Élites obèses et sociétés infirmes, par Manuel Guérin

Todd, dans Le Figaro ou chez Taddeï, arrive à la même conclusion – maintenant la guerre – en utilisant des arguments différents de ceux de notre hôte.

On aurait pu penser que la série d’arguments de l’un l’aurait mené à la conclusion de l’autre par erreur, mais non, ce n’est pas le cas. Au contraire, les deux analyses viennent chacune renforcer l’image de la chréode, du chemin tout tracé, qui se dessine devant nous.

Les sociétés occidentales se passionnent pour des problèmes périphériques, aveuglées par le stock de richesses qu’elles ont accumulées. Malgré les péripéties récentes qui ont mis à jour des problèmes structurels de production stratégiques (masques, paracétamol, énergie, puces électroniques, armement, etc.), elles continuent de s’enivrer de telle ou telle arme qui envoie des missiles au centimètre près à 80 km sans voir qu’elles ne sont plus capables de les produire en quantités industrielles ou des problèmes de telle ou telle ultra-minorité sexuelle dont 99,99% des gens ignoraient jusqu’à l’existence.

L’idéologie néolibérale accouche d’élites obèses et de sociétés infirmes, incapables de produire des biens essentiels à leur propre existence. La prise de conscience par les populations de cette perte de puissance les jettent, pour le pire, dans les bras des premiers caporaux venus.

Pouvons-nous la bouter hors de nos sociétés pour mettre en œuvre une économie de guerre contre les périls existentiels qui attendent notre espèce ? Rien n’est moins sûr.

Partager :

76 réponses à “Élites obèses et sociétés infirmes, par Manuel Guérin”

  1. Avatar de Hadrien
    Hadrien

    Mettre en œuvre une économie de guerre contre les périls existentiels qui attendent notre espèce implique de bouter TOUTES les idéologies hors de nos sociétés, y compris l’idéologie anti libérale.
    Commencez par lire « Le monde sans fin » De JM Jancovici.
    Pour rappel: notre problème est simple (ce qui ne veut pas dire facile):
    1) l’effondrement physique de la biosphère est dû à notre consommation de ses ressources, transformées en pollutions, que nous appelons aussi « richesse », mesurée (+- correctement) par le « PIB ».
    2) L’équation de Kaya simplifiée lie ce PIB aux humains sur cette terre: PIB = N*PIB/N = nombre de consommateurs N * niveau de vie moyen par consommateur PIB/N.
    3) Donc, si nous voulons diminuer l’effondrement physique de la biosphère il n’y a que deux solutions:
    3.1) Diminuer le nombre de consommateurs;
    3.2) Diminuer le niveau de vie moyen;
    Et/ou toute combinaison des deux.
    SIMPLE mais pas facile et TRES peu populaire

    7
    1. Avatar de ebolavir
      ebolavir

      Comme je l’écris à chaque occasion, le problème de la baisse d’effectifs des consommateurs est en cours de solution.

      Tout le monde ne fait pas aussi bien que la Corée du Sud (les bébés quatre fois moins nombreux que les gens de cinquante ans n’ont pas de frère ou sœur), mais dans les pays riches la décroissance est en cours ou inscrite dans les chiffres (le plus joli exemple est la Chine qui s’est mise à décroître à la surprise générale alors que c’était certain depuis que les enfants « uniques » ne font plus d’enfants du tout.) Les exceptions (USA, France, Angleterre) ont une politique résolue d’immigration qui permet aux nouveaux venus restés féconds de compenser la conduite de ceux déjà installés.

      Dans les pays pauvres (en moyens de produire, pour cela l’Arabie Saoudite est un pays pauvre), la fin des prestations des pays riches qui rétrécissent va mettre fin à l’exponentielle démographique et ramener la situation d’équilibre traditionnelle, une natalité exubérante compensée par la consommation des êtres humains, mort des petits enfants, guerre, esclavage, épidémies et de temps en temps famines. l’Afrique avant la colonisation, l’Europe du haut Moyen Âge. Il a suffi d’annoncer que les bateaux de céréales ukrainiennes ne partent plus pour faire croire que les Nigérians vont mourir de faim.

      Tout ceci est du long terme, incompatible avec le projet (la prévision) d’une Terre devenue inhabitable avant que les bébés de cette année soient grands-parents, grâce au réchauffement dont la cause (la présence de gaz maléfiques qui mettent l’équilibre thermodynamique de la planète à une température trop élevée) est installée malgré les exorcismes et les sacrifices coûteux auxquels une minorité de pays se livrent à grand vacarme.

      Mais ne nous privons pas du plaisir de discuter. Tout ceci est en cours, la question du « pas facile et très peu populaire » qui suppose que la force de la volonté peut quelque chose, est dépassée.

      1
      1. Avatar de Hadrien
        Hadrien

         » le problème de la baisse d’effectifs des consommateurs est en cours de solution.  »
        Non car la valeur absolue de la population (on va vers 10 à 12 milliards selon l ‘ONU) reste beaucoup trop élevée, surtout si cette population n’accepte pas de demeurer pauvre. En outre, les classes dirigeantes, au nom de la sacro-sainte croissance, restent résolument populationnistes, ce qui les entraîne à la politique pro-migration (« une chance pour la France! ») que vous mentionnez.
        « Mais ne nous privons pas du plaisir de discuter ». Je pense effectivement que c’est ce qui nous reste, un peu comme ces Bysantins discutant du sexe des anges pendant que les Ottomans bombardaient leurs murs. Sur ce blog, le sexe des anges peut s’assimiler au socialisme idéal.

  2. Avatar de torpedo
    torpedo

    Bonjour Mr Guérin, ou plutôt…
    Bonjour mon Caporal?

    Si ces biens essentiels pour notre existence,
    Et qui intègrent donc pour vous, en vrac,
    Masques, paracetamol, électronique, armement…
    Cessaient par bonheur d’être produits industriellement,
    Ne se dirigerions nous pas vers une certaine forme de sagesse,
    Plus propice à permettre la sauvegarde de l’humanité?

    Enfin, merci d’expliciter cette notion d’une :
    … »ultra-minorité sexuelle » dont 99,99% des gens ignoreraient jusqu’à l’existence…
    Car elle tombe un peu comme un cheveu sur une soupe,
    Ou l’on hésite à tremper les lèvres,
    Tant elle semble maintes fois réchauffée…

    Chaque individu étant en lui-même une minorité,
    Penseriez vous que le fait qu’une majorité en ignore l’existence,
    N’en ferait pour autant que quantité négligeable?

    Et au risque de me méprendre…
    Avec de telles errances ne seriez vous pas,
    Plus que quiconque,
    Prêt à tomber dans vos propres bras?

    Eric.
    2ème classe

    PS: Les chemins tout tracés, comme les idées toutes faites.
    N’existent que pour ceux qui les veulent emprunter.
    J. de C. de la P.

    4
    1. Avatar de Khanard
      Khanard

      @torpedo
      «Les chemins tout tracés, comme les idées toutes faites. N’existent que pour ceux qui les veulent emprunter.»

      J’appelle ça des préjugés en opposition aux jugements

  3. Avatar de CloClo
    CloClo

    Et oui Byzance ! Ce petit texte est un peu à la ramasse de mon point de vue. Et il est plutôt ambigüe en fait. Et il est contre productif alimentant de facto la rhétorique des petits caporaux.

    Quel rapport entre la sexualité personnelle des individus et la Guerre ? Ah part pour les gros lourds enkystés dans leur moraline croyante conservatrice ?

    Et puis,

    « L’idéologie néolibérale accouche d’élites obèses et de sociétés infirmes, incapables de produire des biens essentiels à leur propre existence. »

    A quelle époque les élites et les sociétés bien portantes ont été capable de produire les biens essentiels à leur propre existence, je serai curieux de le savoir et surtout de quels biens essentiels et de quelle existence parle-t-on ?

    Voir les choses sous ce prisme et les présenter ainsi c’est passer à côté de ce vers quoi on doit tendre même en cas de forte de déplétion matériel et énergétique.

    D’ailleurs, la désorganisation des flux et productions entraînant toutes ces pénuries lors de l’épisode du Covid 19 a été certainement été dû à la méthode utilisé pour lutter contre la pandémie (confinements, restrictions de déplacements en tous genres…) que la pandémie elle-même, non ? D’ailleurs actuellement la Chine laisse courir librement le virus dans la population chinoise quasiment non protégés par des vaccins, ni par immunité acquise au contact du virus, et il ne se passe rien de spéciale à ce jour sur les forces productives chinoises. Sauver les faibles avec co-morbidités évidentes et les anciens était-il un « problème périphérique » pour nos sociétés ? Alors peut-on encore se permettre se genre de sensibilité extravagante, en économie de guerre ?

    Il n’y a problème que si et seulement si, il y a interruption des flux et renfermement sur les frontières nationales, et aveuglement quant aux réponses à apporter aux problèmes existentiels de l’Humanité. Si les problèmes sont collectivement bien posés et que les solutions sont mises en place pour un atterrissage en douceur, c’est jouable, mais cela ne peut-être que … planétaire. C’est pour cela que voir l’autosuffisance nationalement est une crétinerie sans nom. Ca sera la guerre assurée oui !

    7
    1. Avatar de blob
      blob

      Fanchement vous avez du sable dans les oreilles, ou le goût du petit procès (idem Torpedo).

      1
      1. Avatar de CloClo
        CloClo

        Oui mais encore ?

        2
    2. Avatar de Khanard
      Khanard

      @cloclo
      si je vous comprends bien vous souhaitez de vos vœux les plus chers une mondialisation. Mais alors il faut aller jusqu’au bout du bout et mettre en place une politique « mondiale » . Mais qui dit politique mondiale dit totalitarisme : une seule pensée .

      3
      1. Avatar de CloClo
        CloClo

        Pourquoi faire un lien entre politique mondiale et totalitarisme ? A quel niveau tu bifurques pour en arriver là ?

        Moi je pense que nous avons tous et toutes bien plus de choses en commun (besoins, intérêts, aspirations) que de différences en fait, et partant de ce constat, il est aisé de produire une politique mondiale sur une base égalitaire et démocratique.

        6
        1. Avatar de Khanard
          Khanard

          @cloclo
          autant pour moi, je n’ai pas utilisé le bon vocabulaire , en place et lieu d’autoritarisme j’opte plutôt pour le mot despotisme.
          Car si on y réfléchit bien une mondialisation suppose un seul gouvernement avec la bureaucratie étatique qui va avec . Laquelle bureaucratie éliminerait toute politique nous envoyant vers un
          maelström unipolaire . Cette unicité serait le support d’une seule pensée qui nous rendrait dépendant d’elle . C’est bien ce que l’on reproche à nos gouvernements c’est d’être bureaucratiques et lorsqu’on demande des comptes ce n’est plus une personne ou une politique c’est la bureaucratie qui domine . On veut bien tirer sur quelqu’un mais on n’a pas de cible .
          C’est en raison de ça que je désapprouve totalement l’idée d’un « ni de gauche ni de droite » car en quelque sorte on bannît toute politique .

          1
          1. Avatar de CloClo
            CloClo

            Tu soulèves le risque technocratique, d’appareil technocratique, ou bureaucratique qui est un outil extrêmement puissant et souvent régulateur et redistributif. Il n’y a pas de société en tout genre sans administration des choses. On reproche souvent ce genre de chose à l’UE par exemple. Surtout si il est piloté ou contaminé par une idéologie. Faut donc mettre en place des gardes-fous pour que la destinée humaine reste au mains des … humains et non de simples outils de gestion. Franchement c’est pas irréalisable de trouver des solutions pour éviter ce risque. Une bonne constitution pour l’économie comme proposé ici même par Paul Jorion en fait partie non ?

            3
            1. Avatar de arkao

              Comme quoi il arrive à notre ami CloClo de tenir des propos censés et raisonnables 🙂
              A titre d’exemples (certes imparfaits et toujours fragiles) la préservation de la couche d’ozone et le statut de l’Antarctique.

              1
              1. Avatar de bonnechancemonpapa
                bonnechancemonpapa

                « Comme quoi il arrive à notre ami CloClo de tenir des propos censés et raisonnables ». Ah bon?

            2. Avatar de Khanard
              Khanard

              @cloclo
              je me doutais bien que nous n’étions pas sur la même longueur d’onde. J’ai la fâcheuse tendance à revenir sans cesse aux origines de ce qui nous lie en tant qu’hommes. >En réalité je me positionne plutôt sur les origines de la politique et de l’espace dans lequel elle se pratique . Alors oui les éléments donnés par M. Jorion pour une constitution sont pertinents et on peut les appeler de nos voeux mais je crains que ce ne soit pas suffisant car il y manque la liberté.

        2. Avatar de naroic
          naroic

          Ce que nous avons en commun comme tu dis c’est aussi ce qui nous clive – nos besoins, nos intérêts, nos aspirations se heurtent bien souvent à celles d’autrui – ce n’est pas suffisant de dire nous sommes tous des homo sapiens, nous sommes donc enclin à collaborer – sinon comment expliquer cette litanie de massacres, d’asservissements, qui parsème l’histoire de l’humanité.
          Il y a quelque chose à domestiquer en l’homme avant d’intégrer une gouvernance mondiale, la chose qui alimente la jalousie, la pléonexie….il y a une religion de l’homme à fonder au préalable pour que nous ayons confiance dans des institutions qui gouverneraient l’ordre mondiale.
          On efface pas comme cela le poids des traditions, des mœurs et coutumes bien éloignées de notre idéal démocratique et qui agissent encore sur de bien nombreuses populations.

          4
  4. Avatar de Ruiz
    Ruiz

    « Élites obèses »? Il semblerait plutôt que l’élite (révée ou réelle) soit mince et se nourisse bio.

    Il y a des obèses aux States et maintenant en Chine, mais est-ce une caractéristique des élites ? n’est-ce pas plutôt une caractéristique du tout-venant ?
    L’obésité affirmée des élites, n’est ce pas une invocation d’une certaine grossophobie attribuée aux élites par volonté de dénigrement de celles-ci ?

    Et puis si les élites devenaient obèses c-à-d grossissaient jusqu’à devenir nombreuses, celà se saurait et l’on ne viendrait pas se plaindre d’un accroissement des inégalités.

    Quand au sociétés infirmes, qui traduit un malaise réel dans l’espoir de régler collectivement les problèmes perçus, n’est-ce pas aussi que ce sont les firmes qui font société !

    3
  5. Avatar de Karluss

    la démocratie, c’est le pouvoir des minorités, ce n’est pas nouveau, c’est ce qui fait son charme. Ensuite, dans le spectaculaire intégré, on peut aussi faire la part des choses sans pour autant se jeter dans les bras des caporaux qui sortent leur revolver…

    1
  6. Avatar de Dimitri
    Dimitri

    Le problème est que le système occidental s’exporte à l’étranger et a du succès, comme en Chine qui a désormais une classe moyenne puissante avec du pouvoir d’achat qui même influe dans le monde par la volonté des autres pays d’attirer les touristes chinois, les pays émergents ont adopté le capitalisme américain devenu leur modèle par sa stabilité économique, social, financière et garante de paix intérieure sur leur propre sol.

    Les valeurs anciennes ont été supplantés et ne sont plus revenus au devant des valeurs matérialistes, comme le chante Madonna avec « Material Girl » avec 133 millions de vues en 5 ans sur Youtube, plus la très grande popularité avant, de beaucoup critique la société matérialiste, seulement ça fonctionne à une très grande échelle mondiale et cela s’inscrit dans la durabilité, parce que la consommation est source de mieux-être à l’état individuel comme pour les masses, c’est une garantie de protection solide.

    1
  7. Avatar de Timiota
    Timiota

    Une version plus fractale serait plus proche de la réalité.

    On sait se spécialiser et produire des télés de 1m2 vendues 500 euros mais on laisse des « creux » à côté.

    3
  8. Avatar de l'arsène
    l’arsène

    Elites obèses, peut-être, mais surtout pyromanes et inconscientes quand on constate que la majorité des pays sur cette planète décident en chœur d’augmenter le nombre de leurs armes de guerre en multipliant tous leur budget défense d’un facteur insensé, chacun se tenant prêt à en découdre en montrant qui a la plus grosse !
    La question n’est donc pas de savoir si on va vers le chaos, mais plutôt quand il arrivera.
    Quand aux sociétés, infirmes oui et surtout aveuglées comme des lapins pris dans les phares du système capitaliste, donc guerrier, comme l’avait prédit Jaurès.
    Bonne journée quand même, c’est plein soleil au pays basque !

    2
  9. Avatar de Khanard
    Khanard

    A la lecture de ce billet j’y décèle quelque chose de plus profond qui serait propre à l’homme. Quelque chose comme une essence humaine dans laquelle l’homme aurait en quelque sorte perdu le nord. Depuis deux siècles , et surtout depuis les 50 dernières années, l’homme crée tout un tas de marchandises à tel point qu’il SE crée un monde fait d’objets qui sont extérieurs à lui (l’homme) mais qui ne sont pas du monde dans lequel il a sa place au même titre que la biodiversité.
    Sauf qu’à un certain moment l’homme qui se croit au centre du monde perd sa place de Divin et se voit menacé par les tas de choses qu’il a lui-même crées . Et aujourd’hui l’homme est confronté à sa propre destruction par une seule chose qu’il n’aurait pas dû inventer : l’arme nucléaire.
    Je crois que c’est Périclès qui répondant à Platon dit ceci : « Il n’est pas sûr que les Athéniens deviennent meilleurs après votre mort qu’avant ». (cité de mémoire sous réserve)

    1
  10. Avatar de Hervey

    Pour l’instant l’histoire est soumise et tiraillée entre deux forces antagonistes.

    Comme sur un ring dans un match de boxe,
    à ma gauche le combattant de tous les humains nécessairement unis dans le but de conserver une planète habitable,
    à ma droite les élites soumises dans un conflit généralisé se disputant le trône mondial.

    Evidemment ça va coincer un peu partout et pour quelle issue ?

    https://hervey-noel.com/declinaison-credits-militaires/
    https://hervey-noel.com/declinaison-epuisement-des-ressources/
    https://hervey-noel.com/2022-declinaison-la-bombe-climatique-a-tout-dune-bombe-a-sous-munitions/

  11. Avatar de Merlin II
    Merlin II

    Pablo Servigne (L’Entraide, l’autre loi de la jungle) :
    En poussant le culte de la compétition à l’extrême et en l’institutionnalisant, notre société n’a pas seulement engendré un monde violent, elle a surtout ôté une grande partie de son sens à la vie. Le vide laissé par le délitement des liens essentiels, nous le comblons par la consommation d’objets, de trophées, de drogues, de nourriture. Cela est d’autant plus préoccupant que cette culture égoïste et toxique a infiltré les élites politiques, économiques et intellectuelles qui, par leurs comportements excessifs et incivils, ont déstabilisé le corps social.

    8
  12. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
    Pierre-Yves Dambrine

    Encore un texte anti-occidental qui fait accroire l’idée que la lucidité face aux défis existentiels serait mieux partagée par les grands pays non occidentaux alors que tout indique qu’aucun de ces grands pays n’a la lucidité requise pour faire face à ces grands défis, que ce soit la Russie ou la Chine, qui n’ont pas renoncé d’une façon ou d’une autre, à leurs visées impériales.
    L’exemple de la guerre en cours en Ukraine qui apparaît nettement en filigrane dans le texte est particulièrement malvenu, car il amalgame différentes causalités.
    La robustesse alléguée au système poutinien, son temps long, ne peuvent et ne sont pas l’envers positif du négatif occidental. Poutine et son temps long, son économie de guerre ne sont pas l’antidote au système occidental. C’est seulement un maux qui s’ajoute aux autre maux d’ordre existentiels. Poutine que je sache avec sa guerre n’est pas en train d’essayer de résoudre le défi climatique et écologique. IL vient seulement compliquer la tâche ardue qui incombe aujourd’hui à toute l’humanité.
    Et que dire des élites chinoises ? Ne sont-elles pas pléthoriques également si l’on considère les 100 millions de membres du PCC chinois ? Ne font-elles pas d’au moins aussi grands dégâts ? On ne peut pas dire que la politique 0 covid menée tambour battant par les PCC soit un franc succès.

    11
    1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
      Pierre-Yves Dambrine

      PS. Pour ceux qui n’auraient pas compris, je précise que mon commentaire n’est pas pour autant un plaidoyer pro-occidental tous azimuts. Je dis seulement que face à la barbarie et face au totalitarisme l’occident demeure préférable aux contre-modèles.
      Curieusement les auteurs ne font pas le lien entre l’existence des caporaux de chez nous et leurs mentors russes auxquels ils doivent beaucoup, et même les financent.

      8
      1. Avatar de arkao

        Vous faites bien de préciser car effectivement « l’occident » n’a pas renoncé non plus à ses visées impérialistes.

        7
      2. Avatar de bonnechancemonpapa
        bonnechancemonpapa

        « l’occident demeure préférable aux contre-modèles ». Surtout quand il déclenche des guerres impérialistes partout sur la planète (Balkans, Irak, Afghanistan) – dont la guerre déclenchée en Ukraine par la Russie n’est que le pendant ou alors qu’il distribue des sanctions économiques dévastatrices pour les populations dont les dirigeants refusent de courber l’échine devant le camp auto-proclamé du bien de l’humanité. Quand c’est l’Occident qui s’en va-t-en guerre c’est (forcément) pour évangéliser les crétins arriérés qui ne l’avaient pas encore compris. Quand c’est les autres, cémal, cépabien.

        M. Dambrine : un bon petit soldat bien pensant biberonné à BFM tv

        1. Avatar de PIerre-Yves Dambrine
          PIerre-Yves Dambrine

          Si vous étiez un réel défenseur des droits humains c’est le sort des victimes qui devrait d’abord vous importer et non pas le pédigrée de celui qui vient en aide à l’agressé. Entre parenthèses, contrairement à ce que vous pensez, je n’ai jamais prétendu que l’occident s’est toujours engagé pour des guerres justes. J’ai condamné notamment l’intervention en Irak…
          Vous vous étiez cohérent vous devriez vous réjouir que l’occident cette fois s’engage pour une juste cause. Mais le sort des Ukrainiens vous importe-t-il vraiment ?
          Avec cette guerre y-a-t-il oui ou non pour vous l’enjeu de la confrontation entre un système relativement démocratique versus un système totalitaire ?

          4
          1. Avatar de Ruiz
            Ruiz

            @PIerre-Yves Dambrine Après le rattachement de la Crimée à la Russie, (sans guerre) la mobilisation des moyens économiques des Etats-Unis, de l’Europe des pays de l’Otan, la fourniture sous forme de dons de matériels militaires offensifs lourds pour permettre à l’Ukraine qui ne fait pas partie de l’Otan de déclencher une offensive militaire et une guerre pour reconquérir la Crimée par la force après 2014 aurait-elle constituée une guerre juste ?

            De même pour le Dombass sous le pouvoir de forces indépendentistes soutenues par la Russie ?

            Doit-on tenir compte du sort des victimes en pareil cas ?

            Que Washington et l’Otan aient préparé sur plusieurs années les forces ukrainiennes pour pouvoir résister avec succès à une Opération militaire spéciale surprise mais annoncée et certainement mal évaluée, c’est à porter au crédit de l’Otan pour son souci de gérer ses marches et si celà a sauvé Zelensky et Kiev ce n’est pas le sort des victimes qui était en jeu.

            Que le soutien économique et militaire ait été poursuivi afin de démontrer la grande difficulté d’obtenir des gains militaires sur le terrain au prix de lourdes pertes dans l’escalade d’une guerre classique dans laquelle l’échec de l’opération initiale avait abouti et tenter ainsi de dissuader Moscou de son intention initiale, pourquoi pas, mais c’est déjà accepter de nombreuses victimes.

            Maintenant que les opinions occidentales sont préparées psychologiquement à soutenir une guerre offensive au Dombass et en Crimée, ce qui n’était probablement pas le cas un an auparavant, est-ce devenu plus juste ? ou est-ce avoir un souci des futures victimes ?

            1
            1. Avatar de Rosebud1871
              Rosebud1871

              Ah les pioupious… victimes de quoi ? de qui ?
              Faut aller chercher au Mali les infos ! aucun journaliste ni parti, n’a posé à Macron, au gouvernement si Merkel et Hollande lui avaient bien transmis que Minsk 2 était bidon. Ça dit l’ambiance.
              https://www.maliweb.net/international/apres-angela-merkel-revelations-de-francois-hollande-sur-les-accords-de-minsk-3005320.html
              Un héritier est-il un héritier ?
              https://www.youtube.com/watch?v=uGrHroCCFB0

              L’opinion publique préparée à soutenir la guerre ? Certes les éponges absorbent.

          2. Avatar de bonnechancemonpapa
            bonnechancemonpapa

            La cause juste aurait préalablement été de se mobiliser contre les bombardements infligés aux populations du Donbass par l’armée ukrainienne entre 2014 et 2022. La mémoire me fait peut-être défaut, mais il ne semble pas que l’Occident bien pensant en ait été plus ému que cela. Se prévaloir ses valeurs, c’est très bien ; à condition cependant de ne pas manifester une indignation sélective.

            1. Avatar de PIerre-Yves Dambrine
              PIerre-Yves Dambrine

              Heu, et l’armée russe elle y est pour rien dans la déstabilisation du Dombass ?

              Qui a fourni le missile russe qui a abattu le MH 17 ?

              https://www.lemonde.fr/international/article/2022/11/17/vol-mh17-abattu-en-ukraine-en-2014-deux-russes-et-un-ukrainien-condamnes-par-la-justice-neerlandaise_6150330_3210.html

              3
              1. Avatar de CloClo
                CloClo

                Lire les suceuses de Poutine sous faux pseudo et autres Rosebud ou Chabian ou l’arsène régulièrement sur ce blog est un éternel ravissement pour qui sait apprécier la puanteur morale et l’argumentation sophistique des collabos de chaque époque, et c’est aussi une piqûre de rappel permanente contre le nationalisme de droite et de gauche qui verse des larmes de crocodiles à seul fin d’alimenter sa propagande immonde et passéiste. Leur seule mémoire ? La compromission éternelle et la lâcheté érigée en vertu. Ils reprochent aux autres leur sélectivité car ils n’ont que leur partialité et leur anti américanisme à offrir comme guide géopolitique. Bref, des idiots utiles qui auraient sucé Hitler ou Mussolini pour exactement les mêmes raisons et selon la même argumentation.

                Merci PYD de continuer à les corriger avec classe et élégance, personnellement je n’ai plus aucune forme de patience avec leurs billevesées de réinvention permanente de l’Histoire et du réel.

                2
  13. Avatar de Pascal
    Pascal

    Élite, définition selon le Larousse.

    Groupe minoritaire de personnes ayant, dans une société, une place éminente due à certaines qualités valorisées socialement : Élite intellectuelle. Le poids social des élites.

    Synonymes :

    aristocratie – crème (familier) – fine fleur – fleur – gratin (familier)

    Contraires :

    bas-fond – déchet – écume – lie – menu fretin (familier) – rebut

    Première remarque : « place éminente due à certaines qualités valorisées socialement ». Quelles sont ces qualités valorisées socialement ?

    Depuis les années 80, au moins, nos élites se mesurent à l’aune de leur compte en banque dont le grand livre turfistique est la revue Forbes.

    Où les trouver ?
    Tous les ans à Davos
    https://www.capital.fr/economie-politique/les-elites-mondiales-se-reunissent-a-davos-sur-fond-de-guerre-en-ukraine-et-de-dereglement-climatique-1457279

    D’où viennent ils ?
    Principalement des pays occidentaux avec une domination américaine représentant 27% de « l’élite mondiale »
    https://cdn.statcdn.com/Infographic/images/normal/16681.jpeg

    Que font-ils ?
    Ils prétendent gouverner le monde (ne se contentant pas de gouverner l’humanité) et défendre la démocratie (sur 2500 participants seule une poignée à été élue par la population et pas toujours démocratiquement)
    https://atlantico.fr/article/decryptage/davos-2023-sans-les-russes-ni-les-chinois-ca-faisait-bizarre-jean-marc-sylvestre
    Ils considèrent que « la croissance économique » est un gage en faveur de la démocratisation. Ils regrettent parfois que certains pays comme la Chine ne se démocratisent pas plus vite. Et ne semble même pas voir que pour la plupart d’entre eux, sur leur territoire, la démocratie s’érode jour après jour.

    L’élite se caractérise donc par une très haute estime d’elle même et une forte cécité quant à la perception du réel. Ainsi, dire d’une élite qu’elle est coupée du réel est en fait un pléonasme.

    Seulement voilà, par quoi remplacer une élite dans une perspective démocratique ?

    4
    1. Avatar de Nosfératus
      Nosfératus

      @Pascal
      « ….place éminente »…..Je connais des personnes qui devraient faire partie de l’élite, dû à leur qualification éducative, leur savoir, leur savoir, leur efficacité intellectuelle et maturité….. Mais ils restent à l’ombre, certains ne gagnent que le SMIC, vivent dans la précarité.
      Je parlerais plutôt de Privilégiés, qui grâce à une bonne partie de conformisme (ENA et d’autres), ou de relations, réseaux….. arrivent à occuper des places convoitées. J’ai observé je ne sais combien de fois que des individus stupides arrivent à compenser un manque de capacité intellectuelles par la labeur.

      1
      1. Avatar de Pascal
        Pascal

        Sur quoi se baser pour juger que certains sont plus qualifiés que d’autres ?
        Pour construire une charpente, autant faire appel à un.e charpentier.e. Pour réparer une jambe cassée autant faire appel à un.e chirurgien.ne…. ce sont là des professionnels qualifiés. Mais le biais instillé depuis quelques décennies est de nous faire croire qu’il y aurait des « professionnels de la politique » et là c’est la boîte de Pandore, le chemin direct vers la corruption.

        1
        1. Avatar de arkao

          @Pascal
          Je pense que vous vous faite une idée erronée de la fonction d’élu qui a mon sens est un vrai métier requérant des compétences particulières (tant nos systèmes son complexes). Penchez-vous plus sur le travail concret que réalise le maire d’une commune ou le travail en commission d’un député (tout est accessible en ligne grâce à des médias citoyens):
          https://www.nosdeputes.fr/
          Je vous rappelle quand même qu’ils doivent remettre leur mandat en jeu tous les 5 ou 6 ans selon les cas. Rien n’empêche les citoyens de sanctionner par le bulletin de vote le corrompu à défaut de le faire traduire en justice.

          2
          1. Avatar de Pascal
            Pascal

            Mon père était premier adjoint dans une commune de 3000 habitants et le fait qu’il soit électricien fils de bourrelier ne l’a pas empêché de faire 6 mandats.
            La tête pensante dans une mairie, c’est le/la secrétaire principale. C’est elle qui maîtrise les rouages juridiques et institutionnels.
            Au cours des 36 ans de Mairie de mon père, j’ai bien pu observer les travers de ces longues durées.
            Mon père est devenu un (petit) notable avec tout ce que ça recouvre qui ne me semble pas souhaitable. Bien sûr enfant, j’étais fiers de voir mon père en photo dans le journal local mais est-ce le rôle d’un élu de devenir « célèbre »?
            J’ai vu s’installer les réseaux et l’entre soi. Les élus qui sont là pour défendre des intérêt personnel. Pistoné par le Député du coin, j’ai pu faire mon service militaire dans les chasseurs alpins (ce que je voulais). J’ai vu les caisses de Champagne arriver à la maison. La viabilisation « gratuite » du terrain à bâtir de mon frère par l’entreprise qui travaillait avec la Commune.
            J’ai surtout vu que dans le Conseil Municipal, ils étaient 3 ou 4 , le Maire et ses adjoints à tout organiser et les autres conseillers valider ou critiquer parfois les projets pilotés par mon père et le Maire.
            Ils ont fait du très bon boulot, je ne dis pas le contraire mais ce n’était pas de la démocratie participative. Il y avait bien quelques commissions auxquelles participaient quelques habitants. Mais ce n’était pas dans l’air du temps que de permettre aux habitants d’être à l’initiative de transformation de la commune.
            Quand il a fallu changer la vieille station d’épuration, Monsieur Vivendi a fait faire un petit voyage « pédagogique » à quelques élus avec restaurant le midi. Et l’affaire était bouclée.
            Ce n’est pas vraiment ça que j’appelle s’appuyer sur l’intelligence collective. Ce système dirigiste avec des notables dominant (privatisant) ie débat public fabrique une population de râleurs ou de j’m’en foutistes plus ou moins soumis à l’autorité des notables. Le recrutement des équipes se fait par cooptation pour écarter les « emmerdeurs ».
            Quand il a fallu moderniser la commune (viabilisation, éclairage public, assainissement…) le système dirigiste a eu l’intérêt de l’efficacité mais ce n’est pas avec ce système qu’on fabrique de la communauté. D’ailleurs cette commune à 70 km de Paris est devenue une Commune dortoir. Comment peut il en être autrement quand on n’implique pas la population dans un réel projet collectif ?
            2 mandats, oui, c’est bien mais pas plus. Le renouvellement est une manière de limiter la notabilisation et son corollaire de renvois d’ascenseur pouvant glisser jusqu’à la corruption. Et aussi et surtout, la possibilité de révocation pour obliger un élu a suivre ses engagements. Remettre l’initiative populaire au centre et ramener les élus à leur véritable fonction de pouvoir exécutif : faire exécuter les choix pris collectivement. Je crois que c’est en Hollande que les maires des communes sont des fonctionnaires qui appliquent les choix des conseils municipaux.
            On voudrait que tout change en gardant les mêmes cadres et les mêmes fonctionnents. C’est parce qu’on n’a pas encore compris que les cadres institutionnels génèrent eux même des comportements. Ce n’est pas un hasard si en dehors de la France, dans les autres pays d’Europe, le cumul des mandats est soit interdit, soit juste inconcevable.

            13
            1. Avatar de CloClo
              CloClo

              Pascal, juste comme ça, tu es bien dans l’enseignement n’est ce pas ?

              1. Avatar de Pascal
                Pascal

                Ouï, pourquoi ?

                1. Avatar de CloClo
                  CloClo

                  Und sprechen sie deutsch ?

            2. Avatar de arkao

              @Pascal
              Sur le cumul des mandats, la législation a évolué mais pas forcément dans le bon sens. Depuis 2014 Il est désormais interdit à tout député et sénateur d’exercer une fonction exécutive locale. Le principe du député-maire ou sénateur-maire, maintenant abrogé, était pourtant politiquement défendable à mon avis. Il faudrait savoir, on reproche aux « politiques » leur entre-soi et la déconnexion du terrain avec la France profonde tout en leur interdisant une fonction exécutive locale. On aurait dû plutôt légiférer sur le non-cumul des indemnités et les plafonner.

              1
              1. Avatar de Pascal
                Pascal

                Mais comment font ils donc dans tous ces autres pays où c’est interdit ?
                Sûrement des pays arriérés ! Heureusement, la France est là pour montrer l’exemple 😉

                1
                1. Avatar de arkao

                  @Pascal
                  Comparaison avec les autres pays européens, pas aussi simple qu’il n’y parait:
                  https://books.openedition.org/apu/23825?lang=fr
                  Ne pas oublier la spécificité française d’une centralisation très ancienne.

            3. Avatar de timiota
              timiota

              Je ferais un lien entre ces remarques de Khanard
              https://www.pauljorion.com/blog/2023/01/22/elites-obeses-et-societes-infirmes-par-manuel-guerin/comment-page-1/#comment-946103
              et les vôtres , Pascal : « Ce n’est pas vraiment ça que j’appelle s’appuyer sur l’intelligence collective. Ce système dirigiste avec des notables dominant (privatisant) ie débat public fabrique une population de râleurs ou de j’m’en foutistes plus ou moins soumis à l’autorité des notables. Le recrutement des équipes se fait par cooptation pour écarter les « emmerdeurs ». »

              De fait, les matérialismes et au premier plan le capitalisme n’ont pas favorisé le moins du monde l’émergence d’un savoir collectif, apte à circuler dans les sous-ensembles d’intérêt : commune, atelier, quartier, bassin fluvial, zone agricole … Les anthropologues ont pu voir pleins de peuples qui ont traité des choses matérielles de meilleure façon, mais peut-être sans être pris dans l’accélération sans fin que les grecs furent peut-être les premiers à ressentir (ou les sumériens et akkadiens ? ): Héraclite et le fleuve où on ne se baigne pas deux fois dans la même eau.

              Aujourd’hui, nous devons faire le judoka : nous n’avons qu’un espoir assez ténu qu’une population se rééduque et comprenne les tenants et aboutissants matériels réels (combien de CO2 et combien d’autres chimie pour chacun des N gestes de la vie courante, plus ses conséquences longs termes : déchets, usage des sols, …) . Mais nous avons le dieu Argent qui subsume pas mal de chose, tout en autorisant concentration et sécession des plus riches. Grand court-circuit mais qui peut déraper lors de la fixation du prix au désavantage des « sans-statuts » (~ »sans-dents »), et c’est ce qui, par cascades successives, non place dans le monde du citron pressé (alias le prolétaire), puis du citron pressé désorienté (alias le zemmourien, le trumpien, le poutinien).
              Faute de pouvoir construire un « grand tout collectif du savoir » (je l’appelle de mes vœux dans le désert d’Atacama, et personne ne m’entend), qui rendrait naturelle que les bonnes gens (et gentes) de la commune de X gèrent en connaissance de cause la jouvence de leur station d’épuration $$€€Vivendi€€$$, on peut espérer des communs réduits à peu de savoir, mais opérant avec la même capacité de mise-ensemble que celle de l’argent, pour nous sauver du pire. Il s’agit donc de « piquer » la structure des réseaux d’argent pour l’appliquer à une maitrise des matérialités … suivant les besoins. Oui, il y a du Karl là-dedans (K Marx), mais je bifurquerais complètement de la mise au centre de la valeur travail, tant l’économie réelle possède de couches inquantifiables sous l’angle du travail (la certification par exemple). Je remplacerais le « fétichisme de la marchandise » par un « fétichisme de l’environnement », sachant que c’est la structure sociale des groupes humains qui reste le principal déterminant de comment l’attention audit environnement est concrétisée.

              1
              1. Avatar de Garorock
                Garorock

                L’avenir est dans le passé.
                Si vous voulez le connaître; lisez Astérix.
                Y’a tous les dessins..
                Vous pouvez remplacer les menhirs par des panneaux solaires.
                Emmanuel César par une éolienne.
                La potion magique par les huiles essentielles.
                Idéfix par un Pangolin.
                Et les sangliers par de la quinoa…
                C’est pas compliqué!

                1. Avatar de timiota
                  timiota

                  Oui, Astérix est un autre exercice involontaire d’universalisme.
                  En cours de management pour les nuls, on donne Astérix comme exemple :
                  Celui qui apporte la légitimité officielle (Abraracourcix) n’est pas le plus compétent (loin de là!),
                  celui qui apporte les idées (Astérix) n’a pas la force pour les faire (Obélix), la référence morale, indispensable, est incarnée par certains anciens (Panoramix), les différentes branches de métiers de l’entreprise donnent lieu à des conflits éruptifs (Cétautomatix / Ordralfabétix), et la bataille commune (contre la concurrence) réunifie les troupes.

                  Emmanuel César : Hélas oui, Manu est sans doute plus bêtement obstiné que César, mais il peut tellement facilement diviser pour régner (je ne sais pas dans quel chapitre de la Guerre des Gaules César raconte cette stratégie…, http://remacle.org/bloodwolf/faulx/Caesar/cesar9.htm), à gauche, au milieu et à droite, que c’est du nanan, cette situation, pour lui. Y’a que la rue qui lui échappe, et qu’il veut prendre de vitesse.

                  2
              2. Avatar de CloClo
                CloClo

                Timiota,

                « Faute de pouvoir construire un « grand tout collectif du savoir » (je l’appelle de mes vœux dans le désert d’Atacama, et personne ne m’entend), qui rendrait naturelle que les bonnes gens (et gentes) de la commune de X gèrent en connaissance de cause la jouvence de leur station d’épuration $$€€Vivendi€€$$, on peut espérer des communs réduits à peu de savoir, mais opérant avec la même capacité de mise-ensemble que celle de l’argent, pour nous sauver du pire. Il s’agit donc de « piquer » la structure des réseaux d’argent pour l’appliquer à une maitrise des matérialités … suivant les besoins.  »

                Est-ce qu’en langage non NP, tu pourrais essayer de parler ? Ca me prendrait moins de temps à vérifier la solution qu’à essayer de résoudre ton truc avec un algo P… Si c’est pas trop te demander hein !

                1
                1. Avatar de Garorock
                  Garorock

                  Timiota dit que pour mettre en place, par exemple, des éco-villages, on peut se servir des méthodes de la finance mais pas de ses (sales) manières…
                  Parce que nous, on est les gentils.
                  😎

                  1. Avatar de CloClo
                    CloClo

                    Quelles méthodes de la finance pour résoudre quels problèmes des eco-villages ?

                    Comment ça il est pas frais mon poisson ?
                    😤

                    1. Avatar de Garorock
                      Garorock

                      Ce n’est pas l’église qu’il faut remettre au centre du village, c’est un crédit municipal coopératif.
                      Partager l’argent plutôt que les osties…
                      Les CDS à nu, ce serait s’assurer contre le risque que le voisin ne soit pas vertueux…
                      Les LBO avec l’argent des assurances vie…
                      Multiplier les poissons mais sans tour de magie…
                      😎
                      Mais timiota va t’expliquer tout cela beaucoup mieux que moi…

                    2. Avatar de timiota
                      timiota

                      Si le maire te dit que la commune est trop endettée pour telle option, modulo un chiffre crédible, on va se plier à la conséquence, c’est ça la puissance de l’argent en temps que « cause efficiente » (enfin, la bonne parmi les 4 de pépé le Stagyrite).

                      En quelques années, il me semble qu’on peut former le gros des parties prenantes à ce genre de situation à un outil qui fonctionne un peu comme un jeu de société (surtout pas comme un réseau social !) et qui indique sans longs règlements si un quorum capable de consolider une décision est atteint ou pas.

                      Exemple de constructions conceptuelles sur lesquelles on arrive à ce mettre d’accord pour évaluer l’état d’une société : la pyramide de Maslow (dont parlait feu Michel Leis dans son livre de ?2017).

                      Si il faut des chiffres (une nouvelle « monnaie », le « communol » qui échange du commun contre de l’individuel), il est nécessaire d’en trouver trace dans les communes voisines, sur un principe de contagion (une contagion comme celle qui imposa la monnaie, qu’on soit Graeberien ou pas il y en a eu une, mais fort lente il est vrai).

                      Oui oui, c’est flou et fou. Mais il me semble que (i) en apprenant de proche en proche (on ne fait rien de plus fou à 15% près qu’un projet comparable ailleurs) et (ii) En mettant en jeu l’adhésion (ce qui dans les mots de PJ se dit « avoir à coeur », ou « faire partie des gens de bonne volonté », ou « la philia » (tient la monnaie « communol » et un peu de « philiol », voilà les lubrifiants nouveaux, Lubrizol peut garder ses huiles au frais), là aussi par rapport à des configurations pré-existantes, et « pas à pas » , un basculement est possible. « Pas à pas » : un ensemble de gens de bonne volonté doit contenir 85% d’un ensemble précédent, et seulement 15% de nouveaux. L’expérience donne à la fois une responsabilité et un droit de tirage, et 15% de renouvellement pour ne pas donner de mandarin.
                      C’est une cogitation timiotesque (je ne vous le fait pas dire !) parmi d’autres, mais en gros, on joue sur les deux principes de la monnaie : « de l’échange » (ici entre compétence passée et compétence à venir) et « de l’intérêt », ça s’use ou ça « travaille », mais quelque chose change à chaque fois, garantissant une dynamique, une certaine perméabilité des savoirs, et du parallélisme (entre communes dans mon exemple).

                      On peut sûrement faire mieux pour incarner une logique « structuraliste » (celle de notre grand équivalent universel accepté qu’est l’argent disais-je donc) dans des règles d’organisation et d’échange, les matérialiser comme une pseudo-monnaie ou autre symbole d’échange et de croissance harmonieuse; et bien sûr prévoir d’apprendre des échecs en cours de route.

                      (Je n’ai plus que 3 ou 4 m² de moquette à fumer, promis).

                      1
              3. Avatar de Pascal
                Pascal

                @timiota
                Il me semble que nous avons également à questionner deux termes issus de l’industrie et qui aujourd’hui s’appliquent à la gestion humaine : standardisation et normalisation.
                Pour exemple, je prendrais l’Education Nationale. Au cours du XXeme siècle naissent des « mouvements » pédagogiques (Montessori, Freinet…). Chaque école peut devenir un lieu d’exploration comme l’a fait Céline Alvarez il y a quelques années. Là on est sur le modèle du vivant qui explore les possible et tâche d’en garder le meilleur. Mais aujourd’hui, on entre dans une ère d’autoritarisme qui voudrait que dans les cabinets ministériels et les laboratoires de neurosciences s’établissent une « norme » pédagogique qui serait l’alpha et l’oméga de la pédagogie. Sans remettre en cause l’intérêt des neurosciences, on assiste à une volonté gouvernementale de « normalisation » et de « standardisation » des pratiques complètement verticale et qui a pour conséquence de tuer l’intérêt premier de l’enseignement qui est pour l’enseignant la liberté d’explorer avec ses élèves.
                J’entends déjà les hauts cris sur la baisse du niveau général. Oui, c’est une réalité mais ceci n’est pas lié à la seule pédagogie comme on voudrait le faire croire.
                « Normalisation » et « standardisation » sont par excellence les règles d’efficience de la production industrielle mais a long terme celle-ci fait disparaitre la création pour ne laisser place qu’à l’innovation qui n’est que l’amélioration de l’existant.
                L’éducation est victime de l’hyperspécialisation des neurosciences par exemple, comme si le développement d’un enfant se limitait au fonctionnement de ces neurones ?
                L’hyperspécialisation amène à une sclérose des potentiels humains, tout comme l’idée d’un modèle unique de gouvernance des hommes.

                4
                1. Avatar de Garorock
                  Garorock

                  Tim&clo
                  En clair, si l’état donnait chaque mois à chaque citoyen 100 euros pour acheter de l’alimentation. Cette somme pourrait être dirigée vers le crédit coopératif de chaque commune ou chaque habitant aurait un compte. Et il pourrait y avoir débat démocratique (participatif) pour savoir dans quels commerces doit être dépensé cet argent ( local, low-tech, ressourcerie, etc…)
                  Ce qui permettrait implicitement de cibler les futurs investissements non pas selon les désidératas du marché mais selon ceux des citoyens joyeusement et scientifiquement informés…
                  * Pardon Pascal pour le saute-mouton à la cosaque…

                  1
                  1. Avatar de Ruiz
                    Ruiz

                    @Garorock En attendant pourquoi ne pas suggérer une mesure à la Coluche pour subventionner par l’Etat à 75% les dons à de telles initiatives ?

              4. Avatar de Pascal
                Pascal

                Vivre est un art, pas une technique. 😉

                4
                1. Avatar de timiota
                  timiota

                  Oui, l’orwellien rectorat pousse au crime à ce niveau.
                  Un virus finlandais pour les cadres dirigeants du ministère, vite !

                  C’est surtout un gros et lourd couvercle sur les flux montants qui caractérise l’étage du rectorat (celui qui occupe structurellement le rôle bloquant), non ?

            4. Avatar de Rosebud1871
              Rosebud1871

              Pascal 22 janvier 2023 20h08

              Joli témoignage de pratiques dans les mœurs de remerciements, de renvois d’ascenseur, bref de la politesse, de la réciprocité positive, de petites solidarités familiales, rien que de l’humain ; la corruption est un autre palier : question juridique ?. Incorruptible ? le gag est que l’or réputé le plus incorruptible métal a beaucoup corrompu.
              Quand au cumul des mandats, tant mieux ça crée des emplois, la révocation certes…mais la limitation à quoi bon si l’effet est une nouvelle tête avec les mêmes inconvénients, mais je vous accorde que même les Papes deviennent limités…

              1
              1. Avatar de Pascal
                Pascal

                Poutine a résolu le problème de cumul, c’est lui qui a tous les mandats !😂

                2
                1. Avatar de Rosebud1871
                  Rosebud1871

                  Pascal 23 janvier 2023 12h31

                  Curieuse réponse, je vous la laisse. Vous m’avez mal lu, je n’ai rien contre la fin du cumul des mandats justement parce que ça crée des emplois. Par contre limiter un mandat ? je me répète, vous pouvez changer les têtes, s’il s’agit de la même politique, à quoi bon ? Par contre si les gens sont satisfaits (est-ce que ça arrive ? ) et que le type qui fait le job s’avère satisfaisant, pourquoi le priver de son emploi et priver le « peuple » des effets de ses capacités ? La révocation suffit au cas où ça vire mal.

                  Pendant que vous y êtes, pourquoi ne pas étendre votre limitation des mandats et supprimer les CDI au sein de la tyrannie entrepreneuriale ? A ce que j’entends chez les jeunes, une fois trouvé un job satisfaisant à plusieurs niveaux, transport, rémunération, intérêt pour la fonction, ambiance collègues, retour positifs de l’employeur, l’espoir est que ça dure.

          2. Avatar de Nosfératus
            Nosfératus

            @Arkao J’ai de l’estime pour les maires, pour tous ceux qui font un travail consciencieux dans le paysage politique au service du public, et qui sont bien obligés d’oeuvrer avec les moyens que l’on met à leur disposition (jamais assez). Je ne généralise donc pas. Mais il y en a aussi d’autres dont on ne comprend pas très bien pourquoi et comment ils sont arrivés à un tel niveau exécutif.
            J’en connais un tas.

            1. Avatar de Pascal
              Pascal

              Les véritables personnes désintéressées, souvent les plus pertinentes, hésitent bien souvent à s’investir dans la vie locale ou en politique parce que souvent aussi beaucoup de personnes intéressées (voir très intéressées : titre, orgueil, bénéfices secondaires…) sont plus combatifs et parfois prêt à tout (malveillance, coup fourré…).
              Le système électoral actuel favorise donc les arrivistes (même s’ils ne le sont pas tous). Il y a donc à repenser le système pour en limiter ses travers.

              1
              1. Avatar de konrad
                konrad

                Bonjour,

                Je crois que c’est dans « Propos sur les pouvoirs » qu’Alain écrit ceci : « Les gens bien ne veulent pas le pouvoir. »
                (Désolé, je n’ai pas la référence exacte.)

                1. Avatar de slowXtal
                  slowXtal

                  ceci ?

                  « Car enfin le trait le plus visible dans l’homme juste est de ne point vouloir du tout gouverner les autres, et de se gouverner seulement lui-même. Cela décide tout. Autant dire que les pires gouverneront ».

                  (Alain, Propos sur le pouvoir)

                  2
                  1. Avatar de Pascal
                    Pascal

                    Excellent !😊

              2. Avatar de Ruiz
                Ruiz

                @Pascal Il conviendrait donc de choisir les responsables par tirage au sort parmi ceux qui ne font pas de politique (un peu comme les jurés d’assise).

                1. Avatar de Pascal
                  Pascal

                  C’est effectivement une possibilité mais qui demande un énorme changement de mentalité.

  14. Avatar de Nosfératus
    Nosfératus

    @ Pascal Erratum
    Pardonnez la faute de frappe: il faut lire combien de fois et non pas combien de vous

  15. Avatar de torpedo
    torpedo

    Messieurs, Messieurs!

    S’il vous plaît Messieurs, voyons!
    Ayez un minimum de respect pour l’auteur de ce bien maladroit billet dont l’auteur est tout de même le cofondateur d’une entreprise prometteuse en matière d’intelligence artificielle…
    Une entreprise dont vous connaissez tous le nom du second cofondateur…
    Cherchez 7 ou 8 pages en arrière…
    Et voyez comment la promotion d’une certaine forme d’intelligence artificielle, parvient à corrompre le raisonnement normal d’un humain…
    A moins que ce ne soit simplement les effets d’un management financier un peu trop agressif?
    Eric.
    Eric

    2
    1. Avatar de Khanard
      Khanard

      @torpedo
      effectivement M. Jorion aimerait sans doute avoir beaucoup de clients comme M. Manuel Guérin . Personnellement j’ai acquis 25 ouvrages de M. Jorion , beaucoup chez recyclivres , d’autres chez Abe book etc… bref que des livres d’occasion ! j’adore retracer l’historique de ces livres , d’où ils viennent . Une bonne moitié vient de bibliothèques , les autres je ne sais pas . Il y a aussi les passages surlignés , soulignés ainsi que les notes en fin de livre , un véritable mémorandum des avis de lecteurs passés .
      Mais je m’égare 😉

      1
    2. Avatar de timiota
      timiota

      Vu les précédents de PJ à IndyMac et autres hauts lieux de la crise des subprime, je verrais N raisons pour que PJ décide de mettre ses idées sous forme de brevets (faut pas que ce soit publié comme tel, mais il y a une marge en réalité, où, et puis je sais bien qu’un brevet ne peut pas porter sur une idée mais sur un procédé ou un objet, dont un juge peut le cas échéant constater la contrefaçon).
      Dans le contexte actuel de l’IA, elles peuvent avoir plus de portée dans un brevet qui sera lu et repris par les gens concernes dans les GAFAM ou autre, plus donc que publié chez l’éditeur tsoin-tsoin, ou dans la revue « New Journal of Heartificial Hintelligence ».
      C’est au vu de l’affectation des dividendes qu’on pourra voir ce qu’il en est. Et encore, on ne pourrait ergoter que sur ce qui dépasse des revenus de retraite décent pour notre taulier. Et il reste la possibilité d’un mécénat ou autre forme de dons aux ONG et asso à buts non lucratifs.
      Le monde économique a aussi ses marges et ses interfaces.

      1
  16. Avatar de torpedo
    torpedo

    Cher Mr Khanard (égaré?)

    Fichtre! Vingt-cinq ouvrages!
    N’avez vous pas placé un peu haut la barre,
    Pour qu’en fait de clientèle, le sieur Guérin,
    Ne puisse vous disputer les faveurs de notre hôte?
    Mais de votre temps je n’entends pas abuser,
    En vous affirmant que vous m’entendrez mieux,
    Après vingt-cinq fastidieuses lectures,
    Alors qu’aucune ne vous éclairera sur mon propos…
    C’est pourquoi je vous renvois plutôt aux pages qui précèdent celles-ci…
    Ou, de grâce, tapez PRIBOR dans la barre de recherche,
    Et vous y verrez peut-être plus clair…
    Les livres ont dans leur propos des limites secrètes que souvent auteurs et lecteurs ignorent,
    Et l’on oublie trop souvent de lire les livres ouverts que sont nos semblables.
    Eric.

    1
    1. Avatar de Khanard
      Khanard

      @torpedo
      En fait je me suis trompé, je ne me suis pas procuré les deux ouvrages en anglais et les deux concernant M. Trump ce qui fait 23.
      Je ne cherche à avoir les faveurs de quiconque.
      Venir sur ce blog ressemble à l’entrée dans un magasin, on y prend ce qu’on a envie , ce qui est à notre portée intellectuelle . Je n’achète pas tout et des fois, plus souvent qu’on ne peut le penser , je regrette mon achat.
      Dans ce magasin on y fait des rencontres, les unes enrichissantes, les autres excédantes mais on a toujours la liberté de revenir ou pas .
      «Alors qu’aucune ne vous éclairera sur mon propos» . Justement ! Eclairez nous ! Eclairez moi !

      Et alors ? Mrs Jorion et Guérin sont associés au sein d’une société . La belle affaire ! M. Guérin vient publier ici ? La belle affaire !
      Alors je m’interroge . Vous cherchez à polémiquer sur des non évènements ?

      Alors polémiquez aussi sur la présence de M. Soubeyrand , Mmes Annie Lebrun et Jeanne Favret-Saada présents dans le bandeau d’accueil . A ce propos M. Guérin n’y apparaît pas . Tiens tiens y aurait il de la discorde entre les deux dirigeants ? Scoop !
      Et voilà comment naissent les informations stupides.

      Je souhaite revenir sur les ouvrages de M. Jorion , je ne les ai pas tous lus , loin s’en faut , certains sont intéressants ( mes vacances à Morro Bay, 17 femmes) , d’autres incontournables, d’autres difficiles (principes des systèmes intelligents) mais pour ceux que j’ai lus j’en suis ressorti moins bête.
      Je précise que je ne reçois aucune royalties .
      En vérité je ne comprends votre commentaire .

      2
  17. Avatar de Nikolaz
    Nikolaz

    Plus que du constat, j’ai peur de la réponse qui semble, pour certains, être une nouvelle connivence avec l’extrême-droite.
    Il y a certainement le néo-libéralisme, mais le libéralisme a une dimension politique qui mérite d’être défendue. Le jetterez vous avec l’eau du bain ? Que faites-vous de la possibilité de protéger son conjoint (choisi) par le mariage, qu’il soit ou non du même sexe ? Du pluralisme politique ? De la possibilité de s’organiser dans des associations indépendantes du pouvoir, ne serait-que pour une chose aussi humble qu’une crèche parentale ou un enjeu écologique ?
    Peut-être peut-on également réaffirmer notre désir de puissance sur la base de la nécessité de défendre ce trésor occidental dont je viens d’évoquer d’infimes aspects.

    1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta