Le choix des lecteurs : Konstantin Kisin

L’un de vous m’écrit : point de vue intéressant

Qu’en pensez-vous ?

: Konstantin Kisin
25 décembre 1982 (âge 40)
Moscou, République socialiste fédérative soviétique de Russie, Union soviétique
Nationalité : Britannique, Russe
Occupations : Humoriste, écrivain, podcasteur, commentateur politique

Partager :

47 réponses à “Le choix des lecteurs : Konstantin Kisin

  1. Avatar de Khanard
    Khanard

    point de vue intéressant ? A quel titre ? d’humouriste ou bien d’analyste politique ? En tant qu’humouriste : bof . en tant que podcasteur : bof . Circulez y’a rien à voir . ça devient la cour des miracles !

    1. Avatar de Patrick M
      Patrick M

      Intéressant car le point de vue du speaker est que:
      – la priorité des pauvres de la planète est de sortir de la pauvreté et non l’urgence climatique.
      – les pays les plus émetteur de CO2 sont les pays les plus peuplés mais aussi les pays où ils y a le plus de pauvreté.
      En conclusion, que tant qu’il y aura autant de pauvres dans les pays les plus peuplés de la planète (dixit Chine/Inde), il est illusoire de penser lutter simplement par des protestations dans les pays dits « développés », considérés implicitement comme « priviligiés ».
      Le clip fait parti d’un débat de plusieurs orateur defendant une position sur un sujet, plusieurs orateurs ayant un point de vue différent se suivent.
      Le point de vue peut être considéré comme intéressant car apportant un angle de vue différent.
      Que vous ne soyez pas d’accord sur l’interet car vous êtes contre la position exprimée est votre droit, le problème serait ensuite de vouloir « canceller » l’orateur car vous n’ètes pas d’accord avec lui.
      Autrement dit, sa position « différente/non interessante » heurte la sensiblité de certaines personnes « woke » qui, eux, détiennent la vérité, et donc il faudrait l’empécher d’exprimer son point de vue.
      A bon entendeur…
      PM

      1. Avatar de CloClo
        CloClo

        L’avantage c’est qu’avec un Wok on peut faire cuire des nouilles qui découvrent la liberté d’expression avec leurs yeux de chatons nouveaux nés, et ils ont peur qu’on les censure… Mieux vaut tard que jamais me direz vous, même si dans leur cas ils en feraient peu cas, c’est le cas de le dire, en cas de prise du pouvoir en sens inverse.

  2. Avatar de Guy Yo
    Guy Yo

    Outre la bourde habituelle « UK fait 2% des émissions » qui oublie les émissions réalisées en Chine ou ailleurs pour le compte de UK, la mention des « scientific and technological breakthroughs » comme alpha et oméga, seule et unique perspective de lutter contre le réchauffement anthropique, est très courte. Vraiment très courte. Le speaker semble avoir quelques décennies de retard dans l’analyse du problème.

  3. Avatar de Romain Vitorge
    Romain Vitorge

    extrait choisi de la traduction automatique des sous-titres :
    …/… Mesdames et Messieurs il n’y a qu’une seule chose que nous pouvons faire dans ce pays pour arrêter le changement climatique et c’est de faire des percées scientifiques et technologiques qui créeront de l’énergie propre qui n’est pas seulement propre mais aussi une source d’énergie renouvelable …/…
    Vous trouvez ça drôle ?
    Je ne vois pas bien ce que ça vient faire ici . . .

    1. Avatar de Paul Jorion

      Ah ! L’argument imparable de le phrase isolée extraite du contexte ! (Vous ne pensez pas que ça a déjà beaucoup servi ?)

      1. Avatar de Romain Vitorge
        Romain Vitorge

        Toujours hors contexte bien sur :
        « l’avenir du climat va être décidé en Asie et en Amérique latine par les pauvres qui s’en foutent de sauver la planète »
        Je ne vois toujours pas ce que ça vient faire ici . . .
        Ne sont-ce pas les « riches » qui ont accumulés ces 150 dernières années des émissions de co2 dans l’atmosphère

  4. Avatar de timiota
    timiota

    La clé de montage (ou démontage :; ) de ce Gödel du CO2 en culotte pas très courte, c’est « agency »:
    La capacité d’action.
    Il évacue son côté social vs individuel dans le trope suivant lequel tout parent « appuyera sur le bouton magique qui crache du CO2 et arrime ceux qui crèvent de faim à l’économie middle-class » .
    Les deux sous-entendus sont « c’est le seul moyen, c’est celui qu’on a vu marcher ».
    Et « individuel ou collectif, j’veux pas le savoir, que tout le monde s’y mettre, quoi » (et en réalité ça veut dire « le tout est la somme des individus »).

