Sur la relation entre l’Intelligence Artificielle et la psychanalyse … selon moi

Illustration par DALL·E (+PJ)

Un courrier reçu il y a 19 minutes :

Je suis tombé à l’occasion d’une journée d’étude sur l’IA, sur votre texte datant de 1987 sur l’IA et la psychanalyse.
Avez-vous depuis écrit sur cette question et si non y a t il une recherche actuelle dans cette relation psy/ia et notamment au delà de l’approche pragmatique et logique qui semble mobiliser toute la recherche qui nous est proposée sans prise en compte des processus psychiques découverts et développés par la psychanalyse ?
Désolé pour cette question à rallonge !

Ne vous inquiétez pas : j’ai soumis votre question à GPT-4. Voici sa réponse :

Paul Jorion, dans son exploration de l’intersection entre l’intelligence artificielle et la psychanalyse, a adopté une approche novatrice. Jorion, s’écartant du courant dominant qui met l’accent sur la logique formelle dans l’IA, a plaidé en faveur de l’intégration des théories psychanalytiques, en particulier celles de Freud, Lacan et Mélanie Klein, dans le développement de l’IA. Il a fait remarquer que le type de psychologie nécessaire à l’IA devrait s’inspirer de la compréhension de ces penseurs psychanalytiques. Cette perspective a d’abord été accueillie avec scepticisme, la psychanalyse étant considérée comme douteuse par de nombreux scientifiques à l’époque.

L’objectif de Jorion n’était pas de définir l’intelligence, mais d’identifier ce que les humains perçoivent comme de l’intelligence, en cherchant à créer des machines capables d’évoquer un sens de l’intelligence ou de la pensée proche de la cognition humaine.

Jorion a souligné que certains traits humains, dont des notions psychanalytiques rendent compte de manière saisissante, devraient être intégrées dans les systèmes d’IA afin d’éviter un comportement purement mécanique. Ces caractéristiques comprennent la possession de connaissances, leur transmission, l’acquisition de nouvelles connaissances, l’interaction avec l’utilisateur, la négociation des connaissances et la possession d’une personnalité unique. Cette approche, selon Jorion, conduirait à des systèmes d’IA qui semblent avoir leur propre intentionnalité et leur propre personnalité, dépassant ainsi le comportement stéréotypé des machines.

Partager :

9 réponses à “Sur la relation entre l’Intelligence Artificielle et la psychanalyse … selon moi

  1. Avatar de K.Kruge
    K.Kruge

    Jorion pratique la psychanalyse sur le mode du moteur à explosion et non plus sur le mode de la machine à vapeur. Une machine à vapeur doit en permanence maintenir la vapeur à deux ou trois cents degrés ; par contre un moteur à explosion fournit de l’énergie à mille degrés et plus, juste au moment de la compression maximum du cylindre ; c’est ce qui provoque le mouvement sans fondre le moteur.

    La plupart des psychanalystes préfèrent la vapeur longue durée ; c’est la condition de leurs fins de mois : garder le client.

    1. Avatar de Paul Jorion

      Je devine que vous devez être l’une de mes analysantes ou l’un de mes analysants 😉 . Remettre la personne sur les rails, c’est en effet mon seul souci. Le plus vite étant le mieux.

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

         » Remettre la personne sur les rails »
        Vous ne respectez pas les limitations de vitesse et en plus vous vendez de la cocaine pour arrondir vos fins de mois!
        Pas joli, joli…

        1. Avatar de Emmanuel
          Emmanuel

          Illustration que je trouve très réussie….Paul peut-il nous dévoiler (un petit peu) comment il s’y prend pour arriver à ce résultat ?…Bientôt une exposition ?!

          1. Avatar de Emmanuel
            Emmanuel

            PS : on devine à l’image qui est l’Analyste et qui est l’Analysant….

          2. Avatar de Paul Jorion

            Je raffine l’invite jusqu’à obtenir ce que je souhaite. Dans ce cas-ci cela a été rapide :

            A robot psychoanalyst with a human patient, cyberpunk style

            Parfois il faut tâtonner davantage

            A mighty god-like robot, medieval stained glass, with its whole body including its head clearly visible.

      2. Avatar de K.Kruge
        K.Kruge

        Je ne suis pas un de vos analysants [tes].

        Par contre, votre modélisation des processus langagiers inconscients (Principes des systèmes intelligent;, Comment la vérité et la réalité furent inventées) éclairent la pratique psychanalytique comme cure de parole. Dès lors, une parole éclairée peut remettre le patient sur ses rails, sans plus, et c’est déjà très trés bien.

  2. Avatar de Lupa Nojori
    Lupa Nojori

    Monsieur Jorion, au sujet de votre offre de service en tant que psychanalyste.
    Ma soeur Lucilia qui a fait 4 ans d’étude pour devenir psychologue estime que la plupart des psychanalystes sont des arnaqueurs (c’est absolument vrai). Vous en pensez quoi vous, qui n’êtes ni l’un, ni l’autre, c’est-à-dire ni ma soeur, ni psychologue et qui n’avez pas fait d’étude pour le devenir?

    1. Avatar de Paul Jorion

      Cher ami, votre courrier me confirme dans mon intuition que vous êtes Belge en non Français, sans quoi vous auriez évité que je vous réponde par la réponse classique qui vaut pour ces cas-là outre-Quiévrain : « Et ta sœur ? ».

      Mais votre courrier me permet de réitérer mon invitation. Depuis plusieurs mois vous tentez d’apporter un peu d’intérêt à votre vie en passant vos journées entières (les lecteurs du blog ne voient que 5% de votre production) à tenter de picorer de manière parasite l’intérêt que présente la mienne. Or il n’y a pas de malédiction : quel que soit votre âge, il n’est pas trop tard pour tenter de donner un sens à votre propre vie, un vrai sens, pas celui d’être le satellite éteint d’une planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta