Dans ma petite boîte à anomalies

Ce texte est un « article presslib’ » (*)

Je vous ai déjà fait part de mon intérêt pour l’anomalie et même si je n’en avais pas parlé, vous l’auriez deviné.

Je conserve ainsi sur mon bureau une petite boîte à anomalies. Pour le moment elle en contient trois.

La première, c’est le parlementaire américain Alan Grayson, qui demande le 5 mai à Mme Elizabeth Coleman, Inspecteur Général de la Federal Reserve, la banque centrale américaine, qui a reçu la somme dépassant le trillion de dollars (en français : billion) ajouté au bilan de la Fed depuis septembre 2008 ? Et la dame lui répond qu’elle ne sait pas et que son service n’a pas examiné cet aspect particulier de la question.

La deuxième anomalie dans ma petite boîte, c’est Mr. Joseph Facciponti, Assistant du Procureur Général américain qui déclare au tribunal le 4 juillet (fête nationale US) à propos de l’arrestation de Sergey Aleynikov, le voleur de programme de trading, que « La banque (Goldman Sachs) a mentionné la possibilité qu’il existe un danger que quelqu’un qui sache utiliser ce programme puisse l’utiliser pour manipuler les marchés de manière malhonnête », suggérant que son emploi habituel consiste à manipuler les marchés honnêtement.

La troisième anomalie nous vient de Larry Levin, un trader vedette sur les marchés à terme américains (on le voit souvent sur CNBC), à propos de la séance d’hier 8 juillet. Dans sa « Nightly Newsletter & Trading Signals », qu’il envoie à qui cela intéresse, il rapporte que la cote du contrat à terme, future, S&P500, un indice boursier, s’était effritée en séance, tombant progressivement de 888 à 875, quand quelque chose se passa soudain … Je lui laisse la plume : « … cela devint fou. Paul passa un ordre de 400 contrats [soit un notionnel de 100 millions de dollars], et un autre, et un autre… et encore un autre. Le dernier ordre ne trouva pas preneur. Qu’est-ce qui s’était passé ? Les courtiers à la corbeille avaient leur version des faits : quelle que soit l’identité de cet acheteur, rien ne l’arrêterait […] … quelqu’un était prêt à acheter pour près de 500 millions de dollars de contrats S&P à terme ». Qu’est-ce que cela signifie ? Cela veut dire que quelqu’un quelque part a à sa disposition des sommes colossales destinées à lancer sur les marchés boursiers des signes d’optimisme forcé.

Ah ! Je vois la question qui vous démange : « Et s’il s’agissait avec ces trois anomalies d’un mystère semblable à celui de la Sainte-Trinité ? »

Question intéressante mais dont je vous laisse l’entière responsabilité. C’est après tout vous qui la posez !

(*) Un « article presslib’ » est libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Paul Jorion est un « journaliste presslib’ » qui vit exclusivement de ses droits d’auteurs et de vos contributions. Il pourra continuer d’écrire comme il le fait aujourd’hui tant que vous l’y aiderez. Votre soutien peut s’exprimer ici.

Partager :

110 réflexions sur « Dans ma petite boîte à anomalies »

  1. A propos de Goldman (un sujet qui semble concentrer beaucoup d’intérêt fantasmatique ici), il paraît que ses résultats seront supérieurs aux attentes. Un analyste de la place table sur un revenu de 26,45 milliards USD soit 80 millions/jour (le benchmark est de 100 millions/jour). Les 28.000 employés toucheront le pactole de 18 milliards USD, ce qui fait en moyenne, 642.000 USD par employé. Une des raisons de ce chiffre record : la concurrence a disparu ou n’a pas pris les mêmes risques. Il paraît que le VAR de Goldman est 2 à 3 fois supérieur à celui des autres banques.

    http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=20601087&sid=a6qIBznBttBc

    A propos de prise de risques, il y a dans le livre consacré à la chute de Bear Stearns, un épisode où le patron de cette banque engueule un de ses traders en lui disant « Que se passe-t-il, mon vieux ? Tu n’a pas assez perdu aujourd’hui ».

  2. une petite anomalie française ?

    1°un emprunt d’EDF qui donne satisfaction ( pour sa direction)
    2°en remerciement Mr Gadonneix demande une hausse des tarifs de 20% sur 3 ans (c’est le C.E qui va etre content! enfin bref…)
    3° pensez à toute les répercutions qu’une telle hausse aurait sur les prix !
    4° aurions nous un élément déclenchant, d’une future spirale inflationniste?