    Donc c’est surtout un discours qui évacue la capacité à penser les structures du collectif. Certes en quelques glissements de vocabulaires, je peux passer des « structures du collectif » au collectivisme marxiste. C’est un autre procès assez facile. Mais l’appel à imaginer à nouveaux frais des planifications, des gestions de grandes organisations (ports, ministères, …) qui les maintiennent à l’écart des corruptions et accaparements, pourquoi s’en priver ? Pour faire désespérer Billancourt et même désespérer Cloclo ? Les changements d’organisation et de technologies sont déjà largement survenus, il n’y a pas de barrières sérieuses à ce que d’autres surviennent.

    1. Avatar de Patrick M
      Patrick M

      En résumé, un privilégié disons en europe va dire aux millions de pauvres que s’ils veulent lutter contre le réchauffement climatique, ils doivent rester pauvre car toute amélioration de leur condition de vie implique une émission de CO2?
      De quel droit un privilégié occidental ayant bénéficie d’une amélioration de niveau de vie grace à des émissions de CO2 passées peut demander aux miséreux de la terre de rester dans leur misère?
      C’est pourtant pas compliqué de comprendre le raisonnement:
      tout parent misérable, s’il a le choix pour son enfant de le laisser crever pour éviter, à son niveau individuel, de polluer ou bien accepter, encore une fois à son niveau individuel, de polluer si c’est le prix à payer pour sortir de la misère choisira de polluer.
      J’ose espérer, Mr Timotia, que,comme moi, et pour sauver la planète, vous n’avez pas d’enfant (je plaisante bien sùr, quoique).

      1. Avatar de timiota
        timiota

        C’est justement le fait qu’il y a un ensemble de projections entre passé et futur qui fait de ce raisonnement simplifié une aporie.
        Si on se force à penser sans ramener tout à des termes individuels (« bien » élever UN enfant couterait tant de CO2) sans penser aux redistributions des choses et des revenus /ressources à l’intérieur des pays et entre eux, la conclusion n’a plus autant d’évidence aveuglante.
        L’objection « eh bien dites-moi pas à pas comment on fait » ne tient pas car si on prend un chemin axé sur le collectif (les communs, …) la plupart des « pas » sont engendrés par les inflexions apportés dès les premiers d’entre eux.

        1. Avatar de Patrick M
          Patrick M

          Les faits sont têtus:
          Emission de CO2: Chine + Inde: 37%
          Europe: 9%
          (source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_émissions_de_dioxyde_de_carbone_liées_à_l%27énergie)

          Même si chaque individu en Europe arrêtait vertueusement de polluer, le simple fait pour les 275 millions (Chine) + 600 millions (Inde) de gens vivant sous le seuil de pauvreté d’essayer de sortir de la pauvreté engendre mécaniquement une augmentation de pollution.
          C’est quand même pas compliqué à comprendre que pour l’orateur c’est:
          Soit trouver/développer des sources d’énergies non carbonnées et bon marché pour remplacer le charbon/pétrole, soit dire aux plus pauvres de surtout rester pauvre pour pour limiter les emissions de CO2 liés à leur développement et espérer sauver la planète des plus riches.
          Après, cette vidéo n’est qu’un extrait d’un débat plus général ou chaque (8, de mémoire) participant donne son point de vue et où, au nom de la liberté de parole, tous les avis sont mis sur la table pour y être discuté/critiqué
          cordialement,
          PM

      2. Avatar de butinette
        butinette

        @Timiota.

        Déjà, ce n’est pas ça une « aporie ». Les mots ont un sens.

        Ensuite, vous vous permettez de « compléter » l’argument proposé de manière parfaitement arbitraire (en y débusquant une prémisse qui n’y est d’ailleurs pas du tout), pour mieux reprocher ensuite à l’orateur de n’avoir pas pris en considération les implications de ladite prémisse prétendûment implicite (de l’agency… à l’individualisme ontologique… à ce que pourrait être ladite equation dans un monde de communs…)!
        Quand l’auteur vous répondrait certainement que l’agency n’est pas son problème et que les communs ne feraient sans doute que diminuer la tension entre les deux éléments de l’équation, sans changer la donne qu’à la marge.

