« VENUS » (2006), de Roger Michell et Hanif Kureishi

Quand meurent les gens que j’aime bien, vous avez dû voir que je prends un soin infini de découvrir une ou plusieurs vidéos qui leur rendront un vibrant hommage. Ce fut le cas pour Peter O’Toole vendredi de la semaine dernière.

Je vous avais choisi un clip de Venus, un film dont j’avais entendu dire le plus grand bien mais que je n’avais malheureusement jamais vu.

Le mal est réparé. La morale de cette histoire, c’est que tant qu’on n’est pas mort, on est toujours en vie. « Ô vieillesse ennemie ! », thème magnifiquement illustré ici.

Si vous n’avez pas vu Venus, texte de Hanif Kureishi, mise en scène de Roger Michell, essayez de le voir, c’est pour vous en convaincre que je rédige ce très bref compte-rendu.

Pour comprendre parfaitement la manière dont ces choses là sont dites dans Venus, il faut bien sûr être britannique – ou tout au moins l’avoir été à un moment de sa vie.


Shall I compare thee to a summer’s day?
Thou art more lovely and more temperate:
Rough winds do shake the darling buds of May,
And summer’s lease hath all too short a date;

Sometime too hot the eye of heaven shines,
And often is his gold complexion dimm’d;
And every fair from fair sometime declines,
By chance or nature’s changing course untrimm’d;

But thy eternal summer shall not fade,
Nor lose possession of that fair thou ow’st;
Nor shall Death brag thou wander’st in his shade,
When in eternal lines to time thou grow’st:

So long as men can breathe or eyes can see,
So long lives this, and this gives life to thee.

–William Shakespeare

 
P.S. : Hanif Kureishi, l’auteur du texte, n’en était pas à son coup d’essai : c’était déjà lui l’auteur de My Beautiful Laundrette (1985) et Sammy and Rosie Get Laid (1987) qui avaient permis à Stephen Frears de lancer sa carrière de metteur en scène et, pour le premier de ces deux chefs-d’oeuvre, à Daniel Day-Lewis, celle de sa carrière d’acteur.

Partager :

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. Et oui, les articles du Monde ne sont plus aussi intéressants qu’ils ne l’étaient il y a 20, 30 ans…

  2. Le libéralisme économique pour certains c’est oui, pour d’autres c’est non. Le libéralisme sexuel. Presque tout le monde à dit…

  3. Il faut laisser les femmes faire la guerre. Elle feront peut être autrement… Hitler, poutine, staline, franco, pol pot, mao……

  4. On rappellera également que c’est un article de Médiapart qui a mis le feu aux poudres de(s) l’affaire Sarkosy… Sarkosy…

  5. Indice 1 : cekika galvaudé le mot « ami » ? Oui, bravo, Zuckerberg ! Y’a ~15 ans déjà certes. Là s’est…

  6. Si des hommes amenés à jouer un rôle important dans le projet politique d’union écologique et sociale sont victimes d’harcélements,…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx La survie de l'espèce pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta