LES LOBBYISTES ET NOUS

The English version of this post can be found here.

Dans le Wall Street Journal d’aujourd’hui :

Une nouvelle loi américaine oblige à mentionner sur les produits contenant certains minéraux que leur extraction alimente les conflits en Afrique centrale.

Trop cher pour les entreprises ont dit les lobbyistes ! À la trappe !

La Securities and Exchange Commission (SEC), le régulateur des marchés financiers aux États-Unis, a mis au point un ensemble de mesures permettant d’empêcher que ne se reproduise l’effondrement du marché des capitaux à court terme (money market), dont coût, plus de six cents milliards de dollars aux contribuables américains, plus quelques centaines de milliards d’euros aux contribuables européens.

Trop cher pour les banques ont dit les lobbyistes ! À la trappe !

 

Partager :

122 réflexions sur « LES LOBBYISTES ET NOUS »

  1. Bonjour à toutes et à tous. Un livre à ne pas passer à la trappe bien sûr !

    http://www.la-breche.com/catalog/product_info.php?products_id=2781&osCsid=c9c8e23bd3db2b3a2699be5c493ae454

    « Besancenot : On a voté…et puis après?

    « Le 6 mai 2012, le 1 % des plus riches des Français a perdu son VRP et la foule, place de la Bastille, a fêté plus le licenciement politique de Nicolas Sarkozy que la victoire de François Hollande. Mais sous les urnes, il y a la vase. 48,5 % des Français ont voté pour un candidat qui a fait une campagne xénophobe, raciste et islamophobe, violant ainsi pour la plupart un interdit moral et ouvrant la voie au Front national. On a voté. et puis après. La crise prospère à l’instar des banquiers, les plans de licenciement et les délocalisations sortent des tiroirs. Il faut bien faire monter la Bourse ! Olivier Besancenot invite à une prise de conscience, à la reprise des luttes sociales. Rien ne sera donné. Tout est à reprendre. »

    Papillon

    1. 48,5 % des Français qui ont voté…

      -20% d’abstentionnistes,
      -des jeunes et des étrangers qui ne peuvent pas voté
      -sans oublier les fraudes.

      Il y a moins de fafs que ce que les médias aimeraient bien faire croire…

    2. 48,5% des français ont voté pour un fasciste au service des riches, quasiment 20% pour le FN, et le NPA remonte le chapiteaux, comme si de rien n’était. Sans se demander une seconde si il n’y a pas une très légère déconnexion entre tous ces français qui votent faf et brun et la Révolution mondiale, ou européenne pour les tigres les plus en papier du PP (parti de Poutou).

      S’il y a prise de conscience à avoir, c’est du côté de Besancenot. Quelques questions pour le camarade facteur et pour celui qui lui succéda avec le succès que l’on sait, choisi qu’il était quasiment à l’insu de son plein grès et tout à fait peu préparé, car bien évidemment le NPA suit ses classiques et le message n’a pas à composer avec le medium.

      Comment parler « riche » aux masses populaires qui n’entendent PAS le grand et ferme soutien des timoniers de la pure Révolution ? Comment en finir avec cet antagonisme, cette querelle de distinction (au sens bourdieusien) avec le PC ? Comment accepter l’idée qu’il y des gens qui sont peut-être pas très propre sur eux et ne connaissent pas les sourates de « L’Etat et la Révolution », avec qui on peut, on doit faire des choses dans la perspective d’un grand mouvement social, en créant/acceptant une plateforme concrète d’exigences qui ne soit pas absolument casher, sous peine de rester seul dans un champ de ruines ?
      Comment faire que la question des medias et du temps de parole mille fois plus important donné au fil d’une année, aux partis de gouvernement, soit étudiée pour trouver des solutions et et non pas seulement sur le mode de la déploration ?
      Bref, y a en marre des groupuscules fiers de l’être.

  2. Le thème du lobbying étant abordé profitons en pour rire un peu au détriment de ceux qui le pratiquent en sombrant dans le ridicule : cliquez ici.

    1. Ou il est écrit:

      La cagoule est devenue le symbole du soutien au groupe punk (Pussy Riot)

      Encore un coup du lobby Corse !!

  3. Gent = Un crève-coeur

    Les deux tours de St Baafskathedraal et du Belfort van Gent forment ensemble une silhouette inoubliable dans le ciel de Gent, depuis le Pont Sint-Michielshelling… les toits des tourelles à facettes renvoient la lumière, les enjolivements gothiques en éperons et complications ornementales rappellent N.D. Il n’y a rien de plus beau.

    Cependant, ce n’était pas assez. Il a fallu modestement, remodeler le visage de cette pauvre ville. Le pavement a été bien entendu entièrement refait, écrasant l’imagination sous un poids lourd et stérile, l’enfonçant bien profondément dans le sol pour que personne ne la retrouve jamais. Ainsi, le rayonnement médiéval des monument se trouve sans cesse confronté à une modernité obtuse… l’authenticité de la ville est lettre morte !

    Cette ville est réduite à une coulisse marchande pour Zara et autre : Un bloc d’immeuble entier est refait, le RDC est réservé aux grande vitrines. On ne garde que les façades : Il a fallu que Gent devienne rentable !

    Deux monstruosités couronnent le tout… à n’en pas croire vos yeux :

    1) Une sorte de tératologie architecturale sans précédent émerge au coeur de la ville, une sorte d’avorton de cathédrale, – les halles -, destinées à recevoir une galerie commerciale…

    3) La fontaine carrée de l’hôtel de ville, une stupidité carrée sans goût.

    Bref, il n’est pas possible de conserver le charme ancien des lieux tout en y incrustant sans cesse des éléments modernes, comme cette fontaine, le mobilier urbain rutilant, le resto ultra-moderne et vitré le long du fleet, etc, au nom de ce dialogue supposé entre l’antique et la moderne, entre la pyramide et le Louvre, entre Buren et le Palais-Royal, comme entre Adam et Dieu, ce lourd clin d’oeil vaseux qui essaye de justifier la médiocrité présente en faisant croire qu’elle peut tenir une comparaison avec le génie passé.

    Toute cette rhétorique du supposé dialogue historique entre l’ici et maintenant et l’ailleurs, de cette confrontation et juxtaposition entre les diverses époques, pour tenter de justifier l’urbanisme moderne (et l’hybris moderne), c’est raté esthétiquement, car le charme est DETRUIT : les monuments ne peuvent plus rayonner leur charme, qui se trouve bloqué par les éléments modernes !

    Il ne fallait pas toucher à Gent !

    Les « Gentonnais » ont détruit leur ville… les eaux stagnantes de Gent ne font que refléter le vide de l’âme des urbanistes…. la ville est réduite à une pure coulisse marchande, les joyaux de Gent prétextes à vendre. De mémoire vivante, ils deviennent signes vides, symboles, mots. Trop souvent le capitalisme se paye de mots, croyant que le mot ou l’image conservés suffisent à préserver la chose, le temps de s’enrichir.

    Prodigieux aussi que tout le monde s’en fiche…

    Il parait qu’en Belgique, ce n’est pas un cas unique…. L’ensemble du pays est la proie de « rénovateurs » hâtifs et sans scrupules.

    1. Ça y est, je l’attendais, couru d’avanxe, il nous refait une crise d’hypercentroconservatisme le Lisztfr…
      Té, vois ton illustre ancêtre, l’Hugo période (longue) monarchiste et conconservateur de momonuments, admirez le traitement des édiles communaux de « vingtième ordre », ces « infiniment petits » sans orthographe qui signent d’une croix leurs arrêtés de vandales… Ahh s’ils ne savaient écrire les petits gentilshommes d’avant au moins savaient lire ! On a bien là le digne poète officiel et médaillé du sacre de Charles X, le pensionné de Louis XVIII.
      http://fr.m.wikisource.org/wiki/Guerre_aux_d%C3%A9molisseurs
      http://www.marxists.org/francais/lafargue/works/1885/06/hugo.htm

  4. Interdire les Lobbies 😉 … c’est aussi con que de vouloir interdire la publicité, le remède serait plus nocif que le mal !

    En tant que lobbyiste du côté des ONG depuis quelques années, j’observe :

    1) la très efficace récupération par le monde de l’entreprise de la sémantique de leurs adversaires (l’eau pour tous, un monde plus durable, une banque responsable, etc.) pour mieux lisser les aspérités d’un débat et obtenir des labels bio UE qui n’en ont plus que le nom … ;

    2) évidemment plus de moyens, un accès privilégié et continue dans toutes les instances décisionnaires … Un état de fait peut-être en voie de fléchissement en France ? Depuis début mai l’association Sherpa a été contactée (c’était l’inverse jusqu’alors et vain) et des rencontres ont eu lieu à Matignon, chez Montebourg et Batho … à suivre ;

    3) l’usage du droit finit par porter ses fruits malgré tous les lobbys … un exemple ce dossier des Biens Mal Acquis qui continue de faire son chemin avec deux juges d’instruction qui bossent ; … et ce n’est que le début, l’usage systématique du droit entre peu à peu dans l’ADN des ONGs ;

    4) cette opération de lobby citoyen orchestrée par Avaaz.org contre le lobby des banques à Bruxelles … plus de 710.000 signataires depuis le 12 juillet. N’hésitez pas à signer !

    Alors, ne crachons pas sur le lobby, si ce n’est pas un jeu à armes égales, ce n’est pas non plus un jeu à somme nulle !

    1. … c’est aussi con que de vouloir interdire la publicité

      Ah bon ? c’est con de vouloir interdire la publicité ? Je ne savais pas !
      (Vaut mieux entendre ça que d’être chauve)

      1. @Merlinll
        C’est aussi con que la prohibition ça vous va mieux ? …. et je maintiens pour la publicité 😉

      2. C’est aussi con que la prohibition ça vous va mieux ? …

        Ça ne va pas mieux que de dire aussi con que d’interdire la pluie
        Ce n’est pas un argument, à peine une argutie.
        Je maintiens, la publicité est une pollution (sonore, visuelle, psychologique…)…et sauf votre respect, elle rend con en nous prenant pour des cons, même s’il lui arrive d’être drôle.
        Et à la fin… c’est nous qui paye

      3. @Merlinll
        Cessons le feu, nous sommes d’accord 😉
        J’avoue avoir un faible pour la publicité pour une raison précise.
        C’est un vecteur insuffisamment inexploité pour sanctionner les entreprises qui nous abusent avec des campagnes « il est tout beau et gentil pour les hommes et la planète mon produit, mon service, etc ».
        L’article L.121-1 du Code de la consommation assimile expressément le non respect des codes de conduite (chartes éthique et consorts) à des pratiques commerciales trompeuses (nouvelle appellation de « publicité mensongère ») soumises à sanction pénale.
        Fruit de la transposition en France en 2008 d’une directive européenne de 2005, ce texte (très mal et tardivement transposé…) n’a encore jamais été exploité. Cela ne devrait tarder, on y travaille…Quelle entreprise est dépourvue aujourd’hui de code de conduite ? 😉

  5. quand je vais rencontrer mon député, est ce du lobbying ? et même si je ne lui apporte aucune amélioration de conditions de travail en rétribut ? et si je lui fais miroiter mon vote en sa faveur lors des prochaines élections ? est ce là du lobbying ?

    Ma réponse si j’étais un député serait : OUI c’est du pareil au même : un simple regroupement de citoyens que ce mécanisme. Moi qui ne suis pas un député et encore moins gros industriel, moi qui suis un simple citoyen je dirais plutôt : NON …

    Allez savoir de quoi est fait le monde avec tout ça, la vérité est elle quelque part, qui a donc raison au cas où la question même aurait du sens ? legitimité de l’action aprés que le pouvoir ai été légitimé. Il manque un rétrocontrôle citoyen sur les députés, une fois élus ils sont potentiellement en roue libre. Il faudrait un mécanisme de destitution citoyenne dans les circonscriptions avec signature d’un registre tout au long de la legislature, ou bien le vote serait continuel , au delà d’un pourcentage, l’animal député serait alors révoqué, simple efficace démocratique, ou bien une procédure de représentation des députés qui soit continue, finis les élections ponctuelles.

    Autrement, j’applaudis au lobbying citoyen pour questionner l’usage du pyjamas nuisette fendu au dos des hôpitaux de France, ça c’est du bon !

    salutations

Les commentaires sont fermés.