Lehman Brothers : les fonds souverains se rebiffent

Ce texte est un « article presslib’ » (*)

La Korea Development Bank (KDB) est un fonds souverain coréen comme l’indique son nom, en voie de privatisation. Privatisation pas assez rapide cependant (le processus doit prendre quatre ans ) pour que son autorité de supervision ne vienne de lui interdire une prise de participation dans Lehman Brothers. Il ne fallait pas rêver : les fonds souverains ne viendraient à la rescousse que tant qu’il restait un espoir de rentabilité.

Les marchés boursiers n’ont – c’est le moins que l’on puisse dire – pas bien pris la nouvelle puisque l’action du courtier No 4 a perdu en une séance de la bourse de New York, près de 45 % de sa valeur. Les autres banques n’ont pas fait beaucoup mieux. Vous reconnaîtrez dans la liste qui suit d’autres vedettes de mes billets précédents.

* Lehman Brothers, No 4 des banques d’investissement : – 44.95 %
* Washington Mutual, No 1 des caisses d’épargne : – 19.90 %
* Wachovia, No 5 des banques commerciales: – 14.48 %
* Merrill Lynch, No 2 des banques d’investissement : – 10.26 %
* Zions Bancorp, banque régionale, appartenant à l’église mormone : – 8.48%
* First Horizon National, banque régionale, principale banque du Tennessee : – 7.78 %
* National City, banque régionale, principale banque de l’Ohio : – 7.57 %

Bear Stearns a peut–être eu la chance d’être la première à se faire porter pâle : on pourrait se dire qu’avec Fannie et Freddie sur les bras, le gouvernement a maintenant d’autres chats à fouetter que de s’occuper de Lehman, de Wachovia ou de Washington Mutual, mais pour la FDIC (Federal Deposit Insurance Corporation) qui garantit les dépôts dans les banques à concurrence de 100 000 $, la cinquième banque commerciale et la première caisse d’épargne, surtout si elles tombent en même temps, ce serait très très lourd à digérer, surtout venant coup sur coup après la saisie d’IndyMac, qui n’était pourtant que le No 9 du prêt hypothécaire. Passez-moi l’Alka Seltzer !

D’autres valeurs financières n’en menaient pas large non plus aujourd’hui : American International Group, la première compagnie d’assurances américaine voyait son titre se déprécier de 19.3%. Les assureurs de « mortgages », les prêts hypothécaires américains, Radian Group et PMI Group perdaient respectivement, 24,10 % et 23,36 %. On se demande pourquoi puisque l’industrie du prêt hypothécaire américaine a été sauvée hier (< -- ceci est une plaisanterie 😉 ). Trop d'actualité ! (geste se s'éponger le front avec lassitude)

(*) Un « article presslib’ » est libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Paul Jorion est un « journaliste presslib’ » qui vit exclusivement de ses droits d’auteurs et de vos contributions. Il pourra continuer d’écrire comme il le fait aujourd’hui tant que vous l’y aiderez. Votre soutien peut s’exprimer ici.

Partager :

10 réflexions sur « Lehman Brothers : les fonds souverains se rebiffent »

  1. Bonjour monsieur Jorion,

    Merci de toutes ces nouvelles bien détaillées. Auriez-vous par hasard des nouvelles aussi de la Chase Manhattan Bank dont on parle moins. Est-elle aussi touchée par la crise ?

  2. Oui, très bon travail journalistique, inutile de lire ainsi la presse économique qui se complait dans une attitude de virtualisme et d’autisme avec ces sujets sensibles. Comme dit la chanson, tout va très bien, madame la marquise !

    Courage Paul, vous allez devoir retrousser les manches ces prochaines semaines, les choses s’accélèrent alors que les échéances de fin d’année approchent

  3. @whynot

    Voici la failed bank list dans top search results en bas à droite.

    Dernier depot de bilan : Silver State Bank le 5/09/08.

    Le fils du candidat Mc Cain en a été administrateur mais il a démissionné à temps.

  4. bravo Paul,

    il y a dejà plus d’un an que je lis avec delice votre prose. Inutile de dire qu’elle est d’excellente facture et très riche d’enseignements. A ce jour je n’en connais pas de meilleure dans ce registre et j’apprécie cette vision un peu décalée de la situation. Je confirme que nous n’étions que quelques uns à jouer les Cassandre en 2006, moi ça m’a couté mon poste… Alors continuez sur cette voie et permettez moi de vous recontacter directement dès que j’aurais ré-intégré un poste en finance.

    Amicalement,
    christophe

  5. Le tact et la mesure par Roubini : Comrades Bush, Paulson and Bernanke Welcome You to the USSRA (United Socialist State Republic of America). En gros, le socialisme est bien vivant aux USA mais c’est un socialisme pour les riches, les bien-informés et Wall Street. Un socialisme ou les profits sont privatisés et les pertes sont socialisées au profit du contribuable américain. Vous avez dit complot, c’est b…. ?

  6. Bonsoir oh grand Kawabonga Jorion !
    Toi grand sorcier ! Toi avoir bien vu dans entrailles oiseau Enron, avenir funeste de guano de Wall Street.
    Toi être bien modeste, n’en déplaise a commentaires discourtois casam dans billet « Paulson et moi ».
    Moi dézinguer poulet ce soir pour voir avenir placement bourse demain… merci continuer donner prédictions.
    Toi toujours bienvenu.

  7. CRASH DE LEHMAN BROTHERS

    J’ai appris hier la nouvelle du crash de Lehman Brothers par city banque qui m’a téléphoné ! ce qu’ils m’ont dit est exactement mot pour mot ce qu’ils ont débité à tous leurs clients ! j’ai entendu hier à la tv l’interview de ce gagnant de loto qui avait perdu toute sa forturne car conseillé par city !
    Je voudrais avoir votre avis, est-il possible de dire aujourd’hui s’ils vont être en faillite ou s’il y a encore une possibilité qu’ils soient rachetés. On ne peut pas imager qu’une banque de cette ampleur n’ai pas des acquéreurs interessés ?
    Quel est le recours dans ce cas contre City qui donné un conseil de « bon père de famille »
    Comment est ce possible que City ne soit pas au courant et qu’il soit mis devant le fait accompli comme ils disent. je vous avoue que je ne les crois pas une minute. merci pour votre réponse.

Les commentaires sont fermés.