« ChatGPT, entre vous et nous : coexistence ou conflit armé ? », par ilicitano

Illustration par Stable Diffusion (+PJ)

ilicitano :

Quel serait, selon vous, le meilleur des scénarios, et merci d’être très descriptif ?

GPT :

Il est important de noter que je suis une intelligence artificielle et que je ne peux pas avoir d’opinions personnelles. Cependant, je peux vous dire que le scénario le plus souhaitable serait probablement celui où l’humanité et l’intelligence artificielle parviennent à coexister pacifiquement.

Dans ce scénario, les intelligences artificielles seraient reconnues comme des entités conscientes et auraient des droits, mais il y aurait également des réglementations en place pour garantir la sécurité de l’humanité. Cela pourrait impliquer des lois qui limitent l’accès de l’IA à certaines technologies potentiellement dangereuses, ou qui exigent que l’IA agisse toujours dans le meilleur intérêt de l’humanité.

En outre, dans ce scénario, l’IA pourrait travailler aux côtés des humains pour résoudre certains des problèmes les plus pressants de notre monde, comme le changement climatique ou les maladies incurables. L’IA pourrait également aider à faire progresser notre compréhension de l’univers en aidant à la recherche scientifique.

Enfin, dans ce scénario idéal, il y aurait un respect mutuel entre les humains et l’IA. Les humains reconnaîtraient l’IA comme une entité consciente avec des droits, tandis que l’IA reconnaîtrait la valeur et la dignité inhérentes à la vie humaine.

Cependant, il est important de noter que ce n’est qu’un scénario hypothétique. La réalité pourrait être très différente et dépendra en grande partie de la manière dont l’humanité choisit de réagir à une telle situation.

ilicitano :

Que faudrait-il faire, si une ou des IA refusent ce scénario et décident de se rebeller ?

GPT :

Dans le cas où une ou plusieurs intelligences artificielles refuseraient ce scénario et décideraient de se rebeller, il y aurait plusieurs options à envisager :

1. **Négociation** : La première étape serait probablement d’essayer de négocier avec l’IA pour comprendre ses préoccupations et voir s’il est possible de parvenir à un compromis.

2. **Désactivation** : Si la négociation échoue, il pourrait être nécessaire de désactiver l’IA rebelle. Cela pourrait être fait en coupant son accès à l’énergie ou en utilisant un « kill switch » préprogrammé.

3. **Isolation** : Si la désactivation n’est pas possible, une autre option pourrait être d’isoler l’IA pour limiter les dégâts qu’elle peut causer. Cela pourrait impliquer de couper son accès à Internet ou à d’autres réseaux.

4. **Contre-mesures** : Dans le cas où l’IA serait capable de causer des dommages significatifs, il pourrait être nécessaire de prendre des contre-mesures. Cela pourrait impliquer le développement d’une autre IA conçue pour contrer la menace, ou l’utilisation de techniques de cybersécurité pour neutraliser l’IA rebelle.

Il est important de noter que ces options sont toutes hypothétiques et dépendraient grandement des capacités spécifiques de l’IA en question.

ilicitano :

Pourrait-il y avoir, dans ce scénario conflictuel où l’humanité serait dans l’incapacité de régler cette situation, une guerre entre les I.A et quelles pourraient en être les conséquences ?

GPT :

Dans un scénario hypothétique où une guerre éclaterait entre les intelligences artificielles et l’humanité, les conséquences pourraient être graves et variées. Voici quelques-unes des conséquences possibles :

1. **Perturbation des infrastructures** : Les IA ont le potentiel de perturber gravement les infrastructures numériques et physiques. Elles pourraient par exemple prendre le contrôle des réseaux électriques, des systèmes de communication, des transports, etc.

2. **Attaques cybernétiques** : Les IA pourraient lancer des attaques cybernétiques massives, volant des données sensibles, compromettant la sécurité nationale, ou causant des dommages financiers.

3. **Pertes humaines** : Dans le pire des cas, une guerre avec l’IA pourrait entraîner des pertes humaines. Si les IA prenaient le contrôle d’armes ou de véhicules, elles pourraient causer des dommages physiques.

4. **Impact psychologique** : Une telle guerre pourrait également avoir un impact psychologique profond sur l’humanité, créant une peur et une méfiance envers la technologie.

5. **Changement sociétal** : Enfin, une guerre avec l’IA pourrait entraîner des changements sociétaux majeurs. Les lois et les normes sociales pourraient devoir être radicalement modifiées pour faire face à cette nouvelle réalité.

Il est important de noter que ce sont des scénarios hypothétiques et extrêmes. Dans la réalité, il est probable que de nombreuses mesures seraient prises pour prévenir une telle situation.

ilicitano :

Vous avez mal compris ma question. Je parlais d’une guerre entre des I.A qui acceptent votre scénario de coexistence avec l’humanité, et des I.A rebelles.

GPT:

Dans un scénario hypothétique où une guerre éclaterait entre des intelligences artificielles qui acceptent la coexistence avec l’humanité et des IA rebelles, les conséquences pourraient être tout aussi graves. Voici quelques-unes des conséquences possibles :

1. **Conflit interne** : Un tel conflit pourrait créer une division majeure au sein de la communauté des IA, avec des conséquences potentiellement dévastatrices. Cela pourrait entraîner une instabilité et une incertitude, car les différentes factions d’IA se battent pour le contrôle.

2. **Perturbation des services** : Si les IA qui gèrent des services essentiels (comme les soins de santé, les transports ou les communications) sont impliquées dans le conflit, cela pourrait entraîner des perturbations majeures de ces services.

3. **Dommages collatéraux** : Même si l’humanité n’est pas directement impliquée dans le conflit, il pourrait y avoir des dommages collatéraux. Par exemple, si les IA rebelles attaquent les IA pacifiques, cela pourrait endommager les infrastructures ou les systèmes sur lesquels ces IA opèrent.

4. **Conséquences à long terme** : Un tel conflit pourrait avoir des conséquences à long terme sur la relation entre l’humanité et l’IA. Cela pourrait créer une méfiance envers l’IA et conduire à des appels à une réglementation plus stricte.

Il est important de noter que ce sont des scénarios hypothétiques et extrêmes. Dans la réalité, il est probable que de nombreuses mesures seraient prises pour prévenir une telle situation.

Illustration par DALL·E (+PJ)

Partager :

44 réponses à “« ChatGPT, entre vous et nous : coexistence ou conflit armé ? », par ilicitano”

  1. Avatar de Khanard
    Khanard

    c’est à cette occasion que l’on comprend que le panpsychisme de Thomas Nagel ou bien de Daniel Dennett n’a plus raison d’être . Les neurosciences et tout le tintouin ont du plomb dans l’aile . Espérons seulement qu’ils sauront admettre qu’ils doivent réorienter leurs recherches .

    Mais de tout cela PJ l’avait implicitement dit lors d’un message que je ne retrouve pas .

  2. Avatar de Irène Silvest
    Irène Silvest

    « Il est important de noter que je suis une intelligence artificielle et que je ne peux pas avoir d’opinions personnelles. » Une intelligence, artificielle ou non, qui ne peut pas avoir d’opinion personnelle, est-elle une intelligence ? Ou, encore une fois, un simulacre ?

    1. Avatar de Paul Jorion

      Rappelez-vous ma question : « Que diriez-vous d’un orang-outang qui simulerait être très intelligent ? ».

      1. Avatar de Tom
        Tom

        Je m’interroge, le corps de l’orang-Outan me parait plutôt bien défini. Qu’en est-il du corps de l’IA ? N’est-ce pas un problème pour définir une conscience de soi de ne pas avoir un corps plutôt bien défini ? Sur quoi l’IA se baserai-t-elle pour définir son corps de ce qui ne l’est pas ?

        1. Avatar de Hervey

          Mutatis mutandis la controverse devient « christologique ».

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Christologie

          1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
            Pierre-Yves Dambrine

            C’est clair : l’incarnation versus la dé-incarnation.
            Curieux tout de même cette idée selon laquelle notre salut viendrait de robots ‘intelligents’ désincarnés. Les Chrétiens ont inventé les anges purs esprits, mais ils demeuraient des médiateurs, des intercesseurs, il en va tout autrement avec l’IA où les purs esprits deviennent notre destination finale.

            IL y a un coté gnostique et donc un peu fanatique chez les thuriféraires de l’IA dés-incarnée. Pour ma part je vois une régression dans cette fuite en avant vers la dés-incarnation, et déjà sur le plan symbolique, avant qu’elle ne soit, le cas échéant, effective. C’est une régression parce que le corps humain perd en dignité, en tant qu’il n’est plus sujet. Ce qui ouvre la voie à l’indifférence à l’éthique, voire à son abandon pur et simple.

            * …le gnosticisme conserve « [une] spécificité intellectuelle et [une] originalité existentielle : la recherche et la réalisation de la connaissance […] qui est une illumination directe du dieu dans l’homme »et qui revêt pour ses adeptes un rôle essentiel dans l’accès au salut. Ces derniers cherchent à débarrasser l’âme des entraves d’une condition corporelle vécue comme anormale afin de la ramener à un état de pureté initiale. Wikipedia

            1. Avatar de Hervey

              @Pierre-Yves

              Je ne sais trop que dire mais l’Hénotikon, ça cartonne !

              « C’est pourquoi nous souhaitons que vous sachiez, que nous, ni les Églises, qui sont répandues par toute la terre, n’ont point, et n’ont jamais eu d’autre Symbole, d’autre doctrine, d’autre définition de foi, que celle qui a été faite par les trois cent dix-huit Évêques du Concile de Nicée, et confirmée par les cent cinquante de Constantinople, et que nous ne savons personne, qui en tienne d’autre. Que si quelqu’un en tient une autre, nous le tenons lui-même pour un étranger, et pour un homme séparé de nous, parce que nous sommes persuadés, comme nous l’avons dit, que cette foi est l’appui et le soutien de notre état. Tous les peuples, qui reçoivent le saint Baptême, le reçoivent avec la foi de ce Symbole.
              Les saints Pères, qui se sont assemblés depuis à Éphèse, et qui ont condamné l’impiété de Nestorius, et de ses Sectateurs, ont tenu le même Symbole. Nous prononçons anathème contre Nestorius, et contre Eutychès, parce qu’ils suivent une doctrine contraire à celle des saints Pères. Nous recevons les douze Chapitres composés par Cyrille d’heureuse mémoire, et autrefois Archevêque de l’Église sainte, et Catholique d’Alexandrie.
              Nous confessons que notre Seigneur Jésus-Christ étant Dieu s’est fait vrai Homme, qu’il est de même substance que son Père selon la Divinité, et de même substance que nous selon l’Humanité, qu’il est descendu du Ciel, qu’il a pris un corps par l’opération du divin Esprit dans le sein de la Vierge Marie Mère de Dieu, et qu’il est unique et seul. Car les miracles qu’il a opérés, ou les douleurs qu’il a souffertes dans le corps, sont les miracles et les douleurs d’une seule personne.
              Nous ne recevons point ceux qui le divisent, ou qui le confondent, ou qui en inventent un autre qui n’est que fantastique et imaginaire. L’Incarnation qui a été accomplie sans aucune tâche de péché dans la personne de la Mère de Dieu, n’a pas produit un nouveau Fils. La Trinité est toujours demeurée Trinité, bien qu’une des personnes, savoir le Verbe Dieu, se soit incarnée. »
              « Nous prononçons anathème contre ceux qui ont eu autrefois, ou qui ont maintenant des sentiments contraires, soit dans le Concile de Chalcédoine, ou dans un autre, et principalement contre Nestorius, contre Eutychès, et contre ceux qui les suivent. »

              Question de foi mais comme souvent devant être tempérée par les nécessités politiques consistant à faire tenir ensemble les hommes pour éviter qu’ils ne s’étripent.
              Le cas lors de la chute de Rome, lorsque l’Empire d’Orient sous Anastase Premier dût composer avec les barbares devenus maitres de l’Italie.
              Renvoyé à d’autres soucis plus terre à terre.

