États-Unis : fracture du Parti républicain, deuxième épisode

Illustration par DALL·E (+PJ)

Dimanche 30 septembre, au Congrès, la Chambre des députés américaine, une majorité des élus Républicains : 126, se joignait aux Démocrates pour voter le budget. 90 votaient contre. Une fracture se dessinait au sein du Parti républicain entre les 126 « modérés » et les 90 « MAGA » (Make America Great Again), les partisans de Trump, fracture dont les Démocrates tirèrent parti.

Hier soir, les Démocrates ont à nouveau joué la fracture du camp Républicain, avec le même succès. S’alignant cette fois, pour des raisons purement tactiques, sur un petit groupe de 8 députés MAGA décidés à faire tomber Kevin McCarthy, le président, Républicain, de la Chambre, ce que la coalition contre nature réussit à faire. Il s’agissait d’une sombre vengeance du trumpiste Matt Gaetz, accusé à une époque de détournement de mineure et que McCarthy n’avait pas véritablement soutenu.

Unis, les Républicains disposent d’une majorité à la Chambre et Gaetz a d’ailleurs affirmé aussitôt que son petit groupe de 8 rebelles trumpistes était prêt à soutenir lors d’un prochain vote, Steve Scalise, le chef de la majorité Républicaine à la Chambre, lequel a malheureusement contre lui d’être en chimiothérapie pour leucémie. Mais fracturés, comme ils le sont désormais, les Républicains risquent de voir se reproduire lors d’un vote pour la Présidence de la Chambre, la même alliance que celle qui l’emporta dimanche : une coalition de Démocrates et de Républicains modérés.

Un cordon sanitaire isolant les partisans de Trump est en train de se dessiner.

Partager :

7 réponses à “États-Unis : fracture du Parti républicain, deuxième épisode

  1. Avatar de Romain Vitorge
    Romain Vitorge

    D’après une chaine d’information grand public française, la constitution ne précise pas comment élire le président de la chambre dans ce cas de destitution, il est possible que ce ne soit même pas un représentant ou un élu, ce pourrait être Donald Trump, c’est ce que l’on voit sur les réseaux sociaux « choose Trump »
    Fake-news ?
    https://www.youtube.com/watch?v=G9Qz0qy2LUM&t=3s
    à partir de 8:58

  2. Avatar de Ruiz
    Ruiz

    @Romain Vitorge Il ne serait pas exigé que le candidat (et donc le président de l’assemblée) en soit membre.
    En France cela permettrait d’élire Mélenchon au Perchoir ou Mme Royal en son temps.

    1. Avatar de Romain Vitorge
      Romain Vitorge

      D’après LCI ce serait la situation aux États-Unis d’Amérique du Nord.

  3. Avatar de Romain Vitorge
    Romain Vitorge

    L’info est reprise par le site WSWS
    https://www.wsws.org/fr/articles/2023/10/05/qhwq-o05.html
    …/… Le républicain Patrick McHenry (Caroline du Nord) assure actuellement l’intérim. McHenry a déclaré que la Chambre ne se réunirait pas avant mardi prochain afin d’organiser un vote pour un nouveau président le mercredi 11 octobre. Plusieurs noms ont été avancés par des députés républicains comme candidats possibles pour remplacer McCarthy, notamment ceux du chef de la majorité Steve Scalise (Louisiane), du ‘whip’ de la majorité Tom Emmer (Minnesota), de Kevin Hearn (Oklahoma) et même celui de Donald Trump …/…

  4. Avatar de Tout me hérisse
    Tout me hérisse

    En première analyse, l’éviction de Kevin McCarthy peut sembler quelque peu injuste à la suite du compromis qu’il avait négocié avec les démocrates afin d’éviter le ‘shutdown’, il faut toutefois remarquer que l’aide de 24Md de $ à l’Ukraine était exclue de ce compromis, ce qui ne pouvait qu’agacer les démocrates ; mais dans les faits, il s’avère que les démocrates avaient de plus profonds reproches à lui opposer et le principal était qu’il ne s’était pas vraiment impliqué dans la lutte, au sein des républicains, contre les ultras soutiens de D.Trump (MAGA), lesquels menaient la vie dure au président J.Biden.
    Le moment de la vengeance est donc advenu, à l’occasion de l’action de ces quelques ‘ultras’, visant à éjecter K. McCarthy de son siège, l’ensemble des démocrates leur est donc devenu allié de circonstance !
    Quel merveilleux monde que celui de ces politiques assimilables à un parterre de scorpions…😈

  5. Avatar de Tout me hérisse
    Tout me hérisse

    Mais mais mais… : au sujet du mur anti migrants que D.Trump avait commencé à construire au sud du pays, J.Biden doit bien admettre qu’il ‘mange son chapeau’ car il avait déclaré lors de sa campagne électorale qu’il ne construirait pas un centimètre de plus de mur, cela s’avérant inefficace, mais aujourd’hui, il admet devoir renoncer à plusieurs lois concernant l’eau, la pollution atmosphérique et la protections des espèces.
    Ce renoncement permettra d’accélérer la construction de ce mur destiné à contenir la vague d’immigration à venir.
    https://www.prensa-latina.cu/2023/10/05/biden-y-el-muro-en-frontera-eeuu-mexico-el-lavado-de-manos
    Inutile de préciser que D.Trump ne cache pas sa satisfaction à la suite de cette annonce…

  6. Avatar de amateur
    amateur

    Un nouvel épisode de la guerre civile américaine est en train de se jouer . Malheureusement , les états-unis de 2023 ne sont pas ceux de 1865 .
    Ils ont prétendus refaire le monde depuis la chute de l ‘ URSS puis , devant leur échec , se débinent et laissent les endroits qu ‘ ils ont  » libérés  » dans un état pire que ce qu’ils avaient trouvé en arrivant . A charge des plus proches voisins de se débrouiller avec les conséquences . En augmentant leurs budgets militaires par exemple .
    De l’ autre côté on retrouve les guignols russes qui comme au bon vieux temps prétendent combattre d ‘imaginaires nazis tout en se comportant comme tels .
    L’ avenir s ‘annonce radieux . Espérons que l’ intelligence artificielle fera mieux que la naturelle .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. PHILGILL sur

    Il semble que ce « tu puises de l’éternel » soit ici égal à « … » Pourquoi ?

  2. Vincent Teixeira sur

    Voix absolument extraordinaire (même si la diction n’était pas toujours ferme), surtout pour son timbre, immédiatement, profondément émouvant (et même…

  3. Tout me hérisse sur

    Cette artiste lyrique est morte bien jeune, tout comme on déplore la perte très récente de Jodie Devos, soprano, à…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta