44 réflexions sur « Faut-il en rire ou en pleurer ? »

  1. J’étais aux obsèques de la maman de mon amie d’enfance et c’était une journée joyeuse alors que je m’attendais à des pleurs et de la grisaille. C’était à la montagne, un ciel bleu azur, un froid qui vivifie, des forêts majestueuses, un berger assis sur une pierre qui rêvassait au soleil, et des retrouvailles touchantes avec tant de gens perdus de vue venus de Paris et de tous les coins de France dans ce petit village loin de tout. Un curé qui essayait tant bien que mal de réchauffer les coeurs malgré son AVC récent qui avait déformé une partie de son visage. Tout ce qui est inhabituel comme cette journée semble un miracle, d’autres fois une catastrophe, un signe des temps. Mais au fond, ce ne sont que ces fameuses tensions et dissipations déjà évoquées par exemple dans Noocafe et les attracteurs :
    signal d’une situation qui ne correspond pas à ce que l’on attendait (incongruité, ambiguïté, dérision) ; résonance et émergence d’un comportement qui remplit des fonctions sociales utiles à la cohérence, voire à la survie des membres de la communauté, du groupe, du système…
    Pour qu’il y ait une dynamique, une évolution, une transformation, il doit y avoir une tension. Cette tension est une in-tension (intention intérieure), une intention.
    http://www.noocafe.com/a-noo/attracteurs.htm

    Je relis ce soir ces lignes avec sérénité : « L’humanité doit s’activer pour construire un nouvel espace afin de pouvoir y déployer son accomplissement; se créer un territoire spacieux et protégé où vivre en paix. Pour cela, elle doit combattre, en tout, la facilité, l’uniformité, le simplisme, et leur préférer, en tout, la diversité, la complexité, l’effort »
    ….
    Les jonquilles en fleur en décembre ont un sens que les habitants ne peuvent pas interptéter faute de récepteurs adéquats, mais ils l’expliqueront à leur manière : fin du monde qui approche, défunt qui envoie des messages de l’au-delà, réchauffement climatique, etc etc. Oui, il faut en rire, ou en sourire. Pareil pour Philippulus le Prophète. Captons les signaux faibles sans sombrer dans la sinistrose ambiante, les mystères de la vie sont magiques si on parvient à ne pas se laisser aspirer par les forces triviales qui se manifestent un peu trop souvent par les temps qui courent

    1. 1: J’ai jeté un coup d’oeil dans mon jardin (campagne rennaise): les jonquilles sont effectivement de sortie (deux boutons dont l’un prêt à fleurir sur une tige de 20 cm).

      2: @ adoque
      « elle [l’humanité] doit … préférer … la complexité … »
      Dans le cadre général de la nature ce n’est pas l’avis de René Thom qui postule au contraire qu’ « en toute circonstance, la nature réalise la morphologie locale la moins complexe compatible avec les données initiales locales ».
      Ainsi, selon lui, le phallus a la forme qu’il a parce que c’est la forme structurellement stable (associée à la catastrophe « ombilic parabolique », alias « champignon ») la plus simple permettant le transport des gamètes*.

      Postulat à rapprocher du principe de moindre action de Maupertuis validé depuis longtemps par les mécaniciens.

      En tant que citoyen Thom était non croissantiste (voire décroissantiste). Une bonne attitude, à mon avis, pour lutter contre le réchauffement anthropique.

      * affirmation qu’il me semble difficile de ne pas qualifier de typiquement platonicienne…

      1. @ BasicRabbit
        « Postulat à rapprocher du principe de moindre action de Maupertuis validé depuis longtemps par les mécaniciens. »
        …………………………………..
        Oui mais la vie est organique et non pas mécanique, et il est plus approprié de faire référence au rasoir d’Occam
        Complexité va avec simplicité comme complication va avec mécanicité
        Simplicité : non pas faire le plus, mais faire le mieux (complexité) avec le moins (simplicité)
        « A l’inverse de la complication qui est uniquement quantitative (beaucoup d’éléments, beaucoup de paramètres, beaucoup de règles, beaucoup d’opérations, etc …), simplicité et
        complexité se rejoignent aussi dans leur forte composante qualitative. Elles donnent ensemble raison au vieux principe du rasoir d’Occam : ce qui est superflu est faux ! »

      2. Trop forts ces belges!!!!
        (mais c’est pas con)

        Je vais lancer une pétition pour pouvoir faire ça chez soi, avec papi et mamie. Les petits enfants viendront arroser.

      3. @ Michel Lambotte
        Je vais m’y pencher un peu plus ces jours prochains mais en suivant les liens et la lecture en diagonale des documents, cela me semble une très bonne option, et à faire suivre

  2. Devant la cathédrale Saint-Michel et Gudule, cela fait quelques années que les jonquilles sont en fleur à la Noël.

    « Ah, mon bon monsieur, avec toutes leurs expériences et leurs spoutniks envoyés dans le ciel, on ne sait plus à quel saint se fier » disait il y a 50 ans ma voisine pleine de « common sense ». Elle confondait spoutnik et CO2 mais voyait plus loin que l’horizon…

    ,

  3. Fabius m’ayant mis en joie, je ne peux m’empêcher de continuer mes facéties sur ce blog et, alors que presque tout le monde dort du sommeil des justes, de conseiller à PhilipPAULus de laisser pousser sa barbe et de la tailler en pointe…

    1. Vraiment pas de quoi se réjouir avec Fabius. Faut surtout pas compter sur les gouvernements des oligarques pour s’occuper des jonquilles et plus largement du climat. Un exemple parlant:

      Pendant que Hollande pavane, son gouvernement finance la destruction de la forêt du Bassin du Congo
      http://wp.me/p5oNrG-hpx

      1. State and evolution of the African rainforests between 1990 and 2010:

        (…) The intensity of logging concessions does not appear to accelerate deforestation rates in this region.
        (…) We need to add wood extraction to these factors. In rural areas, wood is extracted for construction and service (poles) and for woodfuel (fuelwood usually, sometimes charcoal)—neither are considered important deforestation factors in the literature, yet logging is. This assertion is not supported by our results. Figure 5d shows that for our samples deforestation does not vary as a function of the area of occupied by logging concessions. This relatively low impact of logging operations on deforestation can be due to the recent efforts of the Congo Basin countries towards sustainable forest management [48], a view also confirmed by other studies [49]. (…)

        http://rstb.royalsocietypublishing.org/content/368/1625/20120300

  4. Quel commentaire à faire.
    Il y a longtemps que les gens proches de la terre ont vu le changement.
    Ça fait plusieurs années que je réagis à certains commentaires « négationnistes » ( c’est exprès 🙂 ) en leur expliquant comment les arbres fruitiers dans mon environnement sous les tropiques ne savent plus à quelles saisons se vouer avec de graves perturbations dans la production. Le régime des vents n’est plus le même à cause du changement global de température ce qui fait arriver les pluies avec un décalage de 2 à 3 mois. Résultat, certains se mettent à fleurir quand l’ensoleillement diminue et les fleurs s’envolent avec les vents de la saison sèche. Ce qui est marrant c’est que les endémiques sont moins touchés que les tropicaux importés d’ailleurs. Observation sur plus de 10 ans. Pourquoi?
    Tout simplement parce que j’habite depuis 16 ans dans la même maison. 🙂

  5. Pour ce que ça vaut ^^, prophétie dite de « l’Abbé Souffrant »:

    – L’année des deux printemps, la République mourra dans l’opprobre général.
    – Le gouvernement étant à la merci des puissances étrangères, l’intérieur de la France se révoltera. La crise civile sera dirigée partout contre la religion.

    Ca ne m’a pas l’air très loin de la situation présente… ça s’en approche en tout cas. Cette jonquille serait un signe annonciateur de tempête pour de nombreux catholiques.

  6. Il reste encore quelques fruits sur mes framboisiers, phénomène jadis exceptionnel…
    De même que j’ai expérimenté depuis le mois de septembre les haricots et les pommes de terre dans le potager, avec un certain succès concernant la pomme de terre. La qualité de lumière et durée d’ensoleillement n’ont pas permis aux haricots de se développer au maximum, la récolte fût médiocre, mais encore un petit effort, nous y parviendrons!

  7. Pendant l’optimum climatique médiaval, au 12ème siècle, il arrivait de récolter des fraises à Bruges en plein mois de décembre …
    Si je regarde le climat qui a prévalu en Europe entre 1450 et 1850 (avec le cortège de calamités – guerres,épidémies, famines, troubles politiques etc… qui l’ont accompagné) et que je le compare à celui d’aujourd’hui, j’ai la faiblesse de préférer le climat contemporain.

    1. Des fraises des bois, sauvages, tes brugeoises, donc cueillies et non « récoltées » (rincées à la pisse de Goupil…) – et à floraison continue jusqu’aux gelées, pas des fraises hybrides cultivées aujourd’hui.