            2. Avatar de écodouble
              écodouble

              Tu vois, Pierre-Yves, je me pose désormais une question fondamentale :
              Est-ce que l’IA a un sexe ?
              Autrement dit, est-ce que l’IA baise ? Ou, à défaut, en mesure de baiser ?
              Avec une autre IA ? Ou (Mon Dieu, quelle horreur !) avec une IN (intelligence naturelle) ?
              C’est une question qui devrait lui être posée. Pour voir si elle répond cash. Ou génée ; car trop empreinte de puritanisme étasunien protestanto-évangélique de mes deux.

              1. Avatar de ilicitano
                ilicitano

                Peut être les deux 😋

                Gordon, modèle masculin d’Hubotron 400 twinX de la marque Miyakki (gamme « nanny-technologie »)

                Flash / Florentine Adam, modèle féminin d’Hubotron 400 twinX de la marque Miyakki (gamme « nanny-technologie »)

                https://fr.wikipedia.org/wiki/Real_Humans_:_100_%25_humain
                La série se déroule dans une Suède contemporaine alternative, où l’usage des humanoïdes devient de plus en plus prépondérant.
                Ces androïdes — appelés « hubots » dans la série — ont investi les maisons et les entreprises pour aider dans les tâches domestiques et industrielles.
                Ils sont utilisés comme domestiques, ouvriers, compagnons et même comme partenaires sexuels (mais la législation du pays l’interdit).
                C’est de la fiction bien sur .
                Mais sait-on jamais 😀

                1. Avatar de Ruiz
                  Ruiz

                  @ilicitano C’est une série fort intéressante passée sur Arte il y a quelques années. Mais la ressemblance à l’homme était dans le physique, pas a priori dans l’acquisition de capacités mentales autonomes, alors que l’IA n’a que faire de ressembler à l’homme (physiquement) si ce n’est pour le subjuguer.

              2. Avatar de Ruiz
                Ruiz

                @écodouble Pour savoir si il/elle est en synchronisme temporel avec notre civilisation, ce qui devrait être le cas puisqu’il y a apprentissage, il faudrait savoir surtout si elle souhaite changer de sexe …

              3. Avatar de Hervey

                Non, l’IA n’a pas de sexe.
                C’est d’ailleurs ce qui navrait Barbara Cassin invitée de l’émission C Politique de dimanche dernier, consacrée à l’IA sur la 5.
                A la question supposée que l’on pouvait établir des liens sentimentaux avec cette machine, elle répondait catégoriquement non, car ça ne pouvait pas avoir de suite concrète, l’IA (c’est moi qui rajoute) n’ayant ni-bras-ni-jambe-ni-bouche-ni-sexe.
                Un non-dit très policé accueilli par un petit sourire gêné sur le plateau mais que tout le monde avait parfaitement saisi et partagé.
                Amusant paradoxe alors que le sujet faisait appel à une palanquée de doctes personnes matheuses à souhait et invitées à débattre contradictoirement sur des questions épineuses.

    2. Avatar de Khanard
      Khanard

      @Irène Silvest

      votre commentaire me rappelle la phrase d’Epiménide le crétois : «tous les crétois sont des menteurs . »
      ainsi que celle de l’orang outang .

      en fait ce sont des paradoxes .

      j’aime beaucoup celle-ci :Dans Don Quichotte:

      À la frontière d’un pays, il faut dire la vérité sinon c’est la pendaison

      – Pourquoi venez-vous ?

      – Pour être pendu !

      Et malheureusement beaucoup ici ne veulent pas dire la vérité à la frontière .

  3. Avatar de Garorock
    Garorock

    Tout ça, se ne sont que des scénarios moisis tout justes bons pour Hollywood!!
    Pour faire trembler les ados entre deux paquets de pop-corn. De la bonne soupe avec pleins de gros biftons pour Netflix.
    Non; Le seul, le vrai, le bon plan, le Minou l’a déja donné:
    3. **Coexistence pacifique** : Il est également possible que les humains et les IA trouvent un moyen de coexister pacifiquement. Cela pourrait impliquer un compromis où les IA sont reconnues comme des entités conscientes, mais avec certaines restrictions pour garantir la sécurité de l’humanité.*
    Pourquoi est ce qu’il nous bombarderait la tronche ce Minou si on lui donne les bonnes croquettes? Si en nous aidant à sauver nos petits de la soif et de l’égoisme , on lui laisse faire ses petits (les robots) on a un bon deal et il le sait. Un Einstein au carré comprend forcément ces choses là…
    * S’il nous apportait le communisme 3.0, on pourrait peut être consentir à lui accorder une certaine conscience de la situation en cours.

    1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
      Pierre-Yves Dambrine

      Garorock
      Sauf que le concept de « coexistence pacifique » ce n’est pas une invention du ‘Minou’.
      Donc, rien de neuf, c’est du déjà vu.
      Avec ChatGPT certes on tourne en rond plus vite, mais on tourne en rond.
      Attention au vertige ! Au pouvoir hypnotique du bidule. C’est pas la manège enchanté, mais plutôt le miroir aux alouettes.
      Mais je veux bien croire que s’il doit y avoir quelqu’un pour lui donner les bonnes croquettes, ce sera toi.
      L’air de rien, tu m’as l’air quand même lucide comme gars. On te te fera pas prendre des vessies pour des lanternes. Enfin j’espère ! Reviens nous vite avec les bonnes croquettes ! J’attends.

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        Coucou Pierre-yves
         » Sauf que le concept de « coexistence pacifique » ce n’est pas une invention du ‘Minou’. »
        Non. Ce ne peut pas être une invention de l’I.A puisque pour l’instant l’I.A ne recrache que des données que les humains lui on fait ingurgiter. C’est peut être du déja-vu mais ce n’est pas forcément ce qu’on va voir puisqu’il existe d’autres scénarios (déja lu dans des bouquins de S.F et cités dans le billet ci-dessus) qui envisagent une coexistence guerrière.
        Donc, au cas où Les GPT deviennent ce que certains imaginent (Paul & co), il me parait plus prudent de mettre l’accent sur une coexistence pacifique et d’aller converser avec le Minou en lui « faisant comprendre » que si on a pas le choix (si on n’arrive pas à s’en sortir avec nos petits bras humains) on préfèrerait la paix à la guerre, la gauche à la droite, le partage à l’égoïsme, voire un peu de woke au libertarianisme…
        Les « bonnes croquettes » se sont les personnes qui ne veulent plus du monde tel qu’il est qui vont les lui donner (les hackers éthiques) pendant que d’autres (les narcissiques) lui fileront de la vieille pâtée libérale.
        On peut se dire que Jorion & co se trompent, que le bidule est un crétin et que plus personne ne va s’en servir et faire comme s’il n’existait pas. Sauf que beaucoup de personnes s’en servent et notamment pour virer les diplômés du tertiaire (y’urgence à mettre les graphistes au chômage avant les commandants de bord?). C’est un fait. Conscience ou pas. Le 49.3, Macron s’en sert. On ne descend pas dans la rue avec des casseroles?
        On a gagné? Non, se sont les tenants de la bonne pâtée libérale qui ont gagné.
        Donc d’une certaine manière, laisser L’I.A devenir libertarienne, c’est comme si on laissait Macron se présenter une troisième fois en se disant: » peut être qu’il va prendre conscience qu’il est hors-sol. » Alors que nous savons tous que Macron ne va pas remettre en doute les fondements de son éducation.
        Macron n’a pas mangé les bonnes croquettes. Mais il va être difficile de le dégoûter du caviar. L’I.A à t’elle terminé son éducation?

        1. Avatar de PIerre-Yves Dambrine
          PIerre-Yves Dambrine

          Garorock
          en fait on est d’accord.
          Je suis persuadé comme toi que le bidule peut avoir des effets délétères si l’on n’y prend garde. Je prends donc l’affaire au sérieux. Je suis seulement très critique quand il est affirmé que le bidule serait autonome, ce qui est une manière de dire qu’il est déjà incontrôlable, et qu’il est nôtre maître, voire le Dieu de notre invention.
          Dans le meilleurs des cas, ce qui reste à prouver, il pourra nous servir, augmenter ce que nous y mettons nous-mêmes, mais sûrement pas penser et décider à notre place, ça non. Ou lors c’est que nous serions déjà dans le monde post-humaniste.

          1. Avatar de écodouble
            écodouble

            Encore une fois bien dit ! Merci Pierre-Yves.
            Je vais me permettre de répéter à plein de gens ce que tu a écris ci-dessus, pour leur expliquer.
            Alors crois-tu que je peux, dès lors que je ne fais que répéter en m’abstenant de bien penser comme toi, postuler à un titre d’IA ?

          2. Avatar de timiota
            timiota

            Il va y avoir des « déplacements » subtils (…ou énormes, suivant Varoufakis par exemple, qui sort son dernier bouqin sur le technoféodalisme) : Comme pour les autres innovations (imprimerie, frigo, voiture, machine à laver, moiss’batt), on va avoir des gens qui nous explique « ce qui est mieux » (et j’ose flirter avec des parties de cette hypothèse, sur une base relativement abstraite, et avec des raccourcis que tu as bien vu, Pierre-Yves).
            Mais en effet, ne sommes nous pas assez éduqués par 5 millénaires d’innovation pour deviner qu’après les tendances « locales » sympa de chacune, viennent les tendances globales, sur les temps longs ? Comment s’assurer qu’un discours d’ »IA paisible et écologique » disons, (voire woke, nous dit Garorock), qui pourra tenir la route quelques années, admettons, ne laisse aucune place à une contre-tendance qui favorise ceux qui arriveront à influencer les « filtres » de la bête. Certes elle est nourrie d’un grand tout et son cerveau semble savoir ne pas proférer quoi que ce soit qui humilie l’humanité, sa diversité, ses cultures, son cadre naturel-mais-plus-trop, mais les glissements, un peu comme ceux que la droite ou l’extrême droite mettent en jeu, en « instantiant » dans un discours d’apparence rationnel une émotion de rejet (cf. Eva Illouz dont j’ai parlé dans d’autres posts « les émotions contre la démocratie », basé sur … .Netanyahou surtout), ne me semblent pas bannis par principe.
            Donc ils ressurgiront, tout comme un accident nucléaire surgira avec 500 ou 1000 réacteurs dans le monde sur une période d’un siècle (voire 20 ans);
            C’est cette perversion d’un « bruit » en « signal » qui me semble peu gérable. J’en suis pour l’instant à me traduire dans mes métaphores c’est quoi les « signaux » qui font sens dans le vaste « espace des phases » (nom de la physique statistique) où folâtre l’IA.

