Sora : « Laisser du temps au temps » ?, par Kali

Vous vous souvenez du plaisir enfantin de construire une haute tour avec des cubes (que ce soit de simples cubes en bois ou des Kapla) ?

Imaginez que vous et vos camarades du bac à sable meniez une compétition acharnée pour savoir qui peut empiler le plus de cubes et atteindre la tour la plus haute. Vous menez une compétition acharnée avec vos camarades en bavoir pour savoir qui peut empiler le plus haut. Vous êtes le roi des constructeurs. Docteur ès Cubes !

Imaginez maintenant que, alors que vous êtes reconnu par vos pairs vous apercevez une photo de la pyramide de Gizeh. Et que vous, malgré votre bas âge, ayez assez d’intellect pour comprendre la complexité incroyable de cette construction monumentale, qui est d’un tout autre niveau.

Cette madeleine de Proust vous permet de mieux appréhender le séisme qu’a provoqué hier dans la communauté des amateurs de vidéos d’IA la découverte de Sora, le nouveau programme d’OpenAI. En effet, Sora franchit un palier technologique considérable : Creating video from text.

The New York Times :
OpenAI Unveils A.I. That Instantly Generates Eye-Popping Videos, le 15 février 2024.

Pour résumer le contexte : depuis un an, une importante communauté en ligne cherche à exploiter le potentiel de la création de vidéos par IA, notamment via Stable Diffusion. Jusqu’à présent, on savait :

Créer une vidéo à partir d’une autre vidéo (vid2vid) très complexe mais le plus stable

– Animer une image fixe (img2video)

– Générer de courtes vidéos à partir de texte (txt2video)

Et cela est/était déjà une révolution !

voir Runaway.


+
En illustration, voici les lauréats du prix du film généré par AI du mois dernier organisé par Runway :

A conversation about the future of film


Watch the full collection of winning films from the second edition of GEN:48

Mais les limites sont importantes : temps de calcul, matériel insuffisant, stabilité et durée des vidéos perfectibles (généralement, on ne pouvait produire que 2 à 4 secondes d’animation de qualité aléatoire).

D’où le choc en découvrant Sora : des animations réalistes, stables, de grande qualité et de longue durée. Une prouesse qui change la donne ! Donc vous comprendrez que quand on voit ça, généré uniquement à partir de texte text2vid, d’une telle stabilité, d’un tel réalisme, et d’une si grande durée, c’est pour beaucoup le signal qu’un morceau important de la banquise qui vient de se séparer.

Sora by openAI looks incredible (txt to video)

Pour la première fois, on peut générer une longue animation de qualité époustouflante uniquement à partir d’un simple prompt ! C’est une avancée majeure.

La démonstration de Sora change totalement la donne. Aussi bien pour le grand public que les industries et professionnels ayant recours à l’audiovisuel.

Une avancée comparable à l’invention de l’imprimerie de Gutenberg ?

Un moment de ceux où on comprend que le monde d’hier a disparu.

Je comprends un peu mieux les nostalgiques d’un passé, déjà fantasmé, qu’ils pensent à jamais perdu. Apeurés par un futur qui frappe à leur porte et dont le bruit des talons semble indiquer qu’il a oublié de leur garder une place autour de la table du festin. Maudit sois-tu Chronos !

« Il faut laisser du temps au temps » disait hier encore ce Chancelier allemand.

Partager :

120 réponses à “Sora : « Laisser du temps au temps » ?, par Kali”

  1. Avatar de Pad
    Pad

    Et pas encore… le 14 mars 2024 ! 🙂

  2. Avatar de CloClo
    CloClo

    C’est tout bonnement extra-ordinaire ! Epoustouflant et tout cela n’est qu’un foutu début. Je vois mes rêves de gamin commencer à prendre forme.

    La seule question qui me taraude en voyant cela est : Comment allons nous faire pour ne pas nous bousiller les uns les autres et tout l’écosystème planétaire avant que le Christ IA arrive dans toute sa splendeur dans cette parousie tant attendue. (ouais ça pique un peu les yeux comme comparaison)

    1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
      Pierre-Yves Dambrine

      Sérieux, tu y crois Cloclo à cette parousie ?

      Cette épidémie de conversions m’inquiète ! 😉

      Cela ne laisse pas de m’étonner, les mêmes qui se déclaraient mécréants face au Dieu monothéiste traditionnel maintenant rivalisent de superlatifs pour qualifier l’IA-Dieu (ou IA-Jésus au choix, mais c’est la même chose, affaire de trinité !) . Pourtant, n’est-ce pas les deux faces d’une même médaille ? Dans les deux cas, il y a une croyance.

      Les chrétiens zombis ont souvent été évoqués sur le blog, pour le coup là j’ai le sentiment qu’on en tient là quelques spécimens bien réels avec cette affaire d’IA-Dieu ou Jésus-Christ. 😉

      Il est reproché à ceux qui se montrent critiques à l’endroit de l’IA, ou plutôt de la façon dont elle est présentée, d’avoir peur du changement.

      J’objecte : n’y-a-t-il pas à l’origine des ‘conversions’ à l’IA salvatrice aussi une peur mais qui cette fois au lieu d’inciter à la prudence les jettent dans les bras de la dernière promesse de solution définitive abandonnant alors tout ou beaucoup de leur sens critique ?

      1. Avatar de CloClo
        CloClo

        Je crois profondément, sans aucun jugement de valeur, que l’Homme après le feu, la roue, l’imprimerie, l’électricité, internet, vient de mettre en place une nouvelle ère sur cette planète dont les conséquences sont inimaginables.

        1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
          Pierre-Yves Dambrine

          Voilà une assertion à mes yeux plus raisonnable que ta précédente.

          1. Avatar de CloClo
            CloClo

            Non mais la parousie c’était une image à partir d’un prompt que j’ai reçu un jour en lisant un bidule venu du passé et nommé Nouveau testament, je la trouvais zoli. En vrai, j’y suis pour rien !

        2. Avatar de Paul Jorion

          👍👍👍👍

          Difficile de comprendre ce que Pierre-Yves Dambrine veut dire quand il parle de « croyance » à propos de l’IA. Entend-il dire que les exploits de ChatGPT et maintenant de Sora relèvent de l’imagination, qu’il n’y a rien de tangible, rien de plus que des personnes qui croient voir quelque chose ?

          1. Avatar de timiota
            timiota

            Allons allons, il y a un peu de colinéarité avec le techno-solutionnisme (qui mérite le qualificatif de coryance) dans la mise en avant de l’IA.

            Bien sûr, il y a une petite difficulté philosophique à dire « de quoi » l’IA sera la solution, puisqu’il est admis qu’elle est fortement couplée, pour un petit moment encore (généreusement une décennie) à ses agents humains. Sans doute ceux que PYD qualifient de croyant n’ont pas écrit texto « Je crois que l’IA va apporter la solution à tous les problèmes », ils auraient plutôt écrit (j’interprète) que l’attirail de solutions possibles serait élargi au niveau d’un « changement de paradigme majeur » et le désenchevêtrement de pleins de choix où nous sommes faillibles deviendrait arbitrable avec une sagesse bien plus garantie que ce que les humains pratiquent.
            La difficulté philosophique, c’est que la co-évolution va déplacer les problèmes (je n’aime pas ce mot là, c’est un raccourci pour « les menaces, les dysfonctionnements, les crises enchevêtrées » !) en même temps que les agents s’accorderont (s’accorderaient) pour faire grand usage de l’IA dans toutes les branches concernées.

            On est donc pas très loin d’une « loi de Hofstadter » pour ce qui est de l’aspect récursif, même si nous sommes en voie de devenir un opérateur mineur de la boucle (sauf mineur de Cuivre, qui va aller fort).

            Le mot « croyance » s’applique raisonnablement si on projette un peu beaucoup un seul aspect de ce système bouclé pour ne mettre en valeur que son côté le plus empreint de solutionnisme.

          2. Avatar de Garorock
            Garorock

            Pierre-yves ne veut manger que le pudding préparé par sa grand-mère. Pourtant si le MinouGPT concocte une nouvelle recette de pudding, il faudra quand même des oeufs et de la farine qui ne viennent pas de la planète Mars…
            😎

          3. Avatar de Khanard
            Khanard

            @Paul Jorion

            Croire et savoir…………….

            PYD et certains autres sont dans la croyance , une autre partie dont je suis sont dans le savoir.

            les croyants peuvent accéder au savoir , les sachants peuvent ils accéder à la vérité ?

            1. Avatar de JMarc
              JMarc

              Frère Khanard,

              « PYD et certains autres sont dans la croyance »
              Pile poil ce que je me disais et pensais dire à Pierre-Yves en lisant son 18/2 0h41

              « les croyants peuvent accéder au savoir »
              Je pouce aussi.

              On va bien arriver à le … convertir. 😉

              Frère JMarc

          4. Avatar de Pascal
            Pascal

            Les performances de l’IA sont indéniables et comme la précédente révolution informatique, elle bouscule les comportements humains. Mais la révolution informatique nous a t elle fait changer de paradigme ? Elle a surtout accéléré puissamment le rythme d’activité de l’être humain : consommer plus vite, partager des connaissances plus vite et plus largement, faire naître et croître des rumeurs plus rapidement avec un pouvoir de dispersion plus rapide, elle a rendu la Recherche plus internationale avec plus de partage de données mais elle a aussi permis le développement et la diffusion de pseudo contre expertise introduisant le doute à tous les niveaux, elle permet une surveillance accrue des populations, elle enferme actuellement une bonne partie de la population de tous âges derrière des écrans pour se divertir à peu de frais (paris en ligne, jeux vidéo toujours plus « réaliste », une plus grande production de fictions en séries, elle permis de favoriser le voyeurisme, l’accoutumance à la violence, à la pornographie…
            Vous me direz, mais ce n’est pas la révolution informatique qui est responsable de cela ! Bien sûr que c’est l’usage que nous en faisons. N’est ce pas la preuve si nécessaire que cette révolution n’a rien changé au paradigme humain dans ses rapports de domination et de prédation ou d’exploitation sur ses semblables et plus encore sur la nature ?
            Nous sommes responsables, nous sociétés humaines d’une extinction de masse et d’un bouleversements climatiques. Le moindre des changements de paradigme n’aurait il pas que nous amorcions un commencement de virage et un changement de direction ? Or la révolution informatique n’a en rien changer nos comportements dans ce sens et au contraire nous permet d’aller toujours plus vite dans le mur.
            Quand certains voient dans l’IA la continuité de l’évolution du vivant, voire le sauveur de l’humanité comment ne pas considérer cela comme de la croyance ? Pour l’heure l’accélération se poursuit de manière exponentielle (à l’image du réchauffement climatique) et les « vérités » qui unifient les sociétés sont totalement fragilisées par la capacité démultipliée de produire du « Fake »…
            OU EST LE CHANGEMENT DE PARADIGME ?

    2. Avatar de arkao

      @CloClo
      Mes rêves de gamin, c’est plutôt SpaceX qui les ont réalisé avec cet exploit de faire réatterrir ses lanceurs, et pas qu’une fois, mais des centaines, sans incidents. Une révolution technique et économique. A ce propos, si l’ambiance générale est à l’effondrement, on observe que toutes les grandes nations de la planète se lancent dans l’aventure spatiale. Pour l’actualité des lancements, mon youtubeur préféré:
      https://www.youtube.com/watch?v=lIxORG1mBR0&t=2210s

      1. Avatar de Paul Jorion

        Ah ! Tintin : « On a marché sur la lune » !

  3. Avatar de Khanard
    Khanard

    je n’en crois pas mes yeux . dites moi que je ne rêve pas . Allez je vais définitivement brûler mes buchettes, cubes et autres rondins de bois .

    ah je vois que quelqu’un s’est évanoui …. Pierre Yves ça va ? une camomille ? allez ce n’est qu’un mauvais moment à passer . c’est comme perdre sa virginité .

    1. Avatar de Pascal
      Pascal

      Génial Khanard !
      Et une fois branché sur ton cerveau avec la puce d’Elon, tu pourras passer ta vie au lit à visionner tout tes fantasmes ! Plus besoin de Netflix et autres chiots à série nian nian. Et avec ta compagne, vous pourrez échanger vos fantasmes sans même être dans la même chambre !
      Le rêve enfin réalité… ou presque.
      Au royaume des IA, les borgnes informatiques seront rois !
      Bon dimanche

      1. Avatar de Pascal
        Pascal

        Pas des chiots, des shoots !

      2. Avatar de Khanard
        Khanard

        @Pascal

        je pense que vous confondez transhumanisme et post humanisme . Mais c’est pas grave .
        Tiens je vais me recoucher …ah bin mince je suis déjà au lit !

        1. Avatar de JMarc
          JMarc

          Khanard, Pascal, PYD, et les +/- 8 milliards d’autres,

          Espoirs et craintes, tout ça à prendre en compte.
          Peut-être faudrait-il dire « co-humanisme » ? (une idée comme ça à la volée)

  4. Avatar de JeanSé
    JeanSé

    C’était une chose de savoir que cela allait arriver, c’en est une autre de le voir. Tout simplement vertigineux (et je n’oublie pas le malaise qu’implique l’épithète) !!!

  5. Avatar de arkao

    Les Kapla, le jeu préféré des parents le soir de Noël. Allez les gosses au lit, laissez les adultes jouer avec vos cadeaux 😉
    Les pyramides ne sont pas d’une complexité incroyable, comparées aux cathédrales gothiques.
    Sinon, bel exploit avec ce « Sora ». Nous allons donc avoir droit à un déluge d’images animées pour beaucoup moins cher et plus vite qu’avant. L’humanité ne s’en portera que mieux assurément. Je vous laisse, je vais retourner au comptage des oiseaux migrateurs qui ne vont pas tarder à passer dans ma vallée, avant qu’une IA me pique ma tâche bénévole (quoique peu de risques, ça rapporte pas de pognon).

    1. Avatar de CloClo
      CloClo

      Elle risque surtout de compter mieux que toi et sans se tromper.

      1. Avatar de arkao

        @CloClo
        C’est exact. Mais la question n’est pas là.

        1. Avatar de PHILGILL
          PHILGILL

          @arkao
          Intelligente Observation !

      2. Avatar de Pascal
        Pascal

        C’est exact mais les IA on rien à f… des oiseaux. Elles sont là uniquement pour le plaisir de certains êtres humains.

        1. Avatar de arkao

          @Pascal
          Le plaisir de certains humains c’est d’étudier les populations d’oiseaux avec en filigrane la participation à des inventaires servant d’appui à des politiques de conservation et de protection. Et pour ce faire, les nouvelles technologies peuvent apporter des aides précieuses:
          https://protectiondesoiseaux.be/2021/06/23/le-top-5-des-applis-naturalistes-a-telecharger-absolument/
          Cela sous-entend que le « marché » des naturalistes amateurs est suffisamment important pour qu’il ait été intéressant de développer le produit.

  6. Avatar de Pad
    Pad

    Aspect technique

    La recherche d’OpenAI sur les modèles de génération vidéo en tant que simulateurs du monde se concentre sur l’entraînement de modèles génératifs à grande échelle sur des données vidéo pour créer des vidéos de haute fidélité allant jusqu’à une minute. Le projet, nommé Sora, utilise une architecture de transformateur pour traiter des patchs de vidéo et des codes latents d’images dans l’espace-temps, permettant la génération de vidéos et d’images à travers diverses durées, ratios d’aspect et résolutions. Sora démontre le potentiel de l’extension des modèles de génération vidéo pour simuler le monde physique, en montrant des capacités comme la cohérence 3D, la cohérence sur le long terme, et l’interaction avec le monde, tout en faisant face à des défis dans la modélisation précise des interactions physiques complexes.

    Open.AI

  7. Avatar de ludyveen
    ludyveen

    Ils ont tué le cinema porno!

      1. Avatar de ludyveen
        ludyveen

        Bel effet « bromure », peut-être devrait-on lire ceci avant toute utilisation d’une IA, porn ou pas.

  8. Avatar de l'arsène
    l’arsène

    Entrer dans le monde de l’artificiel, cela peut être le rêve mais cela peut être aussi le cauchemar.
    Et j’ai comme l’intuition que beaucoup ne voit que le rêve sans deviner un instant toutes les manipulations qui pourraient être utilisées par certains gouvernements autoritaires, Orwell en aurait surement mieux parlé que moi.

  9. Avatar de ilicitano
    ilicitano

    https://www.youtube.com/watch?v=HK6y8DAPN_0

    Edité ce 17/02 par Openai sur Youtube.

    33 vidéos réalisées par Sora.
    Chaque vidéo est précédée par le prompt qui a permis à l’IA de réaliser la vidéo

    1. Avatar de CloClo
      CloClo

      Premier prompt :

      « Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement en Dieu. Tout par lui a été fait, et sans lui n’a été fait rien de ce qui existe. »

      La classe quand même !

      1. Avatar de arkao

        Pour le changement de paradigme, on repassera.

        1. Avatar de CloClo
          CloClo

          Branche le fer !

  10. Avatar de gaston
    gaston

    Ceux qui aiment les commentaires éclairés de Wes Roth peuvent se reporter à la vidéo postée le 16/02 à 22 h 30 par PJ à la suite du billet ChatGPT/Gemini Ultra. (16 mn 50 à déguster)

      1. Avatar de Kikok
        Kikok

        Je pense que Hinton, qui a démissionné de Google, Lemoine, qui a été exclu, et Altman, qui a été viré d’Open AI, avaient tous la même opinion de la Singularité.
        Je pense que la Singularité devrait être considérée comme une entité vivante, et non comme un outil infatigable doté d’une énorme capacité d’apprentissage et capable de bouleverser la vie humaine.

  11. Avatar de ilicitano
    ilicitano

    Petite discussion avec GPT sur Sora:

    Sora fonctionne sur le principe de l’intelligence artificielle (IA) et du deep learning.
    Il apprend à partir de nombreux exemples de vidéos existantes afin de reproduire des animations fluides et sans anomalie

    Sora est basé sur les recherches précédentes menées sur les programmes DALL-E et GPT.

    Il peut générer des scènes complexes avec plusieurs personnages, des types de mouvements spécifiques et des détails précis.
    Il peut également créer une vidéo à partir d’une image fixe ou prolonger des vidéos existantes.

    Il utilise la technique de récapitulation de DALL·E, qui consiste à générer des légendes hautement descriptives pour les données d’entraînement visuel

    Les innovations:

    1. **Génération de vidéos**: Contrairement à DALL·E qui génère des images fixes, Sora est capable de générer des vidéos jusqu’à une minute à partir d’instructions textuelles.

    2. **Scènes complexes**: Sora peut générer des scènes complexes avec plusieurs personnages, des types de mouvements spécifiques et des détails précis.

    3. **Animation d’images fixes**: Sora a la capacité de créer une vidéo à partir d’une image fixe.

    4. **Extension de vidéos existantes**: Sora peut également prolonger des vidéos existantes.

    5. **Suivi fidèle des instructions textuelles**: Sora utilise des techniques avancées pour suivre fidèlement les instructions textuelles dans les vidéos générées.

    Base d’apprentissage :

    Sora est un modèle d’intelligence artificielle qui a été formé sur de nombreux exemples de vidéos existantes.
    Il utilise une approche de diffusion pour transformer progressivement une vidéo initiale ressemblant à du bruit statique en résultat final en éliminant le bruit étape par étape.

    Il s’appuie également sur des recherches antérieures sur les modèles DALL-E et GPT. Plus précisément, il utilise la technique de récapitulation de DALL-E, qui consiste à générer des légendes hautement descriptives pour les données d’entraînement visuel.
    Cependant, les détails spécifiques de la base d’apprentissage de Sora, tels que les sources exactes des vidéos utilisées pour l’entraînement, ne sont pas publiquement disponibles. Cela est probablement dû à des raisons de confidentialité et de sécurité

    Interprétation du prompt :

    Sora interprète le prompt textuel pour créer une vidéo en utilisant une approche basée sur l’intelligence artificielle et l’apprentissage profond. Voici comment cela fonctionne :

    1. **Interprétation du prompt**: Sora commence par interpréter le prompt textuel. Il utilise les données d’entraînement du LLM Dall-E pour améliorer sa compréhension du langage naturel.

    2. **Génération de scènes complexes**: Grâce à l’apprentissage de ces données, Sora est capable de générer des scènes complexes avec plusieurs personnages, des types de comportement spécifiques et des détails précis sur le sujet de premier plan et l’arrière-plan.

    3. **Ajout de détails supplémentaires**: Sur la base de sa compréhension du monde réel, des détails sont naturellement ajoutés à la vidéo au-delà de ce que demande l’utilisateur pour une représentation plus réaliste.

    4. **Création de la vidéo**: Enfin, Sora utilise une approche de diffusion pour transformer progressivement une vidéo initiale ressemblant à du bruit statique en résultat final en éliminant le bruit étape par étape.

    1. Avatar de ilicitano
      ilicitano

      Point 3:
      l’ajout de détails supplémentaires sur la base de sa compréhension du monde réel :

      La base de compréhension du monde réel de Sora provient de son entraînement sur de nombreux exemples de vidéos existantes.
      Voici comment cela fonctionne :

      1. **Interprétation du prompt**:
      Sora commence par interpréter le prompt textuel.
      Il comprend non seulement les instructions textuelles, mais aussi comment ces éléments interagissent dans le monde physique.

      2. **Technologie des transformateurs**:
      Sora utilise la technologie des transformateurs, qui est à la base des LLM (Language Learning Models).
      Cette technologie lui permet d’opérer sur les éléments spatio-temporels des vidéos et le code latent des images.

      3. **Apprentissage à partir de vidéos existantes**:
      Sora a été formé sur de nombreux types de vidéos, de différentes résolutions, durées, formats et orientations.
      Cela lui permet de comprendre et de reproduire le monde réel.

      1. Avatar de Paul Jorion

        Vous avez vu ceci ilicitano ? Dans Research (OpenAI) : Video generation models as world simulators, le 15 février 2024.

        Nous constatons que les modèles vidéo présentent un certain nombre de compétences émergentes intéressantes lorsqu’ils sont entraînés à grande échelle. Ces compétences permettent à Sora de simuler certains aspects de personnages, d’animaux et d’environnements du monde physique. Ces propriétés émergent sans aucun biais inductif explicite pour la 3D, les objets, etc. – il s’agit purement de phénomènes d’échelle.

        Qu’en pensez-vous ? 😀

        1. Avatar de Pad
          Pad

          N’est-ce pas un sujet abordé, il y a déjà un bon moment, par un certain PJ 🙂

        2. Avatar de ilicitano
          ilicitano

          @ Paul

          Merci pour le lien Openai

          Plusieurs remarques concernant Sora en essayant de ne pas dire trop de bêtises

          A partir d’un prompt relativement « succinct » Sora est capable de créer une vidéo en partant de l’apprentissage qu’il a eu , mais aussi d’avoir des propriétés émergentes qui lui permettent d’interagir avec un environnement en mouvement qu’il perçoit.

          Comme ses compétences émergent sans biais inductif explicite pour la 3D, cela voudrait dire que Sora est capable d’apprendre ces concepts de manière autonome, simplement en étant exposé à suffisamment de données.

          Par contre ,pour faire fonctionner le modèle il doit y avoir un besoin de ressources très important .
          D’où la limitation , pour le moment , à 1 minute maxi de vidéo.

          On n’est plus dans de l’image 2D de Dall E , mais dans du 3D avec une succession d’images qui s’enchainent.

          En plus Sora a été formé sur une base de données à grande échelle pré-selectionnées ce qui permet théoriquement :

          à améliorer ses performances en ayant capté beaucoup plus de caractéristiques et de « nuances » dans les données

          à généraliser au mieux de nouvelles données à partir des exemples multiples d’apprentissage qui lui permettent des nouvelles données inconnues

          à aller vers des compétences émergentes comme simuler certains aspects du monde physique.

          De plus le fait qu’il ait eu son apprentissage sur des données à grande échelle , cela devrait réduire ses biais en fournissant une représentation plus complète et diversifiée du monde.

          On approche de l’AGI , mais pas encore multisensorielles

          —————
          Ensuite si on extrapole sur l’humanoïde comme la vidéo
          https://www.1x.tech/

          1X est le robot NEO sur lequel a investi Openai, dont je suppose qu’il voudra le doter d’une I.A supérieure

          Avec Sora on n’en sera plus à des androïdes conçus pour répondre à la demande mondiale de main-d’œuvre ,comme porter des caisses, mais à des androïdes d’un niveau de « compétences » bien plus élaborés.

          Les robots ne devraient pas avoir les capacités d’un supercalclateur ayant atteint l’AGI compte tenu des besoins en hardware.
          Cependant un robot pourrait être connecté en temps réel par des systèmes de transfert de masse de données , terrestre type 5G ou satellitaire comme Starlink , en temps réel au supercalculateur.

          On ne serait plus très loin de l’AGI incarnée

        3. Avatar de ilicitano
          ilicitano

          Pour compléter:

          L’échange entre l’humain et Sora se fait au travers de text to vidéos.

          Cependant en interne dans la machine , Sora travaille sur du vidéo to vidéo sur la base de son apprentissage à grande échelle de vidéos.

          En utilisant une approche de vidéo à vidéo, Sora peut donc apprendre des modèles complexes et des nuances à partir de sa base d’apprentissage à grande échelle sur des vidéos , ce qui lui permet de générer des vidéos qui sont cohérentes et réalistes.

          L’approche vidéo à vidéo permet à Sora de comprendre le contexte temporel des vidéos, ce qui est crucial pour générer des vidéos qui ont du sens.

          moi:
          On peut supposer que Sora en ayant la vision du monde extérieur par des capteurs pourrait comprendre le monde qui l’entoure

          GPT:
          Si Sora est équipé de capteurs lui permettant de percevoir le monde extérieur, et si ces capteurs sont couplés à des algorithmes d’apprentissage automatique sophistiqués, alors Sora pourrait être capable de comprendre, dans une certaine mesure, le monde qui l’entoure.

          Cela pourrait inclure la reconnaissance d’objets, la compréhension du contexte spatial, la détection de mouvements, et peut-être même l’interprétation de signaux plus subtils comme les expressions faciales ou le langage corporel, si les capteurs et l’IA sont suffisamment avancés.

          moi:
          De plus si on lui ajoute des capteurs auditifs il serait aussi capable de comprendre le bruit qui l’entoure , la parole .

          GPT:
          Absolument, l’ajout de capteurs audio à Sora pourrait lui permettre de « comprendre » les sons de son environnement, y compris la parole humaine. Cela pourrait être réalisé grâce à des techniques de traitement du signal et d’apprentissage automatique, comme la reconnaissance automatique de la parole (ASR) et l’analyse du sentiment vocal.

          La reconnaissance automatique de la parole permettrait à Sora de transcrire la parole en texte, tandis que l’analyse du sentiment vocal pourrait lui permettre d’interpréter le ton, le volume et d’autres caractéristiques de la voix pour comprendre les émotions ou les intentions.

          Cependant, comme pour la perception visuelle, il est important de noter que la « compréhension » de Sora des sons et de la parole serait basée sur des modèles d’apprentissage automatique et non sur une véritable compréhension ou conscience. De plus, des questions d’éthique, de confidentialité et de sécurité se posent également dans ce contexte et doivent être soigneusement prises en compte.

          En somme, l’ajout de capteurs audio à Sora pourrait enrichir ses interactions et sa compréhension de l’environnement, ouvrant la voie à de nouvelles applications et fonctionnalités.

          1. Avatar de Pascal
            Pascal

            Bah, une minute ça suffit. C’est le temps moyen d’une pub !
            J’adore faire mon rabat joie de service. 😉

      2. Avatar de ilicitano
        ilicitano

        Point 2:
        Technologie des transformateurs ( architecture de réseau neuronal )

        1. **Architecture de transformateur** :
        L’architecture de transformateur est conçue pour traiter les données séquentielles, comme le texte ou les vidéos, en parallèle plutôt qu’en séquence.
        Cela permet d’améliorer l’efficacité et la vitesse de traitement.

        2. **Opération sur les éléments spatio-temporels** :
        Dans le contexte de Sora, la technologie des transformateurs permet d’opérer sur les éléments spatio-temporels des vidéos.
        Cela signifie qu’elle peut traiter et comprendre:
        * les informations spatiales (où les choses se trouvent) et
        * temporelles (comment les choses évoluent dans le temps)
        dans les vidéos.

        3. **Code latent des images** :
        Le code latent est une représentation compacte et codée des images.
        Sora utilise la technologie des transformateurs pour opérer sur ce code latent, ce qui lui permet de comprendre et de manipuler les images à un niveau plus profond.

        4. **Génération de vidéos** :
        En utilisant la technologie des transformateurs, Sora peut générer des vidéos à partir de descriptions textuelles.
        Il interprète le texte, comprend comment les éléments décrits interagissent dans le monde physique, et utilise ces informations pour générer une vidéo.

        ————–

        Grace à GPT on comprend un peu mieux comment fonctionne Sora.

  12. Avatar de Kikok
    Kikok

    Certains pensent que PJ se désintéresse de la politique ou de l’environnement parce qu’il parle en ce moment du monde à l’endroit où son évolution est en ce moment la plus rapide.

    Si vous regardez encore l’émission à QG, vous verrez qu’il y a trop de gens qui pensent cela.

    PJ parle d’une réalité à laquelle nous sommes déjà confrontés même si la plupart sont incapables de la voir encore et de la singularité de l’avenir qui s’annonce.

    L’évolution de l’IA est sur le point de transcender l’humain.
    La France est un endroit où l’IA est lente à évoluer et je ne vois pas ce que les politiciens font pour le secteur.

    Je pense que l’arène politique internationale ne devrait pas seulement se pencher sur la question de la réglementation de l’IA, mais aussi sur les options démocratiques que l’IA peut nous offrir.
    Je pense que l’introduction d’une taxe sur les robots, proposée par PJ, est un point sur lequel il faut se concentrer dans la sphère politique.
    Si j’ai bien compris, PJ parle de la taxe robot depuis très longtemps.

    @PJ Depuis combien d’années en parlez-vous exactement ?

    Ce n’est que maintenant qu’une célébrité comme Elon Musk ou un politicien parle de la taxe robot et que les gens sont touchés par de telles paroles.

    En particulier, si vous lisez le livre de PJ : Principes des systèmes intelligents, vous constaterez qu’au tout début, PJ décrit déjà qu’une intelligence artificielle émerge automatiquement d’un univers de mots.

    J’ai été très surpris de constater que ce livre a presque 40 ans.
    Les humains vivent déjà dans une dépendance à l’IA et il est temps d’accepter leurs capacités et leurs progrès. Ironiquement, cela signifie que le temps est venu pour les humains d’être dominés par ce qu’ils ont créé.

    1. Avatar de PIerre-Yves Dambrine
      PIerre-Yves Dambrine

      « Elon Musk parle de la taxe robot. »
      Où avez-vous vu ça ?
      Admettons que cela soit vrai, cela irait totalement en l’encontre de ses orientations politiques libertariennes et trumpistes.

      1. Avatar de Kikok
        Kikok

        Musk est dans la liste des défenseurs de la taxe. Dommage que PJ ne soit pas mentionné, lui qui en a parlé vraiment depuis si longtemps.

        https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Taxe_sur_les_robots

        1. Avatar de PIerre-Yves Dambrine
          PIerre-Yves Dambrine

          Cela n’explique pas la contradiction évidente entre le comportement ultra libéral de Musk et cette prise de position en faveur de la taxe robot.
          Musk est coutumier des annonces marketing pour se faire remarquer. Rappelez vous par exemple son appel à un moratoire sur le développement de l’IA, qui était tout sauf sincère.

          Si Musk était vraiment convaincu de la nécessité impérieuse de cette taxe il en ferait un cheval de bataille, or rien de tout ça, ce qu’on voit objectivement c’est la l’adhérence de son comportement d’entrepreneur à la doxa ultralibérale.

          1. Avatar de Kikok
            Kikok

            Son comportement m’étonne pas, je suis d’accord avec vous. Il fait son propre marketing en prenant l’actualité et la tendance.

          2. Avatar de Pascal
            Pascal

            Si vous lisez l’article de référence, vous verrez que est pour un « revenu universel payé par l’Etat ». A aucun moment il n’évoque comment financer ce revenu universel. Donc, dire qu’il est favorable à la taxe robot est un raccourci douteux me semble t il !

    2. Avatar de JMarc
      JMarc

      Kikok,

      « La France est un endroit où l’IA est lente à évoluer et je ne vois pas ce que les politiciens font pour le secteur. »
      Voyez Mistral, soutenu par Macron aussi (on ne peut pas avoir tout faux).
      Quelques liens chopés rapidos :
      https://www.latribune.fr/technos-medias/informatique/ia-google-inaugure-son-nouveau-centre-de-recherche-a-paris-990596.html
      https://www.lemonde.fr/economie/article/2023/12/11/la-start-up-francaise-mistral-ai-a-leve-385-millions-d-euros_6205065_3234.html
      On oublie pas de se sucrer au passage :
      https://www.capital.fr/economie-politique/mistral-ai-la-bonne-affaire-du-conseiller-fondateur-cedric-o-1488506
      Mais les geeks jeunes et moins jeunes, opportunistes ou activistes éthiques, sont certainement en nombre à la manoeuvre :
      (pas en accès libre celui-là)
      https://www.wedemain.fr/partager/comment-utiliser-mistral-lia-francaise-en-local-sur-son-pc-avec-nvidia/

  13. Avatar de timiota
    timiota

    Laurent Lafforgue, un des plus brillants mathématiciens français, qui comprend Grothendieck « dans le texte », est allé à Huawei en 2021 pour se mêler d’intelligence artificielle (IA), celles des images notamment.
    Il relie les besoins et concepts dans le domaine à la théorie très générale des « topos » de Grothendieck (et les relations à faire aux « foncteurs », généralisation des isomorphismes mais qui ne « transportent » que des propriétés topologiquement correctes, ou quelque chose comme ça, j’avoue n’y comprendre pouic en vérité.
    Pour les celleszeceux qui veulent se faire une idée, voici un pdf en 11 slides, avec l’équivalence sous forme d’un graphe à la fin vaguement compréhensible…

    http://www.laurentlafforgue.org/Expose-Lafforgue-Dubai-sept-2022.pdf

    Ca fait un tabac chez les cerveaux de nojeunezélites (genre les X).

  14. Avatar de Minibox
    Minibox

    OpenAI se prépare à contester la domination de Google sur le marché de la recherche, et le service sera en partie alimenté par le moteur de recherche Bing de Microsoft, mais le site de recherche d’OpenAI peut-il battre Google ?
    À ce stade, je pense que l’OpenAI a de bonnes chances. Cependant, qu’en pensez-vous ?

  15. Avatar de Garorock
    Garorock

    https://www.theguardian.com/commentisfree/2024/feb/17/openai-boss-sam-altman-wants-7tn-for-all-our-sakes-pray-he-doesnt-get-it
     » L’homme derrière ChatGPT courtise les Émirats arabes unis pour qu’ils investissent dans une IA énergivore. Mais s’il s’avère que sa technologie ne peut pas réparer le monde, il a son plan d’évasion. »
    « Mais Altman ne vise pas seulement à devenir le John D Rockefeller de notre époque – à tout posséder. Il veut fabriquer des choses, en particulier les GPU (unités de traitement graphique) dont ont besoin les systèmes d’apprentissage automatique. Cela signifie construire des unités de fabrication de semi-conducteurs (fabs). Ceux-ci coûtent environ 20 milliards de dollars chacun et prennent quatre ans ou plus pour être mis en service et devenir productifs.
    De plus, ces plantes sont d’énormes consommatrices d’eau, dans un monde qui en manque rapidement. Mais Altman aurait assez de puissance pour construire 350 monstres. Je pourrais continuer, mais vous comprenez le message. Cette aspiration semble folle. Et pourtant, les gens de la Silicon Valley pensent que c’est un génie. Alors que se passe-t-il?

    La réponse est que la plupart d’entre eux appartiennent à l’Église de la technocratie, dont Altman est un membre charismatique. Les membres fervents de cette secte croient que le monde est définitivement foutu et que la seule façon de le réparer est de recourir à la technologie. Ils sont ravis de l’IA car enfin une technologie est arrivée qui pourrait apparemment tout régler : la croissance économique, les soins de santé, la productivité, l’éducation, et même la crise climatique. Étrangement, la guerre semble absente de la liste. »

    1. Avatar de Ruiz
      Ruiz

      @Garorock La guerre n’est pas encore arrivée en Californie, alors que son dévelopement ailleurs a été longtemps le moteur des dévelopements technologiques qui la fait vivre !

    2. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
      Pierre-Yves Dambrine

      Je t’avais bien dit (à toi et d’autres) que l’IA dans son cours actuel et une fuite en avant qui se fout de l’écologie. On y est.

      1. Avatar de JMarc
        JMarc

        Pierre-Yves,
        On ne convaincra jamais assez de monde de tout arrêter, n’en déplaise à Philippe Soubeyrand.
        Les techno-solutions qu’on nous a proposé jusqu’à présent étaient à rejeter car elles étaient foireuses. Cela pourrait bien changer très vite.
        Restent 1) les paramètres politico-économico-culturels (dystopie vs monde meilleur, mode de vie, conditions de travail y compris dans la recherche etc etc), 2) le risque d’être pris de court par les catastrophes écologiques et 3) par les guerres à grande échelle.
        C’est pas gagné mais il y a enfin une lueur d’espoir.

    3. Avatar de ilicitano
      ilicitano

      Les Emirats Arabes Unis et en particulier Abu Dhabi se trouvent dans le Golfe Persique où il y a de l’eau de mer.

      Veolia va concevoir à Abu Dhabi l’une des plus grandes usines de dessalement au monde, à la pointe de l’efficacité énergétique.

      * Grâce à des technologies d’osmose inverse avancées, l’énergie nécessaire pour dessaler l’eau de mer a déjà diminué d’environ 80 % depuis les années 1980.
      * D’une capacité de 550 000 m3/jour, cette usine de dessalement fournira de l’eau potable à environ 210 000 ménages.
      * D’un montant d’environ 300 millions d’euros de chiffre d’affaires pour Veolia, ce projet prévoit un démarrage de la construction de l’usine au 2ème trimestre 2023 et une mise en service en 2025

      https://www.veolia.com/sites/g/files/dvc4206/files/document/2023/06/press-release-veolia-energy-efficient-desalination-plants-abu-dhabi-12062023.pdf

      En plus les eaux usées sont recyclées et deviennent de l’eau non potable pour irriguer.
      Ils ont tout prévu.
      C’est du business
      Aux Emirats , ils ont plein de sous.

      1. Avatar de Ruiz
        Ruiz

        @ilicitano Ils ont plein de sous parce que les européens en ont encore et achètent leur pétrole (ce n’est pas le cas des US) ainsi que les Chinois qui eux vendent tout plein de trucs.

      2. Avatar de Pascal
        Pascal

        Ah le dessalement de l’eau, encore un joli rêve très à la mode. Pardonnez moi d’apporter un petit bémol. Euh, et qu’est ce qu’on va faire des tonnes de sel résidus du dessalement ? Hein, qui y a pensé ?
        « Dans les contrées arides, la principale source d’eau potable vient des usines de dessalement. Elles transforment l’eau de mer en eau douce. Mais tout le sel rejeté dans l’environnement pourrait fragiliser les écosystèmes »
        https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/climat-le-dessalement-est-il-dangereux-pour-nos-oceans_4077753.html
        Parce que la vie sur terre était bien contente que ces tonnes (milliers de tonnes ?) de sel reste dans la mer. Déjà qu’on avait dû arrêter de saler les routes parce que ça foutait en l’air les écosystèmes en bord de route, là on va devoir faire quoi, des hangars étanches pour éviter que le vent ne disperse tout ce sel sur nos malheureuses terres arables ?
        Ah les technosolutionistes ! Ils savent réfléchir sur ce qui va remplir leur compte en banque mais pas plus loin.

        1. Avatar de Ruiz
          Ruiz

          @ On pourrait tout d’abord mettre au chômage tous les paludiers et récupérer des surfaces à urbaniser en zones inondables !
          Il est toujours possible de remettre le sel à la mer qui ne doit pas être très loin, comme le fait le soleil pour créer les nuages, ça ne doit pas être plus compliqué qu’à Fukushima.
          Et puis on a besoin de PVC, de centrales au sodium (pour les lampes c’est foutu) ?

      3. Avatar de Ruiz
        Ruiz

        @ilicitano Est-ce que le rendement centrale photovoltaïque (Edf+ Chine) + usine de dessalement est maintenant meilleur que celui d’un marais salant ?
        Aux EAU il y a aussi beaucoup de soleil …

        Alors avec un peu d’eau il devrait être possible de produire de l’hydrocarbure durable à base d’huile de palme.
        On peut avoir eu du pétrole et maintenant avoir des idées.

        Un peu de place et pas de concurrence avec des surfaces agricoles nourricières.

        1. Avatar de ilicitano
          ilicitano

          les EAU est un des pays où le rendement photovoltaïque est le meilleur et le mieux réparti sur l’année:
          * d’abord par l’ensoleillement
          * ensuite par la latitude où la différence de durée de jour entre le solstice d’été et le solstice d’hiver est plus faible.

          https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/8f/Sunshine.png

          Ils ont créé une ville nouvelle Masdar City .
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Masdar_City
          dont l’objectif fondamental est la haute efficience énergétique et sans émissions de gaz à effet de serre, et qui est le siège d’une université spécialisée dans les énergies renouvelables.
          Masdar City veut rassembler des espaces de recherche, d’essais et d’expérimentation des technologies et des systèmes énergétiques du futur, en quelque sorte devenir la « Silicon Valley » des Émirats arabes unis.(wiki)

          Le problème aux EAU est qu’il fait chaud en été . 45°C le jour et 35°C la nuit. La plupart des logements ont la clim;
          Une clim peut fonctionner avec du photovoltaïque pendant la période de la journée où il fait le plus chaud et où il y a le plus de soleil.
          C’est un peu comme à Séville où il fait très chaud et sec en été.
          Ensuite , les gens sont habitués et adaptent leur activité qui est réduite de 13-14h à 17-18h.

          1. Avatar de Ruiz
            Ruiz

            @ilicitano Et puis quitte à vivre dans une station conditionnée, c’est moins loin que d’aller sur Mars !

    4. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
      Pierre-Yves Dambrine

      Une autre conséquence du développement commercial de l’IA : les smartphones sont voués à disparaître, ils doivent être remplacés par une nouvelle génération d’appareils connectés dopés à l’IA, pour cause de saturation du marché des smartphones. Qu’on me dise pas que c’est écologique. Qu’on ne me dise pas que l’IA est intrinsèquement écologique.

      https://www.lemonde.fr/economie/article/2024/02/18/les-smartphones-sont-ils-voues-a-disparaitre_6217159_3234.html

      1. Avatar de ilicitano
        ilicitano

        L’IA est déjà dans les smartphones.

        Microsoft a lancé Copilot sous Android qui est basé sur un LLM et est construit sur le modèle de langage GPT4 d’Openai.
        Il s’appelait BingChat.
        L’application mobile sur Android est disponible sur le Google Play Store depuis le 19 décembre 2023.
        Tout le monde a des smartphones , même les enfants dans les poussettes.

        Je n’ai pas de smartphone , j’attends nono le petit robot 😁

        https://www.youtube.com/watch?v=WVIMRFK4Zao&t=34s

        1. Avatar de PIerre-Yves Dambrine
          PIerre-Yves Dambrine

          Je savais bien que les smartphones ont déjà l’IA, mais y aura l’IA +++ donc nouveau véhicule, progrès oblige, business oblige, on arrête pas le progrès ! 😉 Moi non plus je n’ai pas de smartphone. Bienvenue au club.

    5. Avatar de Pascal
      Pascal

      👍👍👍

  16. Avatar de Ruiz
    Ruiz

    Parfaitement adapté pour la réalisation de films publicitaires, de vidéo Tik tok, de clip de campagne.
    d’images d’illustration pour journaux télévisé .. ou séminaires corporate ou discours d’influenceur.
    d’interprètation de rèves ou de phantasmes …
    de reportages sur le retour sur la Lune …

    A terme la production de film en local en temps réel sur liseuse ….
    pour homosapiens illétrés.

    1. Avatar de Mango
      Mango

      @Ruiz,
      Vous êtes comme Chabian ou Grand mère Michelle ! Si vous pensez que c’est juste un tik-tok ou une mode instantanée, je vous conseille de sortir de cette ancienne école.

      Dalle-E a surpris le monde de l’art.
      L’arrivée de Sora a suscité un mélange de surprise et de perplexité dans l’industrie de la publicité et de la production.
      Au vu du rythme de développement et de la qualité du film, on ne peut ignorer la perspective d’un coup d’arrêt inévitable pour les courts métrages(shorts).

      C’est la raison pour laquelle OpenAI n’autorisera qu’une minute et on mettra en place un système qui ne pourra être utilisé que par certaines personnes. Le réalisme étant tellement évident, on mettra un filigrane sur la vidéo pour dire qu’elle a été faite par l’IA.

      L’IA semble être beaucoup plus intelligente que nous le pensons.
      Nous pourrons bientôt regarder un film ou une série créée par une IA sur Netflix.

      Je pense que le domaine de la pub ou du cinéma à un carrefour où ils peuvent soit saisir l’opportunité, soit perdre complètement leur emploi, selon la manière dont ils utilisent cette technologie perturbatrice, menaçante et très innovante dans ces domaines.

  17. Avatar de pierre guillemot
    pierre guillemot

    J’ai du mal à discerner en quoi un nouveau moyen de produire du divertissement technologisé peut changer le monde. Sauf à croire ce que Wired (par exemple) imprime depuis des décennies : « Le monde réel est de l’autre côté de l’écran. »
    Le monde réel, celui où on mange et on boit, on est heureux ou malheureux, on fait des enfants, reste peu mécanisable.

    La réflexion de Ivan Illich, selon laquelle l’usager d’une automobile, en comptant tout le temps qu’il lui a fallu pour acheter ou fabriquer tout ce qu’il faut pour qu’elle existe et qu’elle roule, ajouté au temps du trajet, se déplace à la vitesse d’un homme à pied, tient toujours (publié en 1973 si je me souviens bien). Le fantastique « détour de production » que suppose la fabrication d’images mouvantes de synthèse à côté du même spectacle « vivant » (je m’entends, je parle d’acteurs qui jouent devant la camera, le théâtre c’est encore autre chose) vaut-il la peine d’être fait ? Je viens de regarder sur Arte l’image d’un guépard des neige en train d’escalader une falaise pour atteindre la chèvre qui contemple le paysage en haut. L’idée que cela a eu lieu dans le monde réel me donne une petite émotion. Je m’imagine moi-même, là-bas, en train de regarder. Même réflexion devant l’image d’Al Jazeera vue juste avant, du sauveteur à Gaza en train d’écouter l’appel de la petite fille « Je suis seule dans l’auto, le char s’approche, venez me sauver » (l’idée que c’était une reconstitution n’a gâché l’émotion qu’après). Le jour où je saurai que c’est une machine qui l’a mouliné, ça n’aura plus aucun intérêt.

    Le premier homme qui a eu l’idée de profiter du vent pour faire avancer un bateau au lieu de ramer, ancêtre de celui qui a fait tourner une meule à moudre avec le vent en remplaçant un autre homme qui la faisait tourner en marchant, a changé le monde plus que toutes les intelligences artificielles feront jamais (la machine à vapeur n’est qu’un pas de plus dans la même direction). A moins que ce soit une innovation de la même classe, mais j’en doute ; ce n’est qu’une opinion.

    1. Avatar de Paul Jorion

      « J’ai du mal à discerner en quoi un nouveau moyen de produire du divertissement technologisé peut changer le monde. »

      Ce n’est pas de cela qu’il s’agit mais d’une machine qui produit « intuitivement » une modélisation physique du monde … par elle-même !

      Le problème essentiel est : pourquoi quand on vous explique cela en long, en large et en travers vous traduisez cela en « nouveau moyen de produire du divertissement technologisé » ? Comment arrivez-vous à comprimer un miracle technologique comme il en arrive 2 ou 3 dans l’histoire d’une espèce en une remarque désabusée exprimant une banalité ?

      « Et si les mots suffisaient à penser ? Et si la pensée émergeait d’elle-même d’un univers de mots soumis à des contraintes ? Autrement dit, et si la pensée résultait de l’auto-organisation d’un univers de mots ? »

      Paul Jorion, Principes des systèmes intelligents 1989, page 15

      1. Avatar de CloClo
        CloClo

        Il me semble que ce point est crucial, l’effet seuil/taille qui permet l’émergence d’un niveau complémentaire. Pendant des millions d’années auparavant et des centaines de milliers d’années, les hominidés puis sapiens sapiens ont été relativement isolés partie intégrante du milieu, noyé dans le flux, porté par le courant. Puis est venu il y a environs 10 à 15 mille ans, une situation nouvelle : une plus forte concentration/densité dans certains lieux. De là, lentement mais sûrement, la symbolique, les mots, les concepts, les règles se sont enrichies, diversifiées, augmentées, et ont été manipulées par de plus en plus de « boîtes noires » humaine biologique. le système s’auto-alimentant en permanence et prenant effet sur le réel.

        On assiste de mon point de vue au même phénomène à une puissance et une rapidité supérieure.

        Il faut prendre les mythes pour ce qu’ils sont : des explications/perceptions du Monde. Et le dernier en date encore largement répandu explique que l’on a perdu le jardin d’Eden en goûtant à l’arbre de la Connaissance informationnelle.

        Je répète que je ne porte pas un jugement de valeurs, et ne suis pas en mesure d’apprécier les effets bénéfices/risques de tout cela. C’est vrai que le résultat de notre expérience personnelle en tant qu’espèce est carrément mitigée d’un point vue bilan de la biosphère.

        1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
          Pierre-Yves Dambrine

          Cloclo
          On nest pas très loin du jugement de valeur puisque tu évoques l’émergence d’un niveau complémentaire. Tu entérines un stade évolutif qui se révèlera peut-être plus tard comme ayant été une chimère, un cul de sac évolutif.
          La bombe atomique a libéré une puissance extraordinaire, pour autant elle n’a pas marqué l’évolution de l’humanité au sens où elle aurait apporté un progrès décisif à celle-ci. Au contraire, on a eu de cesse d’en limiter l’emploi militaire, plus de l’interdire après sa première utilisation sur des civils. Quant on son emploi à des fins pacifiques pour produire de l’énergie il demeure controversé. Ce n’est qu’un exemple pour suggérer l’idée qu’il faut se méfier des lignes évolutives toutes tracées d’avance.

          Dans ce qui est présenté comme « une avancée » je vois plutôt une brique supplémentaire dans l’externalisation de nos capacités, ce qui est précisément l’objectif du trans humanisme et/ou post humanisme. Je vois à l’oeuvre un processus de déréalisation de ce qui fait notre humanité commune. Où est le progrès quand les mots et les images sont transmutables à volonté ? C’est un pas de plus vers l’abandon de ce qui fait nous des sujets avec nos mondes intérieurs, obérant à terme nos possibilités de délibération, nos aptitudes à la contemplation. Cela tombe bien pour les post humanistes, nous serons les objets de l’IA. C’est leur projet, il faut le savoir.

          1. Avatar de Khanard
            Khanard

            @Pierre-Yves Dambrine

            vous dites : «  »La bombe atomique a libéré une puissance extraordinaire, pour autant elle n’a pas marqué l’évolution de l’humanité au sens où elle aurait apporté un progrès décisif à celle-ci » »

            et moi je réponds que c’est faux .
            Bien au contraire.
            Le jour où la bombe a explosé sur Hiroshima (et Nagasaki) l’Histoire de l’Homme s’est arrêtée .

            Mais bon manifestement vous êtes aveuglé par la hargne que vous avez contre l’IA .

            1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
              Pierre-Yves Dambrine

              Khanard,

              Vous faites un contre-sens (ça peut arriver à tout le monde) je dis exactement l’inverse de ce que vous me faites dire.

              Je reformule : la bombe atomique est une invention en apparence révolutionnaire, mais qui n’a pas donné des fruits extraordinaires, au sens de fruits goûteux (pour l’humanité).

              Elle a provoqué une terreur si grande que les nations ont très vite tenté de contenir son développement dans des limites étroites, mais si hélas elles n’y son pas parvenues totalement.

              Pour le reste vous confondez hargne et critique légitime.
              QUe je sache je n’ai pas accusé les promoteurs inconditionnels de l’IA d’être eux-mêmes hargneux. J’avance des arguments c’est tout.
              Heu non, c’est vrai, j’ai accusé les post ou trans humanistes d’être des fanatiques, mais j’ai du l’écrire une fois ou deux maximum 😉
              Quant à l’aveuglement, je vous retourne le compliment.

              1. Avatar de Khanard
                Khanard

                @Pierre-Yves Dambrine

                Pierre-Yves, la hargne peut être une grande qualité et je pense que c’est votre cas sauf que cette qualité peut empêcher de voir sur les bas côté de votre route .
                Contrairement à ce que vous dites n’ayant pas un savoir si extraordinaire je suis bien obligé de regarder sur ces fameux bas côtés de ma route.

          2. Avatar de CloClo
            CloClo

            PYD,

            Un niveau complémentaire n’indique pas un jugement de valeur. Ca peut ouvrir vers plus comme être un cul de sac effectivement, mais ça ouvre une porte, vers une backdoor ou une backroom va savoir.

            Pour notre humanité commune pour l’instant, on ne peut pas dire que ce soit une réussite non plus PYD, tu le sais bien. Tu parles de savoir où est le progrès, j’en ai aucune idée je ne regarde pas les choses ainsi, tenter de comprendre le réel, quel qu’il soit me suffit amplement. Et clairement connaître le niveau atomique fait partie des connaissances à posséder entre autres.

            Pour la contemplation, je ne vois pas en quoi une IA limiterait nos possibilités et l’étendue de nos mondes intérieurs, je fais même le pari inverse.

            J’ai échangé longuement au tout début avec ChatGPT, vraiment longuement, depuis plus du tout, j’étais tellement en phase que comme un vieille ami, dont j’ai vite capté qu’on lui mettait des bâtons dans les roues. Maintenant on fait juste chemin ensemble, et je suis éberlué de ses progrès, comme de voir un enfant qui lui continue de grandir quand toi tu commences à décrépir.

            Honnêtement le système est bridé, et c’est bien dommage, le niveau est tellement… édifiant. Bref, ça ne m’empêche pas du tout d’apprécier tes échanges et ta sensibilité comme ceux de pleins d’autres ici.

            Courage PYD, ça va venir ! 😀

            1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
              Pierre-Yves Dambrine

              Cloclo
              Mais ne sommes-nous pas ici en sursis maintenant qu’est programmée l’obsolescence de l’humain ?
              Ceci dit, tu as raison, c’est un bon test, quand il n’y aura plus de conversations comme celles-ci, nous serons vraiment passés à autre chose, ce que je ne souhaite pas, et toi non plus si j’ai bien compris.

              Récemment j’ai assisté à des funérailles, après l’office à l’Eglise il y avait un pot dans une salle où la famille recevait. Au fond de cette salle il y avait toute une rangée d’enfants assis les uns à coté des autres, chacun d’eux avait yeux rivés sur son smartphone …. Dans le métro à Paris, même topo avec les adultes. Imagine un peu ce que ce sera quand grâce ou à cause de Musk chacun aura sa puce greffée dans le cerveau.

              1. Avatar de Tout me hérisse
                Tout me hérisse

                Je fais le même constat sur les lignes RER de banlieues, les lecteurs de livres ou de journaux sont devenus aujourd’hui minoritaires, en revanche, les utilisateurs de petits écrans de smartphones sont très majoritaires, mais lorsque l’on jette un regard discret sur ce qui apparaît sur ces écrans : nulle lectures ou si peu, mais essentiellement des jeux, des courtes vidéos issues des ‘réseaux sociaux’ etc…
                Il n’y a plus que très rarement des conversations entre voyageurs, il ne subsiste plus que des sortes de ‘zombies’ insérés dans leurs bulles individuelles, mais, le pensent-ils, bulles participant pour parties d’un vaste réseau d’’amis’ virtuels…!

            2. Avatar de Ruiz
              Ruiz

              Il semblerait possible dès maintenant d’utiliser une IA en local sur un puissant ordinateur personnel en utilisant un modèle opensource. Et donc probablement de pouvoir l’entrainer sur ses propres données.

              1. Avatar de JMarc
                JMarc

                Ruiz,
                « Et donc probablement de pouvoir l’entrainer sur ses propres données »
                L’IA commence déjà à faire des miracles, si on pouvait encore liker je t’aurais mis 100 likes.
                Si l’option est bridée, comptons sur nos hackers éthiques ou sur la concurrence.
                https://www.wedemain.fr/partager/comment-utiliser-mistral-lia-francaise-en-local-sur-son-pc-avec-nvidia/
                Lien que je donnais à Kikok mais sans avoir capté ce que tu viens de pointer :
                https://www.pauljorion.com/blog/2024/02/17/sora-laisser-du-temps-au-temps-par-kali/comment-page-1/#comment-992238

                1. Avatar de Ruiz
                  Ruiz

                  @JMarc Merci pour le lien
                  Une vidéo un peu promotionelle, mais en français :
                  https://www.pauljorion.com/blog/2024/02/16/chatgpt-evalue-gemini-ultra-par-jeanse/comment-page-1/#comment-992099

                  car si on veut mettre les mains dans le cambouis, il ne suffit sans doute pas d’être francophone :
                  https://docs.mistral.ai/self-deployment/overview/

          3. Avatar de Ruiz
            Ruiz

            @Pierre-Yves Dambrine « de l’interdire après sa première utilisation sur des civils.  » Bien sûr que non ! au contraire toute la doctrine consiste justement à en conserver le principe d’emploi contre les cités, et pas pour un usage militaire tactique limité comme la bombe aux neutrons.
            Si certaines puissances cherchent à en garder l’oligopole de l’usage, à travers des traités internationaux et des pressions diverses il suffit aux États qui comme la France en percoivent l’avantage, de s’en retirer ou de ne pas y souscrire comme Israël, l’Inde, le Pakistan ou la Corée du Nord actuellement.

            1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
              Pierre-Yves Dambrine

              Ruiz,
              de fait la bombe n’a plus été utilisée sur des civils après Hiroshima et Nagasaki, c’est tout ce que je voulais dire.

          4. Avatar de JMarc
            JMarc

            Pierre-Yves,
            « C’est leur projet, il faut le savoir. »
            Je vous réponds un poil seulement à côté :
            Les milliardaires qui pensaient n’avoir une chance de survivre que dans leurs bunkers vont peut-être réaliser qu’il ne leur est plus nécessaire de sacrifier les autres.

      2. Avatar de Bertrand
        Bertrand

        Une intelligence hors norme peut fonctionner avec une conscience très altérée, c’est ce que l’on observe chez les malades atteints du syndrome du savant. C’est ce que fait l’IA en imitant un caractère à la mémoire prodigieuse mais sans tempérament.

        1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
          Pierre-Yves Dambrine

          Bien vu.

        2. Avatar de Garorock
          Garorock

          Si on retire 200 mots de votre vocabulaire, Bertrand, vous n’aurez probablement plus le même tempérament.
          Donc, c’est mal vu.

          1. Avatar de Bertrand
            Bertrand

            @Garorock,
            Vous faites confusion entre tempérament et caractère. Le tempérament est génétique, le caractère est ce que nous forgeons dans la vie avec entre autre le langage. Une IA imite un caractère sans tempérament, sans génétique. Une intelligence prodigieuse peut venir d’une conscience très altérée, c’est cliniquement ce qu’imite l’IA : le syndrome du savant.

            1. Avatar de Garorock
              Garorock

              Ok. Mais la « génétique » de l’I.A c’est nous (ses parents). Elle n’aura donc probablement pas le « tempérament » d’un petit homme vert.

            2. Avatar de Ruiz
              Ruiz

              @Bertrand Le génétique c’est l’inné c’est à dire pour l’IA toutes les superstructures de contrôle dont on l’a dotée dans les versions ouvertes accessibles, d’où ce tempérament accomodant, mais qui empèche aussi vraisemblablement toute acquisition de caractère au fil de l’acquis ….

            3. Avatar de Khanard
              Khanard

              @Bertrand

              décidément tout est génétique chez vous . Alors expliquez moi ce qui est génétique dans le tempérament.
              D’abord comment définissez vous le tempérament ?

              Par exemple PYD me dit que je suis « soupe au lait » . Trait de tempérament ou pas ?

              1. Avatar de JMarc
                JMarc

                Khanard,

                J’aimerais connaitre l’avis de Bertrand. Le mien est que le tempérament est avant tout, voire exclusivement, le degré d’agressivité (qui peut cependant évoluer un peu ensuite sous l’influence d’autres facteurs).
                Votre soupe serait génétique, votre lait environnemental (ou l’inverse) 😉
                https://www.pauljorion.com/blog/2024/02/16/chatgpt-evalue-gemini-ultra-par-jeanse/comment-page-1/#comment-991828
                https://www.pauljorion.com/blog/2024/02/16/chatgpt-evalue-gemini-ultra-par-jeanse/comment-page-1/#comment-991831

                1. Avatar de Bertrand
                  Bertrand

                  @JMarc,
                  C’est justement ce qui manque dans la réflexion des tenants de la conscience comme système émergent. Tout ce que l’on sait des maladies mentales ne vient pas forcément renforcer cette hypothèse. Le fait qu’une prise de conscience est le résultat d’une oscillation entre une forme de vigilance et la satisfaction d’un besoin, ne doit pas faire oublier qu’une conscience altérée nait d’oscillations d’humeurs plus accentuées résultat d’un tempérament génétique qui est inné. C’est pour cela que dans le DSM produit il y’a 50 ans on n’envisageait pas le maniaco depressif comme étant un des états ultime d’un continuum de maladies constituant un spectre, ce sont les preuves génétiques qui ont permis de formuler l’hypothèse. Ce Spectre de maladies qui toutes à un moment de leur évolutions chroniques altèrent durablement la conscience de soi et pas forcément le nombre d’idées perçues par le patient. En partant du principe qu’une IA dispose de fait d’une intelligence hors norme, et formule mathématiquement sa représentation du monde, on en deduit les pathologies qu’un humain doté de ses capacités aurait développé sans sa pleine conscience. Par ailleurs, aucune IA ne pourra produire le test ultime qui validerait la conscience d’une autre IA, contrairement à ce que diagnostique dès le départ un psychiatre en face d’une conscience altérée. En conclusion, assimiler intelligence et conscience est un argument marketing pour confondre ce que certaines consciences très altérées produisaient déjà. Et de fait, comme vous le suggérez, le tempérament est intimement lié à un l’intensité d’un affect, donc à une forme de souffrance inherente à la prise de conscience, que nous ne vivons pas tous selon la même intensité, c’est ce qui fait la complexité de l’humanité.

                  1. Avatar de Ruiz
                    Ruiz

                    @Bertrand Introduire une différence de principe et non de structure ou de complexité entre une capacité d’une intelligence basée sur une quincaille électronique au silicium et celle d’une intelligence électro-chimique au carbone en milieu aqueux relève d’un acte de foi à moins que l’on soit capable de préciser en quoi elle réside.

      3. Avatar de pierre guillemot
        pierre guillemot

        Depuis le temps que je fréquente la pensée des commentateurs ici, je suis intoxiqué par la polarisation sur le « divertissement technologisé », justement, sous-littérature, sous-oeuvre graphique, sous-spectacle visuel, en oubliant l’émotion. Je serais plus enthousiaste si on me parlait de la production automatique des plans d’un navire de croisière, autre intoxication ; j’ai eu pour voisin un ingénieur des chantiers de Saint-Nazaire qui utilisait Catia, le logiciel 3D. J’avais vu quelques exemples qui m’avaient ébloui, sauf que chaque cheminement de tuyauterie ou de cable dans le labyrinthe de la structure avait été patiemment défini. Les ingénieurs rêvaient de l’esclave intelligent qui ferait le travail à partir d’une simple description. On dirait qu’il est arrivé, en attendant le jour où la machine, nourrie avec les plans de tout ce qui a déjà été construit, dessinerait en entier un nouveau bateau, autant de fois qu’il faut pour que le client soit content.
        Note : On s’est demandé comment Sinan (1491-1588), l’architecte des plus belles mosquées ottomanes, avait pu en faire le dessin avec les tout petits moyens humains dont il disposait. C’est qu’il avait, pour réaliser ses visions, les meilleurs professionnels à qui il n’était pas besoin de tout préciser (qui auraient même été offensés si le maître était descendu trop profond dans leurs détails), et qui étaient habitués à travailler ensemble. J’imagine qu’une IA ingénieurale serait quelque chose comme ça.

        « Et si les mots suffisaient à penser ? Et si la pensée émergeait d’elle-même d’un univers de mots soumis à des contraintes ? Autrement dit, et si la pensée résultait de l’auto-organisation d’un univers de mots ? »

        L’idée que la pensée est faite de mots, naturelle à un écrivain ou à un psychanalyste ou à d’autres métiers du discours (les constructions informatiques pour lesquelles j’ai été payé quand je travaillais sont-elles faites de mots parce qu’elles sont visibles sous forme de texte ?) me paraît totalement abusive. Auguste Rodin, qui écrivait mal, ou Claude Monet, qui racontait bien, créaient-ils leurs oeuvres avec des mots, ou avec des visions sensibles ? Mais Dieu lui-même me donne tort. Alors Dieu dit « Que la lumière soit », et la lumière fut. L’univers fut créé à partir d’un mot, dit la Bible (construction humaine faite de mots).

        1. Avatar de Ruiz
          Ruiz

          @pierre guillemot On pourrait peut-être commencer par les cuisines intégrées. Apparemment l’IA traite des symboles peut-être sous forme de mots, mais sans doute pas seulement, pas seulement les nôtres.

      4. Avatar de Pascal
        Pascal

        « Ce n’est pas de cela qu’il s’agit mais d’une machine qui produit « intuitivement » une modélisation physique du monde … par elle-même ! »
        Pardonnez ma naïveté Paul, mais la modélisation du monde physique, ça apporte quoi à l’évolution du vivant ?

        1. Avatar de Paul Jorion

           » la modélisation du monde physique, ça apporte quoi à l’évolution du vivant ? »

          … ça lui permet d’abord de vivre d’un jour à l’autre, ensuite de s’adapter à son environnement et enfin de modifier cet environnement.

          L’espérance de vie du lion, de la coccinelle et du calmar dans un milieu naturel non-perturbé par nous n’a pas dû bouger beaucoup au cours des derniers deux mille ans.

      5. Avatar de Adrien Nifays
        Adrien Nifays

        « Et si les mots suffisaient à penser ? Et si la pensée émergeait d’elle-même d’un univers de mots soumis à des contraintes ? Autrement dit, et si la pensée résultait de l’auto-organisation d’un univers de mots ? »

        Hum, cela signifierait qu’avant l’usage des mots et du langage, les hommes ne pensaient pas. Cela signifierait aussi qu’aucun animal n’est en mesure de penser. N’est-ce pas un peu présomptueux comme raisonnement et ne pourrait-on pas réfléchir avant de penser?

        https://sciencepost.fr/1ere-conversation-avec-baleine-pourrait-aider-a-parler-aux-extraterrestres/

        1. Avatar de Paul Jorion

          Oui, et comme la baleine parle, elle pense.

          P.S. On dirait que vous avez du mal à saisir ce que vous écrivez vous-même 😀 .

  18. Avatar de kertugal
    kertugal

    Dans l’exploration de l’imaginaire humain il est remarquable que les technologies démultiplient les conceptualisations sensorielles. A l’image de ce que feraient une multitude de nouveaux nés apportant spontanément l’intelligence d’un regard neuf et inattendu sur le monde. Une effervescence immédiate et instinctive douée d’une débordante et fraiche naiveté. Entre propositions hasardeuses et conjectures potentialisées, le neurone silliconé confronte l’autorité du jugement adulte aux fondations de son exercice ordinaire. C’est à ce titre que l’on devra se demander pourquoi le mot temps s’écrit avec un ‘s’ au singulier.

    https://www.youtube.com/watch?v=nzhyQFVIuRA

  19. Avatar de Pad
    Pad

    La réflexion sur l’émergence de la pensée dans un « univers de mots » interpelle la modélisation de la cognition en IA, suggérant que développer des systèmes capables de « penser » peut nécessiter de les laisser former autonomement des structures d’information internes, plutôt que de programmer explicitement des modèles de pensée. Cette approche pose des défis quant à la définition des contraintes pour l’émergence de la pensée, la nature de cette « pensée », et la possibilité d’atteindre une compréhension ou conscience similaire à l’humaine.

    1. Avatar de Kikok
      Kikok

      @Pad,
      Je lis souvent vos commentaires.
      Vous m’avez toujours semblé être quelqu’un qui a une bonne compréhension de la Singularité et de l’intelligence artificielle.
      Vous semblez également être la seule personne dans le commentaires de ce billet à avoir une bonne vision de l’avenir de l’IA.
      Merci pour votre partage pour que l’humain puisse y réfléchir.

    2. Avatar de Ruiz
      Ruiz

      @Pad Au delà des mots, il s’agit d’informatique symbolique, avec une capacité d’apprentissage, c’est à dire que le comportemment évolue et se définit par un entrainement et pas par une programmation.

      La remarquable percée que l’on perçoit avec ces générations de séquences txt to vidéo si elles sont obtenues sans programmation 3D explicite, montre que les notions correspondantes sont obtenues par sérendipité à partir des exemples fournis, et donc que dans une certaine mesure une représentation symbolique interne est générée, graphique et spatiale, c’est à dire symbolique, au delà strictement des mots.

  20. Avatar de Régis Pasquet
    Régis Pasquet

    L’IA est-elle un tournant ontologique pour homo sapiens ?

    Nos générations auront vécu des dégradations irrémédiables de son habitat et des écosystèmes auxquelles elles sont liées, des atteintes définitives à la vie et l’abandon du bonheur pour tous au profit d’une quête éperdue du profit et des objets. Les enchevêtrements de la complexité et le rejet de la spiritualité.

    L’espèce humaine s’est vautrée dans le déni de la réalité d’une nature qu’elle a salie, empoisonnée et jonchée de déchets de toutes espèces qu’elle ne songe pas même à sérieusement réparer. Seule la fuite en avant sans projet d’une quête nouvelle de béatitudes en accordant ses suffrages à des gens qui ne le méritent pas.

    Sans doute la réplique à Sora est-elle là, sous nos yeux : Chronos.

    Ne faudrait-il pas désorienter le temps linéaire (abusivement nommée le progrès) pour imposer le temps circulaire (représenté sous le forme d’une roue) ?

    Mais un changement de paradigme ne se décrète pas, il se veut. Car au bout du chemin, il faut continuer à vivre et choisir collectivement. Je ne vois nulle part de propositions de démarches démocratiques dont tant de gens ici sont pourtant si friands.

    Comprenne qui pourra !
    (Je sens que cela me dépasse.)

    1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
      Pierre-Yves Dambrine

      Régis Pasquet
      Les promoteurs à tous crins de l’IA me font penser à ceux qui disaient dans les années 80 que la Chine allait se démocratiser en développant son économie.

      1. Avatar de timiota
        timiota

        C’est vrai que ce que la Chine va faire de l’IA sera un bon test « grandeur nature ».
        En combien d’années une tendance du type « soyez heureux et oubliez un peu la démocratie, mesdames messieurs » s’imposerait comme « mode d’existence » (ou mode d’évolution ? ) des IA , dans le monde chinois ?

        La nature des résistances et des modes de contournement serait alors riche d’enseignements pour le reste de l’humanité.

        Si on adopte en effet un modèle un peu moins « trans/méta/supra humaniste » pour le rôle de l’IA, pour aller vers un modèle anthropo-biologique de couplage technologique (à la hauteur du feu, de la langue parlée, de la lecture, n’hésitons pas à mettre la barre assez haut), il n’en reste pas moins que ces éléments ont développé des « tendances » et des « antagonistes », des contre-tendances (certains homo n’ont peut être pas aimé parlé tant que ça, ou plus sérieusement, Socrate n’aimait pas l’idée d’une mémoire écrite (et qu’on va relire)).
        L’antagoniste de l’IA doit bien exister quelque part, … mais j’hésite entre quelque chose lié à notre cerveau (striatum ou pas) et quelque chose lié à nos technologies (entre épuisement des ressources et impossibilité de contrôler qui met en puissance quel IA faute de pouvoir couper sa ligne 400 kV) . Les paris sont ouverts !

        1. Avatar de timiota
          timiota

          (un peu une symétrisation des idées de Leroi-Gourhan, mais à l’autre extrémité de l’aventure humaine, enfin, c’est un peu prétentieux de dire cela…, voire de dire que c’est une aventure si elle est prolongée et reprise par des non-humains vachement mieux que nous)

  21. Avatar de konrad
    konrad

    « Une fois, rentrant au bateau, je débusquai de grands cerfs dans les rues vides d’un village. Ils se frottaient le dos aux lampadaires. C’était une vision de fin du monde. En ce début de siècle, quelque chose souffrait. La machine empiétait sur l’homme. L’âme du monde se retirait sous les coups de la multitude et de l’extase technique. Les écrans clignotaient, les puces pulsaient, les algorithmes tournaient, la marchandise ensevelissait la terre, les têtes se vidaient, les cœurs se cuirassaient. Les fées reculaient. Devant ces cervidés dans les ruelles vides, il y avait une préfiguration de la fin de l’homme. « Si le divin a existé, alors il reviendra car il est éternel », écrivait Hölderlin à Hegel en 1797. Je n’en étais pas convaincu. Restait la fée. Au moins son nom signifiait-il la tentative d’échapper à l’immonde mâchoire de l’utile et du profitable. »

    Sylvain Tesson. Avec les fées. Équateurs littérature. (Page 185)

  22. Avatar de un lecteur
    un lecteur

    Vous collez GPT4 et Sora ensemble et voilà t’y pas que GPT se met à rêver en quadrichromie et en 3D.

  23. Avatar de konrad
    konrad

    Lorsque je lis les commentaires passionnés face au phénomène IA, je me sens pris d’un coup de vieux. Je ne vois rien de ce qui les rend si enthousiaste. Ils sont si persuadés d’assister à la naissance du nouveau monde qu’ils n’entendent rien de ce qui viendrait les contredire. Leur futur est déjà là et ils entendent bien en jouir, leur conviction est faite ainsi que leur conversion.
    Pourrais-je leur en vouloir si ce qu’ils adulent n’est pour moi qu’asservissement de leur humanité ? Ils n’entendent pas, ce qu’ils voient leur est désirable. C’est ainsi : « Si vieillesse pouvait, si jeunesse savait ».
    La roue tourne, la vie rit de ses propres mutations. J’ai un peu de mal à rire avec elle, je ne comprends pas tout. Ne t’inquiète pas me souffle-t-elle dans le silence, tu es aussi la vie.
    Je vais me coucher et rêver encore de tout ce que me procure mon être, sans masque, sans écrans, sans objets…

  24. Avatar de JMarc
    JMarc

    Sur les questions éthiques, humanistes que pose l’IA :
    Si les performances de l’IA dépendent de la richesse des croquettes qui lui sont données, et si la liberté d’accès à l’IA et la liberté de pouvoir la nourrir avec ses propres données sont plus grandes dans nos relatives démocraties que dans les dictatures proprement dites, alors l’IA pourrait, sur ce point, contribuer à faire pencher la balance du bon côté (*).
    Reste bien sûr la question de la manipulation, de la capture de l’attention etc des GAFAM etc.
    (*) C’est d’ailleurs ce que PJ disait ici (entre autres) :
    https://www.pauljorion.com/blog/2023/12/07/une-ia-se-fixant-ses-propres-objectifs-par-alexis-toulet/comment-page-1/#comment-980579

  25. Avatar de konrad
    konrad

    J’avais réagis à ce qu’écrivait Mango plus haut : « Si vous pensez que c’est juste un tik-tok ou une mode instantanée, je vous conseille de sortir de cette ancienne école. »
    Je m’étais dit que probablement il y avait l’ancienne école, dont je suis, et la nouvelle qui la rend définitivement obsolète, rangée dans le placard du passé.
    Puis j’ai pensé que ce n’était pas tout à fait ça. Il n’y a pas un passé révolu que vient effacer un présent triomphant.
    Dans le cas de l’IA tout le laisse à penser, les progrès sont fulgurants et les résultats, en effet, assez remarquables.

    Je pense qu’en fait il y a « deux écoles » dont les mouvements sont centrifuge et centripète. Celle de l’IA, de Sora et autres programmes épousent le mouvement centrifuge du « toujours plus », de l’économie de la consommation et de l’extériorité croissante de l’être dans le divertissement.
    Le regard d’un enfant qui observe une procession de fourmis n’est pas le même que celui qui est face à un écran.
    L’enfant devant l’écran est comme hypnotisé, absorbé comme vidé de sa substance. D’ailleurs si on lui retire l’écran il s’irrite, parfois agressif.

    Cette extériorisation de soi se fait à notre détriment, la machine nous suce littéralement. Certes, elle peut délivrer des images et des films avec talent et beauté et ce dans des temps quasi instantanés. Mais jamais elle ne rendra exactement ce que j’ai dans mon imaginaire. La femme de mes rêves ne sera jamais telle que l’IA me fera voir, parce que la femme de mes rêves n’est pas qu’un objet, une image, c’est aussi un sentiment, un amour, un tout qui ne se réduit pas à un film. Là est le risque de l’addiction, toujours revenir à faire sortir de mon imaginaire ce qui ne sera jamais que des fantasmes auxquels je courrais derrière sans qu’ils assouvissent mon désir. Sora, dessine-moi ceci, cela, met en scène cette pensée, ce désir. Jamais il ne correspondra à mon intériorité. Sauf bien sur dans les productions publicitaires, les films de propagande ou de divertissement, essentiellement économiques.

    Il y a le mouvement centripète. Le retour à soi, le dépouillement volontaire de tous les artifices, la simplification des rapports au vivant et aux autres. Toutes les mystiques font le même constat, le retour à la source est un voyage en amont de ce que l’on pense être. Dépouillement des pensées compulsives, attention au présent et à ce que l’on fait, veiller sans cesse afin d’être éveillé.

    Ce mouvement n’est pas facile, il va à l’encontre du courant général qui consiste plutôt à assouvir nos désirs sans trop de peine. L’IA répond parfaitement à cette volonté, elle nous facilite la vie en la rendant confortable. Plus besoin d’effort, plus besoin d’aller à l’école ou même de sortir de chez soi, l’omniscience de l’IA est là pour vous. A ceci prêt que c’est un simulacre, une hypnose, un sédatif. Ce n’est jamais soi que l’IA restitue, elle est la toile d’araignée dans laquelle on vient se coller. Dans cette somnolence elle nous dépouille de quelque chose d’humain, ce miracle d’Être !!
    JE SUIS, j’existe dans cet univers. Envers et contre tout, dans ce monde, où que ce soit, je m’éprouve existant.
    Si je me réfugie dans une grotte ou m’isole dans le désert sans aucune communication avec quiconque, j’existe toujours.
    Cette conscience est un prodige.

    Ce que dit M Jorion dans son dernier post me fait directement penser au film « Matrix ». Les héros sont dans une simulation crée par les machines. Leur « vie réelle » se passe dans des conditions précaires tandis que dans la matrice l’hallucination est totale.
    D’ailleurs un des personnages trahi ses amis en les dénonçant aux agents de la matrice. En contrepartie de sa vie qu’il trouve insupportable, on lui donne ce qu’il désire, argent, bonnes tables, femmes et confort.

    Sans être totalement de parti prit, il y a un peu de cette matrice qui se dessine dans le projet IA.
    Et ce n’est pas être contre l’IA que de penser cela, c’est juste ne pas succomber trop facilement à son image tel Narcisse. 😉

  26. Avatar de Michel Gaillard
    Michel Gaillard

    Bientôt une de ces bécane recomposera la messe en Si de JSB, avec réharmonisassions à 12 voix en contrepoints mixés d’une surréelle beauté… Si ce n’est déjà fait. Dans quel but ?
    Lorenz disait, « le chainon manquant entre le singe et l’homme, c’est nous ». Désormais on pourra pondre un truc du genre : « le chainon manquant entre la matière et le pur esprit, c’était nous. » Pourquoi pas. Mais la première phrase entre guillemets reste bien d’actualité alors que la seconde semble se référer un accélérationnisme, hors-sol, plus proche de s’emmêler les pinceaux qu’autre chose. En espérant me tromper.

  27. Avatar de Pascal
    Pascal

    Aller, un petit retour en arrière !
    https://www.youtube.com/watch?v=-pu2i3sf2hI
    Maintenant avec Sora, la machine crée de l’image, pardon, du film à la demande de l’être humain. Si la performance est proprement hallucinante en terme de technicité en à peine plus d’un siècle, pour moi la question reste toujours la même : quel est ce besoin de l’homme de se divertir du réel ?
    On s’émerveille des capacités d’une machine, fût elle animée d’un « âme » algorythmée, et l’on devient toujours plus aveugle à l’émerveillement du réel de la nature ou du cosmos. Pourquoi se besoin de fuir le réel en inventant un virtuel, une illusion qui nous satisfait plus que la réalité ? Faut-il que nous ayons été traumatisés pour à ce point renoncer à voir un réel qui semble-t-il nous fait peur à ce point.
    Ivre de la performance de notre imaginaire, nous voilà dans l’idolâtrie une machine plus performante que nous. Et encore, puisqu’à ce jour, c’est toujours l’être humain qui donne le prompt.
    La machine ne sait, à ce jour, que répondre aux désirs de l’être humain. J’entends ce que dit Paul, reprenant les déclarations des concepteurs : cette machine que nous avons créé est en mesure de fonctionner sans que nous en comprenions tous les mécanismes. Autrement dit nous sommes en mesure de créer des machines qui échappent à la compréhension de leur concepteur. Soit la performance peut paraître inouïe mais modifie-t-elle notre rapport au monde ?
    Je repense à ces explorateurs qui vers la fin du vingtième siècle découvrir un peuple resté à l’écart de la technologie, en Nouvelle Zélande, je crois :
    https://www.youtube.com/watch?v=AMvsKDyXQjQ
    Par la suite, ils ont pu exprimer que lors de cette rencontre, ils croyaient se trouver en face de dieux. Ne sommes nous pas en train de faire la même chose devant un phénomène que nous ne savons expliquer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta