La beauté des mondes, par Roberto Boulant

Billet invité

Loin du brouhaha terrestre, la sonde Dawn de la NASA vient d’achever une première cartographie de la planète naine Cérès, réalisée avec une résolution de 1,3 km, à une altitude d’environ 14.000 km.

Son moteur ionique l’a ensuite fait descendre sur une orbite plus basse à environ 4.400 km d’altitude. Orbite atteinte le 6 juin dernier et qui devrait permettre d’obtenir des images de résolution décamétrique. Suffisant pour résoudre le mystère des spots lumineux ? À savoir, un matériau très réfléchissant, peut-être de la glace d’eau qui apparait au fond de certains cratères. Il est dès lors très tentant de faire le lien, via des geysers, avec la vapeur d’eau entourant ce corps et détectée par le télescope spatial européen Herschel.

Vision optimiste : la beauté des mondes pour l’élévation de nos âmes.

Vision pessimiste : un corps rocheux suffisamment massif pour être différencié + gravité résiduelle assez conséquente + pas très éloigné de la Terre + présence probable d’eau = paradis pour compagnies minières…

Les moteurs ioniques actuels offrent encore une poussée ridicule, mais il est fort possible que le compte à rebours vienne de commencer pour Cérès et les autres mondes du système solaire interne…

Partager :