8 réflexions sur « RTS, Espace 2, Babylone – Le grand entretien, lundi 7 mai de 9h00 à 9h30 »

  1. Babylone… symbole de chute et de fin de domination, le mal en péril… œuvrons par delà bien et mal.

  2. Merci pour ce lien qui permet également de découvrir (c’est mon cas) le chercheur Jean-Michel Servet et son dernier livre qu’on a envie de lire « Les monnaies du lien » aux Presses Universitaires de Lyon

  3. Eh ben, le Servet, y s’mouille pas des masses….

    Y a pas eu de troc mais y a eu du troc…
    Le « marché » n’existe pas mais y a des structures de marché…
    La croyance dans le marché s’apparenterait à la croyance aux sorcières… et donc, ceux qui critiquent les marchés participent à cette croyance (ça doit être leur faute, j’imagine…)
    Il faut recréer les liens…

    En gros, il est venu vendre son bouquin et tout va bien… Amen

    1. Reponse à AI
      Je vous demande de me lire (par exemple en bibliothèque) pour ne pas faussement résumer ce que j’écris et dit ainsi depuis longtemps. N’ai je pas ajouté dans cette comparaison que la croyance aux sorcières et au diable avait bien produit un effet: on estime que 100 000 ont été brulées en Europe… Et j’ai aussi indiqué que les Grecs n’avaient pas une catégorie unique pour penser ce que nous croyons être le marché… Est ce une erreur d’information. Pourquoi voudriez vous que la représentation que vous vous faites des échanges soit la vérité et la réalité?? Dans les années 1920, Karl Polanyi avait déjà affirmé que le socialisme ne pourrait être pas construit sans intéger des éléments de marché. Je publie au printemps dans le dictionnaire de l’écologie à paraitre aux PUF l’entrée Marché … où je développe ce genre d’argument. Pour être clair, je ne perçois sur cette publication des PUF aucun droit d’auteur pas plus que dans la publication des Monnaies du lien. Peut être d’ailleurs une différence avec d’autres auteurs? Je pense que nos sociétés manquent tout simplement de … partage. Il ne suffit de pas de critiquer le marché ou de l’aménager (ce que je vois dans les propositions de Paul Jorion) mais tout simplement de penser les échanges et la circulation autrement.

  4. C’est curieux, je vous comprends beaucoup mieux lorsque vous parlez que lorsque vous écrivez :-)))

Les commentaires sont fermés.