        Si je résume, il faudrait donc changer le système politique des pays pauvres avant même de faire quoique ce soit pour sauver le climat !
        Parce-qu’il est bien entendu qu’un mode de gestion collective par les communs implique de facto un changement radical de système politique dans des pays qui sont aussi, en même temps, les plus corrompus et les plus exposés aux dictatures de tout poil.
        Allez-y, on vous regarde faire !
        C’est complètement irréaliste, et « Avec des si… » comme disait mon grand père, « on pourrait mettre Paris en bouteille ! ».
        Tout ça me rappelle une gentille fable qui parle d’un roi des souris, de ses conseillers, d’un chat et d’un grelot…

        Vous ne faites qu’ajouter de l’eau au moulin de l’orateur, et il vaut mieux alors, si mettre fin aux dictatures dans les pays pauvres est la condition sine qua non pour combiner diminution des émissions et accroissement de la qualité de vie des populations, tout miser sur la technologie.

        (L’autre option consisterait à renforcer ces dictatures en échangeant le renforcement de leur stabilité contre leur participation à la lutte contre le changement climatique, et ce contre la volonté de ces armées de pauvres qui ne souhaitent qu’améliorer les conditions de vie de leurs enfants, mais je doute que vous y soyez favorable. Et pourtant ! C’est bien cette dernière solution que vous choisirez bien entendu, toute honte bue, mais en vous en lavant les mains, persuadé de ne pas y avoir touché, en imposant des normes internationales à ces populations. Le tour de passe passe consistant à faire semblant de ne pas voir qu’elle n’auront été signées – et en partie respectées – que contre ledit soutien des pays riches aux élites de ces pays. Dans le même temps, je ne doute pas que vous disserterez sentencieusement sur les mauvaises pratiques neocoloniales des pays riches…

        1. Avatar de Ruiz
          Ruiz

          @butinette Tout à fait, les grand raout des COP n’ont pour but que d’arriver à aligner les politiques entre les élites des différents pays afin de montrer que tout le monde avance un peu, mais chacun avec ses méthodes.
          pour réduire l’impact des pays riches il est possible de réorienter les consommations.
          pour réduire l’impact des pays pauvres (et qui voudraient de plus sortir de la pauvreté) le seul moyen réaliste est peut-être la réduction de la population.
          Cette approche est elle nuisible à la survie de l’espèce, ou une atteinte à la biodiversité (même étendue aux facteurs ethniques raciaux et culturels) ?

          Il n’est pas alors nécessaire de rechercher un changement de système politique, un régime
          autoritaire (la Chine pourrait en constituer un exemple) serait même suivant ses orientations parfaitement adapté à la mise en œuvres des mesures nécessaires.

  5. Avatar de Henri
    Henri

    DISCLOSE : Enquête – Allemagne

    A Lützerath, les banques françaises font le choix du charbon contre le climat :
    https://disclose.ngo/fr/article/a-lutzerath-les-banques-francaises-font-le-choix-du-charbon-face-au-climat

    Dons pour permettre à Disclose de poursuivre son travail indépendant :
    https://disclose.ngo/fr/page/faites-un-don

  6. Avatar de naroic
    naroic

    Arf, le Kisin nous déclare que les principaux acteurs du réchauffement climatique sont les pauvres d’Asie et d’Amérique du sud et que de les accabler en leur demandant de restreindre leur mode de vie déjà à la limite de la survie est inhumain – après tout ils ont le droit tout comme nous occidentaux, d’aspirer au même confort de vie – donc arrêtons, nous enfants gâtés, de nous couvrir de cendre (de jeter de la soupe sur les tableaux…) et retroussons nous les bras pour trouver la technologie qui nous solutionnera ce tracas du dérèglement climatique – car il n’y a que par le travail et l’espérance que nous résoudrons ce défi.
    Bon rien d’original la-dedans, enfin rien qui vaille qu’on s’enfouisse dans une bibliothèque pour lui trouver un détracteur tellement ces paroles semblent couler d’un robinet mal fermé.

  7. Avatar de CloClo
    CloClo

    Un stakhanoviste qui explique qu’il faut se remonter les manches et appuyer encore sur l’accélérateur… Follement drôle ! Euh pas pour les écosystèmes et les autres espèces qui ne comprennent rien à l’humour anglais. Tant pis pour eux.

  8. Avatar de Ruiz
    Ruiz

    Excellente démonstration de concours d’éloquence !
    La présupposition est que les pays pauvres seraient homogènes et ne disposeraient pas d’élites sensibles au défi climatique.
    Il n’en est rien.
    Reste à savoir si ces élites peuvent faire adopter un comportement mieux adapté, ou s’il est nécessaire que toute la population soit préoccupée par ce défi climatique.

    S’il est nécessaire que les populations ne soient pas pauvres pour prioriser le défi climatique, il est urgent d’augmenter leur niveau de vie. !!

    Mais ça ne va alors pas être facile.

    Inversement en réduisant drastiquement le niveau de vie des pays préoccupés par le défi climatique, il serait possible de supprimer cet effet anxiogène délétère à défaut de pouvoir faire plus.

    Comme tout parent est prescripteur de CO2 pour sa progéniture, la meilleure politique est la promotion de l’avortement et la pilule du lendemain gratuite pour toutes indépendamment des structures culturelles familiales.

    Et la guerre d’attrition à condition de ne pas trop forcer sur le kérosène et les explosifs.

    1. Avatar de Otromeros
      Otromeros

      …  » Comme tout parent est prescripteur de CO2 pour sa progéniture, la meilleure politique est la promotion de l’avortement et la pilule du lendemain gratuite pour toutes indépendamment des structures culturelles familiales. « …

      Bien au contraire…
       » Toutes choses restant égales par ailleurs ( = à niveau de vie planétaire constant)  » …si la population de la planète doublait demain matin… on aurait réduit de moitié la quantité d’émission de GES per capita …!…

      Remède statistique donc : Interdiction mondiale de la pilule, de l’avortement, de la Kpote, et accessoirement de l’éducation des filles..?
      Non?

  9. Avatar de Thomas Jeanson
    Thomas Jeanson

    Un bon entraînement pour répondre aux imbéciles…

    Ce qui est impressionnant c’est son niveau de certitude, on dirait Macron ( genre : si ils ne sont pas d’accord, c’est qu’ils ont mal compris )

    Ensuite, son raisonnement, dont les limites physiques sont absentes. Il n’imagine pas une seconde que bientôt, on aura beau pousser son fameux bouton rouge, il ne se passera rien, fini les boutons.

    La croyance pour horizon ( the great scientific break trough ) quand on prétend incarner un modèle de rationalité, ( par rapport à tous ces wokes qui n’ont rien compris à la dimension planétaire du problème ) c’est un tour de passe passe un peu flagrant.

    1. Avatar de Pascal
      Pascal

      L’élitisme vous dis je, l’élitisme !
      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/%C3%89litisme
      Le principe même de l’élitisme présuppose à l’élite le fait d’être les meilleurs. Alors pourquoi l’élite douterait elle d’elle même ?
      D’où l’on voit que l’élite à du mal avec la réalité quand elle prône toujours plus de travail et de technologie quand dans la population (occidentale au moins) commence à s’installer le « quiet quitting ».

  10. Avatar de Chabian
    Chabian

    De vos commentaire (J’ai pas suivi la vidéo), je crois saisir que on a encore un problème de moyennes ?
    Les pays ont des tailles différentes ! J’ai trouvé ceci sur Wikipedia en 10 secondes de recherche : « Mais les émissions par habitant classent les États-Unis (14,61 tonnes) loin devant la Chine (6,68 tonnes) ; les États-Unis sont eux-mêmes dépassés par l’Arabie saoudite (16,61 tonnes), les Émirats arabes unis (20,91 tonnes) et le Qatar (30,36 tonnes). » Et les émissions en Chine sont liées à l’industrie et l’énergie bien plus que dans d’autres pays. https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_%C3%A9missions_de_dioxyde_de_carbone_li%C3%A9es_%C3%A0_l%27%C3%A9nergie
    Attention à ne pas viser les pays pauvres parce qu’ils s’industrialisent sous l’effet de la « mondialisation » et s’enrichissent un peu. Et à séparer l’impact du CO2 domestique de l’impact du CO2industriel.
    Et finalement, c’est une question de sobriété (et de planification), où les riches auront un gros effort à faire, et les pauvres un effort quasi nul (surtout si on leur offre une vie de « jours heureux » plutôt que des compensations à la pauvreté sous forme de consommation futile liée à la propagande publicitaire).

    1. Avatar de butinette
      butinette

      Ha… enfin d’accord avec un commentaire.

      A ceci près qu’à part en Inde, pour des raisons religieuses, et dans quelques autres régions du monde (Bénin), les pauvres ne veulent pas de cette sobriété heureuse. Ce qu’ils veulent, c’est consommer comme des occidentaux.

      1. Avatar de Roberto
        Roberto

        Ah ben pas d’accord 🙂 !!!

        Parce que la MOYENNE est une abstraction de l’esprit,
        ce qui compte pour la planète c’est la REALITE des QUANTITES.

        Et en gros ce que nous rappelle ce « speaker » c’est tout simplement un FAIT : la QUANTITE d’humains, qui ont besoin d’NRJ.

        Dans les scénarios de freinage du réchauffement il y a
        1) baisser la consommation nrj par tete
        2) réduire le nombre de têtes
        3) remplacer l’NRJ carbonnée

        Donc le speaker, dans une sorte d’élégance britannique, propose de se retrousser les manches pour tenter 3) après nous avoir rappeler que 1) est irréaliste et que 2) est pour l’heure.. tabou, mais nous y viendrons, le plus naturellement du monde…
        puisque la démographie a semblé suivre la courbe D’NRJ disponible dans le monde…

        Ce que je trouve interessant dans cet argumentaire est que cela permet de réduire notre culpabilité d’occidental nanti en nous proposant de rediriger l’NRJ le focus vers la solution qui peut être une fuite en avant certes, mais qui est la seule.. pensable, disible.

        Certes on aurait du y penser un jour.. qu’il faudrait réguler la population… mais c’est de l’ordre de l’impensable tabou.

        La vie gagne toujours, meme si la mort in fine l’emporte.

        Pour finir, je vous invite a faire le lien avec la courbe de l’éléphant
        https://www.youtube.com/watch?v=ns-MBDSA0k4

        Bref, tout va pour le mieux dans ce monde 🙂
        Il y eu d’énorme progrès…
        notre occidentalité est dépassée… décentrée,
        nous ne sommes plus l’élément moteur.

        C’est difficile à avaler.. ???
        :).

  11. Avatar de Chabian
    Chabian

    (suite de mon message précédent) Il y a une page wiki plus adéquate. J’en extrais le graphique ci dessous. On voit mieux qui est sous la moyenne mondiale et qui a un effort à faire. On voit par exemple que le dépassement chinois et étasunien sont comparables, mais pour des populations très différentes.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_%C3%A9missions_de_dioxyde_de_carbone_par_habitant#/media/Fichier:2017_AQAL_Capital_and_Tom_Schulz_variwide_chart_%22Worldwide_Co2_emissions%22.png

  12. Avatar de Guy Leboutte

    Quel réactionnaire. J’ai tenu 4 minutes 40.
    Puisque les pauvres des pays pauvres ne vont pas arrêter de tenter de produire autant que nous, et que nous, nous n’allons pas virer notre salle de bains et construire une maison (« de m… ») sibérienne pour y vivre, on ne change rien.
    Pour le sommeil et pour le rêve, il y a le fait que jusqu’ici on s’en est toujours sortis, et supposons que la question climatique n’a rien de différent des épreuves du passé. Tout baigne.

    1. Avatar de Paul Jorion

      Il y a quand même une certaine ironie – vous l’admettrez – qu’un raisonnement de type marxiste classique comme celui de Konstantin Kisin, qu’on aurait attribué sans hésiter il y a un demi-siècle à un porteur de carte d’un Parti communiste, soit qualifié aujourd’hui de « réactionnaire ». Vous êtes plusieurs à le faire ici dans les commentaires, cette fois aussi sans la moindre hésitation !

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        C’est peut être Paul parce que le vrai communisme n’a jamais existé nulle part sur la planète.
        Et qu’en vertu du principe des vases communicants de l’économie capitaliste, il y a toujours des pauvres; et des pauvres d’un pays plus pauvres que les pauvres d’un autre pays.
        Si les pauvres des pays en développement voyaient que les riches des pays occidentaux ne possèdent qu’une voiture pour dix, ils ne réveraient peut être pas en regardant youtube d’avoir une voiture chacun…

        1. Avatar de Garorock
          Garorock

          Et c’est pas Poutine qui va nous apporter le communisme (les yachs, ça coûte cher!)
          Macron non plus ( la coke, c’est pas donné!)
          Quant à Xi. Il en fait quand ça l’arrange ( le dollar, c’est pas gratuit)
          Oncle Joe (fatigué) ça m’étonnerais qu’il se lance dans un nouveau new deal la semaine prochaine…
          Il n’en reste plus qu’un pour nous sauver:
          Jésus-Guevara.
          Mi communiste ( ouin, ouin, faut chasser les marchands du temple…)
          Mi révolutionnaire ( on les vire à coup de pompe dans le cul!)
          1) Mépriser Poutine
          2) Boycotter Macron
          3) Saboter les SUV (quand les chinois ne les verront plus, ils arrêteront d’en réver. En attendant, ils pourraient aussi arrêter d’en fabriquer)
          😎

          1. Avatar de Rosebud1871
            Rosebud1871

            Garorock 16 janvier 2023 0h43
            Le communisme ? des yachts ?
            Le deuil est une perte sèche, parfois quelque chose de durable vient à la place, le Taj Mahal est connu pour ça, mais je vous souhaite d’en sortir différemment.

            1. Avatar de Garorock
              Garorock

              Vous, Rosebub, il y a visiblement tout un tas de deuils que vous ne semblez pas disposé à faire… ( avec toute la clique des « ont ne peut pas faire autrement! »)
              C’est dommage parce qu’on finira tous par en mourir.
              Plus il y d’égo, moins il y a d’égaux!

      2. Avatar de Chabian
        Chabian

        Paul, c’est ici plutôt un anti marxiste qui « fait un raisonnement marxiste ». Tout bourgeois comprend bien que si tous les pauvres veulent devenir riches, la richesse est menacée. Et ces pays pauvres et exigeants ne vont pas non plus sauver le climat.
        (Donc, depuis 1917, il faut étouffer toute velléité… On célèbre aujourd’hui les 100 ans de l’étouffement de la révolution allemande, avec l’assassinat de Rosa Luxembourg).
        Pourtant la Chine fait des plans et des programmes pour réduire sa production de CO2 et avoir une industrie plus propre… ce que votre amuseur méprisant ne dit pas.
        J’ai connu cela avec les naturalistes occidentaux qui voulaient protéger les zones sauvages intouchées mais menacées par l’industrialisation dans ces pays pauvres : parce que chez nous, toute les zones « primaires » ont disparu. Idem pour le CO2 historique cumulé depuis 100 ans : il est de source occidentale !
        Ici c’est une variante : il faut travailler et trouver des solutions technologiques « pour que RIEN ne change ».
        Enfin, comme il y a 130 pays qui se partagent le CO2, la moyenne est de moins d’1% : les 2% de l’UK, c’es déjà pas peu. Et la comparer avec « les pays d’Amérique latine et d’Asie », c’est comparer un pays avec un demi continent et un continent..

        1. Avatar de Ruiz
          Ruiz

          @Chabian  » le CO2 historique cumulé depuis 100 ans » Ne pourrait-on pas en rendre la propriété aux pays et agents économiques émetteurs ?
          Plutôt que de s’intéresser uniquement au nouveau CO2.
          Et de demander aux « propriétaires » de le récupérer ?

  13. Avatar de Jean-Yves
    Jean-Yves

    Dès qu’on aura trouvé le mouvement perpétuel, on sera sauvé….c’est rassurant.

  14. Avatar de Hervey

    Konstantin est le côté face de la pièce, Greta étant le côté pile.
    Konstantin fait preuve d’un humour triomphant, imperator évidemment.
    Greta à l’envers chiffrant la valeur de la pièce.

    Avec ça dans la poche, on ne devrait pas dormir tranquille.

    https://i.pinimg.com/originals/18/b1/d2/18b1d2fe1408e00bd57561aa75c5ede1.jpg

    1. Avatar de Jean-Yves
      Jean-Yves

      Une aquarelle de John Singer Sargent…?

      1. Avatar de Hervey

        Delacroix.
        Au Louvre.

  15. Avatar de Marco
    Marco

    Les victimes des incendies géants, de la montée des eaux, des inondations, des sécheresses, des ouragans… auraient bien aimé appuyer sur le bouton rouge anti catastrophes climatiques…

    Le bouton de M. Kirsin, que nous utilisons tous ici, nous mène droit dans le mur !

    Philippe BIHOUIX sur Elucid « dresse le bilan des impasses énergétiques et climatiques dans lesquelles nous sommes. Face à la raréfaction des ressources, face au réchauffement climatique, la « croissance verte » est une illusion. De même, croire que la technique nous sauvera n’a pas de sens. Une solution s’offre pourtant bel et bien à nous : celle de la transition low tech. »

    Un bouton vert ?

    https://elucid.media/environnement/energie-penuries-climat-la-fin-de-la-croissance-sera-choisie-ou-subie/

    1. Avatar de Chabian
      Chabian

      Tempête traditionnelle, mais record battu, sur la Bretagne, Normandie, etc.
      Sur le littoral, quelque 158 km/h de vent ont été relevés à la pointe du Raz dans le Finistère, un record pour cette station, ainsi que 148 km/h sur l’île de Groix (Morbihan), 145 km/h à Barneville (Manche), 135 km/h à Ouessant (Finistère), 125 km/h à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), 122 km/h à La Hague (Manche).

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        Avec un vent pareil, ne laissez pas vos frigos dehors, vous risqueriez de ne pas les retouver!
        Peut être que c’est dieu finalement, en soufflant très fort, qui va nous débarrasser des SUV en faisant tourner les éoliennes!
        N’oublions pas que son fils était communiste (un peu rêveur)
        😎

  16. Avatar de JeNeSauraisVoir
    JeNeSauraisVoir

    Pour dire la chose le plus gentiment possible : ce point de vue exhale la défaite (sans doute à la suite d’une bataille sincère) d’un ancien affamé qui n’a pas su vaincre sa peur d’en manquer bien qu’ayant pu conquérir un strapontin aux cotés de la classe moyenne d’un pays prospère et qui a besoin de se convaincre – qui est même parvenu à se persuader – que des milliards d’indiens de chinois et de sud-américains suivront immanquablement la même trajectoire que lui.

    On se demande pourquoi il ne parle pas des africains eux aussi nombreux bientôt. Sans doute aurait-il excessivement pris le pli de la désinvolture de ses nouveaux camarades (sic) pour qui l’Afrique a été et restera quantité négligeable (ou ne rentrera pas dans l’histoire comme on dit par chez nous). Quoi qu’il en soit, mieux vaut se faire applaudir en campant un père prêt à s’en foutre pour offrir un avenir d’hyper-consommateur à son enfant plutôt que de supporter le ridicule de la trouille qui empêche d’envisager une vie sobre.

    Au passage il dézingue allègrement cette étude d’OXFAM selon laquelle « les 10% les plus riches de la population mondiale (environ 630 millions de personnes) sont responsables de 52% des émissions de CO2 cumulées, soit près d’un tiers du budget carbone mondial au cours de ces seules 25 années ». Les milliards de chinois, d’indiens, de sud-américains et bientôt d’africains prévoient-ils de s’extraire de la misère pour se payer le train de vie actuel des 10% plus riches ? Jusqu’où irons-nous pour éviter de nous poser la question du dysfonctionnement intrinsèque de notre société capitaliste qui a embarqué le reste du monde.

    En suivant le procédé de ce Konstantin Kisin on pourrait dire également que la seule chose à faire c’est de ramener les émissions de CO2 des 20% plus riches de la population mondiale au niveau de la médiane actuelle et de veiller à ce que les milliards de pauvres sortent rapidement de la misère sur une trajectoire qui puisse également les mener, tout au plus, au niveau de cette médiane. Quant au progrès technologique, il faut le prendre comme il vient (s’il vient) mais la survie de notre espèce réside surtout dans notre capacité à corriger les dérives de notre vivre ensemble et cela commence, pour chacun, par un peu de maîtrise de sa touille de la disette !

    1. Avatar de Roberto
      Roberto

      Suggestion :: différencier le passé, le présent et l’avenir.

      passe = Bien sur les « occidentaux » ont été la source d’une enrobe accumulation de CO.. ce faisant, ils ont participer a une amélioration du niveau de vie d’une très nombreuse population.

      présent = ce faisant, ils sont maintenant dépassés en nombre par cette nouvelle population

      avenir = a l’avenir le réchauffement a toutes les « chances » d’être maintenu dans sa trajectoire par ces populations, QUAND BIEN MEME les « occidentaux » auront réduit par idéalisme et/ou par nécessité leur consommation d’NRJ carbonee, et meme si il n’ya pas ou peu de réduction — notre part occidentale s’amenuisant de facto vu la masse asiatique, Africaine etc..

      enfi, c’est ce qu’il me semble comprendre, humblement 🙂

      1. Avatar de JeNeSauraisVoir
        JeNeSauraisVoir

        Probablement habitué à partitionner le monde entre l’Occident et les autres (à votre décharge, c’est un antagonisme pertinent dans bien de domaines), il vous aura peut-être échappé que je parle surtout du capitalisme qui explique à la fois les 10% plus riches et leur satellisation en matière d’émission de CO2. L’erreur que vous commettez à la suite de ce Konstantin Kisin c’est de lire ces émissions comme une moyenne par tête de pipe et de vous effrayer de ces gens de plus en plus nombreux. Pour peu que vous vous donniez la peine de regarder la courbe de distribution (étude OXFAM notamment), il apparaît clairement qu’une petite minorité (10%) cumule plus de la moitié des émissions (52%).

        Au demeurant, personne n’a jamais prétendu que ces 10% ressortissent en totalité du périmètre géographique que vous appelez Occident. Mais pour réformer (abandonner) ce système de concentration de richesses qui est le principal coupable du dérèglement de notre écosystème, pensez-vous que l’Angleterre en particulier et ce que vous appelez l’Occident d’une manière générale n’aient qu’un rôle subalterne à jouer ?

        Et puisque dans ce système capitaliste, accaparer hier permet d’accaparer plus aujourd’hui et davantage demain (et peut-être accepterez-vous de considérer l’origine des actifs financiers qui possèdent notre planète et la destination des richesses en circulation) quelque empressement à gommer le passé ne serait pas uniquement «douteux» mais clairement préjudiciable à toute recherche de solution viable qui puisse être acceptée par l’ensemble de la planète.

  17. Avatar de Khanard
    Khanard

    C’est surprenant de constater qu’à partir d’une même vidéo il y ait une différence d’analyse aussi flagrante.
    Là où je n’avais vu qu’un salmigondis d’idées toutes aussi stupides les unes que les autres (voir le premier commentaire posté par bibi ) voire même populistes je me retrouve confronté à une succession de commentaires qui trouvent un sens profond à ce Konstantin qui si je me fie à sa page wiki est tout de même un « humouriste » . Bon je vous l’accorde un autre personnage illustre s’est fait connaître en jouant du piano avec son sexe pour devenir un véritable chef de nation.
    Alors je m’interroge sur mes capacités d’analyse .

    Pan sur le bec .

  18. Avatar de Arnaud Castex
    Arnaud Castex

    my tuppence:
    Ce ptit gars s’en sort quand même beaucoup mieux que Andrew Tate (il a probablement mis son carton de pizza a recycler avant ce concours d’éloquence).
    La rhétorique est parfaitement huilée. Prendre une catégorie « les wokes » sans la definir, puis l’assimiler à l’ensemble d’une pensée de gauche « ecologiste » , travestir (s)a lutte contre le changement climatique en un combat égoïste « contre les pauvres » du monde entier en ommettant son corollaire du partage des richesses, en présentant qui plus est le progres de manière univoque, ineluctable, sans alea, sans limites des ressources d’une planète finie. Et qui melange tout habilement (on ne fait que 2% des emissions donc notre action ne sert à rien) c’est du bel ouvrage, d’autant que sa contradiction n’est pas présentée.
    Au second degré ce serait une critique plutot juste d’une partie de la gauche. Bien que ça n’en soit pas. C’est quand même plus distingué que du Tucker Carlson.

  19. Avatar de amateur
    amateur

    Il est vraiment marrant , intéressant , réaliste voir cynique . Mais  » that’ s the way it is  » .
    Nous sommes des humains ( trop ? ) et c’ est comme ça que nous vivons et donc continuons à vivre .
    Chacun sa merde en attendant le déluge .

  20. Avatar de Arnaud Castex
    Arnaud Castex

    Pourquoi est ce qu’une vidéo à la noix par un inconnu dont on ne peut pas verifier les compétences peut elle avoir plus d’importance qu’un document simple comme le scénarios RTE?

    « https://assets.rte-france.com/prod/public/2021-12/Futurs-Energetiques-2050-principaux-resultats.pdf »
    ainsi:
    « Certains pourraient considérer vains ou négligeables les efforts à entreprendre en France pour respecter les engagements climatiques compte tenu de la part du pays dans les émissions mondiales (environ
    1%). Pourtant, les émissions de la France par habitant demeurent au-dessus de la moyenne mondiale
    et ce constat est encore plus criant une fois pris en compte l’impact carbone des imports («empreinte
    carbone»). En outre, les solutions technologiques et industrielles pour y parvenir sont susceptibles de
    développer, en France et en Europe, des avantages compétitifs substantiels dans le concert mondial. »

    La crise énergétique de la fin 2021 montre que sortir des énergies fossiles n’est pas uniquement un impératif climatique : elle vient rappeler que la forte dépendance de l’Europe aux pays producteurs d’hydrocarbures peut avoir un coût économique, et que disposer de sources de production bas-carbone sur le territoire est également un enjeu d’indépendance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. Si on laissait faire, je pense que la forêt reprendrait ses droits! Sinon que la jachère soit il me semble…

  2. Mais c’est bien ce que je veux dire. L’IA n’a pas besoin du biologique. Reste à savoir si le « projet »…

  3. Peut-être une décharge de déchets électroniques, de vieux morceaux de robots, etc, gérée « avec intelligence » ?

  4. Peut-être que la représentation d’un homme avec un enfant est un premier biais. Longtemps, les mâles ne savent rien de…

  5. Se représenter la préhistoire est déjà un exercice plein de biais. Nous les déconstruisons peu à peu, mais le chemin…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta