Bruno Latour (1947-2022)

On parlait justement de « vrais intellectuels »… Je signale aussitôt ce décès qui m’attriste. J’y reviendrai.

P.S. C’est l’aimable requête d’un magazine littéraire, d’un article sur Bruno Latour, qui m’a en fait appris la nouvelle. Avant de répondre, j’ai voulu lire la rubrique Wikipédia, le long article du Monde ainsi que celui du Guardian. Ces lectures m’ont rappelé ce que je savais déjà : que si j’ai toujours eu un immense respect pour la qualité de véritable intellectuel de Bruno Latour, on aurait bien du mal à extraire de son œuvre une seule phrase avec laquelle je puisse être d’accord. J’en resterai donc là : à ce dont je suis absolument certain, « vrai intellectuel » et « mort qui m’attriste ».

Partager :

23 réponses à “Bruno Latour (1947-2022)

  1. Avatar de Emmanuel
    Emmanuel

    Idem…il explorait des voies, qui, on espère, en inspireront d’autres…

  2. Avatar de Vincent Teixeira
    Vincent Teixeira

    oui… voilà un beau contre-exemple aux intellectuels de foire, ou de supermarché, faux-monnayeurs de la pensée, qui encombrent les grands médias…
    (même si je ne suis pas très « fan » de sa rhétorique-jargon)

    1. Avatar de timiota
      timiota

      Oui, il a indiqué des connections qu’on pouvait juste « sentir de loin » et les a nommées, avec un brin de jargon, en effet (mais il y a pire).

      Côté dissonance : restera à voir s’il a fui tout concept relatif aux inégalités, au capitalisme, aux classes, afin de ne pas se coltiner des débatteurs qui ne l’auraient pas intéressé en face de lui, ou bien parce que vraiment, il voyait ces catégories comme profondément inopérantes/caduques (ce qui de facto n’est pas infiniment loin des « théories » de LFI (post-Jacques Généreux) ou du PS, — je serai charitable avec le PC de Roussel,–; François Ruffin étant le plus proche d’une « bonne » mise au point de ces catégories, amha)

      2
  3. Avatar de Jacques Racine
    Jacques Racine

    Ce sera difficile de discuter s’il n’est plus là, en effet… il faudra un nouveau PJ avec Lordon & Ruffin en invités… au départ je voulais juste te faire part en mp… du cp il en pensait quoi, lui, du rapport Meadows?
    Alexis Poulin https://youtu.be/ClRG7fuc1jg
    23:12 « Vous verrez on parle après avec un des auteurs du rapport Meadows qui explique que la faillite vient du fait qu’on n’a pas taxé assez les riches en fait »

  4. Avatar de Bertrand31
    Bertrand31

    Bruno Latour me rappelle les auteurs dont j’étais fasciné en les écoutant sur « Apostrophe » (après « Bouillon de Culture »), ce qui m’incitait à me précipiter chez mon libraire pour acheter leur dernier roman/essai, avec ensuite une grande frustration suite à la lecture de leurs ouvrages. Et malheureusement cela s’est à nouveau produit suite à la lecture de « Où Atterrir ? » que je n’ai même eu l’envie de lire jusqu’au bout !

    1
    1. Avatar de timiota
      timiota

      Pierre Charbonnier est bien moins « décevant », dans ce registre…

  5. Avatar de François Marfaing
    François Marfaing

    Quelle bien triste nouvelle!
    Quelle perte pour nous tous!
    Quelle belle âme!

  6. Avatar de Lonylp
    Lonylp

    Sur Arte à la fin de sa réflexion, Bruno L. s’adresse à son petit-fils « Lilo » en évoquant les terribles prochaines vingt années, en espérant que les 20 suivantes seront moins dramatiques mais on sentait dans sa voix émue le tremblement de celui qui savait qu’un changement de cosmologie est un moment très critique pour le genre humain dans une époque qui ferme les yeux sur le ravin qui approche.

    1
  7. Avatar de Guy Leboutte

    J’ai assisté à une conférence de Bruno Latour, très stimulante car il était vraiment un grand intellectuel aux très vastes lectures.
    Mais pour ce qui est de sa position, il me paraît bizarre aussi. Pour lui, la question du capitalisme a cessé d’être pertinente, et il s’est joliment fait contrarier par le score de sa « classe écologiste » aux dernières présidentielles françaises.
    Une chose que je ne comprends pas, c’est son succès auprès de nombreux universitaires. Je ne peux y voir qu’une espèce de désespoir dans l’incompréhension du monde.

    2
  8. Avatar de Pataw
    Pataw

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Pinçon
    Michel Pinçon le 26. Il ne fait pas bon etre « vrai intellectuel » et sociologue actuellement.

    1
  9. Avatar de naroic
    naroic

    Mais enfin intellectuels que soulevez vous ? des idées comme un peintre, un musicien, la gamme des chromatiques, pour la singularité ou la prouesse sémantique ? Enfin intellectuels qui êtes vous si vous n’êtes pas scientifiques, artistes ou prophètes ?

    1. Avatar de un lecteur
      un lecteur

      Peut-être des personnes qui épuisent des principes pour pouvoir passer à autre chose.

  10. Avatar de Guy Leboutte

    Joseph Confavreux de Mediaprt ce 9 octobre, « Les leçons de Latour ».

    https://www.mediapart.fr/journal/ecologie/091022/les-lecons-de-latour
    Ou ici en PDF pour les non-abonnés : https://condrozbelge.com/wp-content/uploads/2022/10/mediapart.fr-Les-lecons-de-Latour.pdf

    Extrait : « Il est en effet difficile, sinon impossible, de penser la politique contemporaine et notre sort collectif sans en passer par la pensée de Bruno Latour, dont la résonance s’est amplifiée avec l’épidémie de Covid-19. Et pourtant demeure le sentiment, qu’à l’heure de sa mort, il ne nous a pas légué tous les outils susceptibles d’affronter l’urgence et la gravité de la situation qu’il a pourtant contribué à penser et à décrire. »

  11. Avatar de Guy Leboutte

    « Maintenant que je sens que je dois avec effort tirer dans mon dos une longue traînée de CO2 qui m’interdit de m’envoler en prenant un billet d’avion et qui embarrasse désormais tous mes mouvements, au point que j’ose à peine taper sur mon clavier de peur de faire fondre quelque glace lointaine », le malaise ne cesse de s’accroître, constatait alors Bruno Latour. « Cette tasse de café ruine un sol des tropiques ; ce tee-shirt renvoie dans la misère un enfant du Bangladesh ; du steak saignant que je me réjouissais de manger émanent des bouffées de méthane qui accélèrent encore la crise climatique », ajoutait-il encore.
    Rien à redire à cela ?

    1. Avatar de Garorock
      Garorock

      Je viens de lire l’article de Médiapart (insomnie) à l’instant.
      Je ne connaissais pas du tout Bruno Latour avant d’en avoir entendu parler cette année ou l’année dernière…
      Je voulais copier-coller un passage de l’article pour le poster ici.
      Et c’est exactement celui que vous mettez en exergue…
      Alors j’en ai choisi un autre:

      « Tout cela participe du même phénomène : les élites ont été si bien convaincues qu’il n’y aurait pas de vie future pour tout le monde qu’elles ont décidé de se débarrasser au plus vite de tous les fardeaux de la solidarité – c’est la dérégulation : qu’il fallait construire une sorte de forteresse dorée pour les quelques pour cent qui allaient pouvoir s’en tirer – c’est l’explosion des inégalités ; et que pour dissimuler l’égoïsme crasse d’une telle fuite hors du monde commun, il fallait absolument rejeter la menace à l’origine de cette fuite éperdue – c’est la dénégation de la mutation climatique. »

      1. Avatar de Guy Leboutte

        Garorock
        Amusant, la même sélection d’un extrait. C’est bien écrit! Pour la dénégation de la mutation climatique, je suppose qu’elle est devenue impossible, du moins en paroles. Car en actes, elle continue.

        1
  12. Avatar de Peska
    Peska

    Je me risque :

    (…) j’ai toujours eu un immense respect pour la qualité de véritable intellectuel de Bruno Latour, on aurait bien du mal à extraire de son œuvre une seule phrase avec laquelle je puisse être d’accord. (..)

    Je suis perplexe, je ne comprends pas ou bien…

    Paul, faut-il lire :  » on aurait bien du mal à extraire de son œuvre une seule phrase avec laquelle je ne puisse être d’accord.  » ou bien  » on aurait du mal à extraire de son œuvre une seule phrase avec laquelle je puisse être en désaccord.  »

    Chacun y a-t-il lu ce qu’il avait envie de lire ?

    1. Avatar de éponine
      éponine

      Bonjour Peska,

      Vous n’avez pas repris le « Si » au début du passage que vous citez.
      Ca éclaire pourtant le sens de la phrase.

      Bien à vous

      1. Avatar de JMarc
        JMarc

        Excusez-moi Eponine mais ce « si » ne me semble rien changer. Avec ou sans « si » ce que dit Paul me semble à moi aussi paradoxal.

  13. Avatar de gaston
    gaston

    Comment marquer ce décès qui vous attriste ?

    Peut-être en laissant (encore une fois !) la place à Léo :

    « Les Vieux Copains »

    https://www.youtube.com/watch?v=aPtX8khUDtM

    2
    1. Avatar de Paul Jorion

      Frédéric Lordon : « La « communion sensible » en quelques années s’est installée comme la-pensée-politique-pour-notre-temps : à hauteur des grands-enjeux-écologiques. Mais installée auprès de qui, et surtout par qui ? Installée pour un public conquis d’avance : bourgeoisie culturelle citoyenne et concernée, mais surtout par et pour d’aimables forces de l’ordre symbolique, médias « de référence », institutions culturelles sous surveillance étatique ou sous emprise capitaliste, tous lieux où la « liberté de penser » devrait être moins certaine de n’avoir rien de commun avec celle de Florent Pagny. En tout cas, lieux toujours en quête de leur produit-type : la radicalité qui ne touche à rien. Et qui l’a enfin trouvé : les intellectuels latouriens. Immense soulagement — c’est que l’équation était difficile à résoudre. La destruction capitaliste de la classe ouvrière n’intéressait pas la bourgeoisie culturelle, il était donc simple et logique de la passer sous silence. Celle de la planète est plus difficile à évacuer, impossible de ne pas en dire « quelque chose ». Mais quoi — qui ne portera pas trop à conséquence ? Arrivent les latouriens, qui n’ont pas seulement trouvé une manière merveilleusement poétique de reformuler le problème — « où atterrir ? » —, mais en proposent également la réponse qui convient : n’importe où pourvu que ce ne soit pas en le seul lieu où la piste est vilaine et cabossée : la mise en cause du capitalisme. Tous les organes de la Grande conscience en frétillent d’aise : frisson de se porter, et surtout d’inviter les autres à se porter en hauteur ; paix de l’âme à être bien certain qu’il ne s’ensuivra aucun dérangement pénible, vis-à-vis ni de leur tutelle publique, ni de leur tutelle capitaliste, ni, et c’est bien le principal, de leur conviction profonde. »

      Personnellement, 100% d’accord avec Lordon, bien entendu… comme dans 99% des cas 😉

      1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta