32 réflexions sur « SCIENCE-FICTION ? »

  1. Peu ou prou la même galaxie thématique, qui dit le moral actuel de nos sociétés occidentales. C’est étonnant.

    Survivants est un spin-off des cycles Aldébaran. Les héros sont isolés sur un nouveau monde et apprennent à le connaître tout en évitant de se faire bouffer toutes les deux pages. Dans une veine sit-com B.D. chère à Léo et à ses fans – nombreux.
    Orbital et Metronom sont des récits qualifiés de dystopiques – une bonne base prospective et un avenir résolument noir.
    La survie de l’espèce raconte… euh, les aventures d’un anthropologue et d’un geek qui cherchent à obtenir obtenir un prêt conso à moins de 15% et pas revolving auprès de la BCE.
    Blague à part, c’est assez étonnant de voir la Survie en top des ventes alors qu’il n’est pas sorti. Ca doit être un coup des Anonymous.

      1. Félicitations piotr pour le phone. Un peu mal armé pour la chose faunesque kamême (admire la prescience du zig (1914 ! ) avec l’incroyable anticipation typo/calligraphique du 🙂 idéalement « introduit » – j’ai copié-collé tel quel)…
        « Mon crime, c’est d’avoir, gai de vaincre ces peurs.
        Traîtresses, divisé la touffe échevelée
        De baisers que les dieux gardaient si bien mêlée 
        Car, à peine j’allais cacher un rire ardent
        Sous les replis heureux d’une seule (gardant
        Par un doigt simple, afin que sa candeur de plume
        Se teignît à l’émoi de sa sœur qui s’allume
        La petite, naïve et ne rougissant pas  🙂
        Que de mes bras, défaits par de vagues trépas
        Cette proie, à jamais ingrate, se délivre»
        Sans pitié du sanglot dont j’étais encore ivre.»

        http://fr.m.wikisource.org/wiki/L%27Apr%C3%A8s-midi_d%27un_faune

  2. Faut reconnaître que la couverture est rudement bien foutue. Pour sa composition comme pour l’expressivité des personnages qui dit (déjà) tout sans employer un mot.

    1. Epique.
      Ca me rappelle un certain code barre zippé par erreur dans la case commande de réassort.
      On avait reçu les 280 premiers exemplaires, les millions suivants étaient notés en réimpression et dispos sous peu.

    2. Bien vu Marlowe: Plus nous en commandons, plus le rapport de force nous sera favorable pour en avoir toujours plus ;-D!
      De ce pas vais-je commander « 1001 La Survie de l’Espèce »

  3. si le prix de la 4ème était égal aux autres serait-elle première( premier tirage l’éditeur ne se mouille pas trop en attend d’avoir à faire un retirage)?
    ne pas se laisser éblouir par son succès et comprendre d’où provient l’unité du mouvement de la vague
    bravo bonne visée!
    labourer et semer l’espace du possible

      1. le prix influence toujours l’acte d’achat en considérant l’achat comme un acte de masse.
        je ne dis pas qu’il ne se justifie pas et le nombre de pages n’en est pas non plus la seule raison

        être 4ème par les temps qui courent pour un premier jet c’est un succès incontestable.

      2. 126, pfiuuu !

        18 euros / 126 = 0,14
        12 euros / 48 = 0,25

        A ce tarif, le petit bonhomme sous MacArthur et M. Monopoly n’est pas un légo, c’est un autoportait 😉

  4. « Survie  » et  » Espèce » étant tous deux des termes de racine divine , ça doit pouvoir inspirer toutes les religions et croyances .

    De bonne volonté .

  5. Rien que la planche qui a été publiée le 30 aout ici même !!! Mdr !!! J’ai tout de suite reconnu Vigneron mettre une trempe à Jducac en lui disant :
    « Parce que t’es gaulé comme une chaise pliante mon ptit Ranran ! »
    Ce a quoi Ranranducac répond :
    « Comparaison avec chaise être fallacieuse »
    Vigneron vs Jducac, évident non ?

    1. Tss tss, j’ai rien contre les chaises pliantes – bien au contraire même mais le sujet mériterait beaucoup trop de place, paradoxalement… – et dans le cas qui vous occupe ici j’aurais sans doute plutôt évoqué la chaise roulante ou la chaise percée – au mieux la chaise à fesse-Mathieu, mais il a passé l’âge.

  6. Finalement, cela ne m’étonne pas vraiment; cette BD c’est du grand art. En tout cas, j’avais énormément apprécié les planches que nous avions pu découvrir sur le blog, le trait, les symboles, la simplicité. Ça voit droit au but, c’est drôle est cinglant.

    Par ailleurs, c’est un bon moyen pour toucher un public différent de celui de « Comment la vérité et la réalité furent inventées ».

    J’anticipe donc mes félicitations à Grégory et Paul,

    PS, cela a certainement déjà été dit, mais le 4ème de couverture ne serait-il pas un clin d’œil à Franquin et ces idées noires ?

  7. grrr , ma librairie favorite qui m’a dit qu’il n’avait pas de date de parution et pas eu le temps d’insister….Angoisse….

  8. Sans commentaire … Si, ça mériterait un commentaire. Que signifie  » les meilleures ventes » pour des albums qui sortent en octobre alors que nous sommes… en septembre ? Sont-ce les commandes des libraires ? Quel est le site qui produit ce titre trompeur ?

  9. Pour moi la science est de toute façon de la fiction 🙂

    Bon OK, je sors…

    Mais j’ai fait une capture d’écran avant pour ne pas oublier de voir s’il est chez Payot en ligne le 4 octobre.

    Si la planète ne s’écroule pas avant.

Les commentaires sont fermés.