LA RAISON D’ÉTAT, COMMENT NE PAS ÊTRE POUR ?

… mais quand même !

L’emploi c’est essentiel. C’est pourquoi avant de critiquer une usine de bombes à fragmentation, il vaut mieux tourner sept fois sa langue dans sa bouche. Tout le monde est d’accord là-dessus.

Le crédit aussi c’est essentiel. C’est pourquoi on a besoin des banques. Et il est parfois nécessaire de fermer les yeux sur des pratiques du secteur bancaire qui pourraient heurter les sentiments si le climat économique était favorable…

Je ne vous rappelle pas qui est Fabrice Tourre (je ferai le point de son procès dans les jours qui viennent ; ne me faites pas dire qu’il est l’un des principaux héros de La survie de l’espèce, je le nierais farouchement !) mais si vous voulez vous rafraîchir les idées sur ce brillant commercial de chez Goldman Sachs, relisez donc ceci, qui date de trois ans très exactement.

Ordoncques si l’on en croit le Wall Street Journal en date d’hier :

Le juge Katherine Forrest du district Sud interrompit brutalement Pamela Chepiga, à la tête de l’équipe d’avocats de M. Tourre, après que celle-ci lui ait demandé qui chez Goldman Sachs avait passé en revue le document qui serait envoyé aux investisseurs éventuels [du CDO synthétique] Abacus.

« Stop », lui enjoignit la juge Forrest, qui demanda au jury d’ignorer la question et de faire une brève interruption.

Tss ! tss ! si ça continue comme ça, on finira par se croire en France au procès de Jérôme Kerviel ! Le secteur bancaire, c’est fragile, on le sait bien, et on en a tous besoin, mais enfin, si l’on décourage trop le peuple de croire en une justice qui ne soit pas uniquement concernée par la raison d’État (identifiée aux intérêts de la finance pour une raison qui reste à éclaircir), tout cela pourrait très mal se terminer !

Partager :

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta