YouTube (Google) me connaît bien (ou plutôt croit bien me connaître)

Google, Facebook, Twitter, Amazon – si vous avez un jour eu recours à leurs services – épient chacun de vos mouvements, et se convainquent alors bien vous connaître. Du coup, ils vont – comme vous avez dû le remarquer – au devant de vos désirs, en vous expliquant quels livres vous aimerez lire, quelle musique vous aimerez entendre, etc.

Le système est-il au point ? Bonne question ! Que je me suis déjà posée quand je constate qu’on me suggère inlassablement que mes propres livres devraient m’intéresser.

Je me suis réintéressé à la question ce soir en recevant le mail que je reproduis.

YouTube 1

Pourquoi pas ? Encore que l’hébreu soit pour moi du chinois. Mais ce qui m’a intrigué, c’est le « 68 vues ». Google doit me supposer des goûts extrêmement particuliers pour penser que j’aimerai voir une vidéo qui n’a été vue que 68 fois. Mais bon, elle n’est là que depuis un jour…

Poursuivons notre investigation.

YouTube2

Ah là ! cela commence à devenir très intéressant (ne riez pas !). En me présentant des vidéos que j’ai déjà regardées (Brook Benton, Bob Hoskins dans « Pennies from Heaven »), Google ne prend pas de très grands risques ! Ensuite, Wall Street, oui l’expression « Wall Street » doit revenir souvent dans ce que je lis sur l’Internet, et « légendes du rock », c’est bien possible…

Mais les deux autres ? Désolé YouTube, tu te plantes dans les grandes largeurs !

Quant à la Dame que YouTube me conseille de regarder (malgré ses misérables 68 vues !), à vous de juger.

Mon verdict ? YouTube (Google) pense que les Messieurs aiment regarder et entendre les jolies Dames même s’ils ne comprennent pas ce qu’elles disent. Bien vu ! Mais est-ce vraiment là le fin du fin du « Big Data » ?

Partager :