La guerre : Qu’est-ce-que nous ne comprenons pas dans les phénomènes cycliques ?, par Un Lecteur

Illustration par DALL·E (+PJ)

Nous modelons notre environnement comme nous-même. La cité en est la démonstration évidente, elle qui règne sur le reste de l’humanité.

Les lois de la cité ne sont pas celles du vivant, mais celle de l’humanité qui crée simultanément le citadin et son enveloppe (la cité) sur le Vivant (substrat).

Ce mouvement, ces émergences du Vivant qui poursuit son évolution se fait selon deux directions qui nous concernent individuellement. Par l’accroissement de la connaissance stockée dans le Langage (qui inclut les 100 mots nécessaires à la vie quotidienne) et son pendant technologique et la mise à nu de nos croyances se faisant concomitamment à la perte de notre libre-arbitre.

Ce même libre-arbitre qui fonde les droits de l’homme, comme atome de l’Humanité dans sa vision réductionniste.

Article premier (injonction à la Nature).

« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. »

En physique, l’oscillateur, c’est interaction de deux formes d’une même substance par le biais du mouvement. Si je considère le cycle guerre et paix comme un oscillateur, la culture comme substance sous forme cinématique (contenue dans le langage, la forme dynamique) et sous forme potentielle (contenue dans les structures, la forme statique), selon mon dada d’une lecture du signal sous forme locale (inertiel, masse) et globale (potentiel, flux), alors il existe un moyen de prévoir et d’anticiper les guerres qui commencent lorsque la culture dynamique s’oppose à celle statique.

Si, dans sa forme simplifiée, ce modèle possède une quelconque pertinence, alors cette oscillation subie par l’humanité fait partie de son évolution. Il faut alors trouver des solutions pour faire cohabiter pacifiquement des sociétés humaines à différents stades de leur cycle pour mitiger la mentalité de vieux cons que possèdent toutes nos élites conservatrices avec leurs cohortes de supporters figés dans des structures obsolètes.

On reproche, a posteriori, aux entreprises humaines de construire leur plus grand ouvrage avant de sombrer corps et bien, imputant la débâcle aux dépenses pharaoniques grévant la qualité de l’édifice et sa rentabilité. Devant l’évidence, les économistes proclament l’existence de la « destruction créatrice » dans leur interprétation « politiquement compatible » de phénomènes culturels complètement hors de leur champ de vision étriqué, mais tellement plus vendeur pour leurs sponsors à l’origine du désastre « créateur » de connerie irresponsable. La faute à qui, Darwin bien sûr !

Le piano mécanique joue en boucle la bande perforée qui tisse toujours le même motif, qui exécute toujours le même programme machine, qui débite toujours le même compte, qui comptabilise éternellement le même formulaire…

Qu’est-ce-que nous ne comprenons pas dans les phénomènes cycliques ?

Je ne vais même pas essayer de poser la question à GPT.

Illustration par DALL·E (+PJ)

Partager :

179 réponses à “La guerre : Qu’est-ce-que nous ne comprenons pas dans les phénomènes cycliques ?, par Un Lecteur”

  1. Avatar de Otromeros
    Otromeros

    STOP..!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Fermez les yeux.
    Imaginez un RECTANGLE de 40 kms sur 10 kms…

    40 x 10 ……. 40 x 10 …… 40 x 10</b

    Faisons simple…
    Mentalement
    divisez ce rectangle en trois tiers sur sa longueur….

    PREMIER tiers ( 15 kms x 10 kms ) …… DEUX villes(?) de un demi-million d’habitants(?) CHACUNE …..!!!!

    SECOND tiers …. disons : RIEN

    TROISIEME tiers ( 15 kms x 10 kms ) ……… DEUX villes(?) de un demi-million d’habitants(?) CHACUNE …..!!!!

    C’est SIMPLE à voir dans sa tête, « bande de Gaza » , …. OUI ou NON??
    Ou alors …suis-je fou..??????????

    1. Avatar de Ruiz
      Ruiz

      @Otromeros à comparer à la commune de Paris vue depuis Versailles ?

      1. Avatar de Otromeros
        Otromeros

        https://geoimage.cnes.fr/fr/la-bande-de-gaza-un-territoire-ferme-sur-lui-meme-par-une-frontiere-hermetique-et-militarisee

        https://www.la-croix.com/international/Bande-Gaza-chiffres-disent-difficulte-vie-Gazaouis-2023-10-11-1201286424

        …(…)…
        …  » 40 % des Gazaouis ont moins de 14 ans

        La hausse démographique récente est portée par la natalité : 27,2 naissances sont recensées pour 1 000 habitants, alors que le taux de mortalité est inférieur à 3 pour 1 000, d’après les statistiques recensées par la CIA américaine sur son site officiel.
        Le taux de fécondité s’élève à 3,34 enfants par femme.
        L’âge médian des habitants de la bande de Gaza est de 18 ans(( = 50% de « habitants » de « la bande de Gaza » ont moins de 18 ans )).
        Environ 40 % d’entre eux ont moins de 14 ans et à peine 3 % sont âgés de plus de 65 ans.

        60 % de la population de Gaza vit sous le seuil de pauvreté

        Selon les Nations unies, près de six Gazaouis sur 10 (59,8 %) vivent sous le seuil de pauvreté.
        Près de la moitié de la population active (46,4 %) est au chômage.
        Avant même les affrontements actuels qui ont poussé 175 000 personnes à se réfugier dans des écoles gérées par l’UNRWA (l’organisation onusienne chargée des réfugiés palestiniens), 1,3 million d’habitants de Gaza dépendaient de l’aide humanitaire.
        Au 30 septembre 2023, avant l’attaque du Hamas, l’électricité n’était disponible en moyenne que la moitié du temps (13,5 heures par jour).
        Par ailleurs, l’ONU estimait en 2021 que 800 000 personnes n’avaient pas d’accès régulier à l’eau potable.

        2,71 médecins pour mille habitants

        La population de Gaza souffre également d’un accès limité aux soins : la bande ne compte que 2,71 médecins et 1,3 lit d’hôpital pour 1 000 habitants.  »
        …(…)…

        10 à 20.000 « membres » (armés) du Hamas administrent ( avec une infrastructure administrative « classique à la française » INCONTOURNABLE par les « habitants » s’ils veulent simplement survivre…) la « bande de Gaza ».

        Hamas = 10 à 20.000 possiblement tueurs fanatisés , sur une superficie de 360 km2 ENTIEREMENT FERMÉE par une barrière et la mer interdites d’accès, c’est beaucoup..!…
        TROP pour composer un groupe suffisant qui oserait « comploter » aux fins de se révolter…se révolter
        TROP pour imaginer oser fuir (car cet acte s’assimile à une « désertion » et entraîne donc éventuellement des violences/représailles/.. exemplaires) … et puis surtout, fuir où..??!! puisque aucun « voisin » n’en veut..!!
        PAS ASSEZ, visiblement, pour empêcher les destructions « ciblées » (( à l’intérieur de la largeur de 6 à 10 kms..!!..)) par terre, mer et air… hypothétiquement en « minimisant » les « dégâts collatéraux » (victimes civiles/…/autres infrastructures vitales)
        https://www.lefigaro.fr/international/guerre-israel-hamas-les-images-satellites-montrent-l-ampleur-des-destructions-dans-la-bande-de-gaza-20231017

        Rien à ajouter… ce soir..

        https://www.lefigaro.fr/international/guerre-israel-hamas-les-images-satellites-montrent-l-ampleur-des-destructions-dans-la-bande-de-gaza-20231017

  2. Avatar de konrad
    konrad

    Une pierre à l’édifice de la compréhension historique de la situation.
    https://www.youtube.com/watch?v=awmuUZ-voIc&ab_channel=Marianne

    1. Avatar de Garorock
      Garorock

       » Les États-Unis ont discuté de la possibilité de recourir à la force militaire si le groupe militant libanais Hezbollah se joint à la guerre en attaquant les forces israéliennes, selon un rapport d’Axios.

      Le rapport, citant trois responsables américains et un responsable israélien, intervient alors que l’Iran a averti Israël lundi que le Hezbollah était sur le point d’entrer dans la guerre du Hamas.

      Le rapport écrit :

      Deux responsables américains ont déclaré que le secrétaire d’État Antony Blinken avait déclaré aux dirigeants arabes de la région, qu’il avait rencontrés ces derniers jours, que les États-Unis « ne plaisantaient pas » en envoyant autant de moyens militaires dans la région pour soutenir Israël.

      Le scénario d’un recours à la force militaire américaine si le Hezbollah devait rejoindre la guerre « a été évoqué lors de plusieurs réunions de la Maison Blanche ces derniers jours », indique-t-on.

      Les deux responsables américains ont souligné que l’administration faisait tout ce qui était en son pouvoir pour maintenir le Hezbollah à l’écart de la guerre – mais qu’elle se préparait également au scénario inverse. »

      « La décision de Joe Biden d’ annuler une escale prévue en Jordanie après une visite en Israël intervient après que la Jordanie a annulé un sommet à quatre prévu mercredi avec le président américain et les dirigeants égyptiens et palestiniens.

      Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, s’était retiré plus tôt de la réunion prévue en Jordanie. Un haut responsable palestinien a déclaré qu’Abbas retournerait plutôt à Ramallah, le siège de son gouvernement en Cisjordanie occupée, après l’explosion d’un hôpital de Gaza qui aurait tué des centaines de personnes. »

      Erdogan appelle au calme (pour le moment)
      Poutine se pourlèche les babines.
      Les Mollahs se frottent les mains.
      Oncle Joe ne va pas pouvoir faire grand chose.
      Israël est de plus en plus sur la corde raide.
      La nuit va être longue…

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        Je continue ma gazette:
        Selon l’armée Israélienne la frappe qui a atteint l’hopital de Gaza proviendrait d’un missile tiré par l’état islamique. C’est la version officielle qu’il sont prêt à servir à Biden dès son arrivée.
        Ce pourrait également être un tir de riposte de Tsahal contre des tirs visant le territoire Israélien.
        Ce n’est bien évidemment pas ce que déclare le Hamas. POur eux, c’est un tir délibéré des Israéliens qui veulent anéantir la Palestine: c’est ce qu’il serve à l’opinion arabe et au monde entier.

        1. Avatar de Garorock
          Garorock

          D’après Al Jazeera la frappe sur l’hôpital aurait fait au moins 500 victimes
          Jusque là, la vengeance Israélienne aurait causé la mort de plus de 3000 palestiniens.

          Titre de ma gazette: comment la troisième guerre mondiale a commencé.
          😎

  3. Avatar de un lecteur
    un lecteur

    Je me rends compte que mon questionnement sur le mal, la guerre comme phénomène cyclique, bombardé par Paul sur le devant de la scène, qui se voulait aussi une tentative de changer notre regard sur la complexité des facteurs déclencheurs, mérite clarification.

    Nous vivons (les occidentaux) dans une dynamique de lutte permanente pour la domination par l’argent, le capitalisme dans toute sa splendeur, qui ne déborde presque plus dans des guerres meurtrières intestines, mais une version atténuée sous forme de krach économiques, récession, inflation, divers et varié éparpillé dans l’espace et le temps. Pour les nations pas encore converties, c’est le programme standard avec toutes les variations de bain de sang que nous avons vécu par le passé. Pour que ce régime stable puisse s’installer, il a fallu deux guerres mondiales et son ballet de destruction inégalé jusqu’à ce jour et bien sûr l’exploitation sans limites des aubaines terrestres.

    Traiter guerre et paix comme des deux états de fonctionnement des sociétés humaines, est la conséquence logique de celui qui admet sa propre finitude, que la stabilité, le chaos, le mouvement, la destruction n’est rien d’autre qu’une question de point de vue, de facteur d’échelle. D’autre part, rechercher un modèle de l’intérieur (du langage), avec nos grilles de lecture occidentales, peut être comparé à extrapoler la météo pour en déduire le climat.
    Les conflits apparaissent au sein de groupe d’humain à partir d’une taille critique qui dépend de leur maîtrise technique, de l’organisation, des règles et des lois qui régentent le vivre ensemble. Ils apparaissent aussi entre des groupes d’humain de culture différente. À chaque fois, c’est le différentiel entre la culture dynamique, qui code les relations quotidiennes (morale), et la culture structurelle, qui organise le vivre-ensemble des groupes qui induit des injustices intolérables pour une minorité d’individu qui le matérialise (le différentiel) par de la contestation d’une violence en proportion. Une partie de la classe politique/industrielle en place (les vieux cons réactionnaires) utilise, par son discours, ce dissensus comme d’une arme politique (la publicité ayant recyclé et perfectionner les ressorts de la propagande) pour conquérir le pouvoir absolu. À partir de cette extrémité, la seule issu devient très vite la répression et la guerre, seul capable de sortir la société de l’impasse.

    La négociation, la parole échangée par l’entremise d’un médiateur neutre du point de vue des belligérants, est depuis longtemps la seule manière d’atténuer l’intensité des destructions guerrières. C’est un domaine que les détenteurs des ressources et de la connaissance pour « élever » un GPT diplomate et négociateur ferait bien d’investir, avant que l’on se retrouve tous à bouffer les pissenlits par la racine.

  4. Avatar de l'arsène
    l’arsène

    Encore plus clair et plus direct que Lordon sur ce qui va embraser la planète, un texte de Mona Chollet :
    https://www.la-meridienne.info/spip.php?article22

    1. Avatar de Paul Jorion

      Ouais… une personne de plus que je désigne charitablement dans ma vidéo comme « les gens de bonne volonté ne pouvant pas s’empêcher de verser encore de l’huile sur le feu ».

      1. Avatar de l'arsène
        l’arsène

        @ PJ
        Non, sincèrement, et comme dans d’autres situations dramatiques qui se déroulent actuellement sur le continent européen, je ne pense pas qu’expliquer c’est mettre de l’huile sur le feu, bien au contraire.
        Désigner les vrais responsables peut empêcher à l’avenir de subir ce que nous subissons aujourd’hui.

        1. Avatar de Garorock
          Garorock

          Quel avenir: celui à + 5°?!

  5. Avatar de Hadrien
    Hadrien

    On voit mal l’intérêt d’Israël de frapper un hôpital. L’hypothèse la plus simple: un tir raté de Hamas. Hypothèse « complotiste » : Hamas fabrique des martyrs à présenter à l’opinion publique, éventuellement en cachant un centre de commandement sous l’hôpital. De toutes façons, ils sont les gagnants dans cette bataille de l’image.
    Si nous voulons connaître les fanatiques de l’islam, il faut avoir le courage – contrairement aux médias occidentaux – de présenter le coran.

    Extraits choisis:
    II, 191 : Dieu n’aime pas les transgresseurs. Tuez-les où que vous les trouviez, chassez-les d’où ils vous chassaient… S’ils vous combattent, tuez-les, c’est le salaire des incroyants. III, 151 : Nous jetterons l’effroi dans le cœur des incroyants parce qu’ils ajoutent à Dieu des dieux qu’il n’autorise pas. IV, 89 : Ils aimeraient vous voir infidèles comme eux, pareils à eux. Ne prenez pas d’amis chez eux avant qu’ils émigrent dans le sentier de Dieu. S’ils tournent le dos, saisissez-les, tuez-les où que vous les trouviez…. (91) S’ils ne se tiennent pas à l’écart, s’ils ne se rendent pas à vous et ne déposent pas les armes, saisissez-les, tuez-les où que vous les trouviez. Nous vous donnons tout pouvoir sur eux. V, 33 : Ceux qui font la guerre à Dieu et à son messager et cherchent le désordre sur terre, leur salaire sera d’être tués ou crucifiés ou d’avoir une main et le pied opposé coupés » VII, 72 : Et nous avons exterminé ceux qui niaient nos signes, car ce n’étaient pas des croyants. VIII, 15-17 : Vous, les croyants quand vous rencontrez les incroyants en marche, ne tournez pas le dos… Vous ne les avez pas tués, c’est Dieu qui les a tués. Tu n’as pas jeté [un trait] quand tu jetais, c’est Dieu qui a jeté pour que les croyants éprouvent sa grâce. XIV, 13-14 : Alors Dieu révéla aux apôtres : Nous allons détruire les coupables et vous installer à leur place sur cette terre. « XXI, 15 : Malheur ! nous étions coupables. Telle sera leur clameur et nous ferons d’eux une moisson sans vie. XXII, 19-23 : On taillera des vêtements de feu pour les incroyants, on leur versera de l’eau bouillante sur la tête. Leurs entrailles et leur peau en seront consumées. A eux les fouets de fer. Chaque fois qu’ils voudront en sortir poussés par la souffrance, on les y ramènera : Goûtez le tourment de la calcination. Mais les croyants dont l’œuvre est fidèle, Dieu les fera entrer dans des jardins où les ruisseaux circulent. Ils y seront parés de bracelets d’or et de perles et vêtus de soie. « XXXIII, 25-27 : Dieu a épargné le combat aux croyants, car Dieu est fort et puissant. Il a fait descendre de leurs forteresses ceux des gens du livre qui soutenaient les ligues et il a jeté l’effroi dans leur cœur. Vous avez tué les uns et pris les autres. Il vous a donné en héritage leur pays, leurs demeures et leurs biens… car Dieu peut tout. » XLVII, 4 : Quand vous rencontrez des incroyants, frappez-leur la nuque jusqu’à les abattre et liez-les bien fort. Puis quand cesse le fardeau de la guerre, libérez-les ou exigez rançon. Voilà. Si Dieu voulait, il se déferait d’eux, mais il vous éprouve les uns par les autres. Ceux qui combattent dans le sentier de Dieu, Dieu ne perdra pas leurs œuvres. Il les guidera, mettra ordre à leur pensée et les fera entrer au jardin qu’il leur annonça. »

    1. Avatar de CloClo
      CloClo

      Hadrien est ce vraiment le moment de sortir des versets du Coran ? J’en doute fortement !

      1. Avatar de Hadrien
        Hadrien

        Vous cheminez sur la voie de la soumission ? Pas moi.

        1. Avatar de Hadrien
          Hadrien

          Connaissons nos ennemis, si on avais lu « mein kampf »..

          1. Avatar de Ruiz
            Ruiz

            @Hadrien Il est encore temps, mais probablement plus facilement accessible au Moyen-Orient.

          2. Avatar de CloClo
            CloClo

            Hadrien les croyants quelques y soient ne sont pas mes ennemis. Les livres des 3 monothéismes sont généralement criminogènes et stupides intrinsèquement oui clairement mais bon de là à comparer ça à Mein Krotte… bof ! C’est un vieux fonds mythique plusieurs fois millénaires issue du Moyen Orient et du croissant fertile qui sert de canne et de cadre à pas mal d’hommes et femmes encore de nos jours à mon grand désarroi.

            Je le redis c’est pas bien malin se sortir ces versets spécifiquement en ce moment, c’est mélanger pleins de choses qui n’ont rien à voir en fait.

            1. Avatar de Hadrien
              Hadrien

              « c’est mélanger pleins de choses qui n’ont rien à voir en fait. »

              Mélanger quoi ? Hamas ne serait pas musulman ? Il ne serait pas terroriste ? Ce terrorisme serait de quelle origine ?
              Pourquoi ce silence des musulmans sur ce terrorisme ?

              https://fr.wikipedia.org/wiki/Hamas

              Je m’étonne du silence des média généraux sur le coran et je tente modestement d’y pallier.

            2. Avatar de Hadrien
              Hadrien

              « Les livres des 3 monothéismes sont généralement criminogènes et stupides intrinsèquement oui clairement mais bon de là à comparer ça à Mein Krotte… bof !  »

              Non , ce n’est pas la même chose pour ce qui est des écritures sacrées.
              L’ancien testament livre à la mort et l’esclavage les peuples non juifs vivant sur la terre de Canaan (= la Palestine de la Méditerranée au Jourdain) et seulement eux.
              Les évangiles (le christianisme) ne livre à la mort aucun peuple.
              Pour le coran, lire ci-dessus.

              1. Avatar de Ruiz
                Ruiz

                @Hadrien Donc si c’est un problème entre Torah et Coran et si nous sommes encore en pays chrétien, on n’a pas trop à s’en préoccuper et juste à compter les points.

              2. Avatar de Garorock
                Garorock

                POurant y’en a des non-musulmans qui ont brulé des sorcières qui n’avaient pour la plupart comme seul tort de ne pas penser comme le pape!

              3. Avatar de CloClo
                CloClo

                Mais si mais si, Hadrien, tu mets de la hiérarchie dans la bêtise et tu tries, les évangiles ne sont pas sympa avec ceux qui ne suivent pas le bon berger, et les guerres chrétiennes ont été parmi les plus meurtrières dans le genre avec la bénédiction de l’Eglise. Bref, partir sur ce terrain est miné en fait.

                Le Coran est clairement criminogène et problématique comme la Bible dans son ensemble nouveau et ancien compris, pas de discrimination entre ces écritures antiques.

                Je parle de mélanger une croyance en un mythe avec des droits humains et collectifs à disposer d’un territoire, de vivre sans être sous domination, sans être humilié, en sécurité, et selon son bon choix (religieux le cas échéant, même si je trouve cela débile mais bon). Et le Hamas n’est pas le peuple palestinien, ni tous les musulmans, c’est le Hamas point.

                1. Avatar de Hadrien
                  Hadrien

                  CloClo: C’est toi qui mélanges: tu parles des livres, je te répond sur les livres et seulement sur les livres.

                  Si tu veux vitupérer sur les innombrables criminels qui se réclament de n’importe quelles idéologies tu as évidemment raison.

                  Selon moi, les idéologies les plus mortelles furent athées: nationalisme et communisme.

    2. Avatar de ludyveen
      ludyveen

      Bonjour à tous,

      Quand je suis fatigué de penser, voilà ce qui me vient :

       » (…)Ce qu’il y aurait d’étrange, ce serait que quelqu’un, sans avoir jamais rien voulu apprendre de vrai ni le chercher, en vint fortuitement à rencontrer la vérité, comme un dieu de tragédie apparaissant tout à coup. Il faut donc écouter avec indulgence ceux qui avancent des faussetés, et apprendre par cette expérience de quels maux nous nous sommes purifiés, nous qui, étant soumis par communauté de nature à de tels égarements, avons pu par la science nous délivrer de l’erreur et nous faire une vie différente.
      Pour parvenir à cette douceur, la confiance en la science peut les plus grandes choses. Notre âme, en effet, convenablement préparée à combattre les déviations que peut subir la vérité, suppportera sans trouble les fausses opinions, car elle a déjà préconsidéré en elle-même, pour s’instruire de la vérité, tout ce qui pouvait-être dit à l’encontre du vrai.
      Qu’est-ce donc qui pourrait, en tant qu’irréfutable, jeter le trouble en un tel homme? Qu’est-ce donc qui pourrait offrir l’illusion de l’irréductible, à celui qui déjà s’est aguerri en luttant contre toutce qui est faux? Ce n’est donc pas seulement de sa vertu morale que l’homme sage et réfléchi obtiendra cette exemption de trouble, mais ce sera aussi de la confiance avec laquelle il entrera dans ces sortes de lutte.
      Voilà ce qu’on peut dire au au sujet du discernement avisé des discours.(…)

      Une madeleine pour ceux qui ont la référence…une boîte de carambar pour ceux qui la trouve.

    3. Avatar de Pascal
      Pascal

      « Si nous voulons connaître les fanatiques de l’islam », n’oublie pas de regarder aussi du côté Israélien !

      « Un fondamentaliste religieux, incendiaire patenté, s’installe ces jours-ci au quatorzième étage du ministère de la défense israélien. Nommé fin février à un poste taillé sur mesure de « ministre au sein du ministère », Bezalel Smotrich est appelé à devenir un véritable gouverneur de la Cisjordanie. A ce titre, il a en effet autorité sur « l’administration civile » – en réalité un organe militaire – qui gère au quotidien l’occupation des territoires palestiniens. Les opérations purement militaires, cependant, lui échappent. Ce civil a arraché son poste, inédit, à la haute hiérarchie de l’armée, sous la pression du premier ministre, Benyamin Nétanyahou, qu’il a contribué à porter au pouvoir en décembre 2022. A la tête de son Parti sioniste religieux (sept députés sur 120 à la Knesset), il peut défaire sa coalition. »
      https://www.lemonde.fr/international/article/2023/03/07/bezalel-smotrich-le-colon-radical-qui-impose-sa-marque-au-gouvernement-israelien_6164444_3210.html

      Florilège
      En juin 2019, tout en faisant pression pour être nommé ministre de la Justice, Smotrich a déclaré : « Nous voulons le portefeuille de la justice parce que nous voulons restaurer le système de justice de la Torah », et que le pays devrait aspirer à se présenter comme « du temps du roi David »

      Bezalel Smotrich se décrit comme « un fier homophobe »34. Il s’oppose au mariage entre personnes de même sexe et affirme qu’il veut « promouvoir la famille traditionnelle »35. En 2006, Smotrich aide à organiser un rassemblement homophobe en opposition au défilé de la marche des fiertés de Jérusalem, dénommé « défilé de bêtes », au cours duquel les participants ont mené des chèvres et des ânes dans les rues35.

      En 2015, il a qualifié les homosexuels d’« anormaux », déclarant : « À la maison, tout le monde peut être anormal et les gens peuvent former l’unité familiale qu’ils veulent »
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Bezalel_Smotrich

      Son « Parti sioniste religieux » arrive en 3ème position aux dernières élections.
      Le Parti sioniste religieux s’opposait à toute concession territoriale aux revendications territoriales palestiniennes ou syriennes16,17. Le parti s’oppose à la reconnaissance du mariage homosexuel sur une base religieuse18. Le parti plaide pour un financement accru de l’étude de la Torah et de l’éducation religieuse19. Le chroniqueur américain David E. Rosenberg déclare que la « plate-forme du Parti sioniste religieux comprend des choses comme l’annexion des colonies de Cisjordanie, l’expulsion des demandeurs d’asile et le contrôle politique du système judiciaire »1. Il a en outre décrit le Parti sioniste religieux comme un parti politique « animé par la suprématie juive et le racisme anti-arabe »1.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_sioniste_religieux

      1. Avatar de Pascal
        Pascal

        C’était en réponse à Hadrien 9h28.

      2. Avatar de Paul Jorion

        https://www.lemonde.fr/international/article/2023/03/07/bezalel-smotrich-le-colon-radical-qui-impose-sa-marque-au-gouvernement-israelien_6164444_3210.html

        Bezalel Smotrich, le colon radical qui impose sa marque au gouvernement israélien
        Suprémaciste juif, raciste et homophobe, le chef du Parti sioniste religieux, partisan de l’annexion des territoires palestiniens, a été chargé par Benyamin Nétanyahou de l’administration des colonies de Cisjordanie occupée.

        Par Louis Imbert (Jérusalem, correspondant)
        Publié le 07 mars 2023 à 06h00, modifié le 07 mars 2023 à 14h25

        Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou et le ministre des finances, Bezalel Smotrich, lors d’une conférence de presse à Jérusalem, le 11 janvier 2023. RONEN ZVULUN / REUTERS

        Un fondamentaliste religieux, incendiaire patenté, s’installe ces jours-ci au quatorzième étage du ministère de la défense israélien. Nommé fin février à un poste taillé sur mesure de « ministre au sein du ministère », Bezalel Smotrich est appelé à devenir un véritable gouverneur de la Cisjordanie. A ce titre, il a en effet autorité sur « l’administration civile » – en réalité un organe militaire – qui gère au quotidien l’occupation des territoires palestiniens. Les opérations purement militaires, cependant, lui échappent. Ce civil a arraché son poste, inédit, à la haute hiérarchie de l’armée, sous la pression du premier ministre, Benyamin Nétanyahou, qu’il a contribué à porter au pouvoir en décembre 2022. A la tête de son Parti sioniste religieux (sept députés sur 120 à la Knesset), il peut défaire sa coalition.

        Agé de 43 ans et déjà ministre des finances, Bezalel Smotrich a enflammé le pays le 1er mars. A peine investi dans ses nouvelles fonctions, il a souhaité que l’armée israélienne commette un nettoyage ethnique en « rasant » le village palestinien d’Huwara. Il réagissait à une expédition punitive de colons – sa base électorale – qui y ont brûlé des voitures, des commerces et des habitations, le 26 février, vengeant la mort de deux d’entre eux. Un Palestinien a été tué dans un village voisin. M. Smotrich n’a pas souhaité répondre au Monde. Il a prétendu que les médias avaient déformé ses propos sur Huwara. Puis il a regretté le choix de ses « mots ». Mais, sur le fond, il assume.

        « Je suis un fasciste homophobe, mais je suis un homme de parole. » Ainsi se définissait-il lui-même, dans une conversation privée dont la chaîne publique Kan a diffusé un enregistrement en janvier. Suprémaciste juif, raciste, Bezalel Smotrich rêve d’un Etat théocratique, soumis à la loi religieuse. Un Etat qui s’étendrait de la Méditerranée au Jourdain, sur toute la Terre sainte. Avant de prendre ses fonctions, il proposait aux Palestiniens de la quitter, ou d’y demeurer en minorité inférieure, sans droit de vote. Il a désormais les moyens d’appliquer une partie de ce programme.

        M. Smotrich s’est formé dans une petite école religieuse de Beit El, proche de Ramallah : cette colonie est un bastion « hardal », ultraorthodoxe et nationaliste. Ce courant du sionisme religieux compte quelque 100 000 membres et se veut une avant-garde. « Ils prennent la Bible au pied de la lettre. Pour M. Smotrich, l’histoire ne compte pas : ce qui était vrai il y a trois mille ans est vrai aujourd’hui et les lois bibliques sont applicables au présent », analyse Tomer Persico, chercheur à l’Institut Shalom Hartman de Jérusalem.

        Discours fondé sur de solides bases idéologiques
        Très jeune, Bezalel Smotrich prend la tête d’un groupuscule qui lutte contre le démantèlement des colonies de la bande de Gaza, décrété en 2005 par le premier ministre de l’époque, Ariel Sharon. Le renseignement intérieur, le Shin Bet, l’emprisonne durant trois semaines. Il le soupçonne d’avoir acheté des centaines de litres d’essence, projetant d’incendier une autoroute – ce qu’il nie. M. Smotrich n’est pas poursuivi en justice. Mais cette détention administrative, sans inculpation ni limite de temps, le scandalise. Il milite depuis lors pour interdire cette pratique, y compris pour les Palestiniens.

        Avocat, il a peu exercé dans les tribunaux. Il figure parmi les fondateurs et premiers dirigeants de Regavim, une ONG qui lutte pour restreindre les constructions des Palestiniens en Cisjordanie comme en Israël. En 2015, il se fait adouber par le patron du parti religieux Tkuma, Uri Ariel, et rejoint le Parlement cette année-là, avant d’arracher la direction du parti.

        A la Knesset, le jeune député multiplie les provocations, incendiaires mais toujours ancrées dans un discours fondé sur de solides bases idéologiques. En 2016, il estime que les hôpitaux doivent séparer leurs patients juifs et arabes. « Il est naturel que mon épouse ne veuille pas s’allonger à côté d’une femme qui vient de donner naissance à un enfant, lequel pourrait vouloir assassiner [notre] bébé dans vingt ans », estime-t-il.

        M. Smotrich ne voit ses sept enfants que les jours de shabbat. Il travaille beaucoup, tandis que son épouse assume leur charge. A la demande de cette dernière, le couple a consulté un conseiller conjugal : un professionnel, pas un rabbin. L’époux a beau se proclamer « libéral », il inquiète les femmes de sa propre communauté : son parti souhaite étendre la juridiction des cours rabbiniques, compétentes pour les divorces ou les litiges commerciaux. « La pression de l’entourage est telle qu’il est presque impossible à une femme religieuse de refuser d’avoir recours à ces rabbins, des hommes, qui, selon la loi juive, ne prennent pas en compte le témoignage d’une femme », relève Tomer Persico.

        « C’est un administrateur efficace »
        En octobre 2021, Bezalel Smotrich lance aux députés arabes à la Knesset qu’ils sont « ici par erreur. C’est une erreur que [David] Ben Gourion n’ait pas terminé le travail et ne vous ait pas expulsé en 1948 », à la naissance de l’Etat d’Israël.

        Dès 2017, il avait proposé un plan censé résoudre la question palestinienne, en offrant trois choix aux Palestiniens des territoires, comme aux citoyens arabes d’Israël : demeurer chez eux sans droit de vote ; partir avec une aide financière ; ou combattre et être exterminés. Il affirme s’être inspiré de deux lettres écrites par Josué aux sept tribus de Terre sainte, avant que le successeur de Moïse n’y guide le peuple élu.

        Bezalel Smotrich est un idéologue plus structuré que son allié, Itamar Ben Gvir. Ce dernier, un éternel provocateur, peine depuis décembre 2022 à imposer à la police son autorité de ministre de la sécurité nationale. Smotrich, lui, se veut un homme d’Etat. Il a fait ses classes au ministère des transports, où Benyamin Nétanyahou l’a nommé après les élections de 2019. « Il est très intelligent, raide, aisément désagréable, mais c’est un administrateur efficace. Il a fait aménager des lignes de bus sur les autoroutes et gagné le respect des fonctionnaires », se souvient Nahoum Barnéa, éditorialiste au quotidien Yediot Aharonot.

        Ses relations avec le premier ministre sont sans amitié. « Un menteur, fils d’un menteur » : c’est ainsi qu’il qualifie M. Nétanyahou, dans une autre conversation privée dont l’enregistrement a été diffusé en octobre par la chaîne Kan. « Mais Smotrich est demeuré un allié loyal, au fil de cinq élections depuis 2019 », nuance le député du Likoud Boaz Bismuth.

        Avec M. Ben Gvir, M. Smotrich a triomphé aux élections de novembre 2022. Leur liste commune a emporté 14 sièges à la Knesset. Ils ont exigé des postes régaliens. Les militaires ont refusé net d’accorder la défense à M. Smotrich : il n’a quasiment pas servi dans l’armée. Le général Yoav Galant a hérité du poste, mais il a échoué à limiter les prérogatives du religieux sur les territoires palestiniens, après deux mois d’âpres négociations.

        Lignes rouges
        La liste détaillée des pouvoirs qui lui sont transférés n’a pas été publiée. Mais Bezalel Smotrich doit recevoir autorité sur la planification des colonies, les constructions et les infrastructures (routes, eau, électricité), ainsi que sur les démolitions de bâti palestinien par l’armée. Sa voix compte pour l’attribution de permis d’entrée des biens et des personnes dans les territoires. Il arrive au ministère avec l’ambition assumée de détruire « l’Administration civile » dont il prend la charge.

        M. Smotrich entend transférer ses prérogatives des mains des soldats à l’administration régulière d’Israël. Il souhaite effacer la distinction de droit, entamée de longue date, entre le territoire national et les territoires occupés. Il veut étendre les colonies juives, et cantonner les Palestiniens dans des zones de peuplement étriquées, en les privant de terrains agricoles ouverts. Le nouveau ministre souhaite ouvertement l’écroulement de l’Autorité palestinienne, à Ramallah.

        Pour le juriste Michael Sfard, ce programme, « s’il est appliqué, entraîne l’annexion en droit de la région ». M. Smotrich ne se satisfait pas d’une lente annexion de fait des territoires, prétendant respecter le droit international et couverte par la Cour suprême israélienne. Ce faisant, il accentue le risque pour l’armée et les responsables politiques d’être poursuivis par la Cour pénale internationale, qui enquête depuis 2020 sur les crimes commis dans les territoires. Celle-ci pourrait entendre les principales organisations de défense des droits humains, qui y dénoncent d’ores et déjà un système d’apartheid.

        Reste à savoir si M. Smotrich disposera dans les faits de l’autorité dont il rêve. L’armée ne lui délègue aucun rôle dans ses opérations militaires. Elle devrait le tenir à l’écart des dossiers « sécuritaires », comme l’attribution de permis de travail en Israël à des Palestiniens. Rien ne contraint le ministre Yoav Galant à le convier aux réunions hebdomadaires de l’état-major.

        Cependant, M. Smotrich a posé ses lignes rouges : il quittera le gouvernement si l’expansion des colonies est « gelée ». Il pourrait aussi inciter M. Nétanyahou à désobéir à la Cour suprême, si celle-ci finit par juger inconstitutionnelle leur réforme de la justice. A la Knesset, les députés du Parti sioniste religieux sont aux avant-postes de cette réforme, qui vise à libérer l’exécutif de toute supervision judiciaire indépendante. La Cour est pour eux un obstacle à l’annexion des territoires. Soudés autour de M. Smotrich, « ils formeraient un bon pack de rugby, reconnaît Boaz Bismuth. Nous ferons la réforme, mais il faudra trouver une formule pour que nous n’arrivions pas à une telle crise institutionnelle », espère-t-il.

        Louis Imbert (Jérusalem, correspondant)

        1. Avatar de Pascal
          Pascal

          Merci Paul, c’est plus réglo vis à vis du Monde.
          Avec ça, je vais encore me faire traiter de relativiste par Cloclo 😂

      3. Avatar de Hadrien
        Hadrien

        Triste sire en effet.
        Combien d’autres ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta