13 réflexions sur « Twenties Jazz & Stomp »

  1. heu comment dire les choses tout en étant respectueux …délicat . Mais Woody Allen joue de la clarinette comme moi j’en jouais au bout d’un an . Soit il a une anche trop forte soit il n’ a pas la colonne d’air suffisante mais là c’est un massacre ! Qu’il repasse derrière la caméra il a de l’avenir !

          1. Woody à la clarinette : bravo, c’est pas du pipeau.

            Quant à Jelly Roll Morton, « l’inventeur du jazz » (mon préféré) : c’est du gâteau !

            Merci à notre hôte d’avoir posté ces vidéos.

            2
            1. @Gaston,

              Jelly Roll Morton s’est auto-proclamé « inventeur du jazz » mais bien malin celui qui est capable de départager ce dernier avec Sidney Bechet, Louis Armstrong, Kid Ory ou l’Original Dixieland Jass Band (premier enregistrement de jazz en studio).

              En encore, si on remonte encore un peu plus le fil d’ariane de l’histoire, les puristes présentent même le cornettiste Buddy Bolden comme le créateur du jazz, ce dernier ayant fait passer les cuivres d’instruments de soutien (typique du ragtime) au premier plan (typique du jazz).

              1. Si j’ai mis dans mon commentaire « inventeur du jazz » entre guillemets, c’est que je le citais.

                Quant à les départager, je m’en garderai bien, n’étant pas historien de la musique.

                Une seule chose est indiscutable : le « jelly roll » est un délicieux gâteau roulé !

          2. je ne suis pas très miséricordieux, trop chrétien , mais plutôt empathique étant moi-même clarinettiste amateur .

  2. ça n’a rien à voir avec l’âge ! prenez Claude Luther qui a 83 ans donnerait des sueurs froides à plus d’un jeune ! à mon avis vous n’allez pas vous faire des amis en ayant ce discours !

Les commentaires sont fermés.