152 réflexions sur « France Info, Parlons Net, le 5 juin 2009 »

  1. Juste un constat puisque le problème est économique :
    Toutes les modélisations économiques utilisent le temps et la monnaie comme « constantes » .
    Sauf les societes archaiques pour qui il me semble que c’etaient des « variables ».

    Cette mise en « constante » de variable etait necessaire pour que l’humain tente un accroissement de son groupe suivant une modèle innovant : le gigantisme . Pour une population nombreuse , le centralisme et l’outil « linéaire » est necessaire .
    Le problème est que l’ancien outil (archaique /instinctif) etait hyper stable (attracteur stable des systèmes complexes chaotiques) / Le nouveau ne l’est pas , les solution des equa lineaires divrergent au premier pet.
    Nous nous trouvons devant deux systèmes antagoniste :
    -l’ancien système de gestion complexe utilisé par tous les systèmes naturels : complexe et autogéré par ces dernieres cellules (cf Prigogine)et ou les groupe , pour augmenter leur poipulation le font par scissiparité (jamais par gigantisme! il doit y avoir une raison )
    -la tentative arrogante de l’humain du centralisme et d’un outil linéaire fatalement pervers, instable .

    Qu’a t on fait en réduisant des variables en constantes : on les a dés-affecté. On a sorti l’affect du temps et de l’argent .
    2h de jardinage sont deux heures de plaisir s’il fait ni trop chaud ni trop froid. 8h/4 = 2h de main d’oeuvre agricole sont deux heures d’enfer meme s’il fait beau.

  2. Etonnante cette passivité du journaliste du Figaro, sous-marin mediatique de l’UMP. A en déduire que vos brillantes theses sont aussi partagées de façon subliminale à l’Elysee. Sinon brillante convergence de la physique et l’economie par Kercoz, meme si elle occulte la dimension irrationnelle de l’economie comportementale, à laquelle Daniel Kanemahn et Richard Thaler ont apporté leur contribution

Les commentaires sont fermés.