Et maintenant ? par Gilbert Chabian

Billet invité.

Et maintenant ? C’est la question du jour, et il ne faudrait pas qu’elle passe. Il faut faire le travail. Et ce blog est un des lieux possibles, dans sa démocratie garantie par P. Jorion.

Je lis dans le Monde : « Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? » ou encore Et maintenant, on prend quelles décisions ?

Non, on ne prend pas un drapeau à trois couleurs ‘nationales’ debout ou couchées.

Non, on n’invoque pas « La nation » (La France ou toute autre) car c’est un manteau pervers, travestissant tous les fantasmes.

Non, on n’incrimine pas « Les politiciens ».

Après l’unanimisme émotionnel, tant de questions difficiles sont et doivent être posées et définies plus finement. On lit tous ceux qui disent « Pourquoi je ne suis pas Charlie » avec leurs raisons, et aussi Olivier Roy, Daria Marx, Halim Mahmoudi. On lit ceux qui parlent de l’islam, des musulmans, des Arabes, dont Abdenhour Bidar et Amin Maalouf (Le dérèglement du monde, 2010). Et ceux que d’autres suggéreront. On lit Paul Jorion (par où commencer ?). On fait la synthèse du dernier débat sur ce forum (même à partir d’une question mal posée).

Juste pour terminer : notre Europe a enfanté un monstre, dans les années 1930-45. Partout, parmi nous. Un monstre naît aujourd’hui, sur le fondement d’une religion mais dans un contexte où nous tous, du monde globalisé, sommes co-auteurs, et spécialement dans le camp des Éats dominants.

Depuis à peu près 1979 et la République Islamiste remplaçant le Shah d’Iran, nous avons la capacité (avec nos États) de semer la Haine ou de la maîtriser, ainsi que d’agir pour servir le respect d’autrui et la liberté. Le consensus mou ne décide rien. De chaque côté la haine grandit, se promeut, prend les devants.

Que faisons-nous ?

Partager :

184 réflexions sur « Et maintenant ? par Gilbert Chabian »

  1. Effet « papillon ». (désolé pour les raccourcis, j’essaye d’exprimer brièvement et avec bien peu de science un point de vue)
    Une quantité de types se font flinguer pour des intérêts pétroliers.
    Certains initiés locaux, vexés et qui préféreraient garder les pépèt sans partager, expliquent aux non-initiés qu’il s’agit en fait d’une guerre de religion.
    Une « résistance » s’organise petit à petit, les premiers terroristes empêchent le business des envahisseurs de tourner.
    Deuxième salve de flingage, mais mtn, il faut liquider les résistants, qui pensent défendre leur point de vue religieux.
    Le monde se divise « ces interventions sont-elles bien légitimes » ? Les débats sont passionnés, un fossé se creuse.
    La résistance s’internationalise (la religion est un vecteur fantastique) et trouve écho auprès de jeunes sans repères, laissés pour compte. Flattés et financés, ils se mettent à leur morbide travail ici et là.

    Les drames arrivent à notre porte, on manifeste, on parle de liberté, de religion, de vivre ensemble.

    Le pétrole, qui fait tourner le monde, lui, se balade via des pipelines dans la péninsule arabique, en Iraq, en Ukraine, en Syrie, en Afghanistan, au Soudan. Rien que des pays de terroristes avec qui il est impossible de causer évidemment et qui méritent bien le chaos dans lequel leur société civile est plongée (c’est du second degré hein)

    Quand on voit la tournure des « réactions politiques » suite aux derniers événements dramatiques, on peut se dire qu’absolument rien ne changera positivement puisque le fond du problème n’est même pas évoqué ni par le politique (à la limite, on peut comprendre les enjeux), ni pas les médias, par manque d’indépendance ou par impératif économique, l’analyse et la pédagogie ont disparu pour laisser place à de l’info minute. L’émotion dégage toute raison. Je suis Charlie, 1, 2, 3 jours ? Et après ?

    Et bien les responsables, bien à l’abri, penseront transhumanisme et malthusianisme pendant que le reste se déchirera pour de fausses raisons.

    Je suppose que c’est le même schéma depuis que l’homme est homme.

  2. Et maintenant ?

    Moins de liberté, moins d’égalité, moins de fraternité, plus de barbarie … avec la bénédiction du peuple ?

    L’humiliation est la plus grande source de violence et de barbarie.

    L’humiliation, c’est subir l’exclusion sociale, l’injustice, la moquerie, le non-respect de sa vie privée, de sa culture ou de sa religion.

    Quand allons-nous mettre à l’honneur le souci de ne pas humilier, quand allons-nous mettre à l’honneur la gentillesse ?

    Plus un être souffre, plus il est sensible à toute forme d’humiliation mais aussi à toute forme de gentillesse.

    Il ressort de l’interview du patron de l’imprimerie cette information tellement chargée de sens : ce monsieur a pu apaiser la violence des deux terroristes en leur offrant un café et en soignant leurs blessures …

    1. C’ est ici :
      http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/01/13/le-recit-de-lilian-lepere-cache-sous-un-evier-pour-echapper-aux-freres-kouachi_4554789_3224.html

      Mais malheureusement, la machine guerrière est enclenchée, son cliquetis est audible partout, ici même sous la forme de la pensée automatique qui lance des rafales de principes emboités. Notre président est un être moral, j’ en suis convaincu, il est le chef légitime des armées. Le temps de l’ action est venu, sans haine.
      Courage

      1. @ Tigue 13 janvier 2015 à 09:43

        Notre président est un être moral, j’ en suis convaincu,

        Certes (quoique?), mais pas que. Il est aussi sensible (comme nous tous) à des valeurs moins nobles que celles qui définiraient, selon vous, notre humanité.

        Il suffit de reprendre les 7 péchés capitaux pour en avoir la liste. Et ces « valeurs » ont largement pris le dessus. De ce fait, il n’y a rien à attendre de notre président de même que de ceux qui sont aux pouvoirs. C’est beaucoup plus par orgueil/cupidité/vanité qu’ils y sont, que pour défendre quoi que ce soit.

        Ces 3 « qualités » sont indispensables pour conquérir le pouvoir dans le système actuel.

    2. Ce qui est attristant c’est que peu de nos concitoyens entendent votre remarque, que je partage entièrement. Il est plus facile pour un politicien de mobiliser les gens en agissant sur leurs peurs que de proposer de véritables alternatives. Et qui quiconque propose une alternative, passe pour un doux rêveur. Alors d’aucuns prétendent combattre la violence en désignant des cibles qu’il s’agira de détruire en instillant une nouvelle violence dans la société plutôt que de revoir les fondements de nos organisations sociales.
      Cédric Mas dans ses billets récents impliquait votre considération, mais il n’a pas été compris, peut-être parce qu’il se plaçait sur un terrain légaliste et technique alors qu’à mon sens l’essentiel c’est notre humanité et ses principes. Ce n’est qu’à partir d’elle que l’on peut fonder un Etat de droit démocratique et des relations apaisées entre les humains. Il est des dictatures respectant l’Etat de droit, seulement cet Etat de droit a réduit notre humanité a une peau de chagrin. Ce n’est pas parce que nos lois interdisent la peine de mort qu’il ne faut pas tuer. Mais avant tout parce que tuer notre prochain c’est tuer l’humanité qui est en nous. La loi ne fait qu’entériner une nécessité, celle de réduire la violence, de considérer autrui comme soi-même. Elle rappelle le fondement, mais elle n’est pas le fondement lui-même. Le principe est dans ce qui nous fait exister, aimer la vie, et la partager avec toi, et l’envie que cela continue, pour nous et pour l’humanité qui nous survivra.

      1. Il faut affronter nos peurs. Si cela continue a l intérieur il faudra bien nous protéger sans pour autant déshabiller nos forces a l extérieur, nous pouvons faire bouclier de nos corps devant les écoles afin que les monstres n’ aient pas besoin d’ entrer plus avant pour manifester leur haine en prenant ainsi le risque de se faire prendre, mais se contentent de ceux qui se sont volontairement mis là.

      2. Au sujet de la clarification-explicitation des principes qui fondent, il faut se demander si la réflexion menée ici par Paul ne serait pas analogue a celle d’ autres philosophes qui s’ interrogent sur ce qui fonde « pour de vrai » le discours rationnel.
        Pour Walter Benjamin il y a au fond une croyance religieuse qui sous tend la philosophie matérialiste (revolution/rédemption).
        Pour Chantal del Sol, notre pensée contemporaine fait du braconnage avec ces principes fondateurs : elle les utilise tout en les niant.
        http://www.editionsducerf.fr/html/fiche/fichelivre.asp?n_liv_cerf=9947
        « À quoi tenons-nous ? Quelles sont nos « pierres d’angle », ces principes auxquels nous sommes attachés presque à notre insu ? La dignité humaine, la conscience personnelle, le projet d’amélioration du monde, la quête de la vérité : certains voudraient nous faire croire que ces pierres d’angle sont nées par génération spontanée. Et pourtant elles ne peuvent se déployer que dans un terreau préparé. C’est bien de l’héritage judéo-chrétien qu’elles proviennent, de ce monde de la personne, de l’espérance, de l’universel auquel nous appartenons.

        Ainsi, la fin actuelle de la chrétienté, si elle traduit le terme d’une puissance, ne signifie aucunement la fin du christianisme, lequel représente toujours l’inspirateur principal de ceux-là mêmes qui cherchent à le broyer. On ne se défait pas de soi. »

        Ce travail de clarification me semble salutaire, quelque soient le ou les principes auquel on dit adhérer ou croire.

  3. Et maintenant ?
    Tout d’abord comme beaucoup de personnes je suis choqué, et triste… très triste.
    Je me rends compte de ma chance d’être en France, où cette horreur n’est pas journalière, où je peux encore penser, parler.
    Mais maintenant, et en fait ça a commencé avant « maintenant », je vois les choses avancer dans un sens qui ne me convient pas. Je déplore beaucoup de choses, je peste contre nos dirigeants, je peste contre beaucoup de nos médias, je peste contre « la crise », « le mensonge », « la finance folle », le racisme, l’intolérance, le terrorisme… Je lis le blog de Paul Jorion, et d’autres penseurs « non conformistes », et je peste que ces gens ne soient trop souvent considérés que comme des phénomènes sans réelle crédibilité.
    Bref je suis révolté, je veux que « ça change » !
    Alors que faire pour que ça change ? Je ne peux pas à moi seul tout faire changer, d’ailleurs je ne le voudrais pas. Par contre je peux changer les choses à mon niveau, je peux déjà commencer par de petites choses…
    Alors je vais continuer ce que je faisais déjà avant, mais plus qu’avant, et avec plus de conviction.
    Les évènements de ces derniers jours m’ont aidé à prendre conscience de l’importance de ces petites choses.

    La première va être de mieux m ‘informer, pas plus, mais mieux. Pas simplement en recevant de l’information toute digérée, mais aussi en faisant jouer mon esprit critique, en me questionnant, en cherchant, en débattant. Les sources d’information ne manquent pas, les penseurs non plus, les gens avec qui en débattre non plus, et mon cerveau est disponible en permanence.
    J’espère grâce à ça pouvoir amener des arguments concrets, des faits, des idées, être capable de comprendre les idées des autres, d’élargir ma vision. J’espère que ça permettra des échanges riches, et que les idées pourront se diffuser d’une personne à une autre.
    Je vais me questionner plus, comprendre pourquoi je crois en ce que je crois, me rendre compte par moi même que j’ai pu me tromper.
    J’en ai particulièrement senti le besoin ces derniers jours, quand je discutais avec des collègues de pourquoi je voulais que ces terroristes soient arrêtés vivants (si c’était possible bien sûr), pourquoi je ne voulais pas d’un « patriot act » à la Française, pas de Guantanamo à la française, pourquoi je voulais que les gens soient jugés sur leurs actes et non sur ce qu’ils pourraient faire. J’ai peut-être tort, ou peut-être pas… En tout cas le dialogue a été constructif car nous avons tous fait évoluer notre opinion, même si nous ne sommes pas tous d’accord.

    Je suis maintenant convaincu que pour que « ça change », et dans le bon sens, il faut agir aussi à son petit niveau, semer des graines, contribuer à mettre en place un environnement permettant ces évolutions. Le monde est ce que nous en faisons, rares sont ceux qui ont le pouvoir de le faire bouger massivement, mais nous avons tous la possibilité de le faire évoluer localement, à notre échelle. Je ne veux pas être simple spectateur, je veux continuer à apporter ma pierre à l’édifice.

    Une autre chose que je vais faire: Je serais révolté que Charlie Hebdo disparaisse à cause de terroristes; je vais donc soutenir Charlie Hebdo financièrement, en achetant leur journal ou en faisant des dons, à mon modeste niveau le temps que le journal se remette à flot (ou plus si j’apprécie le journal et que je souhaite le lire).

    Voila, aujourd’hui ce que je peux déjà faire qui répond à la question « Et maintenant ? ». Je peux probablement faire plus, ou mieux, être plus concret, mais aujourd’hui voila ce que je peux faire… et ce que je ferai demain se décidera sur la base de mes pensées et conclusions d’aujourd’hui.
    En fait je veux profiter de ma liberté de penser, de parler, de m ‘informer, de proposer, de vivre.
    Rien d’exceptionnel à priori, et je veux tout faire pour que ça le reste !

  4. Malheureusement, les politiciens s’occupent de nous. Nous ne pouvons pas nous payer le luxe de les ignorer. Il y a encore des élections dans ce pays, Dieu merci. Désolé, même si Hollande n’est pas ma tasse de thé, Hollande ce n’est pas Sarkozy. Sarkoy pousse à la roue pour faire monter les enchères sécuritaires. Le plus grand danger ce n’est pas Marine Lepen mais l’ex président maintenant à la tête de l’UMP. La réalité institutionnelle de la France aujourd’hui c’est ça, quoi que l’on puisse penser de l’état de notre démocratie. D’aucuns semblent déjà avoir déjà oublié son ministère de l’immigration de l’intégration et de l’identité nationale, sa fin de campagne infâme de 2012, c’était pourtant hier. Mais attention à Valls aussi.

