152 réflexions sur « France Info, Parlons Net, le 5 juin 2009 »

  1. Juste un constat puisque le problème est économique :
    Toutes les modélisations économiques utilisent le temps et la monnaie comme “constantes” .
    Sauf les societes archaiques pour qui il me semble que c’etaient des “variables”.

    Cette mise en “constante” de variable etait necessaire pour que l’humain tente un accroissement de son groupe suivant une modèle innovant : le gigantisme . Pour une population nombreuse , le centralisme et l’outil “linéaire” est necessaire .
    Le problème est que l’ancien outil (archaique /instinctif) etait hyper stable (attracteur stable des systèmes complexes chaotiques) / Le nouveau ne l’est pas , les solution des equa lineaires divrergent au premier pet.
    Nous nous trouvons devant deux systèmes antagoniste :
    -l’ancien système de gestion complexe utilisé par tous les systèmes naturels : complexe et autogéré par ces dernieres cellules (cf Prigogine)et ou les groupe , pour augmenter leur poipulation le font par scissiparité (jamais par gigantisme! il doit y avoir une raison )
    -la tentative arrogante de l’humain du centralisme et d’un outil linéaire fatalement pervers, instable .

    Qu’a t on fait en réduisant des variables en constantes : on les a dés-affecté. On a sorti l’affect du temps et de l’argent .
    2h de jardinage sont deux heures de plaisir s’il fait ni trop chaud ni trop froid. 8h/4 = 2h de main d’oeuvre agricole sont deux heures d’enfer meme s’il fait beau.

  2. Etonnante cette passivité du journaliste du Figaro, sous-marin mediatique de l’UMP. A en déduire que vos brillantes theses sont aussi partagées de façon subliminale à l’Elysee. Sinon brillante convergence de la physique et l’economie par Kercoz, meme si elle occulte la dimension irrationnelle de l’economie comportementale, à laquelle Daniel Kanemahn et Richard Thaler ont apporté leur contribution

Les commentaires sont fermés.