Pic de pollution des 11 et 12 mars 2016 : Éole nous a une fois de plus sauvés !, par François Corre

Billet invité.

hbbeacijPeut-être que les asthmatiques ou certains ‘nez’ ont détecté cette nouvelle nette dégradation de l’air pour les journées des 11 et 12 mars, soit hier et avant-hier sur une bonne partie du Royaume-Uni et bien au delà vers l’Atlantique Nord, un bon quart nord-ouest de la France (y compris Vannes ! 😉 ) et de la Belgique.

Certes, les seuils « d’informations/recommandations » et « d’alertes » aux particules PM10/2,5 ont été abaissés (décret n°2010-1250 du 21 octobre 2010 relatif à la qualité de l’air), passant de 80/125 µg par mètre cube à 50/80 µg, et appliqués localement dans les mois suivants selon les dates des arrêtés préfectoraux.

Mais les décisions politiques et actions réelles restent à l’état de recommandations ponctuelles, tardives et trop superficielles…

C’est donc encore Éole qui a fait le plus gros du boulot !

dggccjgg

Partager :