 2022, et par la même notre démocratie !

          Rendez-vous donc dès le 4 mars 2022, 18h00…

          Rq. Un choc de complication/simplification est toujours présent avant tout choc de complexification/diversification, et ceci que l’on le veuille ou non, voire que ce choc se révèle pacifiste ou non…

          Alors voilà Vincent, je vous pose la question suivante puisque vous n’avez toujours pas réagi suite à ma réponse de ce week-end à votre attention (pour cela, dites merci à l’empilement) : qu’en pensez-vous ?

          Bien à vous tous,

          Philippe

          1
          1. …  » Et là où Mélenchon s’offusque à l’idée que des gens puissent « prendre par surprise » les électeurs avec des programmes de toute dernière minute, eh ! bien moi je crois au contraire que c’est justement de l’effet de surprise dont a besoin cette campagne électorale de 2022, et par la même notre démocratie !  » …

            ?..Par exemple ceci ?? …tout frais :

             » Et alors ? – Et alors??… ê-ê -… »Zorro » est arrivé..é-é..!  » …https://www.huffingtonpost.fr/entry/gaspard-koenig-candidat-election-presidentielle_fr_61dd2ee9e4b0d637aea63172

            Programme :
             » Le site du désormais candidat est d’ores et déjà prêt, avec :
            un “principe d’action” – simplifier – et cinq propositions phares: “recodifier le droit”, “garantir l’autonomie locale des collectivités”, “mettre en place un revenu universel”, “maîtriser son destin numérique” et “préserver le droit du vivant”. « 

            1
            1. C’est un philosophe penseur du libéralisme, opposé au néo-libéralisme.
              C’est une proposition intéressante qui peut enrichir le débat public, même si on ne partage pas toutes ses propositions.
              https://www.lexpress.fr/actualite/politique/gaspard-koenig-candidat-a-l-elysee-je-suis-le-seul-a-representer-le-liberalisme_2165796.html

              Au premier tour il pourrait récupérer certains déçus du macronisme, ceux qui n’acceptent pas son autoritarisme.
              Il est a l’opposé de Mélenchon le planificateur, donc pas vraiment une menace pour lui par contre il peut prendre des voix à Jadot.

              Reste à trouver le candidat simplificateur-planificateur !

              https://www.lexpress.fr/actualite/politique/gaspard-koenig-candidat-a-l-elysee-je-suis-le-seul-a-representer-le-liberalisme_2165796.html

              https://fr.wikipedia.org/wiki/Gaspard_Koenig

  21. Désolé pour une mise en page calamiteuse. Je reprends en espérant aérer mon billet.

    Un peu las de tous ces plus ou moins excellents commentaires des valeureux bretteurs de ce blog, je suis heureux, heureux du prochain rétablissement de @Clo-clo, de voir enfin mettre (partiellement) fin au Mélenchon-bashing d’une part et à l’intérêt croissant pour une Primaire Populaire dont on peut espérer qu’elle a encore des surprises à nous communiquer.

    Je renvoie donc à ce mien dernier billet sur Whatsapp que je reproduis ici pour éclairer ce qui n’est pas tout à fait évident en accédant au site mentionné :

    PRIMAIRE POPULAIRE – A quoi s’engage le/la gagnant/e ?
    J’ai eu confirmation d’informations importantes dont l’ignorance contribue à l’hésitation à s’inscrire pour voter du 27-30 janvier, que je crois importantes de diffuser largement.

    1. Ce vote n’est pas uninominal mais au jugement majoritaire. On n’est pas contraint de choisir SON ou SA candidat.e préféré.e. On apprécie sur une échelle qualitative croissante (p.ex. de 0 à 5 ou de F à A) le nombre des candidats.es que l’on veut et chaque candidat.e reçoit une appréciation finale résultant du comptage du nombre des votants pour chaque niveau de l’échelle, 50% au-dessus, 50% au-dessous. Exemple : si 200 votants ont noté Jadot, il obtient comme note la moyenne des 100 plus hautes appréciations,, donc p.ex. 4.5 si 50 l’ont noté 5 et 50 ont noté 4. Donc, pas question d’éliminer quiconque par son vote, et on peut librement exprimer sa ou ses préférences sans pour autant défavoriser le second préféré etc. On peut même donner la meilleure note à plusieurs candidats pour manifester son indécision. L’argument typique de celles et ceux qui renâclent devant l’obligation de trancher tombe.

    2. Un interlocuteur a cru que voter à la primaire contraignait ne fût-ce que moralement au même choix au scrutin présidentiel effectif. C’est tout à fait faux. Vous pouvez bien entendu donner à Mélenchon ou Taubira une note supérieure à Jadot à la primaire tout en conservant votre ferme intention de voter coûte que coûte Jadot le 22 avril pour des raisons typiques du scrutin majoritaire à deux tours du type vote utile. La liberté du choix le 22 avril n’est absolument pas entamée par la décision de participer à la primaire !

    3. Selon d’autres arguments, cela ne ferait aucun sens de faire gagner un.e candidat.e refusant de participer au concours, comme c’est pour l’instant le cas de Jadot ou Mélenchon. C’est inexact, car on se trompe en croyant que la victoire à la primaire obligerait le ou la gagnant.e à troquer son programme et sa campagne contre le Socle Commun, et pour Mélenchon à l’édulcorer, donc à contrecarrer la mobilisation de ses partisans. En réalité le vainqueur de la primaire ne s’engage à (presque) rien en acceptant le verdict a posteriori pour ratifier son score, mais seulement à promouvoir a) le Socle Commun b) le rassemblement à gauche. Si son programme est compatible avec le Socle Commun, et c’est le cas tant pour Jadot et encore plus pour Mélenchon, aucun des deux n’est contre le rassemblement sur sa candidature si elle sort victorieuse de la primaire. Il y a bien entendu un engagement fort pour le vainqueur de la primaire, mais c’est celui de la Primaire Populaire elle-même qui va mener campagne, avec le poids du nombre de votants qu’elle aura réussi à mobiliser le 30 janvier. Ce ne sont pas le ou la vainqueur.e (?) qui s’engage, mais le mouvement PPoP qui est contraint par le résultat.

    J’espère que ces arguments sont suffisamment convaincants pour désamorcer les objections usuelles des partis politiques de gauche dont les médias conventionnels se font complaisamment les relais. Le mouvement citoyen de la PPoP est un puissant relais et adjuvant de leurs mobilisations partisanes et non un obstacle !!! Qu’on se le dise.

    1
  22. Préparant, dès février 1947, la grande alternative au « socialisme », Hayek annonce : « Notre effort diffère d’une tâche politique : il doit essentiellement viser le long terme et non pas ce qui pourrait être immédiatement praticable ». Cela revient à dire que l’idéal néolibéral ne sera pas affadi pour courtiser le marais et obtenir ainsi des victoires sans lendemain. Il ne s’agit pas pour ces hommes de rupture, de séduire l’électorat centriste, les parlementaires, les médias, qui tous flottent au gré des courants, mais d’inverser le sens des vagues. Léninistes de marché, les néolibéraux croyaient au rôle des avant-gardes. Ce n’était pas les ministères qui les intéressaient, mais le pouvoir. Goldwater, Reagan, Thatcher, Hayek, Friedman : notre monde ressemble chaque jour un peu plus à leurs rêves. Eux disposaient d’armes sur lesquelles les adversaires de la mondialisation néolibérale ne doivent pas compter : les grandes entreprises ne vont pas financer les recherches de ceux qui entendent détruire leur pouvoir ; la presse, désormais entre les mains des multinationales, les discréditera dès que nécessaire. Les contestataires disposent néanmoins d’un atout. L’idée de transformer le monde en marchandise est folle. Quand les idées folles des dominants deviennent le « cercle de la raison », quelques espoirs sont permis pour ceux qui, défendant les intérêts d’une majorité de la population de la planète, entendent remettre le monde à l’endroit. Ne pourraient-ils pas à leur tour s’imposer la détermination et la patience des croisés du marché qui, à l’écart des jeux politiciens et des séductions médiatiques, ont su autrefois penser l’impensable ?

    écrit en janvier 2002 par Serge Halimi Le Diplo

    2
  23. Coucou,

    Les sondages se trompent tout le temps !

    Je parie que macron ne sera pas au deuxième tour .

    Mais libres a tous de les faire, de les lire et de les commenter .

    Bonne journée

    Stéphane

    2
    1. Coucou,

      Oui, j’ai lu dans mon marc de café !

      La gauche bobo vote ecolo. la gauche de droite, vote à droite. , 30% à l’extreme droite, que reste il à macron ?
      rien ou presque. Il va au devant d’une grande désillusion. il s’est trompé de cible en draguant la droite . L’emmerdeur c’est lui, et çà va se retrouver dans les urnes. on trouve toujours plus a droite que soi, puique c’est audiard qui le dit !

      Bonne journée

      Stéphane

      1. @baloo La non-présence au deuxième tour de Macron outre l’absence de candidature (révélation / scandale / incapacité) ne peut résulter que du détournement de ses suffrages vers d’autres candidatures proches ou jugées équivalentes ou significatives pour orienter sa future politique, dans un contexte de sondages assurant de sa présence au second tour.
        effet Jospin
        Par exemple si Edouard Philippe ne souhaitait plus attendre ou si Bayrou se sentait motivé pour un dernier tour de piste.
        Un peu comme autrefois Taubira et Chevènement.
        Celà dépends aussi si Jadot et Pécresse arrivent à faire le grand écart dans leur positionnements.

Les commentaires sont fermés.