Vibrations amplifiées à l’approche d’un point critique, par Timiota

Billet invité.

L’analyse de Todd au lance flamme socio-anthropologique continue de faire controverse dans les médias « mainstream » … et même chez les lecteurs de Paul Jorion et autres Amis du Blog de Paul Jorion. Le sociologue en Todd est-il amok ?

À défaut d’un raisonnement simple pour en sortir par le haut, cette agitation induite donne à réfléchir, car des vibrations similaires semblent se rapprocher.

Dans un jeu de vibration comparable, il y a eu feu Bernard Maris écrivant sur Houellebecq « comme symptôme » (de quoi son livre précédent « La Carte et le Territoire » est-il le nom ? ). On peut prolonger dans ces controverses dont les acteurs semblent se préoccuper de données hors de leur sphère jusqu’au Royaume Uni sens dessus-dessous politiquement via une jeune glasgwegienne, ou jusqu’à Paris Match interviewant Varoufakis, et d’autres. Bref tout cela, ce sont des « vibrations amplifiées à l’approche d’un point critique », ainsi que les appellent les physiciens comme François Roddier.

(Par exemple un point d’entrée ici Une lecture de “Thermodynamique de l’évolution” de François Roddier vers slide 24 ou La thermodynamique des transitions économiques vers slide 59).

Les critiques depuis la crise de 2008 ont pu être féroces prises séparément, (y compris celles faites ici), et aussi pertinentes (Piketty quoi qu’en disent ses détracteurs qui ne remettent pas en cause l’essentiel). Mais, et à l’exception notable des mouvements « Occupy », ils n’ont pas mis les gens « en vibration », ou « en percolation » comme le dit Paul Jorion. Le succès du mouvement « Occupy » a été lié à une perception diffuse que les élites et les banques abusaient incroyablement : on n’y était pas encore « habitué » comme aujourd’hui, la réaction du moment a été saine, mais même celle-là s’est plus ou moins tue par la suite. Nous assistons peut-être, déclenchée par l’approche de questions qui touchent à nos limites (religion, travail, …) à une étape plus critique que la précédente où les organes malades étaient à peu près identifiés (banques, etc.), dans un organisme supposé encore sain par ailleurs. Là, c’est un peu tout qui vibre, il y a du « malade » un peu partout, et c’est cela qui rendrait Todd fou. Et il y aura sans doute la planète qui va se réinviter pour ajouter ses vaguelettes (COP21, gaz de schiste, variation prochaine de la géopolitique du pétrole au Moyen-Orient). Observateurs de points critiques, allez en vigie avant que l’échelle de perroquet ne vibre elle-même trop fort !

Partager :