ZUT, ON N’EST PLUS VENDREDI, ON EST DÉJÀ SAMEDI !

Le temps qu’il fait le 7 décembre 2012

À ne pas prendre trop au sérieux !

J’ajoute que Paul, Béatrice, Clotilde, Charlotte, Alain et Alicia sont arrivés alors que la vidéo était déjà bouclée, et que Philippe, le patron du Vicomte, était là également, bien entendu.

P.S. : rue du Bourgmestre et non rue du Président !

 

Partager :

29 réflexions sur « ZUT, ON N’EST PLUS VENDREDI, ON EST DÉJÀ SAMEDI ! »

  1. çà bouge du coté de l’ubs, frottements fiscaux et judiciaires franco-suisse en perspective.
    quel idée d’aller mettre de l’argent en suisse alors qu’il y a la belgique.

    un autre effet de l’industrialisation du système bancaire…

  2. Et pendant ce temps-là:

    La Bourse de Paris s’oriente vers une belle fin d’année (BOURSE-HEBDO)

    Ben alors… »La vie est belle »…?

    1. Et, oui tout va pour le mieux dans le monde ultra-libéral.

      Le cac va reprendre des couleurs avec l’action EADS.

      « L’accord sur la « gouvernance » d’EADS est une nouvelle agression des financiers contre l’industrie.

      L’accord prévoit que 70% du capital sera désormais flottant, abandonné au vent des marchés financiers. Et que le poids des Etats, dont la France, sera réduit au sein du Conseil d’administration. C’est toute la politique industrielle d’aéronautique et de défense qui est ainsi compromise. C’est un recul dangereux de la souveraineté et de l’indépendance nationale.

      Le grand gagnant est l’oligarque parasite Arnaud Lagardère qui quitte le navire. L’accord prévoit qu’EADS va gaspiller plus de 3 milliards d’euros pour racheter ses propres actions. Arnaud Lagardère empochera à lui seul 1,2 milliards d’euros !

      Cet accord est inadmissible. Comment le gouvernement peut-il cautionner un pillage et un gaspillage aussi honteux ? Comme à Florange, le gouvernement humilie la France devant les financiers. »

      http://www.lepartidegauche.fr/actualites/communique/pillage-d-eads-par-la-finance-que-fait-francois-hollande-19789

  3. Bonjour Monsieur Jorion

    Je ne suis plus revenue depuis un moment sur votre blog. Je découvre cette vidéo et j’aime beaucoup cela. C’est sans prétention , à la bonne franquette. Je reste un peu frustrée sur la fin car je m’attendais à vous entendre commenter l’actualité à tour de rôle. C’est un nouveau concept de vidéo qui pourrait être intéressant. J’aimerais bien par exemple vous voir trinquer avec vigneron et tous les fidèles de ce blog qui l’enrichissent de leurs commentaires, de leurs expériences et de leur personnalité.
    Cordialement

    1. Jorion et Vigneron en train de trinquer ?
      Je veux voir ça aussi !
      PS : je crois me rappeler que  » trinquer » vient de « trinken » , choquer son verre contre celui de l’autre , à l’origine pour qu’un peu de breuvage passe d’un verre à l’autre .
      C’est ainsi que l’on s’assurait que votre hôte ne cherchait pas à vous empoisonner …

      1. J’ai connaissance d’une autre explication au fait de trinquer. Les Grecs, inventeurs de la démocratie et des grosses dettes furent aussi inventeurs (trices?) du vin. Lequel vin était et demeure un produit tellement merveilleux (enfin l’assurance de ne pas être gaussé par Vigneron) tellement merveilleux donc qu’il satisfait les cinq sens à lui seul . Constatons; la vue aime ses robes et ses harmonies; l’odorat aime ses parfums et ses nuances, le goût aime sa force ou sa tendresse, le toucher se satisfait de tenir le verre ou la coupe, écrins dans lequel s’alanguit l’élixir. Mais me direz vous, et Vigneron de sur renchérir, il nous manque un sens! Quel plaisir le vin offre-t-il à l’ouïe? Une cuve où du raisin fermente émet certes un feulement crépitant mais est-ce là du plaisir. Les Grecs, bénis soient-ils, eurent donc l’idée de faire s’entrechoquer les verres avant de boire afin que l’oreille aussi y trouvât son compte. Et on peut voir encore aujourd’hui dans les coins les moins modernes des iles et terres hellènes, des petits vieux sages et solitaires, les yeux rivés sur les cheveux blancs de Poséidon, paisiblement attablés à l’ombre d’oliviers centenaires eux aussi qui tournent leur verre entre leurs doigts, qui en hument pieusement les éthers , qui en admirent la transparence et qui, juste avant de boire donnent à leur verre hissé près de l’oreille une affectueuse chiquenaude de l’index ou du majeur. Un sourire alors nait sur leurs lèvres rêches et ils ont enfin le droit de déguster leur boisson tout en emmerdant copieusement mais alors là vraiment copieusement la Troïka de mes fesses et ses barbares glacés.
        Parce que le geste du buveur grec est beau et simplement parce qu’il est beau, Zeus règne à nouveau chez lui et Thor peut aller se faire mettre. So there.

      2. Je crois que j’ai quand même l’étymologie et Thor avec moi ( et même les rosbifs avec to drink) . Il parait aussi que les marins connaissent les navires qui « trinquent » entre eux à l’attache au port .

        Mais quand Thor et Zeus boivent , ce sont leurs enfants qui trinquent .

        Tchin , tchin !

      3. « Par Odin et par Thor, partons ! … »

        Dionysos, voilà un dieu aimable !…

        l’ouïe : le joyeux « plop » du bouchon !!

      1. Je ne sais pas si cette application numérique explosive permettrait de départager JLM et PSDJ .

        Au passage , en suite de leurs joutes (q ue je n’avais pas suivies en direct pour cause de hors service ), j’avoue que je suivais mieux PSDJ , sous réserve de transformer Etat par Monde ( 193 ) dans ses équations .

        Mais l’un comme l’autre ( ou d’autres encore ) gagneraient à s’attacher les services de leur  » propre » Grégory , pour exorciser la  » propriété » .

  4. Salut Paul,

    Pas de soucis, c’est une belle minute très très sympa.

    Et à petite dose ce peu de futilité que nous recevons et quelques bières pour vous ça rallume des zones du cerveau qui ne sont pas souvent sollicitées en priorité quand on vous suit assidument 🙂

    Agréable week-end à vous tous !

    PS: Vous feriez une halte « au Vicomte » durant le FOSDEM , les 2 et 3 février prochains ?

    https://fosdem.org/2013/schedule/

  5. Boire une bière autour d’une table, c’est pour moi plus porteur d’avenir que de se réunir pour discuter des modalités de remboursement de la dette publique ou privée 🙂

  6. je crois aussi qu’il y a une idée dans l’air avec cette vidéo que Paul nous dit de ne pas prendre trop au sérieux.
    Et si c’était beaucoup plus sérieux qu’il n’y paraissait de premier abord à l’intéressé lui-même ?
    Il y a quelque chose de très poétique dans ce plan séquence où après la petite introduction de Paul, l’on voit apparaître l’un après l’autre ces visages silencieux, comme suspendus à un monde qui n’existe pas encore, réunis qu’ils sont tous, je le sais, je le sens, par une cause commune.

    Dans quelques secondes ils vont parler. Je retiens mon souffle.
    Nous retenons tous notre souffle : le nouveau monde est à portée de voix !

Les commentaires sont fermés.