70 réflexions sur « Vidéo – États-Unis : Ce matin, la gueule de bois »

  1. A votre avis, l’interdiction de l’avortement serait-il une première démarche pour qu’en 2 il y ait des dérogations pour les noirs et hispaniques, puis en 3 l’obligation que ces derniers(ières) avortent (ou stérilisation obligatoire) de sorte qu’il n’y ait que les blancs qui procréent ? Ca s’est vu dans l’histoire d’une autre manière, non ?
    Il n’y a pas de limite au pire pour les esprits tordus gouvernés par la haine.

    1
    1. Les hispaniques sont majoritairement contre l’avortement « de complaisance » (c’est à dire pour tous les cas qui ne relèvent pas : d’un enfant malade a minima condamné à d’atroces souffrances incurables, d’une mère dont la vie est mise en danger par la grossesse, d’un cas d’inceste ou de viol, soit 8% des cas grosso modo).
      Et une grande partie des afro-américains l’est également aussi.

      1. @koissa Autrement dit la libération du sujet au niveau fédéral permet une adaptation locale du droit dans laquelle l’avis des supporters de TRUMP sera démocratiquement appuyé par celui des minorités du grand remplacement pour lequel le mur avec le Mexique reste d’efficacité encore limitée.

      2. Oui je suis au courant. Mais je parlais en très raccourci un tantinet cinglant de l’Amérique où il y a tant de penseurs, cinéastes, journalistes, scientifiques… (pas tous américains d’origine certes), tant d’esprits éclairés faisant référence dans le monde, et à la fois tant de personnes qui régressent de 200 ans au moins à l’époque des « westerns » où les haines rancoeurs litiges mésententes… se résolvaient à coups de colt. Soit : une Amérique qui a été capable de voter « Trump ».
        J’ai donc fait indirectement allusion au fascisme hitlérien dans une des sociétés les plus cultivées et religieuses d’alors qui a été capable de voter Hitler, lequel a été capable ensuite, prenant en otage (sens figuré) ceux qui l’avaient élu et de la sorte ne pouvaient s’opposer , de programmer avec une méthodologie rigoureuse et scientifique l’anéantissement d’une partie de l’humanité qui dérangeait quelques uns .
        Ceci dit, être pour « le droit à l’avortement » ne signifie pas être pour « l’obligation de l’avortement ». Cela laisse le choix à toutes celles qui le désirent pour raisons personnelles ou religieuses de ne pas avorter. J’ai fait un jour ce choix moi même sans regret.
        Cela ne vous semble pas évident ?

        1. @jac « le droit à l’avortement » ne signifie pas être pour « l’obligation de l’avortement ». Si bien sûr dans les circonstances actuelles !

          Il n’en serait pas de même si les allocations familiales étaient revalorisées, si la charge économique du futur nouveau-né était prise totalement en charge par la société environnante, y compris une rémunération pour le « travail » de maternage.
          Si un soutien psychologique éventuellement très spécialisé était fourni.
          Si la possibilité d’accouchement sous X et d’abandon était possible et encouragée. Les crèches, mise en nourrice reprise d’études assurées.

          Mais ce n’est pas le cas (sauf prise en charge par un milieu familial/ethnique/clanique soudé ) .

          C’est seulement à ces conditions qu’une décision libre pourrait être prise sur le sort de la mère (par elle ou non).

          Que le choix soit un choix d’agrément, ou d’éthique libre et pas un choix économique, qu’il semble être pour l’essentiel.

          Le taux de reproduction du groupe est une affaire du groupe qui peut souhaiter le gérer en fonction des circonstances (loi de 1920 en France républicaine et démocratique), le reste n’est qu’idéologie individualiste, voire genrée (féministe).

          Ces points de vues sont fondamentalement irréconciliables, en laissant les législations des Etats décider des dispositions ad hoc (comme c’est le cas en U.E.) la cour Suprème américaine laisse la possibilité de choix aux populations libres de déplacement et revient sur une interprétation datant d’un demi-siècle, trouvée pour satisfaire rapidement sans nouvel amendement ad hoc à la constitution, aux désirs individualistes de l’époque.

          Par ici l’empressement de certains personnels politiques à s’emparer de la question ne fait que laisser entrevoir qu’ils se croient au sein d’un grand empire Etats-Uno-centré et soumis à ses lois !

          1. « satisfaire rapidement aux désirs individualistes de l’époque ».
            C’est vrai que ces femmes qui ne veulent pas mourir dans des manoeuvres abortives dangereuses, étaient de grandes individualistes. Il y a des jours où les âneries des hommes sont stratosphériques.

            1. @Chabian
              Les « manoeuvres abortives dangereuses » sont des tentatives pour échapper à un état légal, comme les déserteurs (des hommes) qui fuient devant les gendarmes pour résister à la conscription et l’impôt du sang, ou les refus d’obtempérer, parfois tragiques, y compris les courses poursuites.
              Celà comporte des risques, que l’on peut vouloir écarter en légalisant ces comportements.
              C’est surtout un moyen pour la société de ne pas assurer les conséquences économiques de la situation et de s’en défausser par un nudge habile en proposant des solutions techniques institutionalisées et fiabilisées, de nature médicale , mais ne constituant pas des soins et surtout beaucoup moins couteuses.

          2. @Ruiz (27/06 à 11h06) : …  » Le taux de reproduction du groupe est une affaire du groupe qui peut souhaiter le gérer en fonction des circonstances (loi de 1920 en France républicaine et démocratique), le reste n’est qu’idéologie individualiste, voire genrée (féministe).  » …

            Décidément..!..  » His Master’s Voice  » ??
            https://www.lejdd.fr/Politique/pour-sauver-le-systeme-de-retraites-le-rn-veut-booster-la-fecondite-des-francaises-3937545

  2. Massacre du quartier de Greenwood à Tulsa, Oklahoma, le 30 juin 1921 (il y a 101 ans, donc). On ne sait pas combien de morts. 10.000 sans-abri. L’article de Wikipedia https://en.wikipedia.org/wiki/Tulsa_race_massacre (31 autres langues) est exhaustif, La suite ressemble un peu à ce qui a suivi l’inondation de la Nouvelle-Orléans en 2005 (Katrina) : une fois les habitants noirs évincés, le terrain a servi à autre chose.

      1. La voila l’union nationale (hors RN sans doute) souhaitée par le Président. Faisons cela, mais vite fait bien fait parce qu’il ne faudrait pas retarder l’action sur les multiples autres urgences.

        1
      2. Et décidément , ce média-lien suivant a l’art (trop rare..) de « mettre les pieds dans le plat »… avec ‘les détails qui « tuent » ‘ …

        Rouvrir la boîte de Pandore ..?

        https://www.huffingtonpost.fr/entry/cope-bayrou-le-pen-ces-voix-dissonantes-sur-linscription-de-livg-dans-la-constitution_fr_62b96e16e4b0cdccbe6e13a2

        …  » Une révision constitutionnelle nécessite l’adoption du même texte par Assemblée et Sénat,
        puis…
        elle doit être approuvée par référendum.

        Autre option:
        si la révision a été initiée par l’exécutif, ou reprise par lui,
        le texte peut aussi être validé par les deux chambres
        mais
        peut être soumis au Parlement réuni en Congrès, qui doit le voter à une majorité des 3/5e des suffrages exprimés.
         » …

        Comme Jean-François Copé, François Bayrou s’est interrogé ce dimanche sur la nécessité de garantir le droit à l’avortement dans la Loi fondamentale. “Est-ce que c’est utile au pays, en ce moment, d’aller organiser un référendum sur cette question ?”, s’est interrogé le patron du MoDem « 

        1. « Utile au pays », cela ne concerne pas l’utilité aux femmes ! ? De bétonner un droit acquis.
          Et vous montrez que 3/5e des Chambres est l’objectif. Pour éviter un référendum.

    1. C’est tout à fait juste. Mais hélas, même les Droits de l’Homme sont bafoués trop souvent. Ceux qui priment sont les droits (pas les devoirs) économiques ; le reste est accessoire …

      1
      1. C’est l’inverse : les droits économiques (logement, scolarité, soins) ne sont pas reconnus et accessibles à tous depuis 1800, tandis que les droits d’opinion de réunion et de manifestation… l’étaient jusqu’il y a peu.

    2. Ceci excède largement les bornes du pouvoir coercitif fondamental.

      Il ne suffit pas de décider que tel ou tel droit est un droit constitutionnel pour le rendre tel (et se mettre à l’abri de toute critique politique : hop! Chat perché!).
      Ce serait bien trop facile (c’est la spécialité d’un J. Habermas). De même qu’il ne suffit pas de faire du libre échange ou du capitalisme un droit constitutionnel pour le rendre tel. Un tel droit ne peut pas être constitutionnalisé prima facie. Pas plus que le droit d’obliger tout le monde à sa saper en jaune le mardi de 8h à 9h.

  3. Je me souviens d’un dessin humoristique: deux connards bon chic bon genre se rassurent en contemplant les cadavres d’ Uvalde: pas de foetus parmi les morts, ouf !
    Rappelons les deux infinis d’ Einstein dont un seul certain.

    1
  4. A partir de 22mn : cette histoire d’avortement aux USA, c’est encore la faute de Poutine ! Sérieux ? 🙂

    Il y a des commentateurs qui commencent à expliquer que c’est contre productif de rendre Poutine responsable de tous nos maux : de nombreuses élites de pays en voie de développement commenceraient à penser qu’il vaut mieux être du côté du tout puissant que de ceux qui sont sur le déclin.

    5
      1. transcription à partir de 22mn
        …/… guerre de Sécession que monsieur Poutine et monsieur Assange, il faut bien le dire, aident à terminer. Si il y a une personne qui doit bien être contente ce matin c’est monsieur Poutine en voyant l’état des États-Unis. La doctrine Guérassimov qui consiste à provoquer la zizanie dans les pays hostiles, jugés de manière objective ou paranoïaque comme étant hostile, cette doctrine Guérassimov a très très bien fonctionné, elle avait comme bras armé bien entendu, RT. Là quand même avec le début de la guerre, de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la plupart des pays ont compris le rôle que jouait RT dans le fait de répandre de la propagande russe en Occident et pas simplement dans le domaine militaire ou d’affrontement avec la Russie, on a vu le paquet qui a été mis par la propagande russe dans la Covid, dans le soutien aux complotistes, aux groupes dissidents, aux savants fous et ainsi de suite pour essayer de miner la politique, pas très cohérente au départ mais, pour aggraver les choses dans le gestion de la Covid dans nos pays. …/…

    1. « de nombreuses élites de pays en voie de développement commenceraient à penser qu’il vaut mieux être du côté du tout puissant que de ceux qui sont sur le déclin. »

      Hé béh, sacré élites de pays en voie de développement, ça serait pas plutôt la pensée de la bonne fosse à purin d »extrême droite de sortir pareil raisonnement ? En plus je suis certain que tu ne vois même pas pourquoi je fais cette réflexion !

      J’ai toujours pensé qu’il n’y avait qu’un pas à faire pour certains militants d’extrême gauche pour qu’ils se retrouvent sans rien comprendre militant d’extrême droite, alors que depuis le début on leur explique que leur grille d’analyse n’est pas bien ajusté et qu’elle peut conduire à force à inverser totalement les causes et les effets. Alors tu parles pour ceux qui votent pour eux c’est encore plus flagrant.

      2
  5. Au fond on pourrait se demander si une société humaine peut se penser sur le long terme quand elle est née sur un génocide et une déportation esclavagiste. Qu’importe qu’elle ait des ingénieurs géniaux si ses prêtres sont des dingues hallucinés et ses grands juristes, ses « sages » des fanatiques psychorigides. Quand j’écoute les réseaux Américains j’ai l’impression d’être au théâtre du bruit et de la fureur. Mais je n’oublie jamais le 6 juin 1944, la date qui rachète l’horreur du monde.

    1
  6. En France aussi, cela va mal, « la société est folle » et la montée de l’Extrême droite doit nous mettre au travail ailleurs que dans les Etats-Majors. François Ruffin, un diagnostic et une méthode.

    1. @ Chabian – 25 juin 2022 à 15 h 40 min
      https://www.frustrationmagazine.fr/legislatives-nupes/
      extrait :
      …/… Et si les chiffres globaux du vote NUPES sont supérieurs au à celui du vote RN, le résultat concret de cette élection ne sera pas un déplacement de notre vie politique sur sa gauche. C’est l’autre mauvaise nouvelle liée à la perte de majorité de Macron : pour parvenir à mener sa politique, les fameuses « réformes nécessaires » (entendez « nécessaires pour la classe dominante ») pour lesquelles il a été propulsé en 2017 et copieusement saucé par tous les médias capitalistes depuis, il va avoir besoin de sa droite. Les 40 députés manquants pour faire passer ses lois, Macron va aller les chercher à droite, cette bonne vieille droite française dont l’une des obsessions est, elle aussi, la destruction de notre modèle social sous prétexte de « réduire la dette ». Mais pas seulement ! Avec la mort du « barrage républicain », c’est aussi le tabou du dialogue avec le RN qui s’efface. Il est loin le temps où Jacques Chirac refusait de débattre avec Le Pen en 2002. Non seulement, vingt ans plus tard, il est tout à fait acceptable de débattre avec les membres d’un parti fondé par des néonazis, mais en plus il est possible de gouverner avec eux …/…

  7. Ce qui se passe aux USA est gravissime.
    Malheureusement dans l’hexagone, nous avons un gouvernement Macron qui envoie de très mauvais signaux en ce qui concerne la cause des violence sexuelles et morales.

    Gérald Darmanin, Damien Abad, Catherine Colonna, Chrysoula Zacharopoulou, la liste s’allonge des personnalités membres du gouvernements ou nommés par Macron, qui sont l’object d’accusations graves, de violences sexuelles ou harcèlement moral caractérisé :

    Catherine Colonna : https://www.liberation.fr/politique/la-ministre-catherine-colonna-visee-par-des-signalements-sur-son-management-des-pratiques-consistant-a-briser-les-gens-20220622_V46XWA5WN5ECFPKP2VVWCAN6XI/
    Nommée à la tête du Quai d’Orsay alors que sa gestion du personnel, toxique, était connue.

    Chrysoula Zacharopoulou :

    https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2022/06/24/chrysoula-zacharopoulou-secretaire-d-etat-et-gynecologue-visee-par-une-troisieme-plainte_6131907_1653578.html

    Une gynécologue de renom dont la pratique médicale semble dénué de compassion d’après plusieurs plaintes.

    C’est à ce demander si à ce niveau de tolérance à ce type de violences, Macron ne le fait pas exprès. Le « en même temps » ne trouverait-il pas en partie son origine dans cette insensibilité aux phénomènes de violences sexuelles et morales ?

    Gérald Darmanin, Damien Abad, Catherine Colonna, Chrysoula Zacharopoulou, la liste s’allonge des personnalités membres du gouvernements ou nommés par Macron, qui sont l’object d’accusations graves, de violences sexuelles ou harcèlement moral caractérisé :

    Catherine Colonna : https://www.liberation.fr/politique/la-ministre-catherine-colonna-visee-par-des-signalements-sur-son-management-des-pratiques-consistant-a-briser-les-gens-20220622_V46XWA5WN5ECFPKP2VVWCAN6XI/
    Nommée à la tête du Quai d’Orsay alors que sa gestion du personnel, toxique, était connue.

    Chrysoula Zacharopoulou :

    https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2022/06/24/chrysoula-zacharopoulou-secretaire-d-etat-et-gynecologue-visee-par-une-troisieme-plainte_6131907_1653578.html

    4
    1. Accusé ou faisant l’objet d’accusation, PYD, pas condamné. Je sais ça paraît pénible mais j’y tiens à ce genre de petite nuance quand on aborde certains sujet. Mais oui le signal est brouillé, je concède, surtout à ce niveau de responsabilité, il ne manque pas gens sérieux, honnête et volontaires dans ce pays (remarque à croire que si en fait).

      J’ai déjà été accusé à tort, au collège, rien à voir avec ce genre d’affaire, à propos d’un vol dans un cartable. J’ai très mal vécu cet épisode qui s’est bien terminé, l’accusateur était le voleur, et je suis très sensible sur le truc. Y a plein d’affaires actuellement qui se révèle totalement loufoque et farfelue à la lumière de l’enquête. Et y a une forme de puritanisme et politiquement correcte qui commence à me souler sérieusement dans pas mal de cas médiatisés.

      2
      1. Cloclo,
        Le puritanisme a bon dos. Ces violences existent.
        Tu as été victime de calomnies de ton coté, c’est évidement intolérable ; tout comme sont intolérables les violences sexuelles et morales pour ceux qui les subissent.
        Il se trouve que j’ai moi-même été confronté à une telle violence, certes de façon ponctuelle, mais bien réelle, je l’ai même raconté sur le blog suite à un de mes billets, je n’y reviens pas.

        A minima un gouvernement responsable devrait se renseigner avant de nommer tel ou untel à un poste de responsabilité. Et s’il y a des doutes sur les faits et gestes de tel homme ou telle femme pourquoi le principe de précaution se l’applique-t-il pas ?
        En outre j’ai beaucoup de mal à croire que le gouvernement ignorait tout des réputations ou faisceaux de présomptions concernant au moins une partie de ces personnalités.

        2
        1. PYD

          Je ne nie nullement les violences, ce n’était pas mon propos. Mais attention à ne pas trop lier le duo accusation/ quitter une fonction, car celui qui ne comprends pas le danger derrière ça, croit servir une cause mais contribue efficacement à l’enterrer et favorisent les pensées les plus réactionnaires et les plus violentes (qui elles exercent dans tous les registres de la violence). Et là il sera trop tard. Nous savons qui est traditionnellement le parti de la vertu et de la pudeur, et où ils emmènent le Monde depuis belle lurette.

          1. Cloclo
            Mon propos n’est pas de remettre en cause la présomption d’innocence, ce que je pointe c’est la responsabilité de Macron, lequel fait preuve d’une grande désinvolture sur ces questions.
            Je pose même l’hypothèse qu’il prend un malin plaisir à nommer des personnalités clivantes ou potentiellement porteuses de casseroles. Dans un calcul cynique, utilitariste ou de manière inconsciente parce que lui même a une certaine tolérance à la violence, comme on a pu le voir par exemple pendant l’épisode des Gilets Jaunes.

            Dans un autre registre, celui des combines, un indice qui me porte à croire que mon hypothèse n’est pas farfelue.
            Comment expliquer par exemple que Alexis solère, 13 fois mis en examen, soit conseiller de Macron à l’Elysée ?

            https://www.lemonde.fr/societe/article/2022/02/03/thierry-solere-conseiller-d-emmanuel-macron-mis-en-examen-pour-cinq-nouvelles-infractions_6112223_3224.html

            4
            1. Un dernier indice : quand Macron dit qu’il ne faut pas humilier la Russie, il fait preuve d’une grande violence verbale, qui a d’ailleurs été interprétée comme telle par les Ukrainiens. Ne faut-il pas avoir un sérieux problème psychologique pour venir au secours de Poutine quand on sait que le premier responsable de ce déchaînement de violence, c’est Poutine. Finalement la philosophie du « en même temps » n’est-elle pas celle qui met sur le même plan agresseur et agressé ?

              2
              1. @Pierre-Yves Dambrine « il ne faut pas humilier la Russie », c’est faire preuve d’une grande sagesse, et de réalisme, demandez à un négociateur du GIGN ou du RAID, sinon il faut être partant pour lui foutre une raclée, et il y a peut être quelques grains de sable dans cette option, qu’il s’empresse de rappeler régulièrement au cas où ça aurait échappé.

                1. Poutine ne connaît que le rapport de force. Lui montrer qu’on est prêt à négocier, prêt à le manager, ne fait que l’encourager à continuer dans son entreprise destructrice.
                  C’est d’ailleurs ce qu’il fait.
                  Dire qu’il ne faut pas humilier la Russie ne sert strictement à rien. Autant ne rien dire.

                2. Au fait, qui humilie la Russie ?
                  Dire qu’il ne faut pas l’humilier sous-entend que certains s’emploient à l’humilier.
                  Dans ce cas il faut dire qui, quand, où, comment ?

                  S’agit-il de l’Occident après la chute du mur ?
                  Si c’est cela, c’est du passé, et c’est précisément ce passé dont s’empare Poutine pour donner une version révisionniste de l’histoire, se faisant passer pour l’agressé qu’il n’est pas.
                  Si c’est pour dire qu’après la guerre il ne faudra pas l’humilier, c’est hors sujet, car la guerre est en cours, et son issue est incertaine.
                  On ne peut pas humilier un pays (ou un homme) pour une action qui ne s’est pas encore réalisée.

                  S’il s’agit de ne pas humilier la Russie en ce moment, c’est une curieuse façon de voir les choses, alors que le pays qui en humilie un autre actuellement c’est la Russie vis à vis de l’Ukraine, qu’il dévaste, où ses troupes opèrent une épuration ethnique.
                  Dans ce cas Macron est encore mal inspiré car lui-même est censé aider l’Ukraine pas la Russie.

                  1. « la guerre est en cours, et son issue est incertaine. »
                    Parmi les issues, il y en a qu’il vaudrait mieux sans doute éloigner par un arrêt des combats rapide.
                    Mais l’on peut tout à fait choisir en tant qu’U.E. son avenir en excitant la tension sur la restriction de l’accès à Kaliningrad qui permettrait de tester l’engagement de l’Otan.
                    Mais l’on peut tout à fait agiter le chiffon rouge en accordant un statut de pays candidat à l’U.E. au mépris de la situation de conflit ou de la Transnistrie et des pays d’Europe centrale (voir la Turquie !) déjà engagés qui vont devoir implorer une agression russe pour avancer sur leur agenda d’adhésion, (sans mentionner l’écart économique et le coût de reconstruction) ne laissant maintenant à la vision impériale russo-centrée dont Poutine n’est que l’expression cohérente, que la perspective d’une conquête de la totalité de l’Ukraine, indispensable à la non-existence d’un pays démocratique de langue slave aux portes de la Russie, menace bien plus grave pour celle-ci en matière de destabilisation, que son adhésion à l’OTAN.

                    Le créneau temporel pour une telle action est maintenant ouvert et entamé.

                    La nucléarisation éventuelle de la Biélorussie, outre la gesticulation en réponse aux contraintes exercées au nom de l’U.E. sur le corridor de Suwalki, est sans doute essentielle à un mouvement tournant de conquềte au raz de la frontière Polonaise, qui ne devrait pas entrainer le déclenchement de l’article 5 de l’OTAN.

            2. @Pierre-Yves Dambrine 20h53 écrit justement :
              …  » Je pose même l’hypothèse qu’il (E.Macron) prend un malin plaisir à nommer des personnalités clivantes ou potentiellement porteuses de casseroles . Dans un calcul cynique, utilitariste ou de manière inconsciente parce que lui même a une certaine tolérance à la violence  » …..

              Je dirais même plus…
              Revoyons le célèbre média créé par notre ami François.. laissant aujourd’hui en accès libre un article récent tellement éloquent …
              (à lire … MAIS dont l’adresse ne passe pas la modération…!!… ==> dont voici des mots-clés : journaliste fantôme lobbies )
              … avec surtout son « post-scriptum » que je recopie :
              …  » Note de la rédaction :
              On s’est rendu compte, peu après la parution de l’article dans notre édition papier (Fakir n° 103) que iStrat, l’agence de lobbying numérique, a été codirigée de juin 2013 à 2014 par… Olivia Grégoire, l’actuelle porte-parole du gouvernement !
              Pas de doute : on peut faire confiance à la Macronie pour privilégier l’intérêt commun, l’intérêt des gens, face aux lobbies de tous ordres…
              « 

              1
            3. Je ne pense pas que ce soit un « malin plaisir », mais simplement le fait que notre haute administration et nos « gouvernances d’entreprise » favorisent ceux qui en apparence décident rapidement, savent « trancher », et sont concis voire expéditifs dans les considérants dont ils accompagnent les décisions. Les « meilleurs » décideurs font même beaucoup verbalement et se content d’un email de 5 mots à leurs subordonnés.
              Même si ce n’est pas la meilleure méthode pour monter dans une hiérarchie car on peut finir par savoir au niveau N+1 que la concertation n’est pas le fort du « décideur » décrit ci-dessus, qui est disons au niveau N, néanmoins il existe une probabilité suffisante qu’on puisse passer 3 ou 4 échelons hiérarchiques avec ce type de management et d’attitude.
              En passant ainsi dans un « trou d’information », on devient, vu d’en haut, une personne brillante et efficace.
              On voit périodiquement en politique des gens choisis pour le biais contraire, la capacité à négocier, quand on sait qu’il faut « panser ». Lang après Allègre. Pietrachewski pour les retraites (mais pas de chance il avait N gamelles). etc.

              Il y a aussi un autre aspect qui fait qu’on ne voit pas trop ces stéréotypes venir : l’adoption de modes successives dans le management, qui donnent l’opportunité de recoder autrement des choses assez élémentaires, et de croire en sus qu’on est devenu génialement visionnaire (méthode Hay dans les années 80, etc. , plus récemment on avait beaucoup parlé du faut que le PM italien d’il y a qqs années, Renzi, lisait beaucoup Murakami, ou était un peu « marabouté » par une conseillère qui en faisait un plat). Les agences de com sont faites pour se tenir au courant de ces modes, même si nous voyons à la fin qu’on s’adresse à une Mimi Marchand pour les choses sérieuses (les relations avec Takieddine etc.) !
              Ca ne manque pas de piquant, comme on disait au PS autrefois.

              3
              1. J’ai eu l’occasion de travailler avec une personnalité qui avait toujours raison et qui voulait que tout passe par lui. Ça me semble assez proche de notre Président.
                En l’occurrence, il s’était surtout entouré de personnes soumises qui ne remettraient pas en cause son leadership. En conséquence, les personnes n’étaient pas recrutées sur leur compétences mais bien sur leur aptitude à se soumettre. Dans ce genre de recrutement, les personnes à casseroles sont très bien parce que pour eux, c’est une protection (tant qu’ils obéissent) et pour le leader, c’est aussi un moyen de chantage si nécessaire.
                Les personnes competentes déjà en place étaient systématiquement rabaissées voire sanctionnées (histoire de bien montrer qui était le chef et qui a toujours raison ).
                Je sais, ça ne donne pas une belle image des fonctionnements humains mais c’est bien une réalité.

                2
      2. PS.
        il ne faut pas confondre il me semble puritanisme et le fait que des faits réels de violence ont longtemps été tus, que la libération de la parole aidant, ils ne le sont plus.
        Le puritanisme existe, mais ici c’est autre chose. Il s’agit de phénomènes graves, qui existaient depuis belle lurette, mais qui n’étaient pas reconnus pour ce qu’ils sont. La violence de certains médecins en gynécologie par exemple. Ou le harcèlement au travail.

        Dans le lot dans dénonciations, il n’est pas impossible qu’il y ait des cas de calomnies, mais globalement il y a réellement des violences qui existent et qui doivent être dénoncées et stoppées.

        2
  8. Impayables gaucho gauchiass…
    Dès qu’on est pas OK avec vous, qu’une loi est passée dans les règles, c’est le complot fasciste qui survient.

    Ce con de Jorion fait dans la bien pensance sans jamais avoir été voir les arrières cours MONSTRUEUSES du marché de l’avortement et du sort définitif des fœtus et leurs organes pour ne citer que cela.
    Un joli commerce où tel aviv est la place de marché.
    Et personne ici comme ailleurs n’ira jamais enquêter là dessus.
    Tous ces naz risqueraient de vomir.
    Leurs jolis principes en primes.
    Criminels complices vous êtes.

    1
      1. Et Gler coche toutes les cases parfaitement ! Tel Aviv le marché du foetus et des organes évidemment quelle autre ville sur Terre ?

        C’est très bien de laisser passer ce genre de message parfois. Quand on les lit on comprend que rétrospectivement quand ils se regardent dans une glace, dans une fulgurante lucidité, ils prennent des sueurs froides quant à la possibilité de l’avortement…

        Mais non, Gler, t’inquiète pas ta maman a pensé qu’elle devait te mettre au Monde pour le plus grand bien de l’Humanité ou alors elle n’était pas informé de la possibilité remarque.

        3
      2. LE CRACHAT

        « Glaireux à souhait avec des fils dans l’amidon
        « Se demandant s’il tombera du mur ou non
        « Le crachat au soleil s’étire
        ‘Son oeil vitreux de borgne où la haine croupit
        « Brillant d’un jaune vert pâlot et mal nourri
        « Sous la canicule chavire

        Léo Ferré (1970)

        https://www.youtube.com/watch?v=1Jx6pLKApWM

        4
    1. « Les glaires sont translucides. Mais si l’irritation dure, elles s’infectent de pus. C’est pourquoi elles deviennent jaunes et épaisses. » ‘(déf trouvée sur le net) bon à priori pour ce qui vous concerne « ‘gauchiass…' » il y a eu une bifurcation … je vous laisse deviner laquelle . 🤣😂🤣😂🤣😂🤣😂🤣😂

    2. Imposer des souffrances a des femmes sous couvert d’une croyance archaique ça n’a rien de glorieux, vous êtes des êtres ignobles, si vous voulez croire a votre ami imaginaire c’est votre droit mais fichez la paix aux gens qui ne croient pas a ces foutaises , vous ne voulez même pas evoluez car ce sont les plus extremistes qui veulent dominer les autres , et les religions sert de pretexte pour executer leurs plan de dictature sur autrui.

      1
    3. Il ne faut pas le contrarier le jorion , il devient méchant et ses acolytes font un concours derrière pour flatter le gourou . Je relève qu’ ici les femmes ont le droit de disposer de leur corps pour avorter mais pas pour avoir le choix d’ être vaccinées ou pas . Ainsi vont les gauchiasses qui savent ce qui est bon , ce qui est juste , ce qui est vrai , ce qui est beau pour leur société idéale et tout un chacun …. Vous ne devez , monsieur , le droit de paraître ici qu’ à votre pseudo sur lequel jorion a pensé pouvoir faire de l’ esprit pour amuser sa galerie et se rassurer , d’ où suinte sa détestation de tout ce qui ne pense pas comme lui tout en voyant du fascisme partout , de l’ est à l’ ouest . On pourrait en dire long sur l’ esprit de ce blog , ce qu’ ils ne voient pas c’ est leur monde qui s’ effondre et eux avec , ils ne comprennent plus rien et font appel à toute leur pseudo culture et leurs certitudes de gauchiasses bourgeoises pour se raccrocher avant de tomber dans le vide de leur incurie . Bien à vous monsieur , bien que je doute d’ être  » publié  » ici .

      2
      1. Mais non, regardez : vous êtes publié ! CloClo l’a dit l’autre jour (je paraphrase), que ce n’est pas mauvais de se rappeler de temps en temps la différence que ça fait de discuter entre personnes capables de mettre deux idées à la suite sans que ça s’écroule aussitôt. Mais avouez que c’est amusant que les Trolls (je mets toujours poliment une majuscule) se choisissent infailliblement des pseudos qui offrent d’eux un portrait peu flatteur (« L’enfoiré », « glaire », etc.). Et votre cas en est encore un bon exemple : pourquoi avoir choisi le nom de ce bruit qui m’a rassuré plus tôt aujourd’hui qu’un problème important était donc réglé pour la journée ?

        4
      2. « Je relève qu’ ici les femmes ont le droit de disposer de leur corps pour avorter mais pas pour avoir le choix d’ être vaccinées ou pas . »

        Claire dans ton raisonnement ainsi posé que si il y avait un test de crétinerie prénatal, l’avortement pourrait être rendu obligatoire pour la bonne santé mentale de la population générale !

        Mais comme on n’est pas sur le même niveau de droit en fait, même carrément y a rien à voir entre les deux propositions on ne peut pas soutenir une telle solution pour éviter ce fléau de la bêtise car ça serait un carnage, et la solution serait pire que le mal.

        T’as quand même compris que le droit à disposer de son corps pour une femme pour la procréation, encadré par la Loi, est un droit sans conséquence sur tes droits à toi, dont celui de vivre, alors que le droit de ne pas se faire vacciner à une conséquence directe et un impact directe sur le droit de vivre des autres aussi ? Non ça t’a échappé ?

        7
        1. Ça me rappelle une phrase Grand Charles à qui quelqu’un dans la foule avait crié « Mort au con ». Lui avait répondu : »vaste programme « .😂

  9. @PYD 25/6 15h56 et 19h00
    Les promotions quasi systématiques des keufs les plus violents en remerciements de leurs exactions, ok, c’est de bonne guerre pour un tel président.
    Mais ses innombrables propos méprisants (exemples : « chamailleurs », la « sagesse » conseillée à Geneviève Legay) ?
    Juste les propos d’un psychopathe ?
    Mais ces nombreuses nominations de plus que probables malpropres ?
    Juste parce qu’il recrute dans les limites de son horizon, c’est-à-dire dans un cloaque ?
    Ou bien s’agit-il aussi de provocations destinées à nous faire perdre notre sang-froid et à nous sidérer ?
    A rapprocher de la doctrine Guerassimov, qui nous divise moins en soutenant des oppositions raisonnables qu’en diffusant des idées sidérantes.

    1
    1. J’en resterais à un marquage par les doctrines types des agences de com’ (Anne Méaux et consorts).
      On peut appeler ça « cloaque » ou « Guerassimov », mais c’est en gros le dévoiement de ce qu’on apprend
      là ou Macron est passé (formation type ENA puis commission Attali par exemple).
      Là où Attali fabrique une com’ destinée à transformer un effort intellectuel en possible décision,
      (travail limite entre philo et politique, disons), Macron a retenu juste la seconde moitié du processus :
      Pour toute décision opportune, il existe une com’ qui va la faire passer.
      On voit que (i) il se plante même dans ce cas de figure.
      (ii) On voit heure après heure, pratiquement, qu’il n’a pas de colonne vertébrale, pas de réflexion sous-jacente articulée qui ferait que la com’ serait certes là mais réduite à son rang d’instrument.
      Sur les exemples qu’on connait, on peut voir que même s’il sert le MEDEF, il n’a pas une idée saine ou correcte de l’efficacité, qui pourrait être le mantra derrière les choix néolibéraux: Je pense à la désastreuse privatisation de l’aéroport de Toulouse, ou l’efficacité était on ne peut plus absente des choix faits. L’aéroport a été confié à un fonds qui n’a eu de cesse que de siphonner la réserve constituée (~60 M€ de 2015 de mémoire), au profit d’une nébuleuse comprenant une partie prenante chinoise clairement interlope, dont on voit mal quel intérêt était servi. C’était plutôt une façon de se lâcher, « moi je sais combiner des privatisations », qui aurait pu être un exemple pour d’autres à suivre, n’eut-elle été si fichtrement foireuse.

      2
      1. @timiota Le traitement du dossier Alst(h)om/GE et des turbines nucléaires est édifiant sur la vision du bonhomme.
        Pour l’aéroport de Toulouse, peut être souhaitait-on se montrer stratégiquement un bon élève de la mondialisation ouvert au futur hégémon Chinois, et misait-on sur un succès du TGV et la limitation du transport aérien pour filer la charge à un investisseur tiers en misant sur son investissement intéressant pour lui dans sa recherche d’une maîtrise des milieux technologiques aéronautiques, avec les compromissions associées.

  10. Pour compléter, cette expérience m’a appris que dans ce cas, le leader montre également des tendances paranoïaques qui l’empêche même des raisonnements de la logistique la plus élémentaire.
    J’ai pu trouver une solution partielle en suggérant quelques idées au passage qu’il était ensuite très content de s’approprier et de revendiquer la paternité pour nourrir son narcissisme ! 😄
    Mais fasse à ce genre de profil, la raison n’a plus cours et la conflictualité est la règle. C’est épuisant et en général ça débouche sur une forme de stagnation. En l’occurrence, s’agissant d’un élu intercommunal, le plus surprenant était de voir comment il était craint par les autres élus ! Je me suis souvent fait la réflexion du parallèle avec ce que je peux voir de Macron.

    1
  11. Plouf traduit la résonnance de vos verbiages et gesticulations quand ils s’ écrasent sur l’immensité et le mystère de la Vie et de l’ Univers . Insignifiance et vanité vous caractérisent .

  12. Je vais prendre le temps de vous écouter, et de vous lire, mais j’ai juste une idée (pré-)liminaire sur le sujet:
    L’état de droit c’est eux, même le président n’a qu’a pleurer!
    Une justice infestée d’espions hostiles?

  13. Paradoxalement, cette décision de la ‘Suprem Court’, largement inspirée de D. Trump et d’une partie des républicains, ne va-t-elle pas être préjudiciable, avec raisons, aux élections de ‘mid term’ qui peuvent voir réagir l’électorat féminin dans un sens qui ne sera pas favorable aux dits républicains?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.