L’autre Californie

Ce texte est un « article presslib’ » (*)

Il y a la Californie que j’aime, que j’explore et que j’aime vous faire partager. Et puis il y a l’autre, et comme la Californie, ça ne durera peut-être pas toujours pour nous, nous prêtons attention désormais aux attractions californiennes que nos amis nous signalent comme « à ne pas manquer ».

Première dans cette série, le restaurant de la Madonna Inn à San Luis Obispo (Côte Centrale). Fondé par Mr. Alex Madonna, en 1958, « pour recréer une ambiance raffinée d’élégance européenne ».


(*) Un « article presslib’ » est libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Paul Jorion est un « journaliste presslib’ » qui vit exclusivement de ses droits d’auteurs et de vos contributions. Il pourra continuer d’écrire comme il le fait aujourd’hui tant que vous l’y aiderez. Votre soutien peut s’exprimer ici.

Partager :

3 réflexions sur « L’autre Californie »

  1. J’ai visité ! Ca vaut le déplacement ; je me souviens notamment de gâteaux débordant de chantilly de couleur bleu, mauve, … bref, plutôt de mauvais goût selon nos critères ! Mais le mauvais goût prenant une place de plus en plus importante dans nos sociétés, ce sera peut-être un style référent dans le futur ?

    JN

  2. Je crois que j’y suis passé il y a quelques années. Apparemment très utilisé pour les enterrements de vie de garçon/jeune fille, nous avait on dit… Le clou du spectacle est dans les toilettes : simulation des chutes du Niagara quand vous tirez la chasse ! tacky isn’t it?

Les commentaires sont fermés.