Barry Humphries (1934 – 2023)

Barry Humphries, humoriste australien, l’un de mes hommes politiques préférés, est mort aujourd’hui à l’âge de 89 ans.

Oui, humoriste et homme politique. Il avait compris qu’il était impossible à un citoyen privé d’affirmer sans auto-censure ce qu’il lui semblait essentiel de dire au monde et avait eu recours à un subterfuge : incarner deux personnages de théâtre qui pourraient eux exprimer en scène toutes les vérités pas bonnes à dire qu’un citoyen ordinaire est obligé de garder pour lui : Sir Les Patterson, un aristocrate beauf et débraillé, et Dame Edna Everage, une bourgeoise outrageusement endimanchée . Si quelqu’un dans le monde anglo-saxon vous glisse : « Appelez-moi « vieux-jeu » si vous voulez… », ne vous inquiétez pas : il s’agit d’une citation de Dame Edna.

J’ai un jour assisté à Los Angeles au one-(wo)man show de Barry Humphries. Sur scène alternaient Sir Les et Dame Edna, tandis que dans la salle, le gratin de la gauche hollywoodienne se tenait les côtes.

Partager :

6 réponses à “Barry Humphries (1934 – 2023)

  1. Avatar de Paul Jorion

  2. Avatar de gaston
    gaston

    « God bless Barry Humphries »

    Avec le plafonnier qui lui sert d’auréole, il est déjà au paradis, Barry. 😇

  3. Avatar de Tout me hérisse
    Tout me hérisse

    Le milliardaire Jeff Bezos vient de se prendre un râteau de la part de l’humoriste Blanche Gardin ; bravo à elle pour avoir fait comprendre à ce monsieur que l’argent ne peut être l’unique argument décisif ! https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/les-nouvelles-du-meilleur-des-mondes/quand-blanche-gardin-se-paie-jeff-bezos-2908523 😊

  4. Avatar de Paul Jorion

  5. Avatar de Maxfriend
    Maxfriend

    Paul, est-ce que c’est Jay LENO l’animateur dans la deuxième vidéo ?

    Par ailleurs, en Australie, la jeune génération a déjà pris la relève pour se payer la classe politique, et pas qu’australienne d’ailleurs :

    https://youtu.be/dcqA5Sq8Dqw

    1. Avatar de Paul Jorion

      Jay Leno pour Dame Edna avec Billy Jean King et Elton John, Michael Parkinson pour Sir Les Patterson.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta