Prends toujours les choses du bon côté !, par Jeanne Favret-Saada

Billet invité

En 1979, les Monty Python sortirent La Vie de Brian, une satire des dévots en tous genres, tant religieux que politiques. Dans la dernière scène, le héros, Brian, malencontreusement né dans une étable voisine de celle de Jésus, pris pour le Messie tout au long de sa vie, est condamné à être crucifié par les Romains, non pas parce qu’il serait le Christ, mais parce qu’il milite dans un groupe terroriste, le People’s Front of Judea, qu’il ne faut pas confondre avec le Judean People’s Front. Il est mis en croix avec 140 opposants à l’impérialisme, voleurs et innocents divers. Son voisin de crucifixion, pour lui remonter le moral, lui chante Always Look on the Bright Side of Life. Les dévots religieux furent scandalisés par cette utilisation des symboles chrétiens, et certains groupes politiques, par le supposé nihilisme des Monty Python. Eux pensaient seulement défier la mort avec une chanson, et c’est pourquoi ils la chantèrent en 1989 aux obsèques de l’un d’entre eux, Graham Chapman, qui avait précisément incarné Brian dans le film.

Partager :