    Sarkozy n’est pas sans doute pas personnellement raciste, ni xénophobe, mais par opportunisme il est prêt à tout pour reprendre le pouvoir. Le Pen n’est pas le plus danger pour la République et la démocratie, ce sont ceux qui depuis des années, et déjà Mitterrand dans les années 80 quand il mettait le FN en orbite pour affaiblir la droite classique, manipulent les peurs à des fins politiciennes et personnelles et font le lit du Front National en lui apportant objectivement un renfort idéologique.

    Sarkozy, ce matin : Surtout, celui qui avait lancé les débat sur l’identité nationale et souhaitait, en 2012, réduire de moitié l’immigration, veut remettre en avant ces sujets, affirmant que « la question de l’immigration et de l’islam sont clairement posées bien sûr. » S’il assure que « l’immigration n’est pas liée au terrorisme », il estime qu’elle « complique les choses » parce que « cette immigration qu’on a tant de mal à juguler crée la difficulté d’intégration », qui aboutit selon lui au communautarisme et ensuite, à l’apparition d’individus comme les auteurs des attentats. Et puis celui qui a contribué à la création du Conseil français du culte musulman, veut qu’il y ait une réflexion entre l’Etat et les représentants de l’islam pour la formation des imams et leur habilitation. Sans oublier l’expulsion « immédiate » des imams jugés extrémistes. Le tout, dans les « prochaines semaines »
    En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/0204073126099-sarkozy-il-ne-faut-pas-passer-dun-climat-dunite-nationale-a-celui-de-polemique-nationale-1082324.php?8GXbLwxkB3u2lwAf.99

    1. A toutes fins utiles, suite à quelques échos qui me parviennent de certains de mes proches, qui me lisent scrupuleusement, semble-t-il, je voudrais préciser un point, pour éviter toute ambiguïté.

      Non, je ne pense pas que LePen c’est mieux que Sarkozy.
      Je dis simplement que les Sarkozy et ceux qui le soutiennent sont des alliés objectifs du Front National, parce qu’ils ont tenu un discours qui n’est pas très différent sur le fond de celui du FN.
      Sarkozy n’est pas raciste, ni xénophobe, mais il tient des propos clivants, en s’emparant du thème de l’immigration pour diviser et susciter la peur. Ce qui aboutit au même résultat et donne des voix aux FN, les électeurs du Front national préférant l’original à la copie. Oui fabriquer des copies c’est de la publicité pour l’original.
      Je n’invente rien non plus si je dis que patrick Buisson, considéré unanimement comme appartenant à l’extrême droite, a été le conseiller de Sarkozy pendant la campagne de 2012. Et d’autres amis de Sarkosy sont aussi passés par ce moule.

  5. Le lendemain du massacre est tombée l’info régionale suivante:

    8 janvier 2015
    On engage chez CMI Defence grâce aux tourelles de canon high-tech
    Depuis 2008, la branche CMI Defence du groupe serésien marche bien. [‘sérésien’ = de Liège-Seraing, patrie des usines Cockerill et des frères Dardenne.] Son chiffre d’affaires est passé de 63 millions en 2009 à plus de 300 millions en 2014.
    « Nous étions une soixantaine en 2008 et aujourd’hui près de 400
    (…) 300 basés à Loncin (Liège), le reste étant localisé à Aubange (Luxembourg) et Distroff (en Lorraine).
    (…) une centaine d’ingénieurs dans le bureau d’études. Mais nous avons bien sûr des ouvriers qualifiés, des commerciaux, des acheteurs et tout le service après-vente avec les techniciens et les formateurs.
     »

    Suite à un gros contrat conclu avec un pays du Golfe, un nouveau volume d’activités vient d’être garanti pour les sept années à venir. « Du coup, nous prévoyons effectivement le recrutement de presque une centaine de personnes pour 2015. Des ingénieurs, des électroniciens, des technico-commerciaux et des ouvriers spécialisés. »
    (…)
    « Nous proposons aussi bien des tourelles-canons de petit calibre de 20 mm comme de gros calibre jusqu’à 120 mm
    (…) Ils portent tous la marque « Cockerill » car elle est une référence dans le monde depuis 200 ans. Et depuis l’avènement du numérique, nos tourelles peuvent aussi embarquer toute la technologie nécessaire pour tirer avec encore plus de précision. »

    Dans ces canons modernes, l’intérieur de la tourelle ressemble désormais à un véritable cockpit d’avion. Le tireur voit sa cible uniquement sur écran, grâce à une caméra à 360 degrés.

    http://www.todayinliege.be/On-engage-chez-CMI-Defence-grace.html?pub=0&page=article

  6. peut-on dire les choses clairement ? .puisque personne ne fera pression
    . ni sur l’arabie saoudite (financeur principal du djihad)
    . ni sur israel (qui sabotera ad vitam eternam toute possibilité d’un veritable etat palestinien avec continuité territoriale – et ceux qui voient pas le rapport avec la choucroute n’ont probablement jamais ressenti le veritable sens du mot frustration)
    avant qu’on n’ait l’equivalent de kristallnacht(s) anti-musulmane(s) *

    la seule chose utile à faire, c’est de commencer à s’engager à « parrainer » et de preference pas par telephone ou internet ^^ au moins femmes et enfants, parce que le jour où ca va partir en sucette, ca va aller très vite. S’il était on ne peut plus juste de cacher des juifs en 40-44, il fait de moins en moins de doute qu’il sera tout aussi vital de faire la meme chose avec les musulmans et ce des cette decennie, (les roms étaient aussi sur le podium des tetes de turc designées d’office mais ils sont trop peu nombreux pour faire office d’epouvantail national).
    J’ai bien conscience que je vais me taper tous les ricaneurs de service et les offusqués exceptionnalistes qui sont incapables de comprendre que leur tragedie puisse arriver à d’autres, c’est pas grave…

    les dits ricaneurs devraient quand meme commencer à reflechir à ce qui arrivera avec
    . un FN (ou meme un Sarkozy vu l’angle pris…) au pouvoir en 2017
    . un parti qui revendique dores et déjà la dissolution de l’UOIF…
    . un acces quasi total à tous les fichiers dans le cadre de l’inique derniere loi de programmation militaire et autres mesures supplementaires « d’exception » qui ne manqueront pas de suivre.

    donc ceux qui estiment qu’ils peuvent changer la trajectoire du titanic arrivé ou on en est, bravo et tous mes voeux vous accompagnent, mais pour ma part, je pense qu’il est déjà temps de se preparer à la tragique suite, « take shelter » comme disait/filmait l’autre…

  7.  » puisque ces mystères nous dépassent, feignons de les organiser  »
    jean cocteau

    soyons réalistes nos élus pataugent en plein potage
    voir la différence entre l’opinion d’attali, l’homme de l’ombre, et l’opinion de luc besson, pour le coup l’homme de lumière

    c’est bien le problème du métayer de garantir la récolte du maitre
    le sang la souffrance et les larmes c’est pour le ptit peuple
    plus haut ça ne pense pas, ça compte

    quand j’entends les bravos sur le passage des forces de l’Ordre …..
    perso ne n’applaudirai que les forces de Paix

    les américains ont malgré tout eu le bon gout de ne pas se déplacer
    comme quoi la vergogne existe encore

    1. Je n’ai pas compris si vous vous situiez dans le petit peuple .

      Il y a des mystères qui nous dépassent et d’autres que l’on crée .

  8. http://www.pauljorion.com/blog/2015/01/11/plage-de-saint-pierre-a-locmariaquer-le-11-janvier-2015/

    Voilà pourtant un premier soliton espéré, attendu ! Peut faire mieux ? Pourquoi pas mais c’est un bon entrainement ! Même si vous n’êtes pas encore convaincu de la mémoire de l’eau et des sédiments. Que cent fleurs s’épanouissent, que cent écoles rivalisent, que cent Charlie naissent et renaissent. Je me sens en bonne compagnie ici,.. L’année sera encore plus chaude que la précédente, réchauffement global oblige.

  9. Ce qui m’a semblé frappant dans cette manif’ de dimanche, c’est de voir le plaisir qu’avaient les gens à se rassembler ensemble et chanter la marseillaise. Force est de constater que le pays, la nation, l’état, cette entité vouée à disparaitre et qu’on nous a enlevé au profit d’une autre entité, artificielle et non démocratique, reste une valeur, un pilier dont les français ne veulent pas se séparer…

  10. Je vous rappelle que Barack Obama, chaque mardi matin, passait en revue les CV d’une série de cibles djihadistes identifiées et repérées, en général dans la péninsule arabique, et donnait son feu vert au tir de drone qui allait les tuer un par un.
    De temps en temps, une bavure, comme rapporté ci-dessous. Elle n’est pas reconnue, sinon par l’enfermement sans explication d’un journaliste. 46 bédouins pauvres sont tués sur le coup au Yémen, dont 14 femmes et 21 enfants.
    L’art de la guerre

    Nous n’avons pas le droit de limiter notre conscience du président des EU à sa façade médiatique souriante. Fraternel dans ma famille, et impitoyable ou « réaliste » au-delà, est-ce une voie pour demain?

  11. Et pourquoi pas maintenant commencer par ça (ce qui va suivre plus bas), sans pour autant accorder un blanc sein total et aveugle aux politiciens-es de tous bords à qui on va demander d’agir, immédiatement, ni leur cacher que nous reviendrons tôt au tard avec force de vérifier les résultats, d’examiner avec grand soin leur validité, et surtout nous reviendront sur leur part de responsabilité antérieure et future… En bref je ne dis pas qu’il faut « livrer » aux politiciens-nes notre « confiance », et attendre tout d’eux-elles, loin de là. Je dis qu’il faut les mettre au pied du mur, les « obliger » étant nos « obligés-es »,les mettre au pied du mur d’opacité qu’ils-elles mettent entre nous et la réalité, en leur démontrant que leur mensonge et les fantasmes malsains qu’ils-elles propagent, entretiennent, véhicules insidieusement instrumentalisent à « souhait », ne résistent plus à la réalité des faits en la possession de tous et toutes.

    C’est une action et idée à petite échelle, juste pour commencer, se faire la main tout en lui donnant la force d’une union fraternelle. Mais qui peut être articulée sur un axe bien plus ample, large, aux dimensions multiples ; incluant une dimension économico-sociale nationale, européenne, et plus encore ; incluant son pendant en tant que responsabilité des déficits budgétaires, derrière la stupide et criminelle vacuité, l’absence de toute lutte d’envergures contre les formes de fraudes fiscales massives (et pas que l’optimisation quand celles patronales aux cotisations sociales sont si pesantes et criminelles mais amnistiées), corollaire à la lutte des classes ; incluant de fait aussi la dimension de la valeur illégitime et illégale de la dette publique, et du vil prix trafiqué de son remboursement, et de l’austérité mortifère comme de l’utilité des cadeaux faits aux entreprises concomitamment (que ce soit les 40 milliards d’euros du CICE et pacte de « d’irresponsabilité » inefficaces, quant à voir les 200 milliards d’euros annuels destines à cela, et leur piteux résultats) ; incluant enfin cet essentiel débat public, politique, d’une plus juste répartition des richesse, de la solidarité, de la fraternité qui ne peut être à géométrie variable tout autant que la géopolitique, et de toutes ces si belles valeurs « républicaines », si creuses dénaturées aujourd’hui, si bafouées même dans les actes politiques, et les paroles de ceux-celles s’en disant « représentants-es », garants-es….

    Ce sont deux billets contextualisant une idée générale qui j’espère sera compréhensible par tous-tes que je propose de mettre en œuvre :

    « Effet pervers d’une perception loin de la réalité des faits.

    N’existe t-il pas pourtant un faussé entre percevoir, soit ce que chacun-e est « libre » d’avouer, de dire, de faire paraître à l’enquêteur-trice qui l’interroge, et ce que la réalité démontre dans des faits…?

    Comme fait on sait aussi que d’une part « Etre immigré en France, c’est avoir plus d’une chance sur deux d’être pauvre, d’après Eurostat. 55,8% des étrangers non-communautaires âgés de plus de 18 ans étaient en risque de pauvreté ou d’exclusion sociale en 2013 en France, signale l’institut statistique européen. Un taux élevé, comparé à celui de l’Allemagne (40,4%), du Royaume-Uni (34,9%),des Pays-Bas (35,4%), ou de l’Italie (46,7%)…. »

    Et on sait par ailleurs qu’il existe en France plus de 9,9 milliards d’euros d’euros de « non-recours » qui ne bénéficient pas aussi bien aux pauvres, modestes « Français-es » que possiblement encore moins aux familles dites « étrangères », vu les résultats de la première étude…

    Il y a donc un paradoxe, ou du moins une contradiction flagrante entre la perception que peut avoir chacun-e, indépendamment des autres, et/ou suivant le ressenti des autres, voir ce que peut donner une étude à l’échelle européenne, et ce que la réalité des chiffres donne à analyser, à constater, à réfléchir…

    Et cette distorsion est d’autant plus marquée quand les médias de masse et la « droitisation » annonce d’avance la victoire du fhaine, ou d’un consensus umps et centres etc avec une idéologie xénophobe « mondaine » (cas des Roms comme le démontre cette étude), derrière aussi bien l’austérité que moins de démocratie, toujours plus de cadeaux aux patrons que moins de dépenses sociales, pratique pour cacher un racisme de classe commun avec le fhaine (et sa « préférence nationale »)…

    Beaucoup de personnes interrogées, Françaises, et d’autres, ne peuvent très bien ne pas se percevoir avoir un problème avec les personnes Musulmanes (d’Europe comme d’ailleurs, mais faisant une distinction entre « bons Musulman » et « mauvais islamiques »), aussi bien qu’elles ne peuvent pas percevoir que les discours des responsables publiques politiques peuvent générer et cette distorsion de perception par rapport aux faits, et glisser lentement vers de possible problèmes en gestation avec certaines personnes Musulmanes.

    Dit autrement. Beaucoup de ces personnes interrogées ne peuvent très bien ne pas avoir la perception de stigmatiser des Musulmans-es, ou ‘l’Islam, derrière le fantasme d’une société sur-médiatisée idéalisée… Dans un brouillard opaque on peut très bien ne pas s’apercevoir ou percevoir qu’on marche sur une sentier, bordé des deux cotés d’un abîme abyssal.

    Les mouvements ambiguës européens se nommant « islamophobes », certaines « craintes » du Vatican, etc, et autres partis fascistes, d’extrêmes droites progressant dans les électorats (moins que l’abstentionnisme), tout aussi ambiguës au sujet des Musulmans-es et de l’islam, n’attestent-ils pas en plus qu’une distorsion existe entre perception floue, diffuse et réalité des faits (la Cour Européenne qui donne caution aux États membres pour couper les aides sociales aux « étrangers-ères) et qu’une dérive, qu’un glissement vers l’extrême droite, la « droitisation » dans la parole publique de certains responsables politiques s’opèrent et peuvent devenir dangereux à terme…?

    Pierre Juillot. »

    http://rue89.nouvelobs.com/2015/01/11/comment-france-percoit-les-musulmans-tres-favorablement-merci-257025

    http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/les-chiffres-qui-prouvent-que-la-france-n-est-pas-genereuse-avec-ses-immigres_1625245.html#cxCSFlIslpGAcizv.99 » Non recours

    http://www.humanite.fr/protection-sociale-le-scandale-des-99-milliards-deuros-non-distribues-557688

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/01/06/l-allemagne-se-mobilise-contre-l-islamophobie_4549874_3214.html

    http://www.leparisien.fr/economie/le-debat-relance-sur-les-aides-sociales-aux-etrangers-13-11-2014-4288073.php

    Et encore :

    « Défendons la liberté d’expression.

    9,9 milliards d’euros de « non recours » en France… Combien de familles Musulmanes, ou pas, ou autres, de notre richesse culturelle, cultuelle, sociale, etc, ne bénéficient pas/plus de ces aides sociales, de ces économies faites sur les dépenses sociales au nom « loué » et « sacralisé » de l’austérité « bénie » aujourd’hui par la « communauté » internationale des « puissants » …? La réponse se trouve dans l’hypocrisie (le paradoxe vous diront d’autres), dans la vacuité et l’interdiction d’établir des statistiques ethniques, qui discriminent par différenciation, de fait, telles ou telles catégories de population.

    hashtag « Je suis solidaire d’elles »

    Combien de ces même familles, miséreuses, précaires, pauvres, subissant le chômage, qui seront discrètes dans nos rues aujourd’hui, celles n’ayant aucune représentativité politique, etc (voir même aucun droit de vote pour certaines), étant pourtant en très grand nombre, et vont l’être en trop grand nombre même, n’osent pas demander leur du, en tant qu’ayant droit, par peur d’être stigmatisé, discriminé, humilié, accusé de frauder (n’est-ce pas M. Rebsamen et sa clic, Wauquiez et sa « famille », les Le Pen et leur haine, etc ?), ou bien encore parce que la « complexification » de la demande et de l’attribution de ces aides est l’inverse proportion de la « simplification » accordée aux patrons, etc…?

    150 milliards d’euros par ans de fraudes fiscales diverses imputables en majorité au patronat, pratiquement pas combattues quant elles sont pas amnistiées plutôt, fraudes d’un patronat qui est assisté tout les ans à hauteur de 200 milliards d’euros, plus 40 milliards d’euros en 5 ans de quinquennat « socialiste » (reconductible il parait)…

    Et a ce qu’il parait que les dépenses sociales (et les non-recours par extrapolation), cette règle fondamentale de la redistribution des richesses de notre République « une et indivisible », sans distinction, discrimination aucune, cette valeur essentielle issue des Lumières, la solidarité (et ses corollaires ; fraternités, égalités, libertés) forgeant le vivre et être ensemble, dont est vanté le mérite aujourd’hui dans le monde entier…, nous coûteraient trop chère…?

    N’est-il pas temps de déposer une requête auprès du maître des requêtes du Conseil d’État.

    Pierre Juillot.

    Genèse du « non-recours » http://www.liberation.fr/economie/2012/11/13/le-non-recours-aux-droits-un-scandale-social_859808

    http://www.humanite.fr/protection-sociale-le-scandale-des-99-milliards-deuros-non-distribues-557688

    http://www.x-pressed.org/?xpd_article=fraude-et-evasion-fiscales-ces-milliards-qui-plombent-leurope&lang=fr

    http://www.humanite.fr/la-fraude-patronale-seleve-plus-de-20-milliards-deuros-552044

    http://www.humanite.fr/nasser-mansouri-mettre-plat-les-aides-publiques

    http://www.liberation.fr/economie/2014/09/02/rebsamen-ressort-le-baton-contre-les-chomeurs-pas-assez-motives_1091965

    http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2014/06/24/25002-20140624ARTFIG00276-wauquiez-enflamme-l-assemblee-en-interpellant-le-gouvernement-sur-l-aide-medicale-d-etat.php

    http://www.humanite.fr/la-cour-europeenne-au-secours-de-la-preference-nationale-557496 »

    Il est possible qu’il y est des doublons de liens. Désolé je n’est pas pris le temps de prendre soin de tout trier… Bien à vous tous-tes…

    1. Pourquoi présentez vous ce lien lourd de sens et de forte présomption, si ce n’est pas d’accusations directes d’un ennemi connu, identifié, celui du « royaume » de l’argent roi » de la « religion féroce » pour un nouvel « ordre mondial »… ce lien en réponse à une proposition d’action immédiate…? N’avez pas d’autres opinion sur le fond de l’idée proposée, que la « crainte »…? Est-ce pour me faire comprendre ce à quoi « on » (ou je…?) peut être exposé au cas ou l’on s’engage sur ce terrain à risque…? Est-ce aussi concomitamment pour entretenir voir nourrir encore plus la terreur, la peur, quand il est question d’agir pour la dépasser, tous-tes ensemble au nom de la réalité des faits et du « droit de savoir »…? Est-ce pour juger de mon degré de compréhension des enjeux sous-jacents, des risques de leurs conséquences possibles, à ce type d’action, et de mesurer la cohérence d’un engagement dans cette direction, et jusqu’où celle ci pourrait aller…? Est-ce pour souligner mon degré de « naïveté »…? Mais au cas ou à toutes ces interrogations les réponses sont affirmatives sous une forme comme une autre, n’est-ce pas alors quelque part une forme d’aveux nous disant que cette voie pourrait par le risque potentiel de sa dangerosité pour cet « ordre », le déstabiliser, et provoquer des réactions en chaînes que « l’on » peut encore anticiper…? Une mise en garde quoi…? Mais quel est l’ennemi le plus à craindre…? Celui de l’extérieur…? Celui de l’intérieur (du « poujadisme » et des haines diverses) nourri par les peurs les terreurs les fantasmes malsains et autres préjugés infondés mensongers…? les Deux à la foi qui œuvreraient de concerts donc mais à des échelles différentes…? Par lequel commencer donc…? Et si c’est celui de « l’ailleurs », choisi, pour éviter de voir celui de l’intérieur, et pour « s’unir » se sentir plus fort (derrière la marseillaise), faut faire de celui ci ennemi, un ami de circonstance, qui nous doublera tôt ou tard en long en large et en travers, et fera gagner donc celui de l’extérieur..?.

      Autant pour moi. Je viens de me rendre compte que vous me répondiez pas « Un naïf », mais que votre commentaire n’a fait que suivre un ordre chronologique, qui par la vérification du « médiateur », à pris du temps à apparaître ainsi…

  12. Post scriptum : Désolé aussi pour les fautes d’orthographes etc, et ce manque de soin dans la présentation. Ma précipitation de vouloir voir avancer le débat, à bousculer les lignes, à repousser cet inéluctable nous étant « prédit » imposé tout du moins, en est une part de responsabilité, mon émotion quoi… quand mon manque de culture, de pratique, etc en est une autre… mon « petit » statut social, et ma « honte » de ne pas avoir assez travaillé plus jeune, à l’école, et de ne pouvoir aujourd’hui corriger ces défauts pour certains-es.

    Ces deux billets furent publié ce week-end, en réaction au mouvement répondant à une triste et dramatique actualité, sur les comptes facebook de « Résistance d’Abord » et « Pierro sanslalune », et nombres d’autres écrits peuvent aider à construire, étayer l’argumentation à construire.

  13. Marc Aurele disait : « La meilleure facon de se venger d’eux est de ne pas leur ressembler »
    Eux, ils etablissent des hierarchies de dignite entre les hommes. Pour eux, la vie humaine n’a pas de valeur. Pour eux, il s’agit d’ingurgiter et de regurgiter du dogme, pas de poser des questions, de reflechir, de penser, d’avoir une vie intellectuelle et spirituelle. Pour eux, seuls les rapports de force comptent, y compris ceux crees par l’argent.
    Il s’agit de ne pas leur ressembler.
    La seule question des lors est : que doit-on transmettre a nos enfants ? Quelles valeurs ? Quels savoirs ? Quelles esperances ? C’est une question difficile qui interroge qui nous sommes et qui nous voulons etre, qui interroge nos institutions (ecoles, familles). Comment faire pour qu nos enfants ne leur ressemblent pas ?

  14. Je crains qu’au nom de la liberté d’expression (celle de Charlie) on ne veuille la restreindre notamment sur internet.

    1. tu crains ? tu n’as rien compris, désolé de cette arrogance, mais c’est déjà plié.

      > Le gouvernement a publié mercredi 24 décembre, à la faveur des fêtes de Noël, le décret d’application du très contesté article 20 de la loi de programmation militaire (LPM). Ce texte prévoit un accès très vaste des services de l’État aux télécommunications (téléphone, SMS, Internet, etc.) des Français, et à toutes les informations qui transitent par les réseaux nationaux.

      source : http://linuxfr.org/users/m4rotte/journaux/manu-est-avec-vous

      voir aussi SCRT, c’est bfm qui le dit :
      > Le gouvernement recrée les Renseignements généraux pour mieux suivre les conflits sociaux
      http://bfmbusiness.bfmtv.com/france/le-gouvernement-recree-les-renseignements-generaux-pour-mieux-suivre-les-conflits-sociaux-853909.html

      Edit,
      je me permet de rajouter ce dialogue qui vient d’être porté à mes yeux,

      > /journalite/ Est ce que tu as l’impression qu’on essaie de récupérer Charlie ?

      /Luz, dessianteur pour charlie hebdo/ Honnêtement, qu’est ce que tu veux récupérer ? Après, il y a ce grand élan. Mais dans un an, que restera-t-il de ce grand élan plutôt progressiste sur la liberté d’expression ? Est ce qu’il va y avoir des aides à la presse particulières ? Est ce que des gens vont s’opposer à la fermeture des journaux ? Des kiosques ? Est ce que les gens vont acheter des journaux ? Que restera-t-il de cet élan ? Peut-être quelque chose. Mais peut-être rien.

      Source : Les Inrocks /via les crises/

      Il en restera des lois gravées dans le marbre.

      Et pour revenir à votre commentaire, si il n’y à plus rien à perdre, il n’y à plus rien à craindre. Ce sera vérifié encore et toujours. Yaplukà.

  15. > notre Europe a enfanté un monstre, dans les années 1930-45

    à approfondir avec la série de documetaire co produit / réalisé / nesaitpastrop par Olivier Stone. Depuis la 2nde guerre jusqu’à 2013 (oui oui). Une autre histoire de l’amérique, dispo chez un streamer de vidéo gratuit, et français. Il me semble même que c’est en français, ou sous titré /doutes/.
    On regrettera simplement cette effarante capacité à tout ramener à l’amérique /me me me/, toujours, en permanence jusqu’à la dernière minute, mais on saluera le travail de causalité mis en place sur une telle période.
    Certains évènements sont passé sous silence, ou bien simplement pas suffisament détaillés pour expliciter quelques manipulations diaboliques, le but étant de plutôt de produire une explication consensuelle de ces périodes qui s’enchainent.

    Autrement, même si j’ai peu à apporter au moulin, je suis content que quelques personnes souhaitent organiser un débat réfléchit. Plutôt que ces appels répétés à nos émotions et autres reflexes de bas étages si loin de nos intellects.
    /Nos intellects sont ils sur dimensionnés ? au regard de ce que nous en faisons la plupart du temps, je trouve la question pertinente….. heureusement de temps en temps il est des personnes pour nous faire décoller des paquerettes/.

  16. Et maintenant ?

    Le journal satyrique avec, en première page, une provocation de plus pour les musulmans déjà tellement en souffrance.

    C’est à pleurer.

    Je ne suis pas Charlie, je ne l’ai jamais été et je ne le serai jamais.

    La liberté s’arrête là où elle porte atteinte à la dignité de l’autre.

        1. Oui, il y en a encore malheureusement quelques-uns engagés dans des combats d’arrière-garde. Les « liberté d’expression… oui MAIS… ».

          À aucun endroit dans le coran trouve-t-on une interdiction de la représentation des êtres vivants. C’est essentiellement parmi les sunnites, le courant orthodoxe qui considère la sunna comme l’ensemble du coran et des hadiths, que l’on retrouve l’interprétation de l’interdiction de la représentation, et encore essentiellement chez les salafistes et les wahabites majoritairement. Hors temps, hors contexte.

          Il n’y a qu’à voir dans le monde chiite le nombre de représentations du prophète existantes.

  17. Si j’étais Dieu, qu’à Dieu ne plaise, je changerais toutes les kalachnikovs et autres armes, en chocolat

    Rien que pour voir leurs têtes

    1. Si cette idée lui plaît il semble pourtant préférer les armes au chocolat.
      Ou bien il est occupé à autre chose et refuse de se disperser.
      Quoi d’autre ?

    2. Mais le chocolat, c’est un peu discriminatoire pour les pays chauds: Kalachnikov fondue, kalachnikov foutue.

  18. Et maintenant donc…??? Est-ce qu’au nom de la « liberté d’expression » dans toute ses formes, on attend que soit pondues des lois d’exceptions nous autorisation seulement, à « tolérer le silence » de celles qui seraient « décrétées » radicales, extrémistes (pouvant nous inclure puisqu’on pourrait arriver à « troubler l’ordre public » à la fin), face à une satire, à une ironie, à un cynisme « d’ordre divin », dont les « puissants-es » en auraient « seuls-es », dessiné les contours obscures…? Ou est-ce qu’on agit…?

    1. Liberté d’expression… Petit cas pratique :: le cas DieuDonné !!

      En commentaire de zeeva, la copie du message publié par l’intéresse dans son intégralité sur son blog (mais hors contexte :: http://rue89.nouvelobs.com/2015/01/14/apologie-terrorisme-dieudonne-garde-a-vue-257082

      bac +5 et des tonnes de lectures :: je ne lis pas a priori d’apologie au terrorisme? Et vous?
      M’enfin, bon maintenant c’est une affaire judiciaire, faut s’en remettre aux conlusions de la garde à vue!

      et je me dis, qu’il faudrait pas faire deux poids deux mesures ::
      — s’arroger le droit de rire au dépend d’une règle (ne pas illustrer mahomet, qui est une règle importante pour nombre de personnes..)
      — et ne pas tolérer une once d’humour, meme noir, dans un nuage de fumée noir, qui ne permet pas d’identifier précisément un appel à la violence terroriste (enfin, je relis avec mes lunettes.. il y aurait bine une interprétation oui, mais aussi une autre et une autre?)

      Alors oui, vous me direz :: mais c’est different :: il y a une loi en France, n’empêche qu’on joue sur les mots la parce que la loi religieuse est une loi aussi.. et la cote interprétation, il me semble qu’on va loin… et plutôt dans une zone de hors la loi eu égard à l’objectif de la loi (quand un problème d’interprétation juridique se pose, il convient de se référer aux objectifs de la loi, en l’occurrence une loi « anti terroriste » dans l’esprit du patriot acte pour aller pêcher les cibles terroristes plus facilement).

      mais utiliser la violence extreme d’une loi anti terroriste (75000 euros d’amendes, prison ferme!!) pour piéger 3 pauvres gars dont aucun lien avec un réseau/mouvance terroriste n’a été mise en évidence… ça fait.. drôle, enfin pas drôle! ça fait peur!

      bref, autant je trouve important d’exprimer le soutien et l’union républicaine en faveur de la laïcité, autant il me semble aussi important de prôner la notion de tolérance et d’user d’intelligence pour séparer les véritables actes terroristes des provocations dont Charlie est mort une première fois.

      L’intransigeance affichée de Mme Toubira me semble très maladroite. Hugh! une basse manoeuvre politicienne pour rafler de l’électorat de droite??

      …Je me demande combien de mes compatriotes iront s’unir à la rue si DieuDonné est condamné sur ce coup la… !!! Mon pronostic est plutôt fluide glacial, genre 3 contre 3 millions dimanche. Et cela me fait froid dans le dos. Qu’est ce qu’on est cons ;;

      — nota bene :: l’auteur precise qu’il n’exprime dans ce message aucun forme d’appel, ni de défense; ni de soutient, de quelque sorte de violence qui soit. envers qui que ce soit. il s’agit juste d’un questionnement sur la manière d’interpréter la loi française, et toute interprétation contraire à ce rappel serait une violente atteinte à la liberté de penser et de s’exprimer qui forment le socle de notre société. Amen!

      1. En complement :: le point sur la notion juridique de liberté d’expression dans le monde:

        http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/01/14/de-charlie-a-dieudonne-jusqu-ou-va-la-liberte-d-expression_4555180_4355770.html

        l’article souligne la zone floue associée à l’humour, la satyre, la caricature… , dont la délimitation revient in fine aux tribunaux A POSTERIORI , et rappel les nombreux procès de Charlie hebdo et La fermeture manu militari de hara Kiri.. ainsi que les procès de dieudonné qui n’ont pas tous aboutis a des condamnations, et l’évolution vis a vis de Deidonne pour lequel, depuis 2013, une interdiction A PRIORI de spectacles a été prise au nom du risque de trouble d’ordre public… et au vu des moyens qu’il serait nécessaire de mobiliser pour garantir la sécurité lors de ses spectacles.

        food for thoughts

  19. Je suis absolument en phase avec l’analyse de Boris CYRULNIK. Lorsqu ela la politique de la a été lancée dans les années 80 au début des problèmes des banlieues j’ai rencontré des jeunes qui contrairement à ce que l’on croit voulaient absolument que l’Etat s’occupent d’eux,qu’on s’intéressent à eux.Beaucoup avaient des parents (père au chômage, mère à la maison) Pendant la première période de cette politique il y avait 8 sites qui avaient été choisis dans ma région Or, à la seconde période nous avons eu le même budget pour 20 sites. J’ai pensé à ce moment là que nous allions à un échec. Oui nous avons fait des bêtises me disait l’un d’entre eux, mais nos petits frères seront bien pires quenous si vous ne faites rien. En effet, d’autres s’en sont occupés ils sont devenus pour certains de la graine de jeunesse hitlérienne cette jeunesse qui portait un couteau avec la mention « DIEU EST AVEC NOUS »
    Aujourd’hui nos politiques crient haut et fort LA LIBERTE de la presse. Il y avait après guerre près de 300 journaux d’expression politique. Combien en reste- il aujourd’hui ? Combien sont au bord de la faillite ?
    Le 5 janvier deux jours avant l’assassinat des journalistes-dessinateurs de Charlie Hebdo
    il a été signé un contrat mirifique d’armement avec l’Arabie saoudite monarchie absolue et corrompue où le peuple n’a aucun droit. (Armement destiné à l’armée libanaise) On sait que l’Arabie saoudite est en conflit ouvert avec l’Iran qui avait proposé au Liban également de l’argent . Ainsi au lieu d’aider le Liban à nourrir sa population et les syriens qui s’y trouvent voilà à quoi nos ministres s’emploient. Pendant ce temps là on nous parle de trafics d’armes dans nos banlieues.
    QUELLE HYPOCRISIE….. CETTE MARCHE ORGANISEEPAR NOS ELITES FINALEMENT E. CHAPONIK

    1. Auriez vous des informations que nous n’avons pas ?

      Pour l’hypocrisie , il ne faut sans doute jamais l’ignorer chez nos gouvernants , mais il me semble que si la volonté de rassemblement du peuple a pu être récupéré par quelques centaines d’élus nationaux ou plus , c’est d’abord parce que désir de rassemblement de millions de gens simples était là ,élus ou pas .

      Cette hypocrisie n’est pas que la leur d’ailleurs , car le plafond de verre des banlieues des quartiers dits défavorisés , a déjà fait les titres des journaux , sans que l’immense majorité accepte d’y voir autre chose qu’un mal être « contenable  » par l’acceptation du marché de la drogue , ou par l’expédition au casse pipes d’institutrices et instituteurs  » qui sauraient bien trouver les bons discours et méthodes  » .

      J’ai eu à conduire des opérations de  » réhabilitation » entre 1988 et 1991 , dans le cadre de la politique de la ville . Ce sont des sommes considérables qui ont été injectées dans ces travaux . J’ai déjà eu l’occasion d’expliquer sur d’autres blogs que ça n’était finalement , à le voir de près ,pas les murs qui étaient si malades , mais que la maladie c’était la ghettoïsation des misères (toutes , pas seulement confessionnelles ou d’origine étrangère) éducatives , psychiques , de santé , d’emploi disparaissant, que personne ne souhaitait vraiment affronter globalement . Il aura fallu près de trente ans pour que le citoyen -électeur- contribuable soit mis en face de la réalité : ce ne sont pas les belles maisons qui font les gens meilleurs , ce sont les gens bien dans leur tête qui font les belles maisons .

      Reste à mettre en place les conditions pour que chacun soit bien dans sa tête .

      Cela passe par des avancées nationales et quelques remises de montre à l’heure au plan international . J’espère que les trente ans à venir suffiront à faire ce qui ne l’a pas été depuis la même durée .pour retrouver une identité peut être pas nationale » , mais qui me semble être celle du peuple , du populo ,qui s’est mis en marche en 1789 et ce dimanche

      Je ne renie pas mon texte global .

      Les hypocrisie potentielles à venir de nos élus sont à mettre sous surveillance , mais pas moins que les nôtres .

      1. Tiens , ça aurait pu être aussi partie de mon commentaire ( s’ils avaient été ouverts) au tout instantané billet de Annie Cyngiser .

        Elle a vu dans la manifestation de ce dimanche , des choses que je me suis interdit de mon côté de trop préjuger faute de savoir les mesurer , en me bornant à mes propres motivations et espoirs .

        Pour le reste , on jugera aux actes , à ceux de FH , à ceux des élus , à ceux des « grands  » , aux nôtres .. et à leurs résultats ou absence de résultats .

  20. Bonjour à tous
    D’abord une remarque: il y avait dans la manifestation trois groupes importants derrière les familles : le premier celui des chefs avec nombre de présences pour le moins surprenantes…
    J’en profite pour ajouter que selon toute la presse, Netanyahou s’est invité de force, d’où la présence d’Abbas, pique assiette que FH n’a pas su éviter alors qu’il n’a pu obtenir la présence d’un seul haut dignitaire américain: Holder qui était à Paris n’est pas venu.
    Derrière il y avait un groupe hautement symbolique: tous les dignitaires religieux de toute les grandes religions, ensemble; puis, le peuple n nombre merveilleux.
    or dans tous les comptes rendus photographiques sur le web, si l’on a vu et revu avec détails le groupe des chefs, dans l’ensemble le peuple, et avec pudeur les familles, pas un seul cliché des dignitaires musulmans, chrétiens et juifs réunis, alors que tout le monde fait un très gros effort pour ne se centrer que sur l’aspect religieux du problème!
    En suite, à propos de toutes les mesures envisagées pour la suite, il y a une question totalement évacuée alors qu’elle est en fait plus centrale que la question religieuse, c’est celle de la géopolitique! Comment peut on oublier que si ces soi disants soldats viennent frapper ici c’est au moins autant parce que l’occident a envahi militairement leurs pays et semé le chaos !
    Question totalement évacuée des discours tant à l’assemblée qu’ici!
    Cachez ce corps expéditionnaire que je ne veux pas voir!
    Pourquoi donc croyez vous que les américains avaient tant besoin d’une coalition? Certes pour l’image légale et publicitaire mais aussi, dans le non dit: pour MUTUALISER LES RISQUES du CHOC en RETOUR; et à leur avantage comme dans toute négociation commerciale: il suffit à une petite cellule combattante ( terroriste) de prendre le train un soir pour arriver chez nous le lendemain alors qu’il faut traverser 4000 km d’océan pour aller chez le padrone, dernier avatar de l’empire romain: il ne faut pas êtrre grand clerc pour deviner où les représailles vont s’exercer plus facilement!
    Toute proposition de solution négligeant la géopolitique du moyen orient et de l’europe de l’est , oublieuse de la politique étrangère française, pour ne se centrer que sur nos lieux hexagonaux ne relèvera que du cautère sur la jambe de bois.
    C’est à cette condition que toutes les belles propositions locales que j’ai vues ci dessus seront couronnées de succès.
    Comme l’a écrit Kamel Daoud: pour le moment, le musulman inodore et silencieux qui veut vivre en paix avec tout le monde est l’otage de la géographie et de l’histoire. Et le cache sexe des boutiquiers qui veulent continuer à quémander les liasses de dollars du levant.

    A part cela, il y aurait une mesure très simple et économique pour être bientôt tranquilles: faire croire aux chinois que la poudre de djihadiste est aphrodisiaque! Dans dix ans l’espèce sera éteinte!
    Cordialement
    Steve

  21. Et maintenant la marche a donné naissance à un mouvement, mais ça reste à prouver.
    Les printemps arabes avaient remué des foules, où en est-on?
    Un printemps français ?
    Pourquoi pas !

  22. Il n’y a que 3 choses qui pourraient nous faire changer de cap:

    – effondrement financier de l’occident : Impossible, tout sera toujours fait pour l’éviter. Les banques centrales et les gouvernements y veillent, et la fortune des plus riches en sera toujours renforcée (en bout de chaine économique, ils récupèrent toujours les liquidités injectées).
    – par une révolte sociale : Impossible. Ceux qui seraient en position de se révolter n’y ont aucun intérêt personnel, et ceux qui le voudraient n’ont aucun moyen de le faire, sinon par des actes terroristes, contre productifs. Et les moyens répressifs sont maintenus à niveau.

    Ne reste plus que la catastrophe écologique majeure, (pas chez les pauvres ou l’impact serait nul, évidement…)
    Polluons donc un maximum, pour déclencher LA catastrophe climatique. C’est la seule chose qui puisse nous sauver.

  23. Turkish President’s Stunning Outburst: The French Are Behind The Charlie Hebdo Massacre; Mossad Blamed
    It was less than 48 hours ago when Turkey’s prime minister, Ahmet Davutoglu, joined millions marching in Paris to pay tribute to the 17 people killed by ISIS-supporting extremists. Then, almost the moment he got back, things changed, and as the FT politely paraphrases what transpired, the “country’s president struck a much more confrontational tone.” That’s one way of putting it. Another is that the former PM and current president, Recep Tayyip Erdogan, of NATO-member Turkey did the unthinkable: accused the west, and French citizens in particular, of staging the Charlie Hebdo murder in order to blame Muslims, even as the mayor of Ankara said “Mossad is definitely behind such incidents . . . it is boosting enmity towards Islam.”

  24. Bonjour,

    Rêve éveillé d’un utopiste ne se perdant pas en longs disours…

    Disons que les 4 millions de Charlie se seraient divisés en petits groupes au lieu de faire un big one shot. Chaque petit groupe irait un week end par an, papoter dans un « quartier » (sans qualificatif) avec un petit groupe d’abandonnés par la République (diagnostic de Boris Cyrulnik). Grâce à ces petits gestes citoyens que tout le monde espère et réclame, chaque abandonné aprendrait très vite ce qu’est la République, la liberté d’expression, le vivre ensemble et… qu’il est quelqu’un !

    Il n’y aurait pas besoin de soustraiter l’éducation de ce qu’est liberté, égalité, fraternité à l’Etat et aux gardien de prison.

    Mais je me fais peut-être l’avocat du diable, peut-être que l’on a donné ce mot d’ordre aux soldats 😉

    Pierre

Les commentaires sont fermés.