APPEL DE MARS 2011

Somme (brute) reçue à ce jour, le 31 mars 2011 : 2 177 €.

D’abord un mea culpa : comme vous avez pu le constater, à part les vidéos du vendredi, je me suis fait très rare sur le blog en février. Ce n’est pas parce que je prenais des vacances – encore que cela ne me ferait pas de mal – c’est parce que je m’occupais activement de trois « projets éditoriaux », selon l’expression consacrée.

Le premier, dont on faisait la dernière lecture, c’est Le capitalisme à l’agonie, qui paraît chez Fayard dans quinze jours, le 16 mars très exactement. Ceux qui ont lu le blog régulièrement m’ont vu tester ici les différents chapitres. J’y explique d’abord pourquoi le capitalisme est à l’agonie : il est question de dark pools et de high frequency trading, de krach éclair et de manipulations boursières, de l’effondrement du système monétaire mondial, de la spéculation sur les matières premières, de l’impasse de la zone euro et de la fin programmée de l’État-providence. Il est beaucoup question du sauvetage du capitalisme par John Maynard Keynes dans les années 1930 ; j’explique pourquoi ce n’est plus aussi simple 😉 et du coup, il est beaucoup question aussi de Karl Marx et, surtout, de la Révolution française. Sur le plan des solutions, j’évoque les efforts que nous devons faire pour repenser des choses qui nous paraissent encore évidentes mais peut-être plus pour très longtemps, comme le travail, l’argent et la propriété privée. Enfin – vous ne serez pas surpris – je fais l’historique de la spéculation, j’explique comment et pourquoi nous l’avons laissée s’installer, j’explique aussi pourquoi la plaisanterie a assez duré.

Deuxième projet éditorial : neuf heures d’entretiens avec Régis Meyran, qui paraîtront aux éditions Textuel (je vous en dirai plus en temps utile) sous le titre : La guerre civile numérique. Il s’agit d’une réflexion dont le point de départ est la déclaration de guerre de Paypal et de Mastercard contre WikiLeaks. Il y est question du rapport ou non entre Facebook et Twitter et ce qui se passe en ce moment au Proche-Orient. Il y est question aussi de blogs, de journalisme citoyen, de mécénat citoyen (ce que vous avez l’amabilité de faire quand vous répondez à mes appels mensuels) et de manière plus générale de ce que nous faisons ici en pionniers.

Troisième projet éditorial, plus vaste et qui me prit le plus clair de mon temps en février : Comment on devient l’« anthropologue de la crise », une expansion (x 7) de l’article du même titre, paru ici et dans la revue Le débat (septembre 2010). J’en dirai bien davantage sur mon expérience dans le monde de la finance mais je porte le même regard critique sur la « préhistoire » de mes aventures dans le monde bancaire : sur le fonctionnement du monde universitaire que je connais (Cambridge), sur l’univers ô combien cruel de la recherche (en anthropologie), sur les projets de développement (dans le cadre de la FAO). J’en profite pour parler aussi des choses qui font que tout ça en vaut quand même la peine : les pêcheurs bretons et africains, les professeurs qui sont des exemples pour leurs étudiants, les gens généreux, les femmes qui vous permettent de traverser les épreuves en un seul morceau. Ce texte paraîtra chez Climats, ici aussi, je vous tiendrai au courant en temps utile.

L’appel de février a rapporté 2 054 €. Merci beaucoup à vous pour votre mécénat citoyen !

Le 7 février, Entretiens Diderot, « L’avenir du progrès », je suppose qu’une vidéo viendra.

Le 8 février, Le Monde Economie, « La mesure du risque de crédit doit être un service public ».

Le 22 février, Usbek & Rica, « Paul Jorion : Les dirigeants politiques sont dépassés », un entretien avec Thierry Keller, N° 4, pages 38-40.

Le 28 février, RFI, 7 milliards de voisins, « Le surendettement »

Merci à tous les contributeurs de billets invités qui font que le cerveau collectif carbure. Merci aux habitués et merci aux nouveaux venus !

Merci à Julien, à François, à Jean-Baptiste et à Nathanaëlle. Tout particulièrement durant un mois au cours duquel le disque dur de notre serveur rendit l’âme ! Merci à vous et à votre patience pendant ce temps-là !

En février, Le blog de Paul Jorion, était No 1 pour l’économie sur Wikio.

Partager :

47 réflexions sur « APPEL DE MARS 2011 »

  1. c’est la première fois que vous ouvrez les commentaires aux « appels » ; aujourd’hui c’est carnaval sur le blog ! Chic !!!

    1. @karluss
      Mr P Jorion vient de recevoir les factures électricité et gaz,tout qui augmente,pas facile…

      1. bien vu Regoris, même si nous sommes dans le sous-sol du blog, nous ne sommes pas dans le ressentiment !

      1. @ karluss dit :
        2 mars 2011 à 18:58

        au saoul-sol il y a la cave …
        pressentiment ? …
        ***********************************************
        On est seul soul le blog?

        moi quand je dis une bêtise me fait engueuler,(chez moi jveut dire)les autres disent n’importe quoi et sont des lumières chaque X..
        aller Mr Karluss bonne route sans soul ci ..
        rego

  2. À propos de capitalisme (et des méfaits de l’accumulation), je signale le décès de Gilles Dostaler (1946 – 2011), économiste, professeur et écrivain québécois. Il aimait l’histoire des idées et était un spécialiste de Keynes et de la controverse Keynes – Hayek. En 2009, il avait écrit avec Bernard Maris Capitalisme et pulsion de mort.

    Le capitalisme semble rimer de plus en plus avec l’agonie et la mort…

    1. …Perso, je préférerais caNniBalisme pour caPiTalisme. Ça sonne mieux j’trouve, non ?
      Nota Bene : cannibalisme pour un capitalisme Pété… De drôles de bonnes mœurs quoi. Des mœurs de mauvaises heures, de vaches maigres, pi de pas d’vaches du tout.
      Miam gniak, bon appétit… Moi j’suis au régime sec. Et (très) sec de nature…

      1. Hhmm.. si tu es très sec de nature, ta vigne doit être dans du calcaire et exposée au sud…
        Me trompeje..??

        Sauterne..??
        (so éclatant 😉 )

  3. Je suis assez curieux de découvrir ce que vous écrirez sur le fonctionnement du monde universitaire et l’univers impitoyable de la recherche…

  4. Merci à Paul Jorion est à sa tribu.
    amha…;
    Si le capitalisme ne peut plus payer les salaires des gens qui le font vivre,
    c’est que ce capitalisme est en mode suicide.
    Le capitalisme où le suicide collectif.

  5. Chic en effet car il y a longtemps que j’attends l’adresse de la boîte postale dans la rubrique « accueil donation »!
    Ce que vous dites ci-dessus ne m’incite pas à utiliser Paypal.

    Une remarque pour le fun: Replacée dans son contexte, la première phrase de « accueil donation » est savoureuse!

    1. tant que Paypal. sera un moyen de communiquer, mon plaisir de participer ce sera NIET.
      Supprimer le cruel PAY PAL svp,ce système ne mérite pas le titre de service,voila..
      aussi non c’est de bon cœur…
      rego

      1. Je ne veux pas utiliser le comportement du potlatch mais j’aimerai tout simplement avoir le plaisir
        d’apporter ma petite offrande, cela me chagrine. PAY PAL n’aura pas mes coordonnées bancaires. I’m so sorry.

  6. Bonjour à tous…et toutes…

    J’aimerai avoir des infos sur la panique bancaire en Corée du Sud qui n’est pas reprise par nos médias ( et pour cause ).
    Que se passe t-il exactement?

    1. Je n’ai entendu parler que des problèmes de Deutsche Bank à Séoul. De quelles informations disposez-vous ?

      1. @ Roma :
        ‘Savings Banks’ = ‘Caisses d’épargne’
        ‘banque de dépôt’, on croit que ce sont des banques …
        En fait, bien que les causes soient différentes apparemment (immobilier), voici ce qui pourrait attendre les cajas espagnoles.

    2. résumé de la vidéo sur CNTV : http://fr.cntv.cn/program/journaldeleconomie/20110224/107674.shtml
      « En Corée du Sud, les épargnants craignent une détérioration de la liquidité. Une autre banque de dépôt a été suspendue mardi et le système croule sous le poids des créances irrécouvrables.
      Panique bancaire en Corée du Sud: davantage de banques touchées
      La Commission des services financiers de Corée du Sud a annoncé la suspension pour six mois de Domin Savings Bank à Chuncheon dans la province de Gangwon.
      L’établissement financier a fermé de son plein gré six succursales mardi car il craint des retraits massifs.
      Domin est l’une des cinq banques de dépôt qui n’ont pu répondre aux exigences règlementaires des autorités en termes de ratio actif/capital, fixé à 5%. 18 milliards 800 millions de won ont été retirés lundi.
      La banque a fait savoir qu’elle allait reprendre ses activités lorsque le ratio atteindra 8%. Les épargnants s’inquiètent néanmoins de la liquidité sur le marché financier.
      « Restez calmes, s’il vous plait, restez calmes. »
      A Pusan, de nombreux épargnants attendent 24 heures sur 24 devant les banques pour retirer leur épargne. Pour beaucoup, les retraits ne seront possibles qu’au début du mois prochain.
      « Pouvez-vous avoir confiance en la banque ? Nous serons rassurés quand nous pourrons récupérer notre épargne. »
      Lundi, 490 milliards de won (j’ai calculé, en espérant ne m’être pas embrouillé dans les zhéros = 3 150 000000 Euros) retirés des banques dans tout le pays. Kim Seok-dong, le président de la Commission des services financiers de Corée du Sud, a rassuré les épargnants en leur disant que plus aucune banque ne sera suspendue s’il n’y avait plus de retraits massifs.
      « Votre épargne à Woolee Savings Bank ne rencontrera pas de problème avant juin 2013, s’il n’y a pas de retraits massifs. »
      Woolee est l’un des cinq établissements dont le ratio ne répond pas aux exigences des autorités. Les médias sud-coréens estiment que les causes sont à chercher dans la bulle spéculative immobilière et les créances irrécouvrables qui s’accumulent.
      La Korea Finance Corporation, une banque étatique, et les autres grandes banques commerciales sont prêtes à injecter 2000 milliards de won dans le système pour prévenir toute crise de liquidité. Les autorités de leur côté pourraient apporter leur garantie auprès du Fonds de garantie des dépôts du pays à hauteur de 10 mille milliards de won.
      Fu Yake, CCTV.
      Game over !

  7. La banque postale vient de faire passer de 48h à 5 jours le délai pour retirer des fonds à partir d’un montant de 1000 € .Que cela signifie-t-il?

    J’ai cru comprendre que la b postale est la banque qui avait le moins de fonds propres.Serait elle plus fragile que ses consoeurs? et par conséquent retirer ses avoirs pendant qu’il est encore temps.

    1. La Banque Postale a en effet très peu de fonds propres. Mais une garantie état en béton.
      Pour l’instant.

      Cette ancienne banque publique est particulière car c’est elle qui possède le réseau national le plus étoffé. Son statut l’a aussi obligé à accepter les Français les plus insolvables.
      Elle se protège donc contre un bankrun qui pourrait venir de la Corée du Sud.

      Rien d’anormal financièrement dans tout ça : le peuple est l’ennemi.

      1. Pas panne de liquidité. Effondrement du système bancaire par contagion. Ce qui entraine un bankrun.
        Le résultat est identique mais les raisons différentes.

        Rime en beurre Lehman…
        Et là, grâce à la mondialisation, cela pourrait venir de la Corée du sud.
        Ce qui est logique si le parallèle est fait entre la Corée du Sud et Dubaï.

        Pas de panique, bientôt, ce sera toutes les semaines 🙂

    2. Il y a quelques mois, sans que j’en ai fait la demande,la Banque Postale a doublé mon autorisation de découvert, qui équivaut maintenant au trois quart de mon salaire. Elle m’encourage à vivre à crédit.

    1. Houps.. pardon.
      Je viens de poster un lien vers le même reportage plus haut.

      Va falloir qu’on se prévoit un petit QE3 en cadeau à la Corée du Sud, à ce tarif.

  8. @ Paul, @ François, @ tous :
    Si cela vous intéresse, concernant la Corée du Sud, il y a les informations de The Korea Herald en anglais qui est consultable :
    http://www.koreaherald.com/common/List.jsp?ListId=020202000000&PageNo=1

    A priori, cela ne date pas d’hier (17/02/2011) :
    « The Financial Services Commission on Thursday suspended operations of two savings banks as part of its ongoing restructuring of the secondary banking sector hit by toxic construction debt. »
    http://www.koreaherald.com/business/Detail.jsp?newsMLId=20110217000792

    Apparemment, ils en sont à faire du Q ‘X’ là-bas : 18 milliards de dollars pour sauver le secteur secondaire bancaire des dérivés pourris …
    Sans compter de parler de nationaliser la bourse de Séoul et les malversations en tout genre, dont la Deutsch Bank …

    Secorro.

      1. « de nationaliser la bourse de Séoul et les malversations en tout genre, dont la Deutsch Bank … »

        Ouaich.. ben dis donc.. comme dit ma fille : c’est la fête… 🙂

      2. je crains que l’info soit un peu piègeuse, rien d’autres que ce qui a été rapporté ici, et ce depuis le 22 février… quand même…

        http://www.youtube.com/watch?v=W1pJ1j0C9GE&feature=player_embedded#at=24
        Dominique A – Le Commerce de l’Eau, Live

        La pluie qui tombe est douce
        Et nous faisons l’amour
        Certains plus loin se livrent
        Au commerce de l’eau
        Comme ils flairent une faillite,
        Ils prennent des airs salauds
        Et ils monnaient la pluie
        Et nous faisons l’amour.

        Des barques filent tout près,
        On en voit écoper
        Renvoyant l’eau à l’eau,
        La pluie semblait pourtant
        Inoffensive et douce,
        Discrète comme l’instant
        Qui se laisse suspendre
        Et nous fait nous aimer.

        Et la pluie se monnaie
        Dans les maisons de thé
        Où des colons déçus
        Evoquent de vieux étés
        Où on ne parlait pas
        Du commerce de l’eau
        De cette eau écopée
        Sur de petits bateaux.

        Nous, insouciants de tout
        Et le monde à portée
        Nous ne connaissons rien d’autre
        Que nous aimer
        Des transactions se font
        Jusque sur notre dos
        Et nous n’en tirons rien
        Que le goût de la peau.

        La pluie qui tombe est dure
        Pour ceux qui doivent ramer
        Et qui plus tard pour boire
        Devront encore payer
        Mais comme elle se dépose,
        Comme la soie, le velours,
        Sur les dos bienveillants
        De ceux qui font l’amour.

      3. Ouch !
        Gross mistake … Une lecture hâtive des gros titres m’a fait prendre une nationalisation pour une offre publique de la Korea Exchange. Désolé donc.

        Néanmoins, petites précisions intéressantes :
        « The KRX, currently the world’s 13th-largest, could be reduced to “only a small exchange in Asia” if it fails to follow a global trend toward the economies of scale. »
        « The planned merger of Germany’s Deutsche Boerse AG and U.S.’s NYSE Euronext valued at about $9.53 billion will make the world’s biggest trading board and deprive the KRX of the status as the world’s most actively traded derivative market. »
        « The KRX is the world’s No. 1 derivative market responsible for about 16 percent of trade volume worldwide. »

        Tandis que les bourses du monde s’allient et fusionnent à qui mieux mieux (Detusche Boerse + NYSE, LSE + Toronto Exchange, Singapore + ASE), celle de KRX louche vers celles … de Tokyo et de Shangaï, avec des liens avec celles du Brésil et de la Turquie, rien que ça.

        La bataille pour la place de leader des marchés de dérivés fait rage, apparemment …

        PS : qui savait que la Korea Exchange était la première place pour les produits dérivés au monde et représentait 16% des échanges mondiaux sur ce type de marché (ainsi que la 13ème place au monde) ?
        PS 2 : le bankrun en cours n’est pas lié aux banques commerciales mais bien aux caisses d’épargne.
        Une situation qui rappelle celle de l’Espagne, dont Moody’s estime à au moins 50 milliards de dollars le besoin de recapitalisation :
        « “Despite the likelihood of more MSB failures due to asset quality problems, these events are not likely to pose a systemic threat to nor jeopardize the creditworthiness of Moody’s-rated Korean commercial banks,” Young-il Choi, a vice president of Moody’s, said in a report. »
        MSB : Mutuals Savings Banks.
        Cajas de ahorros : caisses d’épargne.

        Bientôt sur vos écrans … espagnols ?

  9. Des vacances? Pourquoi pas, vous avez déjà arrêté de vous raser! Mais qui va empêcher Julien et François de tirer au flanc pendant ce temps là? En attendant je pense qu’écouter Polnareff doit vous faire du bien.

    1. Très reposant de lire les informations dénichées par les autres ! Je tiens à leur disposition une petite liste d’autres sujets sur lesquels ils pourraient porter également leur attention…

      1. En parlant de ça, Monsieur Leclerc, le bank run coréen va alimenter le moulin de l’argumentaire des banques concernant les fonds propres…

        « voyez : si vous voulez remonter nos fonds propres, ça provoque un bank run et l’effondrement possible du système…. »

        Le fameux « maillon faible » du système bancaire de Lordon prend toute sa valeur.

  10. http://www.latribune.fr/bourse/20110301trib000604991/la-bourse-de-paris-plonge-apres-le-discours-de-bernanke.html
    entre posture propagandiste et managériale, à reculer de trop panique on n’entend plus l’indic’:
    « (…) Ben Bernanke a indiqué lors de sa traditionnelle audition semestrielle devant le Sénat américain, que s’il y avait « quelques raison d’être optimiste » sur le front de l’emploi américain, il estimait que l’économie pourrait être menacé de la hausse « durable » de l’or noir. (…) »

  11. @Paul
    Dans votre article « Comment on devient l’« anthropologue de la crise » », vous expliquez pourquoi certains dirigeants (nombreux) sont des « sociopathes », c’est un vrai frein à une répartition équitable des richesses et à l’établissement d’une démocratie réelle. Dans la version revue et augmentée, il me semblerait très intéressant d’avoir votre réflexion sur les modes d’accès au pouvoir qui permettraient de défavoriser ces individus.

    A ce sujet, sur ce blog avait paru un très intéressant billet d’Etienne Chouard sur une démocratie sans élections.

  12. Le blog de Jorion est une petite merveille. Je n’ai malheureusement pas les moyens de l’aider. Ou plutôt je suis obligé de cibler les aides que je peux apporter, parfois à des démunis, à quelques uns parmi ceux trop nombreux parmi nous qui « mangent du fer ».
    Les échanges qui surviennent sur ce site aident à l’évolution de la pensée.Je pense que leurs auteurs en ont largement bénéficié aussi eux-mêmes. Et c’est très bien. Hommage également à François Leclerc.
    Jorion pensait-il de la même façon voici seulement deux ans ?
    Certes il y a les faits, les analyses que l’on peut faire tout seul en collectant toujours plus d’informations. Mais quand des jugements ou des contradictions s’entrecroisent on finit par avancer plus vite. Donc merci à vous tous.

  13. Paul dit : je me suis fait très rare sur le blog en février !

    c’est cette rareté qui fait le précieux, moins vous serez présent, plus les dons flamberont ; pressentiment de classes ? !

Les commentaires sont fermés.