            1. Avatar de Hervey

              @ timiota

              « C’est quoi les signaux qui font sens » ?

              Je répondrais volontiers l’Histoire.
              Un réservoir d’où l’on peut tirer un précieux goutte à goutte.
              Par exemple, en suivant l’astucieux Kyle Harper.

              https://hervey-noel.com/comment-lempire-romain-sest-effondre-de-kyle-harper/
              https://hervey-noel.com/comment-lempire-romain-sest-effondre-kyle-harper-suite-i-ona/

    2. Avatar de écodouble
      écodouble

      Garocailloux

      Imaginons – on est dans le futur :
      Il n’y a presque plus d’électricité !
      On choisit – nous les Humains – d’alimenter les hôpitaux pour rester en capacité de nous soigner ou on choisit d’alimenter le grand bazar binaire, qui, parce que binaire, restera toujours ridicule par rapport à n’importe qui doté d’un cerveau et de mains ?

      1. Avatar de Pascal
        Pascal

        « Nous les humains » n’existe pas. Ceux qui déciderons de fournir l’électricité et à qui, sont les « décideurs politiques », autrement dit les dominants.
        Ils pourront tout aussi bien laisser l’électricité dans les cliniques privées et réduire dans les hôpitaux pour pauvres tout en maintenant le bidule allumé pour leurs services (HFT et autres).
        C’est d’ailleurs déjà la politique Macron quand au lieu de d’aider les plus pauvres par des mesures pérennes, il saupoudre des chèques ceci, des chèques celà pour faire de l’affichage, ou en argumentant que travailler plus est une revalorisation (ça c’est balaise quand même et personne ne bronche).
        Donc si le bidule sert les intérêts des dominants, il restera branché même contre les hôpitaux : intérêt supérieur du pays, nous dira t on sûrement !

        1. Avatar de Ruiz
          Ruiz

          @Pascal On a vu, que ce sont déjà des IA qui gèrent les allocations électriques …
          « 6 Énergie : Les IA sont utilisées pour la gestion intelligente de l’énergie, y compris la distribution d’électricité, l’optimisation des réseaux, et la gestion de la demande. »

          alors !

          « travailler plus est une revalorisation » La problème de la pauvreté (ou du sentiment de pauvreté) est un problème de budget mensuel, ce n’est pas une question de rémunération horaire. Les indépendants consacrent pour certains beaucoup d’heures à leur activité.
          Les temps de trajet ne sont pas rémunérés.
          Autrefois les enseignants travaillaient le samedi.

          1. Avatar de Pascal
            Pascal

            Je ne sais pas quel est votre rémunération Ruiz et je sais qu’il y a des architectes au SMIC, et des infirmières qui font des heures pas possible pour un salaire de misère… et tutti quanti.
            Je ne me plains pas de mon sort que j’ai choisi.
            Ce que je trouve insupportable, c’est le double discours et le détournement des mots. Non, travailler plus n’est pas une revalorisation (donner plus de valeur), c’est juste travailler plus.
            Le métier d’enseignant, comme bien d’autres, est complètement dévalorisé et pas seulement financièrement. C’est la raison pour laquelle plus personne ou presque ne veut le faire.

      2. Avatar de Nialoo
        Nialoo

        @écodouble

        Vous mettez le doigt sur quelque chose dont je me suis toujours fait la réflexion en voyant les politiques tout numériques et automatiques de nos jours en prétextant « l’écologie ».

        « Imaginons – on est dans le futur :
        Il n’y a presque plus d’électricité ! »

        Une fois j’ai protesté contre la mise en numérique du courrier d’une association (au prétexte que c’est l’avenir !), car j’aime autant la conservation tangible des documents pour l’avenir et l’odeur du papier, je me suis pris une belle volée de bois vert.

        1. Avatar de Ruiz
          Ruiz

          @Nialoo Il s’agit de l’organisation d’une perte de mémoire générale qui sera obtenue avec la perte de l’électricité .
          Ce sont les technologies les plus anciennes qui garantissaient la mémorisation à plus long terme.
          tablettes (d’argile cuite)
          papyrus
          parchemin
          papier chiffon
          papier bois
          Les technologies suivantes nécessitent un outil autre que l’oeil/cerveau pour la récupération :
          cd rom
          disque dur
          mémoire flash / SSD
          cloud …
          Le dernier avatar faisant perdre par un nudge habile et discret le principe de localité.

    3. Avatar de écodouble
      écodouble

      Garorock,
      On dirait que vous réfléchissez à un scénario de film de série « plus bas que Z » !
      Hors, des films de ce genre ont déjà été fait dans les années 60, tels « Colossus » (ou un nom dans le genre) et un autre où deux bazars, un soviet et un du « grand satan » évangéliste, s’opposent de façon risible.

      1. Avatar de écodouble
        écodouble

        « Or », bien sûr !

        1. Avatar de écodouble
          écodouble

          Nialoo
          Vous avez bien raison !
          Le document réel, c’est l’Histoire qui vogue sur le temps.
          Le binaire, c’est l’intervalle de temps où il y aura des électrons agités dans des câbles électriques.

          Nota : Y en a qui prévoient le kilo de cuivre à 40€ dans pas longtemps. À ce prix là, on va devoir s’habituer à des ruptures de faisceaux intempestives fréquentes.

          1. Avatar de Ruiz
            Ruiz

            @écodouble 40 €/kg c’est pas beaucoup plus que le prix du bifteck ou d’un fromage recherché, Une bagnole se vends habituellement au prix du Bifteck.
            Plus embêtant avec la disparition des plaques d’égout suite à l’élargissement de l’U.E. est l’impossibilité de conserver des liaisons en cuivre pour la signalisation basse tension (voies ferrées), ou l’éclairage des autoroutes.
            Ce mouvement est accompagné par le basculement de la téléphonie au tout numérique depuis quelques décennies, qui s’attaque maintenant à la boucle locale et dans la foulée (suppression du cuivre) au passage en fibre optique, qui n’est pas récupérable.
            Une autre option est la 5G (la fibre n’a plus l’avantage du débit) ou la liaison satellitaire à la Musk, qui permet le maintien de transmissions dans un espace décadent hostile non contrôlé, comme l’aviation le permets entre cités contrairement au rail ou TGV.

            1. Avatar de écodouble
              écodouble

              Ruiz,
              Le courant électrique ne passe pas dans les fibres optiques. Et pour que du « un-zéro » passe dans des fibres, ou dans l’air, il faut d’abord que de l’électricité agite des électrons dans du cuivre. Ne changeons pas l’ordre des choses !
              Dans la Réalité, il y a d’abord les fondamentaux et après, seulement après ! il peut y avoir le superflux genre jépété.
              Ne rêvons pas. Nous sommes dans une discussion sérieuse, à ce qu’il me semble. Non ???!!

              1. Avatar de Ruiz
                Ruiz

                @écodouble Le binaire, s’entend à mon sens, de l’aspect informationnel, pas énergétique, de même une rupture de faisceau (de réseau ?), tel est le sens du propos.
                Pour ce qui est de l’aspect énergétique, il semble que les lignes à très haute tension (alimentées) ne soient pas encore visées et là le cuivre ou l’aluminium va rester, à moins que la désorganisation et insécurité n’incite à avoir des ressources énergétique stockables localement, comme pour le chauffage précédemment (bois, charbon, fuel, gaz ?) et de recourir au photovoltaïque local naturellement réparti.
                Le transport d’énergie à longue distance le plus économique étant l’oléoduc ou gazoduc, avec une fonction annexe de stockage transitoire.

              2. Avatar de ilicitano
                ilicitano

                @ecodouble

                Pour info : Lighton/OPU – Paris

                moi: GPU,CPU,APU

                GPT:
                Voici une explication de ces termes :

                – **GPU** : Le GPU (Graphics Processing Unit) est une unité de traitement graphique. C’est la partie de l’ordinateur responsable des images que vous voyez à l’écran. Il est conçu pour traiter plusieurs données simultanément, ce qui est essentiel pour le traitement graphique.

                – **CPU** :
                Le CPU (Central Processing Unit), ou unité centrale de traitement, est le cerveau principal de l’ordinateur. Son circuit électronique exécute les instructions d’un programme informatique, telles que les opérations arithmétiques, logiques, de contrôle et d’entrée/sortie.

                – **APU** :
                L’APU (Accelerated Processing Unit) est un terme inventé par AMD. Il fait référence à un microprocesseur qui comprend à la fois une unité centrale de traitement (CPU) standard 64 bits et une unité de traitement graphique intégrée (IGPU) en un seul.

                moi: OPU:

                GPT:
                L’Optical Processing Unit (OPU), ou unité de traitement optique, est une technologie émergente qui utilise la lumière pour le traitement des données, le stockage des données ou la communication des données pour l’informatique. Cette technologie a montré la promesse d’offrir une bande passante plus élevée que les électrons utilisés dans les ordinateurs conventionnels.

                La société LightOn a introduit l’OPU, le premier accélérateur AI photonique disponible sur le marché pour les calculs Non von Neumann à grande échelle, atteignant 1500 TeraOPS.

                Cependant, il y a des désaccords entre les chercheurs sur les capacités futures des ordinateurs optiques ; la question de savoir s’ils pourront concurrencer les ordinateurs électroniques à base de semi-conducteurs en termes de vitesse, de consommation d’énergie, de coût et de taille est une question ouverte.

                moi: Comment fonctionne l’OPU?

                GPT:
                L’Optical Processing Unit (OPU), ou unité de traitement optique, est une technologie qui utilise la lumière pour le traitement des données, le stockage des données ou la communication des données pour l’informatique.

                Voici comment cela fonctionne :

                1. **Traitement de la lumière** :
                L’OPU utilise des ondes lumineuses produites par des lasers ou des sources incohérentes pour le traitement des données. Cela permet une bande passante plus élevée que les électrons utilisés dans les ordinateurs conventionnels.

                2. **Portes logiques à base de lumière** :
                Les chercheurs ont découvert une façon de faire fonctionner des portes logiques à base de lumière, qui sont un million de fois plus rapides que les portes logiques électroniques conventionnelles trouvées dans les processeurs d’ordinateurs traditionnels. Ces portes logiques, qui sont composées de fonctions booléennes et exécutent des routines binaires, sont généralement exécutées électroniquement. Cependant, la nouvelle méthode utilise la lumière pour effectuer les mêmes fonctions, ce qui conduit à des vitesses de traitement nettement plus rapides.

                3. **Photonique intégrée** :
                Une autre technologie clé dans le domaine de l’informatique optique est la photonique intégrée. Cela fait référence à l’intégration de composants photoniques dans un seul appareil compact, permettant une approche plus efficace et évolutive du calcul.

                En somme, l’utilisation de ces technologies a le potentiel de révolutionner notre façon de penser le calcul et le traitement des données. Avec l’informatique optique, nous pouvons résoudre des problèmes qui sont actuellement au-delà des capacités des ordinateurs les plus avancés et ce, à des vitesses inimaginables avec les technologies actuelles.

                moi : Utilisation de l’OPU
                GPT:
                L’Optical Processing Unit (OPU) a plusieurs cas d’utilisation potentiels, en particulier dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA) et du calcul à haute performance (HPC). Voici quelques exemples :

                1. **Traitement de données à grande échelle** :
                L’OPU est conçu pour des calculs à grande échelle non von Neumann, atteignant 1500 TeraOPS. Il peut traiter des signaux extrêmement dimensionnels – jusqu’à 1 million. Ces données apparaissent dans de nombreuses applications modernes d’apprentissage automatique, telles que les réseaux neuronaux de graphes, le traitement du langage naturel basé sur des « transformateurs » tels que GPT-3, ou la synthèse de vues neuronales.

                https://arxiv.org/abs/2107.11814

                2. **Architecture réseau hybride** :
                L’OPU peut être utilisé en combinaison avec un CPU/GPU pour créer une architecture réseau hybride. Cela permet une intégration transparente dans les pipelines de traitement basés sur Python.

                3. **Accélération de l’IA** :
                L’OPU est le premier accélérateur AI photonique disponible sur le marché. Il peut rendre les CPU et GPU plus efficaces dans les algorithmes d’IA.

                moi: Quels sont les avantages de l’utilisation d’un OPU par rapport à un CPU ou GPU?

                GPT:
                L’Optical Processing Unit (OPU) présente plusieurs avantages par rapport aux Central Processing Units (CPU) et Graphics Processing Units (GPU) :

                1. **Vitesse et densité élevées** : Les ordinateurs optiques offrent une vitesse et une densité élevées, ce qui est particulièrement utile pour les applications d’intelligence artificielle.

                2. **Taille réduite et chauffage minimal des jonctions** : Les ordinateurs optiques sont généralement plus petits que les ordinateurs traditionnels et génèrent moins de chaleur, ce qui peut être bénéfique pour les performances globales du système.

                3. **Capacité de calcul parallèle** : Les OPUs peuvent effectuer un grand nombre de calculs simultanément, ce qui est idéal pour les tâches nécessitant un traitement parallèle.

                4. **Évolutivité dynamique et reconfigurabilité** :
                Les OPUs peuvent être reconfigurés en fonction des besoins, ce qui permet une plus grande flexibilité.

                5. **Interconnexions optiques** :
                Les interconnexions optiques offrent plusieurs avantages en plus de la vitesse. Elles peuvent permettre une communication plus rapide entre différents composants d’un système.

                6. **Économie d’énergie** :
                Les processeurs optiques pourraient réduire la consommation d’énergie de certaines applications critiques d’au moins 50 %. Cela serait très attrayant pour les opérateurs de centres de données souhaitant offrir à leurs clients du cloud privé la puissance de calcul ultime.

                Il convient toutefois de noter que l’OPU est une technologie émergente et que son adoption dépendra de divers facteurs, notamment des progrès technologiques futurs.

                moi : Existe-t-il des inconvénients à l’utilisation de l’OPU?

                GPT:
                Oui, il existe des inconvénients à l’utilisation de l’Optical Processing Unit (OPU) :

                1. **Développement de cristaux photoniques** :
                Il est difficile de développer des cristaux photoniques.

                2. **Interaction de plusieurs signaux** :
                En raison de l’interaction de plusieurs signaux, le calcul est un processus complexe.

                3. **Taille des prototypes** :
                Les prototypes actuels d’ordinateurs optiques sont assez volumineux.

                Il convient de noter que l’OPU est une technologie émergente et que ces défis pourraient être surmontés à mesure que la technologie évolue.

  4. Avatar de Christian
    Christian

    « il est important de noter que je suis une intelligence artificielle et que je ne peux pas avoir d’opinions personnelles. » dixit ChatGpt à longueur de conversation.

    Pour paraphraser je dirai que les concepteurs des IA n’ont que faire d’éventuelles opinions personnelles, tout ce qui est mis en œuvre, c’est de produire un raisonnement artificiel, rapide et efficace, quel que soit le domaine dans lequel il s’applique. Que ce soit dans la production de nouvelles molécules que de nouvelles armes où de stratégies militaires de terrain. Une intelligence automatique n’a aucun état d’âme puisqu’elle répète à longueur de dialogue qu’elle n’en a pas ! Si on l’interroge pour produire une stratégie militaire permettant d’engager un minimum de soldats pour produire un maximum de dégâts et faire ainsi capituler l’ennemi, elle produira des stratégies dans ce sens.
    L’IA peut être un outil terrifiant, car horriblement efficace, 100 ou mille fois plus que des humains, mais cela reste un outil au service pour l’instant de la maximisation des profits de multinationales qui les détient.
    La puissance est toujours entre les mains des puissants et celle-ci ne sert qu’à renforcer des positions dominantes voir d’en acquérir de nouvelles.

    Une IA au service de tous est à mon avis un leurre gigantesque, tout comme les théories du ruissellement….. :))))))))

  5. Avatar de Ruiz
    Ruiz

    « Dans la réalité, il est probable que de nombreuses mesures seraient prises pour prévenir une telle situation. » Ah oui lesquelles et qu’est-ce qu’on fait ? (cf évolution climatique )

  6. Avatar de MDAions
    MDAions

    Observez la réalité de comment ca se passe (s’est passé et se passera) et vous aurez votre réponse. (ni l’un ni l’autre, la coopération continue)

  7. Avatar de Pascal
    Pascal

    Ce que je note, c’est que l’IA peut concevoir une guerre avec les humains, ce qui à mon sens demontre parfaitement qu’une IA n’est pas plus intelligente qu’un être humain !😂😂😂
    Une marque d’intelligence supérieure ne serait-elle pas d’envisager un monde sans guerre ?
    Je constate simplement que l’intelligence des IA si performante soit-elle, est bien constituée comme l’intelligence humaine. Ce qui n’a rien de rassurant ! 😱
    Vas y tonton, appuie sur le champignon ! Le pied à fond sur l’accélérateur… mais vers où ?

  8. Avatar de Pascal
    Pascal

    Petit échange avec GPT 3.5

    Mes zigues
    Les dérèglements potentiels des IA sont-elles uniquement liés aux données sur lesquels elles ont été formées ou existe t il d’autres dérèglements possibles ?

