Spécial Bourse – Un autre jour de déprime (ou pire encore ?)

Mauvaise journée pour les boursicoteurs : des pertes partout et les détenteurs d’actions des banques allemandes ont tout particulièrement [souffert] : Commerzbank a perdu 9,49% de sa valeur et Deutsche Bank 9,5%.

Pendant ce temps-là, le prix du baril de pétrole brut est retombé sous les 30 $, renforçant le sentiment que l’économie mondiale est dans le trente-sixième dessous. On craint une nouvelle récession mondiale. La Chine tente vainement de soutenir le yuan en vendant des dollars mais ses réserves en devises fondent alors que les capitaux fuient le pays. Les marchés boursiers européens sont retombés à leur plus bas de 2014.

Fuyant les bourses, les capitaux ont une fringale d’obligations mais la poussée de fièvre de la demande fait baisser leur taux : les emprunts allemands à deux ans ont atteint à la baisse -0,51% et le sept ans, -0,135%. Un taux négatif pour un placement à sept ans ? Oui vous m’avez bien lu ! Est-ce avec cela que l’on va rémunérer ceux qui ont contracté des assurances-vie ? en leur confisquant le principal ? Les assureurs en ont des sueurs froides. Au secours !

Partager :