  8. « Devant la cathédrale Saint-Michel et Gudule, cela fait quelques années que les jonquilles sont en fleur à la Noël. »

    Voui, j’avoue, Alain A, mon Père, j’ai pêcho grave, me pardonnerez vous ? Je suis trés Madonna…( the queen) « diaboliquement » Madonna… mdrrr 😉

    Je confirme, ici, dans le sud, ce n’est pas le premier hiver « doux » et que les jonquilles apparaissent en décembre…

    Non non non , M Jorion c’est plus classe en John Steed……kan même…que pépère et sa toge ..

  9. Les malheureux contraints de vivre dans la rue ne se plaignent sans doute pas de la douceur de cet hiver. Idem pour les milliers de réfugiés coincés dans la « jungle » de Calais.

  10. Heureuse de profité de ce temps magnifique de mi decembre Soleil mon amour ta fiévre rechauffe mon coeur. Convaincus de gérer ton rayonnement dans une economie sans limites « ils »? nous font croire que c est de notre faute la tienne et la mienne si les champs sont fleuris a Noel tu deverait etre au repos c est vrais la mere nature est fatigue et tout mon bonheur sans va quand j observe ton ciel et je vois les trainées de ta maladie je taime .
    Filo

    1. « Heureuse de profité de ce temps magnifique de mi decembre Soleil mon amour ta fiévre rechauffe mon coeur. »
      Je ne sais pas où vous habitez, mais chez moi, pas loin des chti, c’est grisaille, bruine et humidité à par cela les géraniums nous font de nouveaux bourgeons.
      Ordinairement, ils sont taillés et rentrés dans la véranda.

      1. Bonsoir michel
        j habite un des plus beaux departement de France Midi Pyrénées depuis plus d un mois nous avons un climat de reve ca me permet de jardiner en tshirt et de ne pas utiliser le chauffage
        Pour finir mon commentaire je dirait
        Soleil mon amour quand j observe ton ciel je ne sais pas si j ai envie de rir ou pleurer
        Filo

    2. «  »c est vrais la mere nature est fatigue et tout mon bonheur sans va quand j observe ton ciel et je vois les trainées de ta maladie » »
      C’est pas la nature qu’est malade, c’est nous (l’humanité)
      Faut pas trop s’en faire pour la nature, si nous ne la comprenons pas (et ce n’est rien qu’un petit effort) elle se passera de nous.

      1. Les choses sont comme chacun les voit.
        La nature fonctionne comme une machine à faire du profit ce que n est pas ca nature .Je ne considere pas les humains de malades . l humain fait que subir dans toute sont impuissance.l Epoque ou les sages se reunnisser pour prend des decisions importantes
        c est finir maintenant c est plutot les lobbyistes et les ingenieurs qui s ent occupe .
        En tout cas vive la vie sur terre j aime
        Filo

      2. Faucon,
        « La nature fonctionne comme une machine à faire du profit »
        C’est parfaitement résumé. Et c’est pour ça que ça chauffe!

        « Epoque ou les sages se reunnisser pour prend des decisions importantes c est finir maintenant… »
        Il faudra y revenir, la question c’est comment prendre la place…???
        (car les solutions sont là)

  11. Rire ou pleurer….ou bien juste vivre ces moments en tentant d’oublier un peu le grand tableau de bord de la planète, en essayant simplement de partager avec les êtres vivants autour de nous, solidairement, les bons et le mauvais cotés de cette tempête…

  12. Je suis amené à en rire…jaune (pas des monuments bien sûr).
    Sur mon journal ce matin, je lisais un article concernant la COP21 intitulé
    «  »Quel impact pour nous? la Belgique va devoir renforcer ses mesures » »
    Déjà le titre m’oblige à poser un regard moqueur à son égard, on y va avec des pieds de plomb en concidérant qu’il s’agit de mesures contraignantes. Avec un tel enthousiasme, avant de commencer quoi que ce soit, on a perdu la bataille du climat.

    Réduire nos émissions!!! Bin oui, mais qu’est ce que ça veut dire?
    C’est en autre à cette question là qu’il faut répondre de manière constructive.
    Il s’agit simplement de passer du deuxième principe de la thermodynamique au troisième principe. (Renseignez-vous)

    C’est la première fois dans l’histoire de l’humanité que nous avançons dans la compréhension et dans l’anticipation d’une crise de civilisation, il faut s’en réjouir. Certes, la fenêtre est étroite.

    Grâce à quoi? A internet, et au fait qu’une partie de la population mondiale a suffisamment de temps, de confort (pétrole), de connaissances (pour ne pas dire d’éducation).

    Pas convaincu?
    Il suffit de lire les billets et les commentaires de ce blog et de beaucoup d’autres qui traitent de ces questions pour s’en convaincre.

  13. Turner prize 2015 :

    « De l’autre côté, il a été répondu que si une demi-vache dans du formol est de l’art, alors pourquoi pas une opération socio-culturo-architecturale dans une zone urbaine en déshérence ? »

    EXCELLENT CHOIX. BRAVO !
    Toujours intéressant de voir qu’une orientation intelligente et noble est prise par ces organisateurs.
    OUI c’est de l’art , ABSOLUMENT CE SONT DES CREATEURS ARTISANS donc des ARTISTES.

    « si une demi-vache dans du formol est de l’art »

    Exact, pas besoin d’être « contemporain » pour faire la différence entre de « l’art » et du « lard »….ni de ressortir des tiroirs des esquisses merdiques à peine présentables de Matisse (qui pour les croquis et les esquisses n’avait ni le génie de Léonard et encore moins celui de michelangelo) pour appâter le chaland par ce que c’est du Matisse… et que même une vieille esquisse daubée signée, qui aurait du aller direct poubelle, « devient » une valeur sûre…pour une « expo » qui sent le moisi de fond de tiroir des zhéritiers…bourrins,
    BERK !

    Quand ce sont les organisateurs voire la Tate qui donnent le « La » pour sortir les esprits convenus du « formol » ambiant et des catacombes, on croit rêver…OUPS….enfin un peu d’audace…

    Trés trés heureuse de voir que leur taf a été récompensé pour leur oeuvre belle et utile, Good Job !

  14. Puisqu’on est dans le nihilisme, je me demandai si il n’était que dans des franges fragiles de la population (djihadiste), mais je trouvai cela bizarre (une époque n’est pas qu’une affaire marginale).
    Et suite au visionnage de la vidéo: « Yann Arthus Bertrand et Cyril Dion – On n’est pas couché 12 décembre 2015 #ONPC », j’en ai eût la confirmation, le nihilisme est bel et bien aussi au sommet du pouvoir (médiatique, mais qui croit encore au politique). A quoi bon prévenir les morts de demain? il suffit juste de s’émouvoir ceux des attentats (Français, pas Libanais, faut pas déconner) pour avoir l’impression d’être vivant.

    1. ni rire ni pleurer mais comprendre.
      Il y a là un champ de possible pour nos chers médias.
      Se connecter sur les angoisses cosmiques naissantes, relai des angoisses egotiques promues par la politique et la publicité, pour engager le tant souhaité changement de mentalités qui accompagnerait un changement politique initié par la cop 21. apres tout, nous sommes, par notre « animalité » des etres sensibles aux modifications de notre environnement, une part de notre angoisse contemporaine etant peut-etre issue du decalage que nous pressentons entre perception inconsciente , sensible, des « messages » de notre realité et les signaux politiques des « defectuosités »des mesures qui ne sonts pas prises pour agir face aux desequilibres. notre gouvernement, feru de comunication,semble meme dans ce domaine ne jouer que petit bras.Iconoclaste j’irais meme à suggerer que le fn superstar puisse etre un vecteur de la prise de conscience, de la democratisation ecologique…mais ? sont- ce des abrutis ? j’avance une pareille suggestion parceque ce matin j’etais temoin du desarroi d’un electeur front nationnal, camarade de circonstance d’un « centre d’ orientation plateforme vers l’emploi »…et je voyais passer dans leurs belles voitures et leurs conforts les nouveaux bourgeois deguisés en  » je suis charlie » avec une courte barbe soignée qui sortaient de leurs cabinets d’architectures pour vaquer vers quelques occupations remuneratrices serieuses, alors que nous remontions la fraiche rue matinale sans reelles perspectives. Puisque les tenors de nos institutions politiques parlent de plus en plus comme le fn, je suggere à ce parti rabatteur de faire acte de responsabilité et de s’emparer de l’ecologie et de l’intelligence pour devenir les fers de lance de notre nouvelle société ecologique . Apres tout, y a t’il fatalité que le « peuple populaire populiste » soit toujours cantonné à des messages politiques de peur , de haine et d’imbecilité economique, pendant que les bourgeois nous la jouent bonne et haute conscience ecologico-economico-politique alors (ca se voit) qu’ils sonts tout aussi conformistes et apeurés que les pauvres cons serviles qu »ils se plaisent à mepriser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.