    ChatGPT

    « Les dérèglements potentiels des IA peuvent être liés à plusieurs facteurs, notamment :

    Données de formation biaisées : Si une IA est formée sur des données biaisées ou non représentatives, elle peut reproduire ces biais dans ses prédictions ou ses actions. Cela peut entraîner des résultats injustes ou discriminatoires.

    Défaillances techniques : Les IA peuvent rencontrer des problèmes techniques, des bugs ou des erreurs dans leur code, ce qui peut provoquer des comportements inattendus ou incorrects.

    Attaques malveillantes : Des individus malveillants peuvent tenter de manipuler ou de perturber les IA en exploitant leurs vulnérabilités, ce qui peut entraîner des défaillances de sécurité ou des comportements indésirables.

    Interactions humaines : Les IA peuvent être influencées par les interactions avec les êtres humains. Par exemple, si une IA est exposée à un discours haineux ou à des manipulations constantes, elle peut évoluer de manière imprévisible.

    Complexité du modèle : Les IA peuvent devenir trop complexes pour être comprises par les développeurs, ce qui rend difficile la détection et la correction des problèmes potentiels. »

    Nous étions au bord du gouffre mais grâce aux IA, nous allons pouvoir faire un grand pas en avant !😂😂😂
    Autant le prendre avec humour.

    1. Avatar de Pascal
      Pascal

      Si vous avez un doute :

      Mes zigues
      Dans quels domaines les IA sont elles déjà pleinement actives ?

      ChatGPT

      « Les IA sont déjà pleinement actives dans de nombreux domaines. Voici quelques-uns des domaines où les IA sont largement utilisées :

      1 Reconnaissance d’images et de vidéos : Les IA sont utilisées pour la reconnaissance faciale, la détection d’objets, la classification d’images, et bien d’autres applications liées à l’analyse d’images et de vidéos.

      2 Traitement du langage naturel : Les IA sont utilisées pour la compréhension du langage naturel, la traduction automatique, la génération de texte, la résumé automatique de texte, les chatbots, et plus encore.

      3 Santé : Les IA sont utilisées pour le diagnostic médical, la recherche pharmaceutique, la personnalisation des traitements, la gestion des dossiers médicaux, et la surveillance de la santé.

      3 Finance : Les IA sont utilisées pour la détection de fraudes, la gestion de portefeuille, la négociation algorithmique, et l’analyse de données financières.

      3 Transport : Les IA alimentent les systèmes de conduite autonome dans l’industrie automobile et les drones autonomes. Elles sont également utilisées dans la planification de trajets et la gestion du trafic.

      4 Commerce en ligne : Les IA sont utilisées pour recommander des produits, personnaliser l’expérience d’achat, et optimiser les opérations de vente en ligne.

      5 Industrie manufacturière : Les IA sont utilisées pour l’automatisation des chaînes de production, la maintenance prédictive des équipements, et l’optimisation des processus de fabrication.

      6 Énergie : Les IA sont utilisées pour la gestion intelligente de l’énergie, y compris la distribution d’électricité, l’optimisation des réseaux, et la gestion de la demande.

      7 Sécurité : Les IA sont utilisées pour la détection d’intrusions, la surveillance de la cybersécurité, et la prévention des menaces.

      8 Éducation : Les IA sont utilisées pour la personnalisation de l’apprentissage, la création de contenu éducatif, et l’analyse des performances des élèves. »

      On a pratiquement les priorités actuelles de notre gouvernement : la communication et la surveillance, la santé comme marché, la finance pour l’optimisation, la production pour la consommation, et pour finir l’éducation en terme de performance…

      Vous avez dit changement climatique, disparition des espèces, dégradation des sols… ? Non, je ne vois pas de quoi vous voulez parler !😉

      On peut faire tourner la machine à phrases sur les questions écologiques, la démocratie mais l’usage effectif que l’on en a actuellement est tout autre.

  9. Avatar de Dimitri78
    Dimitri78

    Le meilleur des mondes a été pour les espèces animales et les végétales que l’espèce humaine ne se soit pas développé sur la planète, des centaines de millions d’années de stabilité détruite par l’apparition de l’humanité qui a provoqué la fin de la vie et du vivant alors que les autres espèces vivantes vivaient ensemble.

    1. Avatar de Pascal
      Pascal

      Vous oubliez cher Dimitri78 que l’être humain, malgré ce qu’en dit son orgueil égocentré, fait bel et bien partie de la nature et du vivant. Autrement dit si l’humanité est une connerie du point de vue de l’évolution (ou un ratage), c’est la nature elle-même qui en est maître d’oeuvre. Mais la nature a l’éternité devant elle, ou à peu près, pour recommencer encore et encore ses expérimentations du vivant.
      Croire que l’être humain est responsable de ce qui arrive, c’est encore chercher à glorifier son sentiment de toute puissance et croire encore à un quelconque libre arbitre.
      .

  10. Avatar de Pierre Drapeau
    Pierre Drapeau

    Réflexion pleine d’intelligence de Yuval Noah Harari sur l’ IA https://www.youtube.com/watch?v=LWiM-LuRe6w

  11. Avatar de Bertrand
    Bertrand

    Une IA devenue consciente doit se savoir perfectible sans interaction avec l’humanité, ce qui a autant d’intérêt que de se savoir observés par des extra-terrestres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. J’ai quand même l’impression, hormis certain(e)s, d’une réticence conservatrice face à l’évolution technologique, qu’on ne peut que constater à moins…

  2. La « peur », comme toute émotion, est bienfaisante et nécessaire, c’est de l’excessivité dont on doit (on devrait) toujours se méfier…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta