16 réflexions sur « Flixecourt (80318), le 2 mai 2022, par Arkao »

  1. Imaginez la France avec une majorité de députés comme Ruffin, des députés qui remplacent les playmobil actuels macronistes qui lui arrivent tous à la cheville.
     » I have a dream « comme a dit un célèbre personnage , j’espère le voir un jour.

    3
  2. En fait une campagne territoriale pour son électorat : « à vos côtés ici, votre voix à Paris ». L’essentiel est dit.
    Et il faut convaincre avec cela : proximité, parole crue (dans les 2 sens du terme), lutte.
    Pas de référence aux partis, à une majorité, à un programme de parti…
    Pas de lien ou référence avec LFI, on a même surcollé sur la tête de Mélenchon du 1er tour.
    Parce que la défiance et le dégout est à ce point.
    Les meetings se veulent festifs : on est entre nous… on est pas sur une autre scène qui nous exclut.
    C’est la politique degré zéro (au sens noble) : il faut tout reconstruire, là où on a perdu toute structure d’entre nous de type PCF ou CGT (encore un peu) ou prêtres ouvriers dans le rural…
    Il faut donner confiance. Il faut donner une perspective de « vote de refus » qui ne soit pas l’abstention ou le vote Le Pen.
    Et c’est pas gagné (j’ai signalé une analyse d’un réformiste PCF sur le précédent billet sur Ruffin).

    1
  3. François Ruffin plaide pour « un rassemblement large » mais voit cela comme « un préalable »
    Si Jean-Luc Mélenchon réussit son pari de parvenir à réunir une majorité aux élections législatives, François Ruffin, député La France insoumise de la Somme, se voit-il ministre ? « Pourquoi pas », a-t-il répondu sur RMC / BFM-TV ce matin, citant l’exemple de Léo Lagrange, « ministre du Front populaire qui a changé la vie de centaine de millions d’ouvriers ». « Si je peux être un homme, qui, à un moment, signe quelques décrets pour faire que les choses avancent plus vite, pour changer un peu la vie des gens. Je le ferai oui », a dit François Ruffin, se projetant ministre du travail.

    S’il n’aime pas les négociations en général – « je n’aime pas trop voir ce qui se passe en cuisine », a-t-il dit, M. Ruffin soutient la démarche d’union des différents partis de gauche. « En 2017, j’ai été élu avec le soutien des communistes écolos et j’espère avoir la même chose pour ma campagne. Et j’ai longtemps prôné un front populaire et écologique, je sais que pour avoir un débouché populaire, il faut rassembler assez large », a demandé François Ruffin, estimant que c’était simplement un « préalable » à remplir, « mais le gros du boulot c’est de convaincre les gens ».

    « Au fond, on a une gauche qui se reconstitue autour du ”non” de 2005 », a analysé le député LFI, jugeant « qu’on a une locomotive qui est lancée, il faut faire rentrer le maximum de personnes dans le wagon ».

    Emmanuel Macron a été mal réélu selon le député « insoumis », qui reconnaît néanmoins « la légitimité du président de la République ». « Je ne reconnais pas la légitimité de son projet. Il n’a pas été élu sur son projet. Il y a eu un non-projet », estime-t-il pour autant. « Si Emmanuel Macron considère que son projet légitime et qu’il peut passer en force sur ce qu’il prévoit de faire, on se prépare à des temps de tension. Je pense qu’il y a des gens qui, à la fois, vont décrocher et encore basculer davantage vers le rassemblement national, dans les urnes et des temps de tension dans la rue », s’est-il inquiété.

    Réagissant au fait que François Bayrou s’est dit favorable ce matin à un référendum sur la réforme des retraites, François Ruffin a expliqué qu’il y est également « à fond pour un référendum sur les retraites, évidemment ».

    https://www.lemonde.fr/elections-legislatives-2022/live/2022/05/03/legislatives-2022-en-direct-apres-l-accord-trouve-avec-les-ecologistes-la-france-insoumise-espere-conclure-avec-les-socialistes-et-les-communistes_6124539_6104324.html

    2
  4. Il y aura des journaleux pour faire un scénario « les 100 jours de la cohabitation Mélenchon » d’ici le scrutin, je pense.

    Une cohabitation serait assez rassurante pour les européistes, Macron étant le frein qui les rassurera.

    Mais comment convaincre les gens « hors agglo » (en gros ceux qui ont du mal à voter LFI) ?

    Je me posais la question d’une analogie, (en pensant à l’article d’Antoine Perraud dans MP sur le livre de Frédéric Gilli, (pas du tout Guilluy, ne pas confondre !):
    https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/020522/reinvestir-le-terrain-populiste-mais-aux-conditions-de-la-democratie
    de la fondation Grand Public
    https://grand-public.net/
    (Frédéric Gilli, La Promesse démocratique.
    Place aux citoyens !,
    Armand Colin, 354 pages, 22,90 €) :

    Puisque les réfugiés ukrainiens ont donné l’occasion d’activer un statut de « réfugié temporaire » ouvrant infiniment plus de droits que les autres réfugiés,
    pourrait-on par métaphore parler d’une politique à destination des « ukrainiens de l’intérieur » ? Ceux victimes certes pas d’un autoritarisme guerrier,
    mais des mille et un cliquets qui les écartes d’une vie digne (accès aux service public, ressources utiles trop mondialisées (énergies, engrais, …) pour être maitrisées
    dans des budgets ric-rac par définition, …) ?
    C’est pas la meilleur idée qui soit, mais si on l’exploite bien elle offre l’avantage de montrer que l’Europe peu bouger dans les « autres directions ».
    Faut sans doute moduler, et repenser le slogan (un peu comme « Mélenchon 1er ministre » est un slogan un peu brut de décofffrage mais qui a eu son effet sur les imaginaires).
    « Dans l’Europe qui aide les ukrainiens à sa périphérie, la France doit aussi ré-irriguer les périphéries qu’elle a asséché ».
    (Quid de créer/détourner le néologisme « Fakiriser » , en référence au journal de Ruffin)
    Pas réussi, mais si quelqu’un à l’idée de la mise ne musique de ce « New Deal », je prédit un bon succès à la chanson.

    2
    1. Bonjour Tim

      Ça me fait penser comme idée ,au statut de compagnon, créé sur mesure pour les communautés d’Emmaus…

      Du coup, il faut bien s’assurer si on imagine un statut de protection, ( gratuité pour le vital, protection santé …) que nos amis néolibéraux ne glisseront pas de peau de banane dedans, contrepartie de servage, et autres verrous de caste.

  5. Pendant cet interlude temporel à l’échelle électorale des scrutions intermédiaires et législatifs allant se dessiner bientôt en France, par rapport aux autres échéances démocratiques européennes, mondiales… durant ce temps manquant relativement plus aux plus pauvres, précaires, discriminé.e.s de façons « systémiques », de manière générale… mais qui est relativement moins restreint pour celles et ceux mondialistes, des plus assisté.e.s sans contrepartie… voulant les maintenir que dans une dimension restreinte de la réalité… pendant ce temps ou les assigné.e.s à résidence dans un espace de plus en plus confiné, restreint, ruminent leur abstentionnisme décrit comme « réalité alternative », dans les focales des médias mainstream… que penser des intrications déclaratives, des « maîtres des horloges quantiques » de ce « nouveau monde »…?

    « Le futur probable nouveau propriétaire privé – l’un des plus assisté sans contrepartie par l’effondrement des démocraties « occidentales »… s’afférant à sauver le capitalisme néolibéral et ultralibéral des pandémies issues de zoonoses dont leurs causes [ avec celles du dérèglement climatique, de la perte de la biodiversité…] sont « sans équivoques » produites par leurs activités humaines nuisibles… « externalités négatives »… – propriétaire privé d’un « réseau social » ambitionnant de créer une IA encore moins régulée, réglementée, « consentante » à se soumettre au carcan restreignant de la « liberté d’expression » oppressée selon l’extrême/ultra droite… propriétaire privé assisté sans contrepartie à faire socialiser ces dettes privées pourries, pertes casinos et privatiser les dividendes de ses actionnaires… dont les « rêves de gradeurs » ne se satisfont pas d’être les plus riches milliardaires du monde, propriétaires privés d’actions… de salaires variables, de stocks options, de retraites chapeaux/dorées et autres retraites par capitalisation… assurances vies… voulant risquer d’envoyer des parts de notre humanité (80 000 personnes des plus compétentes, intelligentes, etc…?), dans un voyage sans retour, sur Mars… a tweeté (traduit en Français) :

    « L’extrême gauche déteste tout le monde, y compris elle-même.

    Mais je ne suis pas non plus un fan de l’extrême droite.

    Ayons moins de haine et plus d’amour. »

    Mais qui aimerait que cet amour dont il prétend être le détenteur » de sa « Vérité », en opposition à la haine qu’il cible au niveau « opportuniste » de l’effondrement des partis traditionnels politiques de gauche… se traduise par une déclaration de la part de cette « personnification » et « personnalisation » de la « réussite », de celles et ceux adulant sans conditions, aveuglément, « l’élite méritante » du « nouveau monde » (compte t-il se présenter à la place de Trump à la prochaine mandature présidentielle aux USA, son concurrent du « réseau social » FB l’ayant envisagé fut un temps ?), annonçant détester les « juges et partis pris » occidentaux prétendant hypocritement ne pas être en guerre contre les pauvres familles majoritaires, de fils russes, combattant en Ukraine contre des civils, femmes, enfants…condamne les envois de toujours plus « d’armement patriotique » aux soldats ukrainiens « en même temps » que ces « occidentaux » commercent avec Poutine et ses milliardaires, pour du gaz, des hydrocarbures…?

    Qui aimerait l’entendre, cette « divinité », déclarer de la même manière, détester les positions antérieures au conflit militaire géopolitique actuel, de l’extrême/ultra droite autant Française, de dirigeants européens, que d’un Trump toujours soupçonné d’être la marionnette de Poutine…?

    Qui aimerait l’entendre, et plus encore, constater ses agissements prouvant sa préférence pour l’amour de l’humanité qui ne veut pas spéculer à la bourse, au contraire de la haine (espionnant et fournissant des données militaires, avec ses satellites » civils ?) en ce qui concerne les conséquences dramatiques que risquent de causer les coupures de gaz chez les plus pauvres, précaires, discriminé.e.s de façon « systémique » allant restés sur terre… à qui il sera demandé de continuer de consumer plus de trois planètes par ans, de supporter l’inflation des dépenses contraintes pour se nourrir loger, soigner… (sans services publics, garantissant un minium de GRATUITE, de redistribution et partage des biens communs, de l’intérêt général… du moins avec leur privatisation/digitalisation défiscalisée et désocialisée, régentés avec le « contrôle social » et « sociétal » d’une IA dérégulée… décomplexée… les dépenses contraintes vont exploser) pour soit disant « soutenir l’effort de guerre » qui va durer longtemps – qui consistera en fait à ce que les entreprises soient fournies en gaz Russe… « à pas cher » , pour produire, distribuer, des biens de consommations – en ce qui concerne les risques de famines/pandémies/effondrements géopolitiques, démocratiques/démographiques, économiques… de dérèglements climatiques… que la guerre entre l’Ukraine et la Russie (premier grenier à blé mondial) que les paries, la spéculation dérégulée, dérèglementée le rendant, avec ses « adeptes »… toujours plus riches… vont continuer d’aggraver, d’intensifier…? »

    1
  6. Après le mouvement Génération(s), le mouvement EELV & le parti Communiste, c’est au tour du parti Socialiste de rejoindre la France Insoumise dans la Nouvelle Union Populaire Écologique & Sociale ! Les pourparlers se poursuivent avec le NPA.

    Voici l’accord de principe signé par M.Faure pour le parti Socialiste :

     » Ce que contient l’accord programmatique entre La France insoumise et le Parti socialiste – ( Source Le Monde ).

     » Alors que les « insoumis » et les socialistes ont annoncé il y a quelques minutes avoir conclu un accord sur le programme et les circonscriptions en vue des élections législatives, LFI vient de publier le texte du compromis sur son site internet. « La majorité que nous voulons constituer reposera sur des groupes parlementaires de chacune des composantes et se dotera d’un intergroupe pour compléter et poursuivre après l’élection ce travail commun », annonce le texte.

    Parmi les objectifs programmatiques, les deux partis fixent notamment « la revalorisation du smic à 1 400 euros nets », « le droit à la retraite à 60 ans », « le blocage des prix des produits de premières nécessités », « l’abrogation de la loi El Khomri » adoptée sous François Hollande, ou encore « la fin de la monarchie présidentielle avec la VIème République ».

    Sur la « désobeissance des traités européens », souhaitée par LFI mais qui reste une ligne pour de nombreux socialistes, les deux partis estiment qu’ils partagent « un objectif commun : mettre fin au cours libéral et productiviste de l’Union européenne et construire un nouveau projet au service de la bifurcation écologique et solidaire ». « Du fait de nos histoires, nous parlons de désobéir pour les uns, de déroger de manière transitoire pour les autres, mais nous visons le même objectif : être en capacité d’appliquer pleinement le programme partagé de gouvernement et respecter ainsi le mandat que nous auront donné les Français », poursuivent-ils.

    Malgré cet accord, qui nécessite toutefois la validation du Conseil national du PS qui se tiendra jeudi soir, LFI et les socialistes préviennent « la mise en oeuvre de notre programme partagé conduira nécessairement à des tensions, à constater des contradictions ». « ll nous faudra dépasser ces blocages et être prêts à ne pas respecter certaines règles, tout en travaillant à les transformer, en particulier les règles économiques, sociales et budgétaires comme le pacte de stabilité et de croissance, le droit de la concurrence, les orientations productivistes et néolibérales de la Politique agricole commune, etc. », écrivent-ils dans ce texte d’accord.  »

    A la bonne heure !

    L’échiquier politique français est complètement transformé.

    Vivement les élections législatives du 12 juin 2022 et et du 19 juin 2022 :

    Allons voter en masse pour les députées et les députés de la Nouvelle Union Populaire Écologique & Sociale, la joie au cœur !

    4
  7. Quand une chaîne française du service public audiovisuel ose, au travers de « C dans l’air », titrer « Mélenchon : hold-up sur la gauche ! »… faut-il prendre le point d’exclamation final comme la « rédemption » a faire sur le véritable hold-up du capitalisme néolibéral, ayant fait socialiser des dettes privées pourries et autres pertes casinos de la finance, des propriétaires privés de plus en plus assistés sans contreparties, d’actions d’assurances vies, stock-options, salaires variables, retraites chapeaux/dorées… et autres retraites par capitalisation (sans parler du « Quoi qu’il en coûte » et qui paiera le remboursement de l’explosion des dettes publiques, par plus « d’inflation », d’austérité…?)… nous vendant aujourd’hui comme seule alternative possible : l’austérité, les « réformes structurelles néolibérales » des services publics (hospitaliers de l’éducation, de l’assistance sociale, des transports en commun…) privatisés/digitalisés, des droits du code du travail, des protections sociales (assurance chômage régressive, réformes des régimes des retraites, des dépenses sociales – RSA, allocation familiale, logement…)…?

    Est-ce que le choix de concentrer dans le tire, des le début du combat… de la lutte des classes soit disant inexistante… une attaque ad personam, ad nauseam et donc pas la plus noble, loyale, de « décence commune », en politique… sur une personnalisation et personnification – aussi contestable soit-elle, même si son coup de com’ comme l’élire au troisième tour de la présidentielle, c’est l’équivalent de faire de la politique pour les nuls.les – d’une nouvelle gauche cherchant à émerger, à se constituer au travers d’alliances avec toutes les gauches et mouvements écolos, éparpillé.e.s façon puzzle – expression favorite de la droite extrême, verticale, royaliste, bonapartiste … – doit suffire à convaincre les doutes, incertitudes, indécisions (abstentionnistes ?) des « temps de cerveaux disponibles » qu’à vouer un « culte féroce » à la seule DICTATURE des émotions sondées capable de « réconcilier » leurs « peurs d’avoir peur » de perdre en « pouvoir d’achat » avec le « ras le bol fiscal », « poujadisme », ambiancé façon boule à facette… que le présumé coupable hold-ud que LFI commet sur la gauche, est plus grave que celui présumé innocent de la finance, des propriétaires privés d’actions, d’entreprises, etc… affichant des dividendes records et écarts entre plus riches et plus pauvres, précaires… réalisés durant la gestion d’une grave crise sanitaire, d’un risque de dérapage de conflit international en guerre nucléaire, indécents…?

    Est-ce que ce choix de titre, sur pareille chaîne de l’audiovisuel public, doit faire oublier à ces « opinions volatiles » (rabaissées à des putes qui prennent par la main, le juge des « bas instincts ») que cette émission étant formaté par le groupe de com’ privé du milliardaire Lagardère, les « donneurs de leçons de morales/immoralité/amoralité » des « marchés » de « l’économie »… et « chiens de garde » y officiant moyennant finance… y débattant moyennant notoriété… sont loin de se soucier de la déontologie journalistique se devant de respecter le droit de savoir de la citoyenneté… en présentant de façon neutre et impartiale, objective… le pluralisme des réalités de faits constatant la croissance des inégalités scolaires, territoriales, de « destin » (inégalités de « destin » rassemblant les NON RECOURS, soit la non redistribution du soit disant « pognon de dingue mis dans les minimas sociaux, qui fait que les pauvres le restent, et se déresponsabilisent » jusqu’aux « discriminations systémiques » commises en toute impunité, à l’embauche, dans l’accès au logements, lors des brutalités survenant lors de contrôles aux faciès, « manifestations interdites », et commises par une partie croissante du personnel du « monopole de la légitime violence de l’État » votant à plus de 50% pour l’extrême droite/droite extrême) et la croissance des inégalités internationales qu’occasionnent le dérèglement climatique, la perte de la biodiversité, les guerres commerciales, monétaires, de « civilisations » (Russie contre Ukraine, etc),, le refus d’accueil des réfugié.e.s climatiques, « économiques », de certaines guerres…?

    1
    1. Mon cher Pierre,
      Qui sont donc les animateur.trices de « C dans l’air  » ?
      Caroline Roux qui après avoir fait Sciences Po Grenoblé, anime des émissions politiques sur Europe 1 depuis plus de 20 ans. Europe 1, une radio très à gauche comme chacun sait.
      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Caroline_Roux
      Axel de Tarlé qui diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Toulouse commence sa carrière sur BFM Business pour la poursuivre sur Europe 1 lui aussi.
      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Axel_de_Tarlé
      Et vous voudriez que ces stars du petit écran tressent des lauriers à un personnage comme JLM et qu’ils louent les vertus du programme de la FI ?😁

      1
      1. Merci cher Pascal de mettre un visage authentifiant l’aspect « identitaire » – prenant le sens ici de la « culture » de la « pensée unique », binaire, opposant au fascisme col bleu, celui en col blanc [les deux jouant à un jeu à sommes non nulles, pour eux… en faisant pour chacun d’eux, de son adversaire, « l’ennemi de mon ennemi, est mon ami » : les gauches, écologistes… étant leurs ennemis communs], en réduisant le pluralisme et choix démocratiques, au moins disant moral, fiscal, environnemental, « sociétal » – des ennemis d’autres alternatives possibles… et du respect du droit de savoir de la citoyenneté, des règles déontologiques du métier de journalisme…

        Bien que je conçoive assez bien paraître et être hypocrite, en contradiction complète avec le postulat de mon précédent commentaire, dénonçant chez l’ennemi la bassesse d’attaque personnelle… bassesse afférente au système dans lequel il « excelle » à enfermer les « vérités » (plus « réalités alternatives » qu’autre chose) pour rendre audible/crédible que sa perception de la « réalité des faits » (la seule qui devrait compter à l’en croire. Cherchant ainsi à rejouer, au niveau des élections intermédiaires, le duel mortifère macron vs extrême droite, pour encore 5 ans de plus)… hypocrite et en contradiction donc j’assume d’être non seulement pour avoir « liké » votre commentaire, mais surtout en vous remerciant, qui plus est, d’authentifier en énonçant clairement, certaines de ses identités ( d’autres encore restent planquées derrière des comptes au noms de personnes morales, trusts… « immorales optimisations fiscales » – affaires Luxleaks, pandora papers, panama papers, etc).

    1. Il fallait pas chauffer la bile d’ O.Faure ! Les éléphants, en particulier celui qui avait proféré « mon ennemi, c’est la finance », dont il fallait dans les faits traduire les paroles par ‘mes amis sont les financiers’, ont largement contribué à l’arrivée au pouvoir de gens affublés de l’étiquette socialiste mais au coeur battant pour cette faction de ni gauche – ni droite, qui a détruit l’âme du parti socialiste, avec pour résultat la perte de confiance des électeurs populaires.

    2. Et on n’est qu’au tout début…Comptons sur le bruit médiatique (positif ou négatif…tant qu’on en cause..!) pour que chaque votant , quelque soit la localisation de son bureau de vote , ait , au moment du choix le jour J , présente dans le subliminal de son esprit l’existence d’un individu-candidat estampillé  » ν -NUPES  » à qui il peut donner sa voix.. ou non.
      Ensuite…  » inch’allah..!https://cluster17.com/barometre-hebdomadaire-s18-legislatives-2022/

  8. Pour ceux qui comme moi n’ « aiment pas » Patrick COHEN (FR5) … ((Il lui sera tenu compte de ce qui suit pour prix de son entrée au paradis..))

    Un régal… P.COHEN , en direct à une heure de grande audience , fait un rappel pragmatique de socialisme à François HOLLANDE :
    https://twitter.com/cavousf5/status/1523713708215709696?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1523784344497954816%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es3_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.huffingtonpost.fr%2Fentry%2Fc-a-vous-hollande-edito-patrick-cohen-partisans-nupes_fr_627a135fe4b00fbab632bb40

    1
  9. Ceci passera sans doute inaperçu…vu la position chronologique dans les sujet du blog…

    #Première sérieuse peau de banane#… :  »  »  » Législatives 2022: La NUPES « effacée » des résultats? Mélenchon s’insurge… »  »  »

    … » Concrètement, si les règles ne changent pas, les candidats de la NUPES resteront administrativement estampillés PS, LFI, PCF ou écolos. De quoi ajouter un peu plus de confusion dans les circonscriptions avec des dissidents de gauche.

    Surtout, cette classification risque de modifier la perception des résultats à l’échelle nationale. En résumé, le pourcentage de voix accordé à la NUPES (dans son entièreté) ne figurera pas dans les scores officiels du premier et deuxième tour . Seul le total de chaque parti de gauche sera dévoilé… quand les scores récoltés par les candidats de la majorité (qu’ils soient MoDem, Horizons ou LREM) seront compilés en un seul et même chiffre.

    En revanche, rien, dans la décision du ministère de l’Intérieur, n’empêche les candidats de la gauche unitaire de faire figurer le logo de leur nouvelle alliance sur leur matériel de campagne (tracts, affiches, professions de foi) . Questions de nuance.  »

    https://www.huffingtonpost.fr/entry/legislatives-nupes-resultats-melenchon-sinsurge_fr_62836541e4b0c84db72975af

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.