L’ILLUSION DU CONCEPT DE DESSEIN, par Fabien Villard

Billet invité. À propos de : LE PROCESSUS « CULTUREL » DE REPRODUCTION / SÉLECTION « NATURELLE » par Jean-Baptiste Auxiètre et Paul Jorion.

Ah le joli texte que voilà ! Enfin révélée, l’illusion du concept de dessein, aussi illusoire que celui de dieu. Tout concourt aujourd’hui à nous en convaincre : les expériences de Libet (1), bien sûr, mais aussi les explications de Pascal Boyer (2) sur la structure logique du cerveau, la meilleure compréhension de ses fonctionnements et de leurs origines évolutionnaires, les analogies de Hofstadter et Sander (entre autres) (3), l’hypothèse mémétique (Blackmore (4), Dennett…), les réflexions sur l’émergence et sa capacité à expliquer des comportements complexes par une collection de comportements simples (5), et surtout notre capacité structurelle et évolutive à raconter des histoires, à créer l’histoire « a posteriori ».

Vous posez les deux questions qui découlent et commencez à y répondre par la voie politique, ce qui est naturel évidemment. Il y a un complément indispensable à cette réflexion : la conception. Elle permet de fabriquer, comme un sous-produit, les éléments de communication nécessaires. Elle y apporte la cohérence, la clarté des messages, et les moyens de filtrer les contenus en fonction des intentions de communication. Elle permettrait sans doute aussi de sélectionner différemment les choses, pas sur ce qui marche, mais sur ce qui nous intéresse en vertu de principes (par exemple démocratiques ?).

L’émergence reste délicate à traiter, mais comme un effet de bord à analyser plutôt que comme un vain espoir de tomber par essais-erreurs sur quelque chose d’appréciable. Le nombre de systèmes appréciables est probablement beaucoup moins grand que le nombre de systèmes dangereux.

Je suis sur ce cheminement de pensée depuis quelques années, à partir des observations et travaux méthodologiques dans l’espace professionnel des systèmes d’information et de l’architecture d’entreprise. Et il est pour moi très étonnant de voir au fil de la lecture de votre blog combien les constats dans mon domaine étriqué rejoignent les constats faits quotidiennement sur le domaine plus large que vous abordez, vous et les autres auteurs du blog. Sortir du cadre, c’est une nécessité pour bien des domaines.

Merci donc pour votre aide quotidienne à élargir les horizons de la réflexion.

====================================

(1) Benjamin Libet L’esprit au delà des neurones – Dervy 2012, Préface d’Axel Kahn

(2) Pascal Boyer Et l’homme créa les dieux – Folio Essais 2003

(3) Douglas Hofstadter et Emmanuel Sander L’analogie Cœur de la pensée / Surfaces and Essences: Analogy as the Fuel and Fire of Thinking (écrit à quatre mains en deux langues) – Odile Jacob pour la version française

(4) Susan Blackmore La théorie des mèmes – Max Milo 2006

(5) Par exemple : Ludwig Von Bertalanffy Théorie générale des systèmes – Dunod 2012 (General System Theory – 1968) ; John Gribbin Le chaos, la complexité et l’émergence de la vie – Champs Science 2010

0Shares