  3. EDF : des milliers d’épargnant confient 3,2 Milliard d’euros à EDF

    Sympa

    Tellement mieux que le 1,75 % de ce misérieux livret A…

    Ah, au fait, c’est entre 3,15% nets par an, après impots

    Ah, et c’est sur 5 ans…

    Donc si dans 1 an, l’inflation est à 3 % et dans 2 ans à 5 %… ben dommage les amis, on rigolera avec notre livret A à 5,5 % nets d’impots…

    Ca coute drôlement cher d’écouter les media plutot que de venir sur ce site finalement…

    Merci Paul, donc !

  4. Un autre avis concernant l’anomalie numéro 1 : http://www.abcbourse.com/analyses/chronique-a_propos_des_9_trillions_egares_par_la_fed_aux_usa-204.aspx

    J’aimerais bien savoir ce que pense johannes finckh (si il passe par là) de la proposition qui est fait dans cet article :

    « La mise en place d’un système monétaire à réserve pleine serait la solution pour éviter ce type de problèmes, avec :

    – Une monnaie imprimée exclusivement par l’état, elle-même basée sur un étalon que les élus ne pourraient pas gonfler ou manipuler pour satisfaire leurs besoins électoraux de fuite en avant dans le crédit.

    – Un système bancaire vraiment privé et sans liens avec l’état, mais n’ayant aucune possibilité de création monétaire (ce qui rendrait l’existence de la FED et des réserves fractionnaires inutile).

    Dans un tel système, les banques ne pourraient pas prêter à un tiers l’argent des déposants, sauf accord explicite de leur part (dans ce dernier cas, l’argent prêté serait explicitement débité du compte du déposant, et ne serait plus disponible jusqu’à ce que l’emprunteur l’ait remboursé).

    Il y a malheureusement peu de chances pour que nous voyons un tel changement dans les années à venir…Il faudra pour cela que les keynésiens soient allés jusqu’au bout de l’échec de leurs politiques. »

  5. Bonjour a tous merci a Paul et Francois .Dans l’ouvrage « Les ghettos du gotha: comment la bourgeoisie defend ses espaces » ouvrage -etude des epoux Pincons il est vu, que les interets sont lies ,c’est finalement tres clanique .Merci Marquis de Laplace pour la video hallucinante du secretaire du tresor Paul Graig Roberts qui avoue oeuvre non pas pour l’interet du peuple Americain mais pour GS.

  6. Paul, autre anomalie.
    Recemment, à la frontiére Italie-Suisse, 100 milliards de dollars en bons du tresor américain trouvés par des douaniers italiens dans le double fond d’une valise transportée par 2 japonais !

    Curieuse information donnée sous forme d’entrefilet dans la presse nationale . Depuis, j’ai cherché sur le net, plus aucune nouvelle, zappé, oubliette, omerta. sauf sur quelques blogs. 100 MILLIARDS DE DOLLARDS de bons du tresor US !

    A tel point que je me demande si je ne l’ai pas révé lors d’une mauvaise nuit d’orage :=)

  7. @ DTX et @maitre Dong

    Attention, en parlant de LEAP, françois Leclerc, malgré ses Excellentes analyses (et je le pense), ne les aime pas beaucoup. J’avoue ne pas avoir vraiment compris pourquoi. Peut-être un peu trop extrémiste? un peu trop caricaturaux?

  8. Pour qui roule le LEAP ? Je pose la question car j’ignore la réponse.

    J’ai découvert le blog de Paul alors que je connaissais déjà les analyses du LEAP, tellement plus alarmistes que les media traditionnels que j’envisageais des manipulateurs ou des théoriciens du complot. La similitude des conclusions de Paul a malheureusement confirmé la pertinence de ce think-tank, qui reste cependant mystérieux pour moi. Si quelqu’un a des infos …

  9. @ Clémence Daerdenne. Ces bons du trésor sont des faux. La grande majorité des bons du trésor sont émis électroniquement. Il existerait seulement une centaine de milliards en bons du trésor sous forme papier de par le monde. D’autre part, les bons « Kennedy » n’existent pas, ils n’ont jamais été émis par le gouvernement Américain. C’est une légende urbaine.

    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hOtga422Z7O3Z3SJ_bEEd5XLyhgg

    @ TELQUEL. Paul Craigh Roberts est un ancien sous-secrétaire au Trésor sous l’ère Reagan. Il ne n’est plus depuis 25 ans. Il n’avoue pas que le gouvernement américain et Goldman Sachs sont la même chose, il le prétend en tant qu’observateur ou commentateur. C’est juste une opinion. Il croit aussi que les attentats du 11 septembre sont un complot américain.

  10. SOMMET DU G8 : Sarkozy appelle à une diversification du système monétaire

    Le chef de l’Etat estime qu' »on ne peut pas rester avec une seule monnaie », car « l’une des questions de la stabilité de la situation économique passe aussi par ça ».

    Au deuxième jour du sommet du G8 à l’Aquila (centre de l’Italie) jeudi 9 juillet, le président français Nicolas Sarkozy a appelé à une diversification du système monétaire international car à « un monde multipolaire politiquement doit correspondre un monde multimonétaire économiquement ». « On ne peut pas rester avec une seule monnaie », a-t-il ajouté. Le chef de l’Etat a expliqué qu’il s’était entretenu à ce sujet avec le directeur du Fonds monétaire internationale (FMI), Dominique Strauss-Kahn, également présent au sommet.

    => Intéressant, je ne pensais pas que les déclaratiosn évolueraient aussi vite… Cela ne va pas renforcer le dollar !

  11. @ Christophe

    « Attention, en parlant de LEAP, François Leclerc, malgré ses excellentes analyses (et je le pense), ne les aime pas beaucoup. J’avoue ne pas avoir vraiment compris pourquoi.  »

    Probablement parce que le LEAP vend des infos, et des prétendues imparables stratégies pour mettre à l’abri son argent,
    et quand il y a vente, il y a risque de manipulation

    par ailleurs, qui sont-ils, pour avoir des infos avant tout le monde ?

    en plus, leur ton divinatoire et l’auto-célébration incessante (packaging à l’américaine ) les rend agaçants

  12. Sylvie dit : « … par ailleurs, qui sont-ils, pour avoir des infos avant tout le monde ? »

    Peut-être qu’ils utilisent le logiciel de M. Aleynikov? 🙂

  13. @ Sylvie, Christophe

    Je suis pour que les instructions soient à charge et à décharge et je n’ai pas le sentiment que c’est ainsi que le ou les rédacteurs de LEAP procèdent.

  14. @ sylvie

    Par rapport à la vente des infos, et c’est d’ailleurs pour ça que j’apporte une (modeste) contribution à Paul. Si tout le monde veut du gratuit, il faut lire « 20 minutes » ou « Metro ». L’information, ça prend du temps et ça coute de l’argent. Le fait de payer quelque chose d’utile ou d’intéressant ne me gêne pas.

    Sur la qualité de leurs informations, ils sont vraiment très bon et ne se cachent pas lorsqu’ils se trompent. Je ne vais pas rentrer dans le détail de leurs annonces mais 80% d’entre elles sont justes. De toute façon, tout est vérifiable.

    Après effectivement, le ton divinatoire ou les allégories sont pénibles. Je préfère de très loin le style sobre (est-ce que je peux dire « austère ») de Paul.

    @maitre dong
    http://www.neteco.com/261308-franck-biancheri-leap-e2020-effondrement-dollar-actualite.html

  15. A propos du LEAP:

    http://sathyadas2.blogspot.com/2009/03/rapport-du-leap2020-sur-france-24.html

    D’autres vont meme un peu plus loin:

    http://diablogtime.free.fr/?p=847

    suggerant qu’il peut tres bien y avoir des intentions derriere les predictions publiees. Malgre la justesse de certaines de leur predictions je constate que les plus alarmistes des previsions n’ont pas lieu si vite ou meme pas (encore) du tout (je pense particulierement a l’attaque israelienne sur l’Iran annoncee dans le courant 2006). Aussi, d’accord avec Sylvie, je trouve egalament le ton un peu agacant.

    En resume, une source d’information, probablement assez valable mais a prendre avec un zeste de septicisme (comme la plupart de ce qui circule sur le net).

    My two cents (d’Euros, bien sur 😉

  16. @Ton vieux copain Michel

    « Paul Craigh Roberts est un ancien sous-secrétaire au Trésor sous l’ère Reagan. Il ne n’est plus depuis 25 ans. »

    Bonne trouvaille.
    Cela me rassure un peu (mais pas beaucoup) car il sait probablement mieux que nous comment se passe les choses à l’intérieur du trésor américain.

  17. Cher Blog,

    Une suggestion en passant, remplacer le mot crise par des termes tels que boursouflure, ou pire, bouffissure.

    Juste histoire de souligner les caractères terriblement esthétiques, humains et pathologiques de tout ce sinistre bidule.

    Et bon 14 juillet par-dessus le marché…c’est bientôt, n’oublions pas d’y faire bonne figure.

  18. Quelles que soient les réserves qu’on puisse formuler sur le style des communications du LEAP2020, il est intéressant de noter que des politiques aussi sérieux que Yves Cochet s’y réfèrent:

    http://www.lesverts.fr/article.php3?id_article=4735

    L’université Paris Sorbonne a initié un cycle de formation à l’anticipation politique et à la stratégie avec cette même organisation:

    http://www.irepp.com/leap-e2020-et-l-universite-de-paris-sorbonne-annoncent-une-premiere-mondiale-en-matiere-de-formation-a-l-anticipation-politique-et-a-la-strategie-synd0013627.html

    Les cautions ne remplacent pas le jugement. On peut dire à tout le moins que LEAP 2020 ne laisse pas indifférent.

    Mais des analyses assez proches se retrouvent en ce moment chez des observateurs très éloignés quand à leurs objectifs ou leurs sympathies. On trouve des vues souvent identiques dans les publications du groupe de la Chronique AGORA, celles du LEAP, celles d’Alternet.org, des sites boursiers, des sites « alter-mondialistes », les écrits et éditoriaux ou billets de blog d’économistes et sociologues de plus en plus variés.

  19. @ Christophe

    Merci pour ce lien à Franck Biancheri. En effet, j’avais entendu parler de ce fondateur d’Erasmus. Est-il toujours un électron libre ?

  20. De la démocratie comme rouage subalterne au marché.
    Les banques privées US et le trésor sont composés de types qui vivent sur le dos des citoyens.
    Le secret ce sont les énormes gains en commissions totalement découplés des capitaux perdus stupidement ou malintentionnellement investis.
    Les lobbies ou les « réseaux » sont l’autre versant diabolique de la montagne magique.

    Quant aux paradis fiscaux qui ne sont que des « zones à fiscalité de petite taille » pour parler correct, on ne peut pas les « supprimer ».
    Il faudrait des guerres.

    Comme nos avocats d’affaire (beaucoup au pouvoir en France commes ministres d’état ou Pdt) ont besoin des comptes off-shore pour planquer leurs intérêts, rien ne changera avant la cata sociale due à l’hyperchômage.
    Laquelle pourrait précéder l’apocalypse financière.

    Joyeuse fête nationale à toutes et tous.

  21. Bonjour,

    Pour mon premier post sur ce blog que je parcours depuis de longs mois, je m’interroge mois aussi sur ces anomalies. J’ai été « obligé », du fait de ma récente activité professionnelle, de m’intéresser aux marchés à terme et de fil en aiguille à l’ensemble des thèmes que vous abordez ici.

    Je ne peux que réagir à ce commentaire laconique:

    @ Ton vieux copain Michel 10 juillet 2009 à 08:55

    Ces bons du trésor sont des faux. La grande majorité des bons du trésor sont émis électroniquement. Il existerait seulement une centaine de milliards en bons du trésor sous forme papier de par le monde. D’autre part, les bons “Kennedy” n’existent pas, ils n’ont jamais été émis par le gouvernement Américain. C’est une légende urbaine.

    La contrefaçon de tels instruments ne constituent ils pas un crime de la plus haute gravité selon la loi fédérale américaine? Si oui, pourquoi les deux porteurs de valise ne sont ils pas en prison en attente de leur extradition vers les USA?

    Or rien, nada, queutchi, nothing, les deux compères sont repartis tranquillement vers leur cher Japon.

    Un petit lien pour les dernières nouvelles de cette »légende urbaine »
    http://www.asianews.it/index.php?l=en&art=15648&geo=&theme=&size=A

    Par moment j’ai vraiment l’impression d’être dans un roman « cyberpunk », courant très en vogue dans les années 90: mégacorporation, espionnage, IA et pirate informatique. Le monde qui était décrit dans ces romans était très noir, le monde dans lequel nous vivrons ces prochaines le sera-t-il plus?

  22. Moi aussi, je connaissais le LEAP avant de connaître le blog de Paul et il faut bien avouer, sur le fond un certain talent « divinatoire » à leur équipe,.
    Sur la forme c’est autre chose, on peut ne pas aimer leur côté alarmiste et leur parti pris pro européen qu’ils entretiennent soigneusement depuis la création de leur site, sans pour autant occulter que leurs conclusions rejoignent celles de Paul sur bien des points.
    Maintenant qui est exactement ce Franck Biancheri ? je me pose aussi la question… car pas grand chose ne traîne sur le net à son sujet
    Si vous en savez plus, faites nous partager vos informations
    Merci @+

  23. Ce que je crois

    Il y a dans le monde beaucoup de liquidités que les invistisseurs n’osent pas placer.
    Touty est fait pour les inciter, et les instrument de pompage par les b

  24. Encore une fausse manip, mes excuses ..

    Ce que je crois

    Il y a dans le monde beaucoup de liquidités que les invistisseurs n’osent pas placer ; tout est fait fait pour les inciter à le faire, et les trappes ou instrument de pompage (par les banques), sont prêts.

    Pour ce qui est de la fin de la crise, si les citoyens refusent de s’endetter les états le font pour eux, notamment au bénéfice des banques.

    A sujet de Franck Biancheri, tout ce qui traîne sur le net à son sujet vient eseentiellement de lui même, directement ou indirectement.

  25. @ Ton vieux copain Michel

    Vous vous concentrez sur l’anecdote (le lien et les allégations de Turner) et non sur la question….

Les commentaires